Haut PDF Atteinte ophtalmologique au cours du diabète : à propos de 100 cas

Atteinte ophtalmologique au cours du diabète : à propos de 100 cas

Atteinte ophtalmologique au cours du diabète : à propos de 100 cas

Le diabète sucré est une maladie chronique définie par l’OMS comme étant un état d’hyperglycémie chronique, relevant de plusieurs facteurs génétiques et exogènes, agissant souvent conjointement. Les complications oculaires occupent une place particulière par l’impact socioprofessionnel et l’handicap majeur qu’elles entraînent. Le diabète au Maroc, touche 4 % de la population, il représenterait une cause importante de cécité. Le but de notre étude est d’évaluer la prévalence des atteintes ophtalmologiques au cours du diabète, et d’étudier les divers facteurs associés qui influencent le développement et l’évolution de ces manifestations .
En savoir plus

136 En savoir plus

Atteinte oculaire dans le cadre de la maladie de Behçet à propos de 100 cas

Atteinte oculaire dans le cadre de la maladie de Behçet à propos de 100 cas

Elles semblent plus fréquentes dans les pays méditerranéens : France 9% [162], Tunisie 8,2% [161], Maroc 9,5% [163], qu’en Extrême Orient : japon 2%, Corée 0,2%. Le délai moyen de leur survenue après le diagnostic de la maladie de Behçet a été évalué à environ 4 ans [30,164] ; néanmoins, elles peuvent révéler la maladie. La thrombose cave supérieure, plus fréquente que la thrombose cave inférieure pour certains [18, 30, 165] est moins fréquente pour d’autres [166], se manifeste par un syndrome cave supérieur qui représente un des modes de révélation de la maladie de Behçet. Elle peut se compliquer d’embolie pulmonaire ou d’hémoptysie par rupture des veines bronchiques. La thrombose cave inférieure peut résulter d’une extension progressive de la thrombose à partir du réseau veineux profond des membres inférieurs [13]. Ainsi, la survenue d’une phlébite des membres inférieurs récidivante à bascule ou unilatérale chez un patient porteur d’une maladie de Behçet doit faire rechercher une thrombose cave inférieure. Une association d’une thrombose cave supérieure et inférieure a également été observée [13]. Plusieurs auteurs ont insisté sur le caractère volontier extensif des thromboses au cours de la maladie de Behçet.
En savoir plus

187 En savoir plus

Anesthésie du diabétique à l'hopital militaire Avicenne : à propos de 100 malades

Anesthésie du diabétique à l'hopital militaire Avicenne : à propos de 100 malades

2- Bilans des lésions dégénératives : 2-1 Complications cardiovasculaires : a- HTA : L’hypertension artérielle (définie par une pression artérielle≥ 140/90 mmHg à au moins trois consultations) est d’une grande fréquence au cours du diabète, en particulier dans le type 2, et affecte 40 à 60 % des patients(2). Elle représente un facteur de risque majeur de coronaropathie et un facteur aggravant de la néphropathie, de la rétinopathie et de la cardiopathie diabétique. L’étude UKDPS a montré que le niveau tensionnel optimal pour prévenir les complications micro et macroangiopathiques ou éviter leur progression était une pression artérielle inférieure à 130/80 mmHg (13). La consultation d’anesthésie permet d’évaluer les valeurs de pression artérielle, mais aussi et surtout son retentissement viscéral. Le contrôle de cette hypertension artérielle est indispensable en préopératoire pour éviter, surtout en cas d’association à une neuropathie dysautonomique, une instabilité hémodynamique per opératoire et des complications coronariennes et rénales(14).
En savoir plus

142 En savoir plus

Détermination quelques paramètres biochimique chez la femme enceinte atteinte de diabète gestationnel dans la région de Mostaganem

Détermination quelques paramètres biochimique chez la femme enceinte atteinte de diabète gestationnel dans la région de Mostaganem

4.2. Complications fœtales et néonatales : Les complications périnatales spécifiquement liées au diabète gestationnel sont rares mais elles sont augmentées en cas de diabète de type 2 méconnu. La macrosomie est la principale conséquence néonatale démontrée d’un diabète gestationnel. Elle est le facteur principal associé aux complications rapportées en cas de diabète gestationnel (Burguet, 2010). L’augmentation modérée de la fréquence des malformations en cas de diabète gestationnel par rapport à la population générale est vraisemblablement liée à l’existence de cas de diabète de type 2 méconnu. Le risque d’asphyxie néonatale et de décès périnatal n’est pas augmenté dans le cadre du diabète gestationnel. Les traumatismes obstétricaux et les atteintes du plexus brachial sont des évènements rares et l’augmentation du risque en cas de diabète gestationnel n’est pas formellement démontrée (Diabetes and Metabolism, 2010). Le risque de détresse respiratoire toute cause confondue est difficile à apprécier. Il n’existe pas de données pour établir un lien entre les troubles respiratoires néonataux et le diabète gestationnel. La fréquence rapportée de l’hypoglycémie néonatale sévère en cas de diabète gestationnel est faible mais le risque est difficile à apprécier en raison de l’hétérogénéité de la définition de l’hypoglycémie dans les différentes études. Le risque d’hypocalcémie en cas de diabète gestationnel est comparable à celui de la population générale. Le risque d’hyperbilirubinémie est faiblement augmenté (Diabetes and Metabolism, 2010).
En savoir plus

56 En savoir plus

L’approche de l’ictère au cours de l’infection urinaire néonatale ( A propos de 26 cas )

L’approche de l’ictère au cours de l’infection urinaire néonatale ( A propos de 26 cas )

E.coli Klebsiella Proteus M Enterobacter Autres 3/ Echographie rénale : (35 , 36 , 52) Il s’agit d’un examen qui a été réalisé systématiquement chez tous nos patients et qui a été pathologique (dilatation pyelo-calicielle unilatérale gauche) dans 19 % des cas dont un cas de dilatation pyelo-calicielle bilatérale, alors qu’elle s’est révélée pathologique (dilatation pyélo-calicielle unilatérale) chez 13,5 % des nouveau-nés pour XINIAS (12). C’est l’examen de première intension de l’exploration de l’appareil rénal (35). D’ailleurs, les signes échographiques qui peuvent évoquer l’existence d’une infection du haut appareil sont : l’épaississement de la paroi du bassinet, l’hyper échogénicité de la graisse hilaire; le foyer de pyélonéphrite peut apparaître sous la forme d’une formation triangulaire hyper échogène.
En savoir plus

97 En savoir plus

À propos de l'observation médicale de Louis XIV (1638-1715) et de son diabète

À propos de l'observation médicale de Louis XIV (1638-1715) et de son diabète

42 Le mal pourtant était de telle nature qu’il ne pouvait pas être combattu par de si faibles armes, et comme plusieurs accidents étaient un peu diminués, il nous en restait encore d’assez fâcheux et de conséquents, pour ne nous pas endormir particulièrement la bouffissure de tout le corps et le transport à la tête, et même quelque commencement d’une difficulté de respirer, qui est l’accident qui m’a le plus étonné en tout le cours de la maladie du Roi, qui m’obligea, le lendemain samedi, sixième du mois et huitième de la maladie, non seulement d’avoir recours à la saignée, mais d’en venir aux vésicatoires que j’avais déjà proposés. Ce remède fut si heureusement appliqué que l’enflure du corps commença à diminuer comme les autres accidents, particulièrement la fluxion qui se jetait sur la poitrine. Le dimanche sept du mois, le Roi, ressentant les accidents ordinaires, quoiqu’avec moins de violence, fut saigné du bras le matin, et prit un lavement le soir, continuant toujours ses remèdes cordiaux, et l’on prit résolution de la saigner du pied le lendemain, qui était le huitième du mois et le dixième de la maladie. Bientôt, après cette résolution, Monsieur Guénault arriva de Paris avec Monsieur Daquin. Nous consultâmes incontinents après leur arrivée sur ce que nous aurions à faire le lendemain. Le résultat de ladite consultation de six médecins fut de conclure à la saignée du pied, qui avait déjà été résolue par quatre médecins. Après cette délibération, je proposais aussi la purgation, laquelle se pouvait faire le lendemain, quelques heures après la saignée du pied qui devait se faire de grand matin. Les opinions sur le sujet de de la médecine furent partagées, et comme je proposais le grand remède, il s’en trouva quelques-uns de la compagnie qui n’en demeurèrent pas d’accord, disant que la casse dans le petit-lait pouvait suffire dans l’état qu’était le Roi. D’autres proposèrent une potion purgative fort simple. Mais comme il n’était pas temps de conclure sur ce sujet, je priai la compagnie de remettre cette délibération au lendemain, après que la saignée du pied aurait été faite. Cependant, la nuit du dimanche au lundi se passa avec beaucoup d’inquiétude et les redoublements ordinaires, ce qui nous obligea de saigner le Roi du pied de grand matin. Ce remède, quoique nécessaire et fait bien à propos, ne diminua pas beaucoup la fièvre ni les accidents.
En savoir plus

83 En savoir plus

Céphalées aiguës non traumatiques en médecine générale : recours aux urgences à propos de 100 cas recensés au SAU de Trinité

Céphalées aiguës non traumatiques en médecine générale : recours aux urgences à propos de 100 cas recensés au SAU de Trinité

épileptique tel que la carbamazepine (TEGRETOL) 100 à 200 mg/j per os, on peut également avoir recours à des méthodes annexes (positionnement/repos/application de chaud/froid, physiothérapie). En l’absence d’efficacité satisfaisante des mesures thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses (30-70% des névralgies du trijumeau sont en effet réfractaires), il ne faut pas hésiter à demander un avis ORL ou neurochirurgical afin d'envisager une thermocoagulation, une infiltration cisternale rétroganglionnaire, une compression par ballonnet du ganglion de Gasser, ou encore une radiochirurgie stéréotaxique.
En savoir plus

112 En savoir plus

Apport des marqueurs biologiques (CRP et globules blancs) dans le diagnostic de l’infection bactérienne aux urgences : à propos de 100 cas

Apport des marqueurs biologiques (CRP et globules blancs) dans le diagnostic de l’infection bactérienne aux urgences : à propos de 100 cas

bactériennes envahissantes. Les rapports précédents ont également montré des taux de CRP de 100 mg par litre ou plus au cours d’infections virales. Cette réponse dépend probablement de l’ampleur des lésions tissulaires invasives de l’hôte causées par le virus ou par la réponse immunitaire de l’hôte au virus en raison des dommages tissulaires. En outre, les niveaux du taux de la CRP dans la phase aigue d’une infection bactérienne peuvent encore être normaux dans les premières 24h après le début de l’infection [32]. En conclusion, les mesures de la CRP ne peuvent être interprétées de façon concrète qu’avec d’autres informations cliniques et de laboratoire.
En savoir plus

104 En savoir plus

Atteinte cerebrale au cours d'une maladie de Wegener.

Atteinte cerebrale au cours d'une maladie de Wegener.

confortait notre diagnostic et écartait rétrospectivement une atteinte infectieuse ou tumorale [3] . L’atteinte neurologique dans la GW est rapportée chez 22 à 54 % des patients [2] . Sa prévalence est plus importante chez le sujet âgé, de sexe masculin et dans les formes diffuses de la maladie caractérisées par un titre élevé de c-ANCA. Elle affecte principalement les nerfs périphériques. Cette neuropathie se pré- sente sur le plan clinique et électromyographique par une mono- ou une multi-névrite, d’abord sensitive, puis mixte, et asymé- trique [4,5] . D’un point de vue histologique, l’atteinte neurogène périphérique est la conséquence d’une vascularite des vasa ner- vorum. Malgré un traitement immunosuppresseur bien conduit, la récupération est souvent modeste et inconstante. À l’inverse, l’atteinte neurologique centrale dans la GW ne touche que 4 à 15 % des patients selon les séries, et est rarement révélatrice de la maladie [3,4] . Trois mécanismes physiopathologiques différents peuvent rendre compte de l’atteinte du SNC dans la GW [6] : • la vascularite ;
En savoir plus

5 En savoir plus

La Prise en charge anesthsique du patient en hospitalisation ambulatoire (Chirurgie ambulatoire) tude prospective  propos de 100 cas

La Prise en charge anesthsique du patient en hospitalisation ambulatoire (Chirurgie ambulatoire) tude prospective propos de 100 cas

L’utilisation des documents : afin d’avoir une source d’information sur l’anesthésie ambulatoire (AA) pratiquée dans des pays tels que la France et les Etats-Unis, pour la bonne maî[r]

152 En savoir plus

L’embrochage centromédullaire élastique stable des fractures diaphysaires du fémur chez l’enfant ( A propos de 100 cas )

L’embrochage centromédullaire élastique stable des fractures diaphysaires du fémur chez l’enfant ( A propos de 100 cas )

Nous rapportons une étude rétrospective colligée au service de traumato- orthopédie pédiatrique du CHU HASSAN II DE FES, sur une période de 5 ans s'étalant de janvier 2005 jusqu'au septembre 2009 chez 100 enfants de 6 à 15 ans présentant des fractures de fémur. L'âge moyen de nos patients était de 13 ans (6- 15), 60% des patients étaient victimes d'un AVP. L'ouverture cutanée était trouvée dans 9 cas, et 34 cas présentaient des lésions associées. L'embrochage a été réalisé dans 80 cas de façon ascendante et dans 20 cas de façon descendante. Tous les malades ont été surveillés cliniquement et radiologiquement avec un recul moyen de 4 mois (4-10). La durée moyenne d'hospitalisation était de 4 jours.
En savoir plus

112 En savoir plus

Intérêt de mesure de l’index de pression systolique au niveau du membre inférieur dans le dépistage de l’artériopathie diabétique : etude prospective à propos de 100 cas

Intérêt de mesure de l’index de pression systolique au niveau du membre inférieur dans le dépistage de l’artériopathie diabétique : etude prospective à propos de 100 cas

Cette diminution de la sensibilité peut s’expliquer par l’augmentation de la rigidité artérielle secondaire à la médiacalcose. Cette rigidité artérielle, en rendant les artères incompressibles, entraîne une élévation de l’IPS. On observe en effet que la proportion d’IPS élevés (>1,3-1,4) est particulièrement fréquente chez le diabétique [25,38] et plus particulièrement en cas de néphropathie, de neuropathie ou de lésions podologiques [39]. Ainsi dans cette population la prévalence de l’AOMI est souvent sous-estimée par l’IPS du fait de valeurs entre 0.9 et 1.3 «faussement normales» et de valeurs élevées (>1.3-1.4) considérées comme ininterprétables. La prévalence de l’AOMI est ainsi de 57% dans une population de diabétiques à haut risque cardiovasculaire et neuropathe à IPS « normal » entre 0.9 et 1.3 [40]. De même la fréquence de l’AOMI est importante en cas d’IPS élevé : certaines études ont montré une forte prévalence d’AOMI chez des diabétiques à IPS élevé avec des taux d’AOMI allant de 58 à 84% en cas d’IPS>1.3-1.4 [40-42]. Cette forte association entre IPS élevé et AOMI est supportée par l’étude de Suzuki et al [43], qui ont montré que la rigidité artérielle est associée à une diminution du flux sanguin des membres inférieurs chez les patients diabétiques. Dans une étude récente de la National Health and Nutrition Examination Survey [44], la présence d’une AOMI est d’ailleurs définie sur un IPS<0.9 mais également sur un IPS>1.4.
En savoir plus

125 En savoir plus

SYNTHÈSE BIBLIOGRAPHIQUE SUR LES MALADIES CHRONIQUES CAS DU DIABÈTE

SYNTHÈSE BIBLIOGRAPHIQUE SUR LES MALADIES CHRONIQUES CAS DU DIABÈTE

Au cours des décennies suivantes, les chercheurs ont développé une insuline permettant de mieux contrôler le taux de sucre sanguin (glycémie), adaptée à un traitement quotidien, et ayant peu d’effets secondaires (Stuart et al., 2011). Après la production d’insuline pure d’origine bovine ou porcine, l’étape suivante a été de transformer l’insuline animale en insuline « humaine » par substitution d’un acide aminé. À compter de 1979, le génie génétique s’est imposé comme la technologie privilégiée pour produire l’insuline, utilisant des bactéries puis des levures plutôt que des extraits animaux. Une troisième étape a été la modification du profil d’activité de l’insuline humaine afin de permettre une assimilation plus rapide ou plus lente, sur 24 heures (Ramdani, 2017).
En savoir plus

56 En savoir plus

Ligamentoplastie du ligament croisé antérieur du genou par transplant du tendon rotulien : à propos de 100 cas, colligés à l'HMA de Marrakech CHU Med VI

Ligamentoplastie du ligament croisé antérieur du genou par transplant du tendon rotulien : à propos de 100 cas, colligés à l'HMA de Marrakech CHU Med VI

This work is a retrospective study of 100 patients operated for ACL rupture by Kenneth Jones modified technique, collated at the Trauma-Orthopedic department of the military hospital Avicenna of Marrakesh during 10 years (2000-2009). The aim of our study is to expose the results of the ACL reconstructions. It s about 94 men and 6 women, with an average age of 31 years, both knees are affected equally. The initial trauma has been dominated by sporting accidents (66% of cases), where severe sprain of the knee has been consistently reported. The average time between the accident and the surgery was 18.5 months. The average follow-up equal to 4 years and 9 months.
En savoir plus

131 En savoir plus

Avant-propos Journée thématique 2015 de la Société francophone du diabète (SFD)

Avant-propos Journée thématique 2015 de la Société francophone du diabète (SFD)

Diabète • Lipides • Obésité • Risques cardio-métaboliques • Nutrition • À l’initiative de son Directeur de la rédaction, Serge Halimi, la revue Médecine des maladies Métaboliques (MmM) a décidé de publier un numéro spécial plus spécifiquement consacré à l’Afrique, et de faire coïncider sa sor- tie au moment du congrès annuel de la Société francophone du diabète (SFD), à Bordeaux (24-27 mars 2015). Nous nous réjouissons de cette heureuse initiative qui concrétise, en quelque sorte, l’inté- rêt réciproque des collègues africains pour la SFD, et de la SFD pour les collè- gues africains. Trop rares sont, en effet, les occasions de faire honneur aux tra- vaux de l’Afrique dans le domaine de la diabétologie qui nous est cher. Relevons néanmoins, pour ceux qui sont intéres- sés, un supplément (Suppl.1) qui était paru en août 2013 dans la revue anglo- phone Diabetes Research & Clinical Practice (journal de l’International diabetes federation [IDF/FID]), auquel plusieurs collègues et amis africains francophones avaient contribué. • La revue officielle de la SFD est Diabetes & Metabolism. Pour des raisons de concurrence à l’échelle internationale, Diabetes & Metabolism a choisi de publier tous ses articles en anglais. Cette décision risquait, bien évi- demment, de pénaliser le monde de la diabétologie francophone, pas toujours au fait de la langue de Shakespeare. Heureusement, MmM s’est rapide- ment révélée un remarquable outil de
En savoir plus

2 En savoir plus

Etude rétrospective descriptive des cas du diabète de type 2 hospitalisés au niveau de l’EPH de Bouira au cours de l’année 2016.

Etude rétrospective descriptive des cas du diabète de type 2 hospitalisés au niveau de l’EPH de Bouira au cours de l’année 2016.

Une fois le diagnostic du diabète sucré est confirmé, le problème de sa classification va se poser. Dans ses rapports (1980/1985), l’OMS distinguait deux principaux types de diabètes : le diabète insulino-dépendant (DID) et le diabète non insulino-dépendant (DNID); bien que d’autres types, peuvent être inclus. Il s’agit du diabète gestationnel, le diabète lié à la malnutrition, l’intolérance au glucose. La nouvelle classification proposée repose sur l’étiologie de la maladie et non sur le degré d’hyperglycémie ou son traitement. Cette classification étiologique comporte de nombreux types de diabète, dont les plus fréquents sont le diabète de type1 et le diabète de type2 (Makhlouf S et al., 2015).
En savoir plus

73 En savoir plus

Glycation non enzymatique des protéines endothéliales au cours du diabète

Glycation non enzymatique des protéines endothéliales au cours du diabète

L’auteur et les coauteurs le cas échéant conservent la propriété du droit d’auteur et des droits moraux qui protègent ce document. Ni la thèse ou le mémoire, ni des extraits substantiels de ce document, ne doivent être imprimés ou autrement reproduits sans l’autorisation de l’auteur.

158 En savoir plus

Intérêt nutritionnel et pharmacologique des vitamines au cours du diabète et de ses complications

Intérêt nutritionnel et pharmacologique des vitamines au cours du diabète et de ses complications

Il est possible d'intégrer dans ce complément alimentaire, les vitamines qui sont insuffisamment consommées par la population française, même si elles ne sont pas [r]

164 En savoir plus

Impact de l'utilisation de l'oxymétrie de pouls fœtal en cours de travail sur le pronostic obstétrical : à propos de 910 cas

Impact de l'utilisation de l'oxymétrie de pouls fœtal en cours de travail sur le pronostic obstétrical : à propos de 910 cas

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

59 En savoir plus

La cholcystectomie coelioscopique ambulatoire au service de chirurgie gnrale de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech tude prospective : A propos de 100 cas

La cholcystectomie coelioscopique ambulatoire au service de chirurgie gnrale de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech tude prospective : A propos de 100 cas

⇒ Exposition du collet temps antérieur : Le principe fondamental est d’éloigner la voie biliaire principale du canal cystique en étalant le trépied cystique : la pince xiphoïdienne saisit le péritoine en avant du collet vésiculaire qui est amené en haut et à droite, la pince main gauche de l’opérateur tient le collet par son bord inférieur et l’attire vers le bas et à droite. On devine alors le relief du ganglion cystique qui est un repère essentiel en cas de dissection difficile. L’incision péritonéale vésiculaire part de l’incision postérieure réalisée dans le temps précédent, chemine à droite du ganglion puis remonte parallèlement à la ligne d’insertion sur le foie. Souvent, à ce niveau, on longe le relief de l’artère cystique. Les pièges :
En savoir plus

150 En savoir plus

Show all 10000 documents...