Haut PDF Aspects radiologiques des cas des tuberculoses pris en charge au service de pneumologie de l'hôpital Ibn Nafis

Aspects radiologiques des cas des tuberculoses pris en charge au service de pneumologie de l'hôpital Ibn Nafis

Aspects radiologiques des cas des tuberculoses pris en charge au service de pneumologie de l'hôpital Ibn Nafis

Il s’agit d’une étude transversale descriptive des cas de tuberculose thoracique pris en charge au service de pneumologie de l’hôpital Ibn Nafis d’Avril 2005 à Décembre 2009, réalisée par l’exploitation manuelle des dossiers à l’aide d’une fiche d’exploitation pré établie (annexe I) comportant des renseignements d’ordre épidémiologique (âge, genre, profession, situation

99 En savoir plus

Profil des tuberculeux pris en charge au service des maladies respiratoires de l’hôpital Ibn Nafis (2005-2009)

Profil des tuberculeux pris en charge au service des maladies respiratoires de l’hôpital Ibn Nafis (2005-2009)

43 IV.2 . 6. Association tuberculose et tabac La promiscuité, le bas niveau socio-économique, l’infection par le VIH et la susceptibilité génétique à la tuberculose sont des facteurs qui contribuent à entretenir la tuberculose. Souvent négligé, le tabagisme actif et passif constitue l’un des facteurs de risque favorisant la survenue de cette maladie [38,39]. Depuis de longues années, la relation tabac-tuberculose est évoquée. Dans une revue de la littérature, Davies et coll [40] démontrent que l’incidence de la tuberculose augmente avec la consommation du tabac, ce risque est multiplié par 2 voire 4 en cas d’un nombre de cigarettes consommées par jour supérieur à 20. La symptomatologie clinique de la tuberculose est beaucoup plus bruyante en cas de tabagisme associé ; les lésions radiologiques sont diffuses. La recherche de bacilles de Koch à l’examen direct des expectorations est souvent positive; Le délai de négativation des bacilles de Koch dans les expectorations est beaucoup plus long chez les sujets tabagiques. Le tabagisme constitue également un facteur de risque de rechute tuberculeuse [41]. D’où l’intérêt de l’intégration d’une intervention systématique antitabac dans le PNLAT.
En savoir plus

102 En savoir plus

Profil des carcinomes bronchogéniques hospitalisés à l'hôpital Ibn Nafis de Marrakech de Janvier 2005 à Décembre 2009

Profil des carcinomes bronchogéniques hospitalisés à l'hôpital Ibn Nafis de Marrakech de Janvier 2005 à Décembre 2009

  IV. 1. Aspects épidémiologiques IV. 1. 1. Fréquence A travers une étude rétrospective portant sur 144 cas de CBP colligés au service de pneumologie du CHU Ibn Sina de Rabat durant une période de deux années (1999-2000), Bourkadi [7] conclue à une fréquence de 9%. Alors que notre étude rapporte une fréquence supérieur a celle-ci et égale à 13,9%. Ceci peut être expliqué par la répartition inégale des ressources humaines et matérielles entre Rabat et la région de Marrakech. En effet l’hôpital Ibn Nafis reçoit une population très importante du fait de la rareté des services de pneumologie en mesure de prendre en charge des malades suspects d’être porteur d’un CBP dans la région. En plus, la répartition de nos malades selon la région de provenance n’attribue que 68,6% des malades à la région de Marrakech-Tansift-Lhaouz, alors que 41,4% des cas venaient de 5 régions différentes du royaume.
En savoir plus

137 En savoir plus

Construire une ontologie de la Pneumologie <br />Aspects théoriques, modèles et expérimentations

Construire une ontologie de la Pneumologie <br />Aspects théoriques, modèles et expérimentations

2.2.1 Objectif opérationnel Notre représentation conceptuelle des connaissances en médecine passe par le développe- ment d’ontologies. Brièvement, une ontologie est un système formel dont l’objectif est de repré- senter les connaissances d’un domaine spécifique au moyen d’éléments de base, les concepts, définis et organisés les uns par rapport aux autres (Rector, 1998). Il est cependant difficile de repérer et de classifier les objets d’un domaine car les critères de classification dépendent des buts poursuivis et n’ont rien d’immuables (Charlet, 2002). Le contenu, la forme, la couverture, le degré de formalisation, . . . sont choisis en fonction du rôle que doit jouer l’ontologie dans l’ap- plication cible. Une fois construite et acceptée par une communauté particulière, cette ontologie traduit un consensus explicite et un certain niveau de partage, deux aspects essentiels pour per- mettre son exploitation par différentes applications ou agents logiciels. Ce point de vue soulève un paradoxe important : d’une part, dans un souci de réutilisabilité, l’ontologie gagne à cultiver une certaine indépendance vis-à-vis des différentes applications dans lesquelles elle peut être utilisée et, d’autre part, sa construction elle-même doit être guidée par l’usage dans l’application cible. Se pose alors le problème de l’utilisation opérationnelle des ontologies, c’est-à-dire de leur mise en œuvre pratique (Fürst, 2004b).
En savoir plus

217 En savoir plus

Prise en charge des mningiomes intra-rachidiens, exprience du service de neurochirurgie de lhpital Ibn Tofail, Marrakech

Prise en charge des mningiomes intra-rachidiens, exprience du service de neurochirurgie de lhpital Ibn Tofail, Marrakech

En dehors de cette position, ces tumeurs sont plus fréquemment antérieures quand elles sont cervicales, et postérieures quand elles sont de localisation thoracique [14, 54, 77, 99]. Chez les 18 patients de notre série, la localisation latérale représente 88,89% des cas. Il existe une variation de localisation selon le sexe. Chez les femmes, le siège de prédilection est le rachis dorsal, alors que chez les hommes, il n’existe pas de localisation préférentielle. Cette disparité consolide l’hypothèse qui implique les hormones sexuelles dans la pathogénie des méningiomes [31]. Ceci semble concorder avec les résultats de notre série où la localisation dorsale prédomine dans 55,56% des cas.
En savoir plus

133 En savoir plus

(Index B12XCRP) et impact sur le devenir des patients âgés de plus de 70 ans atteints de cancer et pris en charge en ambulatoire dans un hôpital de jour d'oncogériatrie

(Index B12XCRP) et impact sur le devenir des patients âgés de plus de 70 ans atteints de cancer et pris en charge en ambulatoire dans un hôpital de jour d'oncogériatrie

al 13], les médecins généralistes portent un grand intérêt au sujet de l’Oncogériatrie ; le compte rendu les aidant à actualiser leurs connaissances dans 65 % des cas et ils souhaiteraient bénéficier de formations spécifiques dans plus de 60% des cas. De plus, cette étude montre aussi que l’avis du médecin traitant n’est pas assez pris en compte, qu’ils aimeraient plus participer aux décisions inhérentes à la prise en charge de leurs patients. Ainsi, en mettant en avant des marqueurs de survie et de réhospitalisation faciles à la réalisation et fiables comme l’hyper-B12 et/ou le BCI en médecine de ville, la prise en charge du patient âgé atteint de cancer et notamment la rapidité d’accès aux structures oncologiques en seraient d’autant améliorées. La création d’un score prédictif de réhospitalisation pour les patients âgés atteints de cancer incorporant le BCI serait donc aussi très utile pour la médecine de ville.
En savoir plus

49 En savoir plus

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU MOHAMED VI

PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES DU RACHIS CERVICAL INFERIEUR AU SERVICE DE NEUROCHIRURGIE IBN TOFAIL DU CHU MOHAMED VI

Les disques intervertébraux agissent comme des coussinets élastiques dans lesquels le nucleus repartit les pressions de façon égale et uniforme et les transmet aux lamelles de collagènes de l'anneau fibreux dont l'élasticité les amortit et les absorbe. L'annulus est l'agent de précontrainte. C'est l'amortisseur effectif des charges. Ces fibres sont obliques et parallèles et d'une lamelle à l'autre s'inversent en formant un angle de 60° par rapport a l'axe discal. Cette organisation qui permet une variation d'obliquité de 15° est responsable de l'élasticité discale. Ils sont comprimés par la charge qu'ils supportent et reprennent graduellement leur forme originale en l'absence de contrainte durable. Le dispositif des fibres croisées est particulièrement résistant en torsion et en traction compression mais moindre en cisaillement. Néanmoins ce dernier mouvement n'est pas un mouvement physiologique et correspond au mécanisme des entorses.
En savoir plus

209 En savoir plus

Exploration des facteurs de risques suicidaires dans une population d'adolescents pris en charge en service de pédopsychiatrie dans le Var

Exploration des facteurs de risques suicidaires dans une population d'adolescents pris en charge en service de pédopsychiatrie dans le Var

On estime que pour chaque suicide complet, il y aurait jusqu’à 20 tentatives de suicide (TS) (Organisation Mondiale de la Santé 2015). En 2015, 78 128 patients ont été hospitalisés dans un service de médecine ou de chirurgie après une tentative de suicide (2, 3). En 2017, le Baromètre de Santé publique France a interrogé 25 319 personnes de 18 à 75 ans sur les pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois, ainsi que les tentatives de suicide au cours de la vie et des 12 derniers mois. 7,2% des personnes interrogées ont tenté de se suicider au cours de leur vie et 4,7% ont déclaré avoir pensé à se suicider au cours des 12 derniers mois. Le facteur le plus associé aux pensées suicidaires étant d’avoir vécu un épisode dépressif caractérisé au cours de l’année (4).
En savoir plus

54 En savoir plus

Prise en charge de la sarcodose mdiastino-pulmonaire: Exprience du service de pneumologie de lhpital Militaire Avicenne de Marrakech

Prise en charge de la sarcodose mdiastino-pulmonaire: Exprience du service de pneumologie de lhpital Militaire Avicenne de Marrakech

La sarcoïdose est connue pour être moins fréquente chez les fumeurs actifs, cela est confirmé par les résultats de notre étude, dont on a trouvé 4 malades soit 13,33% des fumeurs. Les co morbidités notamment les maladies cardiovasculaires ont été rapportés chez 16,66% cas, un diabète chez 6,66% des cas, la tuberculose chez 6,66% des cas et une dépression chez 6,66% des cas. Tandis qu’aucun antécédent familial de sarcoïdose n’a été détecté.

124 En savoir plus

Prise en charge de la tuberculose extra-pulmonaire: Exprience du service de pneumologie de lhpital Militaire Avicenne de Marrakech

Prise en charge de la tuberculose extra-pulmonaire: Exprience du service de pneumologie de lhpital Militaire Avicenne de Marrakech

Lors du dépistage par MTB/RIF d’un nouveau cas de tuberculose résistante à la rifampicine, un antibiogramme de confirmation englobant l’isoniazide doit être réalisé. Les experts de l’OMS recommandent l’utilisation de MTB/RIF comme test initial de diagnostic chez les individus suspects de tuberculose MDR ou d’une tuberculose associée au VIH [114], mais plusieurs points doivent être discutés, tels que le coût élevé, l’approvisionnement régulier, la disponibilité ininterrompue surtout dans les pays à faibles revenus. Tous ces facteurs entrent en compte dans ces pays et limitent la rentabilité de ce test [115].
En savoir plus

188 En savoir plus

La collaboration interprofessionnelle : cas d’un service de pédiatrie d’un hôpital universitaire au Liban

La collaboration interprofessionnelle : cas d’un service de pédiatrie d’un hôpital universitaire au Liban

3 A l’instar d’autres secteurs, le secteur de la santé subit depuis quelques années des transformations fondamentales qui ne sont pas sans avoir des implications majeures sur les structures organisationnelles, les compétences et les rôles des professionnels de santé. Tout comme les entreprises, les hôpitaux, élément central de ces systèmes, se trouvent confrontés à la remise en cause de leur organisation de travail en raison des nombreuses pressions et des problèmes de plus en plus complexes auxquels ils font face. La rareté des ressources et des moyens et le besoin de les optimiser, la quête d’une meilleure qualité de soins et la nécessité de rationnaliser les coûts ont poussé à réfléchir sur la manière requise pour atteindre une meilleure intégration et coordination des compétences des acteurs de ces systèmes. Tous ces éléments constituent les raisons qui ont poussé les hôpitaux à s’engager dans des réformes visant principalement leur organisation. Ces réformes se sont concentrés davantage sur les aspects macro-structurels et plus particulièrement sur le système de financement au détriment des aspects micro-structurels. Les changements dans les structures hospitalières ont jusque-là été minimes, de nature ad hoc et ont émergé comme des effets secondaires d’autres réformes (Jakab, Preker, & Harding, 2002). D’ailleurs, très peu d’organisations de santé ont réussi à développer des modèles de production qui répondent aux besoins et aux attentes des patients
En savoir plus

524 En savoir plus

Profil des pneumonies aigus communautaires prises en charge au service de pneumologie de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech entre 2014 et 2018

Profil des pneumonies aigus communautaires prises en charge au service de pneumologie de lHpital Militaire Avicenne de Marrakech entre 2014 et 2018

Militaire Avicenne de Marrakech entre 2014 et 2018. Les bétalaclamines sont les molécules les plus préscrites, tenant compte de l’épidémiologie microbienne. En effet, le pneumocoque demeure le germe à prendre prioritairement en compte dans le choix thérapeutique, du fait de sa fréquence et de la gravité potentielle de l’infection dont il est responsable [1]. Toutefois, il ne faut pas oublier la responsabilité d’autres germes, surtout en cas de pathologies associées. Le tableau XXV compare notre stratégie thérapeutique à celles de la littérature.

113 En savoir plus

Parcours de soin des enfants pris en charge par le service de PASS pédiatrique du CHU de Bordeaux de février 2017 à février 2018

Parcours de soin des enfants pris en charge par le service de PASS pédiatrique du CHU de Bordeaux de février 2017 à février 2018

Interprétariat Point central dans la prise en charge des patients allophones, l’interprétariat professionnel est indispensable pour assurer des soins et une prévention de qualité, pour informer dans le respect du secret médical, pour obtenir le consentement éclairé et pour favoriser l’autonomie des patients. De plus, les obstacles linguistiques sont multiples tout au long du parcours de soin de ces enfants et peuvent à eux seuls être responsables d’un non recours aux soins. L’interprétariat est un exercice délicat devant être réalisé par un professionnel formé. En effet son rôle n’est pas seulement de traduire mais également de retranscrire de la manière la plus exacte possible les intentions et les émotions tout en gardant une position de tiers et de retrait dans la discussion. Il permet également souvent d’expliquer les nuances culturelles.
En savoir plus

64 En savoir plus

Élaboration d’outils de communication destinés à des patients traumatisés crâniens graves pris en charge en service de soins de suite et de réadaptation

Élaboration d’outils de communication destinés à des patients traumatisés crâniens graves pris en charge en service de soins de suite et de réadaptation

Par ailleurs, comme nous l’avons stipulé, nous nous sommes basées sur le mémoire de J. Marchand pour élaborer le questionnaire initial. Toutefois, lors de l’analyse des résultats, nous nous sommes aperçues que nous avions omis d’explorer certains points qu’il aurait été intéressant d’étudier pour affiner notre projet. Tout d’abord, nous aurions pu demander aux professionnels de préciser de quel ordre étaient les difficultés de communication rencontrées avec les patients, en leur proposant différentes possibilités (troubles du comportement, troubles moteurs, troubles émotionnels…). Les résultats seraient restés subjectifs mais nous aurions pu avoir une idée plus précise des dysfonctionnements pouvant par la suite empêcher l’usage des outils par les blessés. Ensuite, il aurait peut-être été intéressant d’organiser différemment le questionnaire, en séparant les questions concernant la connaissance de la communication alternative et augmentée, des questions en rapport avec les prises en charge. Cela aurait pu aider les soignants à préciser leurs réponses. De plus, nous aurions pu orienter davantage les professionnels en proposant un questionnaire à choix multiples.
En savoir plus

166 En savoir plus

Santé et sexualité des jeunes pris en charge par la PJJ

Santé et sexualité des jeunes pris en charge par la PJJ

La difficulté d’approcher la sexualité autrement que par les risques À la PJJ comme à l’école, les modes d’intervention peuvent être assez proches et concernent essentiellement la prévention des risques d’infections sexuellement transmissibles, et pour les filles, la prévention des grossesses non désirées. À l’inverse, il semblerait que la question de l’entrée en parentalité des garçons fasse moins l’objet d’une prévention et de discussion, excepté lorsque cette situation s’impose aux éducateurs. Les jeunes ont intégré le fait que l’entrée dans la sexualité pouvait faire partie d’une sphère publique dans sa dimension de prévention des IST et des violences, à l’inverse, il n’est pas du tout envisagé par les jeunes que la sexualité puisse faire l’objet d’une prise en charge à un autre titre. « Le choix de la méthode dépend en partie de l’information dont disposent les couples sur les risques et les avantages des différentes méthodes contraceptives. Une utilisation appropriée de la méthode choisie nécessite également un minimum de connaissances sur les mécanismes biologiques de la fécondité » (Rossier, 2005, p. 188). La maîtrise des méthodes ne va pas de soi, surtout en ce qui concerne les techniques médicalisées (Zabin 1986). Dans ce contexte, force est de constater qu’outre les parents et les pairs, la diffusion des normes de bonne conduite contraceptive, protectrice et sexuelle se fait aussi à travers les discours de professionnels (des médecins et professionnels de santé auxquels il faut ajouter le rôle non négligeable, même si bien plus informel, des professionnels de l’éducatif, du social ou du médico-social, qui nous rappellent d’ailleurs qu’ils n’ont pas été formés pour tenir ce discours). Les travaux antérieurs ont montré qu’« une attitude moralisatrice, une réticence quant au caractère légitime de la sexualité des adolescents, un discours agressif antitabac, sur le taux de cholestérol, ou une présentation effrayante des risques vénériens, n’auront d’autre effet que d’éloigner les jeunes du monde médical, de compromettre leur accès à la contraception mais aussi d’affecter leurs pratiques contraceptives ultérieures. À l’opposé, l’instauration d’une relation fondée sur l’écoute de la demande et respectueuse des préoccupations de l’adolescente facilitera sa “démarche“ contraceptive » (Durand, 2002, p. 255). Pourtant, et on le verra dans cette partie, il est très complexe pour les éducateurs et professeurs techniques de la PJJ d’adopter une autre attitude lorsque des années de moralisation des questions sexuelles et de santé ont marqué les représentations et les pratiques professionnelles.
En savoir plus

165 En savoir plus

Prise en charge des goitres à l’hôpital Ibn Tofail

Prise en charge des goitres à l’hôpital Ibn Tofail

1-2- IRAthérapie : Il s’agit également d’un traitement radical, non agressif. L’administration d’iode 131 par voie buccale a lieu en service de médecine nucléaire. C’est un traitement basé sur l’avidité naturelle des cellules folliculaires vis-à-vis de l’iode131, permettant ainsi une destruction du parenchyme thyroïdien par irradiation locale et de tout reliquat tumoral laissé en place. De meme qu’elle permet de mieux controler les récidives ganglionnaires ou métastatiques à distance [94].

136 En savoir plus

Profil pidmiologique, clinique, radiologique et tiologique des embolies pulmonaires au service de pneumologie

Profil pidmiologique, clinique, radiologique et tiologique des embolies pulmonaires au service de pneumologie

3.1. D-Dimère Les fragments de D-dimère sont des produits de la dégradation de la fibrine (constituant principal du thrombus). Ils augmentent chez les patients présentant un accident thromboembolique. Leur principale utilité réside dans leur haute valeur prédictive négative. Mais ils manquent en revanche de spécificité. Ils sont en effet augmentés dans de nombreuses circonstances telles la grossesse, le cancer, les traumatismes, la chirurgie récente, et l’âge avancé. [91] Le dosage des D-dimères plasmatiques est la première étape de la stratégie diagnostique en cas de suspicion d’embolie pulmonaire avec une probabilité clinique non haute. À ce titre, il existe plusieurs méthodes de dosage des D-dimères. La technique de référence reste l’ELISA et les techniques latex immuno-turbidimétriques dont la valeur seuil pour le diagnostic d’exclusion d’EP est de 500ug/l [92 ,93].Il est néanmoins possible d’adapter le seuil des D-dimères à l’âge au-delà de 50 ans (seuil = âge × 10) en cas de suspicion d’EP afin d’augmenter la rentabilité de cet examen chez le sujet âgé. [94 ,95]
En savoir plus

138 En savoir plus

Tuberculoses maladie de l’enfant déclarées au CLAT 75 : analyse des cas évitables

Tuberculoses maladie de l’enfant déclarées au CLAT 75 : analyse des cas évitables

5.1.2 Issues du dépistage Dans notre étude, le dépistage a permis d’identifier 12% d’ITL et 3% de TM dans une population d’enfants de moins de 10 ans. En l’absence d’exposition, on estime le taux d’ITL dans la population générale pédiatrique inférieur à 3% [3]. Les chiffres de notre étude sont superposables à ceux mesurés dans d’autres populations comparables, validant la représentativité de notre population. En 2002, Mahdi et al a décrit une population d’enfants exposés et dépistés en banlieue parisienne, mettant en évidence 8,7% de TM et 13% d’ITL [18]. En 2009, Aissa et al rapportaient 13,1% d’ITL et 1,4% de TM dépistées dans une population pédiatrique du Val de Marne [7]. Le rapport d’activité du CLAT 75 pour l’année 2012 décrivait 9,7% d’ITL et 0,8% de TM dépistées, pour l’ensemble de la population (adultes et enfants) [6]. Fox et al ont décrit 16,3% d’ITL et 4,7% de TM chez des enfants dépistés de moins de 5 ans [27]. En Uganda, pays dont l’incidence de la maladie est supérieure (62 cas pour 100 000 habitants), Jaganath et al ont rapporté 10% de TM chez des enfants, dont 16,4% avant 5 ans [28]. Entre 1998 et 2003, plusieurs études américaines ont retrouvé jusqu’à 30% d’ITL dans des populations pédiatriques exposées, mais avec une proportion de TM inférieure à 5% [29–32].
En savoir plus

41 En savoir plus

Lien Hôpital-ville appliqué au cas du Sacubitril-Valsartan dans la prise en charge de l'insuffisance cardiaque

Lien Hôpital-ville appliqué au cas du Sacubitril-Valsartan dans la prise en charge de l'insuffisance cardiaque

Entresto® est actuellement dispensé uniquement par les rétrocessions des pharmacies hospitalières. Ce qui peut être un frein important à l’accès aux soins, d’autant que le traitement concerne des patients insuffisants cardiaques dont la qualité de vie est altérée et leur mobilité réduite. Nous nous sommes donc intéressés à la facilité d’accès à Entresto® pour les patients. Quelles organisations pharmaceutiques sont proposées aux patients de la région ? La mise en place d’un lien hôpital-ville a-t-il été anticipé en vue d’une possible commercialisation dans le réseau officinal ?
En savoir plus

124 En savoir plus

Les aspects radiologiques de la pneumopathie à COVID-19 : de l’imagerie conventionnelle à l’intelligence artificielle.

Les aspects radiologiques de la pneumopathie à COVID-19 : de l’imagerie conventionnelle à l’intelligence artificielle.

De manière moins typique, la présence d’une pleurésie ou d’un épanchement péricardique peut également être retrouvée dans le cadre d’une infection COVID-19 ( Tableau I ).. A[r]

5 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes