Haut PDF Arthroplastie totale de hanche par voie mini-invasive au CHU Mohammed VI

Arthroplastie totale de hanche par voie mini-invasive au CHU Mohammed VI

Arthroplastie totale de hanche par voie mini-invasive au CHU Mohammed VI

Les séries avec des IMC >30 ont été exclu 2- Chirurgie : incision, techniques et instrumentation On pourrait classer les orthopédistes qui opèrent par des voies dites minimales⁽²³⁾⁽²⁶⁾⁽²⁸⁾⁽²⁹⁾ en deux groupes de chirurgiens, entre ceux qui utilisent la technique de la « fenêtre mobile » et les autres. Cette techniques utilise une courte incision cutanée de 6 cm à 8 cm mais la dissection sous –cutanée , en profondeur est prolongée de 3 à 5 cm en proximal et en distal .Ainsi , la dissection au niveau des plans profonds st très proche voire identique à celle que l’on réalise au cours d’une arthroplastie conventionnelle .A l’inverse , Goldstein⁽³⁰⁾ pense qu’il faut éviter d’inciser le fascia sur plus de 2 cm au-delà de l’incision cutanée car cela peut créer une chambre de décollement dans le tissu sous-cutané avec un risque d’hématome et de retard de cicatrisation .Néanmoins, il ne faut pas vouloir effectuer des incision trop petite ( moins de 6cm) car il ya un risque de ces mêmes lésions cutanées par la tension exercée par les écarteurs et par le passages des râpes lors de la préparation fémorale .Pour notre part nous n’avons pas rencontré ce genre de lésions cutanées .Wright et coll.⁽²⁶⁾ , qui utilisent cette technique , n’ont pas retrouvé de différence avec les voies postérieures standard à la différence de DiGioia et coll. qui ont montré de meilleurs résultats fonctionnels en terme de boiteries , de périmètre de marche et pour la montée des escaliers avant le 6 ème mois .
En savoir plus

117 En savoir plus

Rsultats clinico-radiologiques de la prothse totale de la hanche  double mobilit : Exprience du service de Traumatologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Rsultats clinico-radiologiques de la prothse totale de la hanche double mobilit : Exprience du service de Traumatologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

L’arthroplastie totale de la hanche à double mobilité est de plus en plus utilisée, elle a permis de se rapprocher de la physiologie normale de l’articulation de la hanche et d’augmenter la stabilité intra-prothétique, donc diminuer les contraintes de descellement. L’idée de base de la double mobilité était d’associer les avantages de deux systèmes différents et difficilement superposables : bénéficier d’une usure réduite de l’insert en polyéthylène dans le principe de low friction telle que l’avait décrit CHARNLEY, et procurer une stabilité intrinsèque de l’articulation en réimplantant une tête fémorale aux dimensions proches de l’anatomie originelle du patient, principe de MCKEEFARRAR[1].
En savoir plus

142 En savoir plus

Prothèse totale de hanche indications et résultats au CHU Mohammed VI

Prothèse totale de hanche indications et résultats au CHU Mohammed VI

L’arthroplastie totale de hanche, avec plus de 500 000 implants mis en place chaque année dans le monde, représente actuellement l’une des procédures médicales les plus efficaces (1) . Cette même arthroplastie totale de hanche est devenue en 50 ans une des interventions offrant le plus de satisfaction en chirurgie orthopédique. Cette intervention permet de remplacer une articulation endommagée. Elle est proposée dans la coxarthrose primitive ou secondaire, dans les atteintes inflammatoires, tumorales ou traumatiques de la hanche .De façon un peu schématique, il est pratiquement possible d’affirmer qu’un patient bénéficiant de la mise en place d’une arthroplastie totale peut être assuré à court terme d’une amélioration notable de sa fonction et de sa qualité de vie.
En savoir plus

130 En savoir plus

Mortalité néonatale intra-hospitalière au CHU Mohammed VI de Marrakech

Mortalité néonatale intra-hospitalière au CHU Mohammed VI de Marrakech

Nous avons étudié de façon rétrospective 294 dossiers de nouveau-nés décédés au sein du service de Néonatologie du CHU Mohammed VI de Marrakech du 01 janvier 2005 au 31 décembre 2006. Cette étude nous a permis d’évaluer la fréquence de la mortalité néonatale, d’en établir les causes et d’identifier les principaux facteurs de risque de mortalité néonatale précoce du centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech afin d’attirer l’attention des professionnels de santé sur une meilleure approche de la prise en charge du nouveau-né dans notre contexte. Cependant, ces facteurs évoqués n’ont pas tous démontré une influence nette sur la mortalité.
En savoir plus

92 En savoir plus

2004 — Effet des contraintes résiduelles dues à la polymérisation du ciment dans le transfert de la charge d'une arthroplastie totale de la hanche

2004 — Effet des contraintes résiduelles dues à la polymérisation du ciment dans le transfert de la charge d'une arthroplastie totale de la hanche

Lors des deux analyses, le chargement appliqué est celui en flexion (section), l'interface ciment-implant est descellée avec un coefficient de friction de 0.3 et les c[r]

223 En savoir plus

Epidémiologie de cas de traumatologie-orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Epidémiologie de cas de traumatologie-orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Comparaison des résultats : Pour la comparaison de nos résultats portant sur l’épidemiologie de cas de traumatologie en une année au CHU Mohammed VI de Marrakech, nous avons pris comme référence certains hôpitaux du royaume : L’hopital régional de Beni-Mellal, le centre hospitalier de Tetouan et l’hopital Ghassani de Fès et ceci par défaut si ce n’est par manque d’étude statistique précise faite à ce propos aux différents CHU du pays

201 En savoir plus

Cancer du colon : à propos de 86 cas au CHU Mohammed VI

Cancer du colon : à propos de 86 cas au CHU Mohammed VI

Figure 37: Voies d’abord pour l’hémicolectomie droite, par voie conventionnelle à gauche et par cœlioscopie à droite . L’exploration: Elle permet l’appréciation du volume, de la topographie, et de l’extension de la tumeur. Il faut explorer soigneusement toute la cavité abdominale, le foie et le pelvis. Tout nodule suspect doit être prélevé et examiné. Il faut également palper les chaines ganglionnaires le long des principaux pédicules vasculaires. L’exploration du reste du colon est primordiale afin de ne pas méconnaitre une autre localisation néoplasique ou un polype.
En savoir plus

168 En savoir plus

Prise en charge des anévrysmes artériels intracrâniens au CHU Mohammed VI

Prise en charge des anévrysmes artériels intracrâniens au CHU Mohammed VI

Elle doit être réalisée durant les 24heures qui suivent l’hémorragie pour assurer une prise en charge thérapeutique appropriée aux patients. Elle doit être réalisée avec injection sélective des artères carotides internes et des artères vertébrales (angiographie des quatre axes vasculaires) pour explorer toute la vascularisation cérébrale. Elle doit être de bonne qualité pour montrer l’anévrysme et préciser sa localisation, sa taille, son collet, les branches corticales associées, un vasospasme associé et des anévrysmes additionnels. Il est important de préciser la taille du collet anévrysmal, pour prévoir le succès du clipping anévrysmal et de l’embolisation endovsculaire, car une occlusion totale est plus probable dans les anévrysmes avec collet moins de 4mm (9).
En savoir plus

147 En savoir plus

Cancers de la vulve Exprience du CHU Mohammed VI De MARRAKECH

Cancers de la vulve Exprience du CHU Mohammed VI De MARRAKECH

1.2 Forme de l’enfant: Rare chez la petite fille, le cancer de la vulve réaliser le plus souvent un sarcome. 1.3 Forme de La femme enceinte: Le faible nombre de cas recueillis reflète la rareté de cette situation. En effet, le cancer vulvaire est une pathologie peu fréquente chez les sujets jeunes. En effet, des études ont démontré l’association entre l’ADN du papilloma virus et la présence de lésions intra- épithéliales et invasives des néoplasies vulvaires. Ainsi, la baisse de l’immunité cellulaire pendant la grossesse pourrait jouer un rôle dans l’évolution invasive de ces lésions.
En savoir plus

206 En savoir plus

Le Ptrygion : exprience du service d'ophtalmologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

Le Ptrygion : exprience du service d'ophtalmologie du CHU Mohammed VI de Marrakech

 le THIOTEPA : (Triéthylène-thio-phosphoramide) C'est un antimitotique employé en 1962 par MEACHAM [69] pour la première fois dans le traitement post-opératoire du ptérygion. · C'est une moutarde à l'azote qui bloque la Synthèse de l'ADN. Elle est utilisée par voie Locale en instillations pour prévenir la néo-vascularisation. On instille deux gouttes de THIOTEPA (15 mg dans une solution de Ringer) toutes les trois heures pendant six semaines dès les premiers jours après l'opération qui est en général une excision simple avec un croissant de sclère à nu.

151 En savoir plus

La prvalence de linfection nosocomiale au CHU Mohammed VI de Marrakech

La prvalence de linfection nosocomiale au CHU Mohammed VI de Marrakech

Dans notre enquête, les résultats étaient différents, ce sont les bactériémies et les infections du site opératoire qui occupent la première et la deuxième place respectivement. La prépondérance de l’infection de la plaie opératoire a été retrouvée au CHU Sahloul de Sousse (Tunisie) où elle représentait 32,15% [47] , aux hôpitaux universitaires du Congo[25] où l’infection du site opératoire était la plus fréquente (27,1%) , au CHU Blida en Algérie en 2004[21] et encore une fois en Egypte (avec une fréquence de 36%)[48].

100 En savoir plus

Mortalit aux urgences pdiatriques du CHU Mohammed VI Marrakech

Mortalit aux urgences pdiatriques du CHU Mohammed VI Marrakech

Résumé L’analyse des causes de décès dans les services des urgences pédiatriques pourrait aider au développement des pratiques de prise en charge et de prévention. La mortalité infanto- juvénile constitue un vrai problème de santé public dans le monde entier. En effet, les enfants de moins de cinq ans sont le groupe d’âge le plus concerné par la mortalité pédiatrique. Pour identifier les causes de mortalité dans le service des urgences pédiatriques, et analyser leurs facteurs de risque, nous avons mené cette étude descriptive et rétrospective incluant tous les patients décédés au service des urgences pédiatriques du Centre Hospitalier Universitaire Mohamed VI à Marrakech, entre Janvier 2012 et décembre 2016.
En savoir plus

96 En savoir plus

Les mningites bactriennes au service de pdiatrie du CHU Mohammed VI

Les mningites bactriennes au service de pdiatrie du CHU Mohammed VI

En France, l’incidence des méningites était de 2,5/100000 habitants en 2002 et de 2,23/100000 habitants en 2006 tout âge et tous germes confondus (18,19). Chez l’enfant, les incidences sont beaucoup plus élevées que chez l’adulte : 44/100000 chez les enfants de moins d’un an et 6,9/100000 chez les enfants d’un à quatre ans (Incidences de 2002) (19). Le plus souvent, les chiffres d’incidence, selon l’âge, la bactérie et l’année, sont donnés pour les infections invasives, mais pas spéci fiquement pour les méningites. Cette précision est importante à prendre en considération. En effet, l’incidence d’une infection invasive pour le MNO est proche de l’incidence d’une méningite alors que pour le PNO le ratio bactériémie/méningite est d’environ 1/10 et de 1/50 pour le Streptocoque du groupe A (19,20). Chez les enfants de moins d’un an, l’incidence la plus élevée des infections invasives est retrouvée pour le Streptocoque du groupe B (61/100000habitants), suivi du PNO (35,2/100 000 habitants), le MNO (16,1/100 000 habitants), l’Hib (4/100 000 habitants), le Streptocoque du groupe A (4,6/100000 habitants). Concernant les patients âgés d’un à quatre ans, l’incidence la plus importante est retrouvée pour le PNO (13,9/100 000 habitants) suivi du MNO (4,5/100 000 habitants) et du Streptocoque A (2,9/100 000 habitants) (19).
En savoir plus

116 En savoir plus

Les spondylarthropathies : exprience du service de rhumatologie du CHU Mohammed VI

Les spondylarthropathies : exprience du service de rhumatologie du CHU Mohammed VI

Incidence and prevalence of psoriatic arthritis, ankylosing spondylitis, and reactive arthritis in the first descriptive population-based study in the Czech Republic. Epidemiology of An[r]

168 En savoir plus

Lautotransfusion sanguine peropratoire au CHU Mohammed VI de Marrakech

Lautotransfusion sanguine peropratoire au CHU Mohammed VI de Marrakech

3. Effets secondaires et incidents liés à la RSPO : Ils sont difficiles à contribuer de façon directe à la RSPO 3-1 Troubles de la coagulation Le lavage est considéré comme très efficace vis-à-vis de l'héparine, mais la présence résiduelle d'héparine après lavage a été observée, notamment quand sa concentration dans la ligne d'aspiration excédait 20 000 U/l. Un autre mécanisme, qui n’est pas spécifique à la RSPO et qui peut être observé avec la transfusion homologue, est la dilution des plaquettes et des facteurs de la coagulation lors de l’administration par voie IV de volumes importants de produit sanguin RSPO lavé.
En savoir plus

102 En savoir plus

Prise en charge des grossesses extra-utérines CHU Mohammed VI

Prise en charge des grossesses extra-utérines CHU Mohammed VI

L’échographie endovaginale a permis des progrès dans la sémiologie de l’image et substitue actuellement l’échographie trans-abdominale par un diagnostic très précoce de GEU en apportant des informations supplémentaires par rapport à la voie trans-abdominale dans 60% des cas. Elle permet une visualisation du sac gestationnel à moins de 4 semaines de gestation et à partir d’un taux de βHCG de 1000m UI/ml, de plus elle permet de mieux analyser les caractéristiques d’une GEU (taille, activité cardiaque), de préciser la quantité de l’épanchement et son échogénécité avec une sensibilité qui peut atteindre 100% (35,44). La sémiologie échographique actuelle conduisant au diagnostic de GEU comprend l’analyse de 5 points successifs (51):
En savoir plus

117 En savoir plus

Les uropathies malformatives ? Quel intrt pour l'imagerie Exprience du CHU Mohammed VI

Les uropathies malformatives ? Quel intrt pour l'imagerie Exprience du CHU Mohammed VI

• Cystographie L’urétrocystographie constitue l’examen de référence dans le diagnostic radiologique de VUP, elle peut être réalisée par voie rétrograde, ou mieux, par cathétérisme sus pubien comme c’est le cas chez 42% des patients bénéficiants de cet examen. Elle doit comporter absolument un cliché permictionnel de profil et de trois quarts après retrait de la sonde vésicale afin de bien étudier l’urètre. Elle montre une vessie distendue, à paroi diverticulaire avec dilatation de l’urètre postérieur, un urètre membraneux filiforme, avec une hypertrophie du col vésical et un aspect en coup d’angle correspondant à la VUP. Un RVU secondaire est retrouvé dans un tiers des cas. Il ne faut pas hésiter à refaire cet examen s’il ne comporte pas cette incidence indispensable chez le garçon [112].
En savoir plus

188 En savoir plus

Les soins palliatifs au CHU Mohammed VI de Marrakech: Bilan dactivit

Les soins palliatifs au CHU Mohammed VI de Marrakech: Bilan dactivit

C'est dans ce contexte que se développent les travaux de Cicely Saunders à Londres à la Clinique Saint Luc dans les années soixante. Avec son expérience de l'utilisation de la morphine, elle met au point des protocoles antalgiques et fait connaître le maniement des morphiniques par voie orale. Elle développe le concept d’« équipe interdisciplinaire » dans laquelle les professionnels de santé, les bénévoles et les agents des hospices collaborent auprès du patient et de ses proches ainsi que celui de « souffrance globale » prônant le soutien psychologique des malades, mais aussi des soignants confrontés quotidiennement à des situations difficiles. [15]
En savoir plus

111 En savoir plus

Prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI de Marrakech

Prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI de Marrakech

La prise en charge des traumatismes du rachis dorsolombaire au CHU Mohammed VI Marrakech 2-2.Déformation du canal rachidien : Le risque neurologique est surtout dans la partie centrale du canal, un risque de compression médullaire ou de compression de la queue de cheval suivant le niveau vertébral. Ce rétrécissement s’évalue en général par la diminution du diamètre du sagittal de ce canal. Le tissu nerveux occupant environ la moitié du canal [60,61], si ce diamètre est réduit de 50% ou plus, il paraît nécessaire d’obtenir une décompression nerveuse. En effet les travaux de Willen [62,63] ont montré qu’un recul du mur postérieur de plus de 50% est en règle associé à une rupture du ligament vertébral postérieur et à une rotation du fragment reculé qui compromettent ses possibilités de réduction par ligamentotaxis (mise en tension du ligament vertébral postérieur par distraction et extension du rachis).
En savoir plus

147 En savoir plus

Le traitement par prothse totale de la hanche dans les dysplasies de la hanche

Le traitement par prothse totale de la hanche dans les dysplasies de la hanche

En outre, l'ostéotomie sous-trochantérienne permet de corriger la rotation et évite d'avoir à recourir à une ostéotomie trochantérienne qui peut être sujette à une non-consolidation. Selon Eid et AL [98], une arthroplastie totale de la hanche était réalisée simultanément avec une ostéotomie sous trochantérienne.Après un temps cotyloïdien, une capsulectomie totale a été réalisée, le tendon du muscle ilio-psoas était libéré.Le canal fémoral était ouvert par alésoir droit et préparé de manière standard par râpage. La composante fémorale avec l'offset le plus large, qui correspond le mieux au fémur, était choisie. Une fois le test en place, une traction était ensuite appliquée sur le fémur en vue d’une réduction d’essai, ce qui s’était généralement avéré impossible.
En savoir plus

145 En savoir plus

Show all 3535 documents...