Haut PDF Apport de l'ozone dans la prise en charge des maladies parodontales

Apport de l'ozone dans la prise en charge des maladies parodontales

Apport de l'ozone dans la prise en charge des maladies parodontales

Introduction : Les maladies parodontales sont des pathologies inflammatoires résultant de l’accumulation   de   microorganismes, organisés en biofilms, sur les surfaces dentaires. Les conséquences de ces affections sont la destruction de   l’ensemble   des tissus supportant les dents et constituant le parodonte, à   savoir   la   gencive,   l’os   alvéolaire   et   le   desmodonte, et aboutissant à terme à la perte des dents. En France, plus de 80% des adultes âgés de 35 à 44 ans souffriraient de maladies parodontales. Elles constituent donc, avec la maladie carieuse, les affections principales de la cavité buccale. L’élimination   des microorganismes parodontopathogènes constitue l’axe principal de la prise en charge des maladies parodontales. Actuellement, cette prise en charge initiale se réalise par un débridement non chirurgical supra   et   sous   gingival,   que   l’on   associe   le   plus   souvent   à une irrigation antiseptique locale, à  l’aide de chlorhexidine ou encore de povidone iodée.
En savoir plus

102 En savoir plus

Description des pratiques des chirurgiens-dentistes de Bordeaux Métropole dans la prise en charge des maladies parodontales

Description des pratiques des chirurgiens-dentistes de Bordeaux Métropole dans la prise en charge des maladies parodontales

Autre fait à souligner, nous avons constaté que seuls 52 praticiens sur les 128 sondés traitaient ou adressent les patients dont ils avaient diagnostiqué la maladie parodontale. Ce chiffre, alarmant, est à relativiser puisque la question semble de manière générale ne pas avoir été bien comprise par les praticiens mais souligne une tendance dans leurs pratiques. Il faut aussi tenir compte du refus des patients pour qui les soins de parodontologie semblent plus abstraits que les soins carieux ou prothétiques (45). Chestnutt et Kinane, cités par Darby (17) suggèrent, dans une étude réalisée auprès des chirurgiens-dentistes omnipraticiens écossais que la gestion des maladies parodontales a été éclipsée par d’autres aspects, plus « spectaculaires », de l’activité dentaire et que l’apport d’un soin conservateur ou d’une prothèse semble, pour un patient profane, être meilleur que les bénéfices abstraits d’un traitement parodontal (46). Or, toute la difficulté d’une prise en charge parodontale efficace réside dans le fait que le patient fait partie intégrante du traitement. Sa motivation est un élément primordial qui conditionne la réussite et la pérennité du traitement. Le facteur financier n’est également pas à négliger. D’une part, les soins de parodontologie sont coûteux et non pris en charge par la sécurité sociale, d’autre part, ces soins sont longs et nécessitent une motivation et une participation active du patient pour réussir. Selon le rapport de l’ONDPS 2013, « le renoncement aux soins pour des raisons financières est régulièrement établi par les enquêtes sur la santé la protection sociale de l’IRDES » (Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé) (39). De plus, bien que les omnipraticiens tentent de leur mieux, de gérer les patients atteints de maladies parodontales, le système de santé publique ne les encourage pas (28) (45).
En savoir plus

88 En savoir plus

Place des huiles essentielles dans le protocole de prise en charge des maladies parodontales

Place des huiles essentielles dans le protocole de prise en charge des maladies parodontales

6. LES RECOMMANDATIONS D’HYGIENE BUCCO-DENTAIRE La prise en charge des maladies parodontales s’organise autour de deux principaux axes. Le premier consiste en la prise en charge rapide des lésions permettant d’enrailler leur processus d’aggravation. Le second tend à mettre en lumière les différents facteurs de risques de manière à prévenir l’apparition des pathologies. Les recommandations d’hygiène bucco-dentaire ont pour objectifs de donner les moyens aux patients d’adopter des comportements favorables à leur santé buccale, en matière de rituels d’hygiène, d’alimentation et de diminution des comportements à risques. La Haute Autorité de Santé préconise la diminution des prises alimentaires entre les repas à savoir le grignotage et la prise de boissons sucrées, une fréquence minimum de deux brossage quotidien à l’aide d’un dentifrice au fluor, et le respect du dispositif de prévention bucco-dentaire de l’assurance maladie (M’T dents) pour tous les enfants de 6,9, 12, 15 et 18 ans (âge au cours duquel la tentation d’adopter de mauvaises habitudes est grande et les comportements à risques fréquents). [44] Il s’agit de donner à ces enfants la possibilité d’un entretien personnalisé avec le chirurgien-dentiste et une meilleure accessibilité aux soins. Ainsi, depuis 2007, le programme de prévention M’T Dents permet la mise en place d’un bilan dentaire aux âges les plus en proie à la survenu de caries, d’intégrer le rituel de la consultation dans les habitudes sanitaires, au même titre qu’un entretien chez le médecin généraliste. De plus, le contact précoce avec le professionnel de santé favorise la dédramatisation des consultations dentaires. L’enseignement des bons gestes et habitudes d’hygiène bucco-dentaire augmente le sentiment de confiance de l’enfant envers le dentiste. [45] Ces programmes de prévention dès le plus jeune âge sont la pierre angulaire de la dynamique éducative en matière de santé bucco-dentaire.
En savoir plus

121 En savoir plus

Pépite | L’aéro-polissage dans la prise en charge des maladies parodontales et périimplantaires

Pépite | L’aéro-polissage dans la prise en charge des maladies parodontales et périimplantaires

Par ailleurs, toutes les études n’ont pas clairement indiqué les critères de sélection et donc d’inclusion des patients produisant ainsi un nouveau risque de biais. En effet, les critères d’inclusion et d’exclusion ont été très variables d’une étude à l’autre. Certaines études ont exclu les patients fumeurs, les patientes enceintes ou allaitantes, de même que les patients atteints de maladies systémiques ou sous médication particulière. Ces critères peuvent être très importants, comme l’inclusion ou non des patients fumeurs dans des études se penchant sur l’élimination des tâches de colorations. Le fait que les patients fumeurs ont une quantité de dépôts de colorations supérieure aux patients non-fumeurs, peut biaiser la finalité de l’étude. [70] Le consentement éclairé des patients est vague dans certaines études voir totalement non évoqué dans d’autres.
En savoir plus

115 En savoir plus

Apport des thèses des internes militaires pour la prise en charge et la prévention des maladies infectieuses dans les armées

Apport des thèses des internes militaires pour la prise en charge et la prévention des maladies infectieuses dans les armées

- Dans une moindre mesure, le risque lié aux morsures animales, les AES et la problématique de l’antibiorésistance. 2) Adéquation avec les thèmes abordés par les internes Dans l’étude de R. Mischler (10), les maladies infectieuses faisaient partie des 5 thèmes les plus abordés par les IMG militaires (avec l’urgence, la psychiatrie, la cardiologie, la santé publique), avec 6,7% des thèses. Dans notre étude, près de 20% des thèses de médecine générale ont été classées en rapport avec les maladies infectieuses. Ce chiffre supérieur peut s’expliquer par nos critères de sélection larges qui ont pu inclure rassembler des thèses étiquetées « santé publique » par R. Mischler. La proportion de sujets en rapport avec les maladies infectieuses est donc satisfaisante au regard de son importance stratégique. Cependant, toutes ces thèses ne sont pas forcément pertinentes au regard des besoins du SSA.
En savoir plus

96 En savoir plus

Maladies parodontales et maladies systémiques : enquête sur les connaissances et les pratiques des médecins généralistes de Midi-Pyrénées en 2015

Maladies parodontales et maladies systémiques : enquête sur les connaissances et les pratiques des médecins généralistes de Midi-Pyrénées en 2015

Le traitement et la prévention des parodontopathies peuvent avoir un impact décisif sur la prévention et l’évolution des ces maladies systémiques et nécessitent une collaboration étroite médecin-odontologiste (1). Notre enquête nous a montré que 94,1 % des médecins interrogés estiment leurs connaissances insuffisantes, c’est pourquoi le développement de formations adaptées pourrait permettre d’accroître la mise en place de procédures systématisées de prise en charge de patients atteints de maladie systémique sur le plan buccal, ceci pouvant contribuer à une diminution des complications de ces maladies systémiques associées aux maladies parodontales.
En savoir plus

63 En savoir plus

Pépite | Les probiotiques dans la gestion des maladies parodontales : revue de la littérature

Pépite | Les probiotiques dans la gestion des maladies parodontales : revue de la littérature

L'utilisation de probiotiques spécifiques chez les patients atteints de maladies inflammatoires intestinales ne peut être recommandée que dans des situations cliniques spéciales. Pour les patients atteints de pouchite (complication des réservoirs iléaux après colectomie totale) dans la prise en charge de la rectocolite hémorragique, un traitement antibiotique suivi de la préparation probiotique VSL#3 est efficace pour maintenir la rémission. VSL#3 est composé de 4 souches de Lactobacillus, 3 souches de Bifidobacterium et d’une souche de Streptocoques. Cependant les études menées ne permettent pas encore de conclure à un effet bénéfique des probiotiques dans le traitement pour la maladie de Crohn et pour la rectocolite hémorragique (69).
En savoir plus

75 En savoir plus

Connaissances médicales des dentistes libéraux sur le lien entre les maladies systémiques et les maladies parodontales

Connaissances médicales des dentistes libéraux sur le lien entre les maladies systémiques et les maladies parodontales

Figure 35: Recommandations d'antibiothérapie curative en parodontologie (88) En effet, les problèmes potentiels posés en pratique quotidienne par le patient infecté par le VIH sont : le risque de contamination, le risque infectieux (immunodépression), le risque de saignement (thrombocytopénie), les risques associés aux diverses complications. Pourtant il est important de connaitre le niveau d’immunodépression pour adapter notre prise en charge médicamenteuse c’est-à-dire le stade de la maladie et prévenir le risque de transmission. Si le patient présente des anticorps anti-VIH asymptomatiques il faut mettre en place une surveillance parodontale mais il est inutile d’utiliser une antibiothérapie. Avec une numération lymphocytaire comprise entre 200 et 500 il faut effectuer une consultation médicale avant tout acte invasif et prescrire un bilan sanguin. Par contre si la numération lymphocytaire est <200 il sera nécessaire de prescrire une antibioprophylaxie. (68)
En savoir plus

99 En savoir plus

Intérêt des probiotiques dans la prise en charge des pathologies parodontales et carieuse : revue systématique depuis 2015

Intérêt des probiotiques dans la prise en charge des pathologies parodontales et carieuse : revue systématique depuis 2015

- probiotics (Mesh Terms) AND periodontitis (All fields) C’est à partir des résultats obtenus lors de cette 3 ème étape qu’ont été appliqués les critères d’exclusion. 2.2. Critères d’inclusion / d’exclusion des articles Une première lecture des titres de chaque article a permis de définir les limites de cette étude. Un premier constat ressort : la presque totalité des études sur l’utilisation des probiotiques en médecine buccale est concentrée sur 2 types de pathologies, les maladies parodontales (essentiellement PC, gingivite, mucosite péri-implantaire / péri-implantite) et les maladies carieuses. Quelques études « de niche » portent sur l’utilisation des probiotiques comme traitement de l’halitose, du lichen plan ou de la candidose. Il a été décidé d’exclure ces études de la revue systématique pour se concentrer uniquement sur les champs d’application
En savoir plus

87 En savoir plus

Le traitement des maladies parodontales : de la thérapeutique mécanique à la thérapeutique chimique

Le traitement des maladies parodontales : de la thérapeutique mécanique à la thérapeutique chimique

Au niveau des dentifrices, la chlorhexidine n’est pas la molécule de choix car son activité peut être inhibée. Nous avons vu les dentifrices au bicarbonate de sodium. La pate de Keyes est une préparation à faire soi-même. Cependant, elle présente des inconvénients : le dosage est difficile entre l’eau oxygénée et la poudre de bicarbonate de sodium. De plus, son intérêt n’est pas prouvé. Le parodontax® masque les signes de l’inflammation, il ne doit alors pas être utilisé seul, sans conseils d’hygiène orale et traitement de la maladie parodontale donc pas sans l’avis d’un professionnel averti. Il est possible d’utiliser ces produits sur des périodes courtes car cela apporte un confort au patient (diminution rapide des saignements) mais une prise en charge par un chirurgien-dentiste dans le cadre du traitement de la maladie parodontale est indispensable. Enfin, au long cours, le bicarbonate de sodium est agressif pour les tissus, notamment pour les fibroblastes. Il faut alors en limiter l’utilisation dans le temps.
En savoir plus

80 En savoir plus

L’impact de l’alimentation sur les maladies parodontales

L’impact de l’alimentation sur les maladies parodontales

Nous allons définir les composants de l’alimentation et leurs influences sur le stress oxydatif afin de s’intéresser à la manière dont on pourrait les intégrer dans notre prise en charge parodontale. 3.1. Différence entre nutrition et diététique La nutrition est une discipline scientifique qui analyse les rapports entre nourriture et santé et vise à déterminer les apports nutritionnels conseillés pour les individus. Elle analyse la façon dont les aliments sont assimilés et transformés par l’organisme pour qu’il reçoive l’énergie vitale et reste en bonne santé. Il s’agit de mécanismes biologiques liés au métabolisme du corps qui font suite à la prise alimentaire. Elle s’intéresse à couvrir les besoins de l’individu et éviter les carences ou excès de prise de nourriture, pour optimiser la croissance, le métabolisme et les mécanismes de réparation.
En savoir plus

68 En savoir plus

Place de la médecine intégrative dans la prise en charge thérapeutique des maladies vectorielles à tiques

Place de la médecine intégrative dans la prise en charge thérapeutique des maladies vectorielles à tiques

RESUME Les maladies vectorielles à tiques sont des pathologies transmises par les tiques, deuxième vecteur au monde de maladies infectieuses en santé humaine, après le moustique. La première maladie à transmission vectorielle de l’hémisphère Nord est la borréliose de Lyme. En France, le taux annuel d’incidence de la maladie était estimé en 2016 à 84 cas pour 100 000 habitants (54 647 nouveaux cas par an). Cette borréliose est causée par la transmission à l’homme de bactéries du complexe d’espèces Borrelia burgdorferi sensu lato par piqûre d’une tique dure du genre Ixodes lors de son repas sanguin. Mais Borrelia n’est pas le seul agent pathogène transmis par les tiques, d’autres bactéries (Anaplasma sp., Rickettsia sp. …), des parasites (Babesia sp.) et des virus (Flavivirus sp.) vont provoquer des co-infections et mettre à mal le système immunitaire des patients atteints de ces maladies. Borrelia, à la différence d’autres bactéries moins évoluées, possède de multiples capacités de défense contre le système immunitaire de son hôte influençant notamment l’évolution en trois stades de la borréliose de Lyme. La diversité des symptômes cliniques des maladies vectorielles à tiques rend leur prise en charge complexe et justifie le rôle prépondérant du diagnostic clinique par rapport aux tests biologiques. L’examen minutieux du médecin va ainsi permettre d’écarter les diagnostics différentiels. Parmi les traitements proposés, le traitement conventionnel a principalement recours à l’antibiothérapie. L’objectif de cette thèse est de montrer la place occupée par les différentes options thérapeutiques de la médecine intégrative, avec l’utilisation d’autres molécules et l’apport de la naturopathie. Une étude rétrospective menée au Centre Hospitalier de Lannemezan entre janvier 2014 et décembre 2016 illustrera pour les 58 patients pris en charge, les bénéfices de la thérapie intégrative.
En savoir plus

189 En savoir plus

Orthophonie en libéral : prise en charge des maladies dégénératives et évolutives de l'adulte

Orthophonie en libéral : prise en charge des maladies dégénératives et évolutives de l'adulte

Enfin, l’orthophoniste a le souci de préserver une communication, même la plus réduite, jusqu’au stade ultime de la maladie. En effet, la perte totale de la communication orale et écrite est très anxiogène. L’abolition de toute communication empêche le patient de verbaliser de simples besoins quotidiens, d’extérioriser son angoisse par rapport à la maladie et à la mort. Les objectifs de la prise en soin orthophonique visent donc d’une part à maintenir une communication verbale compréhensible (cf. travail phoniatrique) ; d’autre part elle contribue à la mise en place des différentes techniques de communication alternative permettant de conserver une possibilité de communication avec leur environnement chez des patients dont les capacités motrices et verbales sont totalement déficientes : mimiques, langage écrit, tableau de communication, synthèse vocale… 77
En savoir plus

162 En savoir plus

Prise en charge au cabinet dentaire des maladies neurodégénératives :  Alzheimer et Parkinson

Prise en charge au cabinet dentaire des maladies neurodégénératives : Alzheimer et Parkinson

Les limites à la prise en charge apparaissent quand le patient atteint de la MND devient profondément dément et/ou ne peut plus se déplacer jusqu’au chirurgien-dentiste. Dans ce cas, il faut pouvoir « amener » le cabinet dentaire en institutions ou à domicile chez ces patients dont la santé orale est très précaire. En France, l’exercice de la chirurgie dentaire en dehors du cabinet n’est pas autorisé sauf conditions particulières. Des associations créées pour la prise en charge des personnes handicapées se développent de plus en plus et peuvent être une solution pour le soin de ces patients. Certaines, comme Handident 81
En savoir plus

93 En savoir plus

Prise en charge des pousses svres au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales

Prise en charge des pousses svres au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales

C’est pourquoi, le consensus ECCO (European Crohn's and Colitis Organisation) [45] recommande que tous les patients atteints de poussée grave bénéficient d’une prise en charge médicochirurgicale. Selon les conclusions du consensus ECCO pour la RCH, le traitement médical de troisième ligne n’est pas recommandé et ne peut être proposé que dans des centres référents et consiste alors à proposer l’infliximab après échec de la ciclosporine ou bien la séquence inverse (grade D selon le consensus ECCO sur la RCH—UEGW, Berlin 2006). En effet le traitement médical de sauvetage doit être proposé chez tout malade ne présentant pas un abdomen chirurgical ou une colectasie [241].
En savoir plus

212 En savoir plus

Algorithme de prise en charge de maladies éruptives infantiles d’allures virales

Algorithme de prise en charge de maladies éruptives infantiles d’allures virales

Lucille Galhaut 22 observation dermatologique succincte des lésions : nature, topographie, localisation, signes de surinfection. Dans un second temps, un interrogatoire précis permet de compléter l’observation clinique par des éléments épidémiologiques : symptômes associés, date de survenue, chronologie, exposition, facteurs de risque, contexte épidémique responsable d’un possible contage. Cet interrogatoire doit également rechercher des signes de gravité et/ou de complications. Un point primordial est la connaissance du statut vaccinal de l’enfant, en s’assurant de la tenue à jour du carnet vaccinal et en considérant les recommandations et actualisations du calendrier. Cela permettant de rappeler aux parents, si nécessaire, l’efficacité démontrée des vaccins envers certaines affections virales pouvant être mortelles si non prévenues par la vaccination. Enfin, ces différentes étapes vont permettre d’aboutir à une prise en charge optimale, par le biais de conseils thérapeutiques adaptés. Son rôle est en effet de proposer des médicaments conseils et de prodiguer des conseils hygiéno- diététiques adaptés.
En savoir plus

113 En savoir plus

Prise en charge de l'obésité de degré 2 : apport de l'hôpital de jour dans la prise en charge globale des patients adolescents

Prise en charge de l'obésité de degré 2 : apport de l'hôpital de jour dans la prise en charge globale des patients adolescents

64 montre qu’un IMC parental normal et un haut niveau socio-économique étaient en faveur d'une réussite d'une prise en charge, même dans le cas d'une obésité très sévère (33). De plus une étude récente a mis l’accent sur une problématique récurrente dans la prise en charge de l’obésité : une majoration du risque de perte de vue en cas de bas niveau socio- économique parmi les enfants obèses pris en charge en structure tertiaire (34). La structuration en réseau par le RéPPOP et le lien avec le médecin traitant constitue à ce titre un important travail pour l’observance et le suivi à long terme.
En savoir plus

85 En savoir plus

Les lésions endo-parodontales : intérêts de la nouvelle classification internationale des maladies et conditions parodontales de 2017 : 
proposition de fiches cliniques

Les lésions endo-parodontales : intérêts de la nouvelle classification internationale des maladies et conditions parodontales de 2017 : proposition de fiches cliniques

dŚğƐĞ͗ŚŝƌƵƌŐŝĞĞŶƚĂŝƌĞ͕EŝĐĞ͕ϮϬϭϵ͕ŶΣϰϮͲϱϳͲϭϵͲϯϵ ŝƌĞĐƚĞƵƌĚĞƚŚğƐĞ͗ŽĐƚĞƵƌ^ŽƉŚŝĞDLJƌŝĂŵZ// DŽƚƐͲĐůĠƐ͗>ĠƐŝŽŶĞŶĚŽͲƉĂƌŽĚŽŶƚĂůĞ͕ĐůĂƐƐŝĨŝĐĂƚŝŽŶŝŶƚĞƌŶĂƚŝŽŶĂůĞĚĞƐŵĂůĂĚŝĞƐ ƉĂƌŽĚŽŶƚĂůĞƐ͕ĨŝĐŚĞƐĐůŝŶŝƋƵĞ[r]

60 En savoir plus

Lanmie au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales: Frquence et prise en charge

Lanmie au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales: Frquence et prise en charge

semblent avoir un impact sur l’absorption du fer par notre organisme. La pullulation microbienne fréquemment retrouvé lors des maladies inflammatoires intestinales, est en faveur d’une mauvaise absorption des nutriments (59) et notamment du fer. Autre hypothèse qui pourrait justifier une malabsorption en fer : le syndrome du grêle court (60). Ce syndrome fait suite à une résection intestinale d’une partie de l’intestin grêle. On parle de syndrome du grêle court quand il reste moins de 1m50 à 2m d’intestin grêle post- duodénal, ce qui peut être le cas après une résection chirurgicale dans le cas de MICI. Suite à de telles résections, l’intestin doit s’adapter et ce raccourcissement a bien sûr un impact sur le fonctionnement intestinal tout entier, avec notamment une malabsorption fonctionnelle de nombreux nutriments (dont le fer) suite à la chirurgie.
En savoir plus

124 En savoir plus

Prévention nutritionnelle des maladies parodontales : impact des polyphénols et des oméga 3

Prévention nutritionnelle des maladies parodontales : impact des polyphénols et des oméga 3

Des extraits de canneberges riches en polyphénols ont empêché l'adhérence de P. gingivalis à diverses protéines dont le collagène de type I, réduisant ainsi la co-agrégation bactérienne dans les maladies parodontales. L'effet des proanthocyanidines (PAC) de canneberge sur la formation des ostéoclastes et l'activité de résorption osseuse a également été observé. Ces PAC allant jusqu'à 100 μg / ml ont été rapportés comme étant non toxiques pour les cellules ostéoclastes. La coloration à la phosphatase acide résistante aux tartrates a mis en évidence une inhibition dose-dépendante de l'ostéoclastogenèse. Plus spécifiquement, les PAC à 50 μg / ml ont provoqué une inhibition de 95% de l'activateur du récepteur du facteur nucléaire kappa B (RANKL), une différenciation ostéoclastique dépendante du facteur nucléaire et ont augmenté la sécrétion d'IL-8, MMP2 et MMP9. Cette étude suggère que les PAC de canneberges pourraient interférer avec la maturation et la physiologie des cellules ostéoclastiques ainsi que prévenir la résorption osseuse (169).
En savoir plus

83 En savoir plus

Show all 7050 documents...

Sujets connexes