Haut PDF Etude Et Application Des Composites A Base Des Matériaux Intelligents:( Cas Des Matériaux Piézoélectriques Et Des Alliages A Mémoire De Forme)

Etude Et Application Des Composites A Base Des Matériaux Intelligents:( Cas Des Matériaux Piézoélectriques Et Des Alliages A Mémoire De Forme)

Etude Et Application Des Composites A Base Des Matériaux Intelligents:( Cas Des Matériaux Piézoélectriques Et Des Alliages A Mémoire De Forme)

Figure 1.12: Principe de fonctionnement du manchon de raccordement d´ evelopp´ e par la societ´ e Raychem depuis 1969. La pseudo-´ elasticit´ e est utilis´ ee dans plusieurs applications biom´ edicales dans lesquelles de grandes d´ eformations r´ eversibles doivent ˆ etre combin´ ees avec les contraintes ´ elev´ ees du plateau (arc dentaire). Lorsque l’arc dentaire est fl´ echi par une dente, celui-ci reviendra graduellement ` a sa forme initiale en exer¸cant une force faible et presque constante. Le patient ressent beaucoup moins de douleurs, le d´ eplacement correctif de la dent est ainsi plus efficace est plus rapide. On citera aussi, dans le domaine de l’habillement, l’utilisation des fils en Nitinol (niTi) pour la fabrication des armatures de soutien-gorge. L` a encore, les avantages du compor- tement pseudo-´ elastique de ces mat´ eriaux s’appliquent ` a l’am´ elioration du confort et ` a l’augmentation de la dur´ ee de vie de l’article. D’autres applications sont men- tionn´ ees au Japon, tels que la fabrication de chaussures de travail, pour lesquelles les semelles sont r´ ealis´ ees ` apartir d’un mat´ eriau ` a m´ emoire de forme. Dans le do- maine de lunetterie, des chercheurs aux Etats Unis d’Am´ erique ont mis au point et commercialis´ e les montures de lunettes ` a m´ emoire de forme. Les avantages pour ce type de montures sont multiples. Tout d’abord, au niveau des branches, la pseudo-´ elasticit´ e permet ` a la monture de s’adapter ` a diff´ erentes formes de visages sans que l’on ait recourt ` a les d´ eformer plastiquement. Cette propri´ et´ e augmente le confort du porteur et pr´ esente un avantage esth´ etique ´ evident. D’autre part, si une monture est d´ eform´ e accidentellement (il arrive que l’on s’assoie ou que l’on marche sur une paire de lunette), l’utilisation peut, par simple r´ echauffement (eau chaud par exemple), lui redonner sa forme originale.
En savoir plus

108 En savoir plus

Etude des potentialités des nanotubes de carbone dans le domaine hyperfréquence : application à l'élaboration de matériaux nano-composites et contribution à la miniaturisation de composants électromécaniques (NEMS)

Etude des potentialités des nanotubes de carbone dans le domaine hyperfréquence : application à l'élaboration de matériaux nano-composites et contribution à la miniaturisation de composants électromécaniques (NEMS)

L’application la plus immédiate des NTCs consiste à les utiliser comme additif dans des polymères, thermoplastiques, thermodurcissables ou élastomères, afin d’en modifier les propriétés. L’utilisation des matériaux composites à base de nanotubes de carbone apparaît comme une voie prometteuse dans le domaine des nanotechnologies grâce à leurs propriétés structurales et électroniques très particulières. Pour élargir le domaine d’application des NTCs, nous avons étudié un nouveau matériau composite à base d’un polymère (BenzoCycloButène ‘‘BCB’’) et de nanotubes de carbone double parois (DNTCs) pour une utilisation aux fréquences micro-ondes. Nous rapportons ici une étude des propriétés micro-ondes de composites BCB/DNTCs en fonction de la concentration massique de nanotubes. Nous présentons, dans un premier temps, les méthodes d’homogénéisation et de fabrication du composite, puis nous traitons l’élaboration de structures de test adaptées à des mesures µondes et millimétriques. Après caractérisation, nous donnons le comportement spectral et la modélisation pour les pertes linéiques ainsi que ε* (permittivité effective complexe). Cette étude a permis de montrer qu’il est possible de configurer les performances électriques d’un matériau composite en fonction du % de NTCs incorporés. Ceci peut permettre de réaliser des matériaux absorbants d’ondes électromagnétiques pour la microélectronique.
En savoir plus

172 En savoir plus

Etude de structures élancées précontraintes en matériaux composites, application à la comception des gridshells

Etude de structures élancées précontraintes en matériaux composites, application à la comception des gridshells

Fig. 1.24 – Maquette d’étude du gridshell. Fig. 1.25 – Couverture végétale de Pishwanton. La recherche de forme n’a vraisemblablement pas dépassé le stade de la maquette d’étude, ni même fait l’objet de mesures précises de géométrie. L’analyse structurelle résulte de « calculs de coin de table » à base de changements d’échelle et de théorie des coques élémentaire. Une analyse numérique complète de la mise en forme de la structure et de son comportement sous charges n’a pas pu être effectuée en raison des incertitudes importantes sur la qualité des matériaux et de son prix prohibitif. Le dimensionnement de la structure n’est donc qu’un dimensionnement en contrainte. Pour vérifier le bon comportement statique du bâtiment réel, un test de chargement, équivalent au cas de neige le plus défavorable, a eu lieu à l’aide de 700 sacs de sable de 20 kg chacun, répartis sur l’ensemble de la structure : un déplacement maximum de 25 mm a été mesuré, ce qui est tout à fait admissible. Compte tenu de l’épaisseur de bois rajoutée sur le gridshell en lui-même, on peut se demander si la grille n’a pas seulement servi de cintre et si tous les efforts ne transitent pas dans la coque formée par les différentes couches de bois. Quoiqu’il en soit ce projet démontre la remarquable simplicité constructive des gridshells qui peuvent s’affranchir sur des bâtiments modestes de l’expérience et du savoir-faire très protégé de quelques grands bureaux d’études. Les applications de taille réduite dans lesquelles des espaces libres de poteaux sont nécessaires, sont nombreuses : salles de réception, salles de classe ou de sport. . . et le gridshell de Pishwanton pourrait contribuer largement à donner confiance dans l’efficacité et l’élégance des formes courbes de ce type de structure.
En savoir plus

275 En savoir plus

Etude des mécanismes de conduction électrique dans des matériaux composites pour application d'anode inerte. Relation "conductivité-composition/microstructure"

Etude des mécanismes de conduction électrique dans des matériaux composites pour application d'anode inerte. Relation "conductivité-composition/microstructure"

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

221 En savoir plus

Etude de la Performance des Matériaux Composites Sandwichs - Application en Fatigue

Etude de la Performance des Matériaux Composites Sandwichs - Application en Fatigue

84 III.1. Introduction Le phénomène de fatigue du matériau se caractérise par sa rupture après application d’un grand nombre de sollicitations dont l’amplitude est inférieure à la résistance à la rupture statique du matériau. Ce phénomène est rencontré fréquemment dans de nombreux domaines industriels qui mettent en jeu des sollicitations cycliques, sollicitations par vibration, etc. Les premières études fondamentales du phénomène de fatigue ont été entreprises par Wöhler sur les métaux. À l’heure actuelle, ce sont les matériaux pour lesquels on dispose des connaissances les plus étendues sur ce sujet. Sur d’autres matériaux complexes tel que les matériaux composites, en particulier les composites sandwichs, le phénomène de fatigue reste peu maîtrisé ce qui limite leur utilisation. Au cours des ces dernières années les travaux effectués dans la littérature ont montré que le phénomène de fatigue dépend de plusieurs paramètres (nature de sollicitation, chargement, fréquence de sollicitation, etc.). Parmi les travaux qui ont abordé l’influence de ces paramètres sur la fatigue des matériaux composites, nous n’avons considéré que quelques-uns d’entre eux ayant conduit à des résultats importants. Des travaux expérimentaux ont été développés [65, 66, 67, 68] sur les matériaux composites sandwichs. Ils ont montré qu’au cours des essais de fatigue l’augmentation de la fréquence de sollicitation se traduit par l’augmentation de la température interne des éprouvettes et en particulier pour les matériaux polymères. Shenoi et Benue [ 69] ont montré qu’au cours des essais de fatigue sur des matériaux sandwichs, la fréquence ne doit pas être élevée, afin d’éviter une augmentation significative de la température de la mousse. Cette augmentation de la température entraînerait une diminution des propriétés en cisaillement de l’âme.
En savoir plus

142 En savoir plus

Etude des propriétés de perméation et mécaniques des matériaux de réservoirs composites destinés au stockage d'hydrogène

Etude des propriétés de perméation et mécaniques des matériaux de réservoirs composites destinés au stockage d'hydrogène

e-mail : max.melnichuk@femto-st.fr ; frederic.thiebaud@univ-fcomte.fr Résumé Le stockage d’hydrogène comprimé à haute pression est réalisé dans de nombreuses applications à l’aide de réservoirs renforcés par des matériaux composites. Les réservoirs de type IV fabriqués par enroulement filamentaire sont composés d’un liner interne polymérique utile à l’étanchéité au gaz, renforcé par un matériau composite généralement à base de résine organique et de fibres de carbone. Ces réservoirs doivent pouvoir travailler sur une large gamme d’environnement thermique et de pression [1]. En particulier la variation de pression lors d’une dépressurisation rapide, peut désolidariser le liner du composite qui ensuite peut s’effondrer sur lui-même, impliquant ainsi la ruine du réservoir. La cause de ce phénomène, connu sous le nom de cloquage, ne semble pas parfaitement identifiée. Pour gagner en connaissance sur le sujet, diverses conditions expérimentales préalables sont appliquées sur des éprouvettes du liner, comme des traitements thermiques, reproduisant les conditions de fabrication des réservoirs de type IV (cycle de polymérisation du composite et d’autres traitements thermiques). De plus, nous avons également exposé ces échantillons à une pression d’hydrogène jusqu’à saturation; suivie de dépressurisations lente et rapide.
En savoir plus

11 En savoir plus

Etude numérique de la diffusion d'humidité dans les matériaux composites instrumentés par des fibres optiques à réseaux de Bragg

Etude numérique de la diffusion d'humidité dans les matériaux composites instrumentés par des fibres optiques à réseaux de Bragg

q = (2) où D(X,t) est le tenseur de diffusivité qui dépend, en toute rigueur, de la position du point X et du temps t. En effet, la littérature rapporte que le coefficient de diffusion d’une matrice époxy dépend de son état de déformation mécanique. Celui-ci étant, quant à lui, affecté par la diffusion de l’humidité [5]. Un exemple d’application de ce concept d’étude du comportement hygromécanique multi-échelle couplé de structures composites peut être trouvé dans Youssef et al. [3]. Pour simplifier, le coefficient de diffusion sera considéré indépendant de l’espace et du temps, dans le cadre de la présente étude. Dans le cas d’une plaque plane de dimensions infinies et d’épaisseur e, la loi unidirectionnelle de Fick s’écrit sous la forme suivante :
En savoir plus

10 En savoir plus

Etude du comportement mécanique des matériaux composites à matrice céramique de faible épaisseur

Etude du comportement mécanique des matériaux composites à matrice céramique de faible épaisseur

F IGURE 2.9 – Détermination de la contrainte effective Rp AEonset lors d’un essai de traction cyclée sens 0° pour une éprouvette du matériau A. Suivi de l’endommagement par corrélation d’images La mesure du champ de déplace- ment par corrélation d’images numérique a aussi été utilisée. Cette technique se base sur le suivi du champ de déplacement d’un ensemble de points déposés sur la surface de l’éprou- vette (mouchetis). Dans certains cas, ce mouchetis n’est pas nécessaire. Ce suivi est réalisé à l’aide d’une caméra haute performance, dans notre cas une caméra HAMAMATSU C4742- 95 incorporant un capteur CCD NRB codé en 12bits avec une matrice de 1280x1040 pixels. L’algorithme que nous utilisons pour la mesure de déplacements 2D est issu des travaux de recherche effectués au sein du laboratoire LMT de l’ENS de Cachan (CORRELI Q4 , [Hild 08]). Son originalité réside dans le fait que les déplacements sont calculés dans une base d’élé- ments finis polynomiaux de degré 1 définis sur 4 sommets. Il permet un calcul global dans les deux directions du plan de l’image pour en déduire les champs de déplacements et de déformations lors d’un essai mécanique. Le programme CORRELI a été parallélisé pour qu’il puisse être lancé directement sur le cluster du LCTS, ce qui a permis un gain de temps non négligeable (6000 images traitées maintenant en 45min au lieu de 48 heures). La figure 2.10 présente le résultat de corrélation d’images, en terme de contrainte-déformation, sur un es- sai de traction cyclée pour le matériau A. La technique de corrélation d’images permet éga- lement de visualiser au cours du chargement l’apparition de réseau de fissures en surface du matériau : la figure 2.11 présente l’évolution de la déformation longitudinale ε1 en surface du matériau en fonction du chargement pour une taille de ZOI (Zone of Interest) égale à 16x16
En savoir plus

138 En savoir plus

Synthèse, caractérisation et utilisation de matériaux composites à base de poc+mno2 comme matériaux d’électrodes dans les piles zn-mno2

Synthèse, caractérisation et utilisation de matériaux composites à base de poc+mno2 comme matériaux d’électrodes dans les piles zn-mno2

1.3) Application des polymères organiques conducteurs Les polymères conducteurs sont de plus en plus utilisés dans des applications technologiques qui étaient réservés aux semi-conducteurs inorganiques [145]. Les polymères conducteurs se trouvent ainsi être un bon candidat pour la fabrication de dispositifs électroniques tels que les diodes électroluminescentes organiques (OLED) ou les transistors [146-148]. Ils sont aussi de bons candidats pour le blindage électromagnétique (absorptions de radiations électromagnétiques) [149,150]. Ces propriétés sont particulièrement intéressantes pour le secteur militaire, notamment dans le domaine de la furtivité. Les polymères conducteurs sont aussi utilisés pour fabriquer des cellules photovoltaïques organiques [151], ou encore pour la réalisation de l’anode des batteries. Au cours de l’utilisation de la batterie (la décharge), l’anode en polymère se dédope en libérant des anions dans l’électrolyte [152]. Des composites à base de polymères conducteurs sont aussi utilisés pour la protection des métaux contre la corrosion. Le dépôt d’un film de composite à base de polyaniline sur une surface métallique permet de diminuer le taux de corrosion d’un facteur de 100 fois [153].
En savoir plus

126 En savoir plus

Etude des matériaux semi-conducteurs III-V Application à la conversion photovoltaïque

Etude des matériaux semi-conducteurs III-V Application à la conversion photovoltaïque

Page Page Page Page 3333 I-3 Les composés binaires, ternaires et quaternaires des S/C III/V: I-3-1 Les composés binaires : Parmi tous les composés binaires possibles, tous n'ont pas le même intérêt potentiel. L'étude de leurs propriétés, et en particulier de la structure de bandes montre que les éléments les plus légers donnent des composés dont laquelle la bande interdite est large et indirecte, et dans laquelle la masse effective des électrons est élevée . Les composés contenant du bore, de l'aluminium ou de l'azote entrent dans cette catégorie; ils ont en général peu d'intérêt pour l'électronique rapide [1], qui demande des semi-conducteurs à forte mobilité de porteurs ou pour l'optoélectronique ou une structure de bande directe est nécessaire pour que les transitions optiques soient efficaces [2]. A l'autre extrémité, les éléments lourds comme le thalium ou le bismuth donnent des composés à base de Galium (GaAs, GaSb) ou d'indium ( InP, InAs,InSb) dont les propriétés sont les plus intéressantes. Le tableau (I-2) résume quelques paramètres pour différents matériaux de la famille III-V.
En savoir plus

127 En savoir plus

Rôle de l'endommagement sur la durée de vie en fatigue des matériaux composites stratifiés : application au domaine éolien

Rôle de l'endommagement sur la durée de vie en fatigue des matériaux composites stratifiés : application au domaine éolien

b. Architecture des renforts Une fois que le matériau du renfort est choisi, il convient de choisir une architecture : tissé 3D, tissé 2D ou unidirectionnel non tissés (NCF) ? Différentes architectures – Les mécanismes d’endommagement semblent être indépendants de l’architecture des renforts. Seule la cinétique d’endommagement varie d’une architecture à l’autre [Rakotoarisoa14]. Pour notre étude, retenons simplement que les stratifiés unidirectionnels semblent avoir une meilleure tenue en fatigue que les tissés, et que cette différence est plus marquée pour les composites à fibre de verre que les composites à fibre de carbone [Konur89]. Les composites tissés 2D, mais surtout 3D, apportent quant à eux une meilleure résistance au délaminage ce qui leur confère un avantage par rapport aux unidirectionnels dans des structures sujettes aux chocs ou à des sollicitations hors plan. Influence de la couture dans les NCF – En ce qui concerne les renforts unidirectionnels NCF qui nous intéressent, l’architecture varie d’un renfort à l’autre en fonction principalement de la couture. Cette couture permet de manipuler les nappes d’unidirectionnels lors de la fabrication ou de construire des multidirectionnels pour limiter le nombre d’opérations de dépose et garantir une certaine orientation des plis. Cependant, elle semble avoir un impact sur la tenue mécanique, notamment en fatigue. En s’appuyant sur les résultats de la base de données DOE/MSU [Mandell97], K. Vallons et al. mettent en évidence que les UD NCF ont un meilleur comportement sans fil de couture qu’avec un fil de couture [Vallons13] (cf Figure II.21).
En savoir plus

301 En savoir plus

2014 — Conception d'un banc d'essai pour la caractérisation des propriétés diélectriques de matériaux composites à base de PET recyclé

2014 — Conception d'un banc d'essai pour la caractérisation des propriétés diélectriques de matériaux composites à base de PET recyclé

L’application faite avec le PET recyclé dans notre cas est destinée à l’ingénierie électrique. Plus précisément, ce PET est employé dans la fabrication des systèmes des boîtiers de distributeurs destinés à l’industrie automobile. Ces systèmes sont alors soumis à de fortes contraintes, tant au niveau thermique qu’au niveau électrique. Les clients du Groupe Lavergne ont d’ailleurs fait part à la société de certains dysfonctionnements liés aux résistances des matériaux composites à base de PET recyclé quant à ces dites contraintes. En effet, des problèmes de rupture diélectrique des plastiques ont été constatés après un certain temps d’utilisation de ces derniers. Ce phénomène avait pour conséquence d’empêcher la formation normale des arcs électriques aux bornes des électrodes des bougies d’allumage dans les moteurs automobiles, induisant ainsi un dysfonctionnement dans le processus de combustion des carburants utilisés.
En savoir plus

121 En savoir plus

Etude du comportement de deux grades cyanates esters pour des applications structurales en matériaux composites en environnement tiède

Etude du comportement de deux grades cyanates esters pour des applications structurales en matériaux composites en environnement tiède

Pour aller plus loin dans l’étude de la structure au cours de la réticulation, il serait intéressant d’appliquer une autre technique de détermination du volume libre comme la technique PALS [Venditti et al., 1995] [Georjon et Galy, 1998] [Hayashi et al., 1999] [Marzocca et al., 2002]. En effet, cette technique permet de déterminer à la fois le diamètre des porosités et leur quantité tandis que l’utilisation de la méthode WLF ne permet que d’évaluer la quantité de porosités. D’autre part, la méthode WLF qui se base sur la mobilité des chaînes ne permet pas d’obtenir le taux de porosité des résines PT à un taux de conversion élevé, ce que nous permettrait la techniques PALS. Le vieillissement des échantillons à 230˚C a montré l’apparition d’une couche oxydée dès 6h de vieillissement. L’épaisseur de cette couche augmente au cours du vieillissement, sans aucune stabilisation dans le temps. Elle ne pourra donc pas jouer le rôle de bouclier thermique pour protéger les ma- tériaux. Dans le cas du grade PT15, un gonflement dû à l’évaporation de macromolécules apparaît après 1515h de vieillissement. Pour le grade PT30, ce gonflement n’est pas observé mais il est très probable qu’il apparaisse sur des temps de vieillissement supérieurs à 5000h. Cette étude a mis en évidence une meilleure stabilité thermique pour le grade PT30. Par ailleurs, l’étude par TGA réalisée, sur les échantillons non vieillis et vieillis confirme ce résultat. Cependant, il a été mis en évidence les mêmes mécanismes de dégradation mais décalés dans le temps pour la PT30. L’analyse par IRTF de la couche oxydée au cours du vieillissement a mis en évidence plusieurs hypothèses de mécanisme qui peuvent être résumées de la manière suivante :
En savoir plus

239 En savoir plus

Etude et modélisation du comportement mécanique des matériaux composites

Etude et modélisation du comportement mécanique des matériaux composites

R. Zenasni et al [24] ont mené une étude expérimentale sur l’influence combinée de l’humidité et la température sur la résistance au délaminage de deux matériaux composites à matrice thermoplastique renforcée par tissu de verre (ST220 tissu 2/2 Twill et SS303 (8H Satin)). Les deux composites ont été soumis dans une chambre climatique à une température de 70 ºC et un taux d’humidité relative de 95 % HR durant des périodes d’exposition de 0, 60 et 120 jours. Les essais à la rupture ont été réalisés sur des éprouvettes de type DCB en mode I. Les valeurs critiques de l’énergie de délaminage ont été calculées selon la théorie des poutres corrigées. Les résultats des essais en mode I ont montré que le tissu SS303 améliore sa résistance à la rupture interlaminaire par rapport à l’état initial. La diminution de l’énergie de rupture est plus importante pour le matériau ST 220. Par l’application des plans d’expériences ils ont présenté un modèle mathématique décrivant non seulement l’énergie de délaminage, mais il montre aussi l’interaction des paramètres influents.
En savoir plus

149 En savoir plus

Etude de la porosité dans les matériaux composites stratifiés aéronautiques

Etude de la porosité dans les matériaux composites stratifiés aéronautiques

La chaleur totale de réaction H T (J) est alors calculée en deux étapes. La première consiste à soustraire du signal obtenu les valeurs mesurées dans exactement les mêmes conditions mais avec une capsule vide, appelé signal «blanc ». Une fois cette soustraction effectuée, l’aire du pic exothermique très prononcé obtenu autour de 180°C et hachurée sur la figure 2.9 est intégrée à l’aide d’une méthode classique telle que la méthode des trapèzes. La ligne de base par rapport à laquelle se fait l’intégration est une droite passant par les points A et B d’abscisse 20 min et 38 min, droite représentée en pointillé sur la figure 2.9. Ce choix est cependant critiquable et peut amener quelques imprécisions sur les résultats à venir, comme le montre les études faites par Kretzschmar [Kretzchmar et al., 1989] et Bandara [Bandara, 1986]. L’utilisation de cette droite reste néanmoins conforme à ce que préconise le logiciel TA Universal Analysis ® d’exploitation des résultats développé par le fournisseur de la DSC. Les courbes expérimentales font apparaître la présence, un peu après 25 min, d’un petit pic endothermique de flux de chaleur. Celui-ci pourrait être représentatif de la fusion ou de la cristallisation d’un composé secondaire (thermoplastique) présent dans la résine. Le peu d’information disponible sur la composition chimique de la résine ne permet toutefois pas d’expliquer avec précision la présence de ce pic endothermique. Ce dernier masque une partie de l’énergie dégagée au début de la réticulation de la résine, ce qui perturberait la valeur finale d’énergie massique dégagée par l’échantillon. Dans cette étude, le choix a été fait de négliger cette partie de courbe en procédant à un lissage avant intégration.
En savoir plus

242 En savoir plus

Etude numérique du renforcement et de la réparation des silos par les matériaux composites

Etude numérique du renforcement et de la réparation des silos par les matériaux composites

In all cases, the effectiveness of the CFRP used for reinforcing and reparing steel slender silos was obtained. Indeed, a significant reduction of the circumferential and meridional stresses, especially for the bin – hopper junction was also obtained. Taking into account the cost of the CFRP, a parametric analysis is then conducted to define the reinforced zone and the number of CFRP layers required to produce an optimized reinforcement. The results shows that the reduction rate obtained of stresses in the silo are about 30% compared to a silo with non- reinforced or repaired wall. Subsequently, an application of this approach was tested for the repair of damaged silos. Indeed, it seemed that, the reinforcement and the reparation with CFRP can be of interest for silos having suffered damage and alterations that induced a reduction in the thickness of their walls.
En savoir plus

130 En savoir plus

Synthèse d'un copolymère ionique électrochimiquement actif à base de ferrocène-imidazolium et son utilisation possible en matériaux composites

Synthèse d'un copolymère ionique électrochimiquement actif à base de ferrocène-imidazolium et son utilisation possible en matériaux composites

Dans le cas des matériaux carbonés, la fonctionnalisation chimique du graphène peut être effectuée pour tirer profit des propriétés induites par les nouveaux groupements fonctionnels installés. Parmi les méthodes qui existent pour modifier la surface, il y a l’électrogreffage ou l’électropolymérsation [20, 21]. Pour cette dernière, un potentiel appliqué en surface de l’électrode crée un radical qui réagit avec un premier monomère en solution et il fait croître la chaîne de polymère à partir de la surface de l’électrode par propagation. Entre autres, plusieurs polymères conducteurs peuvent être obtenus en surface du carbone par cette technique. D’autre part, des films d’épaisseur excédant 100 nm peuvent être obtenus en surface en contrôlant le potentiel appliqué [21]. L’électrogreffage par comparaison permet d’attacher un polymère déjà formé à une surface conductrice ou semi-conductrice par l’application d’un potentiel en créant une liaison entre un groupement fonctionnel (thiol ou vinyl par exemple) et la surface [20, 22]. Cette technique permettrait d’éviter l’utilisation des masques dans l’industrie des semi-conducteurs [22]. On retrouve aussi dans la littérature des modifications covalentes en surface du carbone en utilisant la réactivité des hétéroatomes (O, N ,S) présents à la surface [23]. À titre d’exemple, avec un traitement préliminaire avec un acide oxydant comme l’acide nitrique, il est possible d’augmenter la densité surfacique des oxygènes. Dans un autre contexte, la chimie des sels de diazonium a été largement exploitée pour modifier des surfaces de carbone à l’aide notamment de sels de phényldiazonium substitués. Une des motivations pour leur utilisation est de tirer avantage de la perte aisée de N2 pour installer des groupes électroactifs organiques en surface.
En savoir plus

135 En savoir plus

Modélisation micromécanique des matériaux composites multifonctionnels

Modélisation micromécanique des matériaux composites multifonctionnels

45 coefficients of ferroelectric ceramics taking into account the texture change due to domain switching during poling. For magnetoelectroelastic composites, Li and Dunn (1998) investigated the magnetoelectroelastic coupling effects using the mean field Mori-Tanaka method and presented numerical results for fibrous and laminated composites. Wu and Huang (2000) investigated the magnetoelectric coupling effect in a fibrous composites with piezoelectric and piezomagnetic phases. Based on the eigenstrain formulation and Mori-Tanaka approach, the magnetoelectroelastic Eshelby tensors and the effective material properties of the composite are obtained explicitly. Li (2000) studied the average magnetoelectroelastic field in a multi-inclusion or inhomogeneities embedded in an infinite matrix. Feng, Fang and Hwang (2004) investigated the effective properties of composite consisting of piezomagnetic inhomogeneities embedded in a non-piezomagnetic matrix by using a unified energy method and the Mori-Tanaka and Dilute approaches. Zhang and Soh (2005) extended the micromechanical Self Consistent, Mori-Tanaka and Dilute to study the coupled magnetoelectroelastic composite materials. Srinivas and Li (2005) developed a Self Consistent approach to calculate the macroscopic magnetoelectric coefficients by emphasizing the effects of shape, volume fraction and orientation distribution of particles of both phases. Lee, Boyd and Lagoudas (2005) developed a finite element analysis and micromechanics based averaging of a representative volume element to determine the effective dielectric, magnetic, mechanical, and coupled-field properties of an elastic matrix reinforced with piezoelectric and piezomagnetic fibers. A special emphasis on the poling directions of the piezoelectric and piezomagnetic fibers is done. Srinivas, Li, Zhou and Soh, (2006) developed a mean field Mori-Tanaka model to calculate the effective magnetoelectroelastic moduli of matrix-based multiferroic composites by emphasizing the effects of shape and orientation distribution of second phase particles composites. More recently, Fakri and Azrar (2010) developed the Incremental Self Consistent method to thermoelectroelastic materials to predict the electro elastic and thermal response of piezocomposites with and without voids.
En savoir plus

220 En savoir plus

Développement de nouveaux matériaux pour l'infusion de composites

Développement de nouveaux matériaux pour l'infusion de composites

Afin d’aboutir à cette viscosité et ainsi favoriser l’infusion, un deuxième paramètre est pris en considération : la température. Le couple Viscosité/Température est le critère essentiel au bon déroulement de l’infusion afin d’obtenir des pièces composites de bonnes qualités. Ces pièces sont contrôlées par différents tests mécaniques comme des tests de traction, de compression, de cisaillement interlaminaire,... Et les grandeurs mesurées sont comparées à celles exigées par Daher-Socata qui sont regroupées dans le Tableau I.2. La fonction que doivent assurer ces pièces est la fiabilité dans l’environnement car la structure du fuselage est soumise à des variations de température comprises entre -60°C et +90°C et cette gamme de températures doit être assurée même après vieillissement. C’est pourquoi, la valeur de la température de transition vitreuse minimale (Tg), signature thermique du passage d’un comportement vitreux à un comportement caoutchoutique, doit être celle d’un échantillon vieilli dans les conditions imposées par l’industriel, à savoir une température de 70°C et un taux d’humidité de 85% HR. Elle doit être supérieure ou égale à la température maximale d’utilisation additionnée d’un facteur de sécurité estimé par l’industriel, soit donc Tg = 118°C.
En savoir plus

196 En savoir plus

Etude des propriétés Structurales, Optoélectroniques   et Thermodynamiques des matériaux Pérovskites et  Doubles Pérovskites à base d’halogènes

Etude des propriétés Structurales, Optoélectroniques et Thermodynamiques des matériaux Pérovskites et Doubles Pérovskites à base d’halogènes

Figure.I.7: (a) variations sous champ magnétique de l'aimantation. (b) variation thermique de la susceptibilité magnétique. I.6.2. Paramagnétisme Dans cette phase magnétique, les moments magnétiques élémentaires sont orientés aléatoirement dans toutes les directions { cause de l’agitation thermiques. [ une température supérieure à la température de transition (ferromagnétique de Curie ou antiferromagnétique de Néel), l’énergie thermique est supérieure { l’énergie d’interaction magnétique qui tend à structurer l’arrangement des moments magnétiques. L’aimantation de la substance est alors nulle sauf si un champ magnétique lui est appliqué. Dans plusieurs cas, le magnétisme des substances paramagnétiques provient des moments magnétiques permanents portés par tous les atomes ou une partie des atomes. Ces moments n'interagissent pratiquement pas entre eux et on parle alors de paramagnétisme des atomes libres ( Figure.I.8.a ). Sous l’action d'un champ magnétique, la valeur moyenne de l'orientation des moments est modifiée et une aimantation induite parallèle au champ apparait. Cette aimantation est d'autant plus faible que la température est élevée, c'est-à-dire que l'agitation thermique est importante ( Figure.I.8.b ). L’augmentation de la température augmente les variations de l’aimantation en fonction
En savoir plus

184 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes