Haut PDF Abcès hépatiques, expérience du CHU Mohammed VI : à propos de 62 cas

Abcès hépatiques, expérience du CHU Mohammed VI : à propos de 62 cas

Abcès hépatiques, expérience du CHU Mohammed VI : à propos de 62 cas

streptocoque bêta hémolytique. L’identité du germe responsable peut orienter vers l'origine de l’abcès. Si aucun pyogène n’est identifié et que le mécanisme de l'abcès n'est pas reconnu, il faut envisager la responsabilité de micro-organismes n’étant pas classés parmi les pyogènes. La recherche de ces agents microbiens est le plus souvent guidée par un contexte épidémiologique particulier. Les mycobactéries le plus souvent responsables d'hépatites granulomateuses, peuvent se présenter sous la forme de micro abcès hépatiques. Il en est de même pour Brucella melitentis, Yisinia enterolitica, dont l'association avec une hémochromatose est largement décrite. Gardnerella vaginalis et les agents des maladies d'inoculation comme Pasturella multocida, Franciella tularensis et Bartonella sp. [40,41,42,43,44]
En savoir plus

104 En savoir plus

Traitement endoscopique de l’hydrocéphalie : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech - A propos de 21 cas

Traitement endoscopique de l’hydrocéphalie : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech - A propos de 21 cas

Le traitement endoscopique de l’hydrocéphalie. Expérience du service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech : A propos de 21 cas. - 74 - Le premier, égal au produit de sécrétion de LCS, égal (en situation d’équilibre) au volume de LCS résorbé. Il a été évalué à environ 600 ml/j soit 0,4 ml/min, ce qui est extrêmement faible par rapport au flux sanguin cérébral global qui est d’environ 700 ml par minute, plus de 2000 fois plus élevé. Le LCS est donc renouvelé trois à quatre fois par jour. Pour 60 %, le LCS est secrété par les plexus choroïdes, les 40 % restants étant produits sur l’ensemble de la surface cérébrale, à partir de l’espace liquidien interstitiel. Pour 50 à 60 %, il est résorbé au niveau des granulations arachnoïdiennes de Pacchioni, dans le système des sinus veineux dure-mériens, ainsi qu’au niveau des manchons méningés des nerfs rachidiens, les 40 à 50% restants sont résorbés au niveau du parenchyme cérébral en particulier grâce au système lymphatique.
En savoir plus

156 En savoir plus

Effet du jeûne sur la grossesse étude de cohorte à propos de 500 cas expérience du service de gynécologie et obstétrique CHU Mohammed VI

Effet du jeûne sur la grossesse étude de cohorte à propos de 500 cas expérience du service de gynécologie et obstétrique CHU Mohammed VI

Dans notre étude, 6% des femmes qui ont jeûné le mois du ramadan ont eu des morts fœtales contre 4% des femmes appartenant au groupe témoin; sans différence significati[r]

115 En savoir plus

Prise en charge du cholestéatome de l'oreille moyenne : A propos de 60 cas, expérience du service d'ORL du CHU Mohammed VI. 2005-2010

Prise en charge du cholestéatome de l'oreille moyenne : A propos de 60 cas, expérience du service d'ORL du CHU Mohammed VI. 2005-2010

comblement musculaire ou TOCM), cartilagineux ou osseux. Dans les cas de cholestéatomes opérés initialement en technique ouverte ou par évidement avec une otorrhée persistante, elle permet un assèchement et une stabilisation des cavités instables [7,50]. La TOCM combine une incision rétro-auriculaire et une incision verticale intertrago- hélicéenne pour permettre une méatoplastie de glissement en fin d'intervention et pour libérer le lambeau musculo-périosté décrit par Palva et Makinen [43]. Ce lambeau musculaire est pédicule sur la conque, mais d'autres tracés de lambeaux sont possibles (pédicules inférieur ou postérieur). La peau du MAE est décollée vers l'avant en la respectant au maximum. Une mastoïdectomie avec épitympanotomie non conservatrice des parois supérieure et postérieure du MAE est réalisée. La reconstruction d'une mini caisse sera ensuite effectuée à l'aide d'un greffon de fascia temporalis ou mieux de cartilage affiné, pour éviter une récidive. Une large greffe d'aponévrose est disposée sous les restes tympaniques et les lambeaux cutanés antérieur et inférieur sont rabattus sur la greffe disposée en cornet et remplie de pansements résorbables réalisant un moule du néoconduit.
En savoir plus

169 En savoir plus

Sciatique par hernie discale à propos de 420 cas. Expérience du service de neurochirurgie de CHU Mohammed VI de Marrakech

Sciatique par hernie discale à propos de 420 cas. Expérience du service de neurochirurgie de CHU Mohammed VI de Marrakech

SUMMARY The Sciatica by disc herniation represents a problem of the public health, by its frequency and its socio-professional repercussion. Our retrospective study is about 420 cases of sciatica by disc herniation collected at the department of neurosurgery in UHC Mohhamed VI in Marrakech during six yeras (2001-2006). In our study, we tried to set up the epidemiologic, clinic, paraclinic, therapeutic and evolutive aspects, in order to bring back the experiment of the service as regards the assumption of responsibility of the sciatica by disc herniation, and to compare our results with the data of the literature.
En savoir plus

122 En savoir plus

Profil épidémiologique des métastases cérébrales : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

Profil épidémiologique des métastases cérébrales : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI Marrakech

– E E En présence de MC récidivantes E n présence de MC récidivantes n présence de MC récidivantes : n présence de MC récidivantes : : : les rechutes se font au site initial dans un tiers ou deux tiers des cas selon les séries. En moyenne, 30% des MC en rechute sont susceptibles d’être réopérées (1).il a été montré que la réintervention est un moyen efficace entrainant une amélioration neurologique dans plus des deux tiers des cas, avec parfois des résultats comparables à ceux de la première intervention chez des patients sélectionnés (12,57,62,63,64). Bindal et al. ont fait part d’une série rétrospective de 48 patients présentant une récidive tumorale locale ou à distance du foyer initial, et dont le score de Karnofsky moyen était de 80%. Après réintervention, 75% des patients ont présenté une amélioration neurologique et la MS après réintervention a été de 11,5 mois. De plus, dans cette même série, 26 patients ont présenté une deuxième récidive dont 17 ont été réopérés avec une MS de 8,6 mois versus 2,8 mois pour les 9 patients non réopérés (65).
En savoir plus

129 En savoir plus

Complications de la chirurgie encéphalique (2002-2011) : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Complications de la chirurgie encéphalique (2002-2011) : expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

-D’après Devez et Roche (49), selon une série de 95 schwannomes vestibulaires (SV) opérés par voie trans-labyrinthique élargie entre 1991 et 2001 : l’exérèse tumorale macroscopiquement complète a été réalisée dans 84% des cas. Le nerf facial a été anatomiquement préservé dans 85% des cas avec 62% de patients qui ont présenté une fonction faciale normale évaluée après 2 ans de suivi postopératoire. Une fuite du liquide céphalo- rachidien a été rapportée dans 8,4% dont 4,2% de rhinorrhées et aucun décès n’est survenu des conséquences de l’exérèse. Ils ont estimé que la voie trans-labyrinthique élargie est une voie d’abord de choix dans la prise en charge des schwannomes vestibulaires volumineux ou sans audition utile.
En savoir plus

147 En savoir plus

Diverticule de Meckel chez l’enfant : à propos de 14 cas au CHU Mohammed VI Marrakech

Diverticule de Meckel chez l’enfant : à propos de 14 cas au CHU Mohammed VI Marrakech

Le diverticule de Meckel est une anomalie d'involution du canal omphalomésentérique, dont la fréquence varie entre 0.3 à 4% de la population. Nous rapportons l'expérience de notre service concernant cette pathologie à travers une analyse épidémiologique, clinique, paraclinique et thérapeutique. La fréquence était de 0.5 %, l'âge moyen était 3 ans et 1/2 avec une prédominance masculine (sex ratio : 2.5/1). La notion de consanguinité a été notée chez trois patients, dans 21.42% il était associé à une malformation. Le diverticule de Meckel était asymptomatique dans 28.5% (4 cas) et était symptomatique dans 71.5% (10 cas). Le tableau clinique était fait d'invagination intestinale aigüe dans 40% (4 cas), occlusion intestinale dans 30% (3 cas), d'une péritonite dans 20% (2 cas) et d'un syndrome hémorragique dans 10% (un cas).Aucun examen complémentaire n'a permis de porter le diagnostic. Le traitement a consisté en une résection segmentaire avec anastomose termino-terminale chez 12 patients soit 85.7% (dont 11 par la chirurgie conventionnelle et un par coelio-chirurgie) et le diverticule a été laissé en place pour deux patients. L'étude histologique a trouvé 2 cas d'hétérotopie de la muqueuse gastrique et un cas d'infarcissement hémorragique. Les suites opératoires étaient simples avec une évolution favorable.
En savoir plus

113 En savoir plus

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

Hépatectomies, expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI de Marrakech : A propos de 40 cas

Figure 7 : La périkystectomie consiste à réaliser l'ablation de l'ensemble du périkyste laissant en place une tranche de foie sain, sans cavité résiduelle. La résection hépatique quant à elle, a l’avantage de réaliser un traitement radical de la lésion passant éventuellement à distance du kyste et ne laissant persister aucune ouverture biliaire dans le champ opératoire. Cependant, il lui est reproché d’être une intervention disproportionnée pour un traitement d’une lésion bénigne, vu les risques auxquels elle est exposée. Elle est indiquée pour les kystes volumineux occupant une grande partie du foie et s’il existe des signes évoquant une communication biliaire large et la proximité de vaisseaux intra- hépatiques majeurs [40]. L’atteinte de la convergence biliaire est fréquente et impose la reconstitution de la voie biliaire après l’exérèse par une anastomose entre le canal intra- hépatique gauche, et une anse en Y montée selon le Roux.
En savoir plus

150 En savoir plus

Duodénopancréatectomie céphalique : expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI à propos de 21 cas

Duodénopancréatectomie céphalique : expérience du service de chirurgie viscérale du CHU Mohamed VI à propos de 21 cas

Les abcès intra-abdominaux surviennent dans 3 à 10% des cas après DPC [113]. Leur diagnostic fait appel en plus des données cliniques, à l’échographie et la TDM. Le traitement de choix des abcès [115] est le drainage percutané écho ou scannoguidé si leur diamètre dépasse les 5 cm. Des collections plus petites peuvent être retrouvées à l’échographie ou la TDM et seront drainées si leur taille augmente ou si des signes de sepsis s’installent. Une antibiothérapie par voie intraveineuse est obligatoire. En absence d’amélioration, une réintervention avec toilette péritonéale sera nécessaire. Les péritonites post-opératoires imposent une réintervention avec toilette péritonéale large. La totalisation de la pancréatectomie sera utilisée de façon élective comme intervention de sauvetage chez les malades avec péritonite grave et fistule pancréatique et moignon résiduel non sututrable [115].
En savoir plus

165 En savoir plus

Prise en charge endoscopique des adnomes hypophysaires au service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech : A propos de 34 cas

Prise en charge endoscopique des adnomes hypophysaires au service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech : A propos de 34 cas

2.3. Maladie de Cushing [1 ; 50] Concernant la maladie de Cushing, les critères de guérison et les facteurs prédictifs de non-récidive après intervention par voie trans-sphénoïdale ont eux aussi évolué : il semble exister un consensus actuel pour parler de rémission. On accorde une valeur pronostique certaine au dosage bas, voire indétectable de cortisol plasmatique postopératoire, à une valeur basse du cortisol salivaire, à l’absence de réponse du cortisol à la corticotropin releasing hormone (CRH) et à une longue thérapie substitutive postopératoire. Les résultats globaux font état d’un pourcentage de rémission immédiate de l’hypercorticisme de 70 % à 80 %. Dans notre expérience, le taux global de rémission immédiate est de 80,4 %, avec 85,2 % de rémission lorsqu’il existe un microadénome visible à l’IRM ; et de 57,9 % lorsque l’IRM ne visualise pas d’image d’adénome. Malgré cela, les pourcentages de récidive restent de 9%à 20 % en moyenne à 3 ans, avec un risque de récidive multiplié par cinq s’il existe un eucortisolisme postopératoire (dans la série de l’hôpital Foch, les récidives sont évaluées à 11,5 %).
En savoir plus

133 En savoir plus

Actinomycose des maxillaires – à propos de 4 cas au CHU MOHAMMED VI de Marrakech

Actinomycose des maxillaires – à propos de 4 cas au CHU MOHAMMED VI de Marrakech

fongiques. Pour une confirmation diagnostique, il est nécessaire de compléter l’étude par des techniques histochimiques et plus particulièrement par les colorations de Gram et du PAS (9). L’étude histologique permet d’observer un granulome centré par un abcès où se trouvent les colonies d’actinomycètes, souvent associées à d’autres bactéries (principalement des cocci correspondants à des staphylocoques ou à des streptocoques). Les actinomycètes s’agencent classiquement en grains foretement colorés par le Gram. La coloration par le PAS donne des résultats variables selon les auteurs. Le diagnostic peut s'avérer très difficile sur un matériel biopsique exigu, car une fibrose extensive est habituelle et les grains actinomycosiques peuvent être rares. Ceci souligne l'importance de réaliser de manière systématique de nombreux niveaux de coupes pour pouvoir détecter les bactéries (11).
En savoir plus

96 En savoir plus

Profil épidémiologique thérapeutique et évolutif de la maladie de Hodgkin : expérience du service d’hématologie du CHU Mohammed VI

Profil épidémiologique thérapeutique et évolutif de la maladie de Hodgkin : expérience du service d’hématologie du CHU Mohammed VI

L’étude réalisée au service d’Hématologie du CHU Mohammed VI à Marrakech à propos de 60 cas de MDH, nous a permis de dégager le profil épidémiologique de la MDH similaire à celui retrouvé dans les pays en voie de développement. C’est une maladie rare avant l’âge de 4 ans, elle plus fréquente chez l’homme (sex ratio

163 En savoir plus

Placenta accreta  propos de 23 cas au sein du service gynco-obsttrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Placenta accreta propos de 23 cas au sein du service gynco-obsttrique du CHU Mohammed VI de Marrakech

Comstock a examiné rétrospectivement les examens échographiques effectués jusqu'à 10 semaines de gestation chez les femmes qui ont plus tard prouvé avoir un placenta accreta sur examen pathologique. Toutes avaient des placentas bas insérés qui sont clairement attachés à la cicatrice utérine. Le myomètre était mince dans la zone de la cicatrice par rapport aux cas normaux de gestation précoce [46]. Bien que la valeur prédictive de l'échographie du premier trimestre pour ce diagnostic reste inconnue, puisque la plupart des rapports sont des rapports de cas isolés, les femmes présentant des signes de placenta accreta au cours du premier trimestre devraient faire l'objet d'un suivi radiologique plus tard dans le deuxième et troisième trimestre [47].Eller et coll,dans leur cohorte de 69 patients (57 avaient reçu un diagnostic prénatal par rapport à 17 n'en avaient pas reçu), ils ont montré que le diagnostic prénatal a entraîné une baisse des taux d'admission en réanimation (23 contre 43%), baisse des transfusions sanguines (5 contre 9%), moins de lésions uréteriques( 5 contre 9%), moins de lésions intra-abdominales (6 contre 9%), diminution des réadmissions à l'hôpital (5 contre 18%) et moins de formation de fistules vésico-vaginales (0 versus 6%) [48].
En savoir plus

140 En savoir plus

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs orbitaires expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

Prise en charge neurochirurgicale des tumeurs orbitaires expérience du service de neurochirurgie CHU Mohammed VI

C'est une tumeur génétiquement déterminée. Le gène du rétinoblastome siège sur le chromosome 13q. Pour que la tumeur se développe il faut que les deux allèles du gène soient mutés. Dans le rétinoblastome bilatéral il existe une mutation génétique constitutionnelle présente dans toutes les cellules de l'organisme et la deuxième mutation à lieu au niveau de la cellule rétinienne. C'est pourquoi le gène du rétinoblastome fonctionne comme un gène récessif mais la maladie se transmet selon un mode autausomal dominant. Dans le rétinoblastome unilatéral unifocal non héréditaire dans la plupart des cas les deux mutations ont lieu dans la cellule rétinienne [23,50].
En savoir plus

197 En savoir plus

Complications de la chirurgie discale cervicale : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Complications de la chirurgie discale cervicale : expérience du service de Neurochirurgie du CHU Mohammed VI

Notre travail a consisté en une étude rétrospective de 34 patients consécutifs opérés pour une hernie discale cervicale au service de neurochirurgie entre 2003 et 2010. Une discectomie d’un seul étage a été pratiquée chez 26 patients et multi-étagée chez 8 autres patients. L’évolution a été renseignée par consultation des comptes rendus opératoires, des suites opératoires ainsi que la consultation à court et à long termes et par contacts téléphoniques. Le suivi a été obtenu chez 28 patients avec un recul moyen de 36 mois. Les résultats postopératoires à court et à long terme étaient bons dans 80% des cas. Nous avons eu en postopératoire immédiat une dysphonie chez 8 patients, des troubles de la déglutition chez 5 patients, la migration du matériel d’ostéosynthèse avec fistule œsophagienne et avec infection de la plaie chez un seul patient. L’absence d’amélioration a été constatée chez 3 patients et enfin une récidive de la symptomatologie chez 3 autres patients.
En savoir plus

173 En savoir plus

PLACE DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DE LA PROSTATE AU CHU MOHAMMED VI(tude rtrospective  propos de 72 cas)

PLACE DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DE LA PROSTATE AU CHU MOHAMMED VI(tude rtrospective propos de 72 cas)

Le cas des cancers métastatiques prête peu à discussion : il existe un consensus (52) sur le choix de l’hormonothérapie comme traitement de référence depuis qu’elle a montré un allongement modéré mais significatif de la survie globale. L’instauration du traitement doit être précoce car le fait de la différer augmente le risque de progression ou de complications et réduit légèrement la survie. La castration est obtenue par chirurgie ou analogues de la GnRH avec dans ce cas la possibilité d’instaurer un traitement intermittent plutôt que continu qui sera développée plus loin. Les anti-androgènes non stéroïdiens peuvent être utilisés en monothérapie chez des sujets asymptomatiques ayant un volume métastatique limité et désireux de maintenir leur qualité de vie, mais l’efficacité de cette option thérapeutique est discutable. Hussain et al. ont montré que la valeur du PSA sous traitement hormonal était inversement corrélée à la survie (128 )
En savoir plus

200 En savoir plus

Les aspects neurochirurgicaux du canal lombaire troit exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI  propos de 197 cas

Les aspects neurochirurgicaux du canal lombaire troit exprience du service de neurochirurgie au CHU Mohammed VI propos de 197 cas

Le traitement médical du CLE associe un repos en cyphose avec une contention par lombostat durant la phase aiguë douloureuse, et une médication faite d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, d’antalgiques, de myorelaxants et de vitaminothérapie B. En l’absence d’un trouble neurologique déficitaire initial, le traitement médical a été instauré chez tous les patients de notre série en première intention avant leur hospitalisation, soit chez 83,75% des cas (165 patients ), et s’est soldé par un échec à plus ou moins long terme sur une durée moyenne de 6,9 mois. Une rémission transitoire de la symptomatologie douloureuse a été notée chez 37,5% des patients traités médicalement ; cependant, ils ont tous constaté une réapparition de cette symptomatologie après l’arrêt de traitement.
En savoir plus

177 En savoir plus

Cancer de prostate localisé, étude rétrospective a propos de 12 cas et revue de la littérature CHU Mohammed VI

Cancer de prostate localisé, étude rétrospective a propos de 12 cas et revue de la littérature CHU Mohammed VI

b. Section de la face postérieure de l'urètre. La muqueuse urétrale postérieure, puis Les couches musculaires profondes sont sectionnées progressivement. Le risque de limite d'exérèse positive est important à l'apex. En effet, les tissus périprostatiques sont peu épais à ce niveau et en plus, il existe une progression tumorale le long des branches nerveuses du pédicule prostatique inférieur à ce niveau. L'exérèse de la partie inférieure du fascia de DENONVILLIERS plusieurs millimètres sous l'apex prostatique et l'exérèse des éléments vasculo-nerveux postéro-latéraux est recommandée en cas de tumeur de l'apex, pour éviter ces limites d'exérèse positives (32).
En savoir plus

154 En savoir plus

Epidémiologie de cas de traumatologie-orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Epidémiologie de cas de traumatologie-orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech

Epidémiologie de cas de traumatologie orthopédie au CHU Mohammed VI de Marrakech parc de Toubkal offre en plus d’un très beau paysage un site riche en gravures rupestres, patrimoine protohistorique, qui date de plus de 3000 ans avant J-C. La ville d’Essaouira, elle aussi, intègre des monuments historiques de renommée internationale : les remparts, les Skallas, le musée de Sidi Mohamed Ben Abdellah, le port…

201 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes