valorisation des produits de la chasse

Top PDF valorisation des produits de la chasse:

Contribution à la valorisation des sous-produits agricoles en bioproduits

Contribution à la valorisation des sous-produits agricoles en bioproduits

III- AGROMATERIAUX III-1 Definition et présentation Les agromatériaux sont souvent présentés comme une nouvelle classe de biocomposites. Cependant l’histoire rappelle qu’ils étaient la première forme de technologie. En effet, de l’homme de Neandertal à l’homme moderne, les agromatériaux ont toujours fait chemin avec l’homme au cours de son évolution. Vivant de la chasse et de cueillette, l’homme préhistorique les utilisait déjà sous la forme d’arcs, de flèches, de paniers et bien d’autres. Ensuite à l’ère de l’écriture, ils sont utilisés comme support (papyrus). Ils servent même dans l’habitat (cabane, case) ou comme des récipients à eau (calebasse). Les agromatériaux ont accompagné les navigateurs dans la quête du monde comme navire, barque, pirogue et corbeille. Aujourd’hui encore, malgré les avancées technologiques, les agromatériaux sont utilisés sous d’autres formes (biocomposites). L’une des raisons principales est leur impact environnemental. Avec une agriculture grandissante et dans le souci de valoriser les déchets de cette agriculture, des études impressionnantes ont vu le jour donnant ainsi naissance à la science des agromatériaux avec des utilisations modernes autres que celles des temps anciens.
En savoir plus

169 En savoir plus

Les produits du terroir au service de tourisme dans la vallée du Draa : Un levier de valorisation des oasis marginales.

Les produits du terroir au service de tourisme dans la vallée du Draa : Un levier de valorisation des oasis marginales.

8 Tagounite. Les gravures sont développées aux débouchés des cours d’eau temporaires ou sur les versants de collines. Les roches de grès et de quartzite constituent le fond idéal pour leur développement. Les techniques utilisées sont le piquetage et le polissage (Zainabi, A. T, 2004). Les gravures identifiées dans la vallée du Drâa couvrent des périodes à la fois longues et anciennes. Elles concernent plus de quatre millénaires. Les gravures qui illustrent des représentations variées (faune sauvage et domestique) et des scènes diverses (chasse, élevage et guerre, ...) constituent une diversité culturelle et chronologique. La concentration de ce patrimoine dans le bassin hydrographique du Draa et de Maider montre bien le lien des sites archéologiques avec l’eau et les pâturages, dont dépendent les groupes humains ainsi que la faune sauvage et domestique (Heckendorf, R. et Salih A. 1999).
En savoir plus

12 En savoir plus

Valorisation des sous produits issus des unités de transformation de poissons (cas du thon Skipjacke, Katsuwones peianis)

Valorisation des sous produits issus des unités de transformation de poissons (cas du thon Skipjacke, Katsuwones peianis)

3- Mode de vie : Le thon est un grand migrateur. Les juvéniles se déplacent en bancs tandis que les adultes se concentrent pour la reproduction. Le thon se déplace des régions froides où il se nourrit aux régions chaudes où il se reproduit. C’est d’ailleurs à ce moment qu’il s'approche le plus de nos côtes : en automne, il n'est pas rare de voir de très gros spécimens venir tout près du bord et notamment la nuit. Son activité de chasse est aisément repérable soit par le bouillonnement de la surface de l’eau, soit par le lissage de celle-ci quand le banc de thons resserrés s’oppose au clapot de la mer. Contrairement à de nombreux scombridés, le thon a des périodes d'activité diurnes et nocturnes. Bien qu’on le repère essentiellement en surface, il évolue à diverses profondeurs et descend fréquemment à des profondeurs allant de 500 à 1000 mètres.
En savoir plus

75 En savoir plus

De l'usage des produits de la chasse pour différencier des hommes.

De l'usage des produits de la chasse pour différencier des hommes.

E. Du RRBP au Chasséen : institution et idéologie L’institution sociale qui pourrait se manifester par l’intermédiaire de l’utilisation de symboles issus d’animaux sauvages et/ou d’armes semble traverser les étapes chronologiques. Cependant, la qualité, les valeurs et le nombre des symboles étant variables d’une époque à l’autre, différentes expressions et finalités correspondant à différents besoins identitaires se juxtaposeraient alors à son usage. Ce sont tantôt des armatures de flèche seulement, des ossements issus d’animaux sauvages seulement ou tantôt la réunion des deux qui servent de code à la même institution. Cette variabilité est idéologique. Au regard de la variation de la force avec laquelle cette même institution s’affiche entre le Rubané, le Cerny et le Chasséen, il est peu probable que la même idéologie y soit mise en oeuvre. Une idéologie ponctuelle et évolutive, dont la source est probablement historique, se superposerait donc à une institution sociale d’une certaine permanence entre Rubané et Chasséen. Ainsi, les produits de la chasse sont-ils employés à l’extrême fin du Rubané pour une raison déterminée, par exemple, revendiquer une appartenance à un groupe social : ce sont essentiellement des parures ou des restes de costumes. En revanche, les mêmes attributs enrichis par d’autres ainsi que probablement la même institution sociale sont employés au Cerny mais pour une autre finalité. Ils expriment, à ce moment-là, une idéologie qui exalte la masculinité et la confrontation. Cette nouvelle idéologie pourrait être mise en parallèle avec un type d’apologie particulière : celui de la guerre. Au Michelsberg et au Chasséen, si la même institution est encore usuelle, un déplacement de valeurs s’est produit puisque les outils sont en grand nombre. L’idéologie et les valeurs de la fin du Rubané ou du Cerny sont, en tout cas, encore différentes dans ces nouvelles cultures.
En savoir plus

11 En savoir plus

Valorisation des produits d'origine pétrolières : cas des matières plastiques Etude bibliographique

Valorisation des produits d'origine pétrolières : cas des matières plastiques Etude bibliographique

25 IV.2. Les risques sanitaires chez l'homme : Ils sont souvent occasionnés par des pratiques de réutilisation dont font l'objet les sachets et dans certains cas les bouteilles plastiques rejetés dans les déchets urbains. En fonction de leur usage initial, certains contenaient auparavant des aliments, d'autres des produits toxiques. Dans tous les cas, il existe des risques sanitaires car les déchets urbains constituent le siège d'une multitude de vecteurs de différentes maladies.

78 En savoir plus

Des parcs de chasse ?

Des parcs de chasse ?

Tierpark, que l’on pourait traduire respectivement par jardin d’animaux et par parc à animaux. Toujours dans le groupe des langues germaniques, le luxembourgeois reste avec un seul terme agglutiné, le Deieregaard – à rapprocher du Tiergarten allemand - , donc encore une fois l’idée d’un parc à animaux. Quittant le continent, l’anglais désigne un parc à gibier avec l’expression de Game Park. Finalement, ce sont les langues française et wallonne qui possèdent le plus de diversité avec trois termes. Le breuil d’origine celtique qui désigne un espace de chasse à part, le gard qui a donné le mot jardin mais qui comprend l’idée de garder (ici des animaux mais pas exclusivement) et le parc dont le sens évoque également l’idée de conserver des animaux ou des hommes dans un espace. Il n’est fait mention nulle part dans le vocabulaire médiéval de parcs à gibier, bien que l’historiographie en parle ou de parcs de chasse qui est également une vision contemporaine 9 . Afin de s’en faire une idée plus juste, il
En savoir plus

13 En savoir plus

Un guide pour accompagner les démarches collectives de valorisation des produits des races à petits effectifs

Un guide pour accompagner les démarches collectives de valorisation des produits des races à petits effectifs

CONCLUSION A la question de savoir à quel moment et à quelles conditions les démarches collectives sont une voie pour promouvoir, développer voire protéger les produits des RPE, le projet Varape propose plusieurs réponses. Le « guide Varape », outil d’accompagnement à la réflexion que nous proposons à des groupes d’éleveurs désirant mettre en place un projet de valorisation d’une race à petits effectifs, est une production clé du projet du même nom. En les amenant à se poser les bonnes questions, il leur permettra de mieux se repérer dans le champ des possibles. En effet les collectifs gestionnaires de races qui ont une réflexion collective sur la valorisation semblent, malgré les difficultés, mieux armés que les autres pour affronter l’avenir car ils cherchent activement à se projeter et à installer de nouveaux éleveurs. Néanmoins la cristallisation des attentions sur l’AOP est révélatrice d’attentes multiples vis-à- vis d’une démarcation, parfois « idéalisée », qu’il est intéressant de distinguer pour bien identifier les objectifs prioritaires avec réalisme, et de les travailler par étape. Audiot A. 1995. Races d’hier pour l’élevage de demain. INRA Eds.
En savoir plus

5 En savoir plus

Recyclage et valorisation des déchets et sous-produits industriels en construction : conditions et expériences

Recyclage et valorisation des déchets et sous-produits industriels en construction : conditions et expériences

Conditions du recyclage Besoins du génie civil liants, qui doivent répondre à des spécifications bien précises et dont les propriétés doivent rester constantes dans le temps. Employés en petite quantité et concurrentiels de produits coûteux (ciments,

36 En savoir plus

Valorisation des sous-produits de la graine de Jatropha curcas L. en production de poulets au Sénégal

Valorisation des sous-produits de la graine de Jatropha curcas L. en production de poulets au Sénégal

29 microorganismes, principalement les levures et les champignons, bien que certaines bactéries soient également utilisées (Pandey et al., 2000). Il s’agit d’une technologie potentielle dans la désintoxication biologique des résidus agro-industriels et la production de produits à valeur ajoutée tels que des métabolites secondaires ou des enzymes (Pandey, 2003). Les champignons peuvent être considérés comme les organismes les mieux adaptés à la fermentation sur substrat solide. Leurs hyphes, non seulement peuvent se développer en surface (Dos Santos et al., 2004), mais aussi pénétrer dans les espaces inter particulaires et ainsi coloniser le substrat. Outre la détoxication biologique des résidus de culture, cette technologie est de plus en plus utilisée pour la production de produits à valeur ajoutée tels que les métabolites secondaires. Ainsi, la fermentation en milieu solide détient un énorme potentiel pour la production de la presque totalité des enzymes microbiennes connues ; le substrat fournissant aux microorganismes nutriments et ancrage (Pandey, 1992). Parmi les enzymes produites, les pectinases, les lipases, les tannases ainsi que les phytases (Gramiha et al., 2008 ; Longo et al., 2008 ; Madeira et al., 2011) réduisent les facteurs antinutritionnels en alimentation animale. Ainsi, grâce à la fermentation d’une souche de Penicillium simplicissimum sur un substrat constitué de tourteau de graines de ricin, la production de lipase a été stimulée (Godoy et al., 2009). En outre, dans le cas des champignons filamenteux, l’utilisation particulière d’A. niger (Walker, 2002) ne provoque pas de problèmes particuliers de manipulation chez l’homme et la formation de toxine n’a pas été observée dans des conditions de fermentation contrôlée (Schuster et al., 2002 ; Wina et al. 2010).
En savoir plus

153 En savoir plus

La chasse

La chasse

L’éta blis se ment des colons dans ce nou veau monde oblige alors les auto ri tés colo nia les à revoir les con cep tions admi ses et à s’ajus ter au milieu bio lo gi que ainsi qu’au con texte social dif fé rents. Dès les débuts de l’implan ta tion du régime sei- gneu rial, les cen si tai res sont auto ri sés à pêcher devant leurs con ces sions, pour des fins de sub sis tance et sans que le sei- gneur ne per çoive un droit ; il en est de même pour la chasse qu’ils peu vent faire à l’inté rieur des limi tes de leur terre. Ces liber tés nou vel les, accor dées à tous, seront d’ailleurs con fir- mées par le gou ver neur Jean de Lauson en 1652, à la con di- tion qu’on n’aille ni chez les voi sins ni sur les ter res non con- cé dées. Ces deux res tric tions, vite oubliées dans la pra ti que, appa rais sent comme une ten ta tive plu tôt vaine de poli cer et de con trô ler une acti vité essen tiel le ment indi vi duelle, et bien sûr dis crète, sur un ter ri toire aussi vaste et encore si peu peu-
En savoir plus

9 En savoir plus

Contribution à la valorisation des sous-produits oléicoles : Cas de grignon d’olive

Contribution à la valorisation des sous-produits oléicoles : Cas de grignon d’olive

L’extraction par solvant (Hexane) de l’huile résiduelle contenue dans notre échantillon de grignon d’olive a donné un rendement conforme aux normes édictées par le Codex alimentarius. Il est de l’ordre de 8,61 %. Aussi, l'analyse des paramètres physico-chimiques (IA, IS, INS, IR, D.UV) et l’étude des propriétés organoleptiques (Aspect, couleur, goût) de l’huile extraite ont mis en évidence un produit de qualité satisfaisante. D’où l’intérêt de la valorisation du sous-produit oléicole : le grignon d’olive.
En savoir plus

69 En savoir plus

DONNEES DISPONIBLES POUR LA MODELISATION ACV DES FILIERES DE TRAITEMENT ET DE VALORISATION DES PRODUITS EN FIN DE VIE

DONNEES DISPONIBLES POUR LA MODELISATION ACV DES FILIERES DE TRAITEMENT ET DE VALORISATION DES PRODUITS EN FIN DE VIE

Etude SCORE LCA n° 2013-003 – Rapport Final RESUME Dans le cadre de ses missions, SCORELCA cherche à favoriser la diffusion de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) dans les activités des industriels. Les enjeux liés à la fin de vie étant fondamentaux dans le cadre d’un développement industriel soutenable, SCORELCA souhaite approfondir les connaissances de ses membres en leur proposant d’apporter, dans une vision cycle de vie, une aide sur le recensement de données disponibles et manquantes sur la fin de vie de diverses filières (DEEE, VHU, panneaux photovoltaïques, déchets d’ameublement, déchets de démolition, lubrifiants, bouteilles de gaz, piles et accumulateurs, textile et produits chimiques ménagers) et sur les matériaux qui les composent (plastiques, métaux, verre, câbles, gravats, biomasse, écrans, boues de STEP, huiles minérales).
En savoir plus

47 En savoir plus

Valorisation des coproduits de thon rouge (Thunnus thynnus, linnaeus 1758) : caractérisation des produits et optimisation du procédé

Valorisation des coproduits de thon rouge (Thunnus thynnus, linnaeus 1758) : caractérisation des produits et optimisation du procédé

Chapitre I : Etude Bibliographique Partie II : Valorisation des coproduit de poisson 14 II.2 Importance et valorisation des coproduits Les coproduit contiennent des protéines à haut valeur nutritive, des acides gras insaturés (oméga3). Des vitamines, des antioxydants des minéraux, ainsi que des acides aminés essentiels et des peptides bénéfiques pour l’organisme. Il est intéressant d’accroitre la valeur ajoutée des coproduit, pour assures une pêche durable et améliorer la rentabilité des activités de la filière par une meilleure valorisation des captures. Les coproduits peuvent être utilisés sous différentes formes : farine et huile de poisson, hydrolysats protéiques ou même isolats protéiques…..etc.
En savoir plus

59 En savoir plus

« Le théâtre de la chasse à l’homme »

« Le théâtre de la chasse à l’homme »

l’intérieur. Ce que nous avons chassé du monde cherche aujourd’hui en chaque homme son refuge. » 11 C’est bien cette « croyance » d’un « autre en nous », nous arrachant à toute définition, nous émancipant de tout pseudo-savoir, qui pousse l’auteur à mettre en crise son drôle de personnel dramatique en guettant les points de trouée et de soulèvement sensible de cette présence irréductiblement étrangère à l’homme et pourtant en lui. C’est bien ce savoir insu d’un non-savoir radical qui prend ici le nom de Dieu et par lequel Novarina combat notre époque. Certaines répliques l’attestent : « Elle s’est élevée maintenant, l’heure de notre chute. Parmi l’humanité où on me disait d’aller, j’voulais cesser de courir. » (p. 101) ; « J’ai connu Dieu loin d’ici. Il a été abandonné par nous. » (p. 147) ; « Dieu est le plus petit parmi nous, l’homme le chasse de partout. » (p. 139).
En savoir plus

15 En savoir plus

Chasse et pêche au paléolithique supérieur

Chasse et pêche au paléolithique supérieur

l'utilisation de l'arc: tout d'abord la présence, dans les couches solutréennes et magdaléniennes, de poin- tes finement taillées manifestement trop petites pour être des pointes de saga[r]

11 En savoir plus

Les chasse-coquins. Mendicité et répression

Les chasse-coquins. Mendicité et répression

le péché». C'est, dans nos régions, à par- tir de la naissance des villes et de l'ap- parition d'une classe «bourgeoise» au sens littéral du terme que le mendiant devient avant tout un indésirable. La ré- pression partielle de la mendicité re- monte à Philippe le Bon qui, par ses or- donnances de 1459 et 1461, l'interdit à toute personne en état d'exercer un mé- tier. Cette répression s'explique surtout par une volonté d'ordre économique. Suivant l'exemple britannique, les vil- les engagent des «chasse-coquins».La problématique des étrangers jugés indé- sirables est déjà posée, puisque si cer- taines personnes sont autorisées à men- dier à condition de porter au cou un mor-
En savoir plus

4 En savoir plus

La sélectivité de la chasse chez les oiseaux

La sélectivité de la chasse chez les oiseaux

Pour pallier les problèmes d’interdépendances des termes des polynômes naturels, on peut utiliser des polynômes orthogonaux. Centrés-réduits, ils ne sont pas corrélés et leur coefficient estimé est de même échelle. Les coefficients estimés peuvent donc être interprétes indépendamment et l’ajout d’un polynôme de degré supérieur dans le modèle ne les modifie pas (Mirman, 2017). L’utilisation de polynômes orthogonaux permet aussi une interprétation différente de l’intercept de la régression : au lieu de correspondre à la valeur de Y lorsque x = 0 (tout début de la saison de chasse), il représente la valeur moyenne du trait sur toute la saison. (Mirman, 2017) L’utilisation de polynômes orthogonaux ou naturels, n’altère pas la performance du modèle mesurée par l’AIC ni les valeurs prédites, c’est la paramétrisation qui diffère. Il s’agit ensuite de choisir le degré de polynôme, soit la complexité du modèle de régression, dans une optique de compromis biais-variance. La fonction poly(), du package stats dans R, permet de spécifier le nombre de degrés souhaités et l’utilisation de polynômes orthogonaux grâce à l’argument raw.
En savoir plus

31 En savoir plus

Valorisation des produits naturels glycosylés pour la santé et l’environnement : du diagnostic de maladies auto-immunes à la protection des cultures

Valorisation des produits naturels glycosylés pour la santé et l’environnement : du diagnostic de maladies auto-immunes à la protection des cultures

La chromatographie gazeuse (GC) répond au principe de la chromatographie d’adsorption mais diffère des techniques précédentes du fait que la phase mobile n’est plus un liquide mais un gaz. De par cette modification majeure, les colonnes utilisées différent largement dans leur forme et leur composition. Celles-ci sont généralement présentées sous forme d’un tube capillaire de quelques dixièmes de millimètres de diamètre pour plusieurs dizaines de mètres de longueur. La phase stationnaire est composée d’un polymère de chimie très variable tandis que la phase mobile est un gaz inerte, souvent l’hélium ou le diazote. Une autre différence majeure est la haute température utilisée, plus ieurs centaines de degrés Celsius, afin d’assurer la vaporisation de l’échantillon. Du fait de ces caractéristiques, la GC est limitée aux composés volatiles et thermorésistants, des propriétés peu répandues chez les produits naturels. Pour ces raisons, cette technique n’est pas utilisée pour l’analyse ni la séparation des composés faisant l’objet de ce travail. Son utilisation repose plutôt sur la détermination des configurations absolues des sucres constitutifs des glycosides naturels. Cet objectif est réalisé par analyse GC des dérivés triméthylsilyles des sucres selon le procédé développé par Hara et al. (Hara et al., 1987). Cette méthode permet de déterminer la configuration absolue, D ou L , des énantiomères de sucre communément trouvés dans les glycosides naturels. Les descriptifs techniques des instruments, des phases stationnaires et des phases mobiles utilisées en GC sont présentés ci-dessous :
En savoir plus

375 En savoir plus

Valorisation des produits de terroirs par fermentation liquide : Production de vinaigres et sirops de Dattes, Cactus et Pommes

Valorisation des produits de terroirs par fermentation liquide : Production de vinaigres et sirops de Dattes, Cactus et Pommes

The objective of this study is to valorize post harvest fruit using biotechnological processes through the selection of endogenous and endemic micro[r]

1 En savoir plus

Valorisation de sous-produits marins dans l’élaboration de mortiers composites à base de sédiments et poudres de coquillage.

Valorisation de sous-produits marins dans l’élaboration de mortiers composites à base de sédiments et poudres de coquillage.

Les détecteurs des électrons secondaires permettent d’obtenir des informations sur la topographie de l’échantillon. Ils possèdent une énergie faible (inférieure à 50 eV). La détection des électrons rétrodiffusés permettra d’obtenir des informations sur la variabilité qualitative de l’échantillon (contraste de phase). Ils sont produits d’avantages par les éléments chimiques possédant un numéro atomique plus élevé. Les zones de l’échantillon avec un numéro atomique élevé seront plus blanches que celles ayant un numéro atomique faible. Cette particularité permet de juger l’homogénéité chimique d’un matériau avant l’analyse. Pour une microanalyse, la détection des rayons X est faite par dispersion d’énergie (ou EDS - Energy Dispersive Spectroscopy) quant à elle permettra de fournir des informations sur la composition élémentaire. Le détecteur de rayons X permet de récolter les photons X qui sont émis par les atomes et est capable de déterminer l’énergie des photons qui possèdent une énergie caractéristique propre à chaque atome qui les a émis. Plus le numéro atomique de l’élément chimique est élevé plus les énergies des photons seront importantes. Ces photons sont recueillis et classés suivant les énergies pour donner des informations sur la composition élémentaire de l’échantillon.
En savoir plus

169 En savoir plus

Show all 2040 documents...