Unité de médecine interne

Top PDF Unité de médecine interne:

« CRProno » : étude de la protéine c-réactive (CRP) à l’admission comme marqueur pronostique chez les patients hospitalisés en unité de médecine interne via les urgences

« CRProno » : étude de la protéine c-réactive (CRP) à l’admission comme marqueur pronostique chez les patients hospitalisés en unité de médecine interne via les urgences

Enfin, le score NEWS (annexe 4), pour sa simplicité d’utilisation en routine et sa validation préalable en service de médecine polyvalente (20,43). Dans notre étude, bien que tous les scores de gravité soient très fortement associés à la survenue de l’événement (p < 0.001), le score NEWS semble être le plus pertinent : en effet, il n’est pas corrélé aux autres facteurs associés à la survenue de l’évènement, et est facilement utilisable en pratique clinique avec des données immédiatement

63 En savoir plus

Prise en charge hospitalière des patients lors de l’épidémie grippale 2016-2017 (situation dans un service de médecine interne gériatrique)‎ : quelles améliorations à envisager pour l’avenir ?

Prise en charge hospitalière des patients lors de l’épidémie grippale 2016-2017 (situation dans un service de médecine interne gériatrique)‎ : quelles améliorations à envisager pour l’avenir ?

Patients et méthodes : Étude observationnelle rétrospective réalisée du 15 décembre 2016 au 28 février 2017 (période correspondant à la situation épidémique locale) au sein de 4 unités de médecine (une unité de médecine interne et 3 unités de gériatrie aiguë), regroupant 114 lits. Ont été inclus les patients présentant à l’admission ou en cours d’hospitalisation un tableau clinique compatible avec une grippe : syndrome grippal, fièvre, pneumopathie, décompensation cardio-respiratoire fébrile et syndrome infectieux sans point d’appel. Les comorbidités ont été évaluées selon le score de Charlson. La confirmation du diagnostic était fondée sur la positivité de la PCR grippe.
En savoir plus

58 En savoir plus

Efficacité des interventions pharmaceutiques : comparaison de deux modalités d'analyse pharmaceutique en médecine interne

Efficacité des interventions pharmaceutiques : comparaison de deux modalités d'analyse pharmaceutique en médecine interne

77 L’approche historique était d’inclure un pharmacien clinicien dans des services « pionniers » et concentrant des patients décrits empiriquement comme à risque et disposant d’une équipe médicale disposée à accueillir un pharmacien. C’est cette approche qui était pratiquée au CHU de Rouen. En 2017, dans notre établissement, 3 services bénéficiaient d’une analyse de niveau 3 (urgences, rhumatologie, médecine interne gériatrique et gériatrie aigüe) réalisée par un interne présent à plein temps dans l’unité de soin. Les autres services bénéficiaient d’une analyse de niveau 2 en cours de développement car soumise aux contraintes du déploiement progressif de l’informatisation. Avec la généralisation de la pharmacie clinique, différents auteurs ont proposé des méthodes pour prioriser les patients susceptibles de tirer le plus parti des différentes prestations de pharmacie clinique. Dans ce but, trois axes de priorisation ont été explorés pour améliorer l’efficacité de l’analyse pharmaceutique. Le premier axe consiste à repérer les patients à risque. Ainsi Leroy and al ont par exemple cherché à identifier les patients à haut risque iatrogène (Leroy et al. 2016). M Philippe and al ont ensuite repris certains critères biologiques identifiés dans l’étude précédente et ont réalisé une analyse ciblée à partir de ceux-ci. Cette expérience s’est révélée être un succès. Après analyse de 13 150 prescriptions en lien avec 3 critères retenus (INR>4, dyskaliémie, insuffisance rénale sévère), les auteurs retrouvent un taux d’IP élevé (27%) et en lien avec les critères dans au moins 70% des cas (Philippe et al. 2017). Une deuxième solution est de cibler les médicaments considérés les plus à risque lors de la validation pharmaceutique, pour lesquels une surveillance particulière est requise. Il s’agit du mode de priorisation le plus souvent retrouvé dans les études sur ce thème (Suggett et Marriott 2016). Leroy and al ont ainsi analysé en priorité les prescriptions de médicaments à marge thérapeutique étroite et pouvant faire l’objet d’un dosage plasmatique.(Leroy et al. 2016). La troisième solution consiste à cibler les organisations les plus à risque, par exemple les patients bénéficiant d’une HAD.
En savoir plus

92 En savoir plus

Une "certaine latitude". Santé et autonomie dans la décision médicale et la relation de soin en médecine interne

Une "certaine latitude". Santé et autonomie dans la décision médicale et la relation de soin en médecine interne

J’essaie (…) de définir des relations qui sont à la surface même des discours ; je tente de rendre visible ce qui n’est invisible que d’être trop à la surface des choses. 147 En nous intéressant à la médecine interne par le biais de la méthode archéologique, il s’agit aussi de garder une certaine autonomie vis-à-vis de la tradition historiographique issue du monde médical. Il y a en effet une certaine difficulté de ces « histoires » qui prennent d’emblée pour unité non contestée un champ de pratiques hétérogènes et éclatées, et en supposent une certaine continuité qui les individualise dans le temps et leur affecte de manière non questionné un domaine, un champ d’application. Bien que dans notre premier chapitre, il nous ait semblé utile de mobiliser une telle approche, nous gardons à l’esprit que poser la question « qu’est que la médecine interne ? » est d’emblée problématique, et il nous semble désormais opportun de prendre des détours, en posant notamment la question « qu’est-ce que la médecine interne dit d’elle-même ? ». Il est alors entendu que l’unicité du sujet fait probablement déjà problème, particulièrement dans le cas de cette spécialité hétérogène, qui repose sur un certain nombre de référents peu explicités, souvent à la fois dépassés et conservés sur un mode « antiquaire » 148 . Ainsi, une grande part de son unité et de son identité, de son individualité, semblent être portées par des discours qui en fixent les principes et les contours et qui viennent par là même en masquer les dispersions. Mais l’unité même de ces discours semble devoir être questionnée.
En savoir plus

427 En savoir plus

Évaluation de la vaccination anti-pneumococcique chez les immunodéprimés dans un service d’hôpital de jour de médecine interne et de maladie vasculaire

Évaluation de la vaccination anti-pneumococcique chez les immunodéprimés dans un service d’hôpital de jour de médecine interne et de maladie vasculaire

En effet tous les médecins intervenant dans cette unité de soins sont informés des recommandations officielles. L’accès à l’information étant laborieuse, la modification du mode de sauvegarde de l’information nous a semblé primordiale. Le but de cet outil est de remplacer l’ancienne section « vaccination » du logiciel très peu utilisé de par son accès difficile. Il va permettre un meilleur contrôle de la vaccination et un suivi des pratiques vaccinales plus aisé que précédemment où le recueil de l’information s’effectuait à travers les différents courriers médicaux du patient et à condition que l’information soit inscrite. Il bénéficie d’un accès facilité et d’une utilisation intuitive avec la possibilité d’enregistrer la date des différentes vaccinations et rappels ainsi qu’un potentiel refus du patient. Les recommandations en vigueur sont rappelées. (image 1)
En savoir plus

63 En savoir plus

Uvéites en médecine interne

Uvéites en médecine interne

Résumé L’uvéite est une affection caractérisée par l’inflammation des différentes structures du tractus uvéal. Cependant, ce terme est aujourd’hui synonyme d’inflammation endoculaire et regroupe des affections d’étiologies diverses. L’objectif de notre travail est de dégager les caractéristiques épidémiologiques, cliniques, étiologiques, thérapeutiques et évolutives des uvéites à travers une étude rétrospective. Cette étude a porté sur un effectif de 45 patients colligés au service de médecine interne au centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech entre janvier 2004 et novembre 2009. La moyenne d’âge de nos patients était de 40,9 ans avec un sex-ratio de 1 et un délai moyen de consultation de 17 mois. Les uvéites antérieures étaient retrouvées dans 42,2% des cas, suivies des panuvéites, d’uvéites intermédiaires et postérieures avec respectivement 33,3%, 15,6% et 8,9% des cas. Une étiologie était retrouvée dans 55,5% des cas, représentée par la maladie de Behçet (33,3%), la sarcoïdose (6,7%), la spondylarthrite ankylosante (6,7%), la syphilis (4,4%), la maladie de Vogt-Koyanagi-Harada (2,2%) et un cas de sinusite maxillaire (2,2%). L’uvéite était idiopathique dans 44,4% des cas. Une corticothérapie était administrée chez 91,1% des patients associée à un traitement immunosuppresseur dans 44,4% des cas. Une antibiothérapie a été prescrite chez 8,9% des patients. Dix huit patients (48,6%) ont eu une rémission clinique complète, douze patients (32,4%) ont eu une rémission partielle, cinq patients (13,5%) étaient en état stationnaire et deux patients (5,4%) ont eu une cécité. Nos résultats montrent la sévérité particulière de l’atteinte oculaire et la diversité des étiologies, d’où l’importance d’une conduite diagnostique codifiée et
En savoir plus

169 En savoir plus

AUDIT INTERNE

AUDIT INTERNE

La mission, les pouvoirs et les responsabilités de l'audit interne doivent être formellement définis dans une charte d’audit interne, être cohérents avec la définition de l’audit interne, le Code de Déontologie ainsi qu’avec les Normes. Le responsable de l’audit interne doit revoir périodiquement la charte d’audit interne et la soumettre à l’approbation de la direction générale et du Conseil. La charte d'audit interne est un document officiel qui précisera mission, les pouvoirs et les responsabilités de cette activité. La charte définit la position de l'audit interne dans l'organisation y compris la nature de la relation fonctionnelle entre le responsable de l’audit interne et le Conseil ; autorisel'accès aux documents, aux personnes et aux biens, nécessaires à la réalisation des missions ; définîtes champ des activités d'audit interne. L’approbation finale de la charte d’audit interne relève de la responsabilité du Conseil.
En savoir plus

110 En savoir plus

Évaluation de la durée de séjour par la création d’une consultation intermédiaire de médecine générale au sortir d’une hospitalisation en unité polyvalente dans le bassin thiernois

Évaluation de la durée de séjour par la création d’une consultation intermédiaire de médecine générale au sortir d’une hospitalisation en unité polyvalente dans le bassin thiernois

Le service de médecine polyvalente est composé de trente lits avec trois praticiens à temps plein, il prend en charge essentiellement des patients hospitalisés via le service des urgences et également des patients du secteur transférés par d’autres centres hospitaliers. Le secteur géographique comporte de nombreuses communes sous denses en médecins généralistes que l’on peut qualifier de « déserts médicaux » selon la DREES (2)(3) avec une accessibilité potentielle localisée inférieure à 2,5 consultations par an et par habitant correspondant à 8 % de la population française.(Annexe 1)
En savoir plus

45 En savoir plus

Statut vitaminique C chez des sujets hospitalisés dans un service de médecine interne : analyse de fréquence, facteurs de risque et corrélation clinico-biologique

Statut vitaminique C chez des sujets hospitalisés dans un service de médecine interne : analyse de fréquence, facteurs de risque et corrélation clinico-biologique

14 Source : (13) Martini E. Comment Lind n’a pas découvert le traitement contre le scorbut. Société française d’Histoire de la médecine. 2005;39(1):79-92. Ses résultats parurent 8 ans plus tard, en 1753 dans un épais traité intitulé « Treatise of the Scurvy », traité dans lequel Lind continua d’attribuer cette maladie au mauvais air marin. Aussi, ses travaux n’eurent aucune conséquence immédiate sur la politique sanitaire et le scorbut continua de faire des victimes parmi les équipages. Quarante-deux ans s’écoulèrent avant que la Royal Navy imposa en 1795 l’administration quotidienne de jus de citron de façon préventive. Cette mesure permit une nette diminution de l’incidence du scorbut, mais les français n’adoptèrent la même mesure qu’un siècle plus tard, en 1856 (9).
En savoir plus

115 En savoir plus

Unité de lieu / Unité de temps : unité d'action(s) ? De la dynamique de clusterisation : le cas d'une halle regroupant des industries créatives

Unité de lieu / Unité de temps : unité d'action(s) ? De la dynamique de clusterisation : le cas d'une halle regroupant des industries créatives

Sur cette friche industrielle autrefois dominée par l’industrie navale et métallurgique, de jeunes entreprises, présentes dans des activités créatives et culturelles,[r]

30 En savoir plus

Rentabilité diagnostique de la TEP-scanner dans la prise en charge des syndromes inflammatoires d’origine indéterminée dans le service de médecine interne du CHU d’Amiens

Rentabilité diagnostique de la TEP-scanner dans la prise en charge des syndromes inflammatoires d’origine indéterminée dans le service de médecine interne du CHU d’Amiens

inflammatoire d’origine indéterminée. Nous ne pouvons conclure sur l’approche des SOI en dehors de ce champ. D’autant plus que notre liste de patients inclus a été réalisée à partir d’une liste de prescription de TEP en médecine interne au CHU d’Amiens. Il est possible que quelques patients rentraient tout à fait dans les critères d’inclusions et qu’il y ait eu une prescription de TEP/CT, mais pas au CHU d’Amiens (en clinique libérale ou en centre hospitalier périphérique). Cependant cette population est probablement limitée, au moins dans la période la plus ancienne de l’étude. Nous constatons ces derniers temps que certains patients arrivent à la consultation, ou dans le service de médecine interne avec déjà une TEP/CT réalisée sur demande du médecin traitant ou d’autres collègues.
En savoir plus

80 En savoir plus

Le plus érythémateux systémique : Expérience du Service de Médecine Interne CHU Hassan II Fès (  A propos de 77 cas )

Le plus érythémateux systémique : Expérience du Service de Médecine Interne CHU Hassan II Fès ( A propos de 77 cas )

Dans notre série, l’atteinte neurologique a concerné 13 patients, soit 16,9% des cas. Il s’agissait d’atteinte du système nerveux central SNC dans 12 cas (15,6) et 1 atteinte du système nerveux périphérique SNP dans un cas (1,2). 10,4% de nos patients ont présenté des convulsions et nous ne rapportons aucun cas de psychose. Benamour et al [56] rapporte l’atteinte du SNP dans 2,5% des cas de LES colligés au service de médecine interne du CHU Ibn Rochd entre 1981 à 2007. Il s’agissait de 7 femmes et de 3 hommes avec un âge moyen de 35 ans. L’atteinte était à type de polyneuropathie axonale dans 3 cas, mononeuropathie multiple dans 3 cas, neuropathie sensitivo-motrice démyélinisante dans 1 cas, monoradiculonévrite dans 1 cas et de paralysie faciale dans 2 cas. L’atteinte périphérique était associée à l’atteinte centrale dans 4 cas et aux autres manifestations de la maladie lupique dans tous les cas.
En savoir plus

174 En savoir plus

Étude sur l’apport de l’interrogatoire et de l’examen physique soigneux, dans le diagnostic final d’une pathologie en consultation de médecine interne : INPHYDIA

Étude sur l’apport de l’interrogatoire et de l’examen physique soigneux, dans le diagnostic final d’une pathologie en consultation de médecine interne : INPHYDIA

A Lulu et Mick, pour ce semestre au 3 ème C. Merci pour votre bonne humeur, pour ces moments d’hilarité et pour tous vos conseils en amour. A Juliette, pour cette P1 qui aurait été bien solitaire et insurmontable sans toi. Pour toutes ces années d’étude, les cours particuliers de biomol, les planches d’anatomie (le dos de Mr Netter !!), et les fous rires en sous-conf. Le tout jalonné de soirées médecine, soirées copains, semaines de ski, Vietnam… Merci pour ton soutien, tes envies d’organisation de vacances, et merci de partager le courroux de nos amis quand les randonnées sont trop longues !
En savoir plus

39 En savoir plus

La performance de la communication interne

La performance de la communication interne

Cependant, la conjoncture actuelle qui contraint les entreprises et collectivités à réaliser de grandes économies budgétaires pose la question de la rentabilité des différentes fonctions de l’entreprise. Dans cette optique, chacun des services d’une organisation « doit être en mesure de prouver son efficacité » (DEHAND, GROSS et LEBLOND, 2003 3 ). La communication interne n’est pas épargnée et doit elle aussi rendre compte de sa performance : « les acteurs économiques demandent aujourd’hui à la communication d’être […] rentable » (TIXIER, 1996, p.2). L’impact de la crise économique s’est donc traduit pour la communication interne par la demande d’une plus grande légitimité de son activité (Baromètre de l’AFCI, 2012). Elle doit donc impérativement « s’inscrire dans une logique économique et ne plus rester à l’écart de l’exigence d’efficacité générale » (TIXIER, 2006, p.2). Il faut pour cela parvenir à mesurer l’efficacité de la communication interne. Et cette évaluation est d’autant plus nécessaire que la loi du 17 juillet 1977 relative au Bilan social oblige les entreprises de plus de 300 salariés à éditer tous les ans un rapport contenant des indicateurs chiffrés (MARCO et LIBAERT, 2006). Si jusqu’ici les organisations n’étaient pas très exigeantes envers les services de communication interne pour alimenter ce rapport, le contexte actuel risque de modifier la donne et de contraindre ce service à fournir lui aussi des indicateurs permettant de justifier de son efficacité.
En savoir plus

64 En savoir plus

Unité Africaine à l’Expo 67

Unité Africaine à l’Expo 67

comprendre cette nouvelle relation qui se développait au cœur du continent. Déjà, lors de son voyage en Afrique, Pierre Dupuy réalisa qu’un grand nombre de pays africains étaient « trop[r]

25 En savoir plus

Ordonnancement des opérations dans une unité d'extrusion

Ordonnancement des opérations dans une unité d'extrusion

 La littérature montre que les heuristiques de recherche dans le voisinage, tels que l’algorithme du recuit-simulé, la méthode de recherche avec tabous, ou l’algorithme génétique, s[r]

136 En savoir plus

Unité et diversité du fédéralisme américain

Unité et diversité du fédéralisme américain

Chaque État aux États-Unis possède sa propre constitution et chaque citoyen américain est doublement citoyen, une première fois au niveau de son État fédéré, une seconde fois au niveau de l’État fédéral. La loi électorale n’est pas homogène et des systèmes électoraux différents et parfois très complexes caractérisent les différents États. Dans des domaines aussi variés que la politique de la santé, les comportements électoraux, les valeurs fondatrices, la religion, la politique de lutte contre la dégradation de l’environnement, la citoyenneté et la perception de l’État fédéral par la population et les électeurs, le fédéralisme américain affiche une unité institutionnelle portée sur un conglomérat d’États typiques, originaux et spécifiques. Les textes réunis ici témoignent chacun à leur manière de cette diversité.
En savoir plus

2 En savoir plus

Hétéro-agressivité en unité d’admission : indications et modalités d’un transfert en Unité pour Malades Difficiles

Hétéro-agressivité en unité d’admission : indications et modalités d’un transfert en Unité pour Malades Difficiles

Il retourne donc dans son secteur en décembre 2013. Au cours de cette hospitalisation, monsieur L. se montre calme et respectueux du cadre durant quelques semaines. Afin de maintenir cela, le cadre proposé à l’UMD est maintenu. Ainsi après chaque comportement agressif, le patient est obligé d’aller dans le jardin accompagné de soignants. Si l’isolement est nécessaire il doit être fait avec le strict minimum dans la chambre. Les séances de psychomotricité et d’ergothérapie sont mises en place et se déroulent sans comportement agressif. Cependant, rapidement les comportements agressifs réapparaissent, visant les soignants et les autres patients, sans signe prédictif. Monsieur L. dégrade également le mobilier de sa chambre. Les temps d’isolement sont quasi constants et entre monsieur L. bénéficie de sorties dans le parc accompagné de soignants dès que cela est possible. Cette clinique ne permet pas le maintien en unité traditionnelle, d’autant plus que toutes les tentatives (médicamenteuses, comportementales et relationnelles) sont inefficaces. Une demande d’admission en USIP est faite en mars 2014.
En savoir plus

63 En savoir plus

Les biothrapies en mdecine interne

Les biothrapies en mdecine interne

Les biothérapies ont été administrées devant 11 pathologies différentes, notamment : le syndrome de Goujerot Sjögren dans ses deux formes : primitive et secondaire, le lupus systémique[r]

149 En savoir plus

Analyse des caractéristiques clinico-biologiques chez les patients ayant été explorés par un immunophénotypage des lymphocytes circulants dans le service de médecine interne : étude rétrospective sur 13 mois

Analyse des caractéristiques clinico-biologiques chez les patients ayant été explorés par un immunophénotypage des lymphocytes circulants dans le service de médecine interne : étude rétrospective sur 13 mois

Serment d’Hippocrate “Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.
En savoir plus

78 En savoir plus

Show all 2466 documents...