trois niveaux

Top PDF trois niveaux:

Contribution à l'étude du filtre actif parallèle de puissance à trois niveaux

Contribution à l'étude du filtre actif parallèle de puissance à trois niveaux

CHAPITRE III : APLICATION DE LA LOGIQUE FLOU AU FILTRE ACTIF PARALLELE TROIS NIVEAUX III.1 INTRODUCTION ... 61[r]

4 En savoir plus

Soutenir les trois niveaux de la conscience de la situation à l’aide d’un tableau de bord de gestion causal : une étude expérimentale appliquée à la gestion de la performance d’une unité de soins intensifs pédiatriques

Soutenir les trois niveaux de la conscience de la situation à l’aide d’un tableau de bord de gestion causal : une étude expérimentale appliquée à la gestion de la performance d’une unité de soins intensifs pédiatriques

2.2 Conception du TBG causal Avant de concevoir l’interface visuelle, le TBG soutenant les trois niveaux de la CS doit être conçu à partir d’une analyse complète du domaine d’application. Pour ce faire, l’analyste doit débuter par une analyse de la tâche dirigée par les buts (ATDB). Cette technique, utilisée fréquemment en aviation, sert à déterminer les exigences informationnelles pour la conception de dispositifs destinés à soutenir la CS indépendamment des moyens utilisés (Endsley, 2012). La manière dont l’information est acheminée à la personne est déterminée ultérieurement lors de la phase de conception. À titre d’exemple, l’information peut être obtenue par l’affichage d’un système informatique ou simplement par communication verbale avec d’autres personnes. L’ATDB met l’accent sur les buts et sous-buts à atteindre, les décisions à prendre et les informations nécessaires pour prendre ces décisions. Elle consiste à déterminer les informations pertinentes qui changent dynamiquement lors de l’exécution des tâches plutôt que les règles et connaissances statiques du domaine que doivent posséder les personnes pour réaliser leurs tâches.
En savoir plus

52 En savoir plus

Développement de lasers à trois niveaux pompés par diode dans les cristaux dopés néodyme et ytterbium

Développement de lasers à trois niveaux pompés par diode dans les cristaux dopés néodyme et ytterbium

Elimination du Nd :YAG : Outre le fait que les transitions relatives au Nd :YAG possèdent des intensités de transparence supé- rieures aux autres matériaux envisagés, il s’avère que ce cristal présente deux autres problèmes. Tout d’abord, l’émission dans ce cristal n’est pas polarisée. En soit, ceci n’est pas un réel problème, néanmoins, le but final de nos travaux étant la génération de seconde harmonique, cet élément prend tout son sens. En effet, les cristaux non linéaires couramment utilisés pour effectuer la conversion de fréquence à cette longueur d’onde possèdent généralement un accord de phase de type I. Avec ce type d’accord de phase, il est nécessaire d’avoir une émission polarisée à la longueur d’onde fondamentale pour maximiser le rendement de conversion. Bien qu’il soit possible de polariser l’émission d’un laser en insérant une lame à angle de Brewster dans la cavité, il est tout de même plus interessant d’utiliser une transition intrinsèquement polarisée. En effet, l’insertion d’une telle lame dans la cavité augmente le niveau des pertes passives. Nous verrons dans la partie suivante que les transitions à quasi-trois niveaux ”profondes” ou à trois niveaux sont très sensibles à ce paramètre, et qu’il est important de limiter celles-ci au maximum pour conserver un niveau de puissance intracavité élevé. Le deuxième problème lié à l’utilisation du Nd :YAG est issu d’une observation expérimentale. Lors du pompage par diode de celui-ci, nous avons observé une dégradation du faisceau laser engendrant un comportement multimode spatialement. Pour la même puissance absorbée dans des cristaux de vanadate, une telle dégradation n’a pas été observée, ou à une échelle moindre. Ce fait a récemment été exposé dans les travaux de [Krennrich 08]. Celui-ci propose une comparaison des performances lasers des cristaux de vanadate et de YAG dopés aux ions néodymes pompés par diode longitudinalement. Il s’avére que dans les mêmes conditions expérimentales, la puissance de pompe maximale absorbée dans le Nd :YAG avant que les effets thermiques ne déteriorent la qualité spatiale de faisceau est moitié moindre que ce que peuvent absorber les cristaux de vanadate. Une explication de ce phénomène serait liée à l’importante dépendance de l’indice de réfraction du Nd :YAG avec la température, caractérisée par le coefficient dn
En savoir plus

169 En savoir plus

OPTIMISATION DE LA COMMANDE D'UN ONDULEUR MLI A TROIS NIVEAUX DE TENSION POUR MACHINE ASYNCHRONE

OPTIMISATION DE LA COMMANDE D'UN ONDULEUR MLI A TROIS NIVEAUX DE TENSION POUR MACHINE ASYNCHRONE

La mise en oeuvre de la commande dont une partie du contrôle est assurée par l’onduleur trois niveaux, est avant tout un moyen de validation des études théoriques. Cependant, elle permet de mettre en évidence les problèmes inhérents au matériel utilisé, et à la génération des signaux en temps réel. Adaptée aux entraînements de grande puissance, la commande de l’onduleur trois niveaux doit d’abord faire l’objet d’une série de tests en laboratoire sur maquette de faible puissance. Son implantation sur un système définitif ne peut être envisagée que lorsque les principaux problèmes qui lui sont liés ont été résolus. En effet, les effets produits par les imperfections de la commande prennent une envergure plus importante sur les systèmes de puissance plus élevée. L’étude des interactions entre le procédé et sa commande doit donc être réalisée avec une rigueur particulière lors des essais en laboratoire. Elle permet d’envisager une éventuelle modification de la commande, ou la mise en oeuvre de dispositifs de protection ou de contrôle apportant une solution aux problèmes rencontrés.
En savoir plus

224 En savoir plus

Amélioration fonctionnelles dans un système d'opérations à trois niveaux de hiérarchie

Amélioration fonctionnelles dans un système d'opérations à trois niveaux de hiérarchie

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

121 En savoir plus

Spectroscopie à deux lasers sur un systeme interdit à trois niveaux: 6S1/2-7S1/2-6P3/2 dans le césium

Spectroscopie à deux lasers sur un systeme interdit à trois niveaux: 6S1/2-7S1/2-6P3/2 dans le césium

ainsi une inversion de population entre les niveaux 7S et 6P, et l’observable sera l’amplification transitoire d’un faisceau sonde résonnant avec la transition 7S-6P 3/2 . Tous les atomes excités contribueront à amplifier le faisceau sonde et seront donc en principe détectés. C’est précisément cette idée qui a constituté le point de départ du projet en cours. En outre l’asymétrie droite-gauche devrait se trouver amplifiée dans la propagation lorsque le gain

214 En savoir plus

Loi de commande hybride pour un onduleur NPC à trois niveaux

Loi de commande hybride pour un onduleur NPC à trois niveaux

Index Terms— Three-phase three-level neutral point clamped converter, rectifier, hybrid dynamical system, nonlinear time-varying system.. Introduction.[r]

9 En savoir plus

2004 — Contribution à l'étude, la modélisation et la commande des redresseurs triphasés non-polluants : application au convertisseur trois-niveaux à point neutre calé

2004 — Contribution à l'étude, la modélisation et la commande des redresseurs triphasés non-polluants : application au convertisseur trois-niveaux à point neutre calé

Dans ce chapitre, nous avons effectué le développement des équations mathématiques nécessaires à tester en simulation la technique de commande non-linéaire adaptativ[r]

308 En savoir plus

ARTheque - STEF - ENS Cachan | La transformation : un projet didactique pour trois niveaux scolaires

ARTheque - STEF - ENS Cachan | La transformation : un projet didactique pour trois niveaux scolaires

La réversibilité pose quelques problèmes: à l'école moyenne, seulement peu d'élèves envisagent l'existence de transformations pour lesquelles on peut retourner à la situation initiale (s[r]

6 En savoir plus

La différenciation dans le cadre d'un parcours de motricité commun aux trois niveaux de cycle 1

La différenciation dans le cadre d'un parcours de motricité commun aux trois niveaux de cycle 1

l’œuvre s’appuie sur un système de notes pour classer les élèves dans des classes différentes. Jusqu’aux années 60-70, l’école a ainsi la mission d’amener les élèves à des niveaux de qualifications différents. Cependant, dans les années 60-70, sous l’influence de l’évolution du contexte économique et social, élever le niveau de qualification de la population dans son ensemble et démocratiser l’école deviennent une nécessité. Ainsi, entre 1959 et la réforme Brethoin et la loi Haby de 1975, le nombre d’élèves scolarisés de la sixième à la troisième passe d’environ un million à trois millions. En 1963, Christian Fouchet, alors ministre de l’éducation, crée les Collèges d’Enseignements Secondaires (CES). La différenciation structurelle en classe y est prévue sous forme de filières que les élèves suivront en fonction de leurs capacités. Toutefois, Louis Legrand, chef de service des études et recherches pédagogiques et directeur des recherches à l’institut pédagogique national (IPN), préconise la suppression des filières, encore trop inégalitaires. En 1975, la loi Haby instaure le Collège Unique. C’est la disparition des filières, et tous les enfants peuvent entrer en sixième dans des classes indifférenciées.
En savoir plus

40 En savoir plus

Une activité géométrique à divers niveaux d'enseignement

Une activité géométrique à divers niveaux d'enseignement

Montrons par exemple que le point T de la Fig. 4 appartient bien aux trois droites tracées. Définissons T comme le quatrième som- met du parallélogramme CABT et montrons que la droite (A’ T) est parallèle à (BC). Cela sera le cas si l'on vérifie que CBA’T est un paral- lélogramme. L’hypothèse entraîne déjà que CT = AB = BA’, il ne reste qu’à vérifier que le quadrilatère CBA’T n’est pas croisé. Comme

15 En savoir plus

Les écarts de niveaux de pension de retraite entre générations

Les écarts de niveaux de pension de retraite entre générations

Les barèmes de la décote et de la surcote ont ainsi évolué au cours du temps, et n’ont pas le même effet d’une génération à l’autre. Ces dispositifs sont des minorations et majorations du montant de la pension, appliqués dans certains cas où les retraités liquident leur droit à un âge distinct de la norme de « taux plein ». Le barème de la décote a ainsi été modifié suite à la réforme des retraites de 2003, dans le sens d’une moindre pénalisation. Dans les régimes du public, la décote a été instituée à partir de 2004, avec une pénalisation dont l’ampleur croît progressivement au fil du temps, pour atteindre, à terme, la même valeur que dans les régimes du privé. Une surcote a par ailleurs été créée à partir de 2004, dans les régimes du privé comme dans ceux du public. Son barème a également évolué entre 2004 et 2010, dans le sens d’une bonification de pension plus élevée pour les trimestres travaillés au-delà du taux plein. La législation concernant ce que l’on nomme les avantages « accessoires » peut également jouer. Les principaux accessoires sont les bonifications de pension pour enfant (versés généralement aux retraités ayant au moins trois enfants). Ces éléments de la pension ont pu jouer sur les différences entre générations, notamment en ce qui concerne la pension versée par l’Arrco. Les règles appliquées étaient en effet très différentes d’une caisse Arrco à l’autre avant 1999 ; elles ont ensuite été uniformisées pour ce qui concerne la partie de carrière effectuée depuis 1999.
En savoir plus

66 En savoir plus

L’amélioration humaine - Trois usages, trois enjeux

L’amélioration humaine - Trois usages, trois enjeux

C’est donc au tournant du millénaire que le paysage du human enhan- cement se révèle dans toute son ampleur et sa complexité. Les trois strates de signification que nous venons de dégager de la littérature sur le sujet ne sont pas couramment identifiées, bien qu’elles soient conceptuellement distinctes. L’amélioration des capacités humaines est la plus visible, car elle se prête à des propos concrets, mais les propos sur l’amélioration de la nature humaine ont pris une place de plus en plus importante dans le débat, tandis que l’amélioration de soi demeure un thème encore marginal.
En savoir plus

5 En savoir plus

Premières pistes pour l'autonomie adaptative sans niveaux

Premières pistes pour l'autonomie adaptative sans niveaux

De plus, lorsque ces niveaux sont ordonnés par autonomie croissante, autant cela peut avoir une signification en ter- mes d'abstraction des tâches pouvant être réalisées (dites de "plus haut niveau"), autant cela n'en a pas en termes d'autonomie opérationnelle : que se passe-t-il si l'agent, pourtant capable de réaliser des tâches de "haut niveau" d'analyse et de décision n'est plus capable d'assurer ses fonctions de "bas niveau", un aléa ou une défaillance étant survenu ? L'intervention de l'opérateur sera toujours né- cessaire, de la même manière que pour un agent avec un niveau d'autonomie "inférieur". A l'inverse, lorsque la répartition agent - opérateur se fait à l'échelle de chaque tâche, il manque le recul permettant de tenir compte du contexte global, afin d'optimiser le rôle et les apports de chacun. De plus les approches classiques négligent les possibilités de défaillance de l'opérateur en termes de fia- bilité ou d'erreur : l'opérateur est très souvent considéré uniquement comme le recours en cas de problème. La relation opérateur - agent est ainsi très dissymétrique. Une autre approche consiste à considérer une véritable collabo- ration de l'opérateur et de l'agent au sein de la mission, chaque entité prenant à sa charge les tâches pour lesquel- les il est compétent, il a les capacités et la disponibilité à un instant donné de la mission, l'objectif étant d'améliorer la performance globale du système opérateur - agent. Ce- pendant ce mode de fonctionnement peut faire apparaître des conflits entre les entités qu'il s'agit de résoudre juste- ment par la gestion, répartie entre agent et opérateur, du partage de l'autorité, à partir de considérations objectives d'utilisation des ressources, de prédiction du résultat des actions et de réussite de l'objectif de mission.
En savoir plus

5 En savoir plus

Comment ne pas s'épuiser dans une classe multi-niveaux ?

Comment ne pas s'épuiser dans une classe multi-niveaux ?

Comme nous l'avons vu lors d'une UE sur la représentation de l'autorité avec Monsieur Le Baleur, il s'agit « d'être l'autorité (autorité légale, statutaire, potestas), d'avoir de l'autorité (autorité de l'auteur, auctor, qui s'autorise et autorise l'auteur, augere) et de faire autorité (autorité de capacité et de compétence). (…) L'autorité s'établit en situation dans un réglage constant et précaire entre ces trois significations. Nous proposons alors cette définition générique : « l'autorité éducative est une relation statutairement asymétrique dans laquelle l'auteur, disposant de savoirs, met en action dans un contexte spécifié, manifeste la volonté d'exercer une influence sur l'autre reconnu comme sujet, en vue d'obtenir de sa part et sans recours à la violence une reconnaissance qui fait que cette influence lui permet d'être à son tour auteur de lui-même ». 13
En savoir plus

42 En savoir plus

Systèmes quantiques à deux niveaux : applications aux neutrinos

Systèmes quantiques à deux niveaux : applications aux neutrinos

6 Figure 1 : Les 3 saveurs de neutrinos: électronique (e), muonique (μ) et tauique (τ) (1) 1) L’anomalie des neutrinos solaires On vit dans un monde de neutrinos : il en arrive 65 milliards/ seconde /cm 2 sur Terre. Le pionnier de la mesure des neutrinos, Raymond Davis, avait installé une expérience en 1965 dans la mine de Homestake aux Etats-Unis pour détecter les neutrinos en provenance du soleil, qui en produit d'énormes quantités grâce à ses réactions de fusion thermonucléaire. Après trois ans de mesures et de comptages, le flux que Davis mesurait était trois fois inférieur à celui qu’il aurait dû mesurer si les réactions nucléaires du soleil, sources de neutrinos, étaient bien comprises. C’est ce que les physiciens ont appelé l’anomalie des neutrinos solaires.
En savoir plus

11 En savoir plus

Les inégalités de niveaux de vie entre les générations en France

Les inégalités de niveaux de vie entre les générations en France

baby‑boom. Même si la natalité est restée forte jusqu’au milieu des années 1970, on consi‑ dère habituellement que les baby‑boomers sont nés entre 1946 et, selon les auteurs, 1955 ou 1965. Par ailleurs, la cohorte de 1946 fait par‑ tie des cohortes qui sont observées dans toutes les enquêtes dont nous disposons. En effet, toutes les cohortes nées entre 1926 et 1954 sont observées sept fois (Cf. annexe 2). Et plus on s’éloigne de ce groupe, en allant vers des cohortes plus âgées ou plus jeunes, moins on dispose d’observations au cours du cycle de vie. En particulier, les cohortes nées jusqu’en 1905 et celles nées après 1975 ne sont observées que deux fois. Nous serons donc naturellement plus prudents dans l’interprétation des effets de la cohorte à mesure que nous nous écarterons du groupe des cohortes nées entre 1926 et 1954. La figure VI montre clairement une améliora‑ tion du niveau de vie au cours du temps. Quel que soit la variable utilisée, les cohortes nées plus tard ont un niveau de vie au moins aussi élevé que celui des cohortes nées avant elles. En regardant plus précisément, on relève trois phases de l’évolution du niveau de vie. Dans la première phase, les cohortes ont connu une croissance continue du niveau de vie. Elle concerne toutes les cohortes nées jusqu’à la seconde guerre mondiale. La seconde phase est marquée par une stagnation du niveau de vie des cohortes, qui reste néanmoins supérieur à celui des cohortes nées avant‑guerre. Cette phase concerne toutes les cohortes nées entre 1945 et la fin des années 1950, si l’on retient la consom‑ mation totale comme indicateur, ou jusqu’à la fin des années 1960 si l’indicateur choisi est le revenu ou la consommation hors logement. Il apparaît donc clairement que les baby‑boomers et les cohortes qui les ont immédiatement suivi ont bénéficié d’un niveau de vie supérieur à celui des cohortes nées avant‑guerre. Ainsi, on estime que les consommations à chaque âge des cohortes nées en 1926 et en 1936 représentent respectivement 71.1 % et 84.1 % de la consom‑ mation de la cohorte née en 1946. La troisième phase regroupe les cohortes plus jeunes qui ont bénéficié d’une reprise de la croissance du niveau de vie. On estime que les consom‑ mations des cohortes nées en 1966 et en 1976 représentent respectivement 114.9 % et 119.5 % de la consommation de la cohorte née en 1946. Ne pas prendre en compte le logement ne modi‑ fie que marginalement les différences entre les
En savoir plus

24 En savoir plus

exercices avec niveaux de maitrise pour un apprentissage differencie 2

exercices avec niveaux de maitrise pour un apprentissage differencie 2

Calculer une longueur dans un triangle rectangle avec la trigonométrie :.[r]

8 En savoir plus

Des poissons et des mares : l'analyse de réseaux multi-niveaux

Des poissons et des mares : l'analyse de réseaux multi-niveaux

Notons enfin que la plupart des catégories d’acteurs reconstituées ici ont des stratégies mixtes. Affirmer que les stratégies individualistes sont les seules qui donnent aux petits poissons (surtout ceux qui bénéficient d’une prime à la taille, d’une spécialité et d’une localisation favorable) des perspec- tives de rattrapage dans le système de la recherche sur le cancer tel qu’il était conçu en 1999, reste néanmoins très simplificateur. Cette étude ne dispose pas, en effet, de suffisamment de données pour contrôler de manière fiable l’effet de ces stratégies relativement à celui de l’évolution des caractéristiques du contexte dans lequel travaillaient ces chercheurs. D’autres facteurs ont pu permettre à certains petits poissons de rattraper les niveaux de performance des GPGM. Les raisons pour lesquelles les stratégies sont efficaces sont liées au fait qu’elles donnent accès à des ressources, mais aussi à des causes contextuelles plus générales. Davantage de recherche systématique serait nécessaire pour valider entièrement notre seconde hypothèse et affirmer que le choix d’une stratégie de gestion des interdépendances peut influer, de manière générale dans cet univers concurrentiel, sur les possibilités de rattrapage.
En savoir plus

39 En savoir plus

Modélisation multi-niveaux des problèmes d'affectation et d'appariement

Modélisation multi-niveaux des problèmes d'affectation et d'appariement

Dans cet article, nous proposons donc une mo- délisation multi-niveaux de ces problèmes et posons les bases d’une méthode de résolu- tion, qui permettent l’explicitation des objectifs et des contraintes de chaque élément du sys- tème, une résolution distribuée basée sur la sa- tisfaction par chaque agent de ses contraintes propres, et la prise en compte d’une certaine confidentialité des informations. Nous souhai- tons par notre modélisation augmenter l’étendue des contraintes et préférences qui peuvent être exprimées à chaque niveau d’organisation, via la possibilité de construire des métriques com- posites. Notre objectif à plus long terme est éga- lement d’expliciter des mécanismes permettant aux agents de construire un chemin entre une situation initiale et une solution aux propriétés désirables.
En savoir plus

11 En savoir plus

Show all 1851 documents...