Trois dimensions

Top PDF Trois dimensions:

2010 — Calcul des trajectoires utilisant les algorithmes génétiques en trois dimensions pour un avion modélisé en six dimensions

2010 — Calcul des trajectoires utilisant les algorithmes génétiques en trois dimensions pour un avion modélisé en six dimensions

De nos jours en aéronautique, le calcul des trajectoires devient de plus en plus précis. Et pour cause, de lui dépend notre connaissance de la position de l'avion, de sa consommation de carburant, des conflits avec les autres avions, et donc des enveloppes de vol. L'espace aérien étant de plus en plus saturé et les normes concernant la pollution de plus en plus strictes, la précision dans la prédiction des trajectoires est un sujet des plus actuels. Le défaut de la plupart des méthodes utilisées jusqu'à présent est leur limitation au niveau des contraintes qui sont de plus en plus nombreuses. La problématique du projet consiste dans le calcul d’une trajectoire aéronautique en trois dimensions (altitude, longitude, latitude) pour un avion modélisé en six dimensions (déplacements spatiaux en altitude, longitude, latitude et angles de roulis, tangage, lacet) en fonction de multiples contraintes (viabilité de l’appareil, ajustement d’altitude…). Afin de répondre à ce problème nous avons utilisé la méthode d’optimisation par algorithmes génétiques. L’avantage de tels algorithmes est que l'on peut optimiser un problème suivant un grand nombre de contraintes pouvant provenir de disciplines différentes (dans notre cas : structure de l'avion, corrections de trajectoires...). Les résultats obtenus ont permis de tracer des trajectoires optimisées suivant six contraintes. 1) le rapprochement de points de rendez-vous, 2) l'ajustement d'altitude, 3) l’évolution de la route horizontale, 4) l’angle d’arrivée sur les points de rendez-vous, 5) la viabilité de l'appareil, et 6) le non-dépassement de trajectoire…
En savoir plus

92 En savoir plus

Tables de contingence à trois dimensions : aspects théoriques, applications et analogie avec l'analyse de la variance à trois critères de classification

Tables de contingence à trois dimensions : aspects théoriques, applications et analogie avec l'analyse de la variance à trois critères de classification

V q R q F V ∗R∗F V R F V q (R, F ) V ∗R∗F V R F R∗F R q (V, F ) V ∗R∗F V R F V ∗F F q (V, R) V ∗R∗F V R F V ∗R (R q F )|V V ∗R∗F V R F V ∗R V ∗F (V q F )|R V ∗R∗F V R F V ∗R R∗F (V q R)|F V ∗R∗F V R F V ∗F R∗F Interaction V ∗R∗F V R F V ∗R V ∗F R∗F Par ailleurs, une table à trois dimensions peut toujours se décomposer en tables à deux dimensions pour lesquelles on peut ensuite tester l'indépendance entre les deux critères associés. Pour ces cas, d'autres procédures sont disponibles à la fois dans le logiciel SAS (procédure FREQ) et dans le logiciel Minitab (commande CHISQUARE). Toutefois, il faut noter que les valeurs critiques sont calculées par la méthode du χ 2 minimum.
En savoir plus

19 En savoir plus

Affectation de composantes basée sur des contraintes énergétiques dans une
architecture multiprocesseurs en trois dimensions

Affectation de composantes basée sur des contraintes énergétiques dans une architecture multiprocesseurs en trois dimensions

CHAPITRE 4 AFFECTATION DES COMPOSANTES L’objectif de ce mémoire est d’affecter des composantes à des places prédéfinies dans une architecture en trois dimensions pour en faire un système efficace. Ces composantes sont des processeurs et des mémoires dont les interactions sont fournies par une matrice d’incidence C qui constitue une donnée de base. Chaque élément c i j de cette matrice est un entier qui correspond au nombre de fois que le processeur i accède à la mémoire j. Puisqu’en général le nombre de sommets de l’architecture est beaucoup plus petit que le nombre de processeurs et de mémoires, notre approche consiste d’abord à générer des regroupements (cellules) contenant des processeurs et des mémoires ayant une interac- tion importante. Pour ce faire, nous modélisons le processus à l’aide d’un problème de formation de cellules dont nous cherchons à maximiser l’autonomie. Ceci a fait l’ob- jet du mémoire de maîtrise de M.Z. Ahadri [2], et nous résumons son approche dans la section 4.1.
En savoir plus

105 En savoir plus

Le rire en trois dimensions chez les anciens alcooliques du mouvement Vie libre

Le rire en trois dimensions chez les anciens alcooliques du mouvement Vie libre

Le rire en trois dimensions chez les anciens alcooliques du mouvement Vie libre L’observation d’un mouvement d’anciens buveurs comme Vie libre conduit à remarquer l’importance du rire et de la plaisanterie liés à l’alcool lors des réunions. Par delà la fonction thérapeutique que recèle le rire, comme il a été souligné par les auteurs anglo-saxons travaillant sur les Alcooliques Anonymes, et pour lesquels il s’agit de dédramatiser la situation, le rire revêt, dans le mouvement Vie libre, d’autres dimensions, et les plaisanteries y obéissent à diverses logiques. À l’examen de situations dans lesquelles est maniée la plaisanterie en vue de déclencher le rire, l’auteur met en évidence les divers registres du rire qui s’y expriment, en soulignant les difficultés inhérentes à sa manipulation dans ce contexte socio-culturel particulier.
En savoir plus

8 En savoir plus

Les déterminants organisationnels et sociaux des trois dimensions de l'épuisement professionnel

Les déterminants organisationnels et sociaux des trois dimensions de l'épuisement professionnel

La conceptualisation du syndrome d’épuisement professionnel en trois dimensions réfère à une variété d’aspects jugés déterminants dans la relation entre l’individu et son travail et tente de capter toutes les facettes du processus de perte des ressources (Schaufeli et al., 1996; Maslach et al., 2001). En effet, si la dimension de l’épuisement émotionnel est l’aspect central du syndrome d’épuisement professionnel, les deux autres dimensions n’en demeurent pas moins essentielles à l’explication globale du phénomène, notamment pour comprendre certains aspects fondamentaux tels que la relation des travailleurs avec leur emploi (Maslach et al., 2001). Ainsi, les trois dimensions sont des concepts distincts qui s’influencent l'un et l'autre : L’épuisement développé suite aux demandes excessives du travail peut amener l’individu à devenir cynique vis-à-vis de son travail, ce qui réduira l’énergie qu’il y consacrera et nuira à sa créativité et son efficacité professionnelle (Leiter et Schaufeli, 1996; Schaufeli et al., 2009) parce qu’il favorise le développement de comportements de retrait et/ou de repli sur soi (Taris et al., 2005). Soulignons néanmoins que l’incapacité à opérationnaliser la nature du processus d’évolution du syndrome est souvent soulignée comme une lacune importante de la conception tridimensionnelle (Taris et al., 1999; Kristensen et al., 2005; Shirom, 2003; Maslach et al., 2001).
En savoir plus

158 En savoir plus

Problème du potentiel multi saut à trois dimensions

Problème du potentiel multi saut à trois dimensions

Conclusion générale Dans notre travail, nous avons abordé le calcul explicite de la fonction de Green pour un problème concret de la mécanique quantique : le problème du potentiel à trois dimensions. Les conditions aux limites utilisées sont celles qu’on rencontre en mécanique quantique dans les problèmes de diffusion et aussi pour les états liés. En mécanique quantique, si le potentiel présente un saut dans l’espace, la solution de l’équation de Schrödinger et de sa dérivée sont continues sur la limite (le bord) du domaine. Ainsi nous avons calculé les différents types de fonctions de Green dans les diverses régions de l’espace et les différentes constantes de couplage du potentiel c-à-d (V = 0 pour r < a , V = V 0 pour a < r < b et V = 0 pour
En savoir plus

58 En savoir plus

Les trois dimensions de l'espace et les quatre dimensionsde l'espace-temps

Les trois dimensions de l'espace et les quatre dimensionsde l'espace-temps

Quant à l'analogie avec l'espace, si Locke l'exprime, comme Barrow, par le problème du continu (“Time to duration is as place to extension”), elle se tient fondamentalement dans leur statut de grandeurs mesurables : “all parts of extension, are extension ; and all the parts of duration, are duration”. Mais “la durée est une ligne” (à une dimension), tandis que “l'étendue [est] un solide” (à trois dimensions). En tant que grandeur, le temps peut être rapporté aux grandeurs géométriques, tout en étant une grandeur non extensive et non figurée : “La durée n'est rien de plus que si elle était une ligne droite étendue à l'infini, non capable de multiplicité, de variation ou de figure. Mais elle est une mesure commune de toute existence, que toutes les choses, si elles existent, partagent également”. L'on retrouve ici deux idées relativement anciennes : l'une, que l'on peut voir comme “existentielle”, que le temps est commun à toutes choses (les choses existantes ont ce commun destin d'être dans le temps), et l'autre, ontologique, qui définit l'être comme persévérance dans le temps, idée que Descartes affirmait aussi. Locke ajoute que “toutes les choses existent au même moment du temps”, ce qui est affirmer une co-temporalité (ou simultanéité) universelle impliquant l'idée du caractère absolu du temps.
En savoir plus

33 En savoir plus

La géométrie en maternelle : passage de l'espace en trois dimensions au plan par la manipulation

La géométrie en maternelle : passage de l'espace en trois dimensions au plan par la manipulation

Les enfants perçoivent intuitivement certaines dimensions spatiales et temporelles dès leur naissance par leurs activités exploratoires. Avant d'arriver à l'école ils ont déjà une première série de repères même si leurs connaissances restent implicites et limitées. L'objectif de l'école maternelle est de les amener à distinguer les dimensions de temps et d'espace et à dépasser leur propre point de vue pour adopter celui d'autrui. Ils font l'acquisition de connaissances liées aux distances et aux repères spatiaux par l'accumulation d'expériences générées par l'école. Ils apprennent également à représenter l'espace à travers la production et l'utilisation de représentations diverses (photos, maquettes, dessins, plans...) et par les échanges langagiers qui leur permettent de commencer à mettre intuitivement en relation les perceptions en trois dimensions et les codages en deux dimensions faisant appel à certaines formes géométriques (rectangles, carrés, triangles, cercles). Les élèves sont aussi capables à la fin de la maternelle de se repérer et de s'orienter dans un espace à deux dimensions, celui d'une page mais également celui des cahiers et des livres. Les nouveaux programmes mettent l'accent sur la manipulation et le jeu. Ainsi, dans la sous-compétence "explorer le monde des objets", l'utilisation d'instruments, d'objets variés, d'outils est mis en valeur comme permettant à l'enfant de développer une série d'habiletés, de manipuler et de découvrir les usages des outils, de se les approprier et d'être actif. Ainsi l'enfant est entraîné de la petite à la grande section à associer le choix d'un outil ou une action à l'effet qu'il veut obtenir (collage, peinture, pliage...). Il exerce ainsi sa puissance sur le monde, il joue à sa mesure un rôle d'acteur.
En savoir plus

45 En savoir plus

Un espace de caractérisation pour l’édition de courbes à trois dimensions

Un espace de caractérisation pour l’édition de courbes à trois dimensions

Deux champs d’´etude sont en lien ´etroit avec l’´edition de courbes 3D : la mod´elisation 3D et, plus sp´ecifiquement, la reconstruction g´eom´etrique qui est un sous-champ du premier. La mod´elisation 3D vise `a construire un ou plu- sieurs ´el´ements d’une sc`ene en trois dimensions. La plu- part des travaux pr´esent´es dans cet article rel`event de ce domaine, soit parce qu’ils se basent sur la cr´eation de courbes, comme dans le cas de la mod´elisation par courbes NURBS o`u la structure du mod`ele 3D est un maillage de courbes, soit parce que ces travaux pr´esentent des interfaces innovantes pour interagir avec une sc`ene 3D. Signalons cependant que la mod´elisation 3D est un vaste champ d’´etude, comprenant d’autres types de tra- vaux que ceux couverts par cet article.
En savoir plus

9 En savoir plus

Les trois dimensions d’une modélisation formelle de la langue : syntagmatique, paradigmatique et sémiotique

Les trois dimensions d’une modélisation formelle de la langue : syntagmatique, paradigmatique et sémiotique

comme un espace à trois dimensions : l’axe syntagmatique est celui des combinaisons de signes au sein du texte, l’axe paradigmatique est celui des commutations possibles en chaque point du texte et l’axe sémiotique est celui interne aux signes, qui lie le signifié au signifiant, le sens au texte. Toute modélisation formelle d’une langue se doit d’effectuer un recouvrement de cet espace tridimensionnel. De plus, pour capter les régularités de la langue, un modèle cherchera à couvrir les portions les plus importantes possibles de cet espace avec chaque règle, ce qui est complexe en raison de l’interdépendance des trois dimensions. Pour mieux comprendre les enjeux, nous comparerons deux stratégies illustrées par un modèle bien connu, LTAG, et un autre similaire, GUST, qui s’en inspire tout en privilégiant un découpage selon les axes syntagmatique et sémiotique.
En savoir plus

26 En savoir plus

Le génome intime… et en trois dimensions

Le génome intime… et en trois dimensions

en trois dimensions David Umlauf > Au cours de la dernière décennie, les différentes techniques dites de capture de la conformation des chromosomes (3C) ont accéléré notre com- préhension de l’architecture nucléaire des cel- lules eucaryotes. Couplées aux technologies de séquençage à haut débit et aux traitements bio- informatiques, elles ont révélé différents niveaux d’organisation du génome à une échelle sans précédent. Il est maintenant possible d’appliquer ces techniques à l’étude d’une cellule unique, afin de déterminer les propriétés de repliement des chromosomes et de comprendre comment ces derniers interagissent les uns avec les autres. Ces résultats vont au-delà de ce qui était connu et démontrent la puissance des approches de type 3C. <
En savoir plus

8 En savoir plus

États périodiques du jellium à deux et trois dimensions : approximation de Hartree-Fock

États périodiques du jellium à deux et trois dimensions : approximation de Hartree-Fock

s = 27 [ VH67 ]. Les valeurs de r c s sont difficiles à estimer car les courbes d’énergie du gaz de Fermi et du cristal de Wigner sont presque parallèles dans ces gammes de densité : une grande précision est nécessaire pour chacune des deux phases. En 1978, les premières simulations numériques sur le diagramme de phase du jellium à deux et trois dimensions sont faites par Ceperley, avec une méthode de Monte Carlo Variation- nelle (VMC) [ Cep78 ]. Les calculs Monte Carlo ont permis de grandes avancées sur l’étude du gaz d’électrons. Notamment, les résultats sur la phase gazeuse à haute densité ont donné de meilleures paramétrisations de l’énergie d’échange-corrélation [ PZ81 ], nécessaire aux nombreux calculs de fonctionnel de la densité (DFT) [ JG89 , GV05 ]. Aussi, les paramètres de Landau du gaz d’électrons ont pu être calculés [ KCM94 , HBO + 09 , HSP + 10 , HBP + 11 , DN13a , DN13b ].
En savoir plus

156 En savoir plus

Théâtre national : Une programmation à trois dimensions. Seulement ?

Théâtre national : Une programmation à trois dimensions. Seulement ?

Théâtre national : Une programmation à trois dimensions. Seulement ? Le national propose, pour cette saison 2011-2012, une programmation qui s'annonce riche et variée : créations originales, adaptations, performances, danse, opéra ; artistes belges et internationaux, émergents ou reconnus ; artistes associés et artistes invités.

5 En savoir plus

Résolution du problème de potentiel central à trois dimensions par le biais de la mécanique matricielle

Résolution du problème de potentiel central à trois dimensions par le biais de la mécanique matricielle

Dans ce travail nous présenterons une application de cette méthode pour des cas déjà étudiées dans d’autres travaux Réf [6] nous essayerons de reproduire les résultats obtenu dans cet article pour pouvoir faire une comparaison de nos résultats. Nous proposons donc une méthode numérique à usage général pour résoudre des problèmes impliquant les forces centrales en trois dimensions. Cette méthode suit celle déjà développée pour un potentiel unidimensionnel dans la Réf [9]. La vertu de cette approche est qu'il ne nécessite des notions avancées d'algèbre linéaire et de calcul d’intégrale.
En savoir plus

86 En savoir plus

Les trois dimensions de l’économie du document

Les trois dimensions de l’économie du document

Jean-Michel Salaün - Université de Montréal – Collegium de Lyon Les trois dimensions de l’économie du document Texte : 18 000 signes L’information est un bien économique tout à fait particulier, dont les économistes sont loin de maîtriser les clés d'analyse. Tout d’abord, il me semble préférable d'utiliser le terme « document » plutôt que celui d’« information », même si ce dernier domine depuis la fin de la dernière guerre mondiale. En général, on justifie le passage de « document » à « information » par l’effacement du rôle du support matériel au profit d’une insistance sur le contenu. Mais le terme est devenu tellement englobant, jusqu’à désigner la société toute entière, « la société de l’information », qu’il est difficile d’y appliquer un raisonnement sérieux. Nous verrons de plus que le contenu n’est pas le seul instrument de la construction de la valeur. Réservons donc le terme « information » pour désigner le contenu ou le texte lui-même. De plus, je limiterai l’approche au document publié. Le travail collectif de Pédauque 1 a mis en évidence les trois dimensions du document : la forme, le texte ou contenu et la relation (résumées dans la suite par « Vu », « Lu » et « Su »), Dans cet article, je voudrais montrer comment ces approches se déclinent dans un raisonnement économique et permettent d’éclairer les principaux modèles de valorisation commerciale.
En savoir plus

5 En savoir plus

Les trois dimensions sociales de l’identité personnelle : réelle, symbolique et
imaginaire (3)

Les trois dimensions sociales de l’identité personnelle : réelle, symbolique et imaginaire (3)

Conclusion L’identité personnelle présente donc plusieurs dimensions sociales qu’il est très difficile de définir de par leurs déformations continues. Nous n’avons pas pour autant refusé d’en mettre à jour les différentes propriétés, en réalisant pour cela une topologie de l’identité personnelle qui, selon nous, est le seul moyen méthodologique qui nous permet de mettre à jour les différents invariants au principe des structures identitaires sans en sacrifier le mouvement dialectique. Ainsi, nous définissons l’identité personnelle comme une formation de compromis, un phénomène social total qui, de par son caractère ineffable, échappe sans cesse aux individus et aux sociologues qui tentent de l’objectiver tout en ne cessant pour autant de les déterminer.
En savoir plus

7 En savoir plus

Commande par mode glissant du second ordre d’un portique à trois dimensions

Commande par mode glissant du second ordre d’un portique à trois dimensions

II.2.4.3. Système adaptatif flou En utilisant le même principe que celui de la couche limite, Lin et Chen ont introduit une bande de transition floue [44]. Le système flou considéré est de type Mamdani, il a la surface de glissement comme entrée et la commande globale comme sortie. La bande de transition ainsi construite est non linéaire. Les trois règles floues utilisées correspondent à la valeur de la fonction signe. Le phénomène de chattering est certes éliminé néanmoins la commande permettant la phase d’approche reste difficile à calculer, car les bornes des incertitudes et des perturbations sont généralement inconnues. Dans [45], l’auteur a proposé de faire varier le gain de glissement à l’aide d’un système flou.
En savoir plus

105 En savoir plus

Modélisation locale, à une et trois dimensions des processus photochimiques de l'atmosphère moyenne

Modélisation locale, à une et trois dimensions des processus photochimiques de l'atmosphère moyenne

En particulier, uns des ultimes objectifs de ce travail consistent à mettre en oeuvre le modèle tridimensionnel (3D) à variations diurnes cité précédemment, et à confronter les résultats aux observations satellitaires chimiques existantes pour une période précise. A moyen terme, le modèle 3D sera appliqué pour l’interprétation des futures observations effectuées depuis l’espace dans le cadre de la nouvelle mission spatiale UARS de la NASA (« Upper Atmospheric Research Satellite »). Le lancement du satellite, prévu en 1991, aura pour mission, l’observation des variations spatio-temporelles de la concentration des composés chimiques et de certains paramètres physiques et radiatifs dans les trois couches atmosphériques : la stratosphère, la mésosphère et la thermosphère. La mission est dédiée à l’étude des espèces ayant un rôle majeur sur la destruction de la couche d’ozone polaire et à l’évolution du climat sous l’influence des gaz à effet de serre. L’évolution temporelle de la position du satellite autour de son orbite permettra d’en extraire les variations diurnes des composés aux mêmes heures TU et aux mêmes endroits, permettant l’application et la mise en oeuvre du modèle de boîte pour la compréhension des processus.
En savoir plus

150 En savoir plus

La matrices opérationnelles d'intégration d'ondelettes de legendre en trois dimensions (3D)

La matrices opérationnelles d'intégration d'ondelettes de legendre en trois dimensions (3D)

3.2. APPROXIMATION D’UNE FONCTION L 2 (I) 21 3.2 Approximation d’une fonction L 2 (I) On peut généraliser le résultat de la proposition(2.1) à la dimension trois (3D) c’est à dire la famille d’ondelettes(3.1) forme une base de L 2 (I), alors toute fonction U de cet espace

34 En savoir plus

Etude des mécanismes cellulaires et moléculaires de la migration des macrophages humains dans des environnements en trois dimensions

Etude des mécanismes cellulaires et moléculaires de la migration des macrophages humains dans des environnements en trois dimensions

En utilisant différents outils (protéines recombinantes, anticorps, shRNA…) j’ai montré que : 1) Hck phosphoryle la FLNa in vitro, 2) la FLNa est associée aux podosomes et est [r]

230 En savoir plus

Show all 2005 documents...