Trente Glorieuses

Top PDF Trente Glorieuses:

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Technique-Art-Science : la promotion de l'actualité industrielle dans une revue pédagogique, durant les trente glorieuses

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Technique-Art-Science : la promotion de l'actualité industrielle dans une revue pédagogique, durant les trente glorieuses

1. INTRODUCTION La revue Technique-Art-Science (TAS, 1944-1977) fut une revue pédagogique de référence chez les enseignants : non seulement un lieu d’échange de pratiques pédagogiques mais aussi, jusqu’à la fin des années 1950, l’organe officiel de la direction de l’enseignement technique (DET). Sa publication couvre la période des « trente glorieuses » et de l’« ardente obligation du plan » 1 : riche, donc, en actualités économiques, techniques et industrielles 2 .

5 En savoir plus

Un acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses, de la Reconstruction aux grands ensembles : l’architecte alsacien Charles-Gustave Stoskopf (1907-2004)

Un acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses, de la Reconstruction aux grands ensembles : l’architecte alsacien Charles-Gustave Stoskopf (1907-2004)

Intitulée Un acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses, de la Reconstruction aux grands ensembles : l’architecte alsacien Charles‑Gustave Stoskopf (1907‑2004), la thèse a[r]

14 En savoir plus

Représentations et transformations de l'architecture des Trente Glorieuses : Volume 1 - Analyses et synthèse

Représentations et transformations de l'architecture des Trente Glorieuses : Volume 1 - Analyses et synthèse

La qualité d’exécution est contradictoirement avec l’opinion publique, une des qualités que les architectes reconnaissent à l’architecture des « trente glorieuses ». L’architecte d’opération du lycée agricole Pétrarque juge les formes et la composition assez banales ; « c’est une architecture que l’on a très bien connu », le côté copie du monastère de la Tourette l’irrite. Il se montre par contre très admiratif de la qualité du béton . C’est selon lui quelque chose que l’on ne sait plus faire aujourd’hui. Il parle en connaissance de cause puisque lui-même a essayé sans succès d’obtenir la même qualité d’expression pour réaliser un une cage de circulation verticale indispensable à la mise aux normes de sécurité. Chez cet architecte comme pour d’autres on retrouve ce même engouement envers les menuiseries, le mobilier, le carrelage d’époque. Un nombre significatif d’interviews révèlent une phobie nuancée de l’architecture des « trente glorieuses » désignée comme une architecture du passé. A la différence du « public » et des non-architectes, le rejet de cette architecture et parfois argumenté est relatif chez les professionnels. Ainsi à notre question à propos du Village de Vacances du Graffionier « Le projet était-il obsolète ? » J. Péronne répond « Absolument » même si le projet traduit selon lui une « profonde volonté de faire des choses qui fonctionnaient bien et qui étaient
En savoir plus

60 En savoir plus

Louison Bobet (1925-1983), champion cycliste des premières Trente Glorieuses

Louison Bobet (1925-1983), champion cycliste des premières Trente Glorieuses

Il ne le sait pas, ne le veut pas, mais sa carrière de « champion exemplaire » est terminée. Louison Bobet a joui d’une immense popularité au cours de cette carrière : courage du coureur souvent « à la peine », accidenté plusieurs fois, parfois malade, blessé, opéré, volontaire et plein de panache. L’image et la leçon qu’il donne, grâce à l’ignorance, sur le moment, de son dopage : ne jamais vivre sur son acquis et triompher, en stoïcien des Trente Glorieuses, des épreuves envoyées par les dieux du sport. Méticuleux sans être besogneux, Bobet, incarnation de la génération issue de la guerre mondiale, est plein de conscience professionnelle. Mais, très en avance sur son époque, il contrôle, avec beaucoup de courtoisie, sa communication et son image, ce que montrent bien les photos et sa coiffure soignée. Accessoirement, le couple Bobet est modèle, tout au moins pendant la période de cycliste professionnel, mais il n’a que deux enfants seulement, ce qui est inférieur à la moyenne des familles de l’époque. Roland Barthes consacre dans Mythologies un long passage 1, oserais-je le dire très décevant et assez creux, au « Tour de France comme épopée ». Émergent de justes et belles formules à propos de Louison Bobet, jamais citées en entier, en dehors de l’expression de « héros prométhéen », qui, sortie du contexte, perd beaucoup de sa signification :
En savoir plus

14 En savoir plus

LES GRANDS CHANTIERS DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU DÉBUT DES TRENTE GLORIEUSES EN FRANCE.

LES GRANDS CHANTIERS DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU DÉBUT DES TRENTE GLORIEUSES EN FRANCE.

LES GRANDS CHANTIERS DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU DÉBUT DES TRENTE GLORIEUSES EN FRANCE Gwenaëlle Le Goullon En 1945 la crise du logement en France est terrible. Pourtant le rythme de construction fut très faible dans les années qui suivirent la guerre. Seuls 30 000 logements furent construits en 1949 et il fallut attendre 1953 pour assister à un premier décollage de la construction. Cependant les 130 000 logements construits cette année-là étaient encore bien insuffisants pour combler les besoins. La croissance de la production de logements se poursuivit de façon continue jusqu'à atteindre le rythme des 500 000 logements au début des années 1970. De nombreux facteurs peuvent expliquer cette évolution de l'activité de la construction au cours de Trente Glorieuses. Parmi ces facteurs l’évolution des chantiers de construction de masse a eu un rôle déterminant, en particulier les chantiers lancés par l’État de la fin des années 1940 à la fin des années 1950. Les chantiers expérimentaux puis le Secteur Industrialisé permirent en effet d'accélérer la modernisation du secteur du bâtiment.
En savoir plus

20 En savoir plus

Politique monétaire et politique du crédit en France pendant les Trente Glorieuses 1945-1973

Politique monétaire et politique du crédit en France pendant les Trente Glorieuses 1945-1973

ensemble de règles (North 1990), puisque nous accordons une importance parti- culière à la coordination des croyances ou des actions. Nous ne supposons pas a priori de forme de rationalité des acteurs, mais nous concevons tout de même que les institutions sont le fruit d'une rencontre d'acteurs qui poursuivent leur intérêt, y compris dans l'élaboration et l'interprétation des lois. Ainsi, notre approche entre dans le cadre des travaux regroupés sous l'étiquette de  variétés du capitalisme  dont elle partage les caractéristiques de centralité des acteurs (actor-centered) et de rationalité large (broadly-rationalist) ainsi que l'idée que les institutions ne sont pas seulement ce qui permet les actions mais également l'objet ou la cible des actions (Crouch 2005, Hall et Thelen 2007). Une telle approche nous a notam- ment poussé à rechercher quels groupes sociaux ou quels acteurs défendent - ou au contraire critiquent - l'institution, et à étudier les diverses formes de la politique du crédit au cours du temps comme des équilibres qui font coïncider certains intérêts. Il est notamment essentiel de voir comment des intérêts peuvent s'accorder tout en attribuant un sens diérent à l'institution. Ainsi la politique du crédit au cours des Trente Glorieuses est parcourue par une tension constante entre ceux qui la considère comme le fruit de la nécessité de la reconstruction d'après-guerre et ceux qui y voient l'avènement d'idéaux socialistes ou d'un mode original - proprement français - de capitalisme. Les premiers ne cessent de réclamer à termes un retour aux forces du marché quand les seconds revendiquent un ensemble de principes constituants de l'institution que les réformes devraient respecter. A maints égards, les traits communs de la politique du crédit au cours de cette période semblent souvent reposer sur la coïncidence d'intérêts économiques et politiques plutôt que sur une unité théorique totalement cohérente. Les acteurs s'accordent essentielle- ment sur le fait que la politique du crédit doit être  au service des intérêts de la nation . Cette déclaration de principes laisse souvent une marge importante d'interprétation en termes économiques, mais montre que c'est bien la nation qui constitue le ciment de la politique du crédit.
En savoir plus

445 En savoir plus

Un constructeur automobile français des Trente Glorieuses et son écrivain-essayeur de frère : Jean et Pierre Daninos

Un constructeur automobile français des Trente Glorieuses et son écrivain-essayeur de frère : Jean et Pierre Daninos

Un constructeur automobile français des Trente Glorieuses et son écrivain- essayeur de frère : Jean et Pierre Daninos par Dominique Lejeune, Prof Dr Dr Jean (Clément) Daninos est le constructeur des automobiles de prestige Facel, société fondée en 1939, qui fabriqua également les carrosseries de voitures prestigieuses, comme la Ford Comète (1951-1954). La première Facel Vega dessinée par Jean Daninos sortit en 1954, équipée d’un moteur Chrysler.

9 En savoir plus

Compte rendu de lecture - Frioux Stéphane, Les Batailles de l'hygiène : villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses, Paris, Presses universitaires de France, 2013

Compte rendu de lecture - Frioux Stéphane, Les Batailles de l'hygiène : villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses, Paris, Presses universitaires de France, 2013

Compte rendu de lecture - Frioux Stéphane, Les Batailles de l’hygiène : villes et environnement de Pasteur aux Trente Glorieuses, Paris, Presses universitaires de France, 2013, 388 p. pour Vingtième Siècle. Revue d'histoire  2016/1 (N° 129)

3 En savoir plus

Tradition, libéralisme et communautarisme durant les "Trente glorieuses" : les étudiants de Moncton et l'entrée dans la modernité avancée des francophones du Nouveau-Brunswick, 1957-1969

Tradition, libéralisme et communautarisme durant les "Trente glorieuses" : les étudiants de Moncton et l'entrée dans la modernité avancée des francophones du Nouveau-Brunswick, 1957-1969

Avec raison, Myrna Kostash attribue aussi cette radicalisation au déclin de la foi dans le potentiel réformateur de l’État 96 . On en vient à se méfier de l’État et de ses interventions. Cette désaffection de l’étatisme peut être vue comme une conséquence logique de toute idéologie « aux lendemains chantants ». La rhétorique justicière américaine vis-à-vis la guerre froide avait fait naître de très grands espoirs. La glorification de l’État providence, durant toute la première moitié des Trente glorieuses, avait aussi créé de très grandes attentes, tout comme le langage musclé de la Révolution tranquille québécoise. À en croire les autorités, durant les années 1950 et 1960, tous les problèmes économiques et sociaux auraient été en voie de règlement grâce à la « liberté » de l’Occident et à la gestion scientifique et rationnelle de la société. Or, quand, vers 1967, les réformes étatiques s’essoufflent et que l’armée américaine s’enlise au Vietnam dans ce qui ressemble de plus en plus à une guerre d’indépendance anticoloniale, les étudiants et autres idéalistes se demandent « c’est tout »? Il reste nombre de besoins non comblés. La « justice » parfaite n’est pas atteinte. La désillusion s’ensuit. Elle est suivie de près par une désaffection, par nombre d’étudiants de gauche, du réformisme libéral étatique en faveur de l’idée plus radicale de la révolution. Une flambée impressionnante de manifestations de tout genre s’ensuit.
En savoir plus

411 En savoir plus

Un acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses, de la Reconstruction aux grands ensembles : l'architecte alsacien Charles Stoskopf (1907-2004)

Un acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses, de la Reconstruction aux grands ensembles : l'architecte alsacien Charles Stoskopf (1907-2004)

Un milieu se dessine… Pour traiter de la production relative aux périodes de la Reconstruction et des Trente Glorieuses, de nouvelles figures commencent à être explorées. À côté des approches monographiques consacrées à l’étude d’un quartier ou d’une réalisation exceptionnelle 107 , les approches biographiques se multiplient, intégrant les multiples dimensions relatives à l’étude d’une production architecturale. La fin du XX e siècle voit, après une période de rejet, le retour de la biographie, comme moyen d’étude historique. En 1985, Jean-Louis Cohen, en introduction de son travail de thèse – une biographie consacrée à l’architecte André Lurçat (1894-1970) – rappelle combien sont rares les travaux biographiques sur des architectes du XX e siècle. Il souligne que même certains grands noms de la modernité ne bénéficient alors que de travaux lacunaires, les chercheurs préférant se concentrer sur l’histoire des doctrines et des controverses, selon Cohen 108 . Depuis, la tendance biographique concernant des acteurs du XX e siècle s’est nettement amplifiée avec, entre autres, la thèse de Simon Texier sur Georges-Henri Pingusson en 1998 109 , celle de Nathalie Roulleau sur André Hermant (1999). La biographie de Marcel Lods par Pieter Uyttenhove 110 , préparée à l’E HESS sous la direction d’Hubert Damisch (1999), est un travail fouillé en matière de biographie d’architecte, accompagné d’une véritable réflexion sur le genre lui-même 111 . De son côté, Danièle Voldmann, directrice de recherche au CNRS, a retracé la trajectoire de l’architecte Fernand Pouillon (1912-1986) à travers un récit biographique 112 , dans lequel elle dépeint la trajectoire et le milieu professionnel de cet architecte hors norme.
En savoir plus

617 En savoir plus

L'Architecture universitaire des Trente glorieuses

L'Architecture universitaire des Trente glorieuses

Ainsi, les deux ensembles de constructions distincts qui composent Jussieu, si différents dans leur conception architecturale, le sont également par leurs œuvres d’art.. L[r]

7 En savoir plus

La « Nouvelle Musique Bretonne », 1955-1970. Genèse et développement des formations de musique traditionnelle dans les Trente Glorieuses en Bretagne

La « Nouvelle Musique Bretonne », 1955-1970. Genèse et développement des formations de musique traditionnelle dans les Trente Glorieuses en Bretagne

Cette matière musicale monodique qui semble vierge de toute harmonisation intéressera très vite les compositeurs, et si l’usage et l’harmonisation de mélodies popul[r]

178 En savoir plus

Du Plan Monnet au Plan Bettencourt : comment ont évolué la politique charbonnière et la politique énergétique dans les Trente glorieuses ?

Du Plan Monnet au Plan Bettencourt : comment ont évolué la politique charbonnière et la politique énergétique dans les Trente glorieuses ?

Il est remarquable que même pendant la récession économique de 1953, la consommation apparente de fioul a effectivement enregistré une progression de 575 000 tonnes par rappo[r]

375 En savoir plus

Rapport de la Trente-neuvième réunion ordinaire du Comité exécutif

Rapport de la Trente-neuvième réunion ordinaire du Comité exécutif

situations aux effets néfastes, comme les prix défavorables, l’augmentation de l’endettement, l’abandon des cultures, les migrations de masse, la faible utilisation des technologies et[r]

132 En savoir plus

Rapport de la Trente-Troisiçme Réunion Ordinaire du Comité exécutif

Rapport de la Trente-Troisiçme Réunion Ordinaire du Comité exécutif

Que, lors de la Trente-deuxième réunion ordinaire du Comité exécutif de l’IICA tenue en octobre 2012, l’Argentine a fait valoir la nécessité que : (i) les fonctions du représentant du [r]

108 En savoir plus

Rapport de la Trente-sixième réunion ordinaire du Comité exécutif

Rapport de la Trente-sixième réunion ordinaire du Comité exécutif

institutions en 2016-2018, parmi lesquelles il relève : a) mise en place d’un mécanisme formel qui analyse les possibilités de travail conjoint et la formulation d’une stratégie de Coo[r]

110 En savoir plus

Rapport de la Trente-septième réunion ordinaire du Comité exécutif

Rapport de la Trente-septième réunion ordinaire du Comité exécutif

22 Trente-septième réunion ordinaire du Comité exécutif partenariat IICA/FAO, aucune des deux institutions n’aurait à revoir ses documents constitutifs, même s’il est possible que la Conférence de la FAO doive changer son règlement intérieur et la FAO modifier l’intégration de ses conférences régionales, puisque le Canada et les États-Unis font partie de la conférence européenne de cet organisme, ce qui peut être résolu au moyen de résolutions. Par ailleurs, il précise que l’IICA continuera d’avoir sa propre gouvernance, son système de quotes-parts et sa procédure d’élection du directeur général, comme cela se fait avec l’OPS. Il ajoute qu’au moment de mettre en œuvre le modèle, il sera possible de négocier certaines conditions spécifiques. Il termine en disant que, pour concrétiser le partenariat IICA/FAO, seront nécessaires la volonté politique et le soutien des pays membres du Conseil, ainsi que de ceux qui appartiennent à la Conférence régionale de la FAO.
En savoir plus

104 En savoir plus

Rapport de la Trente-quatrième réunion ordinaire du Comité exécutif

Rapport de la Trente-quatrième réunion ordinaire du Comité exécutif

3.2.1 À la demande du Président, la Rapporteuse procède à la lecture des projets de résolution suivants : Rapport annuel de l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture[r]

107 En savoir plus

Trente années de croissance des revenus non agricoles des agriculteurs

Trente années de croissance des revenus non agricoles des agriculteurs

Ces réserves étant faites, il apparaît à la fois que les revenus fiscaux de propriété sont présents dans toutes les strates et que leur fréquence s'accroît quan[r]

115 En savoir plus

Rapport de la Trente-huitième réunion ordinaire du Comité exécutif

Rapport de la Trente-huitième réunion ordinaire du Comité exécutif

C’est dans ce contexte que seront validées certaines recommandations en vue de leur présentation aux sommets du Groupe de la W20 et des Chefs d’État et de Gouvernement du Groupe des 20[r]

136 En savoir plus

Show all 125 documents...