Travailleuses sociales -- Pratique -- Québec (Province)

Top PDF Travailleuses sociales -- Pratique -- Québec (Province):

Exploration des changements identitaires : le cas des travailleuses sociales ayant immigré au Québec

Exploration des changements identitaires : le cas des travailleuses sociales ayant immigré au Québec

travail (collègues et usagers) et par la reconnaissance des valeurs liées à la fois au travail social et à l’identité personnelle (comme la justice sociale ou l’égalité). En premier lieu, après leur immigration, toutes les participantes ont dû remettre en question leurs pratiques et leurs manières de faire. Le changement de contexte organisationnel et culturel a eu comme conséquence une remise en question des acquis professionnels et scolaires obtenus dans leur pays d’origine. Certains acquis semblaient peu utiles ou moins adaptés à la réalité de la pratique du travail social au Québec. Les participantes nous ont expliqué par exemple que certaines pratiques, en particulier celles liées au travail en situation de guerre ou d’extrême pauvreté dans leur pays d’origine, ne sont pas adaptées à la réalité québécoise. Ce constat se retrouve également dans la littérature, les professionnels immigrants devant de manière générale ajuster leur pratique à la situation locale (Ross, 2003 cité dans Valerand et Martineau, 2011). Les participantes semblent avoir sous-utilisé certaines pratiques apprises dans leur pays d’origine parce que la situation politique, professionnelle et locale exigeait de nouvelles manières de faire. Par exemple, travailler de nombreuses heures pour parvenir aux résultats espérés, travailler avec l’ensemble de la communauté ou devoir constamment justifier de leur travail et de leur pratique professionnelle auprès des bailleurs de fonds semble avoir été moins nécessaire depuis leur arrivée au Québec.
En savoir plus

142 En savoir plus

Travailleuses sociales diplômées à l’étranger : les enjeux du transfert de leurs connaissances au contexte de pratique montréalais

Travailleuses sociales diplômées à l’étranger : les enjeux du transfert de leurs connaissances au contexte de pratique montréalais

5.5 Déficits au niveau des connaissances locales Plusieurs formations en travail social obtenues à l’étranger incluent des cours sur les politiques sociales, les lois ou l’organisation des services sociaux; ces connaissances concernent toutefois essentiellement le contexte de pratique local. Par conséquent, ces connaissances sont peu, voire pas du tout transférables d’un pays à l’autre, comme en témoignent les travaux de Fouché et al. (2013) en Nouvelle-Zélande et de White (2006) aux États-Unis. On peut induire que ce constat s’applique quel que soit le pays d’accueil. En effet, dans le cadre de notre recherche, même les travailleuses sociales natives de pays occidentaux, ce qui suggère une proximité géographique ou culturelle, se sont exprimées sur la nécessité d’être formées sur les lois et politiques sociales locales. C’est notamment le cas des travailleuses sociales diplômées en France. Celles-ci reçoivent pourtant automatiquement un permis de l’OTSTCFQ en vertu de l’Entente France- Québec. L’octroi du permis indique que ces professionnelles détiennent les connaissances nécessaires à l’exercice du travail social. Notre recherche illustre toutefois que ce n’est pas toujours le cas : plusieurs participantes ont affirmé la nécessité d’acquérir ce type de connaissances locales pour pratiquer avec compétence et confiance. Les travaux de Fouché et al. (2013), Beddoe et al. (2012), Pullen Sansfaçon (2010), Simpson (2009) et Crisp (2009) ont justement démontré qu’un manque de connaissances locales peut affecter la pratique professionnelle.
En savoir plus

112 En savoir plus

L'évaluation de l'autonomie fonctionnelle des personnes âgées : contribution de la didactique professionnelle à la formation des travailleuses et travailleurs sociaux au Québec

L'évaluation de l'autonomie fonctionnelle des personnes âgées : contribution de la didactique professionnelle à la formation des travailleuses et travailleurs sociaux au Québec

La citation est extraite d’un document relatif à la pratique infirmière. Sa compréhension peut être enrichie par la mise en exergue de deux termes, soit clinique et raisonnement. Le terme clinique s’entend ici comme signe issu de la situation et « saisissable par l’intermédiaire de la vue, du toucher, de l’ouïe, de l’odorat, de la parole, ce que l’on peut parvenir à discerner par tous les moyens à notre disposition » (Formarier et Jovic, 1993, p. 66) dans le cadre d’une démarche plus ou moins systématique, et structurée en partie par l’outil d’évaluation ou le référentiel d’évaluation. La méthode clinique provient du champ de la médecine et « signifie littéralement : étude pratiquée au chevet du malade » (Grawitz, 1996, p. 324). L’expression « au chevet du malade » n’est pas pleinement représentative du contexte de l’intervention du TS dans l’évaluation de l’autonomie fonctionnelle. D’une part, la désignation « malade » ne recouvre pas complètement la nosographie de l’autonomie fonctionnelle et, d’autre part, l’historique de la clinique médicale s’est construit dans les institutions hospitalières, contexte qui diffère de la condition d’exercice du soutien à domicile. Toutefois, cette délimitation du raisonnement clinique contient les dimensions de la relation singulière en situation d’intervention, y compris dans le cadre des professions sociales.
En savoir plus

491 En savoir plus

Vers un régime de rapports collectifs de travail adapté aux travailleuses domestiques au Québec : leçons internationales et inspirations nord-américaines

Vers un régime de rapports collectifs de travail adapté aux travailleuses domestiques au Québec : leçons internationales et inspirations nord-américaines

Responsables de service de garde en milieu familial Ressources de type familial. Service Employees International Union Temporary Assistance for Needy Families Tribunal administratif d[r]

192 En savoir plus

Profil de pratique des médecins omnipraticiens en santé mentale au Québec

Profil de pratique des médecins omnipraticiens en santé mentale au Québec

5.5. Les médecins omnipraticiens soutiennent la pratique de collaboration avec les autres intervenants en santé mentale La majorité des MO sont satisfaits de la plupart des stratégies de collaboration énumérées dans le questionnaire pour soutenir leurs pratiques en améliorant l’intégration des soins de santé mentale, en remédiant à la pratique en silo, et en fournissant à la clientèle des soins de qualité. En faisant une comparaison des résultats de notre étude avec celle réalisée par Lucena et coll., la seule recherche réalisée au Québec qui s’intéresse aux stratégies de collaboration entre les MO et les psychiatres de Montréal- Centre, nous observons une différence d’opinion des MO par rapport au fait de privilégier ou non l’accès d’un psychiatre à leur clinique pour des demandes de consultation concernant leur clientèle [4]. Dans l’étude de Lucena et coll., les médecins ne supportent pas les stratégies reliées à l’amélioration de la collaboration entre les MO et les psychiatres sur un même site ou à proximité. Les MO se montrent réticents au fait de recevoir de manière périodique la visite de psychiatres, et les psychiatres s’opposent à déplacer leur pratique de consultation en milieux de première ligne ou à les visiter de manière périodique. Pourtant dans la littérature, la pratique sur un même site de soins médicaux première ligne et de soins offerts par des professionnels de soins de santé mentale a été identifiée comme un indicateur important de la réussite de la collaboration et les bénéfices de cette collaboration ont été rapportés. Néanmoins, les contextes où cette formule a été acceptée et fait ses preuves sont ceux où le mode de rémunération est le plus souvent par capitation ou mixte et où les MO ont fait le choix d’associer des conseillers et des psychiatres en santé mentale à leur pratique à leur pratique [37, 135, 136].
En savoir plus

127 En savoir plus

Revitalisation des milieux urbains : politiques sociales et citoyenneté en France et au Québec

Revitalisation des milieux urbains : politiques sociales et citoyenneté en France et au Québec

Les CDEC «sont nées de la volonté des acteurs économiques locaux (entreprises, organismes communautaires, institutions, syndicats, population...) de prendre en main la revitalisation éco[r]

166 En savoir plus

Expériences de reconnaissance professionnelle de sept assistantes et assistant de service social français devenus travailleuses et travailleur sociaux au Québec

Expériences de reconnaissance professionnelle de sept assistantes et assistant de service social français devenus travailleuses et travailleur sociaux au Québec

131 sociaux détenant un diplôme étranger ou un diplôme canadien hors Québec, elle ne l’est pas pour les détenteurs d’un DEASS (OTSTCFQ, 2016a). L’autre fait surprenant est que dans l’ARM signée entre les deux nations en 2009, il est exigé aux travailleurs sociaux québécois voulant pratiquer en France de suivre une formation préalable portant sur les spécificités de pratique française. Aux vues du caractère réciproque de cet accord, il est étonnant que la même chose ne soit pas exigée pour les détenteurs d’un DEASS souhaitant pratiquer comme travailleurs sociaux au Québec. Pourtant, les travailleurs sociaux français ont aussi intérêt à connaître ces paramètres avant leur entrée dans la pratique. Ces deux formations peuvent toutefois être suivies optionnellement par les détenteurs d’un DEASS qui le désirent. Mais nous notons que le caractère non obligatoire de ces formations peut être un frein à l’acquisition de connaissances de base sur la pratique québécoise avant l’obtention d’un emploi. Par ailleurs, le coût de ces formations, moyennant 385$ (OTSTCFQ, sd), peut être jugé élevé, et ce davantage si la personne n’a pas encore trouvé un emploi suite à son arrivée au pays. Avoir accès à ce type de formation permettrait d’offrir une base de connaissances locales à ces travailleurs sociaux qui, nous l’avons vu dans le chapitre précédent, peinent à chercher l’information liée à la pratique québécoise, et ce parfois en dehors de leurs heures de travail. Elle permettrait par ailleurs de décharger un peu les milieux de pratique en termes de formations à fournir au nouvel employé et il est probable que les milieux seraient plus disposés à engager des travailleurs sociaux français, s’ils savaient qu’ils ont une formation introductive préalable, leur permettant minimalement de se situer dans le système lié à la pratique.
En savoir plus

175 En savoir plus

La pratique des remaniements ministériels au Québec, 1936-84 /

La pratique des remaniements ministériels au Québec, 1936-84 /

le titulaire. • lI~'ministère~ l'Agricultureet de 10 Colonisation ~t reboptisé ministère ci! l'Agriculture. Normand Toupin est reconfirmé à ce poste.. Drummond, ministredes Terr[r]

184 En savoir plus

Communication interculturelle et participation politique des (im)migrant-e-s au Québec : le cas du centre des travailleurs et travailleuses immigrants à Montréal

Communication interculturelle et participation politique des (im)migrant-e-s au Québec : le cas du centre des travailleurs et travailleuses immigrants à Montréal

36 L'A TTET a changé son nom en avril 2018 pour devenir l'Association des travailleurs et travailleuses migrants du Québec (ATTMQ).. delà de la grande région métropolitaine. Les [r]

374 En savoir plus

Évaluation de l'intégration de l'énergie de fonctionnement dans la pratique patrimoniale au Québec

Évaluation de l'intégration de l'énergie de fonctionnement dans la pratique patrimoniale au Québec

00:13:10 dans mon propre triplex nous les avons utilisés à plusieurs égards… Nous avons obtenu des subventions considérables… Pour les fenêtres, nous avons utilisé une subvention d'Hydro-Québec. L'autre chose qu'on a fait avec Novoclimat, les panneaux réflecteurs pour mettre derrière les radiateurs. On a fait aussi avec Equiterre le test du bâtiment pour évaluer son efficacité énergétique… 00:15:30 Je pense que pour les propriétaires résidentiels, ça vaut la peine parce que c'est pas évident. Ils (Equiterre) préparent un petit rapport. Pour nous, comme nous sommes assez conscients des enjeux, il n'y avait pas vraiment de surprise, mais c'était quand même utile d'avoir une évaluation quantitative. C'était 46%... On a dit qu'on était capable d'améliorer la performance jusqu'à 56% à peu près. Avec un bâtiment centenaire, ce n’est pas 100%. 100% c'est vraiment pour des nouvelles constructions où on a pas de limites de budget… 00:16:40 [Dans la démarche d'Equiterre, je suppose qu'ils font quelques recommandations, est-ce que c'est en adéquation avec les valeurs patrimoniales du bâtiment ?] Non pas du tout… Ils appliquent une méthode… C'est certain qu'ils reconnaissent le fait qu'un bâtiment centenaire avait des limites. C'est plus difficile de le rendre plus efficace… ce qui est ressorti de cette évaluation en plus des choses évidentes comme changer les fenêtres , isoler le toit, des choses comme ça. Il y avait plusieurs petites choses qu'il a suggérées comme par exemple de mettre du calfeutrage. Ce genre d'interventions qui sont tellement simples à faire mais qui font une grande différence… Je pense que la plus part des gens ne sont pas si au courant que ça qu'ils perdent beaucoup d'énergie juste par les infiltrations… 00:18:40 [Si vous n'êtes pas architecte et que vous n'êtes pas sensibilisée au patrimoine, mais que vous avez une maison centenaire. Vous y habitez, vous l'aimez bien et vous êtes prêts à investir de l'argent. Est-ce que vous pensez que cette évaluation des critères auraient pu s'avérer être dommageable pour la valeur patrimoniale du bâtiment ?] Oui, par exemple mes voisins, nous sommes trois propriétaires, veulent remplacer la porte en avant parce que selon il y a beaucoup de pertes. Mais il ne considère pas la possibilité de réparer la porte… mais le problème n'est pas dans le design, il est dans le fait qu'il n'y a pas de calfeutrage… Mais ça c'est relativement facile à régler… pour eux, ça n'est même pas une considération… j'essaie de les convaincre mais c'est pas évident pour eux… c'est plus facile d'avoir une nouvelle porte. Ils ne sont pas intéressés par le bricolage mais aussi ils ne voient pas la valeur de cette ancienne porte…
En savoir plus

166 En savoir plus

Les effets de la mondialisation sur la pratique du design industriel au Québec

Les effets de la mondialisation sur la pratique du design industriel au Québec

Aujourd’hui, le secteur manufacturier québécois subit simultanément les contrecoups de l’appréciation du dollar et d’une compétition mondiale accrue. Alors que le secteur manufacturier plafonne et que notre économie se développe davantage dans le secteur des services, les institutions d'enseignement universitaires et collégiales forment des cohortes annuelles qui avoisinent maintenant cent cinquante diplômés. C'est cinq fois plus qu'il y a trente ans. L’offre en design est élevée et plusieurs jeunes designers qui désirent exprimer leurs idées optent pour l'auto-édition. On observe, dans les médias, de plus en plus d'exemples de designers-producteurs et la fondation, en juin 2008, du Regroupement des entrepreneurs en design industriel (EDI) confirme l'effervescence de cette pratique.
En savoir plus

4 En savoir plus

L’économie sociale au Québec, au coeur de l’innovation et des transformations sociales

L’économie sociale au Québec, au coeur de l’innovation et des transformations sociales

PRÉSENTATION La Chaire de recherche du Canada en économie sociale étudie l’innovation sociale produite dans l’économie sociale, afin de mieux comprendre son rôle dans les transformations sociales. L’économie sociale désigne une forme particulière d’organisations : coopératives, associations ou organismes à but non lucratif, mutuelles. Elles fonctionnent selon un certain nombre de valeurs, de principes et de règles qui particularisent les processus de décision, les finalités, la répartition des surplus, le sociétariat, le financement, etc. Établissant des passerelles entre le développement économique et le développement social, l’économie sociale cherche à servir la collectivité plutôt qu’à engendrer des profits pour les actionnaires.
En savoir plus

21 En savoir plus

Représentations sociales et politiques publiques : l'évolution du système d'aide sociale au Québec

Représentations sociales et politiques publiques : l'évolution du système d'aide sociale au Québec

établir que les transformations du régime d’aide sociale québécois témoignent d’une évolution dans les représentations sociales à l’égard de la pauvreté, des personnes en situation de pa[r]

156 En savoir plus

Enquête sur la pratique du débridement de plaie en soins infirmiers au Québec

Enquête sur la pratique du débridement de plaie en soins infirmiers au Québec

proposition du «United Kingdom Central Council » de reconnaître trois niveaux de pratique dans ce domaine. Les critères de compétence décrits et correspondant à une formation sp[r]

167 En savoir plus

La maladie cœliaque et les allergies alimentaires sévères : les effets sur les relations sociales au Québec

La maladie cœliaque et les allergies alimentaires sévères : les effets sur les relations sociales au Québec

avait donné son accord pour sa participation à ma recherche et elle participait elle-même à l’entretien. De plus, malgré son âge, il vivait depuis longtemps avec sa condition. Mes entrevues ont eu lieu au Québec, plus particulièrement à Montréal et dans ses environs. J’ai moi-même procédé à celles-ci, sur une période allant d’octobre 2010 à juin 2011. Les informations qui me proviennent de la littérature ont été prises dans les livres, les articles scientifiques, thèses de doctorat et quelques articles de journaux. Puisqu’il y a très peu de littérature directement reliée à mon sujet, j’ai effectué ma recherche de littérature en me concentrant sur les écrits concernant la nourriture, l’anthropologie médicale, la socialisation, les allergies alimentaires et la maladie cœliaque, d’autres maladies apportant une restriction alimentaire, l’exclusion et les perceptions de la maladie. La plupart des recherches ayant des similitudes avec la mienne sont des études plus médicales portant sur la qualité de vie des personnes vivant avec la maladie cœliaque ou des allergies alimentaires. Par contre, il était plus difficile de trouver de telles études sur les allergies alimentaires que sur la maladie cœliaque. Je m’explique ce fait par la diversité des allergies alimentaires et donc la multitude d’études reliées à des allergies spécifiques plutôt qu’à l’ensemble du phénomène. De plus, celles-ci portent majoritairement sur les allergies pendant l’enfance.
En savoir plus

143 En savoir plus

Étude des représentations sociales de la violence sexuelle chez les immigrantes africaines à Québec

Étude des représentations sociales de la violence sexuelle chez les immigrantes africaines à Québec

D’ailleurs, Abric affirmait sur cette lancée que « l’analyse d’une représentation, la compréhension de son fonctionnement nécessite donc obligatoirement un double repérage : celui de son contenu et celui de sa structure » (1994 :19). Ce dernier a élaboré en 1976 la théorie du noyau central en s’appuyant sur les travaux de Moscovici. Il expliquait dans sa théorie que « toute représentation est organisée autour d’un noyau central. Ce noyau central est l’élément fondamental de la représentation car c’est lui qui détermine à la fois la signification et l’organisation de la représentation » (1994 :21). Dès lors, pour Abric, les représentations sociales correspondent à un « système sociocognitif » composé de deux (02) sous-systèmes que sont le « système central » et le « système périphérique » (2003 :59). Le « système central » communément appelé « noyau central » constitue l’élément ou les éléments qui donne / donnent à la représentation sa « signification » (fonction génératrice), et définit les relations entre ses éléments constitutifs (fonction organisatrice) (Abric, 2003 :59; Abric 2011 :25-28). Ce système d’après Abric va permettre de « mettre de l’ordre et de comprendre la réalité vécue par les individus ou les groupes » (1994 :20). Ainsi toute représentation du sujet face à un objet s’élaborera autour du noyau central (Abric, 1994 :21). Tandis que le système périphérique permet à tout individu d’avoir une représentation par rapport à l’objet en fonction de son expérience personnelle (L’heureux et al, 2008 :41., Valence, 2010 :47). Il comprend « des informations retenues, sélectionnées et interprétées, des jugements formulés à propos de l’objet et de son environnement, des stéréotypes et des croyances » (Abric, 1994 :25).
En savoir plus

159 En savoir plus

Le navettage aérien vers le nord du Québec : une innovation organisationnelle à incidences sociales

Le navettage aérien vers le nord du Québec : une innovation organisationnelle à incidences sociales

Eu égard à la dimension théorique, le navettage aérien ne répond visiblement pas aux différents critères ou aux diverses conditions de la définition d’une innovation sociale. Fondamentalement, il ne s’agit pas d’un programme novateur destiné à changer la société ou à améliorer les conditions de vie des individus. Néanmoins, il s’agit d’une transformation de grande ampleur pour les travailleurs, leurs familles et les collectivités locales impliqués, transformations qui ont des effets multiples dans la sphère sociale. Doit-on alors parler d’innovation organisationnelle à incidences sociales ? Probablement que oui. Quoi qu’il en soit, la nomenclature n’a peut-être pas une grande importance dans la mesure où l’on s’attarde à cette pratique afin de mieux saisir ses impacts spécifiques, lesquels sont probablement défavorables ou favorables à divers degrés, selon les secteurs d’activités et les types de territoires.
En savoir plus

14 En savoir plus

La demande de mobilisation des connaissances : analyse du système de recherche en sciences sociales au Québec.

La demande de mobilisation des connaissances : analyse du système de recherche en sciences sociales au Québec.

même répondant explique le contexte amenant cette stratégie du milieu de pratique : « Plutôt de résoudre ça entre fonctionnaires, ils ont pris l’initiative d’inviter les chercheurs et de mettre ces deux groupes ensemble pour discuter. Au départ la demande n’était pas bien formulée, on ne comprenait pas ce qu’on faisait là. Mais le fait d’avoir mis tout le monde ensemble, après la première journée, on commençait à comprendre ce qu’ils voulaient, ce qu’ils avaient besoin, le besoin a émergé de la rencontre. À la fin, j’ai l’impression que ça avait donné quelque chose, que ça devrait avoir des retombées concrètes. Alors moi j’ai ressenti énormément de satisfaction de cette rencontre là. » Plus loin dans l’entrevue, ce répondant décrit le cadre de ce cercle des chercheurs : « Je crois qu’il faut se donner des lieux. On est arrivé là, il n’y avait rien. Le cercle des chercheurs, assis en rond, pas de table, on a dit ‘ce n’est pas vrai, le bâton de parole, ça ne se peut pas ’. On était tellement déstabilisé, tellement pas à l’aise avec ça. Et en même temps, moi, je vais te dire franchement, ça nous a déstabilisés, mais ça été efficace. […] Et là, la formule est assez souple pour qu’il y ait un dialogue qui s’instaure. »
En savoir plus

134 En savoir plus

Trajectoires migratoires Maroc-Québec : entre imaginaires et dynamiques sociales et identitaires

Trajectoires migratoires Maroc-Québec : entre imaginaires et dynamiques sociales et identitaires

]est fait de continuité et de rupture et s'articule en diachronie et synchronie à d'autres phénomènes» (Cognet, 1999.. Notre approche en termes de trajectoire migratoire s'ins[r]

326 En savoir plus

La psychologie scolaire à La Réunion : influence des représentations sociales sur une pratique de la psychologie en milieu scolaire

La psychologie scolaire à La Réunion : influence des représentations sociales sur une pratique de la psychologie en milieu scolaire

influence des représentations sociales sur une pratique de la psychologie en milieu scolaire MARYSEPAYET 1 Si de nombreux articles parus dans les bulletins de l'Asso­ ciation Française des Psychologues Scolaires, posent la question de la psychologie à l'école, sa place, ses missions, il existe aujourd'hui, encore peu d'études qui s'attachent à apporter un éclairage pragmatique de la réalité, centré sur le vécu des acteurs, leur représentation et leur relation à autrui, dans un environnement où . l'intérêt pour la psychologie est encore frileux.
En savoir plus

10 En savoir plus

Show all 7402 documents...