traceurs isotopiques

Top PDF traceurs isotopiques:

Suivi de l'érosion du carbone organique des sols à l'aide de traceurs isotopiques: deux études de cas pour des bassins versants cultivés sur fortes pentes (Laos, Venezuela)

Suivi de l'érosion du carbone organique des sols à l'aide de traceurs isotopiques: deux études de cas pour des bassins versants cultivés sur fortes pentes (Laos, Venezuela)

Distributed under a Creative Commons Attribution| 4.0 International License Suivi de l’érosion du carbone organique des sols à l’aide de traceurs isotopiques: deux études de cas pour des bassins versants cultivés sur fortes pentes (Laos, Venezuela)

15 En savoir plus

Étude des processus d'écoulement dans les milieux humides boréaux à l'aide de traceurs isotopiques et chimiques.

Étude des processus d'écoulement dans les milieux humides boréaux à l'aide de traceurs isotopiques et chimiques.

4. Traceurs isotopiques et chimiques Le terme de « traceur chimique » désigne les espèces en solutions dans la zone d’étude comme le silicium (Si - ), le calcium (Ca 2+ ) et les sulfates (So 4 2- ) entres autres. On appelle, par spéciation chimique, la mobilité de certains ions en fonction de leur stabilité dans les solutions aqueuses. Le comportement plus ou moins conservatif (i.e., capacité à ne pas être affecté pas des processus chimiques comme la précipitation) de certains composés permet de pouvoir décrire les étapes de passage des eaux à l’intérieur du bassin versant. Les composés chimiques sont des marqueurs des processus internes du fonctionnement des différents milieux traversés (ex : changement de pH, dissolution, précipitation). Pour les milieux boréaux, leur utilisation permet principalement de décrire de manière qualitative les proportions de chacun des flux (Kværner et Kløve, 2006). La spéciation de nombreuses espèces chimiques a été étudiée au cours des dernières décennies pour examiner des processus hydrologiques à grandes échelles (colorant dans les karsts, Cl - , Si - ) dont le comportement peu conservatif (par exemple reprécipitation du fer (Fe +2 ) par changement de pH) limite souvent l’utilisation (Genereux et Hooper, 1998). Le développement des techniques de détection en analyse chimique a permis de pouvoir s’intéresser à d’autres types de pisteurs. Dans les disciplines de l’hydrogéologie, les isotopes sont reconnus comme des outils performants pouvant être utilisés pour dater l’âge des eaux, les vitesses de transition aux seins de grands aquifères (ex : Guendouz et Michelot, 2006), ainsi que la localisation de la recharge de différentes sources. Les traceurs chimiques sont, quand à eux, utilisés pour obtenir des renseignements sur les types de formations rencontrés lors du parcours, les processus d’échanges ainsi que sur les intrusions d’eaux souterraines.
En savoir plus

45 En savoir plus

Immunoétalonnage de stéroïdes avec anticorps monoclonaux et traceurs isotopiques et non isotopiques : L'étude des 5a-stéroïdes-C19-glucuronides, métabolites des stéroïdes-C19 testiculaires et surrénaliens

Immunoétalonnage de stéroïdes avec anticorps monoclonaux et traceurs isotopiques et non isotopiques : L'étude des 5a-stéroïdes-C19-glucuronides, métabolites des stéroïdes-C19 testiculaires et surrénaliens

Dans cette étude, nous avons déterminé les concentrations plasmatiques de stéroïdes surrénaliens et testiculaires ainsi que de leur conjugué glucuronide chez des patients ayant une HBP[r]

274 En savoir plus

Utilisation de traceurs isotopiques pour l'étude des mécanismes et des cinétiques d'altération des verres de vitraux en milieu atmosphérique

Utilisation de traceurs isotopiques pour l'étude des mécanismes et des cinétiques d'altération des verres de vitraux en milieu atmosphérique

que l’observation au ToF-SIMS 5 de la circulation de traceurs (colorants ou isotopiques avec 29 Si, (Cailleteau et al., 2008 ; Jollivet et al., 2008) ou la mesure de surfaces spécifiques par SAXS 6 (Arab et al., 2008 ; Cailleteau et al., 2008) et par adsorption de gaz (mesures BET, Cailleteau et al., 2008). En outre, des simulations Monte-Carlo ont été réalisées et sont en cohérence avec les résultats expérimentaux (Jégou et al., 2000 ; Ledieu et al., 2006 ; Arab et al., 2008 ; Jollivet et al., 2008). Le réseau de pores agit comme un tamis pour les espèces diffusantes (Gin et al., 2015b). Des expériences ont été menées en enrichissant la solution altérante avec différentes espèces. Leurs profils de diffusion ont été observés, démontrant des comportements variant en fonction de la taille des espèces. Les plus grosses molécules (~1 nm de diamètre) n’ont pu diffuser jusqu’au front d’altération contrairement à de plus petites espèces (comme le deutérium, ~0,27 nm de diamètre) Par ailleurs, la composition de la solution a une grande importance. Certains éléments comme le calcium sont des compensateurs de charge qui peuvent être incorporés au sein du gel, favorisant le développement du caractère passivant de la couche altérée. En revanche, la précipitation de certaines phases secondaires consomme les éléments dissous en solution et ceux de la couche altérée, engendrant la reprise d’altération du verre (Fournier et al., 2014, 2017). La figure 10, tirée d’Aréna et al. (2018), présente ce comportement de l’altération en fonction du devenir des espèces en solution.
En savoir plus

310 En savoir plus

Nd et Pb comme traceurs isotopiques du pléistocène récent : circulation thermohaline dans l'Atlantique du Nord-Ouest (site IODP-1305)

Nd et Pb comme traceurs isotopiques du pléistocène récent : circulation thermohaline dans l'Atlantique du Nord-Ouest (site IODP-1305)

NAMOC, Northwest Atlantic Mid-Ocean Channel; LSW, Labrador Sea Water; WBUC, Western Boundary Undercurrent; CGFZ, Charlie Gibbs Fracture Zone; LC, Courant de Labrador; [r]

58 En savoir plus

Etude des transferts élémentaires et mécanismes biogéochimiques dans le continuum sol-plante-vin par l'utilisation de traceurs isotopiques et biochimiques

Etude des transferts élémentaires et mécanismes biogéochimiques dans le continuum sol-plante-vin par l'utilisation de traceurs isotopiques et biochimiques

Figure 7.9 – Mean Cu contents and isotope ratios in bulk soils, soil solutions, roots and leaves of different soil modalities. The other soil modality leaving the trend for higher isotop[r]

271 En savoir plus

Exploration des compositions isotopiques en magnésium des carbonates marins comme traceurs paléoenvironnementaux

Exploration des compositions isotopiques en magnésium des carbonates marins comme traceurs paléoenvironnementaux

Depuis de nombreuses années, la géochimie isotopique offre de nouvelles possibilités pour étudier les cycles géochimiques des éléments. Cet effet s'est accru au cours des dix dernières années où le développement des techniques analytiques, et en particulier des spectromètres de masses à source plasma (MC-ICP-MS), a permis l'exploitation de nouveaux traceurs isotopiques dit "non traditionnels". Une de ces nouvelles approches est l'utilisation des compositions isotopiques de magnésium pour l'étude de son cycle biogéochimique. L'utilisation de cet outil est de plus en plus importante comme le révèle l'augmentation du nombre d'articles publiés à ce sujet. Les isotopes du Mg sont utilisés à la fois pour des études cosmologiques (e.g. Young et al., 2002 ; Wiechert et Halliday, 2007 ; Bizzaro et al., 2011, Villeneuve et al., 2011), des études concernant les processus de différenciation magmatique (e.g. Teng et al., 2007 ; Wimpenny et al., 2010), d'altération de la croûte continentale (e.g. Tipper et al., 2006b ; Pogge von Strandmann, 2008 ; Brenot et al., 2008) ou du rôle de la biomasse sur les processus d'altération (e.g. Black et al., 2006 ; Bolou Bi et al., 2012). Quelques études ont été réalisées sur les carbonates inorganiques et biogéniques (e.g. Galy et al., 2002 ; Chang et al., 2004 ; Pogge von Strandmann, 2008). En effet les carbonates sont susceptibles d'enregistrer la composition isotopique de l'océan lors de leur précipitation. Cependant, d'autres paramètres externes (e.g la température, le pH) et internes (métabolisme, vitesse de croissance) peuvent interférer sur leur composition chimique et/ou isotopique. Au début de ce travail, aucune étude expérimentale sur les facteurs contrôlant les compositions isotopiques de magnésium dans les carbonates n'était publiée. En effet, l'utilisation des signatures isotopiques en magnésium des carbonates marins est extrêmement récente.
En savoir plus

320 En savoir plus

Technique de la cinématique inverse pour l'étude des rendements isotopiques des fragments de fission aux énergies GANIL

Technique de la cinématique inverse pour l'étude des rendements isotopiques des fragments de fission aux énergies GANIL

L’étude de différents systèmes fissionnants sur une gamme en énergie dans le centre de masse relativement large (de quelques MeV à quelques centaines de MeV) nous offre une possibilité intéressante d’obtenir des informations sur le processus de fission. L’évolution des distributions isotopiques avec l’énergie dans le centre de masse a ainsi était étudiée au travers de deux quantités : l’excès de neutrons des produits de fission et la largeur des distributions isotopiques. L’étude de ces deux grandeurs nous a montré que la production de fragments riches en neutrons est un processus complexe où l’influence des voies d’entrée est déterminante. La présence de fission à basse énergie d’excitation a été en effet décelée dans les systèmes où l’énergie dans le centre de masse est supérieure à une centaine de MeV. Une augmentation significative de l’excès de neutrons autour de Z=54 est visible dans ces systèmes. Cet effet n’a cependant pas été observé pour le système fissionnant à une énergie d’excitation modérée suggérant que le système n’a pas eu le temps de se refroidir significativement avant d’atteindre le point selle et que l’ensemble des neutrons sont évaporés après celui-ci. Ce scénario est cependant en contradiction avec le plateau observé dans les distributions en masse et en numéro atomique, que l’on explique par la contribution de fission à plus basse énergie d’excitation.
En savoir plus

223 En savoir plus

Détermination spatio-temporelle de traceurs dans une séquence d'images sous-marines à des fins de trajectographie

Détermination spatio-temporelle de traceurs dans une séquence d'images sous-marines à des fins de trajectographie

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

41 En savoir plus

Évaluation de traceurs peptidiques radiomarqués pour la détection du cancer du sein et de la prostate par imagerie TEP

Évaluation de traceurs peptidiques radiomarqués pour la détection du cancer du sein et de la prostate par imagerie TEP

Le premier objectif de cette étude vise à évaluer les effets du radiométal utilisé pour marquer les molécules sur les propriétés physicochimiques des traceurs ciblant les GRPR. Un peptide modèle, le NOTA-PEG-BBN(6-14), a été marqué au ^C u et au 68Ga. Ces études ont démontré que l’isotope utilisé pour le marquage influence l’affinité du peptide pour le GRPR et conséquemment son accumulation spécifique. Le deuxième objectif consiste à évaluer et comparer différents monomères et homodimères dérivés de la bombésine afin d ’étudier le rôle de la valence du ligand sur la captation et la rétention tumorale ainsi que d’évaluer l’effet de la longueur de l’espaceur entre les deux ligands des homodimères de la bombésine sur la captation/rétention tumorale. Ainsi, le NOTA-PEG- BBN(6-14) et deux homodimères ont été comparés in vitro et in vivo. Les composés homodimériques présentent une accumulation non-spécifique accrue au niveau des poumons, de la rate, du foie et des reins. De plus, le NOTA-dimère 2 possédant un plus long espaceur présente une accumulation spécifique augmentée au niveau du pancréas, un organe riche en GRPR, et une rétention supérieure au niveau des cellules tumorales prostatiques PC3 tant in vitro qu’in vivo chez les souris Balb/c nues xénogreffées.
En savoir plus

132 En savoir plus

Fabrication de l'aliment à la ferme en élevage porcin : contribution a la recherche de traceurs de l'homogénéité du mélange

Fabrication de l'aliment à la ferme en élevage porcin : contribution a la recherche de traceurs de l'homogénéité du mélange

D’un point de vue global, on remarque pour la quasi totalité des traceurs étudiés et pour les 5 mélanges successifs le même comportement des traceurs. En effet, les 3 premiers échantillons de chaque mélange montrent une teneur très inférieure à la valeur attendue puis une augmentation de celle-ci. Ensuite, pour les 7 derniers échantillons, les teneurs sont très souvent constantes. Les teneurs sont alors plus satisfaisantes et homogènes entre échantillons. Ce phénomène ne semble pas pouvoir être attribué à la préparation et à l’analyse des échantillons puisqu’il a été répété de manière identique pour les 5 mélanges. A l’inverse , il nous semble être lié spécifiquement à certains paramètres du mélange, en particulier au temps de mélange. En effet, les derniers échantillons qui ont été mélangés plus longtemps au delà de 8 minutes, à savoir 6 minutes de mélange, plus 2 minutes de vidange pendant laquelle la mélangeuse continue de fonctionner, montrent apparemment un mélange satisfaisant. Pour cette raison nous avons distingué dans les calculs qui suivent le CV portant sur 10 échantillons et le CV portant sur 7 échantillons.
En savoir plus

134 En savoir plus

Évaluation de la perception des visiteurs quant à l’utilisation de la méthodologie des traceurs dans le programme Qmentum d’Agrément Canada

Évaluation de la perception des visiteurs quant à l’utilisation de la méthodologie des traceurs dans le programme Qmentum d’Agrément Canada

Indicateur agrégé de l’« Efficacité » 3,86 0,81 L’étude des résultats des indicateurs agrégés pour chacune des qualités transversales montre que dans son ensemble, la méthodologie des traceurs semble être appropriée pour obtenir de l’information sur les organismes évalués. En effet, quatre des cinq qualités transversales ont obtenu un résultat agrégé supérieur à 3,8 sur 5. La cohérence et la synergie ont d’ailleurs toutes deux obtenu une moyenne de 3,92 (É.-T. = 0,57), montrant que selon la perception des visiteurs, les moyens semblent être appropriés et les personnes ayant un rôle à jouer dans le déroulement d’un traceur semblent viser l’atteinte des mêmes objectifs. Par ailleurs, la question sur la flexibilité est celle ayant obtenu la meilleure moyenne avec 4,13 (É.-T. = 0,76), montrant que les visiteurs peuvent facilement adapter la méthodologie au besoin. Seule la qualité de l’à-propos a obtenu une moyenne agrégée visiblement plus faible avec 3,29 (É.-T. = 0,59). La question portant sur le « temps alloué à la réalisation complète d’un traceur » est d’ailleurs celle ayant obtenu la moyenne la plus faible de l’ensemble du questionnaire (2,94, É.-T. = 1,18). L’étude des écarts-types obtenus à l’ensemble des questions permet de constater qu’une certaine variabilité dans les réponses est présente. En effet, l’échelle de mesure utilisée n’étant que de six points et les écarts-types variant entre 0,67 et 1,18, cela signifie que certains visiteurs ont autant attribué des scores très élevés que des scores passablement faibles. Aucune question n’a visiblement fait l’unanimité au sein des répondants.
En savoir plus

129 En savoir plus

Niche alimentaire et écologie du loup et du carcajou dans l'Arctique canadien : des analyses isotopiques au savoir Inuit

Niche alimentaire et écologie du loup et du carcajou dans l'Arctique canadien : des analyses isotopiques au savoir Inuit

Dans le premier chapitre (objectif 1), nous avons examiné les hypothèses selon lesquelles les opportunités écologiques (c.-à-d. la diversité des ressources déterminée par les variation[r]

278 En savoir plus

Niche alimentaire et écologie du loup et du carcajou dans l'arctique canadien : des analyses isotopiques au savoir inuit

Niche alimentaire et écologie du loup et du carcajou dans l'arctique canadien : des analyses isotopiques au savoir inuit

Dans ce contexte , nous recommandons également les suivis écologiques et communautaires des espèces de haut niveau trophique telles que le loup , puisque ceux-ci so[r]

279 En savoir plus

Caractérisation des sources terrigènes et de la sédimentation holocène de la Baie de Baffin : observations granulométriques, minéralogiques et isotopiques

Caractérisation des sources terrigènes et de la sédimentation holocène de la Baie de Baffin : observations granulométriques, minéralogiques et isotopiques

Nous défmissons donc les caractéristiques granulométriques, minéralogiques et isotopiques des sédiments des marges continentales afin de les comparer avec les données[r]

97 En savoir plus

Propriétés géochimiques et isotopiques des sédiments du détroit de Fram, océan Arctique : implications paléocéanographiques et paléoclimatiques

Propriétés géochimiques et isotopiques des sédiments du détroit de Fram, océan Arctique : implications paléocéanographiques et paléoclimatiques

Le deuxième chapitre, « Geochemical signatures of sediment to document sea -ice and water mass exports through Fram Strait since the Last Glacial Maximum » , est un article [r]

175 En savoir plus

Sources d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans la région des sables bitumineux de l’Athabasca : approches isotopiques.

Sources d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans la région des sables bitumineux de l’Athabasca : approches isotopiques.

Pour pouvoir utiliser les signatures en δ 13 C et δ 2 H à l’échelle moléculaire à des fins de différenciation de sources d’HAP, de la même manière que pour l’utilisation des patrons de concentrations, il est nécessaire de bien comprendre les potentielles altérations de la signature isotopique de la molécule entre son émission et la mesure postdépôt. Tel qu’il a été développé précédemment : à chaque processus de transformation de la matière sera associé un fractionnement isotopique particulier. Ainsi, lors du transport et des processus diagénétiques postdépôt, un fractionnement isotopique secondaire peut avoir lieu (Haritash et al., 2009, Singleton et al., 2006) et ainsi complexifier l’interprétation des signatures isotopiques mesurées. Par conséquent, une compréhension approfondie du modèle conceptuel de transport et de dépôt ainsi que du système environnemental est une condition sine qua non à l’application de ces approches. Bien que la littérature soit encore très mince sur le sujet, il semblerait que les processus de transport n’entament que très peu les ratios isotopiques du carbone. Dans notre cas, le mode de transport majeur se fera sous forme particulaire, ce qui implique des processus de sorption. Ces processus de sorption ne semblent pas induire de fractionnements majeurs (Schüth et al., 2003). En revanche, un certain nombre d’auteurs ont mentionné l’existence de fractionnements induits lors de la diagenèse sédimentaire ou plus précisément lors des processus de biodégradation bactérienne dans les sédiments de surface en milieu anaérobie (Mazeas et al., 2002, Meckenstock et al., 2004) et aérobie (Morasch et al., 2002). Il semblerait en effet que ce soit les HAP de faibles masses moléculaires (c.-à-d., 2 cycles aromatiques) qui soient le plus sujet au fractionnement isotopique induit par la biodégradation. En ce qui concerne le carbone, des fractionnements de l’ordre de 2 ‰ ont été observés (Meckenstock et al., 2004). Pour l’hydrogène, les fractionnements observés sont de beaucoup supérieur et permettront plus facilement l’identification de biodégradation; on parle en effet de
En savoir plus

211 En savoir plus

Les isotopes du fer comme traceurs du cycle du fer dans le secteur atlantique de l'océan Austral

Les isotopes du fer comme traceurs du cycle du fer dans le secteur atlantique de l'océan Austral

149 4.4.Estimation de la contribution de chaque source de fer dans l’océan Austral Les compositions isotopiques des sources de fer dans le secteur de l’océan Austral que nous étudions ont donc été mesurées (ou bien estimées pour certaines), et peuvent nous permettre d’effectuer des estimations de la contribution de chaque source au contenu en fer total dans cette zone de l’océan. Pour cela, nous allons tester sur notre zone d’étude la méthode employée par Conway et John (2014) dans l’Atlantique Nord. Cette méthode repose sur 2 hypothèses majeures : i) que la composition isotopique de fer dissous pour un échantillon est le résultat d’un mélange entre 2 sources externes de fer ayant des signatures isotopiques différentes en DFe, ii) que les signatures isotopiques de DFe de ces sources externes n’ont pas été modifiées pendant le transport du Fe dans l’océan (c’est-à-dire sans fractionnement isotopique). Il est fort probable qu'aucune de ces 2 hypothèses ne soit vérifiée. Nous pensons donc que ce type d'approche est discutable. Afin d'approfondir cette question, nous avons réalisé des tests de sensibilité sur la première de ces hypothèses. Nous avons considéré plusieurs cas concernant à la fois les sources de fer dissous mais également les signatures isotopiques de celles-ci.
En savoir plus

194 En savoir plus

Étude des niches trophiques des rorquals du Saint-Laurent par l'analyse des rapports isotopiques de carbone et d'azote

Étude des niches trophiques des rorquals du Saint-Laurent par l'analyse des rapports isotopiques de carbone et d'azote

11 Résumé Dans les environnements où les ressources sont limitantes, la forte compétition pour la nourriture entre les espèces écologiquement similaires, devrait favoriser une ségrégation de leurs niches écologiques. Dans le Golfe du Saint-Laurent, quatre populations de rorquals (le rorqual bleu Balaenoptera muscuius, le rorqual commun B. physalus, le rorqual à bosse Megaptera novaeangliae, et le petit rorqual B. acutorostrata) se chevauchent en distribution et partagent des besoins alimentaires similaires. Par contre, la ségrégation de leur niche trophique, ainsi que la dynamique temporelle dans l'utilisation des ressources est peu connue. La présente étude visait 1) de déterminer si ces espèces sympatriques se différencient au niveau de leur régime alimentaire, 2) d'évaluer les tendances à long terme de leurs utilisation des ressources en tenant compte des changements récents dans le structure trophique du Golfe du Saint-Laurent, et 3) d'investiguer la ségrégation de la niche trophique au sein d'une espèce, notamment en fonction du sexe, de l'âge et du statut reproducteur. Pour ce faire, nous avons analysé les rapports isotopiques du carbone et de l'azote dans des échantillons de peau de 626 rorquals entre 1992 et 2010. Ensuite nous avons déduit le régime alimentaire de chaque espèce de rorqual en fonction des proies potentielles avec des modèles de mélange isotopiques Bayésiens. Nos résultats révèlent que les quatre espèces se distinguent au niveau de la position trophique moyenne, avec les rorquals bleus occupant la plus basse position trophique relative, suivie des rorquals communs, des petits rorquals puis des rorquals à bosse. Ce décalage de position trophique correspond aux différentes contributions des proies de leur alimentation. L'accroissement graduel des valeurs de 5 15 N au cours du temps, notamment chez les rorquals communs et
En savoir plus

86 En savoir plus

Show all 67 documents...