Taux de cisaillement

Top PDF Taux de cisaillement:

Rhéologie des polymères fondus à hauts taux de cisaillement : application à la microinjection

Rhéologie des polymères fondus à hauts taux de cisaillement : application à la microinjection

Dans un second temps, nous nous sommes intéressés à la rhéologie en conditions extrêmes qui est l’un des enjeux scientifiques de la microinjection. Cela signifie d’une part de forts taux de cisaillements. Les auteurs ont pour la plupart utilisé des géométries conventionnelles (capillaire ou filière plate) à fort débit, et dépouillé en négligeant échauffement, compressibilité, glissement à la paroi. Les auteurs trouvent alors selon les cas un deuxième palier newtonien à fort taux de cisaillement, et même une deuxième région pseudoplastique. Une étude (Friesenbichler et al., 2003) corrige le dépouillement en tenant compte de l’échauffement, et la courbe de viscosité obtenue est classique. Nous pouvons donc avoir des doutes sur l’existence d’un comportement spécial à fort taux de cisaillement. Condition extrême signifie d’autre part écoulement en faible entrefer. Les auteurs montrent une viscosité plus faible, mais l’effet semble sensible pour des entrefers inférieurs à 100 ou 200 µm, et jusqu’à moins de 1 µm, cette dernière situation n’étant pas courante en microinjection.
En savoir plus

242 En savoir plus

Effet des paramètres thermodynamiques et opératoires sur la granulation humide à fort taux de cisaillement

Effet des paramètres thermodynamiques et opératoires sur la granulation humide à fort taux de cisaillement

Laboratoire de Génie Chimique, UMR CNRS 5503, 5 rue Paulin Talabot, BP1301, 31106 Toulouse cedex 01 France RESUMÉ : Cette étude est consacrée à la granulation humide en discontinu des poudres pharmaceutiques par pulvérisation des solutions liantes dans un granulateur à fort taux de cisaillement. Ce travail a pour objectif de développer des méthodologies prédictives et des outils d’investigation permettant de mieux choisir les paramètres thermodynamiques locaux afin d’assurer des propriétés d’usage bien définies des produits finaux. Nous avons donc étudié l’influence de deux paramètres thermodynamiques : énergie de surface et paramètre de solubilité de couple liant/solide. La caractérisation des énergies de surface de couple liant/substrat a été effectuée par la détermination de l’angle de contact. La détermination des paramètres de solubilité ou de cohésion a été effectuée en utilisant la simulation par dynamique moléculaire. La comparaison entre l’approche prédictive des paramètres de solubilité basée sur la simulation moléculaire et celle des énergies de surface a montré que les deux approches fournissent des informations qualitatives identiques concernant les intensités et les modes des interactions entre les solides. En se basant sur les interactions substrat/liant, l'hydroxypropylméthylcellulose est considérée comme le meilleur liant à employer pour la granulation des particules de cellulose microcristalline.
En savoir plus

10 En savoir plus

Etude numérique et expérimentale de l’enrobage en voie sèche dans un mélangeur à fort taux de cisaillement

Etude numérique et expérimentale de l’enrobage en voie sèche dans un mélangeur à fort taux de cisaillement

Secondly, the numerical simulation of the motion of host particles has been carried out in order to understand the effects of operating conditions (rotational spe[r]

231 En savoir plus

Prédiction des interactions substrat/liant lors de la granulation : Etude expérimentale dans un mélangeur à fort taux de cisaillement, approches thermodynamiques par simulation moléculaire

Prédiction des interactions substrat/liant lors de la granulation : Etude expérimentale dans un mélangeur à fort taux de cisaillement, approches thermodynamiques par simulation moléculaire

La possibilité de granuler des particules hydrophobes peut être expliquée par la compétition entre les forces capillaires et celles d’adhésion existantes dans le pont liquide. Comme nous avons déjà expliqué la force d’adhésion entre les particules dépend du taux de remplissage ou du ratio de mouillage. Pour des faibles valeurs de ce facteur, les forces capillaires prédominent, par contre, pour des valeurs élevées du ratio de mouillage, la liaison entre les particules est assurée par les forces d’adhésion qui dépendent de la tension interfaciale. Ainsi lors de la granulation humide des particules hydrophobe, pour des faibles valeurs de ratio du mouillage, la nature répulsive de la force capillaire (Tableau IV-7) empêche la formation des liaisons entre les particules par des ponts liquides à l’état pendulaire. L’augmentation progressive du ratio du mouillage (augmentation de l’angle de remplissage β), augmente progressivement les forces d’adhésion qui sont à l’origine des phénomènes observés. Cependant, on peut penser que la distance entre les particules élémentaires dans les granulés humides, dépendant de la force capillaire, est beaucoup plus importante dans le cas de la granulation de CMC hydrophobe. Ainsi leur séchage conduit à la formation des agglomérats dans lesquels les liaisons entre les particules sont assurées par des forces de types Van der Waals. L’intensité de ces forces, comme nous l’avons précisé dans le chapitre I, dépend de l’inverse de la distance interparticulaire. Ceci explique la faible résistance mécanique des agglomérats formés.
En savoir plus

253 En savoir plus

Plateaux de contrainte et bandes de cisaillement dans les fluides complexes

Plateaux de contrainte et bandes de cisaillement dans les fluides complexes

2 − R 1 )/R 2 qui vaut environ 8% pour la cellule utilisée en rhéologie, et environ 12% pour la cellule IRM. 4.4.3 Conclusion sur les prols de vitesse Nous avons mis en évidence la présence et le développement d'une bande fortement cisaillée, sur le plateau. Cette bande est un uide très fortement rhéouidiant dont la viscosité obéit à une loi de puissance η 2 = k 2 ˙γ n 2 −1 avec n 2 = 0.04. On pourrait également ajuster le prol de ce uide 2 avec un modèle de Bingham : σ = σ 0 + η ˙γ comme cela a été fait par Salmon et al. dans les références [105, 106]. Ce modèle permet en eet de reproduire la courbure du prol de vitesse, et un comportement newtonien de la branche à fort taux de cisaillement dans la courbe d'écoulement. Toutefois, sur la courbe d'écoule- ment présentée sur la gure 4.18 la branche située directement après le plateau n'est pas ajustable par un modèle de Bingham. D'autre part, la dernière partie de la courbe qui, elle, est bien reproduite par un modèle de Bingham, ne correspond vraisemblablement pas à la contrainte réelle au sein du uide. En eet, on observe parfois des instabilités de type Taylor-Couette à la n du plateau et d'autre part, nous se sommes pas sûrs que le uide soit homogène dans cette gamme de taux de cisaillement [46]. De plus, le prol de vitesse issue du modèle de Bingham ajuste beaucoup moins bien le prol mesuré à 115s −1 que le modèle en loi de puissance.
En savoir plus

191 En savoir plus

Étude expérimentale du comportement en cisaillement de résidus miniers épaissis

Étude expérimentale du comportement en cisaillement de résidus miniers épaissis

sont abordés en détails, puisque des liens sont effectués entre les résultats de ces deux essais. Certains modèles de comportement en cisaillement, comme le modèle hyperbolique de Duncan et Chang, sont abordés afin de pouvoir être utilisés comme outils d’analyse. Le phénomène de la liquéfaction statique est également abordé dans le cadre du comportement volumétrique lors du cisaillement. Les positions des écoles de Harvard et de Cambridge sur ce sujet sont résumées et comparées, dans le but d’élaborer un cadre d’analyse clair pour ce projet. Au niveau expérimental, plusieurs essais triaxiaux ont été effectués afin d’évaluer la résistance au cisaillement statique d’un résidu provenant d’une mine d’or canadienne. Des essais en conditions drainées et non-drainées sont effectués et comparés aux résultats provenant d’un autre laboratoire. Cette comparaison a pour but de valider le bon fonctionnement de l’appareil triaxial ELDYN, de marque GDS, utilisé dans le cadre de ce projet. En effet, cet appareil est neuf, et une étape de prise en main et de calibration est nécessaire. Par ailleurs, une méthode de mise en place des échantillons triaxiaux par déposition hydraulique a été élaborée afin de mieux reproduire l’état des résidus sur le terrain. Des essais triaxiaux ont été effectués afin d’évaluer l’impact de la méthode de mise en place sur la résistance au cisaillement et certains autres facteurs. Des mesures de vitesses des ondes de cisaillement sont également effectuées pour 2 raisons. Tout d’abord, la technique de mesure par anneaux piézoélectriques, développée à l’Université de Sherbrooke, n’a jamais été appliquée sur ce type de matériau. Par ailleurs, des modules de cisaillement provenant des essais triaxiaux et des mesures de V s sont comparés,
En savoir plus

188 En savoir plus

Stabilité secondaire non-modale d’une couche de cisaillement

Stabilité secondaire non-modale d’une couche de cisaillement

Mots clefs : couche de cisaillement ; appariement ; perturbation optimale 1 Introduction Le d´eveloppement d’une couche de cisaillement est domin´e initialement par l’instabilit´e de Kelvin- Helmholtz (KH) qui produit une all´ee p´eriodique de tourbillons corotatifs reli´es entre eux par une nappe de vorticit´e fortement ´etir´ee, appel´ee tresse. Ces tourbillons sont sensibles ` a une instabilit´e secondaire subharmonique d’appariemment de deux rouleaux cons´ecutifs, qui augmente significati- vement l’´epaisseur de la couche de cisaillement [1]. Cette instabilit´e subharmonique est robuste et ´egalement observ´ee dans des couches de m´elange turbulentes [2, 3].
En savoir plus

7 En savoir plus

Modélisation de la diffraction des ondes de cisaillement en élastographie dynamique ultrasonore

Modélisation de la diffraction des ondes de cisaillement en élastographie dynamique ultrasonore

Sachant que la mesure de la vitesse de propagation des ondes de cisaillement est à la base de la plupart des méthodes quantitatives proposées en élastographie, l'étude de la viscosité à travers le phénomène de dispersion est direct et ne requiert a priori aucun développement technique ou théorique additionnel. Ainsi, des méthodes telles que CWS (Hoyt, Parker 2008), SSI (Deffieux, Montaldo 2009), SDUV (Chen, Greenleaf 2004), HMI Vappou, Maleke 2009) ou encore l'élastographie par résonance magnétique (Asbach, Klatt 2008), (Sack, Braun 2008) ont été appliquées à l'estimation de la viscosité in vitro et in vivo. La quantification de la viscosité via l'étude de la dispersion requiert cependant une hypothèse a priori sur le modèle rhéologique décrivant le matériau étudié. En effet, la célérité des ondes de cisaillement, ainsi que le module complexe de cisaillement sous-jacent, sont des paramètres qui dépendent de la fréquence d'excitation. Ainsi, la quantification des paramètres élastiques et visqueux (indépendants de la fréquence) requiert l'utilisation de modèles rhéologiques qui permettent de décrire analytiquement la dépendance fréquentielle du module complexe de cisaillement. On distinguera deux types d'approches, consistant soit à faire une hypothèse a priori comme précédemment cité, soit déterminer le modèle rhéologique à partir d'une mesure du module complexe de cisaillement sur une gamme de fréquence donnée, tel que présenté dans (Schmitt, Hadj Henni 2011) ainsi que dans les travaux présentés dans le second article de cette thèse.
En savoir plus

195 En savoir plus

Modélisation de structures voiles en béton armé soumises à du cisaillement

Modélisation de structures voiles en béton armé soumises à du cisaillement

3.2. Evolution des contraintes Dans le cas de la loi Damage_TC (G f = 60 N/m), l’étude des contraintes principales de deux points caractéristiques, l’un dans une zone endommagée (point 15, « x » en rouge) le second dans une zone élastique (capteur 12, « + » en vert) (Figure 8) permet de mettre en évidence le comportement du mur: Dans les deux zones, l’état de contraintes lors de la phase élastique est proche du cisaillement pur (diagonale noire). Pour la zone 15, une fois la limite élastique atteinte, l’endommagement s’enclenche et la variable d’endommagement  ୲ impose que les contraintes positives chutent : les contraintes ne sont alors transmisses qu’en compression (suivant l’axe ߪ ଶଶ ).
En savoir plus

13 En savoir plus

Extinction d'une flamme prémélangée par un cisaillement : effets instationnaires

Extinction d'une flamme prémélangée par un cisaillement : effets instationnaires

ExTINcTIoN ET PROPAGATION EN RÉGIME STATIONNAIRE En régime stationnaire, les auteurs de [1] montrent que lorsque le champ de vitesse n’est nulle part constant ou qu’il est constant uniqu[r]

62 En savoir plus

Modélisation des bandes de cisaillement adiabatique par une approche énergétique variationnelle

Modélisation des bandes de cisaillement adiabatique par une approche énergétique variationnelle

Mots clés — bande de cisaillement adiabatique, approche énergétique variationnelle, thermo-visco- plasticité, dynamique des matériaux. 1 Introduction Les BCAs apparaissent facilement dans les métaux et alliages soumis à de grandes déformations, et leur formation suscite un grand intérêt en vue d’applications en dynamique des matériaux. Cependant, cela implique des difficultés de simulation numérique, notamment en raison de la faible largeur de ces bandes et de l’adoucissement mécanique associé à l’échauffement local.

9 En savoir plus

Étude du comportement en compression-cisaillement d'isolateurs sismiques en caoutchouc

Étude du comportement en compression-cisaillement d'isolateurs sismiques en caoutchouc

On peut aussi voir qu'à partir d'un certain élancement, les restrictions de la norme sur les déformations suffisent à elles seules pour assurer la stabilité de l'isolateur, pe[r]

130 En savoir plus

Influence de la granulométrie sur la vitesse des ondes de cisaillement des sols granulaires

Influence de la granulométrie sur la vitesse des ondes de cisaillement des sols granulaires

La source d'énergie qui est placée à la surface permet de mesurer le temps de propagation d'une onde entre un point situé à la surface (au niveau de la source) et un autre[r]

176 En savoir plus

Évaluation de la résistance au cisaillement des sols granulaires non-saturés

Évaluation de la résistance au cisaillement des sols granulaires non-saturés

Il existe des preuves expérimentales et numériques pour confirmer le fait qu'à l'état de pic, l'essai de cisaillement direct peut produire des données significatives, et dans la zone de cisaillement, la déformation se rapproche d'un cisaillement simple [ Jewell et al. 1987]. Le but de ces essais est d'obtenir la courbe contrainte-déformation du sol qui dépend de plusieurs facteurs tels que l'historique de contrainte du sol, la contrainte appliquée, la structure du sol, le remplissage des pores et la pression interstitielle. Comme le comportement du sol est essentiellement non linéaire, même à l'état élastique, on rencontre généralement deux types de courbes contrainte-déformation. Pendant la charge statique, pour les sols sur consolidés, durs et denses, un comportement élastique non linéaire est suivi d'un état de pic (comportement fragile), d'une zone de ramollissement de déformation plastique et d'un plateau pour les grandes déformations comme sur la Figure 2.7(a) la raison de ce comportement est le verrouillage qui existe entre les particules en plus de la résistance au frottement avant la rupture par le cisaillement. Ce verrouillage aux points de contact des particules diminue graduellement quand la déformation augmente, ce qui entraine une augmentation du volume du sol sous forme de dilatance comme indiqué à la Figure 2.7(b).
En savoir plus

236 En savoir plus

Un modèle thermo-mécanique de polycristal pour l'étude des bandes de cisaillement

Un modèle thermo-mécanique de polycristal pour l'étude des bandes de cisaillement

quasi-.staüques locaux, chaque point matériel étant caractérise par un état différent (i.e. il existe un gradient de température): l'écart en question sera donc instantané et local et o[r]

376 En savoir plus

Instabilités de cisaillement dans l'écoulement concentrique de deux fluides miscibles

Instabilités de cisaillement dans l'écoulement concentrique de deux fluides miscibles

Dans ce document sont présentées des expériences sur les instabilités de cisaillement dans l’écoulement concentrique à co-courant de deux fluides mis- cibles. Les deux fluides sont de même masse volumique mais le fluide à la paroi a une viscosité supérieure à celle du fluide de coeur. Deux paramètres de contrôle sont utilisés, le nombre de Reynolds et le rayon du fluide de coeur. Nous avons toujours obtenu un écoulement instable et deux motifs d’instabilités ont été observés : perles et champignons. Nous avons établi le diagramme d’existence de ces motifs dans le plan des paramètres de contrôle. Pour les motifs de la forme de champignons et pour certaines valeurs de paramètres de contrôle, les instabilités apparaissent très près de l’injection et montre une largeur de spectre fine. Ce comportement pourrait être la signature d’une transition entre des instabilités convectives et des instabili- tés absolues. Nous avons essayé de caractériser l’état absolu ou convectif du système par des mesures expérimentales, notamment par des expériences de forçage de la fréquence. Nous avons comparé nos résultats à des simulations numériques qui s’accordent en partie à nos résultats expérimentaux, et à une analyse de stabilité linéaire aux grandes longueurs d’onde.
En savoir plus

176 En savoir plus

La hausse des taux longs est-elle inévitable ?

La hausse des taux longs est-elle inévitable ?

Cette distorsion créée par la période de transition (IFRS-phase 1) est susceptible d’entraîner des réallocations de portefeuille vers des actifs plus sûrs : les assureurs européens pourraient ainsi réduire davantage leur exposition au capital- investissement au profit de titres obligataires. Selon une enquête du groupe de travail sur la comptabilité (Accounting Task Force) du groupe de Bâle, la majorité des investisseurs interrogés en 2003 considérait qu’il y aurait un effet significatif de ces nouvelles normes sur la réallocation des actifs. La différence de comptabilisation de l’actif (juste valeur) et du passif (coût amorti) entraînerait une sensibilité accrue des actifs au taux d’intérêt, non répercutée au passif. Pour se prémunir contre la volatilité des titres à l’actif, une réallocation durable des actifs vers les obligations à long terme, en particulier pour les assureurs-vie 12 ne serait pas à exclure. En outre, la
En savoir plus

25 En savoir plus

Corrélation entre taux de service, taux de charge et paramètres du DDMRP : utilisation d’abaques réalisés par simulation

Corrélation entre taux de service, taux de charge et paramètres du DDMRP : utilisation d’abaques réalisés par simulation

Chaque buffer de stock est dimensionné selon plusieurs paramètres (les calculs de dimensionnement sont rappe- lés dans la section 2.1), dont le Decoupled Lead Time (DLT) défini comme le délai le plus long non protégé par un buffer dans la nomenclature. ( Dessevre et al. 2019b ) ont montré que le choix du DLT peut influencer sur les performances de l’atelier, notamment sur le taux de service client. La relation « DLT – taux de service » mérite donc d’être éclaircie.

7 En savoir plus

Les effets de la dévaluation du taux de change nominal sur le taux de change réel : expérience des pays en voie de développement

Les effets de la dévaluation du taux de change nominal sur le taux de change réel : expérience des pays en voie de développement

Sur le plan théorique, un modèle très simple nous a permis de traduire notre intuition qui suggère que: l'augmentation des prix devancerait la dévaluation nominale d[r]

72 En savoir plus

Taux de marge et structure financière

Taux de marge et structure financière

Taux de marge et structure financière Jean-Bernard CHATELAIN * RÉSUMÉ. – Cet article montre que le taux de marge de l’entreprise, le capital et l’espérance du taux d’utilisation des capacités de production dépendent de sa structure financière (le ratio dette/fonds propres) lorsque l’investissement est irréversible face à l’incertitude et lorsqu’il y a asymétrie d’information entre l’entrepreneur et ses prêteurs. Le taux de marge dépend positivement de la probabilité d’excès de demande et donc néga- tivement du capital. Le capital s’accroît avec le ratio du taux de marge rap- porté au coût du capital. Une contrainte financière sur le capital accroît la probabilité d’excès de demande, ce qui entraîne une hausse simultanée du prix.
En savoir plus

22 En savoir plus

Show all 577 documents...