Système de sécrétion de type 3

Top PDF Système de sécrétion de type 3:

Structure d’une nanomachine bactérienne - L’aiguille du système de sécrétion de type 3

Structure d’une nanomachine bactérienne - L’aiguille du système de sécrétion de type 3

d’infection extrêmement sophistiqués afin d’attaquer les cellules hôtes. L’une des armes les plus dévastatrices des bactéries à gram négatif est le système de sécrétion de type 3 (T3SS), une nano- machine qui injecte les toxines dans la cellule eucaryote au moyen d’une seringue moléculaire, appelée « l’ai- guille du T3SS ». Notre équipe a déve- loppé de nouvelles méthodes utilisant la résonance magnétique nucléaire (RMN) du solide pour étudier ce type de nano-

3 En savoir plus

Etude de la susceptibilité des cellules eucaryotes à l'injection de toxines par le système de sécrétion de type 3 de Pseudomonas aeruginosa

Etude de la susceptibilité des cellules eucaryotes à l'injection de toxines par le système de sécrétion de type 3 de Pseudomonas aeruginosa

Nous avons ensuite vérifié que l’induction du SST3 de P. aeruginosa était équivalente entre les deux types cellulaires : HL-60 ND et HL-60 VitD3. Les études menées en cytométrie de flux sur des bactéries exprimant la GFP comme rapporteur de l’expression des gènes du SST3 montrent que le SST3 est induit avec le même niveau d’expression en présence des cellules HL-60 ND et HL-60 VitD3. Ces observations sont équivalentes aux résultats de Rucks qui montrent la sécrétion de PopD dans les surnageants de culture des cellules HL-60 ND et HL-60 PMA infectées (Rucks and Olson, 2005). La résistance des cellules HL-60 ND à l’injection de toxines n’est donc pas reliée à un défaut d’induction du SST3 de P. aeruginosa. Ceci peut apparaitre contradictoire avec le fait que le nombre de cellules HL-60 ND et HL-60 VitD3 associées aux bactéries est sensiblement différent. Il est donc très probable que l’association des bactéries aux cellules soit transitoire dans la mesure où le nombre de cellules HL-60 VitD3 associées à des bactéries (23 %) n’est pas directement relié au nombre de cellules injectées (entre 50 % à 90 %). Par des expériences d’étalement, Rucks et son équipe ont en revanche montré la présence d’une quantité un peu plus importante de bactéries associées aux cellules HL-60 ND qu’aux cellules HL-60 PMA (Rucks and Olson, 2005). Bien que ces résultats soient différents des nôtres (probablement en raison d’une souche différente de P. aeruginosa), ils prouvent encore une fois que l’adhérence des bactéries aux cellules HL-60 différenciées mesurée au bout de 3 h d’infection n’est pas corrélée à l’injection des toxines.
En savoir plus

235 En savoir plus

Caractérisation d’un processus symbiotique alternatif entre légumineuses et Bradyrhizobium  impliquant le système de sécrétion de type 3 (T3SS) mais pas la synthèse de facteurs Nods

Caractérisation d’un processus symbiotique alternatif entre légumineuses et Bradyrhizobium impliquant le système de sécrétion de type 3 (T3SS) mais pas la synthèse de facteurs Nods

Appendix, Fig. S7 ). As early as 3 wk after transformation, some roots expressing ernA displayed a succession of small bumps highlighted by strong DsRed fluorescence (Fig. 5B). After 7 wk of growth, a pronounced change in the root architecture was observed in 105 out of 135 ernA-overexpressing plants. This change was characterized by a large number of closely spaced swellings or protrusions all along the apical–basal axis of the root (Fig. 5 C and D). In root sections, 2 different types of protrusions were distinguishable. In the first type, the protrusions looked like emerging lateral roots whose de- velopment was interrupted (Fig. 5 E–H). This type of protrusion was located all around the transformed roots and contained central vascularization (Fig. 5H). In rare cases, new meristems were visible all along these lateral root-like structures (Fig. 5I). The second type of protrusion resembled nodule primordia (Fig. 5 J–N). These protrusions were generally located on one side of the root and were often associated with an accumulation of brownish compounds, sug- gesting the occurrence of a plant defense response (Fig. 5 J and K). These protrusions were also more round in shape and were associ- ated with central tissue composed of small dividing cells (Fig. 5 L–N). Occasionally, large tumor-like structures were also observed on plants overexpressing ernA (Fig. 5 O and P). Staining the nuclei with propidium iodide revealed that the structures were composed of an agglomeration of meristems (Fig. 5P). None of these phenotypes were observed in the 93 plants that were transformed with the empty vector (Fig. 5A). Altogether, these results demonstrate that, in the absence of bradyrhizobia, ErnA alone is capable of inducing cell divisions, ultimately leading to the initiation of new meristems. Discussion
En savoir plus

421 En savoir plus

Etude de la régulation du système de sécrétion de type 3 et du système de sécrétion de type 6 chez Pseudomonas aeruginosa : Approches de chémogénomique, mutagénèse aléatoire et étude d'isolat clinique

Etude de la régulation du système de sécrétion de type 3 et du système de sécrétion de type 6 chez Pseudomonas aeruginosa : Approches de chémogénomique, mutagénèse aléatoire et étude d'isolat clinique

Dans la nature, les mutations spontanées GacS/GacA sont très fréquentes chez les Pseudomonads de la rhizosphère lors des variations phénotypiques (van den Broek et al., 2005a). C’est un mécanisme permettant la cohabitation de deux populations ne produisant pas les mêmes métabolites secondaires. Ces mutations réversibles et aléatoires proviendraient d’un système de réparation MutS-dépendant défectueux. Chez la souche Pseudomonas sp. PCL1171, l’une de ces mutations (une délétion spontanée de 307 pb) requiert au préalable une mutation conduisant à une parfaite répétition de 10 pb (van den Broek et al., 2005b). Un mécanisme similaire causant la délétion aurait pu se produire dans CHA entre les deux répétitions imparfaites de 11pb (5’-CGGCCTGCCA/GG) flanquant les extrémités 3’ de gacS et 5’ de ldhA dans le génome de PAO1. Un autre exemple de l’instabilité de GacS/GacA est la souche P. fluorescens ou CHA0. Cette souche colonise les racines de plantes et les protège en libérant des métabolites secondaires antifongiques : on parle de biocontrôle. Dans cette souche, le système à deux composants est responsable de la production de ces métabolites et des mutants spontanés gacS et gacA apparaissent dans une population de forte densité (Bull et
En savoir plus

228 En savoir plus

Système de sécrétion de type IV et protéines à domaines ankyrines dans les interactions Wolbachia-arthropodes

Système de sécrétion de type IV et protéines à domaines ankyrines dans les interactions Wolbachia-arthropodes

Système de sécrétion de type IV et protéines à domaines ankyrines dans les interactions Wolbachia-arthropodes. Wolbachia est une bactérie Gram-negative intracellulaire modifiant la reproduction de nombreux arthropodes. Chez l’isopode Armadillidium vulgare, la souche wVulC entraîne la féminisation des mâles. Nous avons caractérisé deux opérons vir s’exprimant dans tous les tissus hôtes et codant un système de sécrétion de type IV (T4SS) pouvant permettre d’exporter des effecteurs bactériens vers le cytoplasme de l’hôte. La comparaison des séquences et de l’organisation des gènes de 37 souches de Wolbachia a révélé la forte conservation des deux opérons vir suggérant l’importance du T4SS dans la biologie de la bactérie. Nous avons également identifié, dans le génome en cours de séquençage de wVulC, 66 gènes codant des protéines à domaines ankyrines. Ces motifs forment des sites d’interactions protéine-protéine chez les eucaryotes et sont supposés être impliqués chez Wolbachia dans l’interaction avec des protéines de l’hôte. Nous avons montré qu’une des trois copies du gène pk2 de wVulC, n’est exprimée que chez des souches féminisantes mais chez aucune des 3 souches induisant l’incompatibilité cytoplasmique chez les isopodes terrestres. Ce produit du gène pk2 pourrait être impliqué dans la féminisation de l’hôte. Toutefois, nous avons réalisé des tests d’interaction par double-hybride en levures et par la méthode CRAfT (Cre-recombinase Reporter Assay for Translocation) entre les protéines du T4SS et cinq protéines à domaines ankyrines dont Pk2 afin de savoir si ces dernières étaient sécrétées par ce système. Les résultats montrent qu’aucun des cinq produits de gènes ank testés n’est sécrété par la bactérie mais se révèlent encourageants pour identifier les effecteurs de Wolbachia.
En savoir plus

252 En savoir plus

Caractérisation fonctionnelle et mécanisme de l'inhibition de ExsA, régulateur clef du Système de Sécrétion de Type III de Pseudomonas aeruginosa.

Caractérisation fonctionnelle et mécanisme de l'inhibition de ExsA, régulateur clef du Système de Sécrétion de Type III de Pseudomonas aeruginosa.

et al., 1997). En 2007, une étude in silico menée à partir de 212 génomes bactériens a identifié 1974 protéines de type A/X (Ibarra et al., 2008). La majorité (33,7%) de ces protéines régulent l’expression de gènes impliqués dans le catabolisme de source carbonée. Cette « sous-famille » inclue les protéines paradigmes AraC et XylS qui contrôlent respectivement le transport et le catabolisme du L-arabinose et la dégradation du toluène de E. coli (Ibarra et al., 2008; Lobell and Schleif, 1990) (Zhou et al., 1990). Nombreux de ces facteurs de transcription régulent d’autres processus métaboliques tels la réponse au stress (8.3%) et la virulence (11,7%) (Ibarra et al., 2008). Les protéines MarA, SoxS et Rob sont les régulateurs impliqués dans la réponse au stress de E. coli les mieux caractérisées. Il s’agit de monomères qui régulent la résistance aux antibiotiques ainsi que la tolérance aux solvants organiques et au stress oxydant (Martin et al., 2002). Les régulateurs A/X qui contrôlent la virulence bactérienne peuvent être divisés en deux groupes. Le premier groupe comprend les protéines qui contrôlent l’expression de plusieurs facteurs de virulence, comme ToxT qui régule l’expression de la toxine cholérique, de pilines et d’hémagglutinines de Vibrio
En savoir plus

272 En savoir plus

Mécanismes moléculaires impliqués dans la régulation post-traductionnelle du système de sécrétion du type VI chez Pseudomonas aeruginosa

Mécanismes moléculaires impliqués dans la régulation post-traductionnelle du système de sécrétion du type VI chez Pseudomonas aeruginosa

 ϭϲϰ for magD deletion, and only in PA01 for the whole operon deletion (∆operon). The fusion between the first 64 amino acids of MagD and mCherry protein was obtained by PCR amplification and cloning of the obtained fragment into pJN-mCherry (Casabona et al., 2013). For overexpression in E. coli, the magD gene lacking first 111 nucleotides was PCR amplified, sequenced and cloned as EcoRI- HindIII fragment into pETDuet-1 vector (Novagen). Overexpressed protein lacks first 37 amino-acids and harbors hexa-histidine sequence at N-terminus. magA, B, C, E and F genes were synthesised using E. coli codon usage and cloned into pUC57 by GeneScript (http://www.genscript.com). The sequences harbor NdeI and BamHI restriction sites at 5’ and 3’ ends, respectively, and are made so to encode proteins without signal peptide. For magB, the sequence encoding putative transmembrane helix was also excluded. All genes were cloned into pET15b for overexpression. For complementation, magD gene was synthetized by Proteogenix (http://www.proteogenix.fr/) and cloned into mini-CTX derivative pSW196 (Baynham et al., 2006) harboring arabinose-inducible promoter pBAD to drive magD expression. The rsmA gene was PCR amplified and cloned, after sequencing, into pIApX2 vector. As a control, pIApX2-GFP (Thibault et al., 2009) was introduced in the same P. aeruginosa strain and cultivated under same conditions. The ůist of primers used for amplifications are given in Supplementary Table 1.
En savoir plus

260 En savoir plus

ESX-4, un système de sécrétion mycobactérien ancestral, essentiel pour la croissance de Mycobacterium abscessus dans les phagocytes environnementaux et humains

ESX-4, un système de sécrétion mycobactérien ancestral, essentiel pour la croissance de Mycobacterium abscessus dans les phagocytes environnementaux et humains

Mabs ∆EccB mutant Mabs ESX-4 ESX-3 Figure 1. Le système de sécrétion de type VII (ESX-4) impliqué dans la virulence de Mycobacterium abscessus. A. Crible de survie intracellulaire chez l’amibe de 6 000 mutants de la banque de M. abscessus lors d’une co-culture en présence de l’amibe Acanthamoeba castellanii. La survie intracel- lulaire des mutants est évaluée par comptage des CFU (colony -forming unit) ; 136 mutants défectueux pour leur croissance intracellulaire (soit 2,3 % de la banque) ont été identifiés. Un second crible de survie intracellulaire, chez l’amibe et en présence de macrophages, a ensuite permis de confirmer l’atténuation de 47 mutants dont 12 portant des mutations localisées (y compris des doublons) dans le locus esx-4 du système de sécré- tion de type VII (SST7). Parmi ces 12 mutants, 9 présentent une insertion dans les gènes eccC 4 (esx-conserved component : 2 mutants-souches
En savoir plus

3 En savoir plus

L'étude des antimicrobiens comme modulateurs du système de sécrétion de type VI de vibrio cholerae

L'étude des antimicrobiens comme modulateurs du système de sécrétion de type VI de vibrio cholerae

Ainsi, un suivi de la croissance est effectué grâce à la prise de DO 600nm à intervalles réguliers puis une cinétique de sécrétion et de présence cellulaire de Hcp est réalisée grâce à la récupération de petites quantités de culture aux DO 600nm =1.5, 2 et 3. Les culots bactériens (représentatifs des protéines présentes dans les bactéries) et les surnageants (SN) de culture (représentatifs des protéines sécrétées) sont séparés par 5 minutes de centrifugation à 5500g. Les protéines du SN sont ensuite précipitées à 82.5 µg/mL de TCA O/N à 4°C puis centrifugées, afin de récupérer le culot de protéines sécrétées, à 20 600g pendant 20 minutes à 4°C. Les échantillons des culots bactériens et des SN sont ensuite suspendus dans du Laemmli 5% β-mercaptoéthanol (Bio-Rad), bouillis 5 minutes et chargés sur gel de polyacrylamide 13% et laurylsulfate de sodium (SDS). L’électrophorèse se poursuit pendant 1 heure 30 à 200V puis les protéines sont transférées sur une membrane de polyfluorure de vinylidène (PVDF) (Bio-Rad). Les protéines d’intérêt sont ensuite identifiées en utilisant leurs anticorps polyclonaux spécifiques obtenus chez le lapin et révélées grâce à l’anticorps secondaire anti- lapin couplé à la peroxydase de raifort (HRP) (Invitrogen) et la solution ECL prime (GE Healthcare) dont la chimioluminescence sera détectée sur films photo ou enregistrée par l’Amersham Imager 600 (GE Healthcare). À la suite des WB, les membranes sont colorées au bleu de Coomassie afin d’assurer un contrôle du chargement égalitaire entre les puits, permettant alors leur comparaison quantitative. Les anticorps primaires provenant d’un autre laboratoire (Pr. Sun Nyunt Wai, Umeå Universitet, Suède), leurs spécificités ont été auparavant vérifiées et validées. De plus, afin d’assurer l’absence de protéines cytoplasmiques dans les échantillons des surnageants de culture, un WB dirigé contre une protéine exclusivement cytoplasmique (CRP) a été réalisé sur les SN.
En savoir plus

221 En savoir plus

Identification et caractérisation des inhibiteurs de type 2 et 3 de la phosphatase de type 1 chez Plasmodium falciparum

Identification et caractérisation des inhibiteurs de type 2 et 3 de la phosphatase de type 1 chez Plasmodium falciparum

94 step for (targeting) the discovery of new means to control malaria. The PfI2 gene, in chromosome 3, encodes a protein of 144 amino acid related to I2 protein of different organisms, including human I2, which are known to inhibit PP1c activity in vitro. Of the three fundamental regions identified as binding motifs in I2 protein, specifically the KGILK, RVXF, and HYNE motifs, PfI2 contained only the degenerate RVXF ( 12 KTISW 16 ) and the 102 HYNE 105 sequences. The lack of KGILK in PfI2 was supported by bioinformatics analysis indicating the absence of this sequence in all open reading frames present in chromosome 3 and was further confirmed by a 5’cDNA walking approach. However, it is important to note that studies on the interaction of KGILK site in vertebrate I2 showed its involvement in the interaction with PP1 through the region of amino acids 50-59 in the PP1c (Hurley TD. 2007). Moreover, deletion of the N-terminal side of I2 containing this site and mutation of the first Lys or the Ile dramatically reduced the inhibition capacity of I2 (>500 fold decrease) (Yang J. 2000, Park IK & DePaoli-Roach AA. 1994 ). These observations emphasize the importance of this site in binding capacity and activity of vertebrate I2 which is a major difference with PfI2 lacking this motif. With respect to the RVXF site, vertebrate I2 did not contain the canonical motif falling within the consensus sequence [R/K]X0-1[V/I]X0-1[F/W]. However, subsequent studies on the crystal of PP1c-I2 revealed that the sequence KSQKW where Val/Ile residue is replaced by Gln docked in the PP1 groove which usually binds the RVXF motif (Hurley TD. 2007). Structure- activity studies on the implication of KSQKW site showed that the mutation of Tyr in mammalian or drosophila I2 drastically reduced the inhibitory activity of I2. It is worth noting that almost all I2 protein contain Gln at the position of Val/Ile. In P. falciparum, I2 protein does contain an Ile in the RVXF motif,
En savoir plus

174 En savoir plus

Etude hydraulique du système de pivot d'irrigation Type ANABIB

Etude hydraulique du système de pivot d'irrigation Type ANABIB

Figure I.2: Schéma plan d'un système pivot (6 tours mobiles) I.2.3.1. Principe général de conception Un système pivot est constitué par une conduite d'eau soutenue par des supports métalliques équipés de roues appelés tours mobiles. La partie de la machine comprise entre deux tours mobiles s'appelle travée. Chaque tour est dotée d'un moteur électrique dont la mise en marche provoque la rotation des roues. Celles-ci tournent perpendiculairement à la rampe et l'ensemble décrit un cercle. La conduite d'eau porte sur toute sa longueur, des organes d'arrosage appelées buses. A ses extrémités on trouve d'abord un pivot (ou tour centrale) à partir duquel la conduite est alimentée et autour duquel elle peut tourner, puis une conduite en aval appelée généralement le porte-à-faux. –les rampes pivotantes type ANABIB comportent plusieurs travées (de 1 à 10 ) suivant le cas, distantes de 46,8 à 52,6 mètres. L'ensemble du système pivot est rendu rigide grâce à l'existence d'un haubanage et des poutres en charpente métallique. Figure I.3.[02]
En savoir plus

67 En savoir plus

Arfaptine-1 et biogenèse des granules de sécrétion

Arfaptine-1 et biogenèse des granules de sécrétion

tré que, dans les cellules pancréa- tiques bêta, Arfaptine-1 contrôle spé- cifiquement la scission des vésicules d’insuline. Arfaptine-1 interagit avec la protéine Arf1 au niveau du réseau transgolgien et empêche l’activation de ses effecteurs, comme la phospho- lipase D [11] . La stimulation physio- logique de l’activité de PKD1 conduit à la phosphorylation d’Arfaptine-1 et à sa redistribution dans le cyto- plasme. La protéine Arf1 ainsi activée permet au complexe de scission de détacher les vésicules de sécrétion du réseau transgolgien et leur transport vers la surface cellulaire. Nous avons pu montrer, d’autre part, que la pré- sence d’une forme non phosphorylable d’Arfaptine-1 (mutation de la sérine 132 en alanine) inhibe complè tement la formation de vésicules de sécrétion
En savoir plus

3 En savoir plus

Exemples d'ajustement des distributions Pearson type 3, Log-Pearson type 3, Gamma et Log-Gamma aux débits de crue à cinq rivières du Québec.

Exemples d'ajustement des distributions Pearson type 3, Log-Pearson type 3, Gamma et Log-Gamma aux débits de crue à cinq rivières du Québec.

Record Number: 1140 Author, Monographic: Bobée, B.//Boucher, P. Author Role: Title, Monographic: Exemples d'ajustement des distributions Pearson type 3, log-Pearson type 3, gamma et log-gamma aux débits de crue à cinq rivières du Québec Translated Title:

145 En savoir plus

Existence, unicité et stabilisation d’un système de type Timoshenko

Existence, unicité et stabilisation d’un système de type Timoshenko

ρ 1 ϕ tt − K(ϕ x + ψ) x = 0, ρ 2 ψ tt − bψ xx + R 0 t g (t − s)ψ xx (s) ds + K(ϕ x + ψ) = 0, (3) dans (0, L) × (0, +∞), avec des conditions aux limites homogènes, et ont démontré, en utilisant la techniques des multiplicateurs, que le système (3) est uniformément (expo- nentiellement ou polynomiale-ment) stable si et seulement si les vitesses des ondes sont égales (K/ρ 1 = b/ρ 2 ) et g décroit uniformément. Précisément, ils ont prouvé la décrois-

48 En savoir plus

Système éducatif français, système éducatif finlandais, pédagogie Freinet : quelles places pour la participation orale en cycle 3 ?

Système éducatif français, système éducatif finlandais, pédagogie Freinet : quelles places pour la participation orale en cycle 3 ?

passages de classe qui me paraissaient intéressants. Cependant, comme je ne m'intéressait pas aux contenus des disciplines en soi, la langue n'a pas était une réelle barrière pour mon observation. En ce qui concerne mon stage en école Freinet, je l'ai obtenu lors du 50ème congrès de l'ICEM – Pédagogie Freinet qui s'est tenu du 23 au 26 août 2011 à l'Université Lille3 et auquel j'ai participé. J'ai assisté à de nombreux ateliers pendant ces quatre jours de congrès, dont l'un était animé par le professeur des écoles Amar Trabelsi et la directrice d'école Françoise Salmon, tout deux de l'école Labori à Paris. Lors de cet atelier, ils ont présenté les projets qu'ils mettaient en place concernant la participation collective des enfants à la gestion des activités, des apprentissages et de la vie sociale. Comme la présentation de leurs outils pédagogiques m'avait très intéressée concernant la participation orale, je les ai sollicité après leur présentation afin de faire une demande de stage, qu'ils ont aussitôt acceptée. Tout comme l'école Elaïntarha, j'y ai passé deux semaines du 05 mars au 09 mars 2012 et du 10 avril au 13 avril 2012, dans le cadre des stages obligatoires de ma formation. L'école Labori où tous les enseignants y pratique la pédagogie Freinet, est située à Porte de Clignancourt à Paris. Elle est donc située dans un quartier défavorisé, où il y a peu de mixité sociale. C'est une école classée en Réseau Ambition Réussite (RAR). J'ai donc observé dans la classe d'Amar Trabelsi, enseignant dans une classe de cycle 3 (CE2, CM1, et CM2) de 20 élèves.
En savoir plus

55 En savoir plus

Interactome des antigènes protecteurs V de Pseudomonas aeruginosa et de Yersinia pestis : Mécanisme d'assemblage et interaction avec l'aiguille de sécrétion de type III

Interactome des antigènes protecteurs V de Pseudomonas aeruginosa et de Yersinia pestis : Mécanisme d'assemblage et interaction avec l'aiguille de sécrétion de type III

FIGURE 6. PcrVL276D and V255D/L262D mutants are impaired in their post-secretory role in vivo, which correlates with inefficient oligomerization. A, loss of T3SS activity was assessed by infection of macro- phages. Lactate dehydrogenase release of infected cells was measured at 3 h post-infection. P. aeruginosa strains PcrV ⌬Cter, PcrVL276D, and PcrVV255D/L262D are noncytotoxic. B, global functionality of the type III machinery was checked by Western blotting on secreted proteins PopB and PcrV following in vitro induction of the system. C, translocon insertion capacity of two noncytotoxic PcrV mutants. Hemoglobin release was meas- ured at 1 h post-infection. The presence of PcrV, PopB, and PopD in membrane fractions of RBC was revealed by immunodetection. Mutants are nonhemolytic and less efficient in inserting translocon proteins in cell mem- branes. Negative control was obtained from noninfected cells (N.I.). D, capacity of oligomerization of PcrVL276D and PcrVV255D/L262D was assessed by pH treatment followed by SEC. Chromatograms of PcrV mutants are overlaid with the chromatogram of pH-treated wild-type PcrV. Mutants are less efficient in forming the high molecular weight oligomeric forms of PcrV.
En savoir plus

231 En savoir plus

Incrétines, sécrétion d’insuline et diabète

Incrétines, sécrétion d’insuline et diabète

Les hormones gluco-incrétines GIP et GLP-1 jouent de multiples rôles dans les mécanismes de l’homéostasie glucidique et énergétique, notamment dans la potentia- lisation de la sécrétion d’insuline induite par le glucose et le maintien de la fonction différenciée des cellules β pancréatiques. D’autres rôles, mieux connus pour le GLP- 1, indiquent une participation de ce peptide dans la vidange gastrique, le contrôle de la prise alimentaire et des mécanismes de glucodétection contrôlant l’utilisa- tion de glucose par les tissus périphériques et l’inhibition de la sécrétion de glucagon. Enfin, le GLP-1 a une action antidiabétique extrêmement intéressante puisqu’il agit aussi bien au niveau de la sécrétion d’insuline - mais sans risque d’hypoglycémie - qu’au niveau du contrôle de
En savoir plus

4 En savoir plus

Le récepteur de type 3 des FGF (FGFR3) : de la chondrodysplasie… au cancer de la vessie

Le récepteur de type 3 des FGF (FGFR3) : de la chondrodysplasie… au cancer de la vessie

3. Webster MK, Donoghue DJ. FGFR activation in skeletal disorders : too much of a good thing. Trends Genet 1997 ; 13 : 178-82. 4. Chesi M, Nardini E, Brents LA, et al. Frequent translocation t(4 ;14)(p16.3 ;q32.3) in multiple myeloma is associated with increased expression and activating mutations of fibroblast growth fac- tor receptor 3. Nat Genet 1997 ; 16 : 260-4 5. Richelda R, Ronchetti D, Baldini L, et al. A novel chromosomal translocation t(4 ; 14)(p16.3 ; q32) in multiple myeloma involves the fibroblast growth-factor receptor 3 gene. Blood 1997 ; 90 : 4062-70.

4 En savoir plus

Le système GABAergique du syndrome du X fragile et de la neurofibromatose de type I

Le système GABAergique du syndrome du X fragile et de la neurofibromatose de type I

les tumeurs cutanées. Les tâches pigmentées, ou tâches café au lait, sont de couleur marron clair, sans relief, de tailles (0,5 cm dans l’enfance ; 1,5 cm à l’âge adulte) et de formes variables. Elles peuvent apparaitre à n’importe quel endroit sur le corps et sont présentes chez presque toutes les personnes atteintes de la NF-1. Les tâches lenticulaires, ou lentigines, ont l’aspect de taches de rousseurs, avec un diamètre inférieur à 3 mm, mais sont localisées sous les bras, dans le pli de l’aine et au niveau du cou. Une pigmentation plus diffuse et brune peut également être présente. Les tumeurs cutanées se distinguent en deux catégories; les neurofibromes et les neurofibromes plexiformes. Ainsi, les neurofibromes sont des tumeurs bénignes qui peuvent être cutanées ou sous-cutanées. Les neurofibromes sous-cutanés ont plus de risques de se transformer en tumeurs malignes. Quant aux neurofibromes plexiformes, ils peuvent également être cutanés ou sous-cutanés. Ils sont souvent plus volumineux, plus fibreux et durs, et se retrouvent au niveau des paupières, des membres ou du tronc. Ceux-ci sont plus à risque de dégénérer en cancer (Wolkenstein, 2006).
En savoir plus

102 En savoir plus

Étude de la sécrétion de la prosomatostatine humaine dans les cellules AtT20

Étude de la sécrétion de la prosomatostatine humaine dans les cellules AtT20

Les vésicules enrobées de clathrine sont impliquées dans le transport des protéines à partir du TGN vers les lysosomes ainsi que vers la membrane plasmique pour les protéines de la voie [r]

154 En savoir plus

Show all 10000 documents...