Système de classement

Top PDF Système de classement:

Étude et recherche d'une solution au système de classement des contrats au sein du pilotage informatique

Étude et recherche d'une solution au système de classement des contrats au sein du pilotage informatique

Le pilotage informatique recherche un système de classement plus simple et plus homogène, dans le but de faciliter la consultation des documents papiers. et numériques[r]

66 En savoir plus

Pour un système de classement de la théologie

Pour un système de classement de la théologie

Nous avons etendu un peu la notion et avons introduit une sous- classe Lb "Le culte des saints et de leurs reliques" dans laquelle nous classons des ouvrages generaux sur le de[r]

47 En savoir plus

Classement et rangement : mise au jour de genèses instrumentales

Classement et rangement : mise au jour de genèses instrumentales

Classement, classification et rangement au sein du dispositif CDI Le système de classement (ou "plan de classement") permet de retrouver facilement et rapidement un document et offre aux lecteurs de remettre eux-mêmes les documents consultés à leur place. Il assigne à chaque document une place unique, est extensible pour pouvoir accueillir de nouveaux documents et de nouvelles thématiques. Le classement consiste à attribuer au document une place précise au sein d’un dispositif documentaire. Cette opération matérielle suit généralement, depuis le libre accès aux fonds documentaires, un classement par sujets lequel s’est développé suivant un outil intellectuel, premier type de langage documentaire que l’on qualifie de classificatoire. Les langages classificatoires permettent d’octroyer un indice à chaque document en fonction de son sujet dominant ; cet indice, qui sert à construire la cote du document, c’est-à-dire l’indication de sa place dans l’espace documentaire, se présente sous forme abrégé, généralement numérique : c’est la classification 2 . Quel que soit le système de classement en vigueur, c’est la cote qui indique l’ « adresse » du document c’est à dire la place qu’il occupe au sein du dispositif documentaire. Cependant, certains dispositifs ne suivent pas ce principe de classement unique en offrant différents types de classement selon le statut, le support ou encore les différents moments de leur diffusion. Un classement est en partie tributaire de la connaissance de la classification, de ce langage documentaire à la fois outil professionnel et savoir disciplinaire en information- documentation dont l’historique, la philosophie n’est pas neutre et induit la manière dont les savoirs sont organisés (Fabre, Couzinet, 2008). Ainsi, nous pensons que le dispositif documentaire n’est pas simple support à l’apprentissage de méthodes d’accès au savoir, mais intrinsèquement mêlé à la construction de la culture informationnelle. Pilier de compréhension du savoir, il apparaît capable d’aider à la construction individuelle des connaissances et par là même, plus largement, d’éclairer, pour tout citoyen, l’organisation globale des savoirs (Fabre, Couzinet, 2008). Cependant ce dispositif en mettant en œuvre un
En savoir plus

10 En savoir plus

La procédure de classement au titre des sites patrimoniaux remarquables

La procédure de classement au titre des sites patrimoniaux remarquables

– proposition d’un projet de classement avec un périmètre défini sur la base d’une étude préalable. Cette proposition est faite par l’autorité compétente en matière de PLU, de document en tenant lieu ou de carte communale ou après son accord lorsque cette dernière n’est pas à l’initiative de la proposition 1 ; 1 Le ministre chargé de la culture demande l’accord de l’autorité compétente en matière de PLU, de document en tenant lieu ou de carte communale lorsque cette dernière n’est pas à l’initiative de la proposition. Cet accord est réputé donné à défaut de réponse dans les
En savoir plus

2 En savoir plus

Mettre en oeuvre un plan de classement BAO#18

Mettre en oeuvre un plan de classement BAO#18

UNE LOGIQUE DE SÉLECTION ET DE RASSEMBLEMENT +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Il s’agissait de trouver, dans un espace restreint, un équilibre entre un fonds de collection « stable » composé d’ouvrages dits de référence (diction- naires, études fondamentales, auteurs majeurs du secteur) et un ensem- ble plus provisoire d’ouvrages spécifiques ou pointus figurant dans les bibliographies des agrégations, ou bien recommandés par les enseignants et demandés par les élèves. La construction de la bibliothèque de travail devait ainsi s’appuyer sur deux principes : un principe de sélection, tant au niveau des acquisitions que du déploiement des ouvrages en salle, avec un rôle central conféré aux enseignants ; un principe de rassemble- ment efficace des documents afin de limiter les déplacements, mais aussi d’appréhender globalement un ensemble de documents dont la proximité fait « sens » pour une question à traiter ou une recherche à mener. La « prégnance » de la classification Dewey et de son encyclopédisme, la volonté aussi du bibliothécaire de classer pour que le plus grand nombre de lecteurs puissent s’y retrouver, font souvent oublier qu’une biblio- thèque, c’est aussi l’ensemble des bibliothèques particulières que les lecteurs se constituent et s’approprient virtuellement ou physiquement, l’usage recréant spontanément son propre classement, peut-être rudimentaire aux yeux du professionnel mais fort efficace, au moins pour un besoin précis. À cet égard, le choix d’une classification comme la Dewey pour recoter les collections classées en alphanumérique présentait des incon- vénients majeurs aux yeux de certains enseignants :
En savoir plus

204 En savoir plus

Classement en présence de critères multiples : SPARTE-II

Classement en présence de critères multiples : SPARTE-II

La quatrième partie propose une procédure de classement à partir des graphes correspondant à la relation précédemment définie. La cinquième partie, propose un exemple[r]

34 En savoir plus

Les effets du classement au titre des sites patrimoniaux remarquables

Les effets du classement au titre des sites patrimoniaux remarquables

Le classement au titre des sites patrimoniaux remarquables rend inapplicable la protection au titre des sites inscrits et la protection au titre des abords des monuments historiques à l’intérieur du périmètre du site patrimonial remarquable (articles L. 621-30 et L. 632-3 du code du patrimoine). La protection au titre des sites classés est applicable dans le périmètre des sites patrimoniaux remarquables, les deux servitudes d’utilité publique s’appliquent donc dans le cadre de l’instruction des demandes d’autorisation de travaux.

2 En savoir plus

Contribution à la proposition de classement de l'Ayahuasca dans la liste des stupéfiants

Contribution à la proposition de classement de l'Ayahuasca dans la liste des stupéfiants

Dans les sociétés traditionnelles, la maladie peut être causée par une défaillance physique, une incidence psychique, des origines surnaturelles voire encore par une[r]

178 En savoir plus

Débat : Classement de Shanghai, un palmarès pas très classe !

Débat : Classement de Shanghai, un palmarès pas très classe !

communiquent sur ces classements ne peut qu’augmenter ce véritable cercle vicieux qui transforme le classement d’un simple outil en un objectif stratégique. On ne devrait pas commenter la place de nos universités dans ces classements avec un vocabulaire sportif : les universités ne sont pas dans un championnat.

1 En savoir plus

Réseaux de distribution : classement en ou hors volume chauffé

Réseaux de distribution : classement en ou hors volume chauffé

Lorsque les réseaux sont intégrés dans les parois séparant un volume chauffé d'un volume non chauffé ou l'extérieur, le réseau est considéré comme dans le volume chauffé si[r]

6 En savoir plus

Classement et rangement : mise au jour de genèses instrumentales

Classement et rangement : mise au jour de genèses instrumentales

la logique de ce rangement ni du classement choisi, ni même préciser les éléments de savoir qui permettraient d’identifier la différence entre ces deux types de documents, classés dans des espaces différents du fait de l’information qu’ils contiennent : une information utile de l’ouvrage documentaire vs une information culturelle, information littéraire contenue dans le roman, qu’elle qualifie de « livre de loisir ». L’ artefact lieu prend le pas sur l’artefact document, le lieu est alors associé à un type d’usage et c’est ce qui est mis en avant dans le repérage de l’organisation de l’espace. Ainsi est imposée une forme de pensée sans qu’elle soit explicitée ; la place des bandes-dessinées à part, à support particulier, mobilier particulier qui induit une hiérarchie dans les types de documents et par conséquent sur le type d’information proposée. De la même manière, « Les périodiques, revues mensuelles sont placés ici mais, les journaux, les quotidiens sont sur l’estrade à côté des romans, là-haut ». Là encore, il n’y a pas d’explication précise sur la séparation de ces documents, ni sur le type d’information, ni sur le critère de la périodicité qui pourtant justifie le classement.
En savoir plus

10 En savoir plus

Contribution au classement statistique mutualisé de messages électroniques (spam)

Contribution au classement statistique mutualisé de messages électroniques (spam)

– Les proc´edures de s´election d’attributs constituent des traitements lourds et il vaut mieux les int´egrer dans l’apprentissage si on veut les utiliser ; – Il ne faut pas exclure les termes neutres (stop words). Plusieurs autres r´esultats de recherche concernant l’utilisation de SVMs pour le filtrage de spam ont ´et´e publi´es par la suite. Kolcz [148] a ´etudi´e la prise en compte des erreurs de classi- fication sp´ecifiques ` a chaque classe. Islam [131] a propos´e une m´ethode de s´election d’attributs. Malgr´e l’efficacit´e constat´ee, les SVMs restent des algorithmes non triviaux `a mettre en oeuvre et consommateurs de ressources. Des impl´ementations efficaces ont ´et´e propos´ees, par exemple, par Joachims [137] [139] et Bordes [29], pour des SVMs lin´eaires dans un contexte g´en´eral de classement. Pour l’apprentissage et le classement en ligne de spams, Sculley [229] a propos´e l’uti- lisation de ROSVMs (Relaxed Online SVMs), une simplification limitant le nombre d’it´erations de l’algorithme d’optimisation et d’exemples avec une efficacit´e de classement qui restait encore proche de celle que l’on peut obtenir sans simplification.
En savoir plus

257 En savoir plus

Revue consommation / Notation et classement : deux méthodes de recueil de données

Revue consommation / Notation et classement : deux méthodes de recueil de données

Cependant, le recueil de données sous forme de notes ou de classement présente deux avantages essentiels : il permet de représenter l’ensemble du phénomène étudié de façon synthétique [r]

26 En savoir plus

Les titres hybrides : de leur émission à leur classement comptable. Un enjeu de contrôle ?

Les titres hybrides : de leur émission à leur classement comptable. Un enjeu de contrôle ?

12 La norme IAS 32 proposait un cadre pour la classification des instruments financiers permettant de traiter les obligations convertibles en tant qu’instruments financiers composés. Les composantes de dettes et de fonds propre sont classées selon deux caractéristiques distinctes. La composante de dettes est calculée à travers l’actualisation des flux de trésorerie futurs à un taux du marché. La composante capitaux propres est mesurée comme un résidu, par différence entre la valeur nominale et la valeur actualisée. Ainsi, si l’on fait référence aux OC comme étant un exemple révélateur des problèmes de classement des autres catégories de titres hybrides, on se rend compte que l’on a affaire à des instruments composés, imposant une comptabilisation distincte entre la dette et les fonds propres due à l’option de conversion. Ce point peut être mis en exergue lorsque l’on compare les textes comptables de quelques pays qui ne proposent pas tous, en matière de classification et de comptabilisations différentes, le même traitement que l’IASB (tableau 3).
En savoir plus

28 En savoir plus

Classifier les œuvres d’art : catégories de savoirs et classement de valeurs

Classifier les œuvres d’art : catégories de savoirs et classement de valeurs

caractérisant les œuvres et les documents sur l’art en rejoignant parfois les classifications générales ou en proposant, d’autres fois, des classifications spécifiques. Ontologies et valeurs De l’acte de nommer à celui de classer, la liste seule ne suffit pas, il lui faut d’autres opérateurs et une forme de critériologie pour organiser des matériaux intellectuels en un système cladistique ou de divisions. Progressivement, la constitution de banques de données, de sites, de bibliothèques numériques et de portails sur l’art permettent de saisir avec plus d’acuité ce que les classifications impliquent en amont pour la définition des termes et des catégories qui réunissent et séparent les œuvres. Même s’il peut paraître prématuré de parvenir à une interopérabilité efficace, le travail sur les ontologies peut prendre en compte ici avec pertinence l’histoire de l’organisation des savoirs quand ceci se précise avec le Web sémantique.
En savoir plus

11 En savoir plus

Le cochon dans les listes lexicales: quelles logiques de classement?

Le cochon dans les listes lexicales: quelles logiques de classement?

41 Mot d’enfant cité par Victor Hugo, L’Art d’être grand-père. IV. Le Poème du Jardin des Plantes. III. Ce que dit le public (15 août 1874): “CINQ ANS, regar- dant l’éléphant: ‘Il a des cornes dans la bouche’.” Poplin 2000:5, met en lumière un “système des bêtes à cornes” englobant les porteurs d’appendices frontaux (bovins, moutons, chèvres, antilopes) et les animaux à longues dents saillantes (éléphants et porcins mâles). Bien entendu, dans la liste lexicale ur 5 -ra, le rap-

21 En savoir plus

Débat : Classement de Shanghai, un palmarès pas très classe !

Débat : Classement de Shanghai, un palmarès pas très classe !

université. Globalement, ce classement favorise les universités qui sont fortes en sciences expérimentales et de pays où l’on parle l’anglais. Sa méthodologie soulève aussi les critiques, sur le plan de la bibliométrie, de ses indicateurs, imparfaits et biaisés , de la

2 En savoir plus

APPROCHE PATRIMOINIAL pour le classement du vieux port d’oran

APPROCHE PATRIMOINIAL pour le classement du vieux port d’oran

45 III. Le classement du vieux port III.1.1 Motivation de la protection : Le vieux port a été classé par arrêtés du 6 aout 1932. Le classement comprends le plan d’eau et les quais jusqu’aux façades. La motivation du classement est la suivante :Mettre ce site à l’abri de tous les projets qui surgissent périodiquement et menacent de l’altérer est la raison de la demande conjointe de classement du Conseil Municipal et de la Commission des Sites .Le Ministre des Travaux Publics s’oppose à tout classement afin de ne pas entraver les opérations commerciales tandis que le Ministre des Finances pense que le classement apporterait de sérieuses restrictions aux droits de l’Etat entraînant une réduction sensible de ses revenue .
En savoir plus

92 En savoir plus

Le cochon dans les listes lexicales: quelles logiques de classement?

Le cochon dans les listes lexicales: quelles logiques de classement?

41 Mot d’enfant cité par Victor Hugo, L’Art d’être grand-père. IV. Le Poème du Jardin des Plantes. III. Ce que dit le public (15 août 1874): “CINQ ANS, regar- dant l’éléphant: ‘Il a des cornes dans la bouche’.” Poplin 2000:5, met en lumière un “système des bêtes à cornes” englobant les porteurs d’appendices frontaux (bovins, moutons, chèvres, antilopes) et les animaux à longues dents saillantes (éléphants et porcins mâles). Bien entendu, dans la liste lexicale ur 5 -ra, le rap-

21 En savoir plus

Lexique et classement en parties du discours dans Orfeo

Lexique et classement en parties du discours dans Orfeo

Nous détaillons dans ce qui suit les choix qui ont présidé au classement des items lexicaux en parties du discours et par voie de conséquence la structure générale du lexique qui a servi de base aux annotations morphosyntaxiques manuelles et semi- automatiques du Corpus d’Étude du Français Contemporain issu du projet Orféo. Nous montrerons que les réflexions sur la constitution d’un outil peuvent amener à discuter et à renouveler des questions importantes de description du français. Nous terminerons en évoquant les perspectives d’amélioration de l’outil rendues possibles par sa mise à disposition sur le site www.ortolang.fr, où sont rassemblées de nombreuses ressources sur la langue française. La liste des étiquettes avec leur nom complet est donnée en annexe.
En savoir plus

17 En savoir plus

Show all 3832 documents...