stratégies de régulation

Top PDF stratégies de régulation:

Servir les clients avec le sourire : un cadre motivationnel pour mieux prédire les stratégies de régulation émotionnelle

Servir les clients avec le sourire : un cadre motivationnel pour mieux prédire les stratégies de régulation émotionnelle

Les résultats révèlent que la théorie de l’autodétermination s’applique au travail émotionnel. En effet, les analyses factorielles confirmatoires soutiennent globalement la structure dimensionnelle. De plus, les corrélations entre les niveaux motivationnels rapprochés sont élevées alors que les corrélations entre niveaux plus éloignés sont non significatives ou inversement reliées, soutenant ainsi globalement le continuum de l’autodétermination (Gagné & Deci, 2005). Ces résultats sont valables à la fois pour la motivation à exprimer les émotions positives et pour la motivation à supprimer les émotions négatives. Par contre, deux corrélations s’avèrent problématiques, soit celles entre les motivations « intégrée » et « introjectée », tant pour la motivation à exprimer des émotions positives que la motivation à supprimer les émotions négatives. Il était attendu que ces corrélations soient inversement corrélées ou non significatives or, elles sont significatives et positivement corrélées. Ces résultats peuvent s’expliquer par la difficulté à différencier ces deux types de motivation par les répondants. En effet, la motivation introjectée sous-tend une certaine affectivité chez l’employé. Celle-ci a pu être confondue par les répondants avec les émotions impliquées dans les stratégies de régulation émotionnelle. Les études futures devraient s’attarder à cette relation entre les deux dimensions.
En savoir plus

16 En savoir plus

Gestion des développements d'algues benthiques en canaux : modèles pour des stratégies de régulation hydraulique

Gestion des développements d'algues benthiques en canaux : modèles pour des stratégies de régulation hydraulique

Les systèmes hydrauliques aménagés sont gérés grâce à des stratégies de régulation dont l'objec- tif est principalement de satisfaire une demande en eau en maximisant l'ecience hydraulique du réseau (part d'eau utilisée à la parcelle sur l'eau délivrée). La régulation hydraulique s'est sophistiquée au cours des dernières décennies avec les progrès de l'automatique et des outils numé- riques : vannes automatisées, régulation centralisée, algorithmes de régulation... (Ruiz-Carmona et al., 1998). Cependant, la gestion de ces systèmes articialisés ne se résume pas seulement au contrôle des ux d'eau mais s'étend par exemple à la gestion des sédiments dans les réseaux d'as- sinissement et de drainage, avec le curage hydraulique (Dettmar et Staufer, 2005; Williams et al., 2009). La re-création de la dynamique du transport solide est également une stratégie en explo- ration pour la restauration des habitats écologiques dans les cours d'eau naturels (Wilcock et al., 1996; Robinson et al., 2004). De telles stratégies sont aussi étudiées pour la gestion des végétaux aquatiques (Batalla et Vericat, 2009). De plus, l'impact structurant des conditions hydrauliques sur les communautés algales est avéré (Tornès et Sabater, 2010; Hancock et Boulton, 2005). L'intégration de considérations écologiques et relatives à la qualité de l'eau dans les stratégies de régulation hydraulique apparaît comme le prochain pas vers des méthodes de gestion de plus en plus intégrées. La gestion du compartiment écologique des hydrosystèmes a pris une importance considérable ces dernières années. D'une part sur la question spécique de la ressource en eau, en raison du renforcement du cadre législatif au niveau européen (Directive Cadre Européenne) qui impose des objectifs ambitieux de bon état écologique. D'autre part, la ressource en eau est liée aux enjeux environnementaux actuels associés à la biodiversité et au concept de développement durable. Pour les systèmes articiels, ce contexte réglementaire s'associe aux enjeux directement liés aux usagers : ceux-ci concernent d'une part les préoccupations sanitaires (potabilisation), et d'autre part l'inscription dans une démarche d'amélioration en continu et de qualité (manage- ment et certications environnementales). L'intégration de la qualité dans les modes de gestion est maintenant en cours.
En savoir plus

226 En savoir plus

Trajectoires développementales des affects, stratégies de régulation et traits de personnalité

Trajectoires développementales des affects, stratégies de régulation et traits de personnalité

Problématique & Hypothèses L’objectif est d’étudier l’évolution avec l’âge caractéristiques individuelles : la personnalité (l’extraversion, le névrosisme et le caractère consciencieux), les affects et les stratégies de régulation. Nous faisons les hypothèses suivantes :

1 En savoir plus

Quels profils caractérisés par l'humeur, l'activation comportementale et les stratégies de régulation émotionnelle pouvons-nous identifier dans une population adulte ?

Quels profils caractérisés par l'humeur, l'activation comportementale et les stratégies de régulation émotionnelle pouvons-nous identifier dans une population adulte ?

Tolérance à la détresse Stratégies de régulation émotionnelle Haute // Symptomatologie dépressive et anxieuse Non adaptatives // Symptomatologie dépressive Ruminations Dramatisation[r]

50 En savoir plus

Le rôle des stratégies de régulation des affects (SRA) dans les changements personnels tels que perçus par des hommes qui consultent individuellement un professionnel de la relation d'aide

Le rôle des stratégies de régulation des affects (SRA) dans les changements personnels tels que perçus par des hommes qui consultent individuellement un professionnel de la relation d'aide

25 Qu’est-ce que réguler une émotion ? La RÉ est un processus qui consiste, pour l’humain, à agir de manière consciente ou non de façon à maintenir ou modifier l’état émotionnel. Pour parvenir à moduler l’état émotionnel, la RÉ doit modifier au moins un aspect de la dynamique émotionnelle, soit la latence (temps de réaction), le temps d’élévation, la magnitude (ou l’intensité de la réaction), la durée, l’expérience subjective (type d’émotions), les sensations physiques et les comportements associés (J. J. Gross, 2015a, 2015b; J. J. Gross et Thompson, 2007). Cette définition amène quatre précisions. La première concerne le concept de régulation. Il s’agit d’une traduction littérale de l’expression anglophone emotion regulation. Dans cette langue, regulation a le sens de monitoring ou, en français, de modulation ou d’ajustement. Il ne faut pas confondre régulation avec régulariser ou normaliser. La régulation ne vise pas à normaliser les émotions, mais à les moduler dans le sens et selon l’intensité désirée. Les trois autres précisions sont amenées par J. J. Gross et Thompson (2007). La deuxième est qu’autant les émotions négatives que les émotions positives peuvent être régulées, soit en diminuant, en augmentant ou en maintenant leur intensité. Il est aussi possible d’en modifier la nature. Cela signifie que la finalité de la RÉ n’est pas de neutraliser les émotions, mais de les moduler de façon à ce que l’état émotionnel favorise l’atteinte des buts. La troisième précision est que la conscience et la non-conscience des SRÉ se situent sur un continuum. On peut donc être non conscient, moyennement conscient ou très conscient des gestes qu’on pose pour réguler une émotion. La quatrième précision est qu’une stratégie de régulation des émotions n’est ni adaptée ni inadaptée en soi, mais doit être évaluée en fonction du but poursuivi. Dans certains contextes, contenir sa colère est une réponse adaptée alors que l’exprimer ouvertement peut être adapté dans d’autres contextes (J. J. Gross, 2015a, 2015b; J. J. Gross et Thompson, 2007) 3 .
En savoir plus

268 En savoir plus

Développer l’autonomie chez des élèves de 4e d’E.R.E.A. ayant des besoins éducatifs particuliers métacognitifs et motivationnels par le biais du développement des stratégies de régulation métacognitive

Développer l’autonomie chez des élèves de 4e d’E.R.E.A. ayant des besoins éducatifs particuliers métacognitifs et motivationnels par le biais du développement des stratégies de régulation métacognitive

(documents annexes n°3, 4 et 10), je suis en mesure de constater que les élèves progressent. Ces deux séquences et les moyens mis en œuvre ont permis aux élèves de se libérer de l’emprise de l’enseignant pour entrer dans la tâche. Les élèves sont davantage acteurs de l’apprentissage. Ils n’attendent plus « la méthode » à appliquer. Ces stratégies représentaient un vrai besoin pour les élèves car leur connaissance en était limitée voire inexistante. Aujourd’hui, ils explorent et adoptent de nouvelles pratiques comme le questionnement, la recherche, le tâtonnement, le passage par l’erreur, l’analyse, le contrôle, la régulation, l’autoévaluation. Ils s’engagent plus facilement et avec plus d’implication dans la tâche. Ils font preuve d’initiative, de persévérance dans les tracés géométriques, d’organisation. Cela a amélioré leur sentiment de compétence. Ils échangent entre eux sur une situation d’apprentissage.
En savoir plus

57 En savoir plus

Anxiété, dépression et partage social des émotions : Des stratégies de régulation émotionnelle interpersonnelle spécifiques

Anxiété, dépression et partage social des émotions : Des stratégies de régulation émotionnelle interpersonnelle spécifiques

Résumé : Les états anxieux et dépressifs représentent respectivement 12% de la population générale. Ils sont associés à des dimensions d’alexithymie et notamment aux difficultés de verbalisation des émotions (Berthoz et coll., 1999). L’objectif de cette recherche est d’identifier les relations pouvant exister entre l’anxiété, la dépression et le partage social des émotions considéré comme un processus de régulation émotionnelle interpersonnelle (Rimé, 2007). La méthodologie quantitative prend appui sur un échantillon de 107 patients de médecine générale et d’individus tout-venant (H/F), caractérisés par la présence ou l’absence d’anxiété état et de dépression état. Nous avons évalué les états anxieux et dépressifs (HAD) et les composantes du partage social des émotions (échelle de PSE). Les résultats montrent l’existence de relations positives entre l’inhibition du partage social émotionnel et l’anxiété état, et entre l’inhibition d’une partie seulement du vécu émotionnel lors du partage et le niveau de dépression. Il semble que dans le premier cas il s’agit d’une stratégie visant à éviter la réactivation du vécu émotionnel alors que dans le deuxième cas, l’individu chercherait davantage à se préserver d’une vision négative de soi.
En savoir plus

14 En savoir plus

Santé mentale de réfugiés bhoutanais, leurs stratégies de régulation émotionnelle et leurs besoins psychosociaux spécifiques : une étude exploratoire

Santé mentale de réfugiés bhoutanais, leurs stratégies de régulation émotionnelle et leurs besoins psychosociaux spécifiques : une étude exploratoire

Le but premier de cette étude était d’explorer et de décrire les difficultés et les besoins en soutien psychologique et psychosocial des réfugiés bhoutanais établis à Sherbrooke selon leur perspective et celle d’une intervenante régulièrement en contact avec leur communauté. L’étude visait également à explorer leur perspective sur la conception et l’expression de la souffrance psychologique et le sens donné à celle-ci, sur la régulation émotionnelle et la recherche d’aide, sur l’expérience d’intervention psychosociale et de santé mentale auprès de membres de leur communauté, de même que sur l’adaptation des services de soutien psychosocial et psychologique auxquels ils ont accès. Pour répondre à ces objectifs, une approche qualitative a été privilégiée. La collecte des données a été réalisée au moyen d’entrevues semi-structurées auprès de deux femmes et de deux hommes bhoutanais, d’un consultant culturel appartenant à leur communauté et d’une intervenante de quartier à l’emploi du CSSS-IUGS. Nous avons choisi l’analyse thématique comme moyen de traitement des données. Les nombreux thèmes dégagés ont été regroupés, associés, puis classés sous des regroupements thématiques. L’arbre thématique qui en découle rend compte des témoignages des participants et permet de les mettre en perspective. Ce rapport de recherche a présenté de façon exhaustive les éléments saillants de l’analyse liés aux objectifs de la recherche.
En savoir plus

248 En savoir plus

Les stratégies de régulation de la honte chez des psychothérapeutes de différents niveaux d'expérience professionnelle dans un contexte d'hostilité

Les stratégies de régulation de la honte chez des psychothérapeutes de différents niveaux d'expérience professionnelle dans un contexte d'hostilité

Selon la théorie proposée par R~nnestad et Skovholt (1992), mieux comprendre la façon dont le thérapeute parvient à harmoniser la gestion des difficultés et ses expériences de croi[r]

134 En savoir plus

Etude et modélisation de stratégies de régulation linéaires découplantes appliquées à un convertisseur multicellulaire parallèle

Etude et modélisation de stratégies de régulation linéaires découplantes appliquées à un convertisseur multicellulaire parallèle

Quelque soit la méthode de découplage utilisée le coupleur monolithique présente l’avantage d’avoir un mode commun et un mode différentiel présent fois. Cependant cette relation est vraie uniquement si les paramètres du coupleur sont tous égaux, ce qui n’est pas le cas ici. Il a été vu dans le chapitre II que les gains et les constantes de temps différaient en fonction du mode différentiel mais évoluaient autour d’un modèle moyen. L’objectif est de déterminer si le dimensionnement des correcteurs de mode différentiel sur le modèle moyen du coupleur permet d’assurer le contrôle des modes. Pour ce faire les modes différentiels seront régulés premièrement à l’aide des paramètres issus de l’identification puis ensuite à l’aide du modèle moyen. Une vérification des résultats obtenus sur la régulation du mode commun sera aussi effectuée.
En savoir plus

218 En savoir plus

Anxiété, dépression et partage social des émotions : stratégies de régulation émotionnelle spécifiques.

Anxiété, dépression et partage social des émotions : stratégies de régulation émotionnelle spécifiques.

Cette recherche s’intéresse spécifiquement au processus de partage social des émotions (Rimé, 2005) chez des individus souffrant de symptômes anxieux et dépressifs. L’objectif de cette étude est d’identifier la régulation émotionnelle interpersonnelle spécifique à chaque état émotionnel considéré ici. L’inhibition du partage social des émotions en tant que processus de régulation émotionnelle interpersonnelle, serait spécifique aux états anxieux. Alors que l’inhibition d’une partie seulement du vécu émotionnel lors du partage social des émotions serait davantage le fait d'une symptomatologie dépressive.
En savoir plus

5 En savoir plus

Régulation de l'intimité au sein des relations conjugales : vers des stratégies plus optimales

Régulation de l'intimité au sein des relations conjugales : vers des stratégies plus optimales

Deuxièmement, il est possible que certaines caractéristiques personnelles ou situationnelles viennent modifier la perception des stratégies de régulation. Tel que mentionné précédemment, la théorie de l'universalité sans uniformité (Soenens et al., 2015) propose effectivement que ce ne sont pas tous les individus qui perçoivent un même comportement de la même façon. Toutefois, une fois qu’un comportement est perçu comme SA, il aurait alors des bénéfices pour l'individu puisque les effets positifs du soutien à l’autonomie seraient universels. Le défi serait ainsi d’identifier des comportements qui sont généralement perçus comme SA par la majorité des individus et d’identifier les conditions nécessaires pour que ces comportements soient effectivement perçus de façon à soutenir l’autonomie d’autrui lors de situations spécifiques. En lien avec ces propositions, l’Étude 1 de cette thèse a démontré que l'ensemble des partenaires percevait les stratégies SA sélectionnées comme optimales, mais que les individus ayant un partenaire qui soutenait généralement leur autonomie étaient davantage en mesure d'apprécier les différences entre les stratégies SA et CTL. Des études futures pourraient examiner plus en profondeur d'autres modérateurs potentiels, tels que des facteurs individuels (p.ex., personnalité, style d'attachement, estime de soi) ou situationnels (p.ex., sujet abordé, durée et état de la relation). Sachant que certaines différences
En savoir plus

213 En savoir plus

Quel droit et quelle régulation dans le cyberespace ?

Quel droit et quelle régulation dans le cyberespace ?

résumé Dès lors que se déroulent des interactions humaines dans le cyberespace, se pose la question des normes ayant vocation à les encadrer. La question de savoir ce que devient le lien social dans une société en réseaux revient, en partie, à se demander ce qu’il en est du droit dans un environnement comme le cyberespace, ce lieu virtuel résultant des interconnexions entre les ordinateurs. Les caractéristiques du cyberespace promettent d’influencer la façon d’envisager le droit et les autres normativités puisque le développement des technologies de l’information favorise la remise en cause des catégories par lesquelles on avait l’habitude de définir les cadres juridiques de plusieurs activités. Le cyberespace favorise en effet le déplacement de la souveraineté des États vers les maîtres de réseaux ainsi que les individus et autres usagers agissant dans le cyberespace. Les rationalités sous-tendant et justifiant plusieurs règles de droit connaissent des mutations du fait de la généralisation des activités dans le cyberespace. De même, les moyens par lesquels s’expriment les normes reflètent les contextes induits par la communication électronique. Le recours plus intense aux notions floues où a contenu variable témoigne d’un changement dans la répartition des rôles entre les sources de la normativité. La régulation résultant de la synergie de l’architecture technique, des normes sociales, de l’autoréglementation, du marché des contrats et de la loi n’est pas propre au cyberespace. Mais le phénomène indique la nécessité de parcourir de nouvelles pistes afin d’appréhender et d’agir sur la normativité d’Internet.
En savoir plus

21 En savoir plus

La régulation des effets de la pornographie

La régulation des effets de la pornographie

Dans l’introduction de son ouvrage consacré aux objets « pornographiques » exhumés des ruines de Pompéi, Louis Barré précise que les hommes sans éducation, les femmes et les enfants ne doivent en aucun cas accéder à son contenu, afin que soient préservées « les lois de la décence et de la modestie » (1867, cité in Kendrick, 1987 : 15). Cette préoccupation pour les effets de la pornographie sur les corps des publics subalternes est associée à la mise en place de stratégies d’exclusion, à travers l’interdiction d’accès aux collections pornographiques des musées et des bibliothèques, des prix de vente élevés, l’usage d’un langage érudit et, surtout, l’instauration d’un contrôle policier sur « l’exposition ou la distribution de pamphlets, chansons, figures ou images contraires aux bonnes mœurs » (Code Pénal de 1810). Dans les colonies britanniques, dans un contexte de démocratisation de la consommation sexuelle à travers la carte postale érotique à partir des années 1880, l’enjeu est plus spécifiquement de prévenir l’accès des hommes non-blancs à des représentations pornographiques de femmes blanches (Sigel, 2000 : 877).
En savoir plus

9 En savoir plus

Régulation du métabolisme du fer et nouvelles stratégies thérapeutiques

Régulation du métabolisme du fer et nouvelles stratégies thérapeutiques

13 Avant-propos Le fer est un oligo-élément essentiel aux êtres vivants. En effet, il se complexe à l’oxygène dans l’hémoglobine et la myoglobine, et il sert également de cofacteur à de nombreuses enzymes. A l’inverse, l’excès de fer génère des radicaux libres entrainant des dommages cellulaires. Comme il n’existe pas de moyen d’excréter le fer de l’organisme, son absorption doit être finement régulée. Le fer provient d’une part de l’alimentation où il est absorbé par les entérocytes au niveau du duodénum et d’autre part il provient du recyclage des globules rouges sénescents par les macrophages. Le maintien de l’homéostasie du fer se fait par l’hepcidine. L’hepcidine est une hormone peptidique hépatique qui se lie au seul exportateur de fer connu à ce jour, la ferroportine. Ceci entraine son occlusion ou sa dégradation et donc cela conduit à la rétention de fer à l’intérieur des macrophages et des entérocytes, et donc à une diminution de fer dans le sang. Différents signaux régulent l’expression de l’hepcidine. Le fer, l’inflammation et le stress du réticulum endoplasmique (RE) induisent son expression alors que l’érythropoïèse l’inhibe. La voie de régulation principale de l’hepcidine est la voie de signalisation BMP-SMAD. L’un des régulateurs majeurs de l’expression de l’hepcidine est la matriptase-2, une protéase à sérine exprimée à la surface des hépatocytes. Son rôle est d’inhiber la voie BMP-SMAD et donc l’expression de l’hepcidine par un mécanisme encore mal connu. La perte de fonction de la matriptase-2 est associée à une pathologie, l’IRIDA (iron refractory iron deficiency anemia) qui est une maladie autosomique récessive rare. Les patients atteints de cette pathologie présentent une anémie et une carence en fer sévères. Les traitements à l’heure actuelle sont contraignant. Au cours de ma thèse, j’ai testé la molécule LJ000328, un dérivé du LDN-193189 qui inhibe ALK3 et ALK2 (les récepteurs BMP de type I majeurs régulant l’expression de l’hepcidine) dans un modèle murin d’IRIDA. Le LJ000328 améliore significativement la carence en fer et l’anémie des souris atteintes d’IRIDA après 8 semaines de traitement montrant un potentiel thérapeutique de cette molécule pour cette pathologie.
En savoir plus

256 En savoir plus

La régulation par les standards ISO

La régulation par les standards ISO

télécommunications. Thibault Daudigeos 9 , quant à lui, compare les débats et les processus de décision à propos de la RSE dans les agences française (AFNOR) et anglaise (BSI). Notons qu’à l’exception des travaux de Kristina Tamm Hallström 10 , l’entrée par les acteurs a le plus souvent été appréhendée de façon comparative à partir de contextes nationaux de régulation. Cette approche par les contextes nationaux de régulation a le mérite de prendre en compte la persistance de différences, tant en ce qui concerne la saisie des objets que les types de prescriptions qui les visent. Rendre isomorphe ne signifie pas rendre similaire, contrairement à ce qu’une vulgate de l’homogénéisation exprime parfois. On peut très bien appliquer aux objets la définition de l’isomorphie comme projection définie par Goodman à propos des langages de l’art. Comme nous le dit Roger Pouivet : « L’isomorphie est une relation de projection. Au lieu de définir celle-ci en fonction d’une forme commune comprise comme une distribution identique d’éléments dans deux structures « en miroir », nous la considérons comme première et nous disons : la relation de projection est la condition de possibilité de l’isomorphie. Ainsi, pour qu’il y ait isomorphie, il faut et il suffit que l’on puisse projeter une structure sur l’autre indépendamment de l’identité de leurs éléments. (…) C’est à un critère négatif qu’il faut avoir recours pour définir l’isomorphie : sont isomorphes deux structures que rien n’empêche de se substituer à l’autre. (…) Les considérations d’identité ne peuvent apparaître qu’après cette projection et comme une exigence supplémentaire. » 11 (Pouivet,
En savoir plus

28 En savoir plus

Transmission des savoirs et régulation

Transmission des savoirs et régulation

réflexion prend place au sein d'un champ beaucoup plus vaste qui concerne les relations de l'école avec la société. 3) Les nouveaux lieux d'apprentissage constituent un troisième niveau. Ils témoignent d'une déformalisation massive du secteur éducatif qui est sorti du “modèle de la chasse gardée” étatique. Il n'est pas possible actuellement de préciser les relations que ces nouveaux foyers de transmission seront appelés à jouer avec le second niveau. C'est dans le tissage de ces relations que la puissance publique aura sans doute un rôle déterminant à jouer, au sein de ce que d'aucuns nomment déjà la “learning society”. Ce troisième niveau intègre des notions de gestion non standardisées, contrairement au niveau 2 qui développe une perspective en termes de régulation instituée. Ce niveau est également propre à interroger le rapport de l'individu aux diverses matrices d'apprentissage qui lui sont proposées.
En savoir plus

18 En savoir plus

La régulation par les standards ISO

La régulation par les standards ISO

télécommunications. Thibault Daudigeos 9 , quant à lui, compare les débats et les processus de décision à propos de la RSE dans les agences française (AFNOR) et anglaise (BSI). Notons qu’à l’exception des travaux de Kristina Tamm Hallström 10 , l’entrée par les acteurs a le plus souvent été appréhendée de façon comparative à partir de contextes nationaux de régulation. Cette approche par les contextes nationaux de régulation a le mérite de prendre en compte la persistance de différences, tant en ce qui concerne la saisie des objets que les types de prescriptions qui les visent. Rendre isomorphe ne signifie pas rendre similaire, contrairement à ce qu’une vulgate de l’homogénéisation exprime parfois. On peut très bien appliquer aux objets la définition de l’isomorphie comme projection définie par Goodman à propos des langages de l’art. Comme nous le dit Roger Pouivet : « L’isomorphie est une relation de projection. Au lieu de définir celle-ci en fonction d’une forme commune comprise comme une distribution identique d’éléments dans deux structures « en miroir », nous la considérons comme première et nous disons : la relation de projection est la condition de possibilité de l’isomorphie. Ainsi, pour qu’il y ait isomorphie, il faut et il suffit que l’on puisse projeter une structure sur l’autre indépendamment de l’identité de leurs éléments. (…) C’est à un critère négatif qu’il faut avoir recours pour définir l’isomorphie : sont isomorphes deux structures que rien n’empêche de se substituer à l’autre. (…) Les considérations d’identité ne peuvent apparaître qu’après cette projection et comme une exigence supplémentaire. » 11 (Pouivet,
En savoir plus

27 En savoir plus

REFERENTIEL de régulation 2003

REFERENTIEL de régulation 2003

thoraciques avec signes de gravité ou facteurs de risque CV céphalées aiguës1. AVC ( transitoire ou constitué ) 3.[r]

2 En savoir plus

Les écrivain·e·s et la musique : entre stratégies artistiques et stratégies économiques

Les écrivain·e·s et la musique : entre stratégies artistiques et stratégies économiques

L’importation d’artistes issus d’un autre champ artistique moins légitime (la musique, et en particulier la chanson francophone) permet de diversifier l’offre et de valoriser l’éclectisme, tout en évitant de recourir aux formes et aux auteur·e·s moins légitimes du champ (littéraire) dans lequel ils s’inscrivent. L’imposition de nouveaux modes d’appréciation de la littérature (événementiels) permet d’asseoir leur position dans un champ, tout en distinguant leurs manifestations littéraires de celles qui existaient précédemment (les salons) par la mise en avant d’une « programmation » artistique, différente de la promotion des livres par leurs auteur·e·s. Ces performances mêlant littérature et musique participent aussi de stratégies de subversion des codes dominants dans le champ littéraire, en renouvelant les écritures littéraires, comme se propose de le faire Actoral, festival international des arts et écritures contemporaines. Dans un contexte de forte production éditoriale et de concurrence accrue, ce
En savoir plus

9 En savoir plus

Show all 3036 documents...