squelette d'un processus

Top PDF squelette d'un processus:

Nouvelles perspectives pour les complexes de lanthanides dérivés du squelette PCTA[12] : synthèse, propriétés photophysiques et relaxométriques

Nouvelles perspectives pour les complexes de lanthanides dérivés du squelette PCTA[12] : synthèse, propriétés photophysiques et relaxométriques

légère absorption par le foie, le rendant compatible avec une utilisation thérapeutique. 70 2.3 … en imagerie optique de fluorescence L’imagerie optique de fluorescence exploite les différentes propriétés de la lumière émise après une excitation lumineuse afin de générer un contraste. Cette technique non-invasive est largement employée pour l’étude de structures cellulaires ou de processus biologiques, et présente l’avantage de ne pas employer de rayonnements ionisants. Le contraste peut être issu de molécules biologiques possédant des propriétés de fluorescence (hémoglobine, acides aminés aromatiques) ou d’agents exogènes appelés fluorophores ou fluorochromes. Ces derniers peuvent être de trois types, il peut s’agir de molécules organiques (fluorescéine, BODIPY, Alexa fluor), de structures inorganiques (quantum dots) ou de complexes de coordination tels que les complexes de lanthanides luminescents.
En savoir plus

346 En savoir plus

Nouvelles perspectives pour les complexes de lanthanides dérivés du squelette PCTA[12] : synthèse, propriétés photophysiques et relaxométriques

Nouvelles perspectives pour les complexes de lanthanides dérivés du squelette PCTA[12] : synthèse, propriétés photophysiques et relaxométriques

9 1 Complexes métalliques et choix de la structure chélatante L’une des caractéristiques des éléments métalliques est de facilement perdre des électrons pour former des espèces positivement chargées et solubles dans les milieux aqueux. C’est sous cette forme cationique qu’ils jouent un rôle essentiel dans les processus biologiques. Alors que les métaux sont électro-déficients, de nombreuses molécules naturelles sont, quant à elles, riches en électrons. L’interaction entre ces deux espèces forme des complexes métalliques, à l’origine de nombreuses fonctions vitales. Pour ne citer que quelques exemples, l’hémoglobine est une protéine ferrique responsable du transport de l’oxygène vers les tissus, via sa coordination à l’atome de fer. Les minéraux contenant du calcium sont la base des os, le zinc est essentiel à la croissance et au développement, et est une substance cruciale pour la régulation du métabolisme du sucre. En plus de ceux précédemment cités, d’autres métaux tels que le sodium, le potassium ou le cuivre, sont responsables de l’homéostasie, facilitent le
En savoir plus

347 En savoir plus

Structuration du squelette en graphe pour une exploitation haut niveau par ses attributs

Structuration du squelette en graphe pour une exploitation haut niveau par ses attributs

• Nombre de composante connexe objet (8-connexité) • Nombre de composante connexe du fond (4-connexité) Nous avons proposé dans [1] le contrôle de l’amincissement paramétré (λ-Skeleton)[2] en considérant la décision d’abaissement dans le cadre d’un test statistique d'hypothèse. Cela a conduit à un ajustement local et une standardisation des processus d'amincissement paramétrique, indépendamment de l'image en niveaux de gris. Cet ajustement permet d’éliminer les crêtes, pics et extrémités à faible contraste, selon un paramètre qui est lié à la fois à l’écart type du bruit et au contraste de l'image ajusté par le biais du niveau de confiance du test statistique.
En savoir plus

2 En savoir plus

Les origines de la bipédie permanente : distinguer la verticalisation du squelette axial d'origine embryonnaire, des modes de locomotion bipèdes

Les origines de la bipédie permanente : distinguer la verticalisation du squelette axial d'origine embryonnaire, des modes de locomotion bipèdes

Symposium international Ostéopathie et Transdiciplinarité « Le squelette humain dans tous ses états » Ecole Supérieure d’Ostéopathie, Champs sur Marne, 24-26 mai 2012 2 convenait de revenir à l’embryogenèse. La verticalisation est avant tout celle du squelette axial, à l’apex de la chorde dorsale. Elle trouve son origine dans la poursuite de la neurulation avec l’émergence d’une nouvelle cinétique céphalique étroitement dépendante de la rotation du tube neural (figure 1). Celle-ci a été retracée à partir de profils anatomiques et c’est à partir de cette succession de stades de références, repérée par la chorde prise comme repère orthonormé, que la corrélation avec l’acquisition du redressement sphéno-basilaire décrit par Levi en 1900, a été possible (historique dans Dambricourt Malassé 2011). Depuis 1999, la Magnetic Resonance Microscopy permet de visualiser ces coupes et leur animation par Boe et Kielwasser en 2012 la confirme magistralement. Ce processus de rotation sphénoïdale commencé vers 35 millions d’années avec l’émergence des Simiens (figure 2) s’est amplifié par palier avec des phases de stabilité (des millions d’années) de plus en plus courtes. Les hominidés apparus entre 3.9 millions d’années (Australopithecus) et 3.6 (pré-Homo) correspondent à l’équilibre postural axial verticalisé depuis le post-sphénoïde, la locomotion au sol étant assurée exclusivement par les deux membres postérieurs. Des lignées du genre Homo (fosse cérébelleuse haute, mandibule sans menton) se sont éteintes, certaines très tardivement (Homo neanderthalensis en Eurasie vers 28 000 ans, Homo floresiensis en Asie insulaire vers 18-12 000 ans), alors que d’autres s’étaient « transformées » vers 200 000 ans avec un nouvel équilibre, le Sapiens. Lamarck avait bien su poser les problématiques évolutionnistes sans les confondre, toutefois le redressement du squelette axial relève non pas d’un choix comportemental consécutif à des changements de l’environnement mais d’un processus interne irréversible et perceptible aux grandes échelles géologiques, la complexité croissante de la neurulation (Coppens 1996, Dambricourt Malassé 2011).
En savoir plus

4 En savoir plus

Variabilité de la sénescence du squelette humain. Réflexions sur les indicateurs de l'âge au décès : à la recherche d'un outil performant.

Variabilité de la sénescence du squelette humain. Réflexions sur les indicateurs de l'âge au décès : à la recherche d'un outil performant.

d) l’apposition du cément Le cément est le tissu dentaire le plus proche de l’os. C’est un élément du parodonte, susceptible de remaniement par apposition cémentaire, qui rappellent ceux de l’os, ou par résorption comme les lacunes de Howship (Kaqueler et al., 1989). Le cément est déposé continuellement sur la surface de la racine pendant la vie. Cette adaptation physiologique des dents leur permet de s’ancrer de façon optimale dans le complexe os alvéolaire/ligament desmodontal/cément. L’apposition du cément est variable en fonction des excitations mécaniques, physiques ou chimiques. Pour certaines dents, les changements pathologiques influencent la formation du cément. Puisque la cementogénèse implique la calcification du ligament périodontal, toute pathologie affectant celui-ci affecte le cément (Condon, 1986). De plus, les conditions pathologiques et traumatiques peuvent contribuer à la résorption de la surface de la racine (Solheim, 1998). Le cément subit donc l’interaction complexe des facteurs fonctionnels, génétiques, climatiques et nutritionnels. Il y a une réduction de l’apposition de cément chez les plus âgés (Johanson, 1971, Solheim, 1990) ; peut-être est-ce le résultat d’un processus de régulation ou de réduction de la force masticatrice.
En savoir plus

347 En savoir plus

Fonctionnalisation d'un squelette aminoribosyluridine : vers de nouveaux inhibiteurs et des outils moléculaires pour la caractérisation de la transférase bactérienne MraY

Fonctionnalisation d'un squelette aminoribosyluridine : vers de nouveaux inhibiteurs et des outils moléculaires pour la caractérisation de la transférase bactérienne MraY

2) Cibles principales des antibiotiques et modes d’action a) Métabolisme des acides nucléiques Comme c’est le cas dans les cellules eucaryotes, la synthèse protéique démarre par la transcription de l’ADN bactérien en acide ribonucléique messager (ARNm). L’ARNm est ensuite pris en charge par le ribosome bactérien, pour être traduit en protéine, en suivant le code génétique. Toutefois, chez les bactéries, le surenroulement de l’ADN nécessite l’intervention d’une enzyme spécifique : l’ADN gyrase. Cette protéine facilite le déroulement de l’ADN, le rendant ainsi accessible aux enzymes de transcription. Elle est la cible d’une famille d’antibiotiques utilisés depuis plus de 40 ans en clinique : les quinolones (Figure 9) 19 . Ces composés se fixent sur le complexe ADN gyrase/ADN, rendant le processus de réplication impossible.
En savoir plus

345 En savoir plus

Reconnaissance en-ligne d'actions 3D par l'analyse des trajectoires du squelette humain

Reconnaissance en-ligne d'actions 3D par l'analyse des trajectoires du squelette humain

2.3 Modélisation et classification des actions squelet- tiques 3D Nous nous intéressons dans cette section au deuxième maillon du processus de recon- naissance d’actions 3D, illustré dans la Figure 2.1. En effet, après collecte et pré-traitement des données squelettiques, il faut procéder à la modélisation de l’action et à sa classifi- cation. Étant donné que l’action est un pattern ayant une propriété de séquencement (temporel), il est possible, comme pour d’autres domaines du traitement du signal tels que la reconnaissance de la parole ou de l’écriture, de répertorier les techniques de modéli- sation en deux familles. D’une part, nous retrouvons les approches dites séquentielles qui permettent de modéliser de manière implicite ce séquencement au moyen d’un ensemble d’états et de transitions ou bien par le biais d’une mesure de similarité. D’autre part, les approches dites statistiques proposent d’extraire un vecteur descripteur de taille fixe, où la dimension séquentielle y est explicitement intégrée. Plus récemment, des approches à base d’apprentissage profond ont été proposées pour modéliser et reconnaître des actions. Ces approches peuvent être de nature séquentielle (réseaux récurrents) ou statistique (ré- seaux de convolution) et ont la particularité de nécessiter une quantité importante de données d’apprentissage.
En savoir plus

208 En savoir plus

Quand le squelette des cellules produit des forces

Quand le squelette des cellules produit des forces

Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay, 15, rue Georges Clémenceau, 91405 Orsay, France. martin.lenz@u-psud.fr > Nos cellules sont loin de n’être que des sacs de protéines jouant le rôle de réac- teurs biochimiques. Nombre d’entre elles ont ainsi la faculté de se mouvoir et de se déformer de leur propre chef, une fonction essentielle pour des processus aussi divers que la division cellulaire, le façonnement de l’embryon ou encore la contraction musculaire [1]. Tous ces comportements ont cependant la même origine micros- copique : les forces qu’ils impliquent sont produites par l’action simultanée d’une multitude de moteurs moléculaires conte- nus à l’intérieur de la cellule. Ces forces sont ensuite transmises pour passer de l’échelle nanométrique du moteur molé- culaire – la myosine – à celle de la cellule, mille fois plus grande, via le cytosquelette d’actine, un assemblage de fibres pro- téiques souples.
En savoir plus

3 En savoir plus

Chondrification et minéralisation du squelette postcrânien de l'aiguillat noir (Centroscyllium fabricii) du golfe du Saint-Laurent

Chondrification et minéralisation du squelette postcrânien de l'aiguillat noir (Centroscyllium fabricii) du golfe du Saint-Laurent

région cervicale, une région thoracique, une région lombaire, une région précaudale et une région caudale le long de l’axe vertébral d’une espèce de chondrichthyens. Ces différentes régions sont donc caractérisées par des morphologies vertébrales différentes. La région cervicale (V1-9) présente des vertèbres monospondyles qui comprennent un centrum au milieu, un basidorsal et un interdorsal perforés, un basiventral sans processus transverse et des côtes qui s’insèrent entre ces basiventraux. La région thoracique (V10-40) est caractérisée par des vertèbres monospondyles avec un centrum en position centrale, un basidorsal et un interdorsal avec un foramen, des basiventraux avec des processus transverses et des côtes qui s’insèrent directement sur la vertèbre, au niveau du processus transverse. Les vertèbres de la région lombaire (V41-46) sont de types monospondyles avec un centrum au milieu, auquel s’articule dorsalement un basidorsal et un interdorsal tous deux perforés de foramen. Le basiventral est incliné ventralement et cette région ne présente pas de côte. La région précaudale (V47-64) présente des vertèbres diplospondyles avec un centrum supportant un basidorsal et un interdorsal, pour la plupart perforés d’un foramen. L’arc hémal est petit et droit, et cette région ne présente pas de côte. Finalement, les vertèbres diplospondyles de la région caudale (V68-93) sont caractérisées par un centrum supportant un basidorsal sans foramen et un interdorsal au niveau des dix premières vertèbres. L’arc hémal est plus long, courbé et présente un foramen.
En savoir plus

102 En savoir plus

Effets de perturbateurs endocriniens sur le développement du squelette

Effets de perturbateurs endocriniens sur le développement du squelette

Le bFGF n’a pas d’activité sur l’expression de Sox9, indiquant que l’effet de bFGF sur COL2A n’est pas médié par Sox9. Nos résultats siggèrent que le bFGF pourrait stimuler l’expression d’une protéine impliquée dans la stabilisation et/ou la dégradation de COL2A. La protéine, TIA-1, qui est une protéine se liant aux RNA (RNA binding protein), a été pressentie comme candidate à la régulation de COL2A, tant dans l’inclusion de l’exon 2 lors de l’épissage alternatif, que dans la fixation à l’ARNm et sa possible stabilisation (McAlinden et al., 2007). L’utilisation de siRNA dirigés contre TIA-1 supprime l’augmentation de COL2A induite par le bFGF, apportant donc un argument en faveur de cette hypothèse. Toutefois, d’autres protéines impliquées dans l’épissage, telles que Hur (Barron and Lou, 2012) pourraient aussi être impliquées dans ce processus. Ces données originales permettent pour la première fois de montrer une modulation spécifique de COL2A par rapport à COL2B. En ce qui concerne les PE, nous avons vu qu’ils n’ont pas d’effet sur les chondrocytes différenciés. En combinaison avec le bFGF, ils ne modifient en rien les effets de ce facteur sur COL2A.
En savoir plus

175 En savoir plus

Le squelette et sa pathologie chez les reptiles

Le squelette et sa pathologie chez les reptiles

2. Tomodensitométrie L’examen tomodensitométrique ou scanner permet de pousser plus loin le diagnostic et le bilan lésionnel sur un trouble osseux. Les dernières générations de scanner sont plus rapides et proposent une reconstruction en trois dimensions des images. C’est un atout indéniable pour décrypter les fractures complexes, notamment au niveau de la carapace des chéloniens, pour vérifier l’intégrité du canal vertébral lors de lésion du rachis, ou encore pour connaitre l’étendue d’un processus osseux infectieux ou néoplasique, particulièrement au niveau du crâne puisqu’il n’y a plus de contrainte de superposition des organes. Cet examen, qui permet d’évaluer la densité osseuse de manière plus précise que la radiographie, aurait également un intérêt dans le diagnostic des maladies osseuses métaboliques. Enfin, si on considère les structures autres qu’osseuse, le scanner permet d’obtenir des images de haute qualité des poumons des reptiles. (1, 46, 69, 123)
En savoir plus

219 En savoir plus

Développement d'un squelette applicatif multilingue hautement configurable et mise en application sur un site Internet d'assurance

Développement d'un squelette applicatif multilingue hautement configurable et mise en application sur un site Internet d'assurance

applicatifs. Cette configuration transparente de sécurité des applications peut être atteinte en appliquant un processus reproductible sur les mises à jour, les correctifs de logiciels et l'application de règles d'environnement durcies. 7. Insécurité cryptographique du stockage (Insecure Cryptographic Storage) : les applications qui entrent dans cette catégorie sont celles qui n'utilisent aucun système de protection cryptographique pour des données sensibles telles que, par exemple, des informations sur la santé, les numéros de transaction bancaires, des informations personnelles, ou encore des détails d'authentification. Il est possible de s'assurer de la sécurité des données en implémentant un algorithme fort d'encryption ou de hachage standard.
En savoir plus

68 En savoir plus

Synthèse stéréosélective de 1,3-polyols - synthèse du (+)-cryptocaryol A et du squelette carboné de la filipine III

Synthèse stéréosélective de 1,3-polyols - synthèse du (+)-cryptocaryol A et du squelette carboné de la filipine III

s’expliquer par une attaque axiale du nucléophile sur l’oxonium intermédiaire I.ET12 résultant du départ de l’acétate activé par TMSOTf. Schéma 25 Ils ont également montré que la lithiation réductrice de thiocétals de type (±)-I.B48 par le radical anion lithié LiDBB, obtenu par addition de lithium sur le 4,4’-di-tert- butylbiphényle, conduisait aux 4-lithio-1,3-dioxanes correspondants et que ceux-ci pouvaient être alkylés pour former des syn ou anti 1,3-diols protégés sous la forme d’acétals (Schéma 26). 40 Au cours de ce processus, l’anion lithié cinétique (±)-I.B49 possède une configuration axiale mais un équilibre en son épimère équatorial (±)-I.B50 peut se produire par élévation de la température, et cet équilibre s’établit d’autant mieux que l’acétal est peu encombré. Le piégeage des lithiens (±)-I.B49 et (±)-I.B50 par un électrophile s’effectue avec rétention de configuration et conduit respectivement aux 1,3-diols protégés anti (±)-I.B51 et syn (±)-I.B52. Plusieurs types d’électrophiles peuvent être utilisés (Me 2 SO 4 , RX, RCOX, énones, …) et ils conduisent aux
En savoir plus

491 En savoir plus

Des lignes de processus aux familles de processus

Des lignes de processus aux familles de processus

Le problème de la prise de décision est défini par la présence d'alternatives. Le concept d’alternative désigne l'objet de décision. Toute décision implique la présence d’au moins deux alternatives qui doivent être bien identifiées. Les alternatives sont comparées entre elles selon un ou plusieurs critères. Sur cette base, les méthodes de prise de décision peuvent être monocritères ou multicritères. L'utilisation d'un seul critère est la plus répandue, mais elle ne suffit pas lorsque les conséquences des alternatives à analyser sont importantes (Roy, 1996). Les méthodes multicritères de prise de décision, contrairement à une approche monocritère, permettent une analyse plus approfondie du problème, car ils en considèrent les divers aspects. Ces méthodes manipulent des indicateurs ayant une nature différente (quantitative ou qualitative). Toutefois, elles sont plus compliqués car les valeurs des indicateurs doivent être agrégées (Roy, 1996) (Keeney et al., 1993). Dans notre cas, les alternatives (A) sont des composants des processus parmi lesquels on peut choisir dans chaque point de variation, et les critères (G) sont des indicateurs caractérisant la situation du projet donné.
En savoir plus

17 En savoir plus

9-Le squelette carboné

9-Le squelette carboné

Introduction : Activité documentaire sur le pétrole (c’est pas sorcier) I La chaîne carbonée : 1) Définition : On appelle chaîne carbonée ou squelette carboné l’enchaînement des atomes de carbone constituant une molécule organique.

5 En savoir plus

La quête identitaire du personnage transfuge dans Immobile, Querelle d'un squelette avec son double et Un enfant à ma porte de Ying Chen

La quête identitaire du personnage transfuge dans Immobile, Querelle d'un squelette avec son double et Un enfant à ma porte de Ying Chen

lecteur, ce qui participe également à la construction de l'altérité de ce personnage. Bien que cette dernière semble croire à la réalité de cette voix qu'elle entend, elle n'ose[r]

117 En savoir plus

Description d'un squelette humain préhistorique découvert à Anthy, près de Thonon (Haute-Savoie) par le Dr Alexandre Schenk

Description d'un squelette humain préhistorique découvert à Anthy, près de Thonon (Haute-Savoie) par le Dr Alexandre Schenk

Description d’un squelette humain préhistorique découvert à Anthy, près de Thonon (Haute-Savoie) par le Dr Alexandre Schenk... Voilà 1rs quelques renseignements qu'on m'a.[r]

12 En savoir plus

Statistique des processus stables et des processus à longue mémoire

Statistique des processus stables et des processus à longue mémoire

L’inférence statistique pour les processus en temps continu est généralement construite à partir d’un processus échantillonné (voir [ TC05a ], [ TC05b ], [ Cha96 ], [ Com96 ]). Différents types d’échantillonnage peuvent être envisagés. Sous l’hy- pothèse d’identifiabilité du modèle, Chambers [ Cha96 ] considère l’estimation du paramètre de longue mémoire d’un processus ARMA fractionnaire à temps continu avec des données à temps discrets en utilisant le comportement de la densité spec- trale pour les basses fréquences. Comte [ Com96 ] a étudié deux méthodes pour l’estimation avec des données régulièrement espacées : la méthode de vraisem- blance de Whittle (introduite dans [ Whi62 ]) et l’approche semi-paramétrique de Geweke et Porter-Hudak [ GP83 ]. Pour un échantillonnage aléatoire particulier, Bardet et Bertrand [ BB10 ] proposent d’étudier un estimateur de la densité spec- trale basé sur l’analyse par ondelettes des processus gaussiens stationnaires qu’ils considèrent. [ LM94 ] proposent un estimateur pour la densité spectrale d’un pro- cessus stationnaire à courte mémoire à temps continu échantillonné à l’aide d’un processus ponctuel stationnaire. Dans le cas de processus gaussiens stationnaires, l’estimation de la densité spectrale est souvent basée sur une méthode utilisant le périodogramme (voir [ SS60 ], [ Mas78a ], [ Mas78b ] ou [ LM94 ]).
En savoir plus

220 En savoir plus

SUPPORT DES PROCESSUS STRATEGIQUES DANS UN ENVIRONNEMENT CENTRE PROCESSUS

SUPPORT DES PROCESSUS STRATEGIQUES DANS UN ENVIRONNEMENT CENTRE PROCESSUS

Figure 3. Exemple de map 4.1.3 - L'exécution d'un map Un map peut être vu comme étant un ensemble de prescriptions de processus à partir duquel, par sélection dynamique, la prescription particulière qui est la mieux adaptée à la situation du produit rencontrée est sélectionnée. Dans ce sens, le map est un multi-modèles qui présente la capacité de modéliser dynamiquement le processus. Ce multi-modèles permet à l'ingénieur d'applications de déterminer un chemin qui lui prescrit une façon pour développer un produit et donc un modèle de processus. A priori, aucun des modèles n'est recommandé et c'est à l'utilisateur de choisir et de construire dynamiquement son chemin selon le contexte dans lequel il se trouve. D'où l'importance d'offrir un guidage à l'utilisateur dans le but de l'assister à chaque étape de l'exécution du modèle de processus et à tous les niveaux de détails de ce dernier. On parle ainsi de guidage de granularité fine ou guidage fin.
En savoir plus

14 En savoir plus

Tests d'adéquation pour les processus de Poisson et les processus de Hawkes

Tests d'adéquation pour les processus de Poisson et les processus de Hawkes

En regardant les tables, on constate que les tests semblent permettent, pratiquement, de distinguer les deux mod´elisations. En effet, le test sous hypoth`ese poissonienne est coh´erent avec les simulations, et le second test l’est tout autant. Pour ce qui est des donn´ees r´eelles, on constate qu’une mˆeme mod´elisation n’est pas possible pour les deux enregistrements consid´er´es. En effet, pour le premier enregistrement, une mod´elisation par un processus de Hawkes semble envisageable tandis que pour le second enregistrement,

6 En savoir plus

Show all 2910 documents...