Sphingosine kinase-1

Top PDF Sphingosine kinase-1:

La sphingosine kinase 1 : rôle dans la stéatose hépatique

La sphingosine kinase 1 : rôle dans la stéatose hépatique

palmitique Figure 1. Rôle de la SphK1 dans la mise en place de la stéatose hépatique non alcoolique. La stéatose hépatique est une pathologie caractérisée par l’accumulation anormale de lipides dans le foie. Xia et ses collègues [5] ont montré que les acides gras saturés, comme le palmi- tate, stimule l’expression de la SphK1 dans des hépatocytes. La SphK1, localisée au niveau de la membrane plasmique, catalyse la production de S1P. La S1P sécrétée à l’extérieur par des transporteurs va activer ses récepteurs couplés aux protéines G, S1P 2 et S1P 3 . L’activation de ces récepteurs stimule l’expression de PPAR. Ce facteur de transcription agit comme activateur transcriptionnel sur un ensemble de gènes impliqués dans l’accumulation anormale de lipides dans les hépatocytes, ce qui favorise l’apparition de la stéatose hépatique. Sph : sphingosine ; SphK1 : sphingosine kinase 1 ; S1P : sphingosine-1-phosphate ; S1PR 2/3 : récepteurs de la sphin- gosine 1 phosphate 2 et 3 ; PPAR : peroxisome proliferator-activated receptor gamma.
En savoir plus

3 En savoir plus

Rôle de la signalisation Sphingosine kinase-1 Sphingosine 1-Phosphate dans les interactions stroma-cellules épithéliales au sein des métastases osseuses du cancer de la prostate

Rôle de la signalisation Sphingosine kinase-1 Sphingosine 1-Phosphate dans les interactions stroma-cellules épithéliales au sein des métastases osseuses du cancer de la prostate

Chapitre I : La voie Sphingosine kinase 1 / Sphingosine 1-Phosphate 25 e. EDG-8 (S1P5) Le récepteur EDG-8 a été identifié au départ sous le nom de NRG-1 (Nerve Growth Factor- regulated G protein-coupled receptor) à la fin des années 1990 (Glickman, Malek et al. 1999), et sa caractérisation par le groupe de Lynch a mis en évidence sa haute affinité pour la S1P (Kd = 2 nM) (Im, Heise et al. 2000). EDG-8 est exprimé dans les cellules du système nerveux central (Im, Heise et al. 2000; Terai, Soga et al. 2003) et son ARN messager est retrouvé dans la rate, les leucocytes de sang périphérique, le placenta, le poumon, l’aorte et les tissus fœtaux chez l’homme (Im, Clemens et al. 2001). L’interaction S1P/EDG-8 permet l’association du récepteur avec Gi/o, G12/13, la signalisation Rho/ROCK (Im, Clemens et al. 2001; Malek, Toman et al. 2001; Novgorodov, El-Alwani et al. 2007) et conduit à l’activation de multiples voies de signalisation : l’inhibition de l’AC et de la production d’AMPc (Im, Clemens et al. 2001; Malek, Toman et al. 2001), l’inhibition de ERK1/2 (Malek, Toman et al. 2001) qui sont associées à l’inhibition de la migration (Novgorodov, El-Alwani et al. 2007) ou bien encore à la régulation de la survie des cellules nerveuses (Jaillard, Harrison et al. 2005).
En savoir plus

252 En savoir plus

Rôle de la sphingosine kinase-1 dans la survie et la progression des cellules tumorales prostatiques LNCaP vers l'androgéno-indépendance

Rôle de la sphingosine kinase-1 dans la survie et la progression des cellules tumorales prostatiques LNCaP vers l'androgéno-indépendance

Résumé Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme de plus de 50 ans et la deuxième cause de décès par cancer. Comme les cellules tumorales prostatiques ont besoin d'hormones mâles - les androgènes - afin de proliférer et de survivre, la privation androgénique est un traitement de référence dans la prise en charge du cancer de la prostate. Malheureusement, la réponse au traitement hormonal n'est que transitoire et la majorité des patients progressent vers un statut androgéno-résistant conduisant à la mort. Les mécanismes moléculaires de cet échappement sont encore mal connus. Au laboratoire, nous avons montré que la sphingosine kinase-1 (SphK1) est surexprimée dans le tissu tumoral prostatique par rapport au tissu sain adjacent, et que son activité enzymatique augmente avec l'agressivité tumorale. La SphK1 - de nature oncogénique - est responsable de la production de sphingosine 1-phosphate, un sphingolipide qualifié de promoteur de tumeur car impliqué dans la prolifération cellulaire, l'angiogenèse et la résistance à l'apoptose. Dans notre travail de thèse, nous avons exploré le rôle potentiel de la SphK1 dans la régulation androgéno-dépendante de la prolifération et la survie des cellules tumorales prostatiques.
En savoir plus

177 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Role of the sphingosine kinase 1/sphingosine 1-phosphate pathway in the adaptation to intratumoral hypoxia in clear cell renal cell carcinoma Rôle de la voie sphingosine kinase 1/sphingosine 1-phosphate dans l'adaptation à l'hypoxie intratumorale des adénocarcinomes rénaux à cellules claires

(Spiegel and Milstien 2011, Maceyka and Spiegel 2014). Le rôle de l’axe S1P/S1PRs a été particulièrement décrit dans la régulation de la circulation des lymphocytes T et B. En effet, des études ont montré que des lymphocytes B et T qui n’expriment pas le S1P 1 perdent leur capacité de migration (Allende et al. 2004a, Matloubian et al. 2004, Allende et al. 2010). Ainsi, la circulation des lymphocytes implique deux acteurs : le S1P 1 et le gradient de concentration de S1P qui existe entre le sang et les organes lymphoïdes. Dans le thymus, l’expression de CD69 par les lymphocytes T immatures les empêche d’exprimer le S1P 1 , ce qui favorise leur sélection et leur maturation dans cet organe. Après sélection, les lymphocytes T immatures réexpriment le S1P 1 à leur surface, ce qui les rend sensibles au gradient de S1P. Ils vont donc quitter le thymus pour rejoindre la circulation sanguine où la concentration en S1P est plus élevée. A ce niveau, le S1P 1 est internalisé en réponse aux fortes concentrations de S1P, et sera réexprimé lorsque les lymphocytes T entrent dans les ganglions lymphatiques non- inflammatoires. Cependant, en condition d’inflammation, les lymphocytes T seront activés et vont exprimer CD69 ce qui va entrainer l’internalisation et la dégradation du S1P 1 . Les lymphocytes T activés vont donc rester dans les ganglions lymphatiques où la réponse immunitaire sera intensifiée : après quelques divisions, les lymphocytes T activés deviendront des lymphocytes T effecteurs qui expriment le S1P 1 , ce qui leur permettra de rejoindre rapidement la circulation sanguine pour migrer jusqu’au site d’inflammation (Matloubian et al. 2004, Bankovich et al. 2010, Spiegel and Milstien 2011). De la même manière, le passage des lymphocytes B immatures de la moelle osseuse vers la circulation sanguine dépend de l’expression du S1P 1 (Allende et al. 2010). Enfin, des études ont impliqué l’axe S1P/S1P 1 dans la migration des cellules dendritiques, l’axe S1P/S1P 4 dans la migration des neutrophiles, et l’axe S1P/S1P 5 dans la migration des cellules NK (Jenne et al. 2009, Rathinasamy et al. 2010, Allende et
En savoir plus

269 En savoir plus

Rôle de la voie sphingomyelinase neutre de type 2 - sphingosine kinase 1 - sphingosine-1-phosphate dans l'effet angiogénique des LDL oxydées

Rôle de la voie sphingomyelinase neutre de type 2 - sphingosine kinase 1 - sphingosine-1-phosphate dans l'effet angiogénique des LDL oxydées

Extracellular S1P can be secreted by endothelial cells or/and provided by blood (platelets and HDL) (Spiegel and Milstien, 2003). In our experiments, HMEC-1 were starved in serum-poor medium containing only low level of S1P that could account for the basal tube formation, but not for the angiogenic effect of oxLDL. Similarly, the S1P content in LDL cannot explain the oxLDL-induced angiogenesis, since native LDL are not angiogenic and since oxidation reduces the level of LDL-associated S1P (Kimura et al, 2001). Thus, it is more likely that S1P is biosynthesized and secreted by HMEC-1, since i/ oxLDL trigger a time- and dose-dependent activation of SphK1 associated with a concomitant S1P generation, ii/ the inhibition of SphK1 by DMS or by SphK1-specific siRNA blocked the oxLDL-induced HMEC-1 tube formation. According to the classical ‘inside-out' signaling, S1P generated by cells can be exported by S1P transporters, such as SPNS2 and ABC transporter family (Takabe et al, 2008; Nishi et al, 2013). Finally, in our HMEC-1 model, the SphK1/S1P pathway activated by oxLDL is apparently the main source of extracellular S1P, which mediates oxLDL-induced angiogenesis and is blocked by anti-S1P mAb. Another issue is the relationship between ROS and SphK1 activation. In HMEC-1, the uptake of oxLDL is associated to ROS generation through LOX-1 and CD36. OxLDL have been shown to generate ROS through a LOX1-dependent activation of NADPH oxidase (Dandapat et al, 2007) and the interaction of oxidized lipids or oxLDL with CD36 may trigger a cellular oxidative stress (Sukhanov et al, 2006; Li et al, 2010). In HMEC-1, NAC prevented both the oxLDL-induced ROS rise and SphK1 activation, thus suggesting that ROS mediate SphK1 activation, in agreement with the ROS-induced activation of SphK1 by hyperglycemia (You et al, 2007) and by hypoxia (Ader et al, 2008), and with our recent report on the H2O2-induced signalling cascade leading to SphK1 activation (Cinq-Frais et al, 2013).
En savoir plus

220 En savoir plus

Resistance of melanoma to immune checkpoint inhibitors is overcome by targeting the sphingosine kinase-1

Resistance of melanoma to immune checkpoint inhibitors is overcome by targeting the sphingosine kinase-1

SK1 silencing decreases Pges expression in melanoma tumors. To further characterize the molecular mechanisms triggered in tumor cells upon SK1 inhibition, we used a hypothesis-free, large scale label-free proteomic approach to compare in a global way protein abundance in shCtrl, shSK1(1), and shSK1(2) Yumm cells (Supplementary Fig. 8). Total lysates (three biological replicates for each cell line) were fractionated by one-dimensional (1D) sodium dodecyl sulfate–polyacrylamide gel electrophoresis (SDS- PAGE) and each fraction was analyzed by mass spectrometry on an Orbitrap instrument, leading to the identification and relative quantification of 6197 proteins. Statistical analysis was performed on abundance values measured in samples silenced for SK1 (shSK1(1) + shSK1(2)) vs. shCtrl samples, and 131 pro- teins were found to exhibit a significant differential expression between the two groups of samples at 1% global FDR. Among these proteins, we found that the prostaglandin E2 synthase (Pges) protein (encoded by Ptges) was dramatically down- regulated upon SK1 silencing, and appeared as the strongest and most significant variation observed using our unbiased pro- teomic analysis (Fig. 6 a). We further demonstrated by quantita- tive reverse transcription PCR (RT-qPCR) that this regulation takes place at the mRNA level, as SK1 silencing induced a decreased mRNA expression of Ptges (Fig. 6 b). Pges is an enzyme Table 1 Patient demographic and clinical characteristics.
En savoir plus

15 En savoir plus

Reduced sphingosine kinase-1 and enhanced sphingosine 1-phosphate lyase expression demonstrate deregulated sphingosine 1-phosphate signaling in Alzheimer's disease.

Reduced sphingosine kinase-1 and enhanced sphingosine 1-phosphate lyase expression demonstrate deregulated sphingosine 1-phosphate signaling in Alzheimer's disease.

Preparation of human brain homogenates and Western blotting Frozen tissue samples were pulverized with “Mikro- Dismembrator” (Sartorius, France) and resuspended in lysis SDS sample buffer (50 mM Tris-HCl pH 6.8, 5% SDS, 10% glycerol and Complete EDTA-free protease inhibitor cocktail (Roche)). Samples were sonicated at 4°C then centrifuged at 13,000 × g for 10 minutes. Total protein concentration was assessed on the supernatant with the BCA Protein Assay (Interchim). Samples were prepared for electrophoresis by adding 5% β-mercapto- ethanol, 0.05% bromophenol blue and heating at 98°C for 3 minutes. Sixty μg of total proteins were loaded into each lane of a 10% polyarcrylamide gel and electro- phoresed at 50 V in a MiniProtean Tetra System (Bio-Rad Laboratories, Irvine, CA, USA). After migration and 10 min of transfer with the Transblot Turbo (Bio-Rad Laboratories), nitrocellulose membranes were blocked with 4% skimmed milk, and washed 3 times with Tris-buffered saline buffer containing 0,05% Tween-20 (TBST). Blots were probed with either SphK1 (rabbit polyclonal #71700, 1:1000, Abcam), SphK2 (rabbit polyclonal #37977, 1:1000, Abcam), SPL (rabbit polyclonal #HPA023086, 1:2,000, Sigma Aldrich), S1P1 (rabbit clone EPR4538(2) #NBP1- 95120, 1:5,000, Novus) and IGF-1R (mouse clone 3G5C1 #MAB10693, 1:2,000, Abnova) antibodies. After an overnight incubation at 4°C, the membranes were washed with TBST, labeled with a peroxidase-conjugated anti-rabbit or anti-mouse (dilution 1:3,000) secondary antibody (Clontech) and revealed by chemiluminescence (Clarity kit, Bio Rad). The density of the band of β–actin (anti-β-actin monoclonal antibody, AC-15, Sigma-Aldrich, 1:10,000) was used to normalize the signals.
En savoir plus

11 En savoir plus

Rôle de la sphingosine kinase 1 dans la régulation de l'hypoxie intratumorale

Rôle de la sphingosine kinase 1 dans la régulation de l'hypoxie intratumorale

C. Localisation cellulaire : SphK1 : La SphK1 est une enzyme essentiellement cytoplasmique, ne possédant pas de séquence d’adressage à la membrane plasmique, mais suite à certains stimuli tels que les esters de phorbol (Johnson et al, 2002) ou une phosphorylation par les protéines ERK1/2 sur la serine 225, elle est capable de transloquer à la membrane plasmique de la cellule (Pitson et al, 2003). En effet, cette phosphorylation par la protéine ERK1/2 augmente l’affinité de la protéine pour la phosphatidylsérine qui se situe majoritairement sur le feuillet interne des membranes plasmiques (Stahelin et al, 2005). D’autres travaux ont montré que cette relocalisation à la membrane impliquerait également l’acide phosphatidique (Delon et al, 2004) et la filamine A (Maceyka et al, 2008). Cet adressage à la membrane, et plus particulièrement au niveau des microdomaines lipidiques, semble nécessaire pour les rôles anti-apoptotiques et prolifératifs joués par la SphK1 (Hengst et al, 2009). De manière intéressante, des études ont montré que le variant b de la SphK1 (SphK1b), qui possède 14 résidus de plus en partie N-terminale, est adressé de manière constitutive à la membrane chez l’homme et chez la souris. Cette localisation étant vraisemblablement due à la présence d’un site de palmitoylation dans la partie N-terminale (Kihara et al, 2006; Venkataraman et al, 2006). Plus récemment, l’équipe de Pitson a montré que le recrutement de la SphK1 à la membrane pouvait impliquer une interaction directe avec la protéine CIB1 (Calcium and Integrin Binding protein 1) via un mécanisme dépendant du calcium via un site de liaison à la calmoduline (Jarman et al, 2010). Ce mécanisme serait impliqué dans le phénomène d’activation de la SphK1 suite à un influx calcique. Certaines études ont également montré que les SphKs pouvaient être excrétées dans le micro- environnement et ainsi produire directement de la S1P dans le milieu extracelluaire. La SphK1 est notamment excrétée par les cellules endothéliales via un mécanisme de sécrétion atypique impliquant le cytosquette d’actine (Ancellin et al, 2002). La SphK1 est également libérée par les fibroblastes ou par les macrophages en réponse à certains stress cellulaires (Hammad et al, 2006; Soldi et al, 2007).
En savoir plus

245 En savoir plus

Rôle de la voie sphingosine kinase 1/sphingosine 1-phosphate dans l'adaptation à l'hypoxie intratumorale des adénocarcinomes rénaux à cellules claires

Rôle de la voie sphingosine kinase 1/sphingosine 1-phosphate dans l'adaptation à l'hypoxie intratumorale des adénocarcinomes rénaux à cellules claires

La S1P, aux propriétés pro-angiogéniques, a été décrite pour son rôle dans le maintien de l’intégrité vasculaire, via son interaction avec le récepteur S1P 1 . En effet, des études ont montré que l’axe S1P/S1P 1 favorise la maturation vasculaire ainsi que la formation de jonctions adhérentes, médiées par la VE-cadhérine, entre les cellules endothéliales (Allende et al. 2003, Gaengel et al. 2012). Dans le même sens, une étude a montré que la dégradation du S1P 1 in vivo entraine une augmentation de la perméabilité vasculaire (Oo et al. 2011). Nos résultats, qui indiquent que le FTY720 entraine une normalisation vasculaire, peuvent ainsi paraître contradictoires avec les données de la littérature. Ils s’expliquent néanmoins par le fait que dans notre étude, la normalisation vasculaire est observée lorsque le FTY720 est utilisé à faible dose – 2,5mg/kg/j – et pendant un temps court – 5 à 7 jours. Il semblerait en effet qu’au 9 ème jour de traitement, le FTY720 exerce son effet anti-angiogénique sans favoriser le recouvrement péricytaire. Ainsi, lors d’une utilisation prolongée, le FTY720, à l’image des autres anti- angiogéniques, ne normalise plus le réseau vasculaire tumoral mais se contente de le détruire, ceci étant cohérant avec le concept de normalisation vasculaire (Jain 2005), ainsi qu’avec les données de la littérature établissant le rôle de la S1P dans l’intégrité et la maturation vasculaire. De plus, de part sa capacité à inhiber la SphK1, le FTY720 entraine une diminution de la production de S1P. Celle-ci pouvant transactiver le récepteur VEGFR2 (Spiegel and Milstien 2003), il est possible que la normalisation vasculaire induite par le FTY720 dans notre modèle soit due à l’inhibition de la signalisation induite par le VEGFR2.
En savoir plus

268 En savoir plus

Développement d'un capteur à base de polymère à empreintes moléculaires pour la quantification de la sphingosine 1-phosphate libre et circulante comme biomarqueur du mélanome cutané

Développement d'un capteur à base de polymère à empreintes moléculaires pour la quantification de la sphingosine 1-phosphate libre et circulante comme biomarqueur du mélanome cutané

la S1P un rôle de second messager intracellulaire. Par exemple, des études ont montré que dans un modèle de tumeur intestinale chez des souris déficientes pour la sphingosine kinase 1 ou pour certains récepteurs à la S1P, seules les souris invalidées pour la kinase montraient une régression tumorale, soulignant l’importance de l’action intracellulaire de la S1P [29]. D’autres travaux ont permis de montrer que la S1P était capable de réguler l’acétylation des histones en se liant spécifiquement aux histones déacétylases HDAC1 et HDAC2 et en inhibant leur activité enzymatique. Ces travaux soulignent l’importance de la S1P dans la régulation de la transcription génique par son une interaction directe avec les HDAC [30]. Une étude a également montré que la production de S1P à la membrane externe des mitochondries par la sphingosine kinase 2 facilitait l’oligomérisation du gène pro-apoptotique Bak et un lien direct entre l’hexadécénal, qui est un produit de dégradation de la S1P et Bax, un autre membre pro- apoptotique de la famille de gènes Bcl-2 a été démontré [31], [32]. Enfin, dans une autre étude, il a été découvert que le facteur-2 associé au récepteur du TNF (TRAF2), un acteur clé dans la signalisation du facteur de transcription NF-κB (nuclear factor-kappa B) impliquée dans la réponse immunitaire et notamment associée aux facteurs anti-apoptotiques pouvait se lier directement avec la S1P intracellulaire [30].
En savoir plus

155 En savoir plus

Rôle de la sphingosine 1-phosphate dans les interactions mélanome-stroma

Rôle de la sphingosine 1-phosphate dans les interactions mélanome-stroma

By transcriptomic analysis performed on various human skin melanoma cells, we previously observed that expression of sphingosine-1-phosphate (S1P) lyase, the enzyme that cleaves S1P, was reduced in tumor cells compared to normal melanocytes, suggesting that melanoma cells could accumulate S1P (13). This bioactive sphingolipid metabolite, which is mainly produced by sphingosine kinase-1 (SPHK1) in numerous cancer cells, conveys oncogenic signals as an intracellular second messenger and/or through a family of G-protein coupled receptors (S1PR1-5) expressed on tumor cells themselves as well as their surrounding microenvironment (14,15). Indeed, many lines of evidence point to the role of S1P in tumor angiogenesis by stimulating production of angiogenic factors and chemotaxis of endothelial cells, consequently, promoting tumor cell invasion and metastasis (16). Treatment of mice with FTY720, an antagonist of S1PRs, reduced melanoma progression by inhibiting tumor vascularization (17). Moreover, S1P-neutralizing antibodies blocked endothelial cell migration, capillary morphogenesis, and reduced tumor growth in murine xenograft and allograft models (18), indicating that S1P and its receptors are closely related to the angiogenic process.
En savoir plus

316 En savoir plus

La sphingosine 1-phosphate comme biomarqueur de la maladie d’Alzheimer ?

La sphingosine 1-phosphate comme biomarqueur de la maladie d’Alzheimer ?

IGF-1 Figure 1. Représentation schématique du métabolisme sphingolipidique et de son rôle dans la maladie d’Alzheimer. Le céramide produit de novo ou par hydrolyse de la sphingomyéline stabiliserait BACE-1 (beta-site amyloid precursor protein cleaving enzyme 1) dans la maladie d’Alzheimer. La surproduction d’A aussi induite via l’activation du récepteur p75NTR (p75 neurotrophin receptor) provoque une augmentation de la production de céramide. Ce cercle vicieux serait à l’origine d’une amplification de la signalisation apoptotique induite par le céramide et le peptide A. Le céramide est également métabolisé en sphingosine puis en S1P grâce à l’intervention des sphingosine kinases 1 et 2. Elles peuvent être activées par différents facteurs de croissance. La S1P sécrétée exerce une action paracrine et autocrine via cinq récepteurs couplés à protéine G ; l’effet produit dépend du profil d’expression des récepteurs à la surface de la cellule. La S1P intracellulaire mobilise les réserves calciques, active TRAF2 (TNF receptor-associated factor 2) et NF-B et régule l’activation de gènes via l’inhibition des histones déacétylases 1 et 2 (HDAC 1/2). La dégra- dation définitive de S1P assurée par la SPL génère de l’hexadécénal et de l’éthanolamine phosphate dont les effets ne sont pas encore totalement élucidés. Ces produits de dégradation pourraient jouer un rôle important dans les syndromes neuropathologiques. SMS : sphingomyéline synthase ; Smase : sphingomyélinase ; Cerase : céramidase ; CerS : céramide synthase ; Sph : sphingosine ; SphK1/2 : sphingosine kinase 1/2 ; S1Pase : sphin- gosine 1-phosphate phosphatase ; SPL : sphingosine 1-phosphate lyase.
En savoir plus

3 En savoir plus

Sphingosine 1-Phosphate Receptor 1 Modulates CNTF-Induced Axonal Growth and Neuroprotection in the Mouse Visual System

Sphingosine 1-Phosphate Receptor 1 Modulates CNTF-Induced Axonal Growth and Neuroprotection in the Mouse Visual System

3. Results 3.1. AAV-Mediated CNTF/Stat3 Activation in RGCs Increases S1PR1 Expression after Injury. We have previously reported that ONC caused S1PR1 downregulation in RGCs [30]. The expression of S1PR1 is required to keep RGCs alive and to allow spontaneous axonal sprouting in the optic nerve after crush lesion. Here, we sought to determine if the expression of S1PR1 was in fluenced by CNTF/Stat3 activation in injured RGCs. To address this question experimentally, we monitored S1PR1 expression changes after AAV-mediated CNTF/Stat3 signaling activation in RGCs. The injection of ShH10.CNTF, a virus preferentially infecting Müller glia, allowed to detect a brighter signal for P-Stat3 and S1PR1 in injured RGCs compared with control ShH10.Empty virus (Figures 3(a) and 3(b)). Stat3 is a key signaling component involved in CNTF-induced axonal growth in the injured optic nerve [7, 16, 21–23]. However, as other signaling cascades are activated by CNTF (e.g., Erk1/2), the mech- anism controlling S1PR1 upregulation was uncertain [16]. Therefore, mice were infected with AAV2.Stat3 in order to selectively assess the in fluence of Stat3 on S1PR1 expression in injured RGCs. In our previous experiments, we found that selective infection of RGCs with AAV2.Stat3 construct was sufficient to promote axonal growth in the crushed optic nerve [7]. Five days after ONC injury, qRT-PCR measurements showed that AAV2.Stat3 signifi- cantly increased the mRNA level of S1pr1 in whole retinal lysates compared with AAV2.GFP (Figure 3(c)). In AAV2. Stat3-treated retinae, the mRNA level of S1pr1 was not dif- ferent from that measured in intact retinae. Interestingly, the level of sphingosine kinase 1 (Sphk1) and Sphk2 mRNA, the rate-limiting enzymes for S1P synthesis, was not sig- ni ficantly affected by ONC and AAV2-mediated Stat3 overexpression in RGCs (Figure 3(c)). These observations suggest that retinal production of S1P is not limiting for the activation of S1PR1 after injury. Together, these results suggest that CNTF/Stat3 may prevent injury-induced S1PR1 downregulation in RGCs. The function of S1PR1 was then analyzed in RGC survival and axonal regrowth after CNTF stimulation.
En savoir plus

13 En savoir plus

Rôle des modulateurs de la protéine kinase D dans la propagation du virus herpès simplex de type 1

Rôle des modulateurs de la protéine kinase D dans la propagation du virus herpès simplex de type 1

1.2.4 Cycle viral 1.2.4.1 Entrée Selon le type cellulaire, le VHS-1 utilise différents mécanismes d’entrée dans la cellule hôte. C’est-à-dire qu’il peut entrer par fusion directe entre l’enveloppe virale et la MP ou par endocytose dépendante/indépendante du pH [53, 54]. L’endocytose est cependant surtout observée chez les cellules in vitro, car les cellules habituellement infectées chez l’humain ne favorisent pas cette voie [55]. Pour entrer dans la cellule, le virus s’attache à la surface de la cellule via l’interaction entre la glycoprotéine gC ou gB à l’héparine sulfate [56]. Cette interaction ne serait toutefois pas essentielle à l’infection du VHS-1 [57]. Suite à l’attachement du virion, la glycoprotéine gD peut interagir avec trois récepteurs, soient la nectine-1, le médiateur de l’entrée des virus herpès ou encore une forme d’héparine sulfate modifié par des 3-O-sulfotransférases [58, 59]. La liaison de gD à un récepteur entraîne un changement de conformation et l’activation de la machinerie de fusion composée de gB et gH/gL [60, 61]. Ainsi, les récepteurs permettent que l’infection par le VHS-1 soit spécifique à une cellule permissive en plus de s’assurer que la machinerie de fusion s’active seulement lorsque le virion est à proximité d’une membrane cellulaire [62]. Quel que soit le mécanisme d’entrée, suite à la fusion avec la MP ou les endosomes, le virus se retrouve nu (capside non enveloppée) dans le cytoplasme. Sous l’action des protéines du tégument pUL36 et pUL37, la capside voyage le long des microtubules vers le noyau où seul son ADN est injecté à travers les pores nucléaires [63, 64]. Effectivement, la capside (100 000 KDa) est trop volumineuse pour passer au travers de ces pores (40-70 KDa) [65].
En savoir plus

96 En savoir plus

Adenylate kinase 1 knockout mice have normal thiamine triphosphate levels

Adenylate kinase 1 knockout mice have normal thiamine triphosphate levels

Abstract Thiamine triphosphate (ThTP) is found at low concentrations in most animal tissues and it may act as a phosphate donor for the phosphorylation of proteins, suggesting a potential role in cell signaling. Two mechanisms have been proposed for the enzymatic synthesis of ThTP. A thiamine diphosphate (ThDP) kinase (ThDP + ATPZThTP + ADP) has been purified from brewer’s yeast and shown to exist in rat liver. However, other data suggest that, at least in skeletal muscle, adenylate kinase 1 (AK1) is responsible for ThTP synthesis. In this study, we show that AK1 knockout mice have normal ThTP levels in skeletal muscle, heart, brain, liver and kidney, demonstrating that AK1 is not responsible for ThTP synthesis in those tissues. We predict that the high ThTP content of particular tissues like the Electrophorus electricus electric organ, or pig and chicken skeletal muscle is more tightly correlated with high ThDP kinase activity or low soluble ThTPase activity than with non-stringent substrate specificity and high activity of adenylate kinase.
En savoir plus

5 En savoir plus

Development and characterization of sphingosine 1-phosphate receptor 1 monoclonal antibody suitable for cell imaging and biochemical studies of endogenous receptors

Development and characterization of sphingosine 1-phosphate receptor 1 monoclonal antibody suitable for cell imaging and biochemical studies of endogenous receptors

Cell culture and transfections CHO cells expressing human sphingosine 1-phosphate receptor 1 fused to the green fluores- cent protein (CHO hS1P 1 -GFP; Dr Kevin R. Lynch’ gift) and CHO wild type (WT) cells were grown as described [ 16 ]. Mouse embryonic fibroblasts (MEF) and HUVEC cells were used until passage seven and cultured as previously described [ 17 ]. Human breast cancer cells (BT- 549) and human Embryonic Kidney 293 cells (HEK) were from ATCC (Manassas, VA, USA). Cells were cultured in their optimal conditions in DMEM (Gibco, Grand Island, NY), contain- ing 10% fetal bovine serum (FBS, Gibco), 100 U/mL penicillin (Sigma, St. Louis, MO), and 100 mg/mL streptomycin (Sigma, St. Louis, MO) at 37 ˚C in a humidified incubator with 5% CO 2
En savoir plus

20 En savoir plus

Mitochondrial sphingosine-1-phosphate lyase is essential for phosphatidylethanolamine synthesis and survival of Trypanosoma brucei

Mitochondrial sphingosine-1-phosphate lyase is essential for phosphatidylethanolamine synthesis and survival of Trypanosoma brucei

tions. LC-MS measurements were performed on a QExactive Plus mass spectrometer (Thermo Fisher) coupled to an EasyLC 1000 nanoflow-HPLC. HPLC-column tips (fused silica) with 75 µm inner diameter were self-packed with C8 material (3 µm, 100 Å, phenomenex) to a length of 20 cm. Analytes were separated with a gradient of A and B (2 mM ammonium formate in methanol, 0.2% formic acid) with increasing organic proportion (loading of sample with 0% B, separation ramps with a flow rate of 250 nl/min: from 5–12% B within 1 min, from 12–50% B within 9 min, from 50–100% B within 1 min, hold 100% B for 18 min). Mass spectrometer was operated in positive ion mode (ESI) with an electron spray voltage of 2.5 kV at 250 °C of the heated capillary temperature. Precursor-to-product ion transitions of m/z 380.26 → 264.27 for C18-S1P, and m/z 366.24 → 250.25 for C17-S1P were used as quantifier for parallel reaction monitoring with a normalized collision energy of 30%, resolution of 35′000, AGC target value of 200′000, and a maximum injection time of 50 ms. Relative quantification was done using Skyline Software 54 by forming ratios between analyte peak area and internal standard peak area.
En savoir plus

11 En savoir plus

Mitochondrial sphingosine-1-phosphate lyase is essential for phosphatidylethanolamine synthesis and survival of Trypanosoma brucei

Mitochondrial sphingosine-1-phosphate lyase is essential for phosphatidylethanolamine synthesis and survival of Trypanosoma brucei

Supplemental Material Mitochondrial sphingosine-1-phosphate lyase is essential for phosphatidylethanolamine synthesis and survival of Trypanosoma brucei Ladan Dawoody Nejad 1,2 , Michael Stumpe 3 , Monika Rauch 1 , Andrew Hemphill 4 , Roger Schneiter 3 , Peter Bütikofer 1# and Mauro Serricchio 1#

7 En savoir plus

Mécanisme de contrôle de l'entrée en mitose par Polo-like kinase 1 (PlK1)

Mécanisme de contrôle de l'entrée en mitose par Polo-like kinase 1 (PlK1)

Cycline A2-Cdk1/2 pourrait également réguler l’activité de Plk1 indirectement soit par l’intermédiaire du co-facteur hBora soit en modulant l’activité de la kinase Aurora-A. En effet, il a été montré que le cofacteur hBora est retrouvé phosphorylé en de multiples sites par une activité cdk1 282,285 . Par ailleurs, il a été montré que ces éléments de phosphorylations favorisent l’interaction de hBora et Plk1 ce qui est nécessaire pour la phosphorylation de Plk1 par Aurora A et ainsi son activation. Notamment trois sites présents au niveau de la région N- terminale de hBora se sont révélés indispensable pour la fonction de hBora et son interaction avec Plk1 in vitro mais également in vivo 285 . Assurément, l’interaction Bora-Plk1 constitue un élément de régulation essentielle de l’activité de Plk1 cependant il reste à étudier le mécanisme d’action par lequel cette interaction favorise la phosphorylation de Plk1 par Aurora A et de ce fait son activation. Plusieurs scénarios peuvent être envisagés : d’une part cette interaction permet la libération de la boucle d’activation de Plk1 la rendant accessible pour Aurora A, d’autre part elle pourrait favoriser un rapprochement des kinases Plk1 et Aurora A, mais également réguler l’activation de Plk1 au moment opportun. Dans ce cas de figure, une proposition serait que l’augmentation progressive de l’activité du complexe Cycline A2-Cdk permettrait une augmentation de la phosphorylation de hBora jusqu’à un seuil conduisant à son interaction avec Plk1 et l’activation de la kinase. L’activation de la kinase Aurora-A est dépendante de son auto-phosphorylation sur son résidu Thr288 situé au niveau de sa boucle d’activation 405,406
En savoir plus

131 En savoir plus

Bis-imide granulatimide analogues as potent Checkpoint 1 kinase inhibitors.

Bis-imide granulatimide analogues as potent Checkpoint 1 kinase inhibitors.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

8 En savoir plus

Show all 6018 documents...