Sous-représentation à zéro

Top PDF Sous-représentation à zéro:

<i>Trepalium</i> et <i>Section Zéro</i>, la représentation et la valeur du récit dystopique dans l’industrie des séries

<i>Trepalium</i> et <i>Section Zéro</i>, la représentation et la valeur du récit dystopique dans l’industrie des séries

Pourtant, diffusées au même moment, et toutes les deux porteuses de thèmes forts, Trepalium et Section Zéro ont connu une circulation différenciée, la première s’émancipant de son cadre fictionnel, pour devenir un véritable objet politisé, en ce sens que les péripéties fictives des protagonistes ont suscité des analyses politiques et économiques comme si ces actions étaient réelles. La deuxième est, elle, restée dans le champ de l’analyse critique, les seuls articles s’en éloignant étant ceux reprenant les propos du réalisateur Olivier Marchal dont le désir était de concevoir sa création originale comme un avertissement. Si l’attitude des chaînes a pu moduler cette réappropriation, la réponse peut également se trouver dans les qualités intrinsèques des programmes. « Nous aimons plonger dans un monde inventé par un autre, dès lors que celui-ci peut être interprété à partir de nos connaissances ordinaires » 211 . Si c’est naturellement le cas d’un récit d’anticipation, qui trouve ses racines dans notre quotidien, « cette immersion prend une toute nouvelle dimension quand l’univers fictionnel et notre réalité se mettent à entrer en résonance, quand les difficultés vécues par les personnages nous paraissent analogues aux nôtres » 212 . Probablement qu’en choisissant de suivre des citoyens lambda des deux côtés du mur, Trepalium facilite une identification par rapport à l’escouade policière sur laquelle se focalise l’intrigue de Section Zéro. De ce fait, il est plus facile de se sentir concerné par les enjeux de la
En savoir plus

149 En savoir plus

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Une exposition sur le zéro

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Une exposition sur le zéro

Un outil, lié à la représentation du monde La transmission des chiffres indiens à l'Occident sera lente et se heurtera à de nombreuses résistances ".La plupart des cler[r]

2 En savoir plus

Aspect zéro et dépendance situationnelle: l'exemple du wolof

Aspect zéro et dépendance situationnelle: l'exemple du wolof

ne sont pas construits par l’énonciateur depuis le moment de l’énonciation, il faut alors que l’Aoriste s’articule à une situation de référence spécifiée au préalable. Cette particularité assertive est confirmée par les autres emplois “indépendants” de l’Aoriste. Dans les indications scéniques comme dans les proverbes, en effet, la proposition à l’Aoriste se présente comme une proposition syntaxiquement indépendante mais qui nécessite un ancrage situationnel extérieur dont elle dépend. On comprend alors qu’elle puisse prendre différentes valeurs temporelles en fonction de ce repère situationnel contextuel. Ainsi, dans le cas des indications scéniques, l’énoncé à l’Aoriste recevra sa spécification situationnelle à chaque représentation: il est donc validé dans ce présent à chaque fois recommencé.
En savoir plus

16 En savoir plus

2010, Année zéro ?

2010, Année zéro ?

© S.A. IPM 2010. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit. 53 vendredi 14 mai 2010 - La Libre Belgique l Opinion International

1 En savoir plus

L'arithmétique du groupe de Chow des zéro-cycles

L'arithmétique du groupe de Chow des zéro-cycles

est de montrer que l’exposant de la torsion est fini. Un ingrédient essentiel est fourni par certaines classes dans le groupe H1ar(X, K2), découvertes par Bloch et Mildenhall [29], et utilisées par Flach [20]. Passons maintenant à l’aspect local-global. La conjecture 1.5 (a) et, sous une forme un peu plus précise, la conjecture 1.5 (c), furent d’abord énoncées

24 En savoir plus

Les magasins « Zéro Biodéchet » : est-ce réellement possible ?

Les magasins « Zéro Biodéchet » : est-ce réellement possible ?

Après des entretiens menés avec le personnel de PHENIX, nous avons défini le magasin « Zéro Biodéchet » comme un magasin ayant une facture de gestion de biodéchets quasi nulle. L’objectif de ce mémoire a été de discuter de sa possibilité de mise en œuvre. Si le concept semble simple au premier abord, la réalité est tout autre. Si les FLEG peuvent être donnés aux fermes sans risque, le don de déchet de SPAN3 (incluant donc tout aliment d’origine animale) est fortement réglementé. Tout animal d’élevage destiné à la consommation humaine n’a pas le droit d’être nourri avec des SPAN. Par conséquent, le choix des chasseurs a été fait. Effectivement, les louvetiers et les veneurs possèdent des meutes de chiens qu’il faut nourrir. C’est ainsi que nous avons réussi à lancer six magasins en valorisation animale pendant ces six mois de stage. Parmi ces six, un magasin a pu rapidement être considéré comme « Zéro Biodéchet » fin juin 2017. Si ce résultat parait enthousiasmant, au moins pour PHENIX, il semble être difficilement transposable. Les régions Bretagne – Pays de la Loire possède un environnement propice : beaucoup de récepteurs. Cela n’est pas le cas dans toutes les régions.
En savoir plus

103 En savoir plus

La notion de représentation sous la Révolution française

La notion de représentation sous la Révolution française

lorsqu’ils s’occupent des intérêts locaux, tandis qu’ils sont des « délégués du gouvernement national » lorsqu’ils exécutent les lois et mettent en œuvre les mesures d’administration générale 36 . Le problème ne se pose évidemment pas dans les mêmes termes lorsqu’on adopte le point de vue montagnard. À cet égard, le texte de juin apparaît comme l’inverse symétrique du projet girondin : le refus de la représentation pour les administrateurs et les officiers municipaux est clairement affirmé, mais rien n’est dit du régime de l’administration intérieure. On sait seulement que : « Le Corps législatif détermine les fonctions des officiers municipaux et des administrateurs, les règles de leur subordination, et les peines qu’ils pourront encourir » 37 . Un tel laconisme a suscité deux interprétations d’ailleurs compatibles. Pour les uns, il correspond au souci de ne pas indisposer les corps locaux 38 ; pour les autres, il laisse présumer que le texte montagnard prévoit implicitement un système que tous les projets antérieurs comportent et selon lequel les différents niveaux territoriaux sont soumis, par une sorte de « chaîne hiérarchique » 39 aux administrateurs de département lesquels restent sous le contrôle du pouvoir exécutif. Une troisième interprétation semble toutefois possible à condition de prendre la mesure du renversement de point de vue qu’opère la Constitution de juin 1793. En effet, si l’on refuse toute compétence particulière et locale aux administrations centrales, il semble assez logique de poursuivre dans ce refus lorsqu’il s’agit de justifier ces compétences. De même, si ces compétences sont définies négativement, il semble logique de les justifier négativement. Or, le texte de juin procède bien ainsi : par refus successifs et par négation. Une telle démarche présente l’avantage considérable d’accroître la liberté du corps législatif dans l’établissement des compétences et donc d’accroître, dans le même temps, la dépendance des corps administratifs à l’égard du corps législatif. Dans ces conditions, il devient inutile de prévoir explicitement les mécanismes de contrôle du conseil exécutif sur les départements, de ceux-ci sur les districts et de ces derniers sur les communes. Instaurer de tels mécanismes pourrait même se révéler dangereux : leur présence laisserait supposer qu’il y a quelque activité interprétative voire décisionnelle à contrôler – idée qu’il convient d’écarter si l’on souhaite borner ces corps à une stricte exécution de la loi.
En savoir plus

19 En savoir plus

Traitement et analyse d'images couleur sous-marines : modèles physiques et représentation quaternionique

Traitement et analyse d'images couleur sous-marines : modèles physiques et représentation quaternionique

C HAPITRE 6 T RAITEMENT D ’ IMAGES COULEUR AVEC L ’ ALGÈBRE QUATERNIONIQUE Dans les chapitres précédents, nous avons décrit l’algèbre quaternionique. Nous avons montré com- ment celui-ci pouvait être utilisé, dans le cadre du traitement d’images, en utilisant des transformations géométriques dans l’espace couleur pour définir des opérations élémentaires de traitement d’images. Nous avons proposé une application dans le cadre plus spécifique des images sous-marines. Ce chapitre se veut plus généraliste. En effet, nous allons étudier l’utilisation de l’algèbre quaternionique au travers d’opérations plus courantes du traitement d’images que sont les détections de contours et la segmenta- tion en régions. Nous allons nous intéresser ici au traitement d’image d’un point de vue généraliste et applicable à tout type d’images multimédia. Cette chapitre décrit un travail de prospection dans le cadre de la détection d’objet en exploitant l’information couleur. Nous allons tout d’abord présenter quelques méthodes existantes de détection de contours basées sur les quaternions. Nous verrons que l’utilisation d’une de ces opérations de filtrage quaternionique permet d’obtenir des contours colorés. Une étude sur de tels contours sera alors réalisée afin d’examiner la possibilité d’extraire une information sur cette cou- leur et son application possible. Nous proposerons pour finir deux méthodes permettant de détecter des objets possédant une teinte donnée.
En savoir plus

148 En savoir plus

Capacité à Zéro-Erreur des Canaux Quantiques

Capacité à Zéro-Erreur des Canaux Quantiques

Dans cette thèse, nous généralisons la capacité à zéro-erreur de Shannon. Nous proposons une nouvelle capacité pour la transmission d’information classique à travers les canaux quantiques. La capacité à zéro-erreur quantique (CZEQ) a été définie comme étant le supremum des taux dans lesquels l’information classique peut être transmise à travers un canal quantique avec probabilité d’erreur égale à zéro. Le protocole de communication restreint les mots de code à des produits tensoriels d’états quantiques d’entrée, tandis que des mesures collectives entre plusieurs sorties du canal sont permises. Ainsi, le protocole employé est similaire au protocole d’Holevo-Schumacher-Westmoreland. Le problème de calculer la CZEQ est formulé en utilisant des outils de la théorie des graphes. Cette dé- finition équivalente est utilisée pour démontrer des propriétés d’états quantiques et des mesures qui atteignent la CZEQ. Nous démontrons que la capacité à zéro-erreur d’un canal quantique dans un espace de Hilbert de dimension d peut toujours être atteinte par des ensembles d’états quantiques purs. Par rapport aux mesures, nous avons montré que des mesures de von Neumann collectives sont nécessaires et suffisantes pour atteindre la capacité. Nous analysons si la CZEQ est une généralisation non-triviale de la capacité à zéro-erreur de Shannon. Le terme “non-triviale” veut dire qu’il y a des canaux quantiques pour lesquels la capacité ne peut être atteinte qu’avec deux ou plus utilisations du canal, et que la capacité ne peut être atteinte que par des ensembles S contenants des états non-orthogonaux. Nous calculons la CZEQ de plusieurs canaux quantiques. En particu- lier, nous présentons un canal quantique pour lequel nous conjecturons que la CZEQ ne peut être atteinte que par un ensemble d’états quantiques non-orthogonaux et par un code de longueur deux ou plus. Finalement, nous démontrons que la CZEQ est bornée supérieurement par la capacité d’Holevo-Schumacher-Westmoreland.
En savoir plus

140 En savoir plus

Sujet zéro bac rénové

Sujet zéro bac rénové

On choisit une boite au hasard dans cet échantillon. 1) Déterminer la probabilité de prendre une boite dont la masse est inférieure à 394 g. 2) L’utilisation de la calculatrice vous pe[r]

9 En savoir plus

Architecture et minimum : quel degré zéro ?

Architecture et minimum : quel degré zéro ?

En 1942, le romancier de l’Absurde partirait encore et toujours de cette pauvreté d’expérience que Benjamin décrit dans un style, il est vrai, plutôt solennel, comme un signe des temps, rendu plus perceptible depuis le retour des champs de bataille de 14-18. Il serait là le degré zéro de l’écriture : dans cet effort pour gommer ce que le « bourgeois » attend de la littérature ou de l’art en général. Un « homme sans quali- té » n’aspire pas à une nouvelle expérience. Benjamin décrit de manière exemplaire cette « fatigue » de l’homme moderne face à la « culture » et même face à l’ « homme ». Probablement la même fatigue qui anime Mersault et le rend indiffé- rent au passé.
En savoir plus

9 En savoir plus

Sur les l-blocs de niveau zéro des groupes p-adiques

Sur les l-blocs de niveau zéro des groupes p-adiques

Notre groupe G étant déployé sur F nr , nous savons par le lemme 4.3.1 de [DeB06] qu’il y a une injection entre les classes de ∼ 1 -équivalence de tores maximaux non-ramifiés et les classes de F-conjugaison dans W , c’est-à-dire H 1 (F, W ) (cette injection est bijective si on suppose de plus G quasi-déployé) . Cette application fonctionne de la manière suivante. Soient S et T deux tores non-ramifiés. Ceux-ci étant non-ramifiés, ils sont conjugués sous G nr . Ainsi, il existe g ∈ G nr tel que S nr = g T nr . Or F(S nr ) = S nr donc cela définit un élément n := g −1 F(g) ∈ Z 1 (F, N nr ) où N nr := N (G nr , T nr ). On obtient w := nT nr ∈ Z 1 (F, W )
En savoir plus

151 En savoir plus

Phi zéro ; vol. 10, no 1

Phi zéro ; vol. 10, no 1

Russell, la représen- tation logique n'était qu'une abstraction sérieuse, parfaite- ment a-morale du réel tout irait bien, mais dans la mesure où ses principes déri[r]

94 En savoir plus

Les costumes du nord de la Laponie, ou le degré zéro du signe

Les costumes du nord de la Laponie, ou le degré zéro du signe

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

14 En savoir plus

Degré zéro des lois physiques; considérations heuristiques

Degré zéro des lois physiques; considérations heuristiques

Nous avons envisagé dans ce qui précède des intégrales dans des moyennes. On peut trouver des situations où ce sont les fréquences ou probabilités individuelles elles-mêmes dans l’espace et dans le temps qui sont égalées. Ainsi dans des problèmes de diffusion en métallurgie, les chercheurs font-ils souvent l’hypothèse que la probabilité de saut d’un atome d’un nœud à un autre d’un réseau cristallin, aussi bien dans l’espace (pour calculer une configuration optimale) que dans le temps (pour simuler un processus) sont égales et proportionnelles au gain énergétique du système (simulation Monte Carlo, Path probability method). Ces pratiques ne sont pas justifiées par l’appel à un principe particulier mais simplement fondées sur le caractère raisonnable des choix faits et sur leur efficacité. Nous pouvons quant à nous y voir un peu plus et une nouvelle manifestation de ces lois de degré zéro reliant variations dans le temps et dans l’espace. Dans la path probability method (Kikuchi, 1966), on fait aussi intervenir un principe extrémal dans le temps analogue à ceux qui interviennent dans l’espace (voir section 11).
En savoir plus

45 En savoir plus

La mise à l’agenda du « problème » de la sous-représentation des Autochtones dans l’enseignement de l’histoire nationale au Québec, 1960-2010

La mise à l’agenda du « problème » de la sous-représentation des Autochtones dans l’enseignement de l’histoire nationale au Québec, 1960-2010

considérablement plus visible aux décideurs dans les années 1970 que dans les années 1990 ou 2000. En outre, on ne peut ici s’empêcher d’observer que Sylvie Vincent a toutes les caractéristiques de l’entrepreneur politique, tel que décrit dans l’approche par courants multiples 69 . John Kingdon définit les entrepreneurs comme des « advocates who are willing to invest their resources – time, energy, reputation, money – to promote a position in return for anticipated future gain in the form of material, purposive, or solidary benefits» (Kingdon 2003, 179). Pour que les futurs programmes accordent une juste place à l’histoire autochtone, Sylvie Vincent, ethnologue crédible de par son expertise, a été persistante, guettant les « fenêtres d’opportunité », s’investissant énergiquement comme on l’a vu aux moments les plus décisifs de la conception d’HQC (Vincent 1978a; Vincent 1978b; Arcand et Vincent 1979) et d’HEC (son mémoire soumis au Groupe Lacoursière). En outre, elle n’a pas négligé la stratégie du « couplage », suggérant dans son livre (et dans une moindre mesure dans son mémoire) d’innombrables « solutions » au problème de la sous- représentation des autochtones et soulignant à plusieurs reprises comment la reconnaissance de ce « problème » est exigée par une conception d’un « nous » québécois plus inclusif (ce qui relève davantage du courant de la politique). Dans une moindre mesure, on peut également dire que Christian Laville se livre à un exercice de couplage avec son article de 1991: on y retrouve la problématisation de la sous-représentation des autochtones, des exemples de « façons de faire » pour remédier à cette situation et une mise en relation avec la lutte à l’ethnocentrisme.
En savoir plus

192 En savoir plus

Le devoir syndical de représentation sous l'angle de la Charte des droits et libertés de la personne: le cas des clauses" orphelin"

Le devoir syndical de représentation sous l'angle de la Charte des droits et libertés de la personne: le cas des clauses" orphelin"

altérés et constituent encore aujourd’hui (janvier 2014) les balises fixées par l’État pour encadrer la relation entre les parties syndicales et patronales. Bien entendu, des modifications importantes ont été adoptées au fil des années. Ainsi en 1977, les changements apportés au Code du travail ont transformé les interactions entre les parties à la négociation et accentué son caractère public, soit une plus grande intervention de l’État dans les rapports collectifs des secteurs privés. L’État québécois interdit le recours aux salariés briseurs de grève (art.109.1 C.t.) pendant la durée complète d’un conflit légal et consolide la stabilité financière des syndicats en rendant obligatoire le précompte syndical – principe antérieurement connu sous l’appellation de « formule Rand » – qui oblige l’employeur à retenir les cotisations syndicales à même le salaire de l’employé (art.47 C.t.). De plus, l’une des parties peut demander de soumettre un différend à l’arbitrage lors de la négociation d’une première convention collective. En retour, le gouvernement exige la tenue d’un vote secret, chez les membres du syndicat, au moment du déclenchement d’une grève ou de la ratification d’une convention collective (art. 20.1 et suivant C.t.) (Verge, Trudeau et Vallée, 2006 : 44-45). Finalement, en 1994, à la demande du patronat, le Code du travail sera modifié afin de permettre la signature de conventions collectives de longue durée (plus de trois ans).
En savoir plus

587 En savoir plus

Phi zéro ; vol. 1, no 1

Phi zéro ; vol. 1, no 1

changements, adaptation sociale, etc.).. Il nous faut assumer cette tradition et répondre aux questions qu'elle a soulevées. Nous devons cependant y répondre en regar[r]

72 En savoir plus

Phi zéro ; vol. 9, no 3

Phi zéro ; vol. 9, no 3

Le programme que l'on assigne généralement à l'épistémologie des sciences consiste à traiter des sciences exactes dans un premier temps pour englober les sciences [r]

130 En savoir plus

Phi zéro ; vol. 9, no 1

Phi zéro ; vol. 9, no 1

raison de ce primat n'est pas seulement la nécessité de tenir compte des interrelations conceptuelles, de leur mutuelle dépendance, de leurs principes de liaison, [r]

144 En savoir plus

Show all 4921 documents...