Socialisation politique -- Québec (Province) -- Québec

Top PDF Socialisation politique -- Québec (Province) -- Québec:

Dualité des processus de socialisation professionnelle des enseignants formés hors Québec : entre imposition et appropriation

Dualité des processus de socialisation professionnelle des enseignants formés hors Québec : entre imposition et appropriation

Introduction Comme le Canada, le Québec mène une politique active d’immigration afin de satisfaire ses besoins en main- d’œuvre et de renouveler sa population décroissante (Zietsma, 2010). Ainsi, entre 1998 et 2009, environ 3 000 autorisations d’enseigner ont été délivrées à des immigrants, dont une majorité a débouché sur un recrutement dans les écoles québécoises (Niyubahwe, Makamurera et Jutras, 2014). Afin d’obtenir l’autorisation permanente d’enseigner, ces enseignants doivent valider 15 crédits de cours obligatoires dans l’université de leur choix. Ceci vise à les familiariser avec le système scolaire québécois, la didactique de l’enseignement des compétences disciplinaires et les modalités privilégiées pour les évaluer, ainsi qu’avec la gestion interactive d’un groupe-classe hétérogène sur le plan des performances et des origines ethnoculturelles. Cette formation est essentiellement théorique, et c’est donc en faisant de la suppléance dans les écoles, mais plus encore en décrochant un contrat pour faire leur période probatoire (2 ans) qu’ils (ré)apprennent à exercer leur métier dans les écoles québécoises.
En savoir plus

12 En savoir plus

Analyse du processus relationnel formant la socialisation à un ordre professionnel au Québec

Analyse du processus relationnel formant la socialisation à un ordre professionnel au Québec

psychologues veulent collaborer activement à toutes transformations vers cet objectif (2007, n. 04, p. 05). Ainsi, elle affirme « avec grande satisfaction [avoir] perçu, à tous les niveaux, une réelle sensibilité aux personnes qui requièrent des services en santé mentale. » (2008, n. 01, p. 13) Le politique, le juridique et le clinique se sont rencontrés : « Le défi de se comprendre non seulement sur les principes, mais sur leur application, était de taille et n’aurait pu être relevé de façon aussi efficace sans la participation active et la bonne foi des principaux intervenants. » (2008, n. 03, p. 07) Par des objectifs bien définis, ancrés dans le mandat de protection du public, une participation active à la recherche de solutions, l’harmonisation des liens avec tous les partenaires et la solidarité des membres psychologues, le gain ultime du système est ce consensus des six Ordres concernés par le projet de loi (2008, n. 04, p. 07). Dans les développements du dépôt du projet de loi 50, la présidente affirme qu’« il serait plus sage d’y voir un point de départ. Pour assurer une implantation harmonieuse, la communication efficace devra être au cœur des démarches qui suivront. Nous nous y engageons non seulement envers nos membres, mais envers le public et les employeurs. » (2008, n. 01, p. 07)
En savoir plus

146 En savoir plus

La socialisation scolaire des jeunes autochtones au Québec : l'exemple du cégep de Joliette

La socialisation scolaire des jeunes autochtones au Québec : l'exemple du cégep de Joliette

Dans l’optique de réduire les préjugés, de sensibiliser la population de Joliette, de renforcer la culture atikamekw ainsi que la fierté identitaire des jeunes de la ville, le CAAL et le cégep se sont entendus pour développer un cours de langue atikamekw accessible à l’ensemble de la population étudiante et joliettaine. Une démarche qui s’inscrit dans les volets 5 et 6 du Programme Accueil et Intégration. Pour des motifs administratifs, en août 2017, la direction a décidé que ce cours ne pourrait être suivi qu’à travers la Formation continue. Il ne pourrait être crédité à l’intérieur des programmes réguliers du cégep et ne ferait donc pas partie des dossiers relevant de la direction et de l’équipe pédagogique. Par ailleurs, les membres de l’équipe de la Formation continue ont été très heureux de s’investir dans ce projet. Ils ont vu l’intérêt d’un tel cours pour les Atikamekw et pour les professionnels des services de santé et sociaux de la région, une belle occasion de favoriser les échanges et d’améliorer les relations entre les ressources, les services et les gens de la ville de Joliette. Il semble pertinent de mentionner que depuis l’insertion du Programme Accueil et intégration des Autochtones au collégial au sein du CRLJ, le cégep a subi un changement de direction et de son équipe. La direction actuelle n’est pas à l’origine de la demande initiale de subvention; aussi, ses objectifs pédagogiques sont différents de ceux de son prédécesseur. Alors qu’un effort avait été réalisé afin d’ouvrir le cégep et sa population aux réalités internationales et interculturelles (selon les propos d’une enseignante et de la conseillère en orientation), la direction actuelle à fait le choix pédagogique orienté vers les questions de compétences transversales. Ceci a un impact sur l’intérêt porté par les membres de la direction aux enjeux reliés aux questions autochtones et à l’importance de ce dossier dans l’agenda politique et académique de l’institution.
En savoir plus

179 En savoir plus

Les pratiques de socialisation d'une enseignante en classe d'accueil du primaire au Québec

Les pratiques de socialisation d'une enseignante en classe d'accueil du primaire au Québec

L’approbation d’un certificat d’éthique par le comité de déontologie de l’Université de Sherbrooke a été demandée pour cette recherche. Cet accord de réalisation de la recherche, certifiant son respect des règles d’éthique, peut être consulté en annexe E. L’accord de réaliser l’étude a été demandé au directeur de l’établissement, ainsi qu’à la commission scolaire. Une lettre d’information a été distribuée à l’enseignante et aux parents d’élèves. Vu la variété langagière des parents d’élèves, la lettre d’information a été rédigée et traduite en français, en anglais et en espagnol. Ces lettres peuvent être consultées en annexe F. L’enseignante a expliqué oralement les objectifs de notre présence en classe et les modalités de collecte de données lors d’une rencontre avec les parents. L’accord écrit par l’enseignante d’observer et de noter ses pratiques en classe et d’utiliser des enregistrements audio à des fins d’analyse de données a été obtenu et ce formulaire peut être consulté en annexe G. Nous sommes restés à travers tout le processus de recherche disponible pour tout questionnement ou commentaire de la part de tout élève, parent d’élève et de l’enseignante. Il faut souligner que la confidentialité et l’anonymat des participants ont été assurés, les noms des personnes étant remplacés par des noms fictifs à travers les transcriptions et leur analyse. Les participants ont en outre eu droit à retirer leur accord de participation à la recherche, ce qu’aucun acteur n’a pourtant demandé. Ainsi, notre recherche respecte la « Politique en matière d’éthique de la recherche avec des êtres humains » (Université de Sherbrooke, 2012). Notons encore que seulement l’observation des pratiques d’enseignement de Marie a été notée et a été prise en considération lors de l’analyse, excluant l’analyse de pratiques d’autres intervenants externes, étant temporairement présents en classe.
En savoir plus

254 En savoir plus

La participation politique des immigrants au Québec

La participation politique des immigrants au Québec

Le capital social crée chez Putnam les deux types de liens que sont le bonding capital soit la création de liens affectifs avec d’autres, qu’il s’agisse d’amitié, d’amour ou de sentiment de similitude chez des personnes semblables, et le bridging captial qui consiste à faire des pont. On y retrouve les relations d’affaires, de travail, de voisinage et il correspond au carnet d’adresse dans son sens le plus général. Les liens ainsi créés ne sont pas nécessairement influencés par un quelconque degré de similarité. Néanmoins, Putnam parvient à définir la participation politique en incluant la notion de participation sociale à la participation politique. Ainsi, être bénévole, militant, membre d’un groupe communautaire, tenir un blog, être sympathisant féministe ou manifester sur un enjeu planétaire sont des formes de participation politique, même si elles n’apparaissent pas dans les analyses de type stratégiques ou dans nombre d’études purement quantitatives. Il existe par exemple au Québec une forte participation sociale des jeunes migrants, notamment démontrée par un taux de bénévolat élevé et identique au reste de la population 52 . Si Dan Bechman 53 démontre que la propension des jeunes immigrants à donner un sens politique à leur investissement bénévole est majeure et constitue plus qu’une simple activité communautariste, c’est Fernando Mata, John D. Brodhead et Isabelle Petersen 54 qui démontrent que dans le contexte canadien, l’acticité bénévole très marquée auprès des jeunes et notamment des femmes immigrantes est avant tout une
En savoir plus

115 En savoir plus

Le territoire municipal au Québec: terrain d’expression du pouvoir politique au quotidien

Le territoire municipal au Québec: terrain d’expression du pouvoir politique au quotidien

Au milieu du XIX e siècle, c’est d’abord la volonté d’incorporer les villes à l’État qui motive l’adoption du régime municipal en Amérique du Nord britannique, tout comme aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Ce faisant, il s’agit non seulement de rendre plus efficace la gestion des territoires urbains alors en plein développement, mais d’en faire des terrains d’expérimentation du nouveau mode de gouvernement. En partie à cause de précédents historiques, les villes ont acquis une certaine capacité administrative, même si c’est en disposant de pouvoirs limités. Ce sont donc ces territoires qu’il importe d’intégrer et d’incorporer au domaine étatique en voie de redéfinition. Toutefois, l’attribution de pouvoirs aux villes ne se produit que très graduellement. De fait, il s’écoulera de nombreuses décennies entre le moment où Saint John (au Nouveau-Brunswick) est dotée de la première charte municipale en Amérique du Nord britannique en 1785, et celui où d’autres villes, telles Montréal, Québec, Toronto et Kingston, acquièrent un privilège semblable. Qui plus est, c’est seulement au cours des années 1840 que le pouvoir colonial consent à doter les principales villes sous son autorité de chartes permanentes comportant un ensemble de pouvoirs plus étendus. Ainsi, Québec et Montréal obtiennent leur première charte en 1831, contrairement aux plus petites localités qui sont alors soumises à la loi générale sur les municipalités. Ces chartes, suspendues en 1836 à cause du contexte politique agité, seront rétablies en 1840.
En savoir plus

20 En savoir plus

Les regroupements nationaux d'économie sociale au Québec : Essai d'analyse politique

Les regroupements nationaux d'économie sociale au Québec : Essai d'analyse politique

Dans le premier cas, comme dans le second, il s’agit donc principalement d’une action communautaire autonome, au sens d’« infrastructures sociales », notion avancée avec justesse par le mouvement des femmes au moment de sa mobilisation de 1994-1995. De leur côté, les entreprises d’économie sociale sont d’abord et avant tout des organisations dont la logique première est d’assurer, elles, à leurs activités (biens ou services) une viabilité économique. Il s’agit en quelque sorte pour elles d’être socialement utiles dans la viabilité économique. Et elles peuvent effectivement l’être par leur fonctionnement démocratique, par leurs objectifs car la maximisation du profit ne constitue pas leur point d’arrivée ni leur point de départ (les protégeant ainsi des impératifs tyranniques des actionnaires), par le patrimoine durablement collectif qu’elles génèrent (ce qui les met davantage à l’abri des délocalisations). Leurs activités économiques sont donc primordiales. Échouer comme entreprise viable économiquement, c’est se condamner à perdre son utilité sociale. En ce sens-là, l’entreprise sociale ne peut pas se définir par la résistance politique comme le font les organisations de défense de droits sociaux. Ce serait de la part des entreprises d’économie sociale une double erreur : au plan économique, parce que l’entreprise ne s’occuperait pas suffisamment de la dynamique entrepreneuriale ; au plan politique, parce que ces entreprises d’économie sociale ne peuvent exercer de suppléance en étant sur la première ligne de la revendication, fonction normalement dévolue aux mouvements sociaux eux-mêmes. Son financement public se justifie par l’utilité sociale de son produit. Mais une partie de ses activités sont des activités sur le marché qui ont à se financer sur le marché. Le financement public peut alors différer dans son mode d’accès et ses exigences (prêt plutôt que subvention, par exemple).
En savoir plus

51 En savoir plus

Les regroupements nationaux d'économie sociale au Québec. Essai d'analyse politique

Les regroupements nationaux d'économie sociale au Québec. Essai d'analyse politique

Louis Favreau est sociologue et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités (CRDC) de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Il est chercheur au Centre de recherche sur les innovations sociales dans l’économie, les entreprises et les syndicats (CRISES) et au Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT).

2 En savoir plus

Le rôle des linguistes dans la création, l'élaboration et l'orientation de la politique linguistique du Québec.

Le rôle des linguistes dans la création, l'élaboration et l'orientation de la politique linguistique du Québec.

SH ESL 6 Personnellement, je vois dans ce genre de polémique le prolongement et la perpétuation de la querelle de 1842, à la suite de l’ouvrage de Thomas Maguire. Les Québécois sont très attachés à la langue française et plus de trois siècles de lutte acharnée pour la conserver et la transmettre aux générations suivantes en font foi. Il n’est certainement pas question pour la vaste majorité d’entre eux de renoncer à celle-ci et de laisser évoluer librement la langue courante jusqu’à ce qu’émerge une langue distincte, qu’on l’appelle joual ou autrement. C’est précisément ce qui alarmait les Québécois des années 1950 et 1960 et qui a provoqué le sursaut politique dont j’ai parlé. Et, comme le souligne à juste titre Lionel Meney, l’évolution des quarante dernières années va plutôt dans le sens de la convergence avec le français normatif. Mais les Québécois se considèrent beaucoup plus « propriétaires » du français qu’autrefois, c’est après tout leur langue maternelle depuis 13 ou 14 générations, et que des ouvrages lexicographiques décrivent leurs usages propres n’apparaît, somme toute, que parfaitement normal. Du reste, ils sont bien disposés à partager et à offrir au reste de la francophonie leurs mots et leurs expressions, surtout si cela permet de remplacer un certain nombre d’emprunts à l'anglais, leur bête noire depuis toujours.
En savoir plus

7 En savoir plus

Inefficacité, iniquité et marché politique : bases de l'immobilisme fiscal du Québec

Inefficacité, iniquité et marché politique : bases de l'immobilisme fiscal du Québec

L’application la plus évocatrice de ce concept est la consommation de carburant dans les voitures. Chaque conducteur automobile qui achète du carburant produit des gaz d’échappement lorsqu’il utilise sa voiture. Cette pollution constitue une externalité négative pour la société puisque le conducteur la produit sans toutefois assumer le coût de la dépollution qui y est associé. Bref, le montant auquel il acquiert son carburant n’inclut nécessairement pas l’ensemble des coûts associés à sa consommation d’essence. Dans cette situation, l’imposition d’une « taxe verte » qui correspondrait exactement au coût d’éliminer la pollution associé à la combustion d’un litre d’essence et qui serait entièrement consacrée à cette activité pourrait internaliser ce coût au niveau des automobilistes. Devant un prix accru de l’essence, les automobilistes pourraient modifier leur comportement de consommation et consommer moins de carburant. Malheureusement, comme à l’heure actuelle, les taxes sur l’essence perçues par le gouvernement du Québec sont entièrement versées au fonds consolidé et non utilisées à compenser la consommation de carburant, il est impossible de savoir à quel point le montant des taxes correspond aux coûts sociaux de cette externalité.
En savoir plus

38 En savoir plus

Évaluation de la politique de répartition géographique des effectifs médicaux spécialisés au Québec

Évaluation de la politique de répartition géographique des effectifs médicaux spécialisés au Québec

Ce constat constitue la principale contribution de ce mémoire aux améliorations futures de la politique, et plus particulièrement de ses outils de suivi du niveau d’autosuffisance des régions administratives. D’un autre point de vue, en considérant que les travaux de Gauthier et Haggerty (2009) ont établi que la consommation de services médicaux spécialisés procède d’un mécanisme particulier dans les milieux ruraux ou isolés en raison de la pénurie chronique de certains médecins spécialistes ou de leur éloignement, il y a lieu d’avancer que la croissance de la consommation de services en régions universitaires par les clientèles des régions non universitaires reflète un problème de hiérarchisation des services entre les régions universitaires et non universitaires. Considérant cette conjecture, il y a lieu de recommander aux agences des régions d’un même RUIS de se doter collectivement d’une stratégie de révision de la gamme des services offerts dans leur région en procédant à la révision de chaque trajectoire clinique qui amène les médecins omnipraticiens et médecins spécialistes de leurs régions à référer de plus en plus leurs clientèles vers les services médicaux plus spécialisés des régions universitaires.
En savoir plus

115 En savoir plus

Analyse du parti politique l'Action démocratique du Québec 1994-2009

Analyse du parti politique l'Action démocratique du Québec 1994-2009

Dumont et fait la démonstration qu'il est passé d'un discours populiste protestataire à un discours populiste identitaire dans Mario Dumont et l'Action démocratique du [r]

109 En savoir plus

La représentation politique des femmes au Québec : obstacles et résistances à une égalité de fait

La représentation politique des femmes au Québec : obstacles et résistances à une égalité de fait

Plus spécifiquement, nous analyserons la place faite aux femmes et au féminisme dans l 'historique, les statuts et lors des élections générales chez trois partis prése[r]

160 En savoir plus

Essai sur le marketing politique et les stratégies gouvernementales au Québec : réflexions critiques

Essai sur le marketing politique et les stratégies gouvernementales au Québec : réflexions critiques

Lorsqu'il analyse les « techniques personnalisatrices », Alboui 2 so uligne que le marketing politique s'efforce de tirer profit du besoin de personnalisation (et de [r]

111 En savoir plus

Impacts de la loi 101 sur la culture politique au Québec de 1977 à 1997

Impacts de la loi 101 sur la culture politique au Québec de 1977 à 1997

celle qui pourrait découler de l'appartenance à une collectivité minoritaire ». La mise en application.. Au cours des années qui ont suivi l'adoption de la Charte canadienne [r]

210 En savoir plus

Québec : de quoi faut-il se souvenir? : le mythe politique de la révolution tranquille

Québec : de quoi faut-il se souvenir? : le mythe politique de la révolution tranquille

a) Selon la théorie de Foucault, il est possible de voir la connaissance comme un phénomène qui s'inscrit dans un contexte dont elle dépend et qui obéit à des r[r]

133 En savoir plus

Les jeunes de Québec sont-ils cosmopolites? : rapport à la diversité culturelle, rapport au politique et construction identitaire chez des jeunes cégépiens de la ville de Québec

Les jeunes de Québec sont-ils cosmopolites? : rapport à la diversité culturelle, rapport au politique et construction identitaire chez des jeunes cégépiens de la ville de Québec

On sent, par ailleurs, que les jeunes sont de moins en moins réfractaires à l’idée de parler de leurs craintes face à la diversification ethnique et culturelle de leur société. Les débats sur les accommodements raisonnables ont ouvert la porte et ont donné de la légitimité à un certain type de discours hostile au multiculturalisme et à la diversité. De plus en plus, le durcissement des lois sur l’immigration est à l’ordre du jour dans les parlements à travers le monde et, au Québec, des groupes comme la Fédération des Québécois de souche attirent un nombre croissant de sympathisants avec leurs prises de position radicales contre l’immigration. Et s’il est vrai qu’à travers l’éducation citoyenne qui leur est transmise, les jeunes sont amenés à considérer la diversité culturelle comme étant fondamentalement bonne, il est tout de même intéressant de voir que dans ces circonstances, les politiques visant à faciliter l’ouverture et le vivre-ensemble peuvent générer l’effet inverse de ce qui était attendu au départ. C’est d’ailleurs la critique qui est la plus souvent adressée au multiculturalisme : en voulant favoriser l’expression culturelle de tous, y compris des minorités, il a encouragé le maintien des frontières entre communautés culturelles, permettant à chacune de vivre en vase clos plutôt que de s’unir avec les autres autour d’un projet de société commun. De la même manière, les pratiques d’accommodements raisonnables, censées garantir le respect des droits fondamentaux, ont été perçues comme des abus et, plutôt que de réduire les tensions intercommunautaires, elles ont plutôt contribué à les attiser. Le Québec n’est toutefois pas seul à vivre des moments difficiles en lien avec la diversification de son tissu social et à devoir travailler à la redéfinition de son « Nous « collectif. D’autres pays 5 voient naître en leur sein des tensions de plus en plus vives entre les communautés locales et immigrantes, et partout sur la planète, des partis et des groupuscules d’extrême-droite gagnent en notoriété et font des adeptes.
En savoir plus

124 En savoir plus

Espace politique et positions partisanes : les plateformes électorales au Québec de 1994 à 2007

Espace politique et positions partisanes : les plateformes électorales au Québec de 1994 à 2007

Bien que le lien causal entre l'adoption d'une nouvelle plateforme électorale par un parti et le changement d'opinion des électeurs face à ce parti ne peut être démontré (le ni[r]

112 En savoir plus

Le néo-corporatisme comme angle d'analyse de la nouvelle politique industrielle au Québec.

Le néo-corporatisme comme angle d'analyse de la nouvelle politique industrielle au Québec.

Au Québec toutefois, l'analyse nous incite à conclure de façon différente. Dans les conditions du fédéralisme canadien, si le gouvernement fédéral possède les leviers les plus importants de politique macro-économique et un pouvoir de dépenser de loin supérieur aux provinces, les juridictions de ces dernières sont particulièrement appropriées pour soutenir des politiques industrielles agissant au niveau sectoriel, sur l'offre, plutôt qu'au niveau national sur la demande. De plus, contrairement à la plupart des autres provinces et du fédéral, avec la révolution tranquille l'État québécois a développé une plus forte tradition étatique, se donnant un rôle central dans le modèle original de développement qui s'est alors constitué. Le développement d'une technocratie moderniste et la syndicalisation massive de la fonction publique, sur un modèle plus militant que son pendant fédéral de l'Alliance de la fonction publique, aurait également renforcé le système administratif, lui donnant une plus grande autonomie par rapport au pouvoir politique 101 . Enfin si l'on considère que le MIC est un ministère où la présence de professionnels est particulièrement élevée, avec une ancienneté parmi la plus forte de la fonction publique, d'une part, et que d'autre part la séparation du travail avec la SDI — qui s'occupe plus spécifiquement de l'aide financière aux entreprises — laisse aux fonctionnaires à l'emploi du ministère une marge d'action importante pour développer une expertise sectorielle, nous pouvons donc nous permettre de proposer que l'acteur administratif a un rôle et un pouvoir non négligeable lui permettant a priori de pouvoir influencer la définition de la stratégie industrielle.
En savoir plus

64 En savoir plus

Du recrutement au lobbying: une étude de l'utilisation du marketing politique par les groupes d'intérêt au Québec

Du recrutement au lobbying: une étude de l'utilisation du marketing politique par les groupes d'intérêt au Québec

généralement des documents promotionnels présentant l’organisation et énumérant les avantages d’en être membre, qu’on distribue ensuite à l’occasion d’événements corporatifs ou d’envoi de documents d’information. Ces groupes ont également quelques employés dont les tâches tournent autour du recrutement et de la rétention des membres. Notons également que comme pour chaque type de groupe d’intérêt, les efforts de lobbying externe des organisations patronales peuvent non seulement leur procurer certains gains auprès des décideurs politiques, mais leur servent aussi de véhicules publicitaires gratuits et efficaces pour convaincre les membres potentiels ou actuels de leur force comme organisation et de leur influence politique et les inciter ainsi à adhérer ou à renouveler leur adhésion. Certaines organisations, telles que le groupe C, ont par ailleurs développé des méthodes relativement plus agressives en matière de recrutement, qui reprennent les techniques de terrain mises de l’avant par certains groupes sociaux. Celui-ci déploie un certain nombre d’agents de recrutement un peu partout au Québec, qui ont pour mission d’aller rencontrer les membres potentiels afin de les convaincre des bénéfices de devenir membre. L’organisation s’assure également de conserver la satisfaction de ses adhérents en maintenant un service à la clientèle où des conseillers répondent aux questions et aux préoccupations des membres en matière de politiques publiques, de services offerts, etc. :
En savoir plus

113 En savoir plus

Show all 6852 documents...