Risque de ré-intervention

Top PDF Risque de ré-intervention:

Traitement endovasculaire des anévrismes de l'aorte thoracique descendante : modélisation du risque de ré-intervention à moyen terme

Traitement endovasculaire des anévrismes de l'aorte thoracique descendante : modélisation du risque de ré-intervention à moyen terme

Alors que le bénéfice à court terme est quasiment admis par tous, malgré l’absence d’études randomisées comparant les deux techniques, le débat persiste aujourd’hui concernant le devenir à moyen et long terme des endoprothèses thoraciques. Les études comparant TEVAR et chirurgie pour le traitement des AAT mettent en évidence une perte du bénéfice à long terme du traitement endovasculaire du fait d’une plus grande mortalité secondaire [4, 5] . Les raisons avancées pour expliquer cette mortalité sont d’une part le risque élevé de réinterventions, de conversions chirurgicales ou de ruptures secondaires, d’autre part le fait que les patients sélectionnés pour le TEVAR sont à plus haut risque opératoire.
En savoir plus

79 En savoir plus

Dilatation percutanée des sténoses aortiques critiques néonatales : facteurs prédictifs de ré-intervention

Dilatation percutanée des sténoses aortiques critiques néonatales : facteurs prédictifs de ré-intervention

13 Hamidi-Manesh et al. (23) dans leur étude portant sur 29 nouveau-nés, ne retrouvaient pas de différence sur l’incidence des réinterventions et une absence d’augmentation des IAo modérés à sévères immédiatement après la dilatation, ni à 6 semaines et ni à 1 an. Quelques études rapportent toutefois un lien statistiquement significatif entre des ratios importants et le risque de réintervention (14). Il est toutefois important de souligner que le ratio supérieur à 1 est rarement le ratio initial. Des ballons plus gros sont utilisés quand les ballons plus petits sont inefficaces. Ceci permet peut-être d’expliquer que dans cette approche progressive, le ratio ne soit pas retrouvé comme facteur de risque.
En savoir plus

57 En savoir plus

Impact du suivi ambulatoire par le médecin généraliste sur le risque de ré-hospitalisation précoce

Impact du suivi ambulatoire par le médecin généraliste sur le risque de ré-hospitalisation précoce

36 Conclusion Les réhospitalisations précoces sont un problème de santé publique majeur. De nombreuses études ont été publiées sur le sujet, notamment des études sur des programmes mis en place dans l’objectif de diminuer ces réhospitalisations, via de multiples interventions (préparation intra-hospitalière du retour, évaluation des traitements par un pharmacien hospitalier, éducation thérapeutique, meilleure communication avec les praticiens ambulatoires, suivi à domicile avec intervention d’une infirmière…). De nombreux programmes s’avèrent efficaces sur la diminution des taux de réhospitalisation. Mais du fait de la complexité de ces programmes, nous avons décidé d’analyser l’intérêt de la consultation précoce du médecin généraliste seule à la sortie d’hospitalisation.
En savoir plus

64 En savoir plus

Détermination du site de ré-enveloppement des capsides de HSV-1

Détermination du site de ré-enveloppement des capsides de HSV-1

4.1 Présence des capsides virales au TGN dans les cellules BHK 73 4.2 Présence d’une enveloppe sur les capsides bloquées à 20°C 75 4.3 Colocalisation des capsides avec un second marqueur[r]

131 En savoir plus

Ré-irradiation des tumeurs gliales cérébrales : efficacité et faisabilité

Ré-irradiation des tumeurs gliales cérébrales : efficacité et faisabilité

Les effets secondaires aigus (< 6 mois) et chroniques (> 6mois) étaient gradés de 1 à 4, selon le CTCAE (38). 4. Facteurs pronostics évalués : Les facteurs pronostics de la survie qui ont été évalués sont : le sexe, l’âge au moment de la RT2, l’extension de la chirurgie première, le site de la tumeur primitive et de la récidive réirradiée, l’indice de Karnofsky avant la RT2, le statut MGMT, IDH, EGFR, l’index de prolifération (Ki67), l’expression de la mutation p53, la présence d’une codélétion 1p19q, la réalisation ou non d’une chirurgie de la récidive, le type de récidive (in field ou out field), le type de RT utilisée à la -irradiation, et l’administration d’un traitement concomitant ou adjuvant à la -irradiation. Le grade a volontairement été retiré de l’analyse car il nous a semblé plus intéressant de se centrer sur le statut IDH qui nous parait aujourd’hui être le facteur le plus important définissant le pronostic. Le délai entre la 1 ère et la 2 ème irradiation a lui aussi été volontairement retiré des variables analysées car nos patients n’ont pas été traités par RT2 systématiquement à la première récidive mais entre la 1 ère et la 4 ème récidive ce qui engendre que ce délai n’est pas le reflet exact de l’évolutivité de la maladie.
En savoir plus

63 En savoir plus

Disgrâce de l'île de Ré : le revers de l'aménité des paysages rhétais

Disgrâce de l'île de Ré : le revers de l'aménité des paysages rhétais

120 . Jean Christophe Bailly qui, pour lui, la nostalgie patrimoniale en est un ennemi, nous explique bien l’imprudence de cette patrimonia- lisation. « À travers cette nostalgie s’affirme un volontarisme souvent bien intentionné, qui en vérité fige le passé en une chose morte, en une aire touristique, un lieu à visiter, un événement à commémorer, objets dès lors d’un discours convenu et prosaïque (“captive et captivante est la façon selon laquelle le passé se filtre continûment dans le présent, sans même que celui-ci le sache. Il ne s’agit pas là — ai-je besoin de le dire ? — de patrimoine, c’est tout le contraire : quelque chose de flottant, comme l’es- prit des rivières, quelque chose de discret et d’insituable, qui pourtant irradie une contrée et parfois s’y dépose» 1 . Ainsi, le paysage de l’île de ne doit pas être pensé comme un objet esthétique qui en représente une fois pour toutes son identité singulière, mais comme une richesse du territoire qui en offre une infinité de dormances. Ce terme emprunté par Jean Christophe Bailly désigne “le pouvoir qu’ont les graines de conserver longtemps leur capacité de germination [...]. Le soubassement de l’identi- té d’un pays, dès lors, il faut risquer cela, ce serait l’ensemble de toutes ces dormances, et la possibilité, à travers elles, d’une infinité de résurgences”. 2 Imposer un mille-feuille de réglementations pour préserver l’Histoire - pertoriée, permet certes de respecter le passé de l’île de , au risque de durcir le cadre de son paysage. C’est en expliquant sa philosophie “au jardin il y a beaucoup à gagner en ‘faisant avec’ et beaucoup à perdre en faisant contre» 3 que Gilles Clément permet de nous éclaircir sur la manière
En savoir plus

255 En savoir plus

(RÉ)APPRENDRE À LIRE DES TEXTES DE JEUNES SCRIPTEURS ?

(RÉ)APPRENDRE À LIRE DES TEXTES DE JEUNES SCRIPTEURS ?

1 ()apprendre à lire des textes de jeunes scripteurs ? Marielle Besnard & Marie-Laure Elalouf En 2000, avec l’ouvrage Apprendre à lire des textes d’enfants, les chercheurs réunis autour de Claudine Fabre-Cols proposaient une démarche fondée sur des options susceptibles de dépasser les oppositions entre la dimension sociale et individuelle de l’activité d’écriture, les apprentissages formels et textuels, la prise en compte de la diversité linguistique et la norme. Cet apprentissage, instituant les élèves comme êtres de langage, dialoguant avec leurs lecteurs dans leurs textes en devenir, continue de rencontrer de nombreuses résistances (Elalouf, 2016). En explicitant les enjeux d’un changement de regard porté sur les productions d’élèves, les programmes de 2015 enjoignent les enseignants de modifier des pratiques solidement ancrées dans la profession.
En savoir plus

8 En savoir plus

Détection et ré-identification de personnes dans un réseau de caméras

Détection et ré-identification de personnes dans un réseau de caméras

F IGURE 5 – Illustration de deux bases de données (Pre- mière ligne : base INRETS, Seconde ligne : base du train). Les expérimentations ont été menées en deux temps. Dans un premier temps, nous évaluons l’approche de - identification de personnes indépendamment de la détec- tion. Pour cela, les silhouettes ont été extraites manuelle- ment dans toutes les séquences. Ceci permet de valider la signature proposée, comparativement aux autres signatures de la littérature ainsi que l’étape de -identification par analyse spectrale. La deuxième série d’expériences analy- sera l’influence de la détection automatique des silhouettes sur les résultats de -identification. Dans tous les cas, les taux de -identification présentés sont estimés à partir du seuil optimal tel que le taux de vraie -identification est égal au taux de vraie distinction.
En savoir plus

9 En savoir plus

La gestion de classe : ré-instaurer un climat favorable aux apprentissages

La gestion de classe : ré-instaurer un climat favorable aux apprentissages

31 manière à ce que l'interaction ne soit pas simplement contenue dans des activités ponctuelles mais qu'elle soit utilisée le plus souvent possible. Je leur ai d'abord fait répéter les questions en grand groupe puis de manière individuelle en veillant à faire rectifier la prononciation par les autres élèves lorsque le besoin s'est présenté, puis ils se sont posé les questions et y ont répondu entre eux. Ce sont donc eux qui se posent ces questions lorsque nous étudions un document ce qui rend les élèves nettement plus actifs et plus attentifs. Les élèves écoutent les productions de leurs camarades et les rectifient si besoin. Le cours est ainsi plus dynamique et j'ai remarqué que les élèves étaient plus investis. Je constate par contre que les élèves qui ont des difficultés à produire des phrases ne prennent pas la parole volontairement lors de ces phases d'échanges. Je pense que cela est dû au fait que je n'ai pas instauré ces pratiques suffisamment tôt dans l'année et que je n'ai pas assez travaillé les questions en général. Les élèves se trouvant en difficulté par rapport à l'anglais ont d'autant plus de mal à répéter et à se souvenir d'aussi longues phrases, le risque de faire des erreurs et donc de perdre la face devant les camarades est donc très fort, ce qui les freine inévitablement pour prendre la parole. Ainsi, 79% des élèves déclarent aimer les activités d'interaction qui figurent dans le « top 3 » de trois élèves et 16% déclarent ne pas aimer ce type d'activités que trois élèves ont placé dans leur « flop 3 ». Ces résultats peuvent être interprétés comme reflétant à la fois l'aisance d'une majorité de la classe face à ses activités (dont trois élèves sont visiblement très à l'aise avec ce genre d'activité) et à la fois le malaise d'autres élèves, dont on peut supposer que c'est parce qu'ils ont plus de difficultés à s'exprimer que les autres.
En savoir plus

44 En savoir plus

Disgrâce de l'île de Ré : le revers de l'aménité des paysages rhétais

Disgrâce de l'île de Ré : le revers de l'aménité des paysages rhétais

74 . Si dans la première partie on voit que les rites de propriété concourraient à l’utilité sociale et économique pour les paysans (agricul- teurs, ostréiculteurs, sauniers) , ou même encore à l’utilité politique pour les seigneurs, aventuriers, et explorateurs; les premiers voyageurs ont comme évoqué ci-dessus, impulsé un autre rapport à la propriété. En effet, par leur lecture esthétique de l’île de , leurs rapports de propriété rele- vaient de modes d’usage du territoire qui n’avaient aucune utilité sociale. Ces écrivains, peintres et poètes se sont approprié en réalité les lieux de l’île de en leur assignant une représentation symbolique qui est celle du paysage. Certains espaces de l’île de sont alors devenus des paysages, par la valeur symbolique que lui confèrait des rites de propriété qui étaient effectués par les membres d’un groupe social (peintres, poètes, écrivains) Ces nouveaux rites ont été les prémices d’une vocation touristique en commençant tout abord par attirer les premiers baigneurs. En effet, c’est au tournant du XX e siècle que se sont pratiqués les bains de mer sur l’île de . Cette nouvelle occupation de l’espace n’était cependant pas adaptée au territoire rhétais qui s’est construit essentiellement en relation à son ex- ploitation agricole. En effet, on lit dans la description de David Canard du territoire rhétais, lors de ces premières occupations que « Saint-Martin-de- et la Flotte, les principaux ports dotés d’un estran rocheux surmonté de petites falaises, ne correspondent pas aux attentes de l’époque et les plages de sable de la côte sud ne sont quant à elles pas suffisamment amé- nagées. C’est ce qui fait dire au guide Joanne, édité en 1910, que la plage de La Couarde, bien que “vaste, belle, sableuse [...] ne dispose pas de chalet, si ce n’est qu’un café et un belvédère» 1 . Ces nouvelles pratiques ont par cela impulsé une réorganisation du territoire. David Canard dans son ouvrage “l’île de ” continue à nous révéler cette nouvelle ère touristique
En savoir plus

255 En savoir plus

L’étude municipale, une ré-internalisation du travail hors la classe ?

L’étude municipale, une ré-internalisation du travail hors la classe ?

L’étude municipale, une -internalisation du travail hors la classe ? Julien Netter, doctorant dans l’équipe CIRCEFT ESCOL, Université Paris 8 Le travail que je présente repose sur des observations menées dans le cadre d’une recherche du laboratoire ESCOL 1 dans une municipalité populaire de la banlieue nord parisienne. C’est une partie de mon travail de thèse qui interroge les liens entre les temps scolaires et périscolaires. Le cadre théorique sur lequel je m’appuie est avant tout sociologique, mais j’utilise aussi des éléments théoriques issus des didactiques, et de la psychologie, dont je parlerai peu ici, puisque je tenterai de montrer en quoi la notion de forme scolaire me semble utile à mon travail. Je vais développer une réflexion sur l’étude municipale en deux temps. Tout d’abord je tenterai d’analyser l’objet qui fait sa raison d’être : les devoirs. Puis je m’interrogerai sur la prétention de l’étude à -internaliser ce travail hors la classe.
En savoir plus

6 En savoir plus

RÉ-INVENTER LA POSITION D'ANTHROPOLOGUE AU XXI e SIÈCLE ?

RÉ-INVENTER LA POSITION D'ANTHROPOLOGUE AU XXI e SIÈCLE ?

Le monde dans lequel Maya prend place est différent : les conflits européens et leur cortège de traumatismes sont plus lointains, nous avons connu une longue pér[r]

17 En savoir plus

La Nouvelle Histoire de l’Ouest : ré-interprétation, transmission, réception

La Nouvelle Histoire de l’Ouest : ré-interprétation, transmission, réception

    Les  (-­‐‑)interprétations  dont  a  fait  l’objet  l’histoire  de  l’Ouest,  de  Frederick   Jackson   Turner   à   la   «  Nouvelle   Histoire   de   l’Ouest  »   («  New   Western   History  »),   mouvement   né   à   la   fin   des   années   1980,   font   du   sujet   un   cas   d’étude  particulièrement  intéressant  pour  une  analyse  historiographique.  La   naissance   de   la   «  Nouvelle   Histoire   de   l’Ouest  »,   notamment,   mérite   une   attention   particulière.   Les   interprétations   des   Nouveaux   Historiens,   qui   visaient  un  public  populaire  tout  autant  que  le  milieu  universitaire,  ont  non   seulement   favorisé   la   renaissance   d’un   domaine   d’étude   qui   n’intéressait   plus  qu’une  poignée  de  spécialistes  dans  les  années  1960-­‐‑70,  mais  ont  aussi   suscité   un   large   débat   au   sein   de   la   profession   historienne,   débat   qui   s’est   rapidement   étendu   au   public   américain   dans   son   ensemble,   par   l’intermédiaire   des   médias.   Phénomène   totalement   inédit   pour   une   discussion  d’historiens,  cette  médiatisation  a,  certes,  contribué  à  l’évolution   du  mouvement,  mais  montre  aussi  l’importance  de  l’Ouest  américain  dans   l’inconscient  collectif.  
En savoir plus

16 En savoir plus

Suivi par ré-identification dans un réseau de caméras à champs disjoints

Suivi par ré-identification dans un réseau de caméras à champs disjoints

2 État de l’art La -identification de personnes devient nécessaire dès que les trajectoires des cibles suivies incluent des dis- continuités dues à des pertes d’observabilité temporaires. La notion sous-jacente est celle d’identité globale au sein du réseau par opposition à l’identité locale propre à un traqueur suivant une piste localement dans une caméra. La qualité d’un suivi multi-pistes est évaluée notamment par la capacité des traqueurs à demeurer sur la même per- sonne dans l’intervalle de temps où la personne est observ- able (i.e. conserver la même identité locale [1]). Cette no- tion d’identité, se limite à la continuité spatio-temporelle du suivi (la sortie et la réapparition de personnes dans le
En savoir plus

9 En savoir plus

Presentation of the French Project DéCoF-Ré

Presentation of the French Project DéCoF-Ré

The durability results have been analysed in terms of chloride profiles and compared to the concrete cover of the reinforcements. More work is under progress and the state of the piers of the ile de Bridge will be ascertained based on the complementary analysis of corrosion results and durability results. Furthermore, the autopsies performed on several locations will allow to validate the conclusions.

8 En savoir plus

Influence du jour de sortie d'hospitalisation sur une ré-hospitalisation précoce

Influence du jour de sortie d'hospitalisation sur une ré-hospitalisation précoce

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

55 En savoir plus

Ré-identification de personnes à partir des séquences vidéo

Ré-identification de personnes à partir des séquences vidéo

Figure 2.5 – Les réponses des différents détecteurs de points d’intérêt. De haut en bas et de gauche à droite : Harris, Harris-Laplace, Hessian-Laplace, Harris-Affine, Hessian-Affine et Fast-Hessian (Bauml et Stiefelhagen, 2011). • Dans (Jungling et Arens, 2011), les auteurs proposent un système qui comprend trois étapes : 1) détection de la ROI, 2) suivi de la personne et 3) sa -identification. Les auteurs utilisent un modèle implicite de forme (ISM pour «Implicit Shape Model») pour la détection et le suivi des personnes alors que la -identification est fondée sur les points d’intérêt SIFT (pour «Scale Invariant Features Transform»). Pour dé- crire un PI, les auteurs ajoutent au descripteur SIFT une description spatiale (la position de PI dans l’image). En appariement, chaque personne est décrite par un BoF. Sachant que le descripteur SIFT fondé sur les gradients n’est pas robuste au changement de la direction de la marche, les auteurs proposent une transformation miroir du gradient en fonction de la direction de marche de la personne en référence et en test. Dans ce travail, la robustesse de la méthode aux changements des angles de vue est évaluée. La méthode a été aussi testée dans un contexte d’acquisition par caméra infrarouge (Jungling et Arens, 2010).
En savoir plus

155 En savoir plus

Allumer la lumière et ré-activer les souvenirs perdus…

Allumer la lumière et ré-activer les souvenirs perdus…

L’association entre le stimulus optique et le choc électrique a non seulement per- mis l’expression d’une réponse de peur conditionnée chez le rat (Figure 1B) , mais a aussi entraîné[r]

3 En savoir plus

Ré-optimisation de l’horaire de travail d’employés en surtemps

Ré-optimisation de l’horaire de travail d’employés en surtemps

La -optimisation exacte (notée exact) consiste à utiliser le générateur de quarts du logiciel pour générer des quarts pour les employés et des quarts anonymes pour avoir un horaire adapté à la demande. La solution renvoyée par le générateur est la solution optimale et donc la solution de coût le plus faible possible. L’horaire initial n’est pas pris en compte lors de la -optimisation, il y aura donc beaucoup de modifications pour les quarts. D’autre part, le temps de résolution sera trop long par rapport à une perspective de mise à jour car il est de l’ordre de celui de l’optimisation initiale vu que nous utilisons le logiciel pour l’ensemble de la -optimisation. Pour cette proposition, toutes les transformations sont permises et les pénalités de modifica- tion sont nulles.
En savoir plus

69 En savoir plus

La séroprévalence des zoonoses au Nunavik : surveillance, identification des facteurs de risque et intervention

La séroprévalence des zoonoses au Nunavik : surveillance, identification des facteurs de risque et intervention

Malgré le succès connu par le programme de la trichinellose, un des répondants rappelle qu'il y a parfois des difficultés à maintenir l'embargo sur la viande avant l'arrivée des résultats. Toutefois, le délai court (de 12 à 24 heures) et la réalisation des analyses sur place, i.e. à Kuujjuaq, constituent des éléments favorables au programme. Selon lui, il y a parfois distribution de la viande de morse malgré l'embargo en disant de bien la faire cuire, mais il existe toujours un risque de mauvais retraçage, car les prises sont partagées entre plusieurs personnes et dans plusieurs congélateurs. D'après ce même intervenant, les points en faveur du programme résident d'abord dans la responsabilité partagée par les chasseurs, qui ne veulent pas être associés à des problèmes de santé pour la population, mais aussi dans l'ancrage culturel important de la chasse au morse, qui se traduit en une structure villageoise et une expédition de chasse : « une pratique séculaire de clan. » La société Makivik et le NRC sont associés à une notion d'appartenance de la part des communautés inuites. Ils sont aussi en lien avec les associations de chasseurs, pêcheurs et trappeurs (Hunters, fishers and trappers association - HFTA) locales, qui sont un point de chute dans chaque village. Ainsi, il semble que ces instances jouent ensemble un rôle de sensibilisation, d'information et aussi de mobilisation auprès de la population.
En savoir plus

185 En savoir plus

Show all 2793 documents...