Rez-de-chaussée

Top PDF Rez-de-chaussée:

L'éloge des gardiens : dispositifs contemporains du rez-de-chaussée

L'éloge des gardiens : dispositifs contemporains du rez-de-chaussée

contre-exemple du pessimisme qui règne vis-à-vis du destin des gardiens. En effet, pré- sidente de l’association «Chez Loulou, au village Gauthey», elle met en place plusieurs événements qui participent à la vie sociale de la rue, et cela se répercute sur la vie de l’im- meuble. Les habitants petit à petit, ont construit une relation de voisinage par le simple fait d’échanger sur le palier de la loge de Lourdes. Puis Lourdes, avec la contribution de certains habitants, a modifié l’agencement de la cour afin de pouvoir y accueillir un bar- becue, tables, chaises, plantes, guirlandes guinguette. Ainsi, les habitants se réunissent quotidiennement dans cet endroit, bénéficiant d’une appropriation libre et dégagée de toute politique sécuritaire. Là encore, Lourdes joue le rôle de médiateur, et cadre les pratiques des habitants. Un respect mutuel s’installe alors entre les différents acteurs de l’immeuble, y compris avec la propriétaire qui fait entièrement confiance à Lourdes dans le choix des locataires lorsqu’un logement se libère. Les différents anniversaires des habitants se fêtent les uns et chez les autres, souvent même dans la loge. Celle-ci a également été le refuge pour beaucoup d’entre eux suite aux attentats de novembre 2016, faisant de Lourdes la une de certains journaux. Un groupe de parole a été mis en place afin de permettre à chacun de ne pas se sentir isolé. Par cette situation singulière, c’est tout l’agencement de l’immeuble qui est perturbé, remis en question. La notion de privacité n’est plus la même, les habitants sortent parfois même de leur appartement sans vérifier s’ils ont bien fermé à clé leur porte d’entrée. Le rez-de-chaussée devient le salon commun de tout le monde, alors qu’il n’est pas conçu pour. Etroit, et composé de recoin, c’est pourtant dans cette configuration que le couloir et le hall semblent favoriser les échanges.
En savoir plus

167 En savoir plus

Etude d’un bâtiment en rez -de -chaussée +8 Etages en béton armé a usage multiple Avec contreventement voile porteur

Etude d’un bâtiment en rez -de -chaussée +8 Etages en béton armé a usage multiple Avec contreventement voile porteur

L'expérience a montré que la plupart des bâtiments endommagés à BOUMERDES n'étaient passade conception parasismique. Dans le cadre de ce projet, nous avons procédé au calcul parasismique d’un bâtiment implanté dans une zone de forte sismicité, comportant un rez-de-chaussée et huit étages avec sous-sol, dont le système de contreventement voile porteure est assuré par des voiles et des portiques avec justification de l’interaction portiques voiles.

171 En savoir plus

Etude d’un Bâtiment en Rez-De-Chaussée plus sous-sol et 8 Etages en Béton Armé à Usage Multiple

Etude d’un Bâtiment en Rez-De-Chaussée plus sous-sol et 8 Etages en Béton Armé à Usage Multiple

L'expérience a montré que la plupart des bâtiments endommagés à BOUMERDES n'étaient pas de conception parasismique pour cela il est impératif de construire parasismique. Dans le cadre de ce projet, nous avons procédé au calcul parasismique d’un bâtiment implanté dans une zone de forte sismicité, comportant un rez-de-chaussée et huit étages avec sous-sol, dont le système de contreventement mixte est assuré par des voiles et des portiques avec justification de l’interaction portiques‐voiles.

187 En savoir plus

Etude D’une Structure en Béton Arme Composée De Rez-De-Chaussée et Six Etages avec Sous-Sol Contreventé par Voiles

Etude D’une Structure en Béton Arme Composée De Rez-De-Chaussée et Six Etages avec Sous-Sol Contreventé par Voiles

 Planchers dalle pleine : Dans cette bâtiment en utilisé ce type dans les balcons et les escaliers (palier, paillasse).  Escalier : Sont des éléments non structuraux, permettant le[r]

154 En savoir plus

Compte rendu : La chaussée romaine de Bavay à Tongres (coord.: Gérard Bavay et Bruno Merckx)

Compte rendu : La chaussée romaine de Bavay à Tongres (coord.: Gérard Bavay et Bruno Merckx)

Des perspectives tournées vers l’avenir sont aussi évoquées ; ainsi des possibilités de développement touristique durable (pp. 175-183), ainsi du regard de l’éolien (pp. 95-97). Enfin, l’examen du passé peut nous donner des leçons plus générales pour le futur (pp. 100-103). L’implantation de l’ouvrage sur la ligne de faîte entre les bassins de l’Escaut et de la Meuse a par exemple permis d’éviter la plupart des obstacles naturels, contrairement à certains ouvrages urbanistiques récents. La chaussée est le plus souvent constituée de matériaux locaux; si cette option semble une évidence pour l’époque, à l’heure de la mondialisation, on peine parfois à se souvenir de l’intérêt écologique, économique et social des filières courtes. Les fondations de la chaussée, profondes et durables, sont encore solides; les revêtements naturels en pierre, en gravier ou en sable permettaient une évacuation des eaux de pluie. Nos autoroutes, si malmenées par chaque gelée, font pâle figure à côté de l’antique chaussée...
En savoir plus

1 En savoir plus

Une approche par formalisme de green réduit pour le calcul des structures en contact dynamique : application au contact pneumatique/chaussée

Une approche par formalisme de green réduit pour le calcul des structures en contact dynamique : application au contact pneumatique/chaussée

La onnaissan e de l'évolution des dépla ements dans la zone de onta t permettrait aussi de al uler les volumes des avités formées entre le pneumatique et la haussée et ainsi de four[r]

199 En savoir plus

Évaluation de quelques variantes de conception d'une chaussée construite sur une fondation de faible capacité portante

Évaluation de quelques variantes de conception d'une chaussée construite sur une fondation de faible capacité portante

Figure 2. Prédiction de l’orniérage dans la chaussée de référence 4.0 1 ère VARIANTE DE CONCEPTION : ACCROISSEMENT DE L'ÉPAISSEUR DE LA COUCHE DE ROULEMENT Cette variante consiste à changer l'épaisseur de la couche de roulement. On a étudié la capacité de cinq épaisseurs de béton bitumineux à réduire les efforts induits par le trafic et les contraintes transmises à la fondation, limitant ainsi l'orniérage total dans la chaussée. L'épaisseur du béton bitumineux est passée de 100 mm (4") à 150 mm (6"), ensuite à 200 mm (8"), et à 250 mm (10"), tout en gardant l'épaisseur de la couche de base à 250 mm (10"). La figure 3 montre l'effet
En savoir plus

11 En savoir plus

ODSurf : Modélisation et réalisation d'une couche de roulement de chaussée optimisée, dense et peu bruyante

ODSurf : Modélisation et réalisation d'une couche de roulement de chaussée optimisée, dense et peu bruyante

Pour la plupart des cas traités, un modèle numérique a été mis en place pour le cas d’un pneumatique lisse roulant à une vitesse donnée (80 km/h) sur une ou plusieurs cavités ou rainures placées sur une chaussée lisse. Le calcul numérique est basé d’une manière générale sur la résolution des équations de Navier- Stokes par la méthode des éléments volumiques finis. Dans la plupart des cas, l’écoulement dû à l’avancement de la roue peut être considéré comme négligeable et n’est pas pris en compte. Les seuls écoulements considérés sont dus aux déplacements des surfaces du pneumatique et de la chaussée. L’air est modélisé comme un gaz compressible et visqueux. L’écoulement est considéré comme turbulent. Cette turbulence est modélisée par une approche URANS (Unsteady Reynolds Average Navier-Stokes) par le modèle k-ω, réputé pour sa robustesse pour la modélisation des écoulements proches des parois. Les calculs sont réalisés dans le domaine temporel. Une méthode de maillage glissant a été adoptée pour permettre de réaliser indépendamment les maillages du domaine fluide supérieur entourant le pneumatique d’une part, les cavités de la chaussée d’autre part. Tous les calculs sont réalisés avec le code de calcul ANSYS FLUENT.
En savoir plus

214 En savoir plus

2015 — Développement d'un outil d'estimation du profil longitudinal post-réhabilitation d'une chaussée flexible

2015 — Développement d'un outil d'estimation du profil longitudinal post-réhabilitation d'une chaussée flexible

CHAPITRE 3 UNI DE LA CHAUSSÉE 3.1 Introduction L’uni longitudinal des chaussées constitue une des qualités d’usage de la route. Les irrégularités du profil longitudinal de la chaussée, dont les longueurs d’onde varient entre 0.5m et 35m, ont un effet néfaste sur le confort du conducteur et des passagers dû aux vibrations du volant et de la caisse, sur la sécurité en provoquant des sollicitations dynamiques élevées aux véhicules en mode de freinage ou d’accélération transversale et sur le cout de fonctionnement des voitures, voire la consommation en carburant et l’incidence sur la fréquence de réparation et l’usure de la voiture. Ils sont aussi la cause de la surcharge dynamique des poids lourds qui réduit la durée de vie de la structure de la chaussée.
En savoir plus

93 En savoir plus

Le traitement des sols pour la couche de forme, plateforme de chaussée : application à des projets de terrassement dans le département de l'Hérault

Le traitement des sols pour la couche de forme, plateforme de chaussée : application à des projets de terrassement dans le département de l'Hérault

- Profils en travers types variante traitement - Module sous chargement statique à la plaque : Couche de base (15 cm) + sol traité Rolac ■ Cas 4 : voie de liaison, voirie lotissement, Caux, 34. - Note de dimensionnement de la structure de chaussée ■ Cas5 : bretelle Raccordement A9 et A75.

93 En savoir plus

Recherche des situations d'accidents mortels en milieu urbain en traversée de chaussée sur l'année 1996

Recherche des situations d'accidents mortels en milieu urbain en traversée de chaussée sur l'année 1996

• Traversée sur passage piéton à droite du carrefour d'une chaussée bidirectionnelle de 19 m de large, comprenant 1 couloir bus et 2 voies de circulation dans chaque sens, sans refuge ni[r]

165 En savoir plus

Débruitage et interpolation par analyse de la régularité Hölderienne. Application à la modélisation du frottement pneumatique-chaussée.

Débruitage et interpolation par analyse de la régularité Hölderienne. Application à la modélisation du frottement pneumatique-chaussée.

L’implementation des trois méthodes présentées et une étude numérique qualitative ont montré le bon comportement de ces méthodes en général sur l’ensemble des signaux traités. Plus précisément, l’estimation par le biais des wavelet Leaders supplante l’autre méthode à base d’ondelette dans la plupart des cas. Ces méthodes donnent de meilleurs résultats que l’oscillation sur les fonctions de Weierstrass et les GIFS. Ce résultat peut s’expliquer par la structure de ces objets, en effet, les fonctions de Weierstrass sont pratiquement définies par leurs coefficients d’ondelette et les GIFS par des rapports de coefficients d’ondelette. Si on considère le reste des signaux, la méthode d’oscillation fournit les meilleurs résultats. Il est bon de noter que ces signaux, les FBM et les MBM, sont de plus en plus utilisés pour modéliser des phénomènes naturels ([Man97b], [Ber94], [Man97a] en finances et [VR97] pour la modélisation du traffic) et notamment dans le cadre de l’application qui nous intéresse, à savoir le frottement entre un pneumatique et une chaussée [KH00].
En savoir plus

241 En savoir plus

2012 — Analyse des déformations d'une chaussée contenant des matériaux bitumineux recyclés à froid

2012 — Analyse des déformations d'une chaussée contenant des matériaux bitumineux recyclés à froid

1.1.2.3 Le bitume Le bitume est un matériau hydrocarboné à haut pouvoir agglutinant, caractéristique essentielle pour l’intégrité de la chaussée. Il apporte la cohésion au squelette granulaire en enrobant tous les granulats d’une fine pellicule (Voir Figure 1.6) et rend l’enrobé étanche à l’eau. Ses caractéristiques viscoélastiques sont transmises à l’enrobé et lui assurent sa flexibilité et sa résistance à la fissuration, à la fatigue et à l’arrachement (Lamothe, 2004). C’est également un matériau thermosensible ou thermosusceptible. À chaud, au-dessus de 80°C, il perd de sa viscosité et se transforme en fluide newtonien. À froid, en-dessous de 0°C, il devient un matériau élastique et ductile, puis fragile en-deçà de sa température de transition vitreuse (Tg). Entre les deux, il se trouve dans un domaine viscoélastique linéaire ou non-linéaire selon les déformations qui lui sont imposées (Voir Figure 1.7) (Di Benedetto et Corté, 2004).
En savoir plus

250 En savoir plus

Étude de la valorisation de l'interface centre-bourg/rivière : dans quelles mesures l'aménagement de sites fluviaux urbains peut-il participer au développement et au rattachement d'une commune à sa rivière ? Cas de l'étude de l'aménagement du quai de la C

Étude de la valorisation de l'interface centre-bourg/rivière : dans quelles mesures l'aménagement de sites fluviaux urbains peut-il participer au développement et au rattachement d'une commune à sa rivière ? Cas de l'étude de l'aménagement du quai de la Chaussée des Moines et de ses alentours à Vertou

En 1935, les chantiers navals ferment leurs portes car la concurrence avec d’autres pays est trop forte (bateaux en métal, mains d’œuvre trop chère) (Fâche, 1996). Sur le site étudié, ce n’est pas le seul exemple d’industrie délaissée. Ainsi, le Moulin à eau « Gautron » devient une usine de sulfites, puis des abattoirs communaux pour enfin tomber en complète désuétude. Les bateaux-lavoirs, quant à eux, au nombre de six aux alentours de la chaussée, ferment un à un. Enfin, les bords de Sèvre sont laissés à l’abandon et la végétation tend à refermer le paysage, certains points de vue sont perdus, notamment sur le moulin du Chêne ou la Mottechaix. La voiture s’installe peu à peu, de grandes artères viaires sont construites pour permettre une liaison facilitée avec la ville de Nantes (Boulevard Guichet Serex – l’Hameçon Nantais), et de nombreux parkings sont créés, au plus près des sites pittoresques du bourg de Vertou. L’écluse tarde à être restaurée, si bien que la Sèvre est de moins en moins empruntée, même par les bateaux de plaisance (Fâche, 1996). L’interface de la Chaussée des Moines ne joue alors plus son rôle fédérateur entre la Sèvre et le bourg, elle n’est plus que le vestige de ce qu’elle a pu être.
En savoir plus

85 En savoir plus

2017 — Caractérisation expérimentale des propriétés thermiques de granulats de verre postconsommation et analyse par simulation numérique du comportement thermique d'une structure de chaussée avec couche de verre postconsommation

2017 — Caractérisation expérimentale des propriétés thermiques de granulats de verre postconsommation et analyse par simulation numérique du comportement thermique d'une structure de chaussée avec couche de verre postconsommation

C’est au début des années 70 que furent entrepris les premiers travaux de recherche sur le re- cyclage du verre postconsommation (VPC) comme substitue granulaire dans les structures de chaussées. Ces recherches furent en partie motivées par la pénurie de granulats naturels dans certaines régions des États-Unis. Mais la principale raison derrière ces travaux a été de trouver une manière de réutiliser ce VPC qui autrement serait entreposé dans des sites d’enfouissement pour une faible valeur ajoutée. Ce sont principalement les performances mécanique et hydrau- lique du VPC qui ont intéressé les chercheurs. Les travaux sur les performances thermiques du VPC en tant que substitue granulaire dans les chaussées n’ont par contre pas été très ap- profondis. Selon Carlson et al. (2010) cela pourrait être attribué en partie à la complexité et la diversité des matériaux utilisés dans le dimensionnement des chaussées ainsi qu’à un cer- tain manque d’intérêt vis-à-vis des interactions thermiques entre la structure de chaussée et le milieu environnant, comparativement aux performances mécaniques et hydrauliques.
En savoir plus

236 En savoir plus

Validation d'un modèle physique de prévision de la température de surface du revêtement de la chaussée : intégration de données in situ et de prévisions à moyenne échéance pour l'élaboration d'informations en météorologie routière hivernale

Validation d'un modèle physique de prévision de la température de surface du revêtement de la chaussée : intégration de données in situ et de prévisions à moyenne échéance pour l'élaboration d'informations en météorologie routière hivernale

C C C H H H A A A P P P I I I T T T R R R E E E 3 3 3 L E MODÈLE Le modèle PRÉVIROUTE a pour vocation de prévoir la température de surface de la chaussée sur un itinéraire. La prévision de ces températures de surface de la chaussée se fait sur 24 heures à partir d'un certain nombre de données de routine. Il a été développé au Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Clermont-Ferrand en collaboration étroite avec le Laboratoire de Météorologie Physique de l'université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. La conception de sa version actuelle de fonctionnement est le fruit de plusieurs évolutions. Nous retiendrons essentiellement trois étapes. Les travaux initiés par Paumier en 1986 ont fourni en premier lieu les modèles décrivant les transferts d'énergie à l'interface sol-atmosphère ainsi qu'une modélisation multicouche de la chaussée [Paumier et al., 1989]. Le fonctionnement en mode pré-opérationnel du modèle à partir de 1991 a permis une évaluation des modélisations choisies [Isaka et al., 1991] et a conduit finalement à l'installation dès 1993 en mode opérationnel du modèle PRÉVIROUTE sur
En savoir plus

167 En savoir plus

Pour un entretien routier durable : prise en compte des conséquences de l'interaction chaussée-véhicule dans l'aide à la décision des politiques de resurfaçage - illustration par un cas autoroutier français

Pour un entretien routier durable : prise en compte des conséquences de l'interaction chaussée-véhicule dans l'aide à la décision des politiques de resurfaçage - illustration par un cas autoroutier français

Afin de questionner l’évaluation de l’entretien des routes dans une dynamique de développement durable, nous souhaitons étudier les mécanismes et l’ampleur des conséquences socioéconomi[r]

513 En savoir plus

Optimisation du diamètre effectif d10 des matériaux de protection contre le gel pour limiter l'effet de la convection dans une structure de chaussée en Norvège

Optimisation du diamètre effectif d10 des matériaux de protection contre le gel pour limiter l'effet de la convection dans une structure de chaussée en Norvège

57 La structure de chaussée a une largeur égale à 3 m. Il reste à déterminer la profondeur du sol naturel, ainsi que sa largeur à côté de la structure pour rapprocher la géométrie finale le plus possible de la réalité. Pour ce faire, plusieurs simulations ont été faites pour choisir une largeur à partir duquel la profondeur de gel devient stable. Un compromis entre le temps de calcul et la convergence de la solution doit être trouvé. Comme le montre la figure 23, des largeurs totales 10 m (càd 7 m d’argile), 15 m (càd 12 m d’argile) et finalement 20 m (càd 17 m d’argile) ont été testées. L’évolution du front de gel pour les différentes largeurs est presque similaire et la différence est jugée légère. Par contre, le temps de calcul augmente plus la largeur est grande, ce qui a permis de choisir 10 m comme largeur totale pour les scénarios à venir.
En savoir plus

115 En savoir plus

Valorisation des sédiments de dragage traités par le procédé NOVOSOL(r) dans des matériaux d'assises de chaussée. Comportement mécanique et environnemental

Valorisation des sédiments de dragage traités par le procédé NOVOSOL(r) dans des matériaux d'assises de chaussée. Comportement mécanique et environnemental

Thèse en sciences, spécialité Génie civil, Toulouse, 2008 Résumé De par leur volume important, la gestion des sédiments de dragage représente un grand défi pour notre société. Leur contamination en métaux lourds et en micropolluants organiques fait qu’actuellement, la plupart des sédiments sont considérés comme déchets dangereux et sont mis en décharge. Ceci va à l’encontre de la politique actuelle où, dans le cadre d’un développement durable, la loi française favorise la valorisation afin que seuls les déchets ultimes soient mis en décharge. C’est dans ce contexte que la société Solvay a développé le procédé NOVOSOL® pour le traitement des sédiments pollués en vue d’une valorisation « matière ». Le procédé comporte deux étapes : une immobilisation des métaux lourds par formation d’apatites lors d’une phosphatation par acide phosphorique et une destruction des matières organiques par calcination. L’objectif de cette thèse est de valoriser des sédiments fluviaux traités par le procédé NOVOSOL® dans des matériaux routiers pour assises de chaussée. Les études expérimentales en laboratoire comportent deux aspects : performance mécanique et comportement à la lixiviation des matériaux.
En savoir plus

263 En savoir plus

Étude numérique de l'influence de la texture de chaussée sur la résistance au roulement

Étude numérique de l'influence de la texture de chaussée sur la résistance au roulement

Le secteur des transports représente 50% de la consommation mondiale en produits pétroliers. Une part signicative de l'énergie est dissipée par le fonctionnement de la sus- pension et par la déformation du pneu. La texture de surface de chaussée et son interaction avec le pneu jouent un rôle certain dans cette dissipation d'énergie. Le travail présenté dans ce mémoire est consacré à la modélisation du contact entre un pneu et une chaussée en conditions de roulement dans le but d'évaluer la résistance au roulement. Le choc d'une sphère sur un demi-espace viscoélastique est d'abord étudié. Ensuite, le contact viscoélas- tique d'un objet roulant sur une surface lisse est modélisé avec une suspension attachant l'objet roulant à une masse qu'il supporte. Enn, une méthode multipoints linéarisée est proposée pour l'étude du roulement sur une surface rugueuse sans suspension dans un premier temps, et avec suspension dans un second temps. La condition de roulement est introduite. Les surfaces rugueuses sont soit des surfaces composées d'aspérités sphériques, soit des surfaces de chaussées réelles. Les résultats numériques font apparaître une dissy- métrie dans la distribution de pression de contact dans la direction du roulement. La force de résistance au roulement, dénie comme le couple par rapport à l'axe de l'essieu divisé par le rayon de la roue, est calculée à partir de la distribution de pression. L'inuence de diérents paramètres sur cette force tels que la vitesse de roulement, la taille des aspérités ainsi que la raideur de la suspension est analysée.
En savoir plus

129 En savoir plus

Show all 34 documents...