Ressenti des patients

Top PDF Ressenti des patients:

Peut-on prévenir le conflit en médecine générale ? Étude qualitative sur le ressenti des patients en situation de désaccord

Peut-on prévenir le conflit en médecine générale ? Étude qualitative sur le ressenti des patients en situation de désaccord

R ÉSUMÉ Titre : Peut-on prévenir le conflit en médecine générale ? Étude qualitative sur le ressenti des patients en situation de désaccord. Introduction: Comme dans toute relation humaine, la relation médecin-patient peut souffrir de désaccords. L'objectif de l'étude est de comprendre les facteurs impliqués dans la genèse de ces conflits à partir d'expériences subjectives vécues par des patients. Matériel et méthode: Une étude qualitative, par entretiens semi-dirigés, a été réalisée. Les données ont fait l'objet d'une analyse thématique, à l'aide du logiciel NVivo 11. Résultats: Les situations de désaccord surviennent quand le médecin ne répond pas aux compétences de la marguerite en médecine générale. Elles peuvent survenir de façon aiguë, par accumulation des insatisfactions ou par comparaison avec un autre médecin. Discussion: Trois types de vécu de désaccord, basés sur le ressenti du patient, se sont dégagés. Tout d’abord, le désaccord inconcevable, où le patient laisse consciemment et volontairement le pouvoir de décision au médecin. Le désaccord apaisé, où la situation est vécue sans sou ffrance et sans conséquence. Le mode de résolution est basé sur la négociation. Enfin, des situations de désaccords douloureux ayant comme dénominateur commun une non-expression du ressenti du patient, expliquée en partie par l’entité non critiquable que représente encore le médecin. Cette non-expression est alors source de souffrance. L’attitude adoptée par le patient est soit le repli, c’est-à-dire le désinvestissement dans la relation, soit la rupture. Conclusion:
En savoir plus

134 En savoir plus

Le ressenti des patients sur la consultation de médecine générale

Le ressenti des patients sur la consultation de médecine générale

63 LE RESSENTI DES PATIENTS SUR LA CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE INTRODUCTION : Au cours de ces dernières années, le rôle du patient a pris plus d’importance comme facteur déterminant au niveau des soins de santé et de leur distribution. L’objectif principal de cette étude était de connaitre la perception du patient sur la consultation afin d’adapter au mieux ma pratique. En effet, le niveau de qualité de la relation du médecin avec son patient, inspire les meilleurs résultats en termes de satisfaction et d’observance thérapeutique. MATERIELS ET METHODE : Il s’agissait d’une étude descriptive, quantitative de type enquête d’opinion distribuée, respectant l’anonymat. Elle incluait toutes les personnes âgées de plus de 16 ans. Elle était en partie basée sur le questionnaire EUROPEP, outil validé au niveau international pour l’évaluation des soins par le patient en médecine générale. RESULTATS : 188 patients ont été inclus. L’âge moyen de la population étudiée était de 44.8 ans. Les explications données par le médecin sur les tests et traitements étaient importantes pour 73.9% des patients. 76.1% attendaient du médecin généraliste le soulagement rapide des symptômes. L’attente en salle d’attente était jugée raisonnable entre 10 et 20 minutes par 53% des patients. 63,8% des patients souhaitaient avoir un contact téléphonique direct avec le médecin, et 58,5% ne trouvaient pas dérangeant que le médecin reçoive des appels pendant leur consultation. Le délai maximal pour avoir un rendez-vous était jugé acceptable à 24 heures par 31,4% des patients. Pour 56,4% des patients, le médecin doit prendre la tension artérielle à chaque consultation, et ce quel que soit le motif. 70,4% des patients ne jugeaient
En savoir plus

63 En savoir plus

Perception et ressenti des patients de médecine générale vis-à-vis des médicaments génériques en Picardie

Perception et ressenti des patients de médecine générale vis-à-vis des médicaments génériques en Picardie

63 Perception et ressenti des patients de médecine générale vis-à-vis des médicaments génériques en Picardie Introduction : Comprendre les obstacles à la consommation de médicaments génériques est primordial afin de faciliter leur acceptation par les patients et de réduire les dépenses de santé. L’objectif principal de cette étude était d’identifier les préjugés, croyances et connaissances des patients de médecine générale vis-à-vis des médicaments génériques en Picardie. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude qualitative à partir d’entretiens semi- directifs individuels. Les patients ont été recrutés de novembre 2016 à avril 2017 dans l’Aisne et la Somme, en cabinet de médecine générale et au moyen de l’entourage. Les entretiens ont été analysés à l’aide du logiciel N Vivo jusqu’à saturation des données et avec une triangulation des données. Résultats : 20 entretiens ont été réalisés. La perception des médicaments génériques était meilleure parmi les patients qui connaissaient bien la définition des médicaments génériques, ceux qui avaient bien compris leur intérêt économique et ceux qui avaient reçu des informations du médecin traitant. L’acceptation des médicaments génériques était ainsi facilitée. Des circonstances interféraient avec l’acceptation des médicaments génériques : les maladies chroniques ou graves, la polymédication et les âges extrêmes. Les principales difficultés des patients étaient : le manque d’information, les différences de présentation et de dénomination. Discussion : La validité de notre étude reposait sur la diversité des profils de patients interrogés. Conclusion : La perception favorable des médicaments génériques était principalement liée à une bonne connaissance des médicaments génériques et à une bonne information par le médecin traitant.
En savoir plus

63 En savoir plus

Ressenti des patients face à la prescription des médicaments génériques dans les cabinets de médecine générale de la région PACA

Ressenti des patients face à la prescription des médicaments génériques dans les cabinets de médecine générale de la région PACA

Initialement instauré pour responsabiliser les patients, il concerne aujourd'hui 2600 spécialités thérapeutiques soit environ 14.000 médicaments remboursés par la sécurité sociale. 4° Tiers-payant contre générique: Les patients sont cette fois-ci impliqués dans le projet d'économies de l'état avec la mesure tiers-payant contre générique instaurée le 4 juillet 2013 22 . Cela s'explique facilement: lorsque le patient refuse la substitution par un générique, il doit faire l'avance des frais, le tiers payant ne pouvant être pratiqué par le pharmacien. Il devra par la suite envoyer la feuille de soins papier à la caisse d'assurance maladie pour se faire rembourser. Tous les régimes sociaux sont concernés: patients bénéficiant de la CMU, ALD, les patients victimes d'un accident de travail ou d'une maladie professionnelle. Bien entendu, il existe des exceptions avec possibilité de maintenir le tiers-payant:
En savoir plus

87 En savoir plus

Le sport, une nouvelle thérapie ? Ressenti des patients bénéficiant d’un programme d’activité physique adaptée en Isère et en Haute-Savoie

Le sport, une nouvelle thérapie ? Ressenti des patients bénéficiant d’un programme d’activité physique adaptée en Isère et en Haute-Savoie

- Ils appellent ça comme ça, voilà. - Hmm, d’accord, ok ! Il y avait une dame à l’accueil ? - Il y avait une dame à l’accueil, qui en fait euh... prop..., fin... était là pour nous informer sur tous les sports qu’il y avait, et il y avait cette association. Et du coup, moi, j’ai pris un prospectus et je me suis dis, euh... J’avais lu pas mal de choses comme quoi, euh... juste après les traitements, il fallait se méfier parce que... et c’est vrai, ça, je l’ai ressenti. Quand on est dans les traitements, on se sent très soutenu et puis... plus de traitement, et... c’est pas fini mais euh..., mais..., mais on n’a plus rien, quoi. Et... il y a beaucoup de gens qui dépriment. Et donc, je me..., je pense que je me suis préparée. Je me suis dis « Oh là là, mais toi, il ne faut pas que tu déprimes ! ». En plus, bon... j’avais rien de..., de... Moi, j’étais en arrêt à ce moment-là, hein. Je savais pas encore que j’allais m’arrêter complètement. Mais du coup, j’ai pris l’initiative de..., j’ai dit bon... ben, il faut commencer des activités. Il faut commencer quelque chose. Et voilà... donc je suis allée dans cette association et j’ai trouvé beaucoup, beaucoup de réconfort, quoi.
En savoir plus

95 En savoir plus

La prévention par exposition d’affiches dans les salles d’attente des médecins généralistes : une étude qualitative sur le ressenti des patients

La prévention par exposition d’affiches dans les salles d’attente des médecins généralistes : une étude qualitative sur le ressenti des patients

Les seuls critères d’inclusion des patients dans cette étude étaient le fait d’être un patient présent dans une salle d’attente qui présente au moins une affiche de prévention et sachant lire et écrire. Il n’y a pas eu de critère d’exclusion. Le nombre nécessaire de patients à inclure n’a pas répondu tout à fait à la notion de saturation puisque les questionnaires ont été laissé à disposition des patients et une à deux fois par semaines, je relevais les questionnaires qui avaient été rempli et lorsque les questionnaires n’ont plus apporté de nouveaux
En savoir plus

53 En savoir plus

Ressenti des patients vis à vis de la féminisation de la médecine générale en Haute Normandie : approche qualitative

Ressenti des patients vis à vis de la féminisation de la médecine générale en Haute Normandie : approche qualitative

Pour tout ce qui est cardiologie, suivi d’hypertension artérielle, de cholestérol, de diabète éventuellement, vous vous sentiriez plus en confiance avec un homme ou une femme ? Une femme, oui oui une femme. J’ai eu l’expérience avec un homme en fait qui me suivait pour ma tension et tout et ça s’est pas très bien passé, j’ai eu un mauvais ressenti. Il était assez dur dans ses propos, assez autoritaire. Je suis en surpoids comme vous pouvez le voir et en fait il était culpabilisant par rapport à ça. En gros il me disait que si j’avais un peu de volonté pour maigrir, je n’aurais pas besoin de prendre autant de médicaments. Mais jamais il ne m’a proposé de solution pour perdre du poids. Je le sentais plus dans la culpabilité, le reproche que dans l’aide. C’est un peu dur le portrait que je dresse mais voilà, j’avais besoin qu’on m’aide, pas qu’on me fasse la morale.
En savoir plus

132 En savoir plus

Conséquences de la présence d'un interne de médecine générale en stage ambulatoire de premier niveau sur le ressenti des patients

Conséquences de la présence d'un interne de médecine générale en stage ambulatoire de premier niveau sur le ressenti des patients

La majorité des commentaires que nous avons recueillis reflète ainsi une très bonne acceptation de la part des patientèles. Beaucoup nous ont rappelé que cette formation pratique ambulatoire est un réel avantage pour la formation des étudiants. Les patients ont aussi souvent précisé qu’ils étaient satisfaits de leur rôle dans cette formation. En effet, ils rapportent qu’il existe un réel bénéfice à une transmission directe (s’avérant nécessaire et indispensable) entre maître de stage et interne en médecine, notamment en discutant de leur dossier médical, des attitudes thérapeutiques, des éventuelles explorations complémentaires, des dernières recommandations médicales etc., avec un réel échange de connaissances ou d’opinions personnels.
En savoir plus

110 En savoir plus

Dégénérescence maculaire liée à l'âge : étude de la qualité de vie et du ressenti des patients traités par injections intra-vitréennes

Dégénérescence maculaire liée à l'âge : étude de la qualité de vie et du ressenti des patients traités par injections intra-vitréennes

La baisse de l’acuité visuelle de près, mesurée à l’échelle de Parinaud, est un signe laissant présager une atteinte rétinienne maculaire. La maladie entraîne une plus grande importance de la luminance. Les patients atteints de DMLA ont besoin d’un éclairage plus fort et adapté pour percevoir au mieux leur environnement. La zone centrale de la rétine étant constituée de cônes, ce sont les bâtonnets qui sont sauvegardés et qui, au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, assurent une vision, bien que périphérique. Sachant qu’en faible intensité lumineuse, les bâtonnets limitent l’acuité visuelle à 8 minutes d’arc, soit 1,3/10 ème , la dégradation de celle-ci est donc conséquente.
En savoir plus

84 En savoir plus

Ressenti des patients diabétiques type 2 ayant participé à un programme d’éducation thérapeutique au sein d’une maison de santé pluri-professionnelle

Ressenti des patients diabétiques type 2 ayant participé à un programme d’éducation thérapeutique au sein d’une maison de santé pluri-professionnelle

La saturation des données a été obtenue au bout de vingt entretiens. Elle a été confirmée par un entretien supplémentaire n’ayant pas entraîné de nouvelle donnée. 4.1.2 Limites Les patients s’exprimaient sur un programme d’ETP qu’ils avaient réalisé plusieurs années auparavant. Ils ont donc pu oublier certains éléments sur le vécu de leur maladie à l’époque ainsi que les éventuels progrès acquis. De plus, une confusion entre le programme évalué et d’autres a pu apparaître. En effet, les patients diabétiques ont parfois multiplié les interventions d’éducation thérapeutique entre le programme proposé à la MSP, d’autres réalisés ailleurs et surtout les entretiens trimestriels avec leur médecin traitant. Pour éviter cela, les enquêteurs tâchaient de recentrer le patient
En savoir plus

82 En savoir plus

La déprescription : les patients sont-ils prêts ? Analyse du vécu et du ressenti des patients à qui le médecin généraliste propose une déprescription

La déprescription : les patients sont-ils prêts ? Analyse du vécu et du ressenti des patients à qui le médecin généraliste propose une déprescription

L'objectif était de constituer un échantillon permettant de comprendre les attitudes et sentiments des patients afin de trouver des idées nouvelles par rapport à la déprescription. La représentativité statistique n'était donc pas visée car nous ne cherchions pas à extrapoler les résultats obtenus à l’ensemble de la population. Nous avons simplement pris soin d’inclure autant que possible des individus présentant une variété de critères pouvant affecter la variabilité des comportements. Les patients ont été recrutés en cabinet médical de médecine générale ou en visite à domicile, à la suite des consultations que l’interne faisait pendant son stage de médecine générale ambulatoire, chez ses praticiens maîtres de stage. Les deux cabinets ayant fait l’objet de recrutements se trouvaient à Paris (75007) et à Vincennes (94300). Le recrutement de la population totale de patients a duré quatre mois, de début janvier à fin avril 2011.
En savoir plus

147 En savoir plus

Étude du ressenti des patients face aux nouvelles offres de soins primaires en maisons médicales

Étude du ressenti des patients face aux nouvelles offres de soins primaires en maisons médicales

Ceci peut s’expliquer par le fait que les questions étaient formulées de manières différentes dans chacune des deux études. Dans le questionnaire de Pont D’Ain (14), les patients devaient désigner ce qui leur paraissait intéressant dans la pluridisciplinarité parmi quatre modalités de réponses. Ils ont choisi de souligner le côté pratique de la pluridisciplinarité avant les bénéfices sur leur propre santé. En synthétisant les résultats de ces deux études, nous pouvons donc dire que ce qui vient en premier à l’esprit des patients quand on leur parle de pluridisciplinarité, est le côté pratique de pouvoir consulter plusieurs professionnels de santé en un même lieu. Mais si nous leur demandons de se positionner sur le bénéfice apporté par la pluridisciplinarité sur leur santé, alors ils répondent clairement qu’ils en perçoivent les avantages en termes de qualité des soins.
En savoir plus

43 En savoir plus

Le médecin généraliste picard‎ : ressenti et réflexions

Le médecin généraliste picard‎ : ressenti et réflexions

 Tu trouves pas que tu fais beaucoup de psy toi quand même? (médecin 12)  Ou en tout cas il y a toujours une part psy dans la pathologie. Et cette part psy là, avec l'ordinateur, à mon avis, on ne va pas y arriver... (médecin 5) Bien sûr, cette nouvelle façon de consulter est, au moins pour le moment, assez adaptée à des pathologies bien particulières et permet de répondre rapidement aux demandes des patients. L’évolution des pratiques est difficile à pronostiquer, cependant les premiers chiffres du remboursement des actes de téléconsultation ont été publiés. On dénombre déjà, en six mois d’exercice en 2018, huit mille actes remboursés dont 40% effectués par les généralistes. Ce chiffre atteint maintenant sept cent actes par semaine, et les projections pour l’année 2019, s’élèvent à cinq cent mille actes de téléconsultation (32).
En savoir plus

115 En savoir plus

Le soutien social ressenti par les femmes durant la grossesse

Le soutien social ressenti par les femmes durant la grossesse

Résumé : La grossesse est un moment particulier dans la vie d’une femme, du fait des changements qu’elle éprouve. Cette période de transition est susceptible de créer des situations de vulnérabilité. Pour s’adapter à ces modifications (physiques ou psychiques), les femmes et leurs partenaires de vie mettent en place des stratégies. L’une d’entre elles est de s’entourer d’un réseau de «personnes aidantes » sur lequel s’appuyer. Ce réseau correspond au soutien social. Ce soutien social est multidimensionnel et englobe la sphère émotionnelle, informative et matérielle. Cette étude va permettre de faire un état des lieux sur la satisfaction du soutien social ressenti par les femmes pendant la grossesse dans les maternités de Marseille. Elle prend en compte tous les acteurs du soutien social que sont le compagnon, le mère, les amis, la famille et les professionnels. Par conséquent, cette étude montre que les femmes sont en grande majorité satisfaites du soutien apporté par leur compagnon et leur mère. Les amis et la famille viennent en deuxième plan, et selon la littérature seront plus sollicités en post-partum. Concernant les professionnels, les résultats restent moyens. Cette étude en plus de faire un état des lieux, a pour but de détecter les points à améliorer de ce soutien social. Par ailleurs l’entretien prénatal précoce et la préparation à la naissance et à la parentalité, apparaissent comme un pilier de la relation des patientes avec les professionnels. A travers l’étude, des pistes de réflexion seront proposées pour essayer de fortifier le soutien social apporté par les professionnels.
En savoir plus

48 En savoir plus

Le ressenti des médecins généralistes face à la prise en charge des patients en souffrance au travail. Étude qualitative auprès de médecins généralistes du département de l’Hérault

Le ressenti des médecins généralistes face à la prise en charge des patients en souffrance au travail. Étude qualitative auprès de médecins généralistes du département de l’Hérault

99 e. Eviter la désinsertion socio-professionnelle Les médecins généralistes constatent l’impossibilité de généraliser une conduite à tenir face à la souffrance au travail, chaque situation étant différente. La prise en charge va consister en une évaluation de la demande du patient, en un dépistage du retentissement de la souffrance, en une orientation vers la médecine du travail ou d’autres spécialistes, l’objectif étant de réduire le nombre et la durée des arrêts de travail. En effet, ils observent que les patients sont amenés à les consulter pour obtenir un arrêt de travail, ce qui leur pose problème. Ils y voient un intérêt initialement, grâce à l’éloignement du facteur prédisposant, pour permettre du repos favorisant la réflexion, et mettre en place des thérapeutiques. Mais, ils trouvent que les arrêts de travail n’aident pas à résoudre le problème au travail de leurs patients, qu’ils induisent un ressassement non bénéfique, et qu’ils aggravent le risque de désinsertion socioprofessionnelle. Ils tentent donc de réduire ce risque en réévaluant fréquemment le patient, mais se retrouvent toujours confrontés à des arrêts de travail longs, sans perspective de reprise du travail. Ils constatent aussi que les récidives sont fréquentes. Cette vision est partagée par les psychiatres libéraux (38). En France, les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail sont limitées à une durée de 360 jours par période de trois ans consécutifs, que ce soit pour un ou plusieurs arrêts maladie . Cette durée est augmentée à trois ans pour les patients atteints d’Affections Longue Durée (ALD).(40) Pour éviter des arrêts de travail prolongés débouchant sur des invalidités, les services de médecine du travail (comme l’a souligné le MG9) ainsi que la Sécurité Sociale proposent déjà des interventions dédiées à la remise au travail des patients par le biais de formations et de reprises progressives. Cette prise en charge étant essentielle pour éviter une désinsertion socioprofessionnelle, les médecins généralistes émettent l’idée de recommandations établies par la Haute Autorité de Santé pour encadrer la prise en charge de cette pathologie, et donc limiter un retard de coordination des soins.
En savoir plus

171 En savoir plus

Communication avec les médecins spécialistes : quel ressenti des médecins traitants ?

Communication avec les médecins spécialistes : quel ressenti des médecins traitants ?

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

50 En savoir plus

Ressenti des médecins généralistes et des femmes face à la ménopause

Ressenti des médecins généralistes et des femmes face à la ménopause

Le temps de délibération patient-médecin constitue un temps avant la prise de décision pendant lequel les outils d’aide à la décision peuvent être utilisés. Ces aides qui ne se substituent en rien aux conseils d’un professionnel de santé constituent un moyen de développer les démarches centrées autour des patients et de mettre en pratique les principes de la médecine fondée sur les preuves. Elles visent à prendre en compte les données de la science concernant les différentes options disponibles, l’expérience du professionnel et les attentes et préférences du patient, à valoriser le rôle actif des patients tant au niveau des décisions à prendre qu’au niveau de leurs soins pour valoriser leur qualité de vie.
En savoir plus

88 En savoir plus

Baclofène et addiction à l'alcool : vécu et ressenti du patient : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 10 patients à Rennes et en Guadeloupe

Baclofène et addiction à l'alcool : vécu et ressenti du patient : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 10 patients à Rennes et en Guadeloupe

6/ Étude du vécu du patient : un champ peu investigué. Lors de mon stage praticien du semestre d'hiver 2013-2014, j'ai découvert la prescription de Baclofène pour des patients malades alcooliques, dans le cabinet libéral du Dr De Guibert. J'ai alors rencontré des hommes et des femmes qui avaient été touchés par cette maladie, et dont le désastre se lisait parfois encore sur leurs visages. Certains avaient perdu leur permis de conduire ou leur travail, d'autres étaient divorcés, d'autres avaient eu de multiples blessures suite à des chutes. Seulement, leurs témoignages concernant le baclofène se révélaient presque comme un miracle : ils avaient retrouvé le contrôle de leur vie. Ils avaient retrouvé l'espoir. La boisson alcoolique n'était désormais plus un problème. Et tout ceci avec une apparente facilité. Comment ce traitement avait-il pu changer de façon aussi positive leur vie ? Comment, après autant d'années de galère, avaient-ils pu modifier leur vie aussi facilement et radicalement ? Ces histoires m'ont particulièrement touché, et m'ont poussé à me documenter sur la prise en charge de l'alcoolisme, sur le baclofène et tout le contexte l'entourant.
En savoir plus

69 En savoir plus

Le ressenti des acteurs face à une situation d'échec commercial

Le ressenti des acteurs face à une situation d'échec commercial

produit confronté à une situation d’échec commercial), afin de repérer l’évolution de son ressenti, de son comportement, de son état d’esprit, etc. 7. IMPLICATIONS MANAGERIALES Compte tenu des éléments qui précèdent, nous aboutissons clairement à des problématiques managériales. Etant donné que les acteurs clés sont ceux qui concentrent le maximum d’expertise sur le projet ayant échoué, il est capital que les entreprises les accompagnent dans leur processus de deuil. En effet, ces personnes détiennent des savoirs précieux pour l’avenir du groupe, que l’on songe notamment à tous les nouveaux projets susceptibles de réutiliser tout ou partie des technologies mobilisées sur ce projet-là. A ce titre, c’est le rôle du département des ressources humaines d’accompagner les acteurs en cas d’échec commercial et de tout mettre en oeuvre pour que ces derniers tournent la page au plus vite et puissent avoir des opportunités de travailler sur d’autres sujets.
En savoir plus

29 En savoir plus

Des pinces optiques pour un ressenti tactile de la micromanipulation

Des pinces optiques pour un ressenti tactile de la micromanipulation

asyn hrone de la position à partir du ux d'événements ( ourbe verte). La deuxième est issue d'un ré-é hantillonnage exploité pour le retour d'eort ( ourbe bleue). Sa fré- quen e est de 1kHz en a ord ave les besoins de ressenti ta tile et la bande passante physique du apteur DVS. Sur la gure 4.9(d) , il est possible de omparer es deux mesures à elle de la améra basée sur les images é hantillonnée à 300Hz dont le trai- tement d'image est ee tué hors ligne ave une transformée de Hough lassique.

171 En savoir plus

Show all 6263 documents...