recommandations de pratiques cliniques

Top PDF recommandations de pratiques cliniques:

Impact de la réactualisation de recommandations de pratiques cliniques sur l'évolution d'une base de connaissances

Impact de la réactualisation de recommandations de pratiques cliniques sur l'évolution d'une base de connaissances

R´esum´e : L’´evolution constante et rapide des connaissances m´edicales re- quiert une mise `a jour des recommandations de pratiques cliniques (RPC). En cons´equence, les syst`emes d’aide `a la d´ecision m´edicale qui s’appuient sur ces RPC et qui favorisent leur mise en œuvre par les praticiens doivent suivre ces ´evolutions. Dans une perspective de mod´elisation, nous proposons une ca- ract´erisation formelle des diff´erents modes d’´evolution des connaissances au sein de 2 versions successives d’une RPC. Chaque recommandation atomique est repr´esent´ee sous la forme d’une r`egle reliant un plan d’actions recommand´e `a une situation clinique particuli`ere. En utilisant des comparaisons bas´ees sur des m´ecanismes de subsomption, nous avons identifi´e 7 patrons d’´evolution possibles pour une recommandation issue d’une mise `a jour. La m´ethode a ´et´e appliqu´ee sur les mises `a jour de 2002 et 2004 des recommandations de prise en charge des tumeurs superficielles de la vessie. De fac¸on surprenante, les r´esultats montrent un recouvrement faible, puisque plus de la moiti´e des recommandations 2002 (59 %) sont consid´er´ees obsol`etes en 2004 et pr`es des 2/3 des recommandations 2004 (67 %) sont consid´er´ees comme nouvelles.
En savoir plus

13 En savoir plus

Prise en charge initiale du cancer épithélial de l’ovaire. Introduction aux Recommandations de pratiques cliniques françaises communes de FRANCOGYN, CNGOF, SFOG, GINECO-ARCAGY et labélisées par l’INCa

Prise en charge initiale du cancer épithélial de l’ovaire. Introduction aux Recommandations de pratiques cliniques françaises communes de FRANCOGYN, CNGOF, SFOG, GINECO-ARCAGY et labélisées par l’INCa

R E´ S U M E´ Le cancer de l’ovaire, de la trompe et du pe´ritoine primitif a une prise en charge he´te´roge`ne en fonction de la structure de prise en charge ou encore en fonction des patientes, par exemple entre les patientes aˆge´es et les personnes plus jeunes. Ces diffe´rentes modalite´s de prise en charge donnent un pronostic he´te´roge`ne pour les patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire. La proposition de recommandations nationales base´es sur les preuves est ne´cessaire pour essayer d’homoge´ne´iser les pratiques pour rendre un meilleur pronostic aux patientes.
En savoir plus

3 En savoir plus

Utilisation du midazolam dans les services de cliniques du CHU de Grenoble : étude rétrospective et analyse des pratiques

Utilisation du midazolam dans les services de cliniques du CHU de Grenoble : étude rétrospective et analyse des pratiques

La morphine doit être utilisée chaque fois que cela est nécessaire dans le contrôle de la douleur ou plus rarement d’une dyspnée. Son emploi est également encadré par le principe du double effet. Dans notre étude, 9 patients sur 11 ont eu recours à un traitement morphinique en plus de la sédation. Rappelons que la morphine ne réduit pas la survie habituelle des patients si elle est utilisée convenablement selon les recommandations (titration..) [120]. Une enquête sur la connaissance et l’attitude des pratiques des médecins face aux soins palliatifs réalisée par MK. Bendiane en 2002 démontre que le terme de sédation générait une confusion dans les situations de fin de vie. L’objectif était d’évaluer l’utilisation de la morphine en appréciant le ressenti des médecins. Elle a montré que, plus le praticien accepte d’administrer la morphine, moins il a la volonté de légaliser l’euthanasie [121].
En savoir plus

136 En savoir plus

Conformité des pratiques de l'hypothermie aux recommandations : étude multicentrique chez le nouveau-né à terme

Conformité des pratiques de l'hypothermie aux recommandations : étude multicentrique chez le nouveau-né à terme

IV. DISCUSSION Cette étude réalisée à partir d’une base de données déclarative française, montrait que pour 35 % des enfants présentant une EAI et traités par HT, la conduite du traitement n’était pas conforme aux recommandations thérapeutiques publiées par la Société Française de Néonatologie. La principale raison de non-conformité (62%) était la mise en route du traitement au-delà des 6 heures recommandées. La deuxième raison était le non- respect des indications cliniques de l’HT (38%). En dehors de l’admission tardive en néonatologie, les principales caractéristiques des nouveau-nés du groupe HTSO étaient la moindre sévérité de l’EAI et des soins de réanimation en salle de naissance moins fréquents. Enfin, les complications générales associées à l’HT étaient significativement moins fréquentes en cas d’HTSO.
En savoir plus

42 En savoir plus

Évaluation des retombées cliniques et économiques du suivi des pratiques exemplaires pour l'ulcère du pied diabétique : une étude descriptive

Évaluation des retombées cliniques et économiques du suivi des pratiques exemplaires pour l'ulcère du pied diabétique : une étude descriptive

CONCLUSION Au Québec, le suivi de la clientèle avec un UPD est principalement effectué en première ligne aux services courants des CLSC où s’est déroulée notre étude. Les diabétiques qui présentent un ulcère avec des atteintes des structures profondes sont à risque d’infections sévères comme des ostéites. Ce type d’infection peut augmenter considérablement la période du suivi et les coûts des soins. Dans le cadre de notre étude, certains patients semblent ne pas avoir bénéficié d’une évaluation complète des facteurs d’atteintes vasculaires et neuropathiques associés de leurs ulcères. L’étiologie de leur ulcération (classification) n’a d’ailleurs pas toujours été indiquée au dossier. Nous avons constaté à quelques reprises l’application de traitements sous optimaux par rapport aux recommandations des pratiques exemplaires. Ces constats nous permettent de nous questionner sur les résultats de la durée des suivis et les épisodes d’hospitalisation de ces 22 participants présentant plusieurs complications d’ordre infectieux et/ou vasculaire.
En savoir plus

110 En savoir plus

Mesure de l’adéquation de la prise en charge pré-hospitalière des infarctus aigus du myocarde avec les recommandations de bonnes pratiques

Mesure de l’adéquation de la prise en charge pré-hospitalière des infarctus aigus du myocarde avec les recommandations de bonnes pratiques

INTRODUCTION : La prise en charge du syndrome coronarien aigu avec sus décalage du segment ST (SCA ST+) fait l’objet de recommandations 1, 2 par les sociétés savantes depuis plusieurs années. Elles ont pour but d’homogénéiser les pratiques cliniques afin d’améliorer la survie des patients.

24 En savoir plus

Prise en charge de la lombalgie en médecine du travail : Recommandations de bonnes pratiques

Prise en charge de la lombalgie en médecine du travail : Recommandations de bonnes pratiques

De même, des concepts tels que l’instabilité vertébrale, le déplacement discal, la fracture isthmique (spondylolisthésis) ou encore l’hypermobilité, qui font référence à des troubles mécaniques n’ayant pas encore été définis clairement ni vérifiés par des études expérimen- tales ou cliniques, doivent être évités ». Une revue systématique récente a conclu que les informations basées sur un modèle biopsychosocial sont recommandées dans le cadre des soins primaires afin de modifier les croyances du patient au sujet de la lombalgie. Dans ce modèle, le message est axé sur les « croyances et attitudes » du patient et souligne l’avantage de rester actif et d’éviter le repos, tout en le rassurant quant au fait qu’il n’y a vraisembla- blement rien de grave. Les informations traditionnelles sur l’anatomie, l’ergonomie et des exercices spéciaux pour le dos y sont nettement réduites. Néanmoins, la communication d’informations ne suffit pas à elle seule à prévenir l’absentéisme et à réduire les coûts de soins de santé.
En savoir plus

44 En savoir plus

Métastases osseuses : bonnes pratiques éthiques et cliniques en physiothérapie

Métastases osseuses : bonnes pratiques éthiques et cliniques en physiothérapie

! #"! société. Les principaux risques dans le cas de M. Legault sont la propagation des métastases et la fracture pathologique. À ce propos, les risques de propagation des métastases seront discutés plus bas dans les modalités physiques de traitement. Toutefois, il est important de préciser que les recherches concernant les précautions thérapeutiques dans le cas de métastases osseuses sont limitées. Sinon, en ce qui concerne les fractures pathologiques, il est important de savoir qu’elles sont plus fréquentes au niveau des côtes et des vertèbres, entrainant des invalidités considérables (24). Pour guider les professionnels de la santé sur le risque de fracture, un système de cotation proposé par Mirels et basé sur certaines caractéristiques radiologiques telles que le site, la nature, la taille et les signes de dépôts métastatiques est souvent utilisé (25). Selon ses recommandations, une cote ! 7 nécessite de la radiothérapie avec une observation étroite (risque de fracture <4%), une cote "9 requiert une intervention chirurgicale prophylactique (risque de fracture 33%-100%) et une cote de 8 requiert le jugement clinique du médecin (risque de fracture 15%) (25, 26). Aussi, la présence de certains indices biochimiques tels que l’augmentation de l’hormone parathyroïde et l’hypercalcémie peuvent témoigner de la destruction osseuse (5). Ainsi, en tenant compte des risques possibles de propagation des métastases et du risque de fractures pathologiques lors des traitements, M. Legault pourra faire un choix « libre et éclairé» de manière autonome et réfléchie selon ses objectifs thérapeutiques et ses valeurs lors de l’élaboration de son plan de traitement.
En savoir plus

90 En savoir plus

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Une autre direction de recherche que nous n’avons pas abordée dans cette thèse, mais dans des travaux antérieurs, concerne l’adaptation du contenu des Guides de Bonnes Pratiques au cas des patients polypathologiques, souvent plus proches des « cas réels » que les praticiens rencontrent. Il faut souligner, qu’en règle générale, les Guides de Bonnes Pratiques sont développés suivant une approche « mono-pathologie » ce qui soulève un certain nombre de problèmes lorsqu’on recherche, par exemple, le traitement approprié d’un hypertendu diabétique atteint d’une insuffisance rénale. L’écriture spécifique de recommandations prenant en compte toutes les combinaisons possibles entre pathologies, même limitées aux tableaux les plus fréquents, serait une tâche trop complexe en pratique. C’est pourquoi, la possibilité de mettre en correspondance de façon automatique les recommandations de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques « mono-pathologie » pourrait apporter un bénéfice réel. Cette consultation conjointe de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques constituerait aussi une bonne illustration de l’utilité de leur informatisation. Un deuxième axe de recherche concerne l’aide à l’écriture de recommandations structurées, en incluant la justification de ces recommandations correspondant, par exemple, aux bénéfices obtenus par le suivi d’une « bonne pratique ».
En savoir plus

221 En savoir plus

Les pratiques d'écriture des éducateurs spécialisés : perspectives cliniques

Les pratiques d'écriture des éducateurs spécialisés : perspectives cliniques

Depuis 2002 ont été publiées plusieurs lois fondatrices relatives aux droits des personnes sur leur vie, leur santé, leur corps, et sur les données les concernant 482 . Dans le champ de l'action sociale, la Loi phare en matière de droit des usagers est la Loi n°2002-2 « rénovant l’action sociale et médico-sociale ». Cette Loi « symbolise le fait que tout établissement est placé sous le regard externe de la société » 483 . La Loi n°2007-293 du 5 mars 2007 « réformant la protection de l'enfance » y apporte des compléments s'agissant de la prise en charge des mineurs. De plus, l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) – succédant en 2007 au Conseil national de l'évaluation sociale et médico-sociale, et rejoignant en avril 2018 la Haute Autorité de Santé – qui a entre autre pour mission de promouvoir les pratiques de bientraitance au sein des établissements sociaux et médico-sociaux, publie des lettres de cadrage des recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP), mettant le droit des usagers au premier plan. La Loi n°2002-2 spécifie que « l’exercice des droits et libertés individuels est garanti à toute personne prise en charge par des établissements et services sociaux et médico-sociaux » 484 . À cette fin, des documents écrits – désignés comme outils du droit des usagers – sont rédigés par les professionnels et remis à l'usager au début de sa prise en charge, ou co-construits avec lui 485 au cours de celle-ci. Certains concernent cette prise en charge au sein de la structure ou professionnel par Mission ou Fonction : ceux, quel que soit leur métier, qui occupent des fonctions
En savoir plus

371 En savoir plus

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Une autre direction de recherche que nous n’avons pas abordée dans cette thèse, mais dans des travaux antérieurs, concerne l’adaptation du contenu des Guides de Bonnes Pratiques au cas des patients polypathologiques, souvent plus proches des « cas réels » que les praticiens rencontrent. Il faut souligner, qu’en règle générale, les Guides de Bonnes Pratiques sont développés suivant une approche « mono-pathologie » ce qui soulève un certain nombre de problèmes lorsqu’on recherche, par exemple, le traitement approprié d’un hypertendu diabétique atteint d’une insuffisance rénale. L’écriture spécifique de recommandations prenant en compte toutes les combinaisons possibles entre pathologies, même limitées aux tableaux les plus fréquents, serait une tâche trop complexe en pratique. C’est pourquoi, la possibilité de mettre en correspondance de façon automatique les recommandations de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques « mono-pathologie » pourrait apporter un bénéfice réel. Cette consultation conjointe de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques constituerait aussi une bonne illustration de l’utilité de leur informatisation. Un deuxième axe de recherche concerne l’aide à l’écriture de recommandations structurées, en incluant la justification de ces recommandations correspondant, par exemple, aux bénéfices obtenus par le suivi d’une « bonne pratique ».
En savoir plus

221 En savoir plus

Mécanismes de gestion et stratégies utilisés par les Centres d'écoute ou d'intervention téléphonique auprès des appelants réguliers : recension des écrits cliniques et scientifiques, enquête terrain et recommandations

Mécanismes de gestion et stratégies utilisés par les Centres d'écoute ou d'intervention téléphonique auprès des appelants réguliers : recension des écrits cliniques et scientifiques, enquête terrain et recommandations

recherche sans aucun préjudice et qu’en tout temps, ils demeuraient entièrement libres de ne pas répondre aux questions qui leur seraient posées. 4.2 La tenue de la rencontre de groupe (focus group) Au total, 8 gestionnaires de centres d’écoute téléphonique différents sur un taux de participation maximal de 25 centres d’écoute (32 %) ont participé à cette rencontre de groupe (focus group). Les objectifs de la rencontre consistaient à : 1) discuter des mécanismes de gestion et des stratégies à mettre en place dans les centres d’écoute à l’intention des appelants réguliers; 2) présenter et discuter des résultats concernant : l’information recueillie lors de la recension des écrits et portant sur les interventions auprès des appelants réguliers; les stratégies d’intervention jugées efficaces auprès de cette clientèle; les recommandations émises par les sources d’information consultées sur les éléments de formation théoriques et pratiques permettant aux intervenants d’effectuer des interventions efficaces ou prometteuses auprès des appelants réguliers et finalement; les activités d’encadrement à appliquer afin de soutenir adéquatement les intervenants lors de leurs interventions auprès de cette clientèle; 3) recueillir et regrouper les perceptions des participants quant aux forces et aux limites de ces données en fonction des caractéristiques associées aux centres d’écoute téléphonique membres de l’ACETDQ et; 4) recueillir et regrouper les points de vue des participants par rapport aux principaux défis organisationnels qui sont sous-jacents à l’application effective des résultats de la recension des écrits cliniques et scientifiques. L’ensemble des propos des participants a été transcrit sous forme manuscrite. Ces informations ont ensuite été regroupées en thèmes et en sous- thèmes.
En savoir plus

129 En savoir plus

Recommandations pour la gestion des produits thermosensibles dans les essais cliniques au sein des établissements de santé

Recommandations pour la gestion des produits thermosensibles dans les essais cliniques au sein des établissements de santé

La même démarche a été réalisée par le Conseil National de l’Ordre Pharmaciens pour les pharmacies d’officines en 2009 : “Recommandations de Gestions des Produits de Santé soumis à la Chaîne du Froid entre +2 °C et +8 °C à l’Officine”. C’est un recueil des bonnes pratiques pour la bonne gestion de la produits thermosensibles qui a été édité pour aider les pharmaciens officinaux ne maîtrisant pas cette chaîne du froid. Un certain nombre de recommandations de base sont données et une nouvelle version de ce recueil est sortie en 2012. Mais cet ouvrage reste encore trop approximatif vis à vis de toutes les normes qui existent déjà dans les laboratoires de biologie médicale et de l’importance de la bonne gestion de la chaîne du froid des médicaments thermosensibles.
En savoir plus

93 En savoir plus

pH in utero : évaluation des pratiques professionnelles. Respect des recommandations professionnelles sur l’indication à la réalisation du pH in utero

pH in utero : évaluation des pratiques professionnelles. Respect des recommandations professionnelles sur l’indication à la réalisation du pH in utero

Certains pHiu ont été réalisés en dehors des groupes à risque d’acidose, alors que les recommandations du CNGOF nous précisent la marche à suivre (22). Nous constatons donc qu’une partie des tracés ont été mal interprétés par les professionnels de santé, que ce soit avant ou après le premier pHiu effectué. On remarque que les professionnels ont tendance à réagir vite face à un tracé pathologique et à réaliser le pHiu, alors que la répétition du prélèvement n’est pas suffisamment respectée. Il est important de réduire les prélèvements non conformes car ces prélèvements non nécessaires exposent la mère à un état de stress lors de l’annonce de la possibilité d’une hypoxie fœtale, ce qui inhibe la production d’ocytocine pendant le travail (23) et donc ne favorise pas le moteur utérin dans une situation où l’on souhaite que la dilatation soit harmonieuse. De plus, cela expose inutilement le fœtus aux risques du pHiu tels que le risque infectieux, traumatique, voire de décès (4).
En savoir plus

49 En savoir plus

Évaluation des pratiques de dépistage de l’infection par le VIH des médecins généralistes d’Île-de-France 
par rapport aux recommandations d’experts

Évaluation des pratiques de dépistage de l’infection par le VIH des médecins généralistes d’Île-de-France par rapport aux recommandations d’experts

Résultats : Ont été inclus 196 médecins généralistes, dont 42% prescrivaient moins de 20 sérologies VIH par an. Les sérologies étaient majoritairement prescrites à leur initiative (53%). Les situations à risques identifiées par les recommandations n’étaient que partiellement identifiées : IST (100%), UDI (98%), HSH (88%), partenaires multiples (87%), précarité (82%), grossesse (80%), origine (68%), changement de vie affective (65%), contraception (54%), zona (47%), herpès (37%), pneumopathie (16%) et dermite séborrhéique (11%). Seulement 12% des médecins (n=24) s’évaluaient dépister dans plus de 7 situations. Seul le sexe féminin était associé aux « bons dépisteurs ».
En savoir plus

55 En savoir plus

L'occupation et la vitalité des territoires ruraux québécois : analyse d'initiatives locales durables, meilleures pratiques et recommandations

L'occupation et la vitalité des territoires ruraux québécois : analyse d'initiatives locales durables, meilleures pratiques et recommandations

3 troisième lieu, une analyse des paramètres permet de reconnaitre quels sont les éléments de pratique et les caractéristiques qui peuvent constituer des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces. L’essai est divisé en six chapitres. Le premier et le deuxième chapitre mettent respectivement en contexte la problématique et les enjeux du développement rural au Québec. Le troisième chapitre présente la méthodologie utilisée pour la sélection, la description et l’analyse des cas d’étude du quatrième chapitre. Dans celui-ci, l’étude de sept initiatives locales permettant la vitalisation du territoire de manière durable a permis de ressortir les forces, faiblesses, opportunités et menaces de chacune d’elles. Cette analyse, nommée analyse FFOM, est présentée à la suite de chacun des cas. Le chapitre cinq réunit les analyses individuelles des cas sous forme de discussion afin de déterminer les grandes tendances unissant les projets. Finalement, le sixième chapitre présente des recommandations aux acteurs du développement rural. Premièrement, aux citoyens et organismes locaux, de manière à les orienter vers le leadeurship nécessaire à l’initiation de projets locaux. Deuxièmement, aux gouvernements de proximité (municipalités et municipalités régionales de comté [MRC]) et troisièmement au gouvernement du Québec, dans le contexte de la SOVT. Avec ces recommandations, les différents groupes d’acteurs pourraient optimiser les forces et les opportunités et réduire ou limiter les faiblesses et menaces qui sont communes aux différentes initiatives. Ces recommandations pourraient ainsi être précurseur d’un développement endogène durable.
En savoir plus

143 En savoir plus

Arthrose médiale du genou : évaluations et recommandations cliniques pour les traitements par infiltration, orthèses plantaires et/ou orthèse du genou à l'aide d'analyses quantifiées de la marche

Arthrose médiale du genou : évaluations et recommandations cliniques pour les traitements par infiltration, orthèses plantaires et/ou orthèse du genou à l'aide d'analyses quantifiées de la marche

24 articulaire et, d’autre part, à un examen clinique. Par la suite, le médecin prescrit une radiographie des membres inférieurs pour obtenir plus d’information quant à la localisation et au grade de l’arthrose, c’est-à-dire l’état d’avancement de la maladie. Lors de cet examen radiologique, trois clichés sont habituellement réalisés : un avec vue axiale, un de face et un de profil (Carrillon, 2003). Puis, ces clichés sont examinés par un professionnel qui détermine le stade de l’arthrose selon la définition radiographique choisie, par exemple Kellgren et Lawrence (Kellgren and Lawrence, 1957), Ahlbäck (Ahlbäck, 1968), Menkes (Menkes, 1991) ou Vignon (Vignon et al., 1999). Dans la plupart de ces définitions, le stade de la maladie est déterminé essentiellement par l’observation du pincement articulaire, seul signe traduisant la perte de substance cartilagineuse, des ostéophytes et de la sclérose sous-chondrale. Cependant, le diagnostic de gonarthrose peut s’avérer plus compliqué avec des patients présentant tous les symptômes cliniques de l’arthrose du genou et ne présentant aucun signe radiologique ou inversement, c’est pourquoi en 1986 (Altman et al., 1986), trois systèmes de critères ont été proposés par l’American College of Rheumatology (ACR) : critères cliniques et biologiques, critères cliniques et radiologiques et critères cliniques uniquement (Tableau 2-1). En recherche, les études vont prioriser les personnes présentant les symptômes cliniques et radiologiques de l’arthrose.
En savoir plus

362 En savoir plus

Vaccins contre les papillomavirus humains (HPV) - Dernières recommandations du Haut conseil de la santé publique, et premiers résultats cliniques et virologiques

Vaccins contre les papillomavirus humains (HPV) - Dernières recommandations du Haut conseil de la santé publique, et premiers résultats cliniques et virologiques

SUMMARY Age for HPV vaccination: recommandations from the French high council of public health The French high council of public health has recently amended age for HPV vaccination. The paper will describe reasons that have contributed to the development of these new guidelines. Parental and adolescent accept- ance of HPV vaccination is reported as well as potential barriers among medical practices. First results of immu- nogenicity of vaccines using alternative dosing sched- ules are presented. Finally, preliminary data on clinical efficacy of the quadrivalent vaccine on genital warts and cervical precancerous lesions are presented. A decrease in the prevalence of infection with genotypes included in the vaccine has now been reported in several studies. This decrease may be partly attributable to herd immunity. ‡
En savoir plus

6 En savoir plus

Recommandations pratiques pour l’élaboration d’un circuit d’exercices en communauté visant le maintien de l’autonomie des personnes âgées vivant à domicile

Recommandations pratiques pour l’élaboration d’un circuit d’exercices en communauté visant le maintien de l’autonomie des personnes âgées vivant à domicile

Lachapelle et Bourque (14) ont analysé les facteurs favorables et défavorables à l’implication des milieux lors de l’implantation de programmes de santé publique en interrogeant 18 organisateurs communautaires travaillant dans un CSSS. Parmi les diverses mesures de santé publique étudiées, on retrouvait le programme PIED, « Écoles en santé », qui vise à faire de la promotion de la santé dans les écoles, et le programme de promotion des saines habitudes de vie 0-5-30 (14). Selon les résultats de leur recherche, il est essentiel que la mesure que l’on désire implanter soit pensée dans une optique de relation mutuelle avec la communauté visée plutôt que dans l’idée d’une relation d’aide où on retrouve les professionnels qui possèdent les connaissances et les bénéficiaires qui reçoivent (14). En d’autres termes, le milieu doit se prendre en charge par lui-même (14). Dans la réalité, des programmes de santé publique comme PIED sont conçus en fonction des recherches scientifiques et sont destinés à être implantés de façon semblable dans plusieurs communautés aux caractéristiques différentes. Pour favoriser leur efficacité et leur appropriation par les collectivités, les programmes de santé publique doivent permettre une certaine marge de manœuvre pour adapter les recommandations scientifiques à la réalité de la population (14). Les personnes concernées doivent les trouver pertinents et pouvoir se l’approprier (14). Également, plusieurs facteurs favorisent une implantation efficace à long terme : respecter le temps nécessaire au processus, le budget pour le programme doit être constant pour permettre la planification, les intervenants en santé doivent faire preuve de patience, le roulement de professionnels impliqués doit être bas pour aider à l’établissement de relations de qualité avec les personnes du milieu (14). En somme, dans le contexte où les lignes directrices d’un circuit d’exercices seront développées d’avance, il est important que la population concernée ait la possibilité d’adapter les recommandations selon ses propres besoins.
En savoir plus

80 En savoir plus

Bonnes pratiques liées aux opérations pétrolières et gazières: Actualisation des recommandations dans le contexte géologique québécois. Rapport final.

Bonnes pratiques liées aux opérations pétrolières et gazières: Actualisation des recommandations dans le contexte géologique québécois. Rapport final.

5 Avant-propos Le présent rapport s’adresse à la Direction générale des hydrocarbures et des biocombustibles (DGHB) du Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN). Ce rapport a été réalisé suite à un mandat donné par la DGHB aux auteurs afin de faire le lien entre, d’une part, les bonnes pratiques associées aux travaux de forage en milieu terrestre et la gestion des équipements de surface et des rejets de forage telles que résumées dans les études GTEC03 et GTEC04 et, d’autre part, la revue de la littérature présentée dans l’étude GTEC02 concernant les risques géologiques de surface et de sous-surface pour la structure de Massé dans le Bas-Saint-Laurent, les structures de Galt, de Bourque et d’Haldimand en Gaspésie, la structure d’Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent, ainsi que pour la Formation de Macasty et sa couverture sur l’île d’Anticosti. Cette revue s’inscrit dans le cadre du Chantier Aspects techniques des évaluations environnementales stratégiques (ÉES) en voie de réalisation par le gouvernement du Québec. Plus spécifiquement cette étude répond à l’un des objectifs de l’étude GTEC02 définie dans le Plan d'acquisition de connaissances additionnelles qui a été mis en place au début de l’année 2015.
En savoir plus

76 En savoir plus

Show all 5348 documents...