Récepteur aux cannabinoïdes

Top PDF Récepteur aux cannabinoïdes:

Rôle du récepteur aux cannabinoïdes CB2 sur la synaptogenèse

Rôle du récepteur aux cannabinoïdes CB2 sur la synaptogenèse

48 processus de guidage axonal en réponse à son ligand, nétrine-1 (Keino-Masu, Masu et al. 1996; Leonardo, Hinck et al. 1997; Moore and Kennedy 2006; Argaw, Duff et al. 2011). En outre, il a été démontré que l’activation de la PKA provoque une externalisation du récepteur DCC tout en accentuant à la fois le guidage et la croissance axonale médiés par nétrine-1 (Bouchard, Moore et al. 2004; Moore and Kennedy 2006; Bouchard, Horn et al. 2008). Dans le même ordre d’idée, des résultats expérimentaux récents ont montré que la croissance axonale induite par les agonistes inverses du récepteur CB1 (AM251 et O2050) étaient inhibés lorsque le récepteur DCC était bloqué par le biais d’un anticorps : DCCfb (DCC fonction blocking). De plus, des expériences menées dans le laboratoire du professeur Bouchard ont aussi montré que les agonistes inverses de CB1 (AM251 et O2050) faisaient augmenter la quantité de récepteurs DCC présents à la surface cellulaire; le même effet fut produit par l’inhibition de la voie de signalisation AC/PKA (Hamzeh and Bouchard 2009). De plus, il est très intéressant de mentionner que les effets positifs des agonistes inverses du récepteur CB1 sur la synaptogenèse (augmentation de la densité des filopodes et de la densité des contacts synaptiques) furent inhibés par le blocage du récepteur DCC (Hamzeh et Bouchard).
En savoir plus

138 En savoir plus

Implication du récepteur aux cannabinoïdes CB2 dans le développement de la voie
rétinothalamique

Implication du récepteur aux cannabinoïdes CB2 dans le développement de la voie rétinothalamique

de l’activité d’un récepteur en particulier, le récepteur CB 2 dans notre cas, semble une meilleure cible pharmacologique. Selon la distribution du récepteur au niveau de la rétine, un agoniste inverse pourrait avoir une action beaucoup plus spécifique qu’un analogue de l’AMPc c’est-à-dire sur des types cellulaires particuliers. De nos jours, les types de traitements recevant des autorisations gouvernementales doivent avoir un effet de plus en plus marqué tout en causant le moins d’effets indésirables possibles pendant leur utilisation. C’est dans cette optique que la recherche présentée ici pourrait avoir une implication plus immédiate en vue d’une cible thérapeutique potentielle. Pour pouvoir vérifier des effets potentiels d’un agoniste inverse sur la régénération, il faudrait faire une lésion du nerf optique chez la souris. Par la suite, il faudrait appliquer notre agoniste inverse sous forme d’une pommade ou de solution ophtalmique, ce qui me semble plus réaliste que des injections intra-oculaires qui seraient plus invasives. Puis, suivant une application plus ou moins prolongée, nous regarderions le niveau de régénération du nerf optique, en vérifiant le nombre d’axones qui réussissent à repousser malgré l’axotomie. Vu leur caractère très lipophile, les agents pharmacologiques devraient facilement traverser la cornée, diffuser à travers le vitrée et atteindre aisément leur cible au niveau de la rétine. Prochainement, ces expériences seront débutées en collaboration avec l’équipe de recherche du Dr Adriana Di Polo de l’Université de Montréal.
En savoir plus

138 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Roles of astroglial cannabinoid type 1 receptors (CB1) in memory and synaptic plasticity Rôles du récepteur aux cannabinoïdes de type 1 des astrocytes dans la mémoire et la plasticité synaptique

By using a combination of genetic, behavioral, electrophysiological, imaging and biochemical techniques, we showed that endogenous activation of astroglial CB1 receptors is necessary f[r]

227 En savoir plus

Récepteur Exact pour la Décomposition de Laurent pour les CPM

Récepteur Exact pour la Décomposition de Laurent pour les CPM

2 Thales Alenia Space - Toulouse {tarik.benaddi, charly.poulliat, marie-laure.boucheret}@enseeiht.fr, benjamin.gadat@thalesaleniaspace.com, guy.lesthievent@cnes.fr Résumé – Dans ce papier, on propose un récepteur exact pour les modulations à phase continue (CPM) basé sur la décomposition/représentation de Laurent. L’approche proposée permet de remédier aux problèmes des interférences inter-symboles et inter-composantes induites par les com- posantes de Laurent sans introduire un étage supplémentaire dans le récepteur de type filtre blanchissant. Puis, en se basant sur la décomposition de Rimoldi, on proposera une méthode analytique pour construire le nouveau banc de filtre de réception.
En savoir plus

5 En savoir plus

Caractérisation structurale du récepteur de l’Urotensine II

Caractérisation structurale du récepteur de l’Urotensine II

Nous avons donc cherché à identifier l’ensemble des résidus participant à la pochette de liaison du récepteur UT en appliquant la méthode SCAM (Substituted Cysteine Accessibility Method) et en procédant à la substitution individuelle des résidus des TM1, TM2, TM3, TM4 et TM5 avec une cystéine. Par la suite, les paramètres pharmacologiques de ces mutants ont été mesurés à l’aide d’études de radioliaison avec le ligand [ 125 I]UII. Suite au traitement avec de l’hydrobromure de 2-aminoethyl-méthanethiosulfonate (MTSEA), nous avons ainsi pu mettre en évidence que les mutants I54C (1.35) du TM1, Y100C (2.53) , S103C (2.56) , F106C (2.59) , I107C (2.60) , T110C (2.63) et Y111C (2.64) du TM2, L126C (3.28) , F127C (3.29) , F131C (3.33) et M134C (3.36) du TM3 et M184C (4.60) et I188C (4.64) du TM4, n’étaient plus capables de lier 125 I-UII, démontrant ainsi une orientation de ces positions face à la pochette de liaison du récepteur UT. L’ensemble de ces travaux nous ont permis d’acquérir une meilleure compréhension des déterminants moléculaires de la liaison menant à l’activation du récepteur UT. En associant ces résultats avec nos travaux précédents, nous sommes en mesure de présenter un modèle moléculaire complet de la pochette de liaison du récepteur UT de rat en complexe avec le ligand UII. Cette étude permet ainsi d’offrir une meilleure compréhension du processus de liaison et d’activation des GPCR peptidergiques de la classe A. En absence de structure cristalline du récepteur UT, ce modèle constitue un outil pharmacologique de choix qui pourra servir notamment à la conception rationnelle de nouveaux ligands thérapeutiques ciblant le système urotensinergique.
En savoir plus

160 En savoir plus

Rôles du récepteur CD36 dans le métabolisme osseux

Rôles du récepteur CD36 dans le métabolisme osseux

In ulin-like growth factor I ha s independent effects on bone matrix formation and cell replication.. Olszynski et al.[r]

215 En savoir plus

Les ligands du récepteur au CNTF dans le système immunitaire

Les ligands du récepteur au CNTF dans le système immunitaire

ACTU : hormone adrénocorticotropique; SLA sclérose latérale amyotrophique; AMPc adénosine monophosphate cyclique; AMPK : AMP-activated protein kinase; CPA: cellule présentatrice d’antigè[r]

293 En savoir plus

Rôle de Calnuc dans l'endocytose du récepteur à l'EGF

Rôle de Calnuc dans l'endocytose du récepteur à l'EGF

Puisque 1) Calnuc interagit avec la proteine GGA3 et 2) GGA3 a ete recemment impliquee dans le triage endosomal d'EGFR vers la voie de degradation lysosomale par son[r]

129 En savoir plus

Régulation de la visibilité immunologique par le récepteur de l’EGF

Régulation de la visibilité immunologique par le récepteur de l’EGF

NKG2D, un récepteur activateur appar- tenant à la superfamille des lectines de type C, est exprimé par la plupart des cel- lules natural killer (NK) et par la majorité des sous-populations lymphocytaires T cytotoxiques (lymphocytes T CD8 + , γδ , et NKT). Il reconnaît de nombreux ligands dits « de stress », MICA/B (major his- tocompatibility complex class I-related chain A/B) et ULBP1-6 (UL16 binding pro- tein 1 to 6) chez l’homme, qui sont appa- rentés au complexe majeur d’histocom- patibilité de classe I, mais ne présentent pas de peptides antigéniques. Après leur découverte, il fut rapidement établi que ces ligands sont régulés par choc ther- mique et surexprimés par de nombreuses lignées tumorales, mais pas par la grande majorité des cellules saines, suggérant que leur expression avertit le système immunitaire d’une situation de stress anormale. L’importance de la reconnais- sance de ces ligands dans l’activation de réponses immunitaires variées est également soulignée par le fait qu’ils sont fréquemment la cible de mécanismes d’évasion - visant à réduire leur immuno- génicité - de la part de divers virus ainsi que de cellules tumorales [2, 3] .
En savoir plus

3 En savoir plus

Les cibles moléculaires du récepteur minéralocorticoïde dans le coeur

Les cibles moléculaires du récepteur minéralocorticoïde dans le coeur

fortement que l’aldostérone, malgré la présence majoritaire des glucocorticoïdes, se fixe à son récepteur et induit des voies de signalisation cardiaque spécifiques. 1.5.2.1 Blocage pharmacologique du RM in vivo Depuis le début des années 1990, de nombreux modèles expérimentaux de surcharge minéralocorticoïde ont été mis en place pour mimer une activation inappropriée du SRAA. Les plus couramment utilisés sont, le modèle de perfusion d’aldostérone adjoint d’un régime riche en sel et d’une néphrectomie unilatérale (le modèle Néphrectomie-Aldostérone-Sel ou NAS) et ses variantes, le modèle Aldostérone-Sel ou encore le modèle acétate de désoxycorticostérone-Sel (DOCA-Sel, pour deoxycorticosterone acetate), la DOCA étant une hormone précurseur de l’aldostérone. La co-administration d’aldostérone et de sel, associée à une néphrectomie unilatérale, induisent chez le rat une augmentation de la pression artérielle systémique. A cette hypertension s’ajoute de manière indépendante une accumulation de collagène I et III dans la matrice extracellulaire des deux ventricules cardiaques (fibrose interstitielle) ainsi qu’autour des vaisseaux du cœur (fibrose périvasculaire) 4, 152, 153 . Ces travaux sont les premiers à avoir identifié le rôle profibrosant de ce modèle dans le ventricule droit, suggérant un effet partiellement indépendant de la pression artérielle (qui n’est pas augmentée dans le ventricule droit). Plus récemment, une étude sur des rats spontanément hypertendus et sensibles aux accidents vasculaires (SHRSP, pour stroke-prone spontaneously
En savoir plus

201 En savoir plus

Le baclofène est un modulateur allostérique du récepteur CXCR4

Le baclofène est un modulateur allostérique du récepteur CXCR4

Figure 3. Vérification d’une interaction directe entre CXCR4 et baclofène par la technique d’inter- férométrie par diffusion rétrograde de la lumière. A. Dispositif expérimental permettant de réali- ser des mesures d’interférométrie par diffusion rétrograde de la lumière. Dans chaque puits de la puce est disposé un liquide contenant des vésicules lipidiques en suspension exprimant le CXCR4 à leur surface et différentes concentrations des ligands à tester. Le changement de phase induit par la liaison du ligand sur son récepteur est mesuré grâce à la caméra (adapté de [16] ). B. Schéma représentant les vésicules formées de bicouches lipidiques contenant exclusivement la protéine CXCR4 à leur surface. C. Courbe de changement de phase en fonction de la concentration de ligand obtenue pour CXCL12 (le ligand du CXCR4). Le K D obtenu est conforme à celui obtenu avec d’autres techniques. La dopamine est utilisée comme contrôle négatif. D. Courbe de changement de phase en fonction de la concentration de ligand obtenue pour le baclofène, démontrant que le baclofène se lie directement au CXCR4 avec une affinité similaire à celle avec laquelle il se lie au récepteur GABA B (la dopamine est utilisée comme contrôle négatif).
En savoir plus

4 En savoir plus

Effet des pesticides MCPA et imidaclopride sur la régulation des voies de signalisation du récepteur à la dioxine (AhR) et au récepteur aux androgènes (AR)

Effet des pesticides MCPA et imidaclopride sur la régulation des voies de signalisation du récepteur à la dioxine (AhR) et au récepteur aux androgènes (AR)

11 Une fois que le ligand est lié à AhR, le récepteur va se déplacer dans le noyau, et se dissocier de son complexe (Fig. 7). AhR s’associe alors à son transclocateur nucléaire ARNT afin de pouvoir s’attacher à l’ADN, via son domaine de liaison à l’ADN, à l’élément de réponse aux xénobiotiques (XRE) qui est aussi connu comme l’élément de réponse à la dioxine (DRE). ARNT est une protéine nucléaire constitutivement présente et elle ne peut pas séparer le complexe HSP90 et AhR. Elle est le facteur de transcription qui se lie aux régions génomiques contenant le motif de liaison (XRE/DRE) et qui régule l’expression de gènes voisins par sa région C-terminale (Fukunaga et al. 1995). Il n’est pas clair comment ARNT et cette hétérodimerisation est absolument nécessaire pour la fonction d’AhR comme facteur de transcription, ni s’il y a d’autres facteurs de transcription avec lesquels AhR pourrait interagir. Le récepteur peut directement contrôler l’activité transcriptionnelle de ses gènes cibles en interagissant avec des unités du complexe «positive transcription élongation factor b» (P- TEFb), qui est un facteur d’élongation. Il interagit aussi avec le complexe médiateur, qui est requis pour réguler l’expression de la majorité des transcrits de l’ARN polymérase II (Tian et al. 2003, Wang et al. 2004). De cette façon, la transcription des gènes cibles comme AhRR, CYP1A1 et CYP1B1 peut débuter (Stockinger et al. 2014).
En savoir plus

91 En savoir plus

Régulation de l'expression de l'ostéopontine par le récepteur nucléaire orphelin relié au récepteur à l'estrogène alpha dans le cancer colorectal

Régulation de l'expression de l'ostéopontine par le récepteur nucléaire orphelin relié au récepteur à l'estrogène alpha dans le cancer colorectal

En tenant compte de ces données, le fait que la voie Wnt!p-caténine soit active dans la lignée adénocarcinomateuse colique HT29 par mutation d' APC, et que ERRa lie le complexe P-catén[r]

110 En savoir plus

Étude des propriétés protectrices et de la signalisation des cannabinoïdes dans un modèle animal d'ischémie cardiaque : contra angorem cannabis cordem protegit

Étude des propriétés protectrices et de la signalisation des cannabinoïdes dans un modèle animal d'ischémie cardiaque : contra angorem cannabis cordem protegit

Malgré certains résultats contradictoires, il apparaît que la p38 MAPK joue un rôle important dans le phénomène de l’IPC et dans le dommage résultant d’un épisode ischémique. Considérant[r]

198 En savoir plus

Récepteur 5-HT6 et mTOR

Récepteur 5-HT6 et mTOR

par voie intrapéritonéale. Nous avons alors observé une nette diminution des symptômes de la douleur induite par le toucher (allodynie tactile) ou le froid (allodynie thermique), ainsi qu’une dimi- nution des déficits cognitifs (mémoire de reconnaissance sociale et mémoire épiso- dique). En revanche, nous n’avons observé aucun effet des antagonistes neutres du récepteur 5-HT 6 (IIQ ou CPPQ) chez ces

4 En savoir plus

mGluR5 : un récepteur à la croisée des chemins thérapeutiques ?

mGluR5 : un récepteur à la croisée des chemins thérapeutiques ?

Le rôle de mGluR5 dans la dépression et l’anxiété Ces deux troubles, étroitement associés à des niveaux élevés de stress, coexistent très souvent et il n’est pas rare de trouver qu’une drogue affectant l’un de ces deux troubles aura des conséquences signifi- catives sur l’autre. Dans les années 1990 et au début des années 2000, période d’engouement pour le ciblage thérapeuti- que du récepteur mGluR5, qui bénéficiait d’échecs répétés du ciblage des récep- teurs ionotropiques, certaines études comportementales chez la souris et le rat ont conduit à la découverte presque for- tuite d’un rôle du récepteur mGluR5 dans la dépression et l’anxiété (pour une revue récente voir [1] ). En effet, les propriétés anxiolytique du fenobam, un antago- niste de mGluR5 pourtant découvert dans les années 1970, n’ont été clairement associées au récepteur mGluR5 que plus récemment [2] . Dans la foulée, l’action d’un autre antagoniste de mGluR5, MPEP (2-méthyl-6-[phényléthynyl]- pyridine), dans différents tests d’anxiété dont le
En savoir plus

3 En savoir plus

Variants du récepteur des androgènes dans le cancer de la prostate

Variants du récepteur des androgènes dans le cancer de la prostate

repeat-containing protein alpha). HSP90 permet le maintien d’une structure conformationnelle assurant une grande affinité du RA pour son ligand naturel, la dihydrotestostérone (DHT). La liaison de la DHT à son récepteur aboutit à la dissociation de HSP90 et au recrutement de HSP27 qui favorise la translocation nucléaire du RA, puis sa fixation aux ARE présents au niveau du promoteur et des régions activatrices en amont des gènes cibles [5] . Cette voie de signalisation correspond à la voie génomique, classique (ou canonique), du RA. Néanmoins, une autre voie de signalisation du RA existe, la voie non génomique. Dans cette dernière, le RA demeure dans le cytoplasme après la stimulation androgénique et active d’autres voies de signalisation intracellulaires convergeant vers la voie ERK (extracellular signal-regulated kinase), puis, en aval, à l’activation de facteurs de transcription (Figure 2) [6] .
En savoir plus

7 En savoir plus

Le récepteur des phosphatidylsérines, une arlésienne qui nous surprend toujours

Le récepteur des phosphatidylsérines, une arlésienne qui nous surprend toujours

gans et qui attribuent aux gènes de l’en- gulfment une fonction effectrice proa- poptotique [12, 13] . Une question néan- moins se pose avec insistance : pourquoi seule l’inactivation du gène codant pour le PSR, alors que celle de différents gènes impliqués dans l’engulfment a été faite, révèle-t-elle ce rôle effecteur ? Encore une fois, seul le décryptage des bases moléculaires du fonctionnement de ce récepteur pourra nous fournir quelques éléments de réponse. ◊

2 En savoir plus

CXCR4, un récepteur de chimiokine aux multiples talents

CXCR4, un récepteur de chimiokine aux multiples talents

laires et se retrouve non seulement sur tous les types leucocytaires (plaquettes incluses) mais également sur des cellules épithéliales, endothéliales et neuronales. Ontogénétiquement, ce récepteur est exprimé très tôt durant le développement embryonnaire, d’ailleurs le rôle qu’il exerce dans la migration de précurseurs pendant l’em- bryogenèse a été démontré. L’ablation du gène de CXCR4 dans des modèles murins mène à la mort périnatale des souriceaux par suite de multiples défauts d’organogenèse au niveau cérébral, cardiaque, vasculaire et immunitaire (pour revue, voir [3] ).
En savoir plus

5 En savoir plus

Récepteur Exact pour la Décomposition de Laurent pour les CPM

Récepteur Exact pour la Décomposition de Laurent pour les CPM

T ABLE 1: Codes LDPC optimisés pour le récepteur exact et classique commence par calculer les {¯s i (t)} i correspondant à un instant n, ∀n ≥ 0, puis à l’instant suivant n + 1 pour trouver les filtres manquants, ce qui est équivalent à multiplier le banc précédent par exp (jπh). La Fig. 3 trace les différents filtres obtenus pour une L=2, REC, h=3/4 dans deux section du treillis consécu- tives.

6 En savoir plus

Show all 550 documents...