Pyrale des dattes

Top PDF Pyrale des dattes:

Influence des substances Allélochimiques sur le comportement de ponte de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller, 1839 dans la région d'El-Oued

Influence des substances Allélochimiques sur le comportement de ponte de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller, 1839 dans la région d'El-Oued

sahariennes de point de vue alimentaire et économique, toutefois cette denrée est sujette aux attaques de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller, qui occasionne des problèmes récurrents dans les palmeraies. Ce travail vise à l'étude du comportement de ponte de la pyrale des dattes, sur palmier dans les conditions naturelles de milieu et l'effet des substances allélochimiques sur le choix de support de ponte. Les principaux résultats de dénombrement obtenus montrent que les deux variétés étudiées (Ghars et Deglet nour)sont sensibles à la pyrale de dattes; avec une légère préférence pour la ponte sur la variété Ghars. Les fruits (dattes) reçoivent plus de pontes que les folioles. La teneur des dattes en sucres confirme que l'insecte semble être attiré par les variétés très riches en fructose. Nos résultats montrent clairement que la variété Ghars est la plus riche en fructose qui explique la préférence de ponte sur ce cultivar, les résultats des acides organiques montrent qu'il y a quelque acides organiques a la surface des dattes considèrent comme des informations nécessaire pour détecter le site préféré chez l'insecte pour pondre.
En savoir plus

113 En savoir plus

Evaluation des propriétés des antioxydants chez deux plantes médicinales (Allium sativum et Artemisia herba.alba ) et leur influence sur la pyrale des dattes ( Ectomyelois ceratoniae Zeller., 1839 )

Evaluation des propriétés des antioxydants chez deux plantes médicinales (Allium sativum et Artemisia herba.alba ) et leur influence sur la pyrale des dattes ( Ectomyelois ceratoniae Zeller., 1839 )

RESUMER Dans ce travail de recherche, nous avons essayé d‟étudier a essaie d'étudie les effets et l'activité antioxydants des trois extrais (aqueux et éthanoïques) en macération et décoction de la pelez d'ail, les gousses d'ail et l'armoise de deux plantes médicinales (Allium sativum et Artemisia herba-alba) et leur influence sur la pyrale des dattes (Ectomyelois ceratoniae Zeller). A travers cette étude, nous avons montre que l'efficacité de ces extraits sur la pyrale des dattes et très varie, selon la durée d‟application de ces traitements, la concentration de l'extrait et le type de la plante en effet , nous avons constaté que l'extrait de l'armoise est plus efficace que celui de les autres extraits puisque la même concentration d'extrait donne une efficacité différente sur les pyrale des dattes. et les extraits éthanoïques sont plus efficaces sur le taux de mortalité de la pyrale des dattes. Les trois extraits sont riches des antioxydants qui sont inhibés les radicales libres. c‟est pour quoi ils peuvent être utilisés comme insecticides.
En savoir plus

136 En savoir plus

Etude des variations d'infestation de la pyrale des dattes (Ectomyelois ceratoniae Zeller) sur la variété Deglet Nour dans  la région d’El M’ghaier.

Etude des variations d'infestation de la pyrale des dattes (Ectomyelois ceratoniae Zeller) sur la variété Deglet Nour dans la région d’El M’ghaier.

La variation du niveau d’infestation entre les différents stades phénologiques de la datte peut être expliquée par les changements de constitutions biochimiques de la datte aux cours de son développement, avec une augmentation du sucre et diminution de l’acidité. De même, Saggou (2001), a montré que l’infestation augmente avec la diminution de l’acidité des dattes, donc la pyrale des dattes préfère des fruits a pH légèrement acide. Aussi, Munier (1973), montre qu’au stade Martouba la teneur en eau diminue, l’amidon des cellules de la pulpe se transforme en sucre et les tanins qui donnent leur saveur âpre aux dattes migrent vers les cellules situées à la périphérie du mésocarpe et se fixent sous une forme insoluble, au stade Tmar les fruits perd beaucoup d’eau et devient de plus concentrée en sucres. Dhouibi (1991), indique que les chenilles frugivores de la pyrale des dattes virent aux dépens des fruits secs et ceux proches de leur maturité. Selon Soudani et al., (2016), le taux d'infestation est important sur les dattes tombées au sol qu’au niveau du régime ou sur les cornafs, la couronne foliaire, ou diverse plantes hôtes, de même Bensalah (2016), note que dattes par sol représente une source d’infestation, Similaire à nos résultats on a remarque que dans les deux sites le taux infestation au sol est plus qu’au régime avec respectivement 53,4% ,49,4% et 98,2%, 89,2%.
En savoir plus

103 En savoir plus

Etude des variations d'infestation de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller sur différents cultivars de dattiers de la wilaya d'EL Oued.

Etude des variations d'infestation de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller sur différents cultivars de dattiers de la wilaya d'EL Oued.

En revanche, les mâles sont très actifs juste après l’émergence (déplacement, vibration des antennes et des ailes) et puis leur activité diminue après l’accouplement, ils restent immobiles jusqu’à leur mortalité après quelque jours. De même, Le Berre (1978), a signalé que la ponte de la pyrale des dattes est échelonnée sur une longue période de vie de la femelle, ainsi que les activités de ponte occupent 65 % de la durée de la vie imaginale, c’est pendant la phase imaginale que s’exprime l’un des comportements les plus importants pour la continuation de l’espèce : le comportement reproducteur, devant lequel les autres activités de l’insecte n’ont qu’une importance relative.
En savoir plus

94 En savoir plus

Etude de comportement de ponte de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller 1839, sur trois variétés des dattes (Ghars, Deglet Nour et Degla Beida ) dans la région d’EL-OUED

Etude de comportement de ponte de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller 1839, sur trois variétés des dattes (Ghars, Deglet Nour et Degla Beida ) dans la région d’EL-OUED

Les différentes méthodes de lutte citées ne sont bien sûr pas exclusives les unes des autres, et le principe de leur combinaison a conduit au concept de lutte intégrée à la fin des années 1950 (Ferron, 1999). En palmeraies un modèle de lutte intégrée contre la pyrale des dattes a été conçu par Idder (2002). Il est basé sur l’utilisation des plantes répulsives tel que le basilic, conduite du palmier dattier et de lâchers de trichogrammes. La lutte culturale regroupe toutes les techniques de lutte dont le mode d’action primaire ne fait intervenir aucun processus biologique ou biochimique (Dore et al., 2006). Cette lutte se base sur plusieurs techniques:
En savoir plus

91 En savoir plus

Etude de l’interaction entre la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae (Lepidoptera : Pyralidae) e

Etude de l’interaction entre la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae (Lepidoptera : Pyralidae) e

Les pratiques culturales, les interventions phytosanitaires n’ont pas permis d’assurer une bonne protection de la production dattière. Ceci, a suscité les chercheurs à trouver d’autres méthodes de protection efficaces sans porter préjudice à l’écosystème oasien. En 1999, l’Institut National de la Protection desVégétaux (INPV) a mis en œuvre un programme de lutte par le biais de la technique des insectes stérile (TIS). Cette méthode consiste à la production en masse des individus mâles de la pyrale des dattes dans des conditions contrôlées et leurs irradiations par les rayons gamma au niveau du centre de recherche nucléaire d’Alger. Ces individus irradiés ont été ensuite lâchés dans les zones phoénicicoles (Biskra, El-Oued et Ouargla) (DRIDI et al., 2001). D’après ces auteurs les résultats préliminaires sont très encourageants et souhaitent de généraliser cette technique.
En savoir plus

74 En savoir plus

Effet insecticide des extraits des huiles essentielles de l’Eucalyptus globulus et Citrullus colocynthis   sur la pyrale  des dattes (Ectomyelois ceratoniae Zeller)

Effet insecticide des extraits des huiles essentielles de l’Eucalyptus globulus et Citrullus colocynthis sur la pyrale des dattes (Ectomyelois ceratoniae Zeller)

En Algérie, selon les statistiques récentes disponibles, occupe une superficie évaluée à 164 000 hectares pour un nombre de palmiers estimé à plus de 18 millions d'unités et une production de dattes, toutes variétés confondues, de près de 790.000 tonnes par an. Les régions phoenicicoles se situent généralement au sud de l'atlas saharien et couvrent 17 wilayas (en réalité 16 wilayas seulement car la wilaya de M'sila a perdu son potentiel phoenicicole). La wilaya de Biskra est la première région phoenicicole avec 25. 6% de la superficie totale, 23,1 % du nombre total de palmiers dattiers, 37% de la production nationale de dattes. Elle est suivie par la wilaya d'El Oued avec respectivement 22%, 20,5% et 25,6%. Ces deux wilayas totalisent à elles seules 62,6% de la production nationale de dattes. (Oucif Khaled, 2017).
En savoir plus

120 En savoir plus

Taux d'infestation et morphologie de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae (Zeller) sur différentes variétés du palmier dattier Phoenix dactylifera (L.)

Taux d'infestation et morphologie de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae (Zeller) sur différentes variétés du palmier dattier Phoenix dactylifera (L.)

Nos observations re´pe´te´es nous ont par ailleurs permis de constater que la teinte de la pyrale de´pend de la couleur de la datte. La datte contient un me´lange de pigments, notamment de nombreux caro- te´noı¨des et flavonoı¨des, qui de´termine sa coloration. Il se pourrait alors que ce soit cette composition pigmentaire, qualita- tive et quantitative, qui de´termine la va- riation de teinte des papillons. L’absorp- tion des pigments par la chenille serait donc suivie d’un catabolisme tre`s limite´. Le patrimoine phœnicicole alge´rien est confronte´ a` de nombreux proble`mes phytosanitaires. Le ver de la datte E. ceratoniae est l’un des de´pre´dateurs les plus rencontre´s, qui cause des de´gaˆts conside´rables a` la re´colte tant du point de vue qualitatif que quantitatif. Il existe plu- sieurs types de lutte contre cette pyrale. Nous recommandons de favoriser les me´thodes biologiques, les mieux adap-
En savoir plus

9 En savoir plus

LES DATTES DE L’OUED RIGH : UNE DIVERSITÉ VARIETALE A PRESERVER ET A VALORISER

LES DATTES DE L’OUED RIGH : UNE DIVERSITÉ VARIETALE A PRESERVER ET A VALORISER

1 er Séminaire National Biodiversité et valorisation des produits Biologiques dans les régions arides et semis arides LES DATTES DE L’OUED RIGH : UNE DIVERSITÉ VARIETALE A PRESERVER ET A VALORISER Kaouthar Lakhdari et Abdessalam Bougafla

1 En savoir plus

Influence de stockage des dattes sur la qualité nutritionnelle de datte de la variété -Deglet Nour-

Influence de stockage des dattes sur la qualité nutritionnelle de datte de la variété -Deglet Nour-

ΙΙ.1.Conservation au froid La conservation au froid, procédé qui s’est fait connaitre et adopter au début du XXème siècle. On distingue deux formes : la réfrigération et la congélation/surgélation. Elle agit sur le ralentissement, voire d'arrêt total sur la multiplication des parasites et la prolifération des micro-organismes pendant une période plus ou moins longue en rapport avec le type de fruits ou de variétés de dattes dans notre cas. Le froid a pour conséquence essentielle d’allonger la durée de vie des fruits en retardant leur altération. En effet il inhibe les réactions enzymatiques, notamment celles qui sont à l’origine de la biosynthèse de l’éthylène par les fruits. Ce gaz est responsable de leur sénescence et de leur mûrissement. (Rosset P. et al.
En savoir plus

64 En savoir plus

Valorisation et caractérisation des méthodes d’extraction de sirop des dattes à partir des variétés communes

Valorisation et caractérisation des méthodes d’extraction de sirop des dattes à partir des variétés communes

Pour cela, nous avons utilisé deux températures d’extraction (70°C et 90°C), suivi d’une condensation à 60°C, ensuite par refroidissement du sirop à 4°C, puis élimination de la fraction cristallisée, et récupération de sirop amélioré. L'étude des caractéristiques physico-chimiques et biochimiques des sirops de trois variétés (GH, TF et DB) obtenus après élimination de la fraction cristallisée montre que le sirop de dattes issu de la variété DB à 90°C présente une qualité nutritionnelle appréciable et plus intéressante que les HFCS puisqu’il présente un pH légèrement acide de l’ordre 5.47, et une teneur en cendres de 1.35%. Ainsi, 4 éléments minéraux tels que K, Na, Ca et Mg en quantités non négligeable ont été mis en évidence. Alors que, la teneur en eau est de 23.13%, teneur en matière sèche est égale 78.87% et d’une densité de 1.219, ceux qui permettant de les classer au même titre que les HFCS.
En savoir plus

106 En savoir plus

L'agriculture biologique, un outil de développement de la filière dattes dans la région des Ziban en Algérie

L'agriculture biologique, un outil de développement de la filière dattes dans la région des Ziban en Algérie

3.2 Les contraintes de la production des dattes bio à Biskra Les obstacles qui empêchent un développement rapide de la production des dattes bio dans les Ziban, et de façon plus générale au niveau national, sont nombreux et de plusieurs ordres. En aval, c’est la déficience des exportations de ces produits bio vers les marchés solvables et porteurs, notamment européens. À l’instar de ce qui est vécu pour l’exportation des dattes conventionnelles, plusieurs causes expliquent cette déficience ( Fig. 4 ) : la faiblesse des volumes proposés et la qualité des dattes, la faible compétitivité du produit, le fardage (fraude consistant à dissimuler dans les couches inférieures du colis des dattes de qualité moindre et de calibre différent de celles qui sont visibles et spécifiés par le marquage) pratiqué par certains exportateurs, l’insuffi- sance des moyens de transport maritime et aérien et les lenteurs des procédures administratives ( Bouguedoura et al., 2015 ). À cela, s’ajoute la difficulté de pénétrer les marchés
En savoir plus

8 En savoir plus

Valorisation des déchets ligno-cellulosiques (Noyaux de dattes) dans l’élimination des colorants de l’eau

Valorisation des déchets ligno-cellulosiques (Noyaux de dattes) dans l’élimination des colorants de l’eau

L’objectif de cette étude est de valoriser un matériau ligno-cellulosique local en l’occurrence les noyaux de dattes brutes (N.D) en tant qu’adsorbant à faible coût pour l’adsorption d’un colorant anionique le Rouge Congo (RC) et d’un colorant cationique le Bleu de Méthylène (BM) à partir d’une solution aqueuse. La caractérisation structurale et texturale de ce matériau, a montré son aptitude à éliminer des substances polluantes de la solution aqueuse. L’application des N.D en adsorption a été menée en batch dans les conditions optimisées suivantes : une concentration initiale en colorant de 100 mg/L, temps de contact à l’équilibre de 120 min, une température de 20 °C, un pH 2 pour le RC, pH 5 pour le BM et une concentration des N.D de 1 g/L. Pour le RC et le BM respectivement, la capacité d’adsorption correspondant à ces conditions est d’environ 69,81 mg/g et 93,47 mg/g et peut atteindre 99,42 mg/g et 50 mg/g en augmentant la force ionique de la solution de colorant par du CaCl 2 0,05 M. Ces résultats expérimentaux, sont bien modélisés en adsorption par l’isotherme de Freundlich et en cinétique par les modèles du pseudo-deuxième ordre et d’Elovich. L’ajustement des modèles a été confirmé par les faibles valeurs du test Chi-carré (χ 2 ) et du coefficient de corrélation R 2 près de l’unité. Les paramètres thermodynamiques indiquent que le processus d’adsorption est endothermique et non spontané pour les températures étudiées. Les tests d’adsorption-désorption ou de régénération ont montré que les N.D présentent l’inconvénient de la perte d’efficacité ou usure, comme la majorité des matériaux adsorbants. Sur la base de tous ces résultats, les N.D pourraient être utilisés comme un adsorbant potentiellement efficace à faible coût et répondant aux critères environnementaux de développement durable.
En savoir plus

188 En savoir plus

La perception gustative des phytoecdystéroïdes par les larves de la pyrale du maïs, Ostrinia nubilalis Hübner (Lepidoptera, Pyralidae)

La perception gustative des phytoecdystéroïdes par les larves de la pyrale du maïs, Ostrinia nubilalis Hübner (Lepidoptera, Pyralidae)

La 20E joue un rôle d’hormone antiappétente quand elle est synthétisée au niveau de la plante. Cette molécule appartient à une classe d’hormones qui ne suit aucune règle dans leur répartition au niveau de la plante ni au sein du règne végétal. De leur part, les insectes peuvent les éviter quand ils possèdent les récepteurs sensibles à ces hormones ou les détoxifier, une fois qu’ils les ont ingérées. La perception de cette molécule et de ces analogues, leurs effets sur les chimiorécepteurs et la modification de cette perception jouent un rôle fondamental chez les insectes. Au cours de cette étude, nous avons mis en évidence pour la première fois une variabilité du profil de la perception sensorielle gustative avec l’âge, le milieu alimentaire, l’espèce et le régime alimentaire, ainsi que la modulation du comportement alimentaire par l’apport exogène de la molécule. L’étude de la perception gustative des phytoecdystéroïdes par les larves de la Pyrale du maïs Ostrinia nubilalis contredit l’hypothèse ravageur polyphage insensible aux antiappétents et participe à la recherche de l’antiappétent original mais pas nécessairement universel.
En savoir plus

160 En savoir plus

Essai d’élaboration d’un yaourt fonctionnel sucré par la poudre des dattes

Essai d’élaboration d’un yaourt fonctionnel sucré par la poudre des dattes

La datte est riche en éléments minéraux, notamment en potassium, calcium, magnésium et phosphore. La teneur élevée en potassium et en sodium de la datte en fait un fruit idéal pour les patients souffrant d'hypertension (FARAG, 2016). Les dattes contiennent des fibres qui ont un pouvoir hydrophile, facilitent le transit intestinal et exercent un rôle préventif des cancers colorectaux, des appendicites, de la diverticulose, des varices et des hémorroïdes. Ils ont également des effets hypocholestérolémiants (ALBERT, 1998; JACCOT et CAMPILLO, 2003).
En savoir plus

77 En savoir plus

Le poids et l'enjeu de la traçabilité en Tunisie : le cas de la filière dattes et huile d'olive

Le poids et l'enjeu de la traçabilité en Tunisie : le cas de la filière dattes et huile d'olive

L’objectif poursuivi à travers la diffusion de ce questionnaire a été de voir l’aptitude des entreprises tunisiennes - dans le cadre spécifique des dattes et de l’huile d’olive - à répondre aux exigences en matière de traçabilité et à mettre en place une telle démarche. Malheureusement, il convient de noter ici un grand nombre de difficultés rencontrées lors de la phase de collecte d’information à travers la soumission du questionnaire. Ces dernières sont essentiellement liées à l’accès à l’information, la disponibilité des responsables logistiques ou autres. En bref, parmi les 87 entreprises contactées, seules 3 d’entres elles ont répondu, dont une entreprise n’ayant pas mis en place la traçabilité de ses produits. Les deux questionnaires traités ont porté sur une petite entreprise spécialiste en Huile d’olive, créée depuis 8 ans avec un effectif moyen de 40 personnes par an et une entreprise spécialisée en dattes, créée depuis 15 ans et un effectif moyen de 500 personnes par an.
En savoir plus

14 En savoir plus

La pyrale se disperse-t-elle suffisamment pour limiter durablement la résistance au maïs Bt via la stratégie « haute dose/refuge » ?

La pyrale se disperse-t-elle suffisamment pour limiter durablement la résistance au maïs Bt via la stratégie « haute dose/refuge » ?

La pyrale du maïs se développe égale- ment sur des plantes cultivées – telles que le sorgho, le tournesol ou le poivron. Dans le sud de l’Europe, ces plantes sont présentes à proximité des champs de maïs sur de plus grandes surfaces que l’armoise et le houblon et – à l’exception du poivron – ne sont généralement pas traitées contre la pyrale par les agricul- teurs, ce qui suggère qu’ils jugent les dégâts occasionnés acceptables. Du point de vue génétique, Leniaud et al. (2006) ont constaté que les pyrales qui se déve- loppent sur ces espèces appartiennent vraisemblablement à la « race » infestant le maïs et devraient donc s’accoupler libre- ment avec les pyrales émergeant des champs de maïs adjacents. L’amaranthe (Amaranthus sp.) et la lampourde (Xan- thium sp.), deux adventices du maïs, ont également été incluses dans cette étude et ont donné des résultats similaires. Néan- moins, les niveaux d’infestation par la pyrale étaient largement inférieurs à ceux du maïs pour l’ensemble de ces plantes, si bien qu’elles pourraient au mieux consti- tuer un complément d’appoint de refuges à ceux assurés par le maïs conventionnel.
En savoir plus

6 En savoir plus

Caractérisation nutritionnels et morphologiques de trois variétés de dattes : « Deglet-Nour », « Mech-Degla », « Ghars ».

Caractérisation nutritionnels et morphologiques de trois variétés de dattes : « Deglet-Nour », « Mech-Degla », « Ghars ».

Résumé Au cours de ce travail, trois variétés de dattes (Phoenix dactylifera L.) Ont été étudiées. Les résultats obtenus révèlent l’existence des différences morphologiques entre les trois variétés et en particulier de point de vue couleur, consistance, texture et le rapport noyau/datte. L'analyse de la pulpe montre que les dattes de la variété molle sont plus riches en sucres réducteurs et en glucose comparativement aux autres variétés, quant à celles de la classe demi-molle se caractérisent par la présence de différentes catégories du sucre avec la dominance des sucres réducteurs. Par contre, les dattes de la variété sèche présentent un pH acide et un taux élevé en saccharose et en protéines.
En savoir plus

97 En savoir plus

Etude de quelques caractéristiques physico-chimiques  de sirop des dattes de deux variétés (Takermoust et  Hamraya)

Etude de quelques caractéristiques physico-chimiques de sirop des dattes de deux variétés (Takermoust et Hamraya)

Par contre Benyagoub et al., (2011) révèlent que les sirops de dattes de la variété Hamraya fabriqué traditionnellement et commercialisé au niveau de Bechar ont obtenu des valeurs (0,875 et 1,40g/100g respectivement). Notre résultat est supérieur de celles obtenues par Abbes et al., (2011), pour des sirops de dattes tunisiennes dont les valeurs varient entre 0,18 g (Allig) et 0,27 g/100 g (Deglet Nour). L'acidité titrable est un indice quantitatif qui permet de juger la fraîcheur de notre Robb, elle est également étroitement liée aux acides organiques de produit sous l'action des microorganismes sur les sucres réducteurs qui sont présent avec abondance dans notre sous- produit (Oudrane, 2019). Cette acidité aura un rôle majeur dans la conservation de jus élaboré.
En savoir plus

113 En savoir plus

Valorisation des produits de terroirs par fermentation liquide : Production de vinaigres et sirops de Dattes, Cactus et Pommes

Valorisation des produits de terroirs par fermentation liquide : Production de vinaigres et sirops de Dattes, Cactus et Pommes

The objective of this study is to valorize post harvest fruit using biotechnological processes through the selection of endogenous and endemic micro[r]

1 En savoir plus

Show all 58 documents...