Prothèses -- Conception et fabrication

Top PDF Prothèses -- Conception et fabrication:

Conception et fabrication d'une prothèse myoéléctrique biofidèle pour amputés huméraux

Conception et fabrication d'une prothèse myoéléctrique biofidèle pour amputés huméraux

Voici les compagnies qui proposent des prothèses pour amputés huméraux. 2.3.1 Ottobock Ottobock 2 est une entreprise fondée en 1919 qui produit des produits de la réadaptation. C’est le leader dans le milieu des prothèses du membre supérieur. Le dynamicarm ou ergoarm est la solution proposée par Ottobock pour les amputés huméraux. Ils peuvent être équipés d’un large éventail de mains dont la plus avancée est la main be-bionic. Ces bras artificiels dans leur configuration la plus performante sont capables d’effectuer les mouvements du coude, du poignet et de la main. Ces mobilités sont contrôlables par EMG. Il n’est pas possible de contrôler indépendamment chaque doigt, mais il existe plusieurs modes de préhension sélectionnable par combinaisons de contractions. Ottobock préconise la TMR pour pouvoir contrôler deux mobilités (flexion-extension du coude et préhension). La vidéo (PyramidHealth, 2017) rend compte de la fluidité du contrôle d’une prothèse d’Ottobock. Le modèle coûte autour de $70 000 3 .
En savoir plus

87 En savoir plus

Données actuelles et perspectives de la conception et fabrication assistées par ordinateur en prothèse partielle amovible

Données actuelles et perspectives de la conception et fabrication assistées par ordinateur en prothèse partielle amovible

  édentées augmente actuellement de manière quasi exponentielle. Une enquête de la CPAM en 2005 souligne que, selon les critères d’attribution des appareillages de la Sécurité sociale, 59 % des personnes institutionnalisées ont besoin d’au moins une prothèse partielle, et le besoin de soins prothétiques passe à 77 % si l’on intègre les appareils existants inadaptés. De plus, les pays industrialisés sont de plus en plus touchés par une paupérisation de la population qui interdit à un grand nombre de patients l’accès aux réhabilitations implanto- portées. En France, des travaux du CREDES en 2002 ont souligné que l’accès aux soins dentaires était insuffisant chez les personnes précaires : les 45-54 ans en situation de précarité déclaraient en moyenne sept dents non remplacées de plus que la population générale, et la proportion de personnes déclarant ne pas avoir de prothèses était quatre fois supérieure à la population générale. Cet engouement pour l’amovibilité se vérifie quelles que soient les indicateurs observés. La prothèse partielle amovible est donc un traitement d’actualité. « La prothèse partielle amovible à infrastructure métallique est plus que jamais une discipline d’avenir ». Judicieusement conçue et réalisée, elle permet de résoudre de nombreux cas considérés comme complexes. Son approche peut se faire de manière « classique », « traditionnelle », conventionnelle. Cet aspect fera l’objet de notre première partie. Elle peut aussi se faire par le biais d’une méthode très actuelle et novatrice : la conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO). Ce concept sera défini dans notre deuxième partie. Son application en odontologie sera évoquée dans la troisième partie et enfin, ses perspectives et limites feront l’objet de la quatrième et dernière partie.
En savoir plus

114 En savoir plus

Conception et fabrication des obturateurs palatins : approche sur l'apport de l'assistance par ordinateur

Conception et fabrication des obturateurs palatins : approche sur l'apport de l'assistance par ordinateur

Les pertes de substances peuvent être d’origines congénitales, infectieuses ou traumatiques. Toutefois, ces pertes de substances sont le plus souvent le résultat d’exérèse chirurgicale de tumeur maxillaire. Les pertes de substances sont classées selon la portion osseuse reséquée ou l’objectif prothétique. Les techniques conventionnelles permettent de réaliser des prothèses obturatrices dites immédiates, transitoires ou d’usage. Dans tous les cas, la prise d’empreinte est délicate en raison des risques de reflux du matériau dans les cavités et de la limitation de l’ouverture buccale. De plus, il existe un risque d’altérer la fibro-muqueuse, sensible et affaiblie, lors de la réinsertion de l’empreinte. Ces obstacles anatomiques rendent les actes cliniques inconfortables pour le patient et compliques pour le praticien(2).
En savoir plus

87 En savoir plus

2017 — Effets de l'utilisation de la fabrication additive (impression 3D) sur la fabrication des aides techniques (orthèses, prothèses) dans le milieu hospitalier pédiatrique

2017 — Effets de l'utilisation de la fabrication additive (impression 3D) sur la fabrication des aides techniques (orthèses, prothèses) dans le milieu hospitalier pédiatrique

ont demandé un remplacement. À cet égard, les auteurs ne donnent pas d’information qui permettrait de savoir si cette fréquence de remplacement est élevée ou non et comment elle se compare à la fréquence de remplacement d’une orthèse fabriquée de manière artisanale. Toutes ces notions de confort et de fonctionnalités revêtent une grande importance pour l’acceptation d’une orthèse et ce, peu importe son type. Un patient confortable devrait être plus enclin à porter son orthèse plus fréquemment et plus longtemps. Tel que mentionné au préalable, les étapes de prises de mesure sont effectuées manuellement, la qualité du produit fini dépend grandement des habiletés et compétences du professionnel qui les exécute (Pallari et al., 2009). Donc, plus le professionnel est compétent et rigoureux dans cette prise de mesure plus on peut s’attendre à une orthèse mieux ajustée. Une augmentation des recherches cliniques pourrait permettre d’avoir un échantillon raisonnable composé d’enfants. Ces études cliniques deviennent importantes dans l’évaluation des aides techniques; seul le patient peut exprimer sa satisfaction concernant une prothèse ou une orthèse. L’ajout d’études cliniques avec des participants ayant un handicap donnerait un point de vue plus juste de l’aide technique sur son confort, son ajustement et ses fonctionnalités. Avec l’arrivée de la FA, l’orthèse finale se rapprochera de la perfection par une prise de mesure numérisée et la grande flexibilité géométrique offerte au moment de la conception par logiciel.
En savoir plus

143 En savoir plus

2020 — Conception et évaluation in vivo de prothèses vasculaires compliantes de petit diamètre par électrofilage avec revêtement bioactif

2020 — Conception et évaluation in vivo de prothèses vasculaires compliantes de petit diamètre par électrofilage avec revêtement bioactif

et le collecteur diminue en raison de l’accumulation de charges résiduelles et cela entraîne une déviation du jet vers une zone où le gradient électrique sera le plus élevé (Teo, 2016). Ainsi, la structure électrofilée résultante peut varier en épaisseur d’une fabrication à l’autre du fait de la variation possible du gradient électrique entre les divers éléments du montage. De plus, le montage est positionné dans une boîte au sein de laquelle les conditions ambiantes ne peuvent pas être contrôlées. Une forte variation, notamment de l’humidité, peut avoir lieu à l’intérieur de cette boîte en fonction des conditions extérieures. L’augmentation de l’humidité affecte la morphologie des fibres électrofilées, pouvant mener à un accroissement de leur diamètre ou la fusion de fibres (cf. Chapitre 1, section 1.4.2), ce qui généralement modifie les propriétés mécaniques de la structure résultante. Un système d’air comprimé a été employé pour tenter de réduire l’humidité dans la boîte d’électrofilage. Cependant, il peut en résulter un impact sur la projection du fil de polymères électrofilé et donc sur l’amplitude de la matrice résultante sur le collecteur.
En savoir plus

245 En savoir plus

Optimisation des structures composites prenant en compte simultanément les paramètres de conception et de fabrication

Optimisation des structures composites prenant en compte simultanément les paramètres de conception et de fabrication

Optimisation des structures composites prenant en compte simultanément les paramètres de conception et de fabrication 4 L’épaisseur de la structure doit être réduit pour minimiser la masse. Lorsque l’épaisseur diminue, la fraction volumique de fibres augmente car la masse de la fibre reste constante. Lorsque la fraction volumique de fibres augmente, la perméabilité tombe et le temps de remplissage du moule s’élève à cause de cette chute de la perméabilité. En revanche, l’augmentation de la fraction volumique de fibres due à la réduction de l’épaisseur conduit à l’augmentation du module élastique du matériau composite. Mais, la rigidité de la structure diminue car l’épaisseur de la structure devient plus petite. Par conséquent, l’épaisseur doit être diminué en satisfaisant tous les critères. Il y a une valeur la plus petite de l’épaisseur pour chaque critère de conception. Nous avons identifié la valeur minimale de l’épaisseur pour chaque critère de conception, c’est-à-dire, les critères structuraux ou critères procédé (Park et al., 2003).
En savoir plus

7 En savoir plus

Une méthodologie de conception pour la fabrication additive

Une méthodologie de conception pour la fabrication additive

Mots clés - Fabrication additive, conception, fabrication rapide, prototypage rapide. Keywords – Additive manufacturing, design, rapid manufacturing, rapid prototyping. 1 I NTRODUCTION La Fabrication Additive (FA) est définie comme étant la fabrication directe de produits finis par des procédés de fabrication additifs en éliminant le besoin d‟outillage [Wohlers, 2007]. Ce procédé de fabrication fonctionne par superposition de couches de matériau, dans certains procédés avec des matériaux de support, afin de fabriquer la pièce. En changeant le matériau déposé pendant la fabrication, il est possible de fabriquer une pièce contenant plusieurs matériaux [Kumar et Kruth, 2010]. Il est possible de fabriquer des pièces possédant des formes complexes externes et internes qui ne sont pas fabricables par les procédés de fabrication traditionnels (i.e. par enlèvement de matière) se basant sur l‟utilisation d‟outillage. De plus, les coûts de fabrication ne sont pas fonction de la complexité, mais plutôt de critères tels que le volume et la direction de fabrication [Alexander et al., 1998]. L‟élimination de l‟outillage lors de la fabrication fait en sorte que les méthodologies de conception se basant autour des limitations de l‟outillage ne sont plus valides et que „les possibilités de conception ne sont limitées que par les outils de conception et par l‟imagination‟ [Wohlers, 2009]. Les capacités de la FA sont constamment en évolution, par exemple la possibilité de fabriquer plusieurs pièces ayant un mouvement relatif en une seule étape [Ansorge et al., 2007]. Donc, la FA ouvre de nouvelles portes lors de la conception et permet une optimisation plus poussée du produit qu‟il n‟était possible auparavant.
En savoir plus

10 En savoir plus

Performance hémodynamique à l'effort des prothèses valvulaires aortiques‎ : comparaison entre prothèses mécaniques et biologiques

Performance hémodynamique à l'effort des prothèses valvulaires aortiques‎ : comparaison entre prothèses mécaniques et biologiques

régression de l’hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) après le RVA. [3-5] Les premières valves mécaniques étaient à bille (prothèse de Starr), puis sont apparues les valves monodisques et les prothèses à double ailette. Seules les valves à double ailette, qui ont un meilleur profil hémodynamique et sont moins thrombogènes, sont implantées de nos jours. Si historiquement les premières valves à ailettes ont été envisagées en 1960 par Kalke et Lillehei, il faudra attendre 1977 pour voir apparaître la valve Saint Jude® mécanique (SJM) qui fait aujourd’hui toujours référence (figure 1), puis successivement la valve Carbomedics® en 1986, celle de Sorin Bicarbon® en 1990 puis la valve ATS® en 1992. Les valves biologiques représentent la deuxième grande famille de substituts valvulaires. Il est possible d’utiliser dans certaines circonstances des homogreffes ou des autogreffes mais, dans la majorité des cas, ce sont les hétérogreffes (ou bioprothèses) qui sont utilisées. Il en existe actuellement deux types : les bioprothèses avec armature et celles sans armature. Les bioprothèses sans armature développées ces dernières décennies offriraient de meilleures performances hémodynamiques mais leur mise en place présente des difficultés d’ordre technique, notamment dans les culots aortiques de petit diamètre et/ou calcifiés. Les bioprothèses avec armature sont donc plus largement implantées.
En savoir plus

33 En savoir plus

Conception de lignes de fabrication sous incertitudes : analyse de sensibilité et approche robuste.

Conception de lignes de fabrication sous incertitudes : analyse de sensibilité et approche robuste.

Conclusion Dans ce mémoire, nous avons présenté une étude sur la prise en compte de l’incertitude à l’étape de la conception des systèmes de fabrication. Pour les problèmes d’optimisation qui apparaissent à cette étape, souvent les concepteurs ne disposent pas de données précises mais seulement d’estimations. Malheureusement, pendant le fonctionnement du système, certaines données peuvent avoir des valeurs qui sont différentes des estimations qui ont été faites à l’étape de conception au point de remettre en cause la solution fournie. Le but de notre étude était de pallier à cette situation en développant des modèles et des approches permettant de choisir parmi les solutions obtenues celle qui sera la plus stable face aux variations des données. Plus particulièrement, nous avons travaillé sur les problèmes d’équilibrage de charge des lignes d’assemblage et d’usinage sous incertitudes sur les temps opératoires.
En savoir plus

127 En savoir plus

Intégration des comportements vibratoires dans les systèmes de Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur (CFAO)

Intégration des comportements vibratoires dans les systèmes de Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur (CFAO)

Le terme de la Fabrication Virtuelle (FV) a d'abord pris de l'importance au début des années 1990, en partie suite au département américain de la Défense dans le cadre de l’initiation de l’Industrie Virtuelle. Lors de la première moitié des années 1990, seules quelques organisations œuvrant principalement dans l'aérospatiale, l'équipement de terrassement et des industries automobiles en plus de quelques groupes de recherches universitaires spécialisés s’intéressaient à investir dans ce domaine. Aujourd’hui, l’intérêt général pour la FV appelée aussi Fabrication Assistée par Ordinateur (FAO) est suscité par la dynamique du marché international grâce à la baisse des prix du matériel informatique, au développement de ses performances ainsi que la conviction par le potentiel de la FAO [10]. Basée sur une connaissance préalable de la physique des matériaux, elle prédit l’incidence du comportement des moyens de production sur la qualité du produit et sur son usage. La FAO est utilisée aussi pour analyser l’impact de la fabrication sur le produit pour générer des connaissances de fabrication dans un contexte de conception de produit et ainsi, proposer un couplage entre la fonction et les procédés de fabrication. Elle sujette l’identification des points et des facteurs limitant la productivité de manière à proposer des sauts technologiques compatibles avec l’amélioration de la productivité.
En savoir plus

173 En savoir plus

Conception, synthèse et caractérisation d'un monomère pour la fabrication de nanostructures de type capsules

Conception, synthèse et caractérisation d'un monomère pour la fabrication de nanostructures de type capsules

utiliser quand vient le temps de grandir un complexe, est de miser sur l’encombrement stérique. C’est sur ce fondement que s’est basée la conception du monomère qui allait se faire nommer Calypso. Pour illustrer le principe d’encombrement stérique dans le concept des capsules présentées ici, une représentation schématique a été créée pour des raisons visuelles. La figure 18 montre donc un agencement tétramérique de monomère schématisé ainsi qu’un agencement octamérique. Les monomères, représentés par des triangles, offrent des encombrements stériques représentés par des cercles oranges. Les lignes pointillées représentent les ponts hydrogènes. Avec ce schéma, il devient clair que la seule manière de fermer le cercle est de meubler l’espace entre les monomères de sorte que chaque morceau de l’assemblage peut faire des ponts hydrogènes solides avec ses voisins.
En savoir plus

95 En savoir plus

Conception, fabrication, et évaluation de modulateurs déportés pour les réseaux d'accès et radio sur fibre

Conception, fabrication, et évaluation de modulateurs déportés pour les réseaux d'accès et radio sur fibre

The development of semiconductor materials allowed the fabrication of high performances devices such as lasers and optical amplifiers. The development of semiconductor amplifier (SOA) followed the development of laser diodes. SOAs have a gain medium as in laser devices but with the suppression of the resonance cavity. The stimulated emission concept itself was introduced by A. Einstein in 1917 (as detailed in Chapter 1). The feasibility of stimulated emission in semiconductor was demonstrated in 1961 [10-11] and in 1962, the first observation of lasing action in semiconductor materials was done by several research groups [12-13]. The first lasers were GaAs homojunction devices operating at low temperature and called Fabry-Perot laser because of the Fabry-Perot cavity (standard cavity with two mirrors which are separated by an amplifying medium). Heterostructure design was proposed in 1963 [14] and demonstrated in 1969 [15]. The arrival of heterostructure devices spurred the investigation on SOAs as they were first considered at the beginning as bad laser. In fact, high threshold current laser were attractive to amplify optical beam when they were operated under the lasing regime. Therefore, these first semiconductor optical amplifiers were called Fabry-Perot SOAs (FP-SOA) and have been deeply investigated [16-17]. In the 1970’s, FP-SOA were not considered seriously as important candidate for optical telecommunication [18-19]. It was due to the low gain (operation below threshold current), high gain ripple and the instability during the amplification process due to the proximity to the threshold condition. In 1980’s, important achievements on facet reflectivity were realized and new type of SOAs appeared. In 1982, J. C. Simon reported the first Travelling wave SOA (TW-SOA) where the facet reflectivity was around 10 -3 [20]. The previous drawbacks of FP-SOA were overcome. The threshold current was extremely high and allowed 15 dB of gain, the instability was not anymore an issue at relatively high current (~80mA). Development of high quality anti-reflection coating were carried out and the first TW-SOA in InGaAsP system with facet reflectivity of 10 -5 was realized in 1986 [21]. First SOAs were AlGaAs based operating in the 830 nm region [22] then InP/InGaAsP SOAs appeared in the late 1980’s [23], centred in the 1.3 µm and 1.5 µm windows. In 1989, Polarization insensitive devices started to become a reality thanks to symmetrical waveguide structure specially designed for SOAs [24]. Prior to this, SOA structures used laser diode design (asymmetrical waveguide structure) leading to strongly polarisation sensitive gain.
En savoir plus

257 En savoir plus

2016 — Conception et fabrication du bord de fuite de l'aube d'une turbine hydraulique

2016 — Conception et fabrication du bord de fuite de l'aube d'une turbine hydraulique

141 Soit un montage pour l’usinage du côté intrados de l’aube et un deuxième montage pour l’usinage du côté extrados. Le montage pour le côté intrados était réalisé à l’aide du lit d’usinage du projet Chief joseph SMS. Les aubes de ce projet étaient très semblables à celle du projet d’ABFM, qu’une légère adaptation était nécessaire. Par contre, un nouveau montage devait être fabriqué pour l’usinage du côté extrados de l’aube, ce qui s’avérait dispendieux. La deuxième option reposait sur l’utilisation d’un seul montage d’usinage pour usiner les deux côtés de l’aube. Le lit d’usinage intrados du projet Chief Joseph SMS était également utilisé avec cette option. Cependant, cette option requérait l’adaptation de la géométrie de la pièce d’acier du prototype. En effet, cette approche imposait l’usinage de la face extrados du joint avec le profil d’une fraise. Du fait que la fraise ne faisait qu’environ 10 cm de long, il n’était pas possible d’usiner la pièce telle que conçue. De fait, les portions les plus larges des faces du joint faisaient jusqu’à 22 cm. Cette deuxième option de montage a été choisie afin de minimiser les coûts de fabrication. Ainsi, la géométrie du joint du prototype a dû être adaptée en fonction de la contrainte d’usinage. La Figure 5.4 montre la modification effectuée à l’épaulement côté intrados.
En savoir plus

298 En savoir plus

2013 — Conception, fabrication et validation d'un capteur de direction instantanée d'écoulement

2013 — Conception, fabrication et validation d'un capteur de direction instantanée d'écoulement

1.3.5 Discussion Il semble que la sonde PWP développée par Westphal et al. (1981) apporte le plus grand nombre d’informations quant à la structure de la bulle de séparation. Cependant cette sonde nécessite une calibration et l’utilisation d’un circuit de contrôle beaucoup plus complexe que le circuit de comparaison associé au TT. En ce qui concerne les résultats de γ, ce qui constitue notre intérêt central, le PWP et TT semblent avoir abouti aux mêmes résultats. D’ailleurs, le fait que le TT délivre un signal continu, par opposition aux échantillons discrets de la PWP, le rend plus adéquat à des mesures statistiques. Par ailleurs, la sonde SF a l’avantage de pou- voir être déplacée à n’importe qu’elle hauteur dans l’écoulement et ainsi permettre la mesure de la distribution de γ dans deux directions. Néanmoins, outre son prix élevé (∼ $5000), elle présente le fâcheux désavantage de nécessiter l’utilisation de deux canaux d’anémomètre de précision. Ainsi, le nombre total d’anémomètres nécessaires devient trop important lors- qu’il s’agit d’effectuer des corrélations spatiales à partir de plusieurs sondes. Cette remarque s’applique en général à tous les capteurs à deux éléments séparés, comme par exemple celui présenté par Spazzini et al. (1999). Enfin, du point de vue du procédé de fabrication, le labo- ratoire de TFT ne dispose pas des moyens ni de l’expertise nécessaire pour l’utilisation des technologies CMOS ou MEMS.
En savoir plus

155 En savoir plus

Méthodologie de conception d'outillages modulaires hybrides basée sur l'évaluation quantitative de la complexité de fabrication

Méthodologie de conception d'outillages modulaires hybrides basée sur l'évaluation quantitative de la complexité de fabrication

En ce qui concerne l‟outillage rapide, terme généralement utilisé dès lors qu‟on associe outillages et procédés par ajout de matière, il s‟agit également de préciser le vocabulaire. Selon les Techniques de l‟Ingénieur, le principe de l‟outillage rapide est la fabrication d‟outillages ou de parties d‟outillages à l‟aide de machines de prototypage rapide [DUB00]. Nous préférons considérer qu‟il s‟agit de la fabrication d‟outillages pour des pièces prototypes, de préséries ou de petites séries. C‟est pourquoi l‟outillage rapide intervient au niveau des phases de conception et d‟industrialisation dans le cycle de développement d‟un produit. La création d‟outillages pour les prototypes représente l‟une des phases les plus consommatrices en temps et en argent, ce qui est particulièrement problématique pour les produits en petites séries et les pièces en grande série qui sont amenées à évoluer rapidement lors de la conception [ROC00]. Il y a une dizaine d‟année, G. Taillandier considérait que la filière d‟outillage rapide pourrait bien devenir un jour la filière industrielle de fabrication des outillages en série pour l‟injection, l‟emboutissage, la forge ou la fonderie [TAI98]. C‟est bel et bien ce que l‟analyse des progrès réalisés par les procédés de fabrication par ajout de matière nous amène à penser. Nous faisons ainsi évoluer la notion d‟outillage rapide vers « l‟aptitude à réaliser rapidement un outillage, en utilisant de façon raisonnée toutes les technologies disponibles sur le marché et en prenant en compte les différentes phases de vie de l‟outillage (conception, fabrication, utilisation, recyclage) » [KER06].
En savoir plus

212 En savoir plus

2016 — Conception et fabrication d'un système d'hydrofoils pour un catamaran de sport de 20 pieds

2016 — Conception et fabrication d'un système d'hydrofoils pour un catamaran de sport de 20 pieds

Figure 6.1 Types de moules ouverts; (a) Moule mâle; (b) Moule femelle Adapté de Knovel et Akovalı (2001, p. 57) Moules fermés Un moule fermé est composé d’au minimum deux parties qui s’assemblent (voir Figure 6.5). Il est fermé hermétiquement, évitant de libérer des composés organiques volatils. En effet, l’inconvénient le plus marqué dans l’industrie est l’émission des composés organiques volatils ou de styrène (pour les composites polymériques) dans l’espace de travail (Knovel et Akovalı, 2001). Si le procédé de fabrication consiste à injecter de la résine sous pression, alors les deux parties du moule doivent être rigides (moulage par transfert de résine). Sinon, une des parties du moule peut être souple. Ces moules sont utilisés pour des séries de production moyenne, car leurs prix sont plus élevés que celui des moules ouverts.
En savoir plus

220 En savoir plus

VCSEL oxydés à base de GaAs émettant à 1.3 µm: conception, fabrication et caractérisation.

VCSEL oxydés à base de GaAs émettant à 1.3 µm: conception, fabrication et caractérisation.

Le chapitre 1 a présenté le contexte économique et historique de l'étude. Vingt-quatre ans après le premier laser à émission verticale et malgré des performances satisfaisantes, il n'existait pas, lorsque cette thèse a débuté, de composants VCSEL émettant à 1.3 µm commercialisés. Dans le chapitre 2, nous avons détaillé les étapes technologiques de fabrication du composant dans le but de mettre au point un procédé industrialisable et compatible avec les étapes d'hybridation du composant. Nous avons tout d'abord rapidement expliqué que la maîtrise des paramètres de croissance de puits quantiques d'InGaAs(N) et de boîtes quantiques d'In(Ga)As permettait d'obtenir un matériau actif émettant autour de 1.3 µm. Puis nous avons expliqué la théorie de l'oxydation sélective humide de l'Al(Ga)As et détaillé les paramètres qui inuencent la cinétique de la réaction. En particulier, la température doit être stabilisée tout le long de la réaction. Nous avons également montré que la vitesse d'oxydation était sensible à de très faibles variations d'épaisseur et de composition de la couche à oxyder. Cette étape d'oxydation ne pouvant être réalisée qu'en une seule fois, au moins deux calibrations à partir de morceaux de la plaque sont nécessaires. Toutefois, il serait possible de s'aranchir des étapes de calibration, qui pénalisent le procédé en terme d'industrialisation, grâce à un système de contrôle in situ de la distance oxydée. Toujours avec l'idée de rendre le procédé compatible avec les exigences industrielles, nous avons voulu diminuer le temps de croissance élevé des structures VCSEL en réalisant le miroir supérieur par dépôt d'un miroir de Bragg diélectrique. Nous avons choisi d'utiliser, pour la première fois en structure VCSEL, le couple HfO 2 /SiO 2 car ces matériaux engendrent de très faibles pertes optiques.
En savoir plus

143 En savoir plus

2007 — Conception optimale des cellules de fabrication flexibles basée sur l'approche par réseaux de neurones

2007 — Conception optimale des cellules de fabrication flexibles basée sur l'approche par réseaux de neurones

et sont habituellement représentés par la minimisation des mouvements intercellulaires, la réduction des distances de déplacement, la baisse des coûts de production ou, encore, [r]

336 En savoir plus

Conception, fabrication et caractérisation d'un capteur de conductivité thermique à base de nanofils de silicium

Conception, fabrication et caractérisation d'un capteur de conductivité thermique à base de nanofils de silicium

156 Résumé en français Les nanofils semiconducteurs sont aujourd’hui le sujet de nombreuses recherches pour leurs propriétés physiques intéressantes. S’appuyant plus spécifiquement sur les propriétés thermiques des nanostructures, l’objectif de cette thèse est de démontrer la faisabilité d’un capteur de conductivité thermique conçu à partir de nanofils de silicium pour des applications en tant que jauge Pirani ou détecteur de gaz. Le travail réalisé aborde les questions posées par la réduction de taille des objets telles que l’augmentation du bruit ou la conduction thermique en régime de raréfaction et élabore des solutions à ces problématiques. Le manuscrit aborde l’ensemble des étapes nécessaires à la réalisation d’un capteur, à savoir la conception des dispositifs, s’appuyant sur une étude détaillée du comportement physique des objets utilisés, la fabrication sur plaque 200mm de ces capteurs par la salle blanche du CEA-Leti en ayant recours aux techniques classiques de la microélectronique et enfin leur caractérisation en tant qu’instrument de mesure de pression (jauge Pirani) ou en tant que capteur de concentration de gaz. Le travail réalisé s’intègre dans un projet plus global de réalisation d’un système de détection de gaz portatif pour l’analyse de l’air ou de l’eau.
En savoir plus

157 En savoir plus

2018 — Conception, fabrication et validation structurale des coques d'un catamaran de type Class-C

2018 — Conception, fabrication et validation structurale des coques d'un catamaran de type Class-C

Dans un premier temps, les géométries des structures et les cas de chargements ont été définis. Puis des tests de fabrication couplés à des essais de flexion trois points ont permis de procéder au choix des matériaux et des méthodes de fabrication pour les coques. Un modèle par éléments finis des éprouvettes a été validé en comparant les résultats des analyses linéaires statiques aux résultats des essais de flexion et à une solution analytique. Le stratifié des coques a ensuite été pré dimensionné en analysant un modèle FEM préliminaire, au cas de chargement statique de précontraintes du haubanage. Les zones de stratifié ont été définies à la suite de ces analyses. Puis un modèle FEM détaillé a été analysé suivant des critères de rupture, de flambage et de déformations, pour valider le stratifié des coques aux cas de chargement en navigation d’équilibre statique et d’enfournement.
En savoir plus

181 En savoir plus

Show all 4425 documents...