Prothèse partielle amovible

Top PDF Prothèse partielle amovible:

Les systèmes d'attaches en prothèse partielle amovible coulée

Les systèmes d'attaches en prothèse partielle amovible coulée

décision se prendra en fonction des rapports dentaires intra et inter arcades, de l’esthétique souhaité et de la volonté et des possibilités financières du patient. Dans la première partie, nous étudierons les différents critères généraux indispensables à la conception d’une prothèse partielle amovible avec des systèmes d’attache simples type crochet ou de précision. Ainsi des données telles que la triade de Housset, d’occlusodontie, d’axe d’insertion et de dispositifs (connexion) complémentaires seront évoquées.
En savoir plus

91 En savoir plus

Données actuelles et perspectives de la conception et fabrication assistées par ordinateur en prothèse partielle amovible

Données actuelles et perspectives de la conception et fabrication assistées par ordinateur en prothèse partielle amovible

  franges de lumière blanche très peu sensible aux phénomènes de réflexion, ce qui évite l’utilisation de sprays ou poudres anti- reflets. Cette opération demande 4 à 5 minutes. On importe ensuite l’image 3D obtenue du modèle dans le logiciel de modélisation. C’est à ce stade que l’on détermine visuellement l’axe d’insertion. Il est en effet indispensable de respecter les principes de base de conception de la prothèse partielle amovible et donc de déterminer l’axe d’insertion idéal. Un paralléliseur numérique constitue une alternative à l’outil traditionnel du prothésiste. Il permet d’identifier instantanément par un affichage couleur les zones de contre-dépouille d’un modèle et d’en définir l’axe d’insertion idéal en moins d’une minute. Ces contre-dépouilles vont être comblées par un ajout de cire de dépouille, réalisée de manière unitaire, élément par élément.
En savoir plus

114 En savoir plus

Aborder la thérapeutique par l'observation clinique en prothèse partielle amovible

Aborder la thérapeutique par l'observation clinique en prothèse partielle amovible

II-2 La répartition des dents supports II-2-1 La notion de pilier stratégique [37] Selon Richter (2004) [37], l'élaboration du plan de traitement doit prendre en compte l'analyse de la répartition des piliers stratégiques. En prothèse partielle amovible, les forces appliquées aux dents supports sont importantes. Evaluer leur valeur est un élément essentiel. Elle s'effectue au cours de l'examen clinique et à l'aide des examens complémentaires. Cependant, intrinsèquement, les dents saines n'ont pas la même valeur prothétique du fait notamment de leur anatomie et de leur situation spatiale. Le tableau, ci- dessous, évalue la valeur prothétique en fonction du type de dent (incisive, canine,etc) et de leur situation sur l'arcade maxillaire ou mandibulaire. Ainsi, il est mis en évidence que les canines et les premières molaires sont des piliers stratégiques, à haute valeur prothétique.
En savoir plus

81 En savoir plus

Fiches pédagogiques en prothèse partielle amovible à châssis métallique

Fiches pédagogiques en prothèse partielle amovible à châssis métallique

Détaillons les différentes étapes nécessaires à la réalisation de l’essayage des dents sur cire afin d’obtenir une validation esthétique et fonctionnelle et de pouvoir effectuer les dernières retouches. Examen du montage des dents sur cire sur les modèles de travail : Le praticien vérifiera la position des dents prothétiques par rapport aux dents résiduelles, l’alignement des collets, la position du bord libre, l’intégration des dents dans la courbure de l’arcade, et enfin les points de contact avec les dents restantes. La fausse gencive sera elle aussi inspectée, le praticien évaluera son épaisseur et son étendue ainsi que son aspect, elle devra être granuleuse et profilée, et non pas lisse, de manière à réfléchir la lumière de façon naturelle. Enfin il regardera l’occlusion sur les modèles de travail et vérifiera que les dents sont bien en contact avec leurs antagonistes même si un examen plus fin sera réalisé en bouche par la suite. Après avoir vérifié que l’ensemble paraît cohérent, le praticien va venir porter la prothèse en bouche après l’avoir désinfectée.
En savoir plus

108 En savoir plus

Actualités et perspectives de l'empreinte optique en prothèse partielle amovible dans le cadre de la CFAO

Actualités et perspectives de l'empreinte optique en prothèse partielle amovible dans le cadre de la CFAO

Dans cette thèse, nous nous intéressons plus particulièrement à l'empreinte optique en prothèse amovible. Les empreintes intra-buccales et extra-orales sont étudiées et nous analysons un panel de 5 scanners parmi les plus répandus actuellement sur le marché. Les méthodes de scannages sont détaillées et comparées avec l'empreinte physico- chimique conventionnelle et ce pour la prothèse fixée et amovible. Nous terminons cette étude par une ouverture sur les perspectives que nous offre l'empreinte optique dans notre pratique au cabinet dentaire.
En savoir plus

2 En savoir plus

Les empreintes en prothèse partielle coulée : le point de vue des chirurgiens-dentistes et des prothésistes

Les empreintes en prothèse partielle coulée : le point de vue des chirurgiens-dentistes et des prothésistes

L'empreinte de travail est l'empreinte qui permet d'obtenir le modèle sur lequel se fera la coulée du châssis. Cette empreinte est une étape primordiale et à part entière dans la thérapeutique de la prothèse partielle amovible coulée. Elle se situe après l'étude du cas grâce au modèle primaire. Ce modèle primaire permet de visualiser le cas clinique et de réaliser l'analyse de l'axe d'insertion de la future prothèse, déterminant entre autres si des coronoplasties ou des reconstitutions par prothèse conjointe doivent être effectuées. Une fois cette étape d'analyse passée et les améloplasties (coronaplasites et logettes) effectuées, le praticien peut prendre l'empreinte. Plus tard viendront les étapes cliniques d'essayage du châssis, d'essayage du montage des dents et du réglage de l'occlusion (3–5).
En savoir plus

53 En savoir plus

Conception des châssis en prothèse partielle adjointe : le point de vue des chirurgiens-dentistes et des prothésistes

Conception des châssis en prothèse partielle adjointe : le point de vue des chirurgiens-dentistes et des prothésistes

4.2.4 Les crochets : (3, 8, 13, 25, 29) Les crochets sont des dispositifs mécaniques qui assurent la liaison entre la Prothèse partielle amovible coulée et les dents naturelles. Leurs formes, leurs dispositions sont guidées par l’analyse clinique, occlusale, l’étude au paralléliseur, et l’esthétique. Plusieurs formes de crochet ont été décrites, mais la pratique tend vers l’utilisation d’un nombre restreint, du fait de l’étude des modèles et des préparations des dents supports selon un axe d’insertion idéal. En effet, de nombreux auteurs d’ouvrages ne décrivent que les crochets les plus utilisés ex : J. Migozzi, P. Santoni, J-N. Nally, J Schittly qui permettent de résoudre la majorité des cas.
En savoir plus

76 En savoir plus

Pépite | Traitement numérique d’une empreinte en prothèse amovible complète par l’utilisation du cone beam

Pépite | Traitement numérique d’une empreinte en prothèse amovible complète par l’utilisation du cone beam

57 4 Évaluation préliminaire des matériaux à empreinte au cone beam Il devient de plus en plus fréquent, notamment en implantologie [21] et en orthodontie [22, 23] comme évoqué précédemment (cf. partie 3.4), de scanner via le cone beam des modèles en plâtre issus de la coulée d’une empreinte. En revanche, la littérature ne présente que peu voire pas de données sur le rendu digital des matériaux utilisés en prothèse complète, notamment pour les empreintes secondaires (l’alginate et le plâtre ayant eux déjà fait l’objet de publications, leur scanner au CBCT offrant une grande précision).
En savoir plus

100 En savoir plus

Réflexion quant à la conception et la fabrication assistée par ordinateur en prothèse amovible complète - premiers essais clinique

Réflexion quant à la conception et la fabrication assistée par ordinateur en prothèse amovible complète - premiers essais clinique

La conception et la fabrication assistée par ordinateur se démocratise de plus en plus dans la pratique quotidienne des chirurgiens-dentistes. De nombreux outils et matériaux permettent maintenant la réalisation de prothèses fixées en une seule séance. En ce qui concerne le domaine de la prothèse amovible, partielle ou complète, peu d’avancées dans ce domaine sont à noter. Ce travail a pour objectif d’introduire la notion de CFAO dans le protocole d’empreinte en prothèse amovible complète tout en rappelant les principes qui régissent ce genre d’empreinte.
En savoir plus

2 En savoir plus

La prothèse amovible complète supra-radiculaire chez l’édenté subtotal mandibulaire : une thérapeutique oubliée ?

La prothèse amovible complète supra-radiculaire chez l’édenté subtotal mandibulaire : une thérapeutique oubliée ?

Deux autres facteurs interviennent dans la prise de décision prothétique : le temps de la thérapeutique menée et son coût. En effet, la réalisation de la PACSI mandibulaire nécessite la pose de 2 implants dont la phase de cicatrisation est d’environ 3 ou 4 mois. A cela peut s’ajouter les séances de réalisation de la prothèse en elle-même, si le patient n’en portait pas avant la pose d’implant ou que la prothèse n’est pas adaptée. En règle générale, une prothèse amovible complète répondant aux standards de conception doit être réalisée en amont de la chirurgie et un duplicata est réalisé servant à la fois de guide radiologique et guide chirurgical. Une fois la prothèse mise en place sur les attachements, des séances de maintenance rapprochées doivent être instaurée. Elles ont pour but, d’une part, assurer la constance de paramètres biologiques sains péri-implantaires et d’autre part s’assurer du maintien de la rétention du système choisi et pallier à certains « échecs » à court ou moyen terme comme la fracture d’un attachement, la perte de rétention ou le besoin de rétention supplémentaire. Ces séances de maintenance ont un coût, le patient devra en être informé et les tarifs figurer sur le devis avant la réalisation de la PACSI.
En savoir plus

86 En savoir plus

Evaluation de la qualité de vie des patients irradiés avant et après appareillage par prothèse adjointe amovible

Evaluation de la qualité de vie des patients irradiés avant et après appareillage par prothèse adjointe amovible

IX/ DISCUSSIONS Aux prémices de cette étude, des conclusions ne peuvent être affirmées du fait de l’échantillon encore trop faible (19 patients avant la pose de la prothèse et seulement 3 une semaine après). Un échantillon supérieur à 30 sujets est nécessaire pour que les statistiques puissent être interprétées de façon acceptable. L’étude va être enrichie et poursuivie par son équipe durant encore de nombreux mois.

57 En savoir plus

Réalisation d'une prothèse amovible complète conventionnelle : le support vidéo comme outil pédagogique

Réalisation d'une prothèse amovible complète conventionnelle : le support vidéo comme outil pédagogique

Réalisation d’une prothèse amovible complète conventionnelle : le support vidéo comme outil pédagogique Richard Scoffier.. To cite this version: Richard Scoffier.[r]

69 En savoir plus

Pépite | La prothèse amovible complète maxillaire et le Polyéther Ether Cétone (PEEK)

Pépite | La prothèse amovible complète maxillaire et le Polyéther Ether Cétone (PEEK)

L’occlusion et les latéralités ont été vérifiées au laboratoire et avant insertion en bouche. Une équilibration secondaire s’est avérée nécessaire le jour de la livraison, comme dans le cas de la Prothèse Amovible Complète traditionnelle en résine. Un remontage sur articulateur des Prothèses Amovibles Complètes maxillaire en résine avec plaque palatine en PEEK et mandibulaire en résine a été effectué. Les Prothèses Amovibles Complètes ont été montées à l’aide d’un articulé de Tench fait avec de la cire Aluwax®, avec la tige incisive réglée à +2 mm (Illustration n°59).
En savoir plus

98 En savoir plus

Prévention des erreurs dans la réalisation d'une prothèse amovible complète : complément au SYLLABUS de PAC

Prévention des erreurs dans la réalisation d'une prothèse amovible complète : complément au SYLLABUS de PAC

L’objectif premier est de restaurer l’esthétique et les fonctions oro-faciales afin que le patient retrouve son intégrité physique face à la mutilation qu’impose la disparition de toutes les dents. En effet, le patient présente une pathologie bucco-dentaire extrême [1] et « souffre d’un réel handicap physique, mais également psychologique et social » [2/3]. Il convient donc de respecter des critères de réussite tout du long de la conception de la prothèse, afin d’appréhender au mieux la complexité de cette réhabilitation. Les limites fonctionnelles de la PAC sont connues de tous praticiens, il ne faut pas perdre de vue qu’elle sert « plus à vivre qu’à manger ». [3] Il faut donc axer la thérapeutique sur la réparation « esthétique » pour réengager le patient dans divers projets de vie et notamment le projet prothétique.
En savoir plus

81 En savoir plus

Réalisation d'une prothèse amovible complète immédiate : l'apport du support vidéo comme outil pédagogique

Réalisation d'une prothèse amovible complète immédiate : l'apport du support vidéo comme outil pédagogique

Pour la recherche d'autres patients nécessitant la réalisation d'une prothèse amovible complète immédiate, j' ai demandé aux étudiants du service d'Odontologie de me mettre en relation avec les patients répondant à cette situation. Beaucoup de réponses ont été obtenues, dans certains cas, la prise en charge allait commencer, parfois avait déjà débuté, et dans d'autres cas la prise en charge était presque achevée. Une organisation pour les séances de tournage a dû être faite avec les praticiens et leurs patients respectifs suivant la disponibilité de chacun. Les différents tournages ont tous été réalisés pendant les horaires de vacation à l'hôpital des étudiants, en respectant le mieux possible leur organisation et le confort du patient. Pour chaque séance, j'expliquais au praticien les différents critères et notions qui devaient être mis en valeur dans la séance pour pouvoir les retranscrire dans la vidéo. Cela a parfois rallongé légèrement la durée de la séance, mais a permis d'échanger certaines notions techniques entre étudiants dans le cadre de la réalisation de la prothèse. Chacun des patients a au préalable signé l'accord pour filmer et diffuser les images.
En savoir plus

62 En savoir plus

Perte de rétention des attachements axiaux en prothèse complète amovible mandibulaire retenue par deux implants : analyse de la littérature de 2006 à 2016

Perte de rétention des attachements axiaux en prothèse complète amovible mandibulaire retenue par deux implants : analyse de la littérature de 2006 à 2016

11 1.1.3.1. Transformation de la prothèse existante. Cette solution implique l’existence d’une PAC adaptée réalisée peu de temps avant la décision de recourir à un complément de rétention. Si la solidarisation des attachements à la prothèse est parfois proposée au fauteuil à l’aide de résine auto polymérisable, une technique de sur- empreinte associant l’inclusion au laboratoire des composants du système dans l’intrados prothétique à la réfection de la base avec une résine thermo-polymérisable sera préférée pour des raisons de sécurité (manipulation de la résine en bouche, parallélisme approximatif des implants) et du comportement de la résine auto polymérisable à moyen terme (vieillissement et colonisation bactérienne).
En savoir plus

88 En savoir plus

Prothèse d'oeil photonique

Prothèse d'oeil photonique

après la fabrication des CCL, chaque transmission des polariseurs sera sélectionnée pour chaque couleur d’iris. 6.6.2 Étapes futures pour la fabrication de la CS finale La fabrication sur mesure de la CS se fera en collaboration avec CMC Électronique, une compagnie spécialisée en conception et fabrication de dispositifs électroniques. CMC Électronique possède un large réseau de contacts dans l’industrie de l’électronique, ce qui nous permettra d’avoir accès aux meilleurs équipements du monde. La CS à haut voltage initiale aura une forme circulaire de 3mm de diamètre et sera faite en neuf morceaux en pointes de tarte. Plusieurs de ces CS seront fabriquées pour être testées seules sous les conditions du processus de fabrication de la prothèse et avec le circuit électronique. Si le potentiel acheminé à la CCL n’est pas adéquat, plusieurs CS avec différents nombres de CS en pointes de tarte pourront être fabriquées et testées à nouveau. En fait, les optimisations de la CS et du circuit électronique devront être réalisées en parallèle puisque leurs fonctionnements sont dépendants.
En savoir plus

96 En savoir plus

La surdité partielle à l'école

La surdité partielle à l'école

Page 11 sur 64 Les problèmes rencontrés par ces élèves sont bien souvent liés à la lecture, l’orthographe, l’expression orale (écoute, production orale), l’apprentissage de la lecture et aux mathématiques. C’est à l’enseignant de trouver des solutions favorisant les apprentissages. Avec un élève atteint de surdité partielle, le placement de l’élève dans la classe est capital. L’élève doit pouvoir entendre et voir son professeur (certains pratiquent la lecture labiale). Il faut en effet, mettre toutes les chances du côté de l’élève. Pour cela, il convient de le placer non loin du tableau pour qu’il puisse entendre et voir le professeur (il faut placer l’élève en fonction de l’oreille qui perçoit les sons). En réponse à leur handicap, les élèves malentendants ont développé la capacité de lire sur les lèvres.
En savoir plus

65 En savoir plus

Implantologie : prothèse transvissée et prothèse scellée, différences et applications

Implantologie : prothèse transvissée et prothèse scellée, différences et applications

--- Directeur de thèse : Pr Serge Armand Co-directeur de thèse : Dr Philippe Boghanim. --- JURY[r]

1 En savoir plus

Impacts des conditions orales sur le bien-être et la qualité de vie des patients édentés complets porteurs d'une prothèse amovible totale bimaxillaire

Impacts des conditions orales sur le bien-être et la qualité de vie des patients édentés complets porteurs d'une prothèse amovible totale bimaxillaire

La rétention et la stabilisation de la prothèse totale peuvent être perturbées par l'anatomie et la physiologie des organes périphériques selon LE JOYEUX (1978). D'abord, les muscles oro-faciaux exercent une pression sur les prothèses par leur propre poids ce qui contribue à les déplacer. De plus, la prothèse risque d'être mobilisée lors de la fonction. Pour lutter contre ce phénomène, ses bords et ses surfaces doivent nécessairement être en harmonie avec tous les muscles qui interviennent au cours de la mastication, la déglutition, la phonation, et même la respiration (POMPIGNOLI, 2004). Enfin, VEYRUNE et coll. (2008) soulignent que chez la personne âgée, la baisse de l'agilité neuromusculaire s'ajoute aux facteurs classiques d'instabilité prothétique et risque de nuire à son intégration physique et psychique.
En savoir plus

89 En savoir plus

Show all 306 documents...