projet alimentaire territorial

Top PDF projet alimentaire territorial:

Le rôle des collectivités locales dans la gouvernance alimentaire : le cas du projet alimentaire territorial de Tours-Métropole-Val-de-Loire

Le rôle des collectivités locales dans la gouvernance alimentaire : le cas du projet alimentaire territorial de Tours-Métropole-Val-de-Loire

3 Introduction La modernisation de l’agriculture a entraîné une séparation de la production agricole et de la fourniture de produits alimentaires. Les agriculteurs se sont spécialisés dans la fourniture de produits agricoles qui sont devenus des matières premières pour une industrie alimentaire (Bonny, 2005). Cette séparation est remise en cause par le regain d’intérêt pour une alimentation saine et de proximité à travers notamment les circuits courts (Lamine et Chiffoleau, 2012). Néanmoins, reconnecter production agricole et alimentation ne se résume pas à une réappropriation de la commercialisation des produits agricoles par les agriculteurs. De nouveaux acteurs interviennent dans l’organisation de la filière remettant en cause la logique d’intégration toujours plus poussée des exploitants dans des filières intensives et compétitives (Guiomar, 2012). Ce texte s’intéresse à la relocalisation de la production alimentaire à travers les circuits de proximité et au rôle particulier joué par les collectivités locales. Les circuits de proximité sont définis par Praly et al (2014) comme des filières qui font intervenir des intermédiaires (transformation, distribution…) qui sont spatialement proches. Les circuits courts sont quant à eux définis par le nombre d’intermédiaires (zéro ou un) et traduisent une relation directe entre le consommateur et le producteur. Nous choisissons le concept de circuit de proximité qui est plus adapté à l’analyse de la relocalisation des filières alimentaires. Une partie importante de la littérature scientifique est consacrée à la gouvernance des circuits de proximité (voir notamment Perrin et Soulard, 2017, 2014). Est mise en avant la complexité du système alimentaire localisé du fait de la division des acteurs et de l’absence d’acteurs véritablement dominants ou structurants. Dans cet article, nous proposons d’analyser le rôle d’une collectivité territoriale à travers l’élaboration d’un projet alimentaire territorial (PAT). La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAF) du 13 octobre 2014 propose les PAT comme dispositifs pour favoriser les circuits de proximité et met en avant les collectivités locales comme chef de file pour la gouvernance alimentaire. Nous analysons le rôle de Tours-Métropole-Val-de-Loire qui décide en 2017 de mettre en place un PAT. La métropole tourangelle est emblématique des agglomérations françaises de taille moyenne présentant un fort contraste de densité humaine entre le noyau urbain et les espaces périurbains (Insee, 2011).
En savoir plus

24 En savoir plus

Motivations et déterminants des producteurs en circuits courts alimentaires de proximité : Quels effets sur les pratiques de production ?. Rapport réalisé dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial "Imaginons ensemble un projet alimentaire territoria

Motivations et déterminants des producteurs en circuits courts alimentaires de proximité : Quels effets sur les pratiques de production ?. Rapport réalisé dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial "Imaginons ensemble un projet alimentaire territorial pour le sud de la Meurthe et Moselle"

La troisième figure « les producteurs militants » correspond dans notre enquête à un cas singulier, celui du collectif d’arboriculteurs (voir annexe 1), qui rapproche cette figure du portrait. Comme les solo, les producteurs sont hors cadres, diplômés de l’enseignement supérieure, et en reconversion professionnelle, mais n’ont pas contrairement aux premiers suivi de formation spécialisée pour accompagner leur projet. Nourris de convictions et profitant de l’opportunité de faire (re)vivre un modèle atypique, le projet mis en œuvre écarte la logique de patrimonialisation. Il s’agit en effet d’exploiter des vergers de particuliers et de professionnels n’ayant pas le temps de le faire. L’endettement reste faible pour cette raison, mais également à cause choix de ne pas trop mécaniser la production lié au souhait de contribuer au développement de l’emploi sur le territoire et d’obtenir des produits de qualité. Le mode de production répond aux exigences du label AB, mais tous les produits ne sont pas certifiés. La labellisation AB est mise à distance mais est nécessaire a minima pour participer aux marchés de plein vent et la commercialisation en circuit long. Une partie croissante des produits bruts est transformée pour permettre une présence en continue, y compris l’hiver lorsque il n’y a pas de produits frais. Le choix est clairement celui de la vente directe, même si en raison des volumes la moitié du chiffre d’affaires est réalisée en circuit long. Plusieurs modes de vente directe sont mobilisés, les AMAP, les marchés en particulier lorsqu’il y a une dimension militante, les boutiques spécialisées et la Restauration hors domicile (via PBL). Si la vente en AMAP ne représente qu’un quart du chiffre d’affaires, c’est toutefois le mode de vente qui est mis en avant comme partie prenante de l’identité de cette figure. La fabrication des prix basée sur les prix de revient est un objectif pour s’affranchir du marché, mais difficile à réaliser, et se traduit surtout par une absence de fluctuations au cours de l’année. Les liens avec les consommateurs s’inscrivent dans une logique d’éducation populaire. Ceux noués avec les autres producteurs s’inscrivent dans une recherche de partenariats, de construction de réseau(x).
En savoir plus

134 En savoir plus

Co-construction d’un Projet Alimentaire Territorial (PAT) pour le territoire de la Métropole Européenne de Lille : quelle démarche d’élaboration du PAT métropolitain lillois pour répondre aux problématiques alimentaires identifiées avec la diversité des a

Co-construction d’un Projet Alimentaire Territorial (PAT) pour le territoire de la Métropole Européenne de Lille : quelle démarche d’élaboration du PAT métropolitain lillois pour répondre aux problématiques alimentaires identifiées avec la diversité des acteurs locaux ?

Ce cadrage des enjeux et des problématiques autour d’une alimentation transversale, partie prenante d’un système est un point de vue récent qui tend à s’affirmer. Cette approche systémique permet de connecter l’alimentation au système qu’elle intègre, le système alimentaire  : « Manière dont les hommes s’organisent, dans l’espace et dans le temps, pour obtenir et consommer leur nourriture » (Malassis & Ghersi, 2000). L’alimentation est un sujet à enjeux qui s’affirme à la fois au travers d’évènements et de dynamiques (crises agricoles et sanitaires, développement du mode de production biologique et de la vente en circuits courts) que dans les discours des parties prenantes des systèmes alimentaires eux-mêmes (« consomm’acteurs », nouvelles stratégies de commerces de proximité par la grande distribution). En France, le taux de diabète de type II, principalement corrélé à l’alimentation est en progression (ORS Hauts-de-France, 2018). Les modèles de Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) contribuent au phénomène d’étalement et du développement urbain en grignotant du terrain sur les terres agricoles notamment, redessinant nos paysages alimentaires. Dans un modèle agro-industriel majoritaire, le secteur agricole français a subi ces dernières décennies de nombreuses crises économiques et sanitaires entrainant des stigmates aux extrémités de la chaîne alimentaire : une diminution du nombre d’agriculteurs et une perte de confiance des consommateurs notamment (Chiffoleau, 2012).
En savoir plus

91 En savoir plus

Territorial reconversion and territorial knowledge: added-value of a territorial intelligence process in Flémalle (Belgium)

Territorial reconversion and territorial knowledge: added-value of a territorial intelligence process in Flémalle (Belgium)

While clarifying and dealing with the concepts of vulnerability, competitiveness, durability and participation, the caENTI project favourably influenced the concept of territorial intelligence by directing in a pragmatic way the operational research-action at various spatial scales. The experiment in Flémalle confirms that the establishment of an integrated and continuous strategy, or their analysis shared in between the actors, contributes to the implementation of an actual project of territory on the long run. Although initially limited to territories of industrial reconversion, the process showed its transposability within many territories. Nevertheless, the prevalence of institutional and economic actors, specific to problems of economic redeployment, tends to reinforce the efficiency of the process owing to actual powers of action existing on the territory and the times involved. Although cultural and social questions also found a positive feedback, results are expected to be in the short or the long term.
En savoir plus

9 En savoir plus

Le district de Mayama, si près de Brazzaville Diagnostic territorial et multisectoriel du district de Mayama en vue du Projet d'Appui au Développement Communautaire (PADEC)

Le district de Mayama, si près de Brazzaville Diagnostic territorial et multisectoriel du district de Mayama en vue du Projet d'Appui au Développement Communautaire (PADEC)

Le groupe de travail insiste sur l’urgence de la réfection ou du bitumage de la voie Brazzaville-Mayama-Kindamba- Vindza-Kimba (p 73) qui «devrait empêcher de dépeupler le bassin de production de Mayama » et rappelle que le bitumage de la boucle Brazzaville-Mayama-Kindamba-Mindouli a été inscrit au budget d’investissement de l’Etat en 2011. Nous ne pouvons qu’adhérer à cette priorisation qui rejoint nos analyses. Cependant, dans la synthèse du Groupe de travail qui nous a été communiquée (mai 2011), on ne retrouve pas d’estimation pour la réfection de la route directe Brazzaville-Mayama via Loumou. Il est à espérer que cette voie ne soit pas encore une fois oubliée. Enfin, le projet du groupe de travail Aménagement du territoire incorpore le district de Mayama à une « zone d’aménagement nord » du Pool, avec Ngabé et Igné. De son côté Goma Tsé Tsé (pourtant historiquement en fonctionnellement proche de Mayama) est rattaché à une zone d’aménagement « centre » et associé à Kinkala (p 70). Après l’étude que nous venons de conduire, nous suggérons plutôt le rapprochement entre Mayama et Goma Tsé Tsé dont les problématiques nous semblent voisines et qui, en l’état actuel du réseau de communications sont nécessairement solidaires en matière d’équipements routiers, de transports ou même de formation et de santé. Mais l’autoroute du Pool si elle est rapidement construite peut changer la donne en orientant davantage Mayama vers l’axe de la RN2 et les districts Est du Pool.
En savoir plus

126 En savoir plus

Le projet pôle de croissance de Bagré (Bagrépôle) comme initiative d'aménagement territorial et de développement agricole au Burkina Faso : avantages, inconvénients et perspectives

Le projet pôle de croissance de Bagré (Bagrépôle) comme initiative d'aménagement territorial et de développement agricole au Burkina Faso : avantages, inconvénients et perspectives

Savoir donc si Bagrépôle s'inscrit dans une dynamique de succès ou d'échec commande que nous discutions les différents éléments proposés par Conyers et Paul par rap[r]

160 En savoir plus

Projet FRéGAlim. Quelles incitations pour favoriser la réduction du gaspillage alimentaire en foyer : information et sensibilisation ou modification d’éléments de l’offre (promotions) ?

Projet FRéGAlim. Quelles incitations pour favoriser la réduction du gaspillage alimentaire en foyer : information et sensibilisation ou modification d’éléments de l’offre (promotions) ?

Une enquête quantitative auprès d’un échantillon représentatif de 1200 personnes étudie ensuite les réactions à deux communications très courtes promouvant la réduction du gaspillage alimentaire. Elle s’appuie pour ce faire sur une échelle de mesure des réactions à une dissonance cognitive développée par Séré de Lanauze et Siadou-Martin (2011). Les premières statistiques descriptives montrent qu’une majorité de personnes réagit par une intention de changement de comportement, mais nécessitent d’être complétées par des analyses statistiques approfondies basées notamment sur des modèles d’équations structurelles, utilisés classiquement en marketing. Il s’agit en effet d’une part d’analyser la relation entre l’implication pour le gaspillage alimentaire et les réactions face aux communications ; d’autre part, de caractériser les individus déclarant moins gaspiller que les autres et analyser leur réaction aux communications anti-gaspillage. Enfin, il sera intéressant de faire le lien avec la perception du terme « gaspillage » : les individus qui déclarent moins jeter de restes à la poubelle que les autres, sont-ils aussi ceux qui déclarent mettre leurs déchets au compost le plus fréquemment ?
En savoir plus

147 En savoir plus

Sécurité alimentaire et diversité alimentaire des ménages en Haïti

Sécurité alimentaire et diversité alimentaire des ménages en Haïti

12 Mango, Zamasiya, Makate, Nyikahadzoi et Siziba, 2014). En revanche, le calendrier de production annuelle affecte la disponibilité des aliments et le niveau d’insécurité alimentaire des ménages. Cette insécurité est souvent plus sévère pendant la période de pénurie alimentaire et meilleure après la période de récolte (Becquey et al., 2012; M’Kaibi, Steyn, Ochola et Du Plessis, 2015; Patterson et al., 2017). En effet, pendant la période de pénurie alimentaire, la faible disponibilité alimentaire provoque des restrictions alimentaires saisonnières responsables des taux plus élevés d’insécurité alimentaire durant cette période. En contrepartie, la période post-récolte est souvent associée à une insécurité alimentaire moins élevée liée généralement à une baisse des prix alimentaires conséquente aux disponibilités alimentaires plus élevées associées à une accessibilité plus facile aux aliments. Vu que la production alimentaire est sensible à la période de l’année et aux changements climatiques, les ménages dont les membres ont des sources de revenus supplémentaires en dehors des activités agricoles sont plus susceptibles d'être en sécurité alimentaire. Les activités hors ferme améliorent l'économie domestique en générant des revenus supplémentaires et en diminuant les risques de déficits alimentaires lorsque la production agricole est insuffisante (Endale et al., 2014; Ghattas et al., 2013). Bien que la production agricole, le commerce et la vente de bétail soient les principales sources de revenus pour les ménages des pays en développement, les aliments du marché sont généralement la principale source de nourriture pour ces derniers (Sibhatu et Qaim, 2017). De ce fait, l’élévation du prix des denrées présente un risque important à la sécurité alimentaire (Hawkes et Ruel, 2008). La disponibilité et le prix des aliments sont aussi étroitement liés au facteur climatique (Rashid, Smith et Rahman, 2011). Les tempêtes, les sécheresses et les inondations sont considérées comme de véritables menaces. De plus, le réchauffement climatique a eu un impact négatif sur la production alimentaire mondiale ce qui a causé des hausses de prix pour des cultures importantes telles que le riz, le blé et le maïs (IFPRI, 2015). Les changements climatiques sont aussi des obstacles à la sécurité alimentaire par leurs effets directs sur la santé du bétail et la stabilité des systèmes alimentaires (Webb, 2010; Wheeler et von Braun, 2013).
En savoir plus

174 En savoir plus

Conception d'un projet de territoire agri-alimentaire pour une alimentation saine, locale, au service de la création d'emplois en milieu rural

Conception d'un projet de territoire agri-alimentaire pour une alimentation saine, locale, au service de la création d'emplois en milieu rural

a. Les apports de la phase « exploratoire » de diagnostic Que ce soit à travers l’analyse des flux de commercialisation des denrées alimentaires de différents producteurs, ou via l’enquête de terrain visant à comprendre la manière dont se construisent les réseaux de commercialisation en circuits-courts, la phase « exploratoire » du diagnostic a montré qu’il ne semblait pas pertinent de figer géographiquement un territoire de conception, de réflexion et d’action pour le système agri-alimentaire. Ceci tient au fait que cet objet, même territorialisé, n’est pas fermé sur lui-même, mais bien ouvert sur l’extérieur. Les réseaux de commercialisation par exemple sont ouverts sur l’extérieur du territoire, parfois largement (cf analyse flux en Annexe 4.1) et avec des « espaces » de commercialisation très différents entre producteurs. De plus, la commercialisation en CCP nécessite une multiplication et une complémentarité des débouchés (modes et lieux de commercialisation) des producteurs pour éviter les dépendances et/ou conserver des canaux de distribution « militants », afin de rester maître de leur production/transformation et sécuriser leurs revenus. Il apparaît donc difficile d’identifier et de penser à partir d’une caractérisation des réseaux de commercialisation en CCP en AB le territoire géographique d’un système agri-alimentaire.
En savoir plus

35 En savoir plus

Le diagnostic territorial

Le diagnostic territorial

Parmi les OCAGER mises en place dans la région on a étudié plus en détail celle du Pays Corbières Minervois, qui est un des terrains d’étude du projet Gouv.Innov financé par le programme PSDR de l’INRA et la Région Languedoc Roussillon . Ce projet vise à appréhender les innovations organisationnelles en matière de gouvernance territoriale. Le Pays Corbières Minervois (voir encadré 1) est confronté aux mutations de l’agriculture et aux enjeux de la périurbanisation. Avec 70% de la SAU consacré à la viticulture et un vaste espace en appellation Corbières et Minervois, il est actuellement fortement impacté par la crise viticole et des voies de diversification sont recherchées dans le bois, l’élevage, les énergies renouvelables et le tourisme, de façon à éviter une emprise croissante de la périurbanisation. Pour partie lieu d’un projet Leader exemplaire et ancien (projet Pays Cathare), ce territoire bénéficie d’une tradition de développement local et d’une importante dynamique de participation des acteurs. L’enjeu avec la mise en œuvre de l’OCAGER était dans un contexte de crise viticole de mettre en œuvre des outils de gestion concertée de l’espace rural de façon à renforcer la cohérence des actions d’aménagement et notamment de penser de nouvelles stratégies de développement de l’agriculture en réponse à cette crise de façon à préserver l’activité agricole fortement identitaire pour ce territoire et, à travers des filières d’agriculture durable, intervenir en faveur de la conservation du paysage et de la qualité de l’environnement. Le caractère concerté du processus d’OCAGER devait par ailleurs éviter les tensions entre les agriculteurs et les autres acteurs du monde rural à propos du devenir des terres concernées par l’arrachage des vignes.
En savoir plus

52 En savoir plus

Insécurité alimentaire et précarité alimentaire

Insécurité alimentaire et précarité alimentaire

- Et surtout, c’est faire table rase de 50 années de culture populaire sur la façon de vivre pendant les 30 glorieuses puis l’adaptation à la crise et ses conséquences actuelles. La représentation servant de présupposé à l’aide alimentaire est celle de la grande précarité, à savoir, les personnes sans domicile fixe et la nécessaire prise en charge par l’État (ou les collectivités locales) de fournir de quoi satisfaire leurs besoins vitaux. En toile de fond, cette représentation sert à justifier l’expansion de l’aide alimentaire en présupposant que les familles à petits budgets et les personnes en précarité n’ont pas d’autres solutions pour manger que celle d’avoir recours à la distribution d’aide alimentaire. Or cette réponse est un choix de politique publique, et non une réponse coulant de source, issue d’une histoire de la place de la question sociale dans notre pays.
En savoir plus

6 En savoir plus

Quelle place pour l’aide alimentaire dans un monde d’insécurité alimentaire ?

Quelle place pour l’aide alimentaire dans un monde d’insécurité alimentaire ?

vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation… ». Cet article contient en germe la notion de droit à l’alimentation qui a été par la suite doté d’un rapporteur spécial de l’ONU (Jean Ziegler, puis Olivier De Schutter). Ce texte précisera dans un premier temps le concept de sécurité (et donc a contrario d’insécurité) alimentaire, puis montrera qu’il est très dépendant des revenus des consommateurs : sous le seuil de pauvreté, l’insécurité alimentaire s’installe et atteint aujourd’hui des niveaux absolus élevés. L’aide alimentaire constitue l’un des instruments indispensables de lutte contre l’insécurité alimentaire, mais ne peut avoir qu’un rôle ponctuel. Une approche renouvelée de la sécurité alimentaire
En savoir plus

8 En savoir plus

Interprétation du patrimoine et développement territorial. En quoi l'interprétation du patrimoine est-elle un outil de développement territorial ?

Interprétation du patrimoine et développement territorial. En quoi l'interprétation du patrimoine est-elle un outil de développement territorial ?

En 2006, la communauté de communes décide de déposer la marque « Sentiers de l’imaginaire ». En 2012, dix ans après la création des Sentiers de l’imaginaire, le bilan continue d’être positif : 8.000 visiteurs pour le château et plus de 4.500 promeneurs sur le sentier de Murol, entre avril et octobre 2013. Pourtant, un essoufflement ne peut être exclu. Anticipant ce risque, les élus font appel au cabinet d’études qui avait aidé au lancement du projet, cette fois pour dresser un bilan et proposer des perspectives d’avenir. Constatant une réelle appropriation par les populations et pour répondre au foisonnement d’initiatives dans les communes, le cabinet propose de renforcer la cohésion intercommunale du projet. Après délibération du conseil communautaire, un conseil de pilotage des Sentiers de l’imaginaire est ainsi créé, où siègent toutes les communes. La communauté est la seule structure capable de porter les projets d’investissement, s’élevant à 150.000 euros pour les six communes, grâce aux contributions de la région, du programme Leader et des fonds européens, seuls 20% du financement restant à la charge des communes. C’est donc
En savoir plus

105 En savoir plus

Retraites et développement territorial

Retraites et développement territorial

Ainsi, si les espaces périurbains et frontaliers sont spécialisés dans une économie résidentielle de navetteurs, les espaces ruraux le seront plutôt en termes de r[r]

9 En savoir plus

Founding territorial sciences

Founding territorial sciences

research based on periodically revised concepts. However, geographers have tended to use the term “space” to refer to a geographical area or a continuous stretch of land (which may not be clearly defined or delimited as a region, territory or spatial system), thus depriving the concept of its relational dimension. Geographers and researchers in other disciplines are increasingly using the term “territory” in the same conceptually vague sense, likening it to the concept of space in the broad sense defined by Brunet – a concept related to, but not synonymous with, the English term “place” (a term examined by Goodchild in this volume). Despite these advances, a rigorous scientific approach has yet to be developed. Another factor limiting the construction of shared knowledge is the effect of artificial dichotomies underlying attempts to advocate the use of one or the other term to define the object of geography, variously defined (in French) as “the science of space” (or “spatial science”), “the organization of space”, “spatial analysis” or “territorial science” (Antheaume and Giraut, 2005). This chapter examines recent developments in geographical research, showing how simple models supported by research in a range of disciplines have led to significant advances in our understanding of the concepts of space and territory. The main assumption is that the two concepts are not mutually exclusive, but complementary. In particular, I argue that both concepts need to be further developed to ensure that geography continues to build cumulative knowledge – specifically, theoretical and practical knowledge (Hypergeo, s.d.; Pumain, 2009). In order to ensure that they can be fruitfully used to promote further developments, the concepts of space and territory must be defined using a range of sources and frameworks involving different levels of observation (from the individual to the group, from the local to
En savoir plus

253 En savoir plus

Agronomie et design territorial

Agronomie et design territorial

Le numéro est organisé en quatre parties. La première pré- sente des regards croisés de chercheurs de différentes disci- plines et d’acteurs du développement sur la façon dont ils mobilisent le concept de design territorial. La seconde rend compte spécifiquement des travaux des six ateliers de travail qui ont eu lieu pendant les Entretiens du Pradel et qui traitent des démarches de design territorial en s’appuyant sur des exemples précis. La troisième présente des travaux de re- cherche en cours ou récents dont la méthodologie se recon- naît dans l’approche de design territorial. Et enfin, une qua- trième partie interroge avec un soupçon d’impertinence la nouveauté apportée par le design territorial.
En savoir plus

9 En savoir plus

L’insécurité alimentaire à Montréal-Nord : un enjeu de démocratie alimentaire?

L’insécurité alimentaire à Montréal-Nord : un enjeu de démocratie alimentaire?

potentiel de transformation sociale. Bref, dans la majorité des études, ce sont surtout les critères choisis afin d’identifier à quelle catégorie l’initiative appartient, qui diffèrent d’une classification à l’autre (Gough et CACIS, 2013; Option consommateurs, 2014:21). La pertinence du concept de justice alimentaire pour ce projet de recherche réside dans le fait que Montréal-Nord renferme plusieurs types d’interventions qui correspondent à différents types de justice alimentaire. Alors que certaines formes de justice sont plus radicales ou plus engagées puisqu’elles encouragent l’indépendance des citoyens face au système alimentaire actuel, d’autres offrent un service d’aide spontanée pour répondre aux besoins immédiats (Cadieux et Slocum, 2015:2‑5). Notre typologie est construite à partir des similitudes qui existent entre les missions des organismes et les valeurs véhiculées par le concept de justice alimentaire. Il s’agit d’une typologie construite à partir du type de réponse qu’offrent les organismes aux besoins alimentaires, soit un axe allant d’une position purement curative à une position plus préventive qui souligne que pour éliminer l’insécurité alimentaire, il faut en éliminer les causes. Enfin, tel que mentionné dans la section méthodologique, nous avons produit une fiche-résumé qui regroupe les principales informations pour chaque initiative examinée (voir annexe 3). Le tableau 6 illustre les trois grandes formes de justice alimentaire que l’on retrouve à Montréal-Nord. Les stratégies d’interventions n’ont pas tous les mêmes objectifs et ne rejoignent pas toutes la même population, d’où l’importance de bien identifier les besoins d’une communauté à l’autre. De fait, chaque organisation n’appartient pas nécessairement à une seule typologie et il existe plusieurs zones grises aux jonctions des typologies. De plus, certaines initiatives que nous avons identifiées comme progressives partagent des ressources avec d’autres organismes avec qui il forme un système alimentaire alternatif (le SAPT)(Parole d’excluEs, 2016). Ce système indépendant est quant à lui considéré comme une initiative radicale dans notre typologie. Effectivement, les organismes alimentaires sont de plus en plus versatiles et il devient de plus en plus difficile de les regrouper selon le type de projets qu’ils mettent en œuvre ou selon leur niveau de remise en question du système alimentaire.
En savoir plus

158 En savoir plus

Tourisme et développement territorial

Tourisme et développement territorial

Bibliographie Tourisme et développement territorial • BARTHES C. (Ed.), « Méthode et outils pour bâtir une stratégie touristique de territoire : guide d'ingénierie territoriale », Guide d’ingénierie territoriale, Voiron , La lettre du cadre territorial, coll. « Dossiers d’experts », 2005.

30 En savoir plus

La question alimentaire dans le Sahel : de l'insécurité à la vulnérabilité alimentaire

La question alimentaire dans le Sahel : de l'insécurité à la vulnérabilité alimentaire

Forum national de la recherche scientifique et des innovations technologiques (FRSIT), “ Rôle de la recherche scientifique face aux grands défis du 3° millénaire : “ santé, sécurité alim[r]

8 En savoir plus

Marketing territorial et branding territorial : une revue de littérature systématique

Marketing territorial et branding territorial : une revue de littérature systématique

39 Conclusion Cette revue de littérature offre une vue d’ensemble de l’état de l’art et permet d’étayer plusieurs points qui caractérisent ce domaine. Tout d’abord, elle souligne le caractère multidisciplinaire de ce domaine de recherche dont les approches sont variées, du management public à la géographie, en passant par le marketing classique et les sciences politiques. Ensuite, la présentation de l’évolution du nombre de contributions publiées et de leur contenu atteste de l’émergence du marketing et du branding territorial comme domaine d’étude scientifique spécifique. Cependant, rien ne prouve qu’une phase de « maturité » du domaine soit atteinte, pour reprendre les mots de Gertner (2011a, p. 123). En effet, notre examen de la littérature montre que 36% des études scientifiques analysées sont des études de cas uniques. De plus, la majorité des études classées dans cette catégorie n’utilisent pas la méthode de l’étude de cas à proprement parler telle que définie par Yin (2009). Elles peuvent s’avérer très pratiques et présenter des outils intéressants, mais elles sont focalisées sur des cas particuliers qui ne permettent pas une prise de recul et des comparaisons avec d’autres situations, ce qui contribue à une idiosyncrasie du domaine et empêche l’établissement d’un fondement théorique solide.
En savoir plus

56 En savoir plus

Show all 4193 documents...