Produits agricoles -- Commerce -- Aspect de l'environnement -- Pays en voie de développement

Top PDF Produits agricoles -- Commerce -- Aspect de l'environnement -- Pays en voie de développement:

Les systèmes d'information sur les marchés agricoles dans les pays en développement : nouveaux modèles, nouveaux impacts

Les systèmes d'information sur les marchés agricoles dans les pays en développement : nouveaux modèles, nouveaux impacts

transactions ( Galtier, 2002 ; Galtier et al., 2012a ), la diffusion d’informa- tion (par les SIM) n’est pas la seule action possible pour renforcer la transparence des marche´s : il est aussi envisageable d’agir sur les institutions de marche´ pour les rendre plus performantes en termes de diffusion d’information. Et c’est ce que peuvent faire certains des services propose´s aux acteurs du marche´. Par exemple, la mise en place de standards (per- mettant de classer les produits en cate´gories de qualite´ homoge`ne), de syste`mes de warrantage (permettant une meilleure information sur les stocks prive´s) ou encore de bourses de marchandises est de nature a` augmenter fortement la transparence des marche´s. Cette approche alterna- tive (et comple´mentaire a` celle des SIM) doit eˆtre inte´gre´e dans l’analyse. Le deuxie`me aspect concerne la prise en compte des impacts ne´gatifs des SIM dans l’e´valuation de leur impact total. On sait en effet qu’une informa- tion accrue peut ge´ne´rer des effets pervers ( Galtier, 2002 ), mais ceux-ci n’ont jusqu’ici jamais e´te´ inte´gre´s dans les e´tudes d’e´valuation de l’impact des SIM. En premier lieu, une diffusion d’information peut entraıˆner une pola- risation des anticipations ge´ne´ratrice de bulles, de mouvements de panique ou de dynamiques de cobweb ( Orle´an, 1989 ). Le phe´nome`ne se serait produit au Royaume-Uni, les informations diffuse´es par un SIM provoquant un afflux de marchandises sur certains marche´s et un effondrement des prix ( Bowbrick, 1988 ). Lors de la crise alimentaire de 2005 au Niger, les me´dias qui se faisaient l’e´cho de la hausse rapide des prix a` Niamey – notamment les radios diffusant dans les zones rurales e´loigne´es – ont e´te´ accuse´s de contribuer a` l’emballement des prix. Par ailleurs, l’information diffuse´e par les SIM peut renforcer les pratiques de collusion (accord pour fixer les prix) car elle permet de contro ˆler si les autres respectent bien le prix fixe´. Enfin, la diffusion d’infor- mation par les SIM peut de´courager les efforts faits par les acteurs du marche´ pour de´couvrir ou acque´rir des informations nouvelles ( Grossman et Stiglitz, 1980 ). Ce qui peut conduire a` ce que les prix refle`tent de moins en moins l’e´quilibre entre l’offre et la demande (meˆme si l’information sur les prix circule bien au sein des
En savoir plus

14 En savoir plus

Les systèmes d'information sur les marchés agricoles dans les pays en développement : nouveaux modèles, nouveaux impacts

Les systèmes d'information sur les marchés agricoles dans les pays en développement : nouveaux modèles, nouveaux impacts

transactions ( Galtier, 2002 ; Galtier et al., 2012a ), la diffusion d’informa- tion (par les SIM) n’est pas la seule action possible pour renforcer la transparence des marche´s : il est aussi envisageable d’agir sur les institutions de marche´ pour les rendre plus performantes en termes de diffusion d’information. Et c’est ce que peuvent faire certains des services propose´s aux acteurs du marche´. Par exemple, la mise en place de standards (per- mettant de classer les produits en cate´gories de qualite´ homoge`ne), de syste`mes de warrantage (permettant une meilleure information sur les stocks prive´s) ou encore de bourses de marchandises est de nature a` augmenter fortement la transparence des marche´s. Cette approche alterna- tive (et comple´mentaire a` celle des SIM) doit eˆtre inte´gre´e dans l’analyse. Le deuxie`me aspect concerne la prise en compte des impacts ne´gatifs des SIM dans l’e´valuation de leur impact total. On sait en effet qu’une informa- tion accrue peut ge´ne´rer des effets pervers ( Galtier, 2002 ), mais ceux-ci n’ont jusqu’ici jamais e´te´ inte´gre´s dans les e´tudes d’e´valuation de l’impact des SIM. En premier lieu, une diffusion d’information peut entraıˆner une pola- risation des anticipations ge´ne´ratrice de bulles, de mouvements de panique ou de dynamiques de cobweb ( Orle´an, 1989 ). Le phe´nome`ne se serait produit au Royaume-Uni, les informations diffuse´es par un SIM provoquant un afflux de marchandises sur certains marche´s et un effondrement des prix ( Bowbrick, 1988 ). Lors de la crise alimentaire de 2005 au Niger, les me´dias qui se faisaient l’e´cho de la hausse rapide des prix a` Niamey – notamment les radios diffusant dans les zones rurales e´loigne´es – ont e´te´ accuse´s de contribuer a` l’emballement des prix. Par ailleurs, l’information diffuse´e par les SIM peut renforcer les pratiques de collusion (accord pour fixer les prix) car elle permet de contro ˆler si les autres respectent bien le prix fixe´. Enfin, la diffusion d’infor- mation par les SIM peut de´courager les efforts faits par les acteurs du marche´ pour de´couvrir ou acque´rir des informations nouvelles ( Grossman et Stiglitz, 1980 ). Ce qui peut conduire a` ce que les prix refle`tent de moins en moins l’e´quilibre entre l’offre et la demande (meˆme si l’information sur les prix circule bien au sein des
En savoir plus

15 En savoir plus

Valorisation des produits agricoles et régulation des marchés

Valorisation des produits agricoles et régulation des marchés

5 environnementales et économiques. La RSE vise ici encore à envoyer un signal aux différentes « parties prenantes » (stakeholders) auxquelles ont affaire les entreprises: salariés, actionnaires, investisseurs, consommateurs, pouvoirs publics et ONG. En affirmant plus largement leur responsabilité sociale et en contractant de leur propre initiative des engagements qui vont au-delà des exigences réglementaires et conventionnelles auxquelles elles doivent se conformer, les entreprises s'efforcent d'élever les normes liées au développement social, à la protection de l'environnement et au respect des droits fondamentaux, et adoptent un mode ouvert de gouvernance, conciliant les divers intérêts au sein d'une approche globale de la qualité et du développement durable. Le label commerce équitable, dont les déclinaisons sont extrêmement variées et parfois peut-être un peu fallacieuses, peut se présenter néanmoins comme un outil au service des producteurs des pays en développement. Ceci indique que les signes de qualité agro-alimentaires peuvent aussi être au service de l’offre des agriculteurs de ces pays.
En savoir plus

11 En savoir plus

Les technologies de l'information dans les pays en voie de développement : regard particulier sur l'électronique et le commerce

Les technologies de l'information dans les pays en voie de développement : regard particulier sur l'électronique et le commerce

Le savoir est gage de développement. Or, les écarts de savoir entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement sont encore importants. Les technologies de l'infOrmation[r]

128 En savoir plus

Prise en charge des pneumonies chez l’enfant dans les pays en voie de développement - L’exemple du Malawi

Prise en charge des pneumonies chez l’enfant dans les pays en voie de développement - L’exemple du Malawi

de développement L’exemple du Malawi Blandine Rammaert Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les infections respiratoires basses, en particulier les pneu- monies, sont responsables de 1,8 million de décès chez les enfants âgés de moins de 5 ans, soit 20 % des décès à cet âge. Les objectifs fixés par l’OMS sont, d’ici 2015, la réduction de 25 % de l’incidence des pneumonies chez les enfants de moins de 5 ans et la baisse de la mortalité

2 En savoir plus

La physiothérapie en pays en voie de développement : recommandations pour la préparation et la réalisation d’un tel projet

La physiothérapie en pays en voie de développement : recommandations pour la préparation et la réalisation d’un tel projet

36 6.3 Les ressources humaines Au CBR-Bhaktapur, la grande majorité des travailleurs ou bénévoles du centre étaient issus de la communauté locale. Il y avait aussi quelques professionnels expatriés, comme une physiothérapeute japonaise. Selon Pollard [37], la participation des personnes de la communauté locale à tous les niveaux d’organisation et de gestion du programme de RBC est fondamentale afin que cette communauté s’approprie réellement le programme de RBC. Ceci est également important pour assurer la durabilité du programme [37]. De plus, quelques-uns des travailleurs ou bénévoles du CBR-Bhaktapur étaient atteints d’un handicap. Toujours selon l’auteur, l’implication des personnes atteintes d’un handicap au sein de l’organisation de la RBC est faible dans les pays en voie de développement, ce qui représente un problème puisque la participation active de cette population dans le processus décisionnel des programmes de RBC a une forte corrélation avec l’acquisition d’autonomie de ces personnes[37]. Ce n’était toutefois pas le cas au CBR-Bhaktapur, où environ 4 bénévoles sur la dizaine d’employés étaient atteints d’un handicap, la plupart du temps physique. Si l’implication de la communauté est limitée dans le programme de RBC et qu’une part de la gestion est laissée aux volontaires ou au personnel soignant expatrié, l’organisation risque de ne pas adopter justement les valeurs ou objectifs de la population locale, car ils sont insuffisamment informés sur le contexte socioculturel[37]. Le risque est d’autant plus grand si la durée du séjour du volontaire est courte [37]. Au CBR- Bhaktapur, les volontaires pouvaient prodiguer directement des soins aux enfants mais la gestion du programme était efficacement menée par la communauté locale.
En savoir plus

79 En savoir plus

Optimisation d'un système de pompage photovoltaïque pour les communautés rurales des pays en voie de développement

Optimisation d'un système de pompage photovoltaïque pour les communautés rurales des pays en voie de développement

3 & 11 rue Joliot-Curie, Plateau de Moulon 91192 Gif-sur-Yvette CEDEX, France simon.meunier@geeps.centralesupelec.fr RÉSUMÉ – Dans les communautés rurales des pays en voie de développement, les systèmes de pompage photovoltaïque sont une solution intéressante pour remplacer les pompes à main et ainsi accélérer le développement socio-économique. Un nouveau type de moteur qui pourrait être particulièrement adapté au pompage photovoltaïque est en cours de développement. Le couplage entre ce moteur et une pompe à piston est ici considéré pour la première fois. Cet ensemble moteur-pompe à piston permet de faire passer l’eau d’une source à un réservoir. Le système constitué par la source, le réservoir et l’association moteur- pompe est tout d’abord modélisé. Une première optimisation visant à déterminer les valeurs des paramètres de l’ensemble moteur-pompe pour lesquelles le débit entrant dans le réservoir est maximum est ensuite réalisée. Ce travail préliminaire sera par la suite complété par une modélisation détaillée des différents éléments, ainsi que par la prise en compte des aspects socio- économiques et environnementaux liés à la mise en place des systèmes de pompage motorisés dans les communautés rurales. ABSTRACT – In rural communities of developing countries, photovoltaic pumping systems are an interesting solution to replace hand pumps and therefore accelerate socio-economic development. A new type of motor that could be particularly adapted to photovoltaic water pumping is under development. The coupling between this motor and a piston pump is here considered for the first time. This motor-piston pump combination allows to move water from a source to a storage tank. The system composed of the source, the tank, the motor and the pump is first modelled. An optimisation is then undertaken in order to determine the values of the parameters of the motor-pump combination for which the flow rate entering the reservoir is maximum. This preliminary work will then be completed by more detailed models of the different elements, and by the consideration of socio-economic and environmental aspects related to the introduction of motorised pumping systems in rural communities.
En savoir plus

8 En savoir plus

Produits dérivés météorologiques et environnement.

Produits dérivés météorologiques et environnement.

- Il Y a alors échange de revenus (50000 dollars) conditionnellement au seuil de 15 jours avec une température supérieure à 96°F. Toutefois, on peut se demander dans quelle mesure un tel swap est effectivement réalisable. En effet, il n'est pas aisé de trouver deux contreparties ayant des besoins parfaitement réciproques. Malgré tout, ce sont eux qui servent de base à l'ensemble du marché des produits dérivés climatiques. En effet, de façon très schématique, les" dealers" échangent des contrats de swap, dont le niveau d'exercice correspond à leurs anticipations propres. Celles-ci correspondent en général à la moyenne historique de l'événement considéré, cor- rigée par une marge, souvent égale à un écart type. Ces échanges constituent le "marché secondaire", seuls des professionnels des marchés y participent. Chaque intervenant va ensuite interagir avec un utilisateur final (i.e. une entreprise cherchant à mieux gérer son risque climatique) sur le "marché primaire". Cette transaction porte sur n'importe quel produit dérivé: le contrat est "cappé" (i.e. une limite supérieure est imposée sur le mon- tant des gains maximum) et son niveau d'exercice diffère de celui du swap. Cela assure d'une part une marge au "dealer" et d'autre part, l'entreprise n'a en général pas besoin d'une protection à ce niveau là, protection qui s'avèrerait extrêmement coüteuse.
En savoir plus

225 En savoir plus

Economie de la distribution d'eau aux populations urbaines à faible revenu dans les pays en voie de développement

Economie de la distribution d'eau aux populations urbaines à faible revenu dans les pays en voie de développement

la revente d'eau aux bornes-fontaines concédées ou affermées à des habitants, à des associations ou à des comités de quartier revêt en général les mêmes caractéristiques structurelles[r]

467 En savoir plus

Les exploitations agricoles en difficulté : un aspect de la pauvreté en agriculture ?

Les exploitations agricoles en difficulté : un aspect de la pauvreté en agriculture ?

Ltendettement à long et moyen terme nrest élevé que pour certalns groupes de la population des agrieulteurs en diffi- culté : des petites exploitations qui rnalgré [r]

16 En savoir plus

Organismes ouvrant à l'égalisation des chances des handicapés moteurs dans les pays en voie de développement

Organismes ouvrant à l'égalisation des chances des handicapés moteurs dans les pays en voie de développement

Les logiciels du serveur utilise (Dialog Cf. a- Dialog) offrent de nombreuses fonctions de recherche, celles que nous avons utilisees sont les suivantes :.. Organismes oeuvrant a 1'egal[r]

54 En savoir plus

La gestion des ressources humaines et le succès des projets : le cas des pays en voie de développement

La gestion des ressources humaines et le succès des projets : le cas des pays en voie de développement

Dans le but de répondre à cette question de recherche, nous avions émis l’hypothèse selon laquelle il existerait des relations significatives entre les différents facteurs de notre modèle, la GRH en particulier, et le succès des projets dans les PVD. Les analyses bivariées ont permis de confirmer cette hypothèse en montrant que tous les facteurs y compris la GRH présentent une corrélation positive et significative avec le succès de projet dans les PVD. Étonnamment, ces analyses ont révélé que la GRH présente la corrélation la moins forte avec le succès des projets dans les PVD. Ce résultat peut trouver son explication dans le caractère indirect de l’effet de la GRH sur la performance des organisations (Geoghegan et Dulewicz, 2008; Cooke-Davies, 2002) de même que dans la non-visibilité de la fonction RH dans le contexte des projets, puisque la fonction RH dans un contexte de projet connait une décentralisation et une fragmentation de ses responsabilités ne permettant pas de percevoir facilement sa place dans l’organisation (Huault, 1999; Welch et al. 2008). Ces caractéristiques peuvent à nos yeux amener certains professionnels de la gestion de projet (notamment les chefs ou gestionnaires de projet) à négliger le rôle et l’importance de la GRH. Ce résultat peut s’expliquer également par un ensemble de caractéristiques propres aux PVD qui touchent aussi bien la gestion de projet que la gestion des ressources humaines dans ces pays.
En savoir plus

178 En savoir plus

La valorisation des produits agricoles : Approche juridique

La valorisation des produits agricoles : Approche juridique

“IDEES” – ERC (Conseil Européen de la Recherche) – Grant agreement for Advanced Investigator Grant (Sciences sociales, 200 8). Il porte sur le nouveau droit agroalimentaire européen, examiné à l’aune des problématiques de la sécurité alimentaire, du développement durable et du commerce international. Il est dirigé par François Collart Dutilleul, professeur à l’Université de Nantes et membre de l’Institut universitaire de France (pour plus d’informations, consulter le site de Lascaux : http://www.droit-aliments-terre.eu/ ).
En savoir plus

5 En savoir plus

Ingénierie agronomique et développement des exploitations familiales agricoles dans les pays du Sud : réflexions à partir du cas marocain

Ingénierie agronomique et développement des exploitations familiales agricoles dans les pays du Sud : réflexions à partir du cas marocain

Les dysfonctionnements de la vulgarisation agricole : causes et implications Pour les agronomes en charge de l’enca- drement de la production dans de nom- breux pays du Sud, le sentiment de déphasage par rapport aux intérêts de la production, et donc de celui des exploita- tions familiales, est encore plus marqué. Car le contact continu et interactif avec les exploitations constitue le cœur de leurs activités. En réduisant les moyens de déplacement, en instaurant des quotas de visites selon les diverses activités relevant de la vulgarisation agricole (une fois les cultures, une autre la santé animale...), non seulement la globalité de l’exploita- tion n’est plus appréhendée, mais surtout un indispensable tri des exploitations et des types de prestations s’opère. Cela explique très vite que les rares références que continuent d’élaborer les agents de vulgarisation en contact avec les exploita- tions ne concernent plus que des structu- res de production où ils ont un intérêt à se déplacer. Par une simple logique d’effica- cité, se trouvent alors exclues toutes les « petites » structures, où les aspects de taille (superficie agricole, effectifs ani- maux) n’incitent pas l’agent de dévelop- pement à s’investir. La conséquence de cet état de fait est évidente : dans beau- coup de régions, les référentiels existants pour caractériser les modes de produc- tion ne sont plus en rapport qu’avec les « grandes » exploitations de type capita- liste et marchand. Même les typologies d’exploitations agricoles supposées cana- liser à bon escient les efforts de la vulgari- sation [26] ne peuvent échapper à ce travers et ne font plus qu’une distinction sommaire entre « petits » et « grands », sans considération aucune pour les différences dans le fonctionnement des activités de
En savoir plus

7 En savoir plus

L'impact de l'écart salarial des genres sur l'économie: Sensibilisation à l'écart salarial entre les hommes et les femmes des pays industrialisés et des pays en voie de développement

L'impact de l'écart salarial des genres sur l'économie: Sensibilisation à l'écart salarial entre les hommes et les femmes des pays industrialisés et des pays en voie de développement

Le cas où l'impact total du gap salarial est positif, est principalement dû à l'effet suffisamment positif de l’iniquité salarial sur le PIB à travers l’accumulation des capitaux physiques. Schober et Winter-Ebmer, (2011) démontrent dans leur article que, comparé à l’Australie, le Canada possède un ratio Exportation/PIB d’environ 11% (ratio de 26.8%) plus élevé que celui de l’Australie (ratio de 15.9%). De plus, l’économie Canadienne comporte environ deux fois plus d’exportations manufacturières (56.1%) que l’économie Australienne (20.9%). Ainsi le profil du Canada correspond aux pays étudiés par Seguino (2000), des pays dont l'économie est fortement orientée vers l'exportation. Selon l'étude de Seguino, ces pays peuvent profiter des bénéfices de salaires moins élevés en contribuant davantage dans leurs investissements. Ces analyses expliqueraient donc l'impact total positif de la discrimination salariale entre les genres sur l'économie pour le Canada et le Sri Lanka.
En savoir plus

20 En savoir plus

Repenser la RSE dans le contexte d’un pays en voie de développement, le cas de l’économie circulaire au Cameroun

Repenser la RSE dans le contexte d’un pays en voie de développement, le cas de l’économie circulaire au Cameroun

11 notent que dans le milieu des PME camerounaises, la RSE s’apparente aussi à une prise en compte des intérêts de la communauté locale dans les activités de l’entreprise. Finalement, cette « RSE Africaine » se contente de décliner en version locale le concept traditionnel de RSE sans questionner ses fondements, ni sa capacité à appréhender les formes et modèles de responsabilités sociales et environnementales existant en Afrique. Si on ne peut nier que les particularismes sociaux et culturels africains tendent à façonner une RSE vernaculaire, il reste tout un ensemble de pratiques de responsabilité sociale et environnementale africaines qui échappent encore à cette « customisation » du concept de RSE. Dans le contexte d’un pays africain, la RSE, que l’on peut définir comme « la contribution des entreprises au développement durable » (Courrent, 2012), tend à se positionner dans un système de responsabilité plus large où les entreprises, les pouvoirs publics et les acteurs de la société civile opèrent en partenariats. Dans des environnements grevés par une faiblesse institutionnelle, une incurie administrative et une corruption endémique, la responsabilité sociale peut prendre une forme très différente (Dobers & Halme, 2009). Une vision plus collective de la RSE, s’impose alors pour appréhender les formes d’action collective qui se structurent pour contribuer à résoudre les problématiques sociales et environnementales. En filigrane, l’enjeu qui est posé ici, est de concevoir un nouveau modèle de responsabilité qui inclut à la fois les perspectives collective et individuelle ainsi que les singularités contextuelles des pays africains, comme la forte interdépendance existant entre les enjeux sociaux et environnementaux.
En savoir plus

42 En savoir plus

L'agriculteur et les marchés à terme des produits agricoles

L'agriculteur et les marchés à terme des produits agricoles

prendre livraison de l'objet du contrat à l ' échéance (les contrats ne sont ni stan- dardisés, ni transférables sans l'accord explicite des parties) alors que, sur un marché de contrats[r]

7 En savoir plus

LE PROCESSUS JURIDICO-ÉCONOMIQUE DU TRANSFERT DE TECHNOLOGIE VERS LES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT : CAS DE L’ALGÉRIE

LE PROCESSUS JURIDICO-ÉCONOMIQUE DU TRANSFERT DE TECHNOLOGIE VERS LES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT : CAS DE L’ALGÉRIE

Incontestablement, la volonté et l’ardeur du top management de cette compagnie à cette époque, avaient pour objectif de remédier au vieillissement des cadres et à la perte de l’expertise technique. Ces cadres commençaient à partir en retraite ou dans d’autres pays notamment dans les pays du Golf ; ce phénomène appelé « le transfert inverse de technologie » s’est trop développé durant la décennie 1990-2000 et a contribué à une dés-accumulation technologique à Sonatrach et dans d’autres secteurs industriels et académiques du pays. A cet époque, l’Algérie vivait un contexte d’instabilité politique caractérisée essentiellement par le terrorisme et la violence sur le plan de la sécurité du pays, et par les retombées de la crise du pétrole de 1986 ainsi que les effets des programmes d’ajustement structurels et de leur conditionnalités engagées suite à l’endettement auprès du fonds monétaire international.
En savoir plus

220 En savoir plus

Les investissements agricoles étrangers : opportunités ou menace à la sécurité alimentaire des pays en voie de développement?

Les investissements agricoles étrangers : opportunités ou menace à la sécurité alimentaire des pays en voie de développement?

Les investissements agricoles étrangers de la part des FMN ne visent pas uniquement la production de denrées alimentaires. En effet, la production d'agrocarburants est ég[r]

115 En savoir plus

Le secteur privé dans l'urbanisme des pays en voie de développement

Le secteur privé dans l'urbanisme des pays en voie de développement

proximité des clients et en termes de développement vers des marchés futurs. Le directeur régional agit comme un médiateur ou un coordinateur entre le client d’une part et le directeur de projet d’autre part. Grégoire Sérof, à propos de ce processus d’urbanisation, considère la hiérarchie des opérations comme une mauvaise formation pour les praticiens concepteurs. « le chef du projet exécute les décisions des directeurs régionaux après discussion de ces derniers avec les clients. Les instructions sont par la suite transmises à la tête du département en vue de modifier les projets. C’est une communication à sens unique où le concepteur n’es pas autorisé à convaincre les clients. Ceci est une mauvaise formation pour les architectes. Comme pour Dar, cela se termine par un grand portefeuille de matériel impubliable. » En favorisant la communication à sens unique, la structure des opérations chez Dar réduit la voix du concepteur en faveur de la vision du client. Une telle affirmation ne conteste pas que le désir du client est partie intégrante du processus de conception. Cependant, elle rejette la pratique selon laquelle le planificateur est perçu -et se perçoit- comme un outil transparent de réalisation. Dans cette soumission aux désirs du client, le succès ne tient pas à la qualité de l’expertise, mais selon Abdel-Jabbar, à « la taille et au chiffre d’affaire ».
En savoir plus

43 En savoir plus

Show all 10000 documents...