processus de mise en forme

Top PDF processus de mise en forme:

Contribution à l'étude de la déformabilité des métaux lors de la mise en forme

Contribution à l'étude de la déformabilité des métaux lors de la mise en forme

113 Figure ‎3-21. Maillage de la pièce avec des éléments C3D8R. Les outils de formage sont supposés comme des éléments parfaitement rigides (analytical rigid surfaces) dont chaque élément est réduit à son point de référence (sets). Ces derniers servent à appliquer les conditions aux limites imposées par le processus de mise en forme. La force de serrage est appliquée au point de référence du serre-flan sous forme d'une force concentrée. La force de serrage (𝐶𝐹) sur chaque extrémité de la pièce est calculée à partir du couple de serrage (𝐶𝑠) en utilisant la formule de Kellermann et Klein (relation 3-1). Le contact est modélisé en utilisant une surface maître et une surface esclave. La loi de frottement de Coulomb a été adoptée pour modéliser le contact entre la matrice et la pièce ainsi qu'entre le serre-flan et la pièce avec un coefficient de frottement estimé à 0,15. L'effet de frottement entre le poinçon et la pièce est négligé. Pour des raisons de symétrie et dans le but de réduire le temps de calcul, uniquement un quart de la pièce a été simulé. La longueur de la partie modélisée est la moitié de la longueur totale du flan réel et une condition de symétrie est définie par rapport à l'axe longitudinal (𝑎𝑥𝑒 𝑥), alors que la largeur est la moitié de la largeur totale du flan réel et une condition de symétrie est définie par rapport à l'axe transversal (𝑎𝑥𝑒 𝑧).
Show more

144 Read more

Mise en forme(s), mise en récit(s), narration et description à l'œuvre

Mise en forme(s), mise en récit(s), narration et description à l'œuvre

* Le récit poïétique est donc la formulation sous laquelle nous avons rassemblé différentes pratiques qui engagent une relation entre récits et images sous une modalité bien particulière. Celle-ci, dans les exemples que nous avons choisis, est fortement reliée à la pratique artistique de l’enquête. Cependant, la pratique du protocole de même engage la possibilité de fabriquer ce type de récits avec les œuvres : c’est lorsqu’une démarche est enclenchée par l’artiste que se fait généralement ressentir le besoin de mettre en lumière la mise en œuvre de l’objet artistique. L’activité de description est alors nécessaire, et sera prise en charge différemment à chaque fois par son auteur (Hans Haacke par exemple produit des textes encore plus minimalistes et désubjectivés que Sophie Calle). Le récit poïétique (qui est une séquence sur la séquence du temps de fabrication de l’œuvre) décrit donc le processus de mise en forme qui a été établi. Pour vériier sa conformité aux règles du protocole lorsque c’en est un (ou de l’enquête), il vient déplier des actions provoquées dans le réel. Ainsi, il me semble que ce sont les postulats de rapprochement entre art et vie qui ont permis l’importance de cette pratique et de cette manière de faire des récits en art. Les objets artistiques n’étant plus dans des médiums aussi facilement identiiables, leurs médiations s’en sont trouvées de même transformées. Dans le cas des récits poïétiques, c’est justement la médiation de l’œuvre qui se retrouve comme étant la trace physique (représentant un événement passé) et exposée de l’objet artistique. Ainsi, nous pourrions dire que dans ces cas de igure, l’œuvre est récit ou du moins l’expérience se prolonge par un récit dont c’est le seul élément auquel nous avons accès.
Show more

87 Read more

Industrialisation du management par les processus : mise en oeuvre d'ARIS, outil de modélisation des processus

Industrialisation du management par les processus : mise en oeuvre d'ARIS, outil de modélisation des processus

forme les utilisateurs et que je réalise la maquette web de publication des processus et ceci dans le respect des méthodes de gestion de projet de l’entreprise. J’ai donc mené un projet qui a débuté en 2002 et abouti en 2004 2 à la mise en place d’un « processus de modélisation des processus ». C’est la base d’un service offert aux modélisateurs pour effectuer leur tâche. L’hypothèse de base est de considérer que ce service doit être fourni aussi bien aux modélisateurs novices dans la démarche processus qu’aux aguerris. Puis ayant appréhendé l’approche et le formalisme des processus passer à la partie utilisation de l’outil ARIS en respectant les contraintes d’homogénéisation et de partage des modèles. L’apport tangible de mon travail s’appuie sur deux éléments la fourniture d’un manuel de l’utilisateur complet et de la mise en place de l’outil. Afin de « vendre » l’activité de modélisation des processus avant sa généralisation, il avait été décidé de réaliser une maquette pour la publication des processus dans un mode « navigationnel » (web) et de développer le site web de consultation des processus. A la date de rédaction de ce mémoire, la maquette web est livrée mais la suite du projet est suspendue à la fourniture du budget gelé à la suite de la réorganisation du Groupe AREVA.
Show more

301 Read more

Procédés de transformation et  mise en forme des matériaux

Procédés de transformation et mise en forme des matériaux

L'optimisation des procèdes de mise en forme est une tâche quotidienne pour les ingénieurs compte tenu de l'évolution rapide du marché qui entraîne une concurrence de plus en plus forte. Pour donner suite à cette évolution, les méthodes d'optimisation des procèdes de formage ont, elles aussi évoluées au fil du temps. Parmi les fonctions objectives recensées lors du processus d'optimisation on peut citer d'abord la forme de l'outil de formage qui a été abordée par différents auteur dans la littérature qui ont proposé différentes méthodes d'optimisation telles que : analyse de sensibilité, algorithmes de Simplex, quasi-Newton, méthode du gradient, algorithmes génétiques, réseaux
Show more

87 Read more

La mise en forme bureaucratique de l’action associative en Tunisie

La mise en forme bureaucratique de l’action associative en Tunisie

Ces tensions et ambiguïtés montrent que la définition des instruments d’action asso- ciative ouvre en elle-même davantage de marges de manœuvre pour les responsables des associations. L’expression et l’exercice de ces marges de manœuvre relèvent de l’ex- périence personnelle, du militantisme, de la clandestinité, des ambitions et de l’idée du rôle des associations dans la nouvelle situation tunisienne. Dans ce cadre, la confor- mité des procédures de l’association aux normes imposées par l’État, qui lui assure la légitimité de son action, semble moins le résultat d’une réelle volonté de collaboration avec l’État qu’une appropriation des logiques étatistes de la part des responsables des associations – une « gouvernementalisation » au sein de laquelle composent différentes pratiques de contrôle de la population. En même temps, la collaboration avec l’État est bien réelle, au moins au moment où les institutions sont contrôlées par son réseau politique. Dans ce cadre, les responsables des associations jouent un rôle grandissant, en devenant à la fois des managers de la charité et les garants du fonctionnement de la chaîne sectorielle. La mise en forme bureaucratique de l’action associative se révèle ainsi un processus de passage des associations de la fonction d’intermédiation idéolo- gique et clientéliste à une forme de gouvernement personnalisée, fondée sur les res- ponsables-managers des associations.
Show more

21 Read more

Mise en forme et caractérisation des mélanges polylactide/copolymère éther-amide

Mise en forme et caractérisation des mélanges polylactide/copolymère éther-amide

Les meilleurs compatibilisants sont, en général, ceux qui réagissent avec la matrice. L’ajout d’une fonction réactive permet de s’assurer que le compatibilisant aura une bonne affinité avec la matrice. Dans les travaux de Yang [11], la ténacité des mélanges de poly butyle-téréphtalate (PBT) avec des polyoléfines n’a été augmentée que par la présence d’un compatibilisant. La résistance aux chocs des mélanges compatibilisés était 10 fois plus élevée que celle de la matrice seule. Néanmoins, la contrainte maximale en traction du PBT a été presque divisée par deux après l’ajout des additifs. La figure 1.2 représente les images recueillies au microscope électronique à balayage (MEB) des échantillons précédents. Il est clair que le compatibilisant a réduit la taille des inclusions et donc augmenté l’affinité entre les deux phases. La morphologie plus fine et plus homogène obtenue est à l’origine de l’augmentation des propriétés d’impact du PBT. Dans la même optique, Xu et al. [12] ont compatibilisé du PLA et du polypropylène (PP), ce qui a permis de réduire la taille des inclusions de 6.5 à 0.9 μm. Avec 15% massique d’additifs, l’élongation à la rupture des mélanges n’a été significativement améliorée qu’en présence du compatibilisant, ce qui suggère une augmentation de sa ténacité. Dans ce cas aussi, le module de traction a diminué de 2.2 à 1.6 GPa et la contrainte maximale de 78 à 50 MPa. Su et al. [13] ont utilisé du poly(1-décène) greffé avec du méthacrylate de glycidyle mélangé à du PLA. Ils ont augmenté la ténacité du PLA de 4 à 30 kJ/m 2 avec 15% massique d’additifs mais, ce faisant, la contrainte maximale de traction et le module de flexion ont été divisés par deux. La diminution des propriétés de traction est un problème récurrent dans le processus d’amélioration de la ténacité des matériaux. Dans l’idéal, les mélanges devraient démontrer des propriétés de traction inchangées ou être faiblement affectés par l’ajout de modifiants chocs tout en possédant des ténacités supérieures à la matrice seule.
Show more

78 Read more

Dimensionnement et mise en forme d'inductances pour convertisseurs de puissance

Dimensionnement et mise en forme d'inductances pour convertisseurs de puissance

Mots-clés—inductance, convertisseur, haute fréquence, dimensionnement, pertes, ferrites 1. I NTRODUCTION Les convertisseurs de puissance par découpage sont de plus en plus présents dans les systèmes électroniques nomades, les véhicules électriques et la distribution d’électricité, couvrant ainsi une large gamme de puissance (quelques W à plusieurs 100 kW). Les gains sur la vitesse de commutation des composants actifs actuels offrent la possibilité de faire fonctionner les convertisseurs à des fréquences de découpage supérieures à 1 MHz. Cette montée en fréquence aura un effet bénéfique sur le volume des composants passifs qui représentent typiquement 40% du volume et du coût des convertisseurs. En effet, une part importante des composants passifs est constituée par les inductances dont le volume est inversement proportionnel à la fréquence de découpage. Le principal verrou à la montée en fréquence des convertisseurs provient des matériaux magnétiques constituant le cœur des inductances qui sont le siège de dissipations thermiques. Ces pertes trouvent leurs origines dans les processus dynamiques d’aimantation (déplacement de parois et rotation de spins) et augmentent toujours avec la fréquence. Malgré les optimisations apportées aux matériaux magnétiques, il devient primordial de pouvoir évacuer la chaleur produite au sein des inductances dont le volume et la surface d’échange thermique se réduisent.
Show more

7 Read more

Etude de la mise en oeuvre industrielle d'un nouveau procédé de mise en forme de produits composites

Etude de la mise en oeuvre industrielle d'un nouveau procédé de mise en forme de produits composites

On a présenté les aspects technologiques des deux procédés. L’industrialisation nécessite la prise en compte simultanée des aspects logistiques et de coût. C’est l’objectif de cette section. Un produit composite passe par différents états intermédiaires pendant sa fabrication. Ces états intermédiaires sont essentiels pour la modélisation des interactions rencontrées au niveau du tryptique Produit-Procédé-Ressource. La majorité des états intermédiaires sont identifiés au niveau des quatre principales étapes de la fabrication des composites traités amplement dans la littérature ( Figure 2-28 , rectangles colorés en gris). Néanmoins, le choix d’un groupe de procédés de mise en forme ne s’explique pas uniquement par les phénomènes physiques rencontrés lors de l’appel des quatre étapes citées. Les procédés de mise en forme des matériaux composites offrent des grandes possibilités d’intégration de fonctions dès les premiers états du produit. Cette intégration de fonctions nécessite la prise en compte simultanée des contraintes issues de l’analyse des procédés et des flux physiques définis dès le lancement en fabrication et jusqu’à la fin de la fabrication. L’impact des choix au niveau du parachèvement de la pièce sur le processus de fabrication n’est pas suffisamment pris en compte.
Show more

215 Read more

Modélisation et simulation de procédés de mise en forme de tôles métalliques ultrafines

Modélisation et simulation de procédés de mise en forme de tôles métalliques ultrafines

Figure 5.14: Comparaison des profils obtenus avec les modèles d’écrouissage de ( Ta- bourot, 2001 ) et de ( Peirce et al., 1982 ), à la fin de l’opération de mise en forme et après retour élastique. Les deux lois conduisent à des profils très similaires et l’introduction de densités de dislocations n’apporte que peu de différences entre les comportements des grains. Ces modèles relèvent du concept d’écrouissage isotrope. En effet, l’analyse des densités de dislocations calculées avec le modèle de ( Tabourot, 2001 ) montre que leur évolution est monotone et linéaire, même après inversion de la charge. Un tel profil d’évolution n’est pas cohérent avec la réorganisation de la microstructure de dislocations qui intervient après l’inversion du trajet de chargement. Des auteurs dont ( Rauch et al., 2007 ) ont montré que suite à l’inversion de la charge, une fraction des dislocations s’annihilait graduellement (par restauration dynamique) tandis que l’autre portion continuait d’être sujette au processus de compétition entre génération et annihilation (voir chapitre 2). Des modèles ont été proposés pour prendre en compte ces différentes populations de dislocations et leurs évolutions, entre autres par ( Rauch et al., 2011 ), ( Kitayama et al.,
Show more

199 Read more

Etude de la mise en forme par compression des Sheet Molding Compounds (SMC)

Etude de la mise en forme par compression des Sheet Molding Compounds (SMC)

Introduction L’utilisation des matériaux composites comme les Sheet Molding Compound (SMC) dans les applications industrielles telles que l’automobile et le génie électrique connaît de- puis plusieurs années un essor important. En effet, ces matériaux présentent de nombreux atouts qui permettent aux industriels de répondre à la fois aux attentes des consomma- teurs, aux nouvelles contraintes réglementaires et à leurs objectifs de rentabilité. Tou- tefois, la connaissance et le savoir faire sur ces matériaux sont récents par rapport à leurs concurrents immédiats que sont les tôles d’acier et d’aluminium, et leurs propriétés doivent encore être optimisées. L’élaboration des pièces en SMC est en effet un processus complexe, impliquant des problèmes mécaniques, thermiques et chimiques couplés, où la forme est pratiquement obtenue en même temps que le matériau.
Show more

234 Read more

Une alternative à l'injonction de mise à distance des affects : une forme de « professionnalisation clinique »

Une alternative à l'injonction de mise à distance des affects : une forme de « professionnalisation clinique »

Professionnalisation : définition et enjeux dans le secteur de l’accueil de la petite enfance Le sociologue de l’éducation, Raymond Bourdoncle, spécialiste de la professionnalisation, parle de professionnalisation aussi bien au sujet d’activités – c’est le cas de l’activité d’accueil de la petite enfance qui se professionnalise en sortant de l’activité privée non rémunérée – qu’au sujet des groupes exerçant ces activités, ou encore des savoirs concernant l’activité ou sa formation (Bourdoncle, 2000). Pour ma part, je me concentrerai sur la professionnalisation des sujets, c'est-à-dire que j'essaierai de répondre à la question : qu’est-ce que cela fait de devenir « professionnel·le » ou d’avoir à se conduire de manière « professionnelle » ? Même si j’adopte cette focale sur la dimension subjective, il est important de souligner que cette notion de professionnalisation en vogue accompagne des changements dans le monde du travail, avec le passage à une logique des compétences individualisant les professionnels tout en les appelant à mobiliser davantage leurs ressources subjectives (Wittorski, 2008, p. 13). La professionnalisation serait un processus se situant à l’intersection entre le sujet et le social puisque le sujet se professionnalise dans un certain contexte social et politique ; j’aurais ainsi tendance à définir la professionnalisation principalement comme un processus de subjectivation pour les professionnel·le·s et futur·e·s professionnel·le·s, processus dont il ne faut pas oublier qu'il est pris aussi dans l'objectif collectif de reconnaissance de leur profession.
Show more

16 Read more

Mise en forme de polymères de coordination microporeux dans les canaux de membranes d'alumine

Mise en forme de polymères de coordination microporeux dans les canaux de membranes d'alumine

45 Figure 1.29. Dispositif permettant la formation des capsules de HKUST-1. 231 Les nanocristaux du PCP sont formés à l’interphase entre la solution d’acétate de cuivre (dans H 2 O) et celle de de H 3 -BTC (dans l’octan-1-ol). Dans cette méthode de synthèse, les réactifs entrant dans la composition du PCP sont placés dans un mélange de solvant adéquat, puis la solution formée pulvérisée sous forme de gouttelettes dans une chambre chauffée par un flux gazeux (Figure 1.30-a1). L’augmentation de la température conjuguée à l’évaporation du solvant à la surface des gouttelettes conduit à la formation du PCP à ce niveau. Les murs de la capsule s’épaississent grâce à la diffusion des réactifs du centre de la gouttelette vers ses parois (Figure 1.30-a2). L’étape de séchage permet enfin d’évacuer le solvant contenu dans la capsule (Figure 1.30-a3) pour former une architecture creuse (Figure 1.30-a4). Comme dans les travaux de De Vos, les superstructures creuses sont constituées de nanoparticules du PCP d’origine : elles peuvent être détruites par traitement ultrason, et les nanoparticules de PCP sont récupérées a posteriori.
Show more

274 Read more

Intégration de la phase de mise en forme dans le dimensionnement de flasques de sièges automobile

Intégration de la phase de mise en forme dans le dimensionnement de flasques de sièges automobile

Dans un contexte industriel, il est choisi d’utiliser le logiciel Forge ® pour la simulation de la mise en forme, puis d’utiliser le logiciel LS-Dyna ® pour la simulation de la tenue mécanique au cours de la vie en service des pièces semi-découpées. Ces choix impliquent d’une part, que les deux logiciels disposent du même modèle de comportement et d’autre part, que les champs décrivant l’état de la matière à la fin de la simulation de la mise en forme soient utilisés comme données d’entrée pour le calcul de structure. Les spécificités des logiciels sont exposées à travers la présentation des équations de la mécanique. Dans Forge ® la méthode des éléments finis mixtes est utilisée. Le domaine géométrique est discrétisé en tétraèdres. Dans LS-Dyna ® la méthode des éléments finis standard est utilisée. La formulation des éléments choisis conduit à une discrétisation de la géométrie en hexaèdres. Dans le cas de ce dernier logiciel, le calcul du tenseur des contraintes ainsi que de la matrice tangente algorithmique est laissé au soin de l’utilisateur. La méthode de résolution du problème élastoplastique est donc détaillée. L’implémentation du critère de rupture est validée par la simulation d’un même essai de traction avec les différents logiciels.
Show more

244 Read more

Optimisation multi-objectifs à base de métamodèle pour les procédés de mise en forme

Optimisation multi-objectifs à base de métamodèle pour les procédés de mise en forme

Mohsen EJDAY Thèse de doctorat CEMEF-Mines ParisTech Page 126 CONCLUSION GENERALE L’objectif de ce travail de thèse était de développer un algorithme d’optimisation multi- objectifs qui permet la résolution de problèmes d’optimisation en mise en forme, mono- objectif et multi-objectifs, avec un coût de calcul raisonnable. Plusieurs aspects ont été abordés pendant cette étude. On a commencé par la présentation de l’optimisation multi- objectifs, d’algorithmes évolutionnaires, en particulier l’algorithme mono-objectif, SE-META et l’algorithme génétique multi-objectifs, NSGA-II et de trois métamodèles, la Méthodologie des Surfaces de Réponse, le Krigeage et les Fonctions à Base Radiales. Dans le premier chapitre, on a vu que la meilleure méthode (ou la plus répandue) pour la résolution d’un problème d’optimisation réel, généralement multi-objectifs, avec un coût de calcul réduit est l’utilisation d’un algorithme évolutionnaire multi-objectifs couplé à un métamodèle. Les métamodèles les plus connus et les plus utilisés sont la Méthodologie des Surfaces de Réponse, le Krigeage, les Moindres Carrés Mobiles et les Fonctions à Base Radiales. L’utilisation de chacun de ces métamodèles se heurte à des difficultés. Pour la Méthodologie des Surfaces de Réponse, le problème concerne l’ordre polynomial à utiliser. Pour la méthode des Moindres Carrés Mobiles, l’utilisation d’un rayon d’influence dans la définition des fonctions « fenêtres », de manière à éliminer l’influence des points éloignés, rend la détermination de ce rayon délicate dans les cas les plus généraux. L’inconvénient du krigeage est lié à la complexité du modèle (méthode coûteuse en terme de temps de calcul) et à la répartition de points maîtres (si les points maîtres sont proches, la matrice de corrélation peut devenir singulière). Enfin, la précision de la méthode des Fonctions à Base Radiales est inconnue et elle est liée au choix de la fonction radiale.
Show more

137 Read more

La mise en forme des poudres d'aciers

La mise en forme des poudres d'aciers

En se basant sur les excellents résulta,ts du forgeage des échantillons AH frittés et de la compression directe à chaud des poudres AH, l'étude de martelage à chaud, à l'aide d'une machi[r]

201 Read more

2011 — Développement de la technologie de laminage à tiède pour la mise en forme d'alliage à mémoire de forme Ti-Ni

2011 — Développement de la technologie de laminage à tiède pour la mise en forme d'alliage à mémoire de forme Ti-Ni

moins sujets à cette dégradation alors que les spécimens laminés à tiède présentent des déformations plastiques non récupérables plus importantes. Toujours en Figure 4.2, le comportement le plus frappant est l’amplitude de l’effet mémoire de forme double sens ε TW exhibé par les échantillons laminés à tiède. Cette valeur passe en effet de moins de 0,5% pour e=1.2(CR) à 4% pour la route 6. Pour expliquer ce phénomène, deux mécanismes peuvent être considérés. Premièrement, il est certain que l’écrouissage modéré du matériau laminé à tiède favorise le développement de la sous-structure de dislocations responsable de l’effet mémoire de forme double sens par rapport à la mise en forme à froid. Également, il a été mentionné précédemment que la formation de la texture pouvait favoriser l’apparition du TWSME (Homma, Uemura et Nakazawa, 2008). Ce comportement pourrait donc constituer un premier indice sur la présence d’une forte texture de laminage au sein des échantillons laminés à tiède.
Show more

132 Read more

Methode multigrilles parallèle pour les simulations 3D de mise en forme de matériaux

Methode multigrilles parallèle pour les simulations 3D de mise en forme de matériaux

3.4 Conclusion Dans ce chapitre, nous avons présenté les éléments de la méthode multigrille hybride dé- veloppée pour résoudre les systèmes linéaires issus des problèmes de mise en forme. Cette méthode est compatible avec le calcul parallèle : construction des niveaux de maillages gros- siers, construction des matrices de Galerkin, résolution grille grossière et lisseur. L’utilisation des multigrilles en tant que préconditionneur d’un solveur résidu conjugué apparaît comme mieux adaptée pour les problèmes visés. De nombreux tests nous ont permis de déterminer les meilleurs paramètres de ce préconditionneur multigrille. Ainsi, nous avons retenu l’uti- lisation d’un lisseur Richardson préconditionné par ILU0 avec une seule itération de pré et post lissage. La grille grossière doit avoir une taille aussi proche que possible de 500 nœuds. Ce critère de nombre de nœuds l’emporte sur celui de la qualité du maillage produit sans pour autant l’exclure. Pour une méthode à 3 grilles, les facteurs de déraffinement entre les différents niveaux doivent être homogènes.
Show more

126 Read more

Les adaptations de mise en forme des supports pédagogiques destinées aux élèves dyslexiques

Les adaptations de mise en forme des supports pédagogiques destinées aux élèves dyslexiques

Cette tendance change avec l’expérience mais ces adaptations restent épisodiques. Or, dans un contexte d’école inclusive, il est maintenant primordial de remettre en question sa manière d’enseigner et l’adapter aux besoins de chacun constamment. Ces adaptations pédagogiques sont-elles si difficiles à mettre en œuvre ? Supposent-elles un bouleversement des habitudes de travail ? Quels moyens sont les plus faciles à mettre en œuvre ? Ces questions étant très larges, j’ai décidé de me focaliser principalement sur les effets de la modification de la mise en forme des supports pédagogiques, sur l’apprentissage des élèves dyslexiques. Ces modifications sont-elles longues ? Permettent-elles une amélioration visible de l’apprentissage ?
Show more

76 Read more

Utilisations de la tomographie à rayons X pour l'étude de la mise en forme des poudres

Utilisations de la tomographie à rayons X pour l'étude de la mise en forme des poudres

Contact : serris@emse.fr La tomographie est une technique non destructive permettant de caractériser l’évolution des grains et l’empilement granulaire lors d’un procédé de mise en forme comme la compression. L’évolution des densités, porosités ainsi que les volumes poreux peut se faire en 2D et en 3D.

2 Read more

Influence de la vitesse de mise en forme et du cycle de chauffe sur le thixoforgeage des aciers

Influence de la vitesse de mise en forme et du cycle de chauffe sur le thixoforgeage des aciers

Mots clefs : Mise en forme ; Matériaux à haut point de fusion ; Echanges thermiques. 1 Introduction Le thixoforgeage est un procédé de mise en forme à l’état semi-solide exploitant l’évolution de la viscosité du matériau en fonction de la vitesse de déformation appliquée et du temps [1]. Pour les aciers, matériau à haut point de fusion, le thixoforgeage permet d’obtenir un compromis entre les procédés de fonderie et de forge. Les travaux précédents, développés à l’ENSAM de Metz, ont concerné la modélisation du comportement des aciers à l’état semi-solide par une approche micro- macro originale [2-5] et les effets thermiques sur le comportement lors de la mise en forme des aciers [6, 7].
Show more

7 Read more

Show all 7574 documents...