Processus de co-Développement

Top PDF Processus de co-Développement:

Fonction et enjeux des dispositifs de co-explicitation dans le processus de développement identitaire des formateurs d’enseignants.

Fonction et enjeux des dispositifs de co-explicitation dans le processus de développement identitaire des formateurs d’enseignants.

échanges ont été enregistrés et retranscrits intégralement. L’ensemble du groupe a pris connaissance de ces retranscriptions avant d’engager le travail de co-analyse. La méthodologie choisie pour notre étude, s’est appuyée sur l’interprétation de données langagières et sur le principe que tout locuteur construit, dans l’activité de mise en mots, des structures organisées autour de quelques arguments clés. Ces énoncés, intégrant représentations et valeurs en lien avec les pratiques professionnelles, fondent en partie la cohérence identitaire. L'analyse a exigé un découpage du texte en unités ou fragments de discours isolables, puis l’inventaire et la coordination d’éléments séparés, superposés ou entremêlés. Un détour s’est avéré nécessaire pour comprendre le sens de ce qui est dit et analyser les oppositions, les relations les plus structurantes (Demazière & Dubar,1997).
En savoir plus

10 En savoir plus

Le processus de co-rumination entre amis chez les jeunes victimes de harcèlement par les pairs : impact sur le développement des symptômes dépressifs à l’adolescence

Le processus de co-rumination entre amis chez les jeunes victimes de harcèlement par les pairs : impact sur le développement des symptômes dépressifs à l’adolescence

manifestent des niveaux élevés de symptômes dépressifs susceptibles d’affecter leur fonctionnement social ou académique (Marcotte, 1995; Petersen, et al., 1993). Alors que les garçons et les filles rapportent un taux relativement semblable de symptômes dépressifs à l’enfance, on observe l’émergence d’une différenciation sexuelle au début de l’adolescence. Comparativement aux garçons, les filles rapportent alors jusqu’à deux fois plus de symptômes dépressifs à l’adolescence (Ge, Lorenz, Conger, Elder, & Simons, 1994; Marcotte, 2000) et cette différence se maintient jusqu’à l’âge adulte (Hyde, Mezulis, & Abramson, 2008; Nolen-Hoeksema, 1987). La plus grande vulnérabilité des filles au début de l’adolescence s’explique en partie par le fait qu’elles sont plus susceptibles que les garçons d’être exposées simultanément au stress associé au déclenchement du processus de maturation pubertaire et à la transition scolaire primaire-secondaire (Marcotte, 2000; Marcotte, et al., 2002; Nolen-Hoeksema & Girgus, 1994; Simmons, Burgeson, Carlton-Ford, & Blyth, 1987). De plus, les filles présentent certains autres facteurs de vulnérabilité. Elles semblent notamment plus affectées que les garçons par les difficultés interpersonnelles auxquelles elles sont confrontées au sein de leur groupe de pairs (Prinstein, Borelli, Cheah, Simon, & Aikins, 2005). Enfin, lorsqu’elles sont confrontées à des situations stressantes, elles s’avèrent plus passives et moins enclines à adopter des stratégies de résolution de problèmes (Burwell & Shirk, 2007; Nolen-Hoeksema, 1991).
En savoir plus

58 En savoir plus

Les processus de co-innovation - Caractérisation, Evaluation et Management : le cas de l'industrie automobile

Les processus de co-innovation - Caractérisation, Evaluation et Management : le cas de l'industrie automobile

Page 7 Parallèlement, de nouvelles formes relationnelles émergent : co-exploration, co-conception en avance de phase… Dans ce contexte, là où les processus de co-développement visent à optimiser la performance qualité-coût-délai des programmes de développement de nouveaux produits, les processus de co-innovation visent à définir des innovations porteuses de valeur, les intégrer et les développer au sein d‟un premier produit, et les déployer sur une large gamme de produits. Ces processus sont aujourd‟hui au centre des attentions des chercheurs en gestion et des entreprises à l‟initiative de cette recherche : le constructeur Easycar, et l‟équipementier Easysupply. Ces entreprises expérimentent aujourd‟hui de nouveaux dispositifs internes et contractuels afin de relever ce défi. Comment caractériser ces processus émergents ? Comment les évaluer ? Quels sont les facteurs critiques à mettre sous contrôle pour les gérer ? Pour instruire ces questions, nous définissons d‟abord un référentiel pour l‟analyse empirique d‟un processus de co-innovation : périmètre d‟analyse d‟un cas, dimensions de management à observer sur ce périmètre, variables d‟analyse de la performance. La collecte des données sur sept cas s‟appuie sur une méthodologie originale qui associe plusieurs démarches complémentaires : une comparaison de cas français et japonais ; des analyses de cas a posteriori, une recherche intervention sur des cas actuels ; et un accès symétrique constructeur et fournisseur.
En savoir plus

485 En savoir plus

Processus d'Intégration des Fournisseurs dans le Développement de Systèmes de Produits-Services

Processus d'Intégration des Fournisseurs dans le Développement de Systèmes de Produits-Services

En plus des études de cas, des personnes d’autres entreprises de divers secteurs industriels ont été rencontrées afin d’aborder avec elles leur manière d’adresser la problématique du co-développement. L’idée était d’établir si d’autres entreprises étaient confrontées à cette problématique et comment elles y répondaient. Pour cela nous avions créé un guide d’entretien qui reprenaient les principaux concepts de littérature autour du développement de systèmes produits-services, mais aussi ceux relatifs à l’intégration des fournisseurs dans les processus de développement. Les entretiens ont été dans la plupart des cas réalisés en face à face avec une durée comprise entre 1h30 et 2h. Nous sommes ainsi allé à la rencontre d’entreprises des télécoms, des équipements portuaires, ou bien du militaire. Des directeurs achats, responsables de projet, ou encore acheteurs ont été questionnés. Ainsi, la première version descriptive du processus a été mise à l’épreuve auprès des responsables des processus de Schneider Electric et des équipes projet. A chaque remarque les personnes questionnées ont proposé des voies d’amélioration. Par exemple, certains termes d’entrées et sorties n’étaient pas conformes au vocabulaire de l’entreprise, ou bien certaines entrées ou sorties étaient mal positionnées (ceci par rapport aux processus de créations d’offres actuels). C’est ainsi que nous avons amélioré la première version du processus. La revue effectuée auprès de ces multiples acteurs nous a amené à apporter des modifications sur cette première version du processus, mais nous a aussi apporté des pistes d’amélioration pour la seconde version du processus de co- développement. Par exemple, les personnes questionnées ont sollicité notre attention sur des points critiques du processus à développer en priorité. Cela concernait par exemple l’activité de contractualisation, dans laquelle il nous a été demandé de donner plus de détails sur son contenu. Nous avons ainsi récolté une liste d’approfondissements nécessaires répondant aux besoins des équipes projet, ceux-ci étant à intégrer dans la version 2 du processus.
En savoir plus

314 En savoir plus

Co-conception de l’outil didactique #Lecturedoc et développement professionnel

Co-conception de l’outil didactique #Lecturedoc et développement professionnel

19 | 85 sa réponse ». C’est ici que peut intervenir le biais d’autoévaluation. En effet, selon Maillard (2015), le biais d’autoévaluation (cf. partie 1 § 2.2.4.) apparaît dès lors qu’il existe une différence entre l’estimation que l’apprenant fait de sa performance et la performance elle-même. Cette différence peut être positive (l’apprenant se surévalue), ou négative (l’apprenant se sous-évalue), et son amplitude peut être plus ou moins grande. De fait, pour Safourcade et Alava (2009), l’autoévaluation de l’enseignant est fortement liée à son regard évaluatif, ses représentations, voire ses croyances. Les auteures évoquent Albert Bandura (2002) et sa théorie socio cognitive qui « accorde un rôle central aux processus cognitifs, vicariants, autorégulateurs et autoréflexifs dans l’adaptation et le changement humain ». Laurent Cosnefroy (2010), quant à lui, caractérise le concept et les recherches menées sur l’apprentissage autorégulé. À la croisée de la métacognition et de la motivation, ces recherches se donnent pour ob- jectif d’expliquer comment l’apprenant réussit à se mettre au travail, à faire preuve de persévérance et à atteindre les buts fixés en contrôlant lui-même ses processus d’ap- prentissage et sa motivation. L’auteur présente notamment le modèle de Zimmerman : l’approche sociocognitive qui fait référence à la théorie sociocognitive de Bandura. Quatre concepts, l’agentivité, le sentiment d’efficacité personnelle, l’auto-observation et l’autorécompense constituent le noyau dur de ce modèle. L’être humain agit de fa- çon proactive en anticipant sur les résultats possibles de ses actions, et pas seulement de façon réactive en réponse à des feedbacks comme dans un modèle cybernétique dont la théorie sociocognitive souhaite se démarquer (Bandura, 2008). Le modèle de Zimmerman insistera donc sur deux facettes indissociables de l’autorégulation : une autorégulation proactive créatrice de buts et de plans d’action, et une autorégulation réactive destinée à dépasser les obstacles empêchant l’atteinte du but. Être acteur, créer des intentions et les mener à leur terme requiert de disposer de croyances qui poussent à agir, c’est le rôle du sentiment d’efficacité personnelle.
En savoir plus

85 En savoir plus

L'acceptabilité sociale de l'hydrogène et son processus de co-construction, un enjeu pour la transition énergétique dans les territoires

L'acceptabilité sociale de l'hydrogène et son processus de co-construction, un enjeu pour la transition énergétique dans les territoires

50 principal lié à l’hydrogène est celui de l’incendie ou de l’explosion, surtout en milieu confiné, alors qu’il se diffuse rapidement et sans risque dans l’air, en milieu aéré. D’après le Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire (2009), il est préférable, pour une sécurité optimale, de privilégier l’utilisation de l’hydrogène dans des systèmes en milieu non confiné et non encombré, de préférence en extérieur, avec une bonne ventilation. En effet, le Ministère indique que 70 % des accidents impliquant de l’hydrogène ont une origine organisationnelle ou humaine, parfois associée à une défaillance matérielle (manque de vérification préalable, interventions mal menées, défaillances techniques suite à une opération, etc.), la plupart ayant lieu sur un site industriel lors d’interventions pour la maintenance ou par défaut de maîtrise de procédé (emballements de réactions, mauvaise gestion de déchets qui réagissent, etc.). Au total ce sont plus de deux cents accidents liés à l’hydrogène qui ont été répertoriés dans le monde ces trente dernières années, avec vingt-cinq cas mortels, dont cinq en France. Les activités concernées par ces accidents sont avant tout le raffinage, la pétrochimie, l’industrie chimique et la métallurgie. Pour la mise en place d’un dispositif performant de gestion de la sécurité d’un site utilisant de l’hydrogène, le Ministère recommande des procédures d’exploitation, de maintenance et d’intervention adaptées, comprises et appliquées par les opérateurs. Cela doit être accompagné d’une maintenance préventive des équipements, d’une détection rapide des anomalies, d’une formation solide des opérateurs et du développement d’une culture élevée du risque dans l’établissement, compte tenu du fait qu’en présence d’hydrogène, le risque d’inflammation est permanent.
En savoir plus

297 En savoir plus

Analyse d’un processus de co-construction dans un projet collectif

Analyse d’un processus de co-construction dans un projet collectif

II-1. La problématique aux objectifs de la recherche II-1-1. La problématique de la recherche La gestion de projet est une discipline des sciences de la gestion qui connaît une vogue sans précédent depuis les deux dernières décennies parce que les organisations misent sur la réalisation des projets pour faire face aux contraintes (Corriveau & Larose, 2007) et améliorer leurs positions compétitives (Garel et al., 2004). Ainsi, disposer d’une connaissance complète à gérer toutes les questions pour le développement d’une firme, l’émergence et l’exécution d’un nouveau projet, n’est plus chose possible. La collaboration entre les groupes hétérogènes est devenue une nécessité pour faire aboutir un projet. (Son & Rojas, 2011). Les projets de recherche conjoints avec d’autres industries et partenaires académiques ne cessent de se multiplier (Levine et Prietula cités par Perkmann et al., 2013) dans un environnement où les concepts clés, les processus qui devraient orienter les choix et prises de décisions pour un partenariat, une action collective, un projet collectif voire une co- construction ne sont pas bien définis.
En savoir plus

162 En savoir plus

Co-conception des processus d'usinage et des configurations cinématiques d'un système de production reconfigurable

Co-conception des processus d'usinage et des configurations cinématiques d'un système de production reconfigurable

Cette technologie reconfigurable nécessite une partie “matérielle” et “logicielle” modulaire. C’est-à-dire des machines outil modulaires (cinématique modifiable), et une architecture ouverte du système de commande. Depuis plus de 15 ans, des travaux de recherche en matière de démarche de conception de système de production reconfigurable ont été effectués. Olivier Garro en 1992 sous la direction du Pr. Patrick Martin au sien du Centre de Recherche en Automatique de Nancy – (CRAN) dans sa thèse a travaillé sur les aspects opérationnels des machines modulaires ayant des architectures parallèles. En Allemange, le project « METEOR 2010 – Multi Technology Based Reconfigurable Machine Tool 2010 », travaille sur le développement et la standardisation des composants intervenant dans les machines outil reconfigurables. Notre étude bibliographique conclu qu’il y a un besoin d’une méthodologie de conception particulièrement orientée vers RMS. Cette méthodologie doit traiter les besoins fonctionnels comme entrées et générer les solutions architecturales comme sorties.
En savoir plus

223 En savoir plus

Co-construction des processus d’innovation : une étude exploratoire des réseaux d’innovation en agriculture numérique

Co-construction des processus d’innovation : une étude exploratoire des réseaux d’innovation en agriculture numérique

• Les personnes interrogées font partie des organisations impliquées dans des activités de développement des connaissances ou des projets d'innovation • Recherche documentaire • Rapports d'activité des acteurs de l'innovation, documents sur la politique et la stratégie d'innovation, sites web des entreprises innovantes et autres acteurs, articles scientifiques traitant de l'innovation en agriculture numérique.

17 En savoir plus

Co-enseignement et développement professionnel des enseignants en agroéquipements de l'enseignement agricole

Co-enseignement et développement professionnel des enseignants en agroéquipements de l'enseignement agricole

rester indifférente. 2.2. Les sciences et techniques des agroéquipements dans la formation professionnelle agricole C’est dans ce contexte que la discipline scolaire STAEQ s’est développée dans l’enseignement agricole dans la lignée de l’enseignement de la technologie qui « privilégie alors les investigations d’objets ou de systèmes techniques d’un double point de vue scientifique et technique tout en spécifiant les connaissances et les compétences d’ordre technologique compte tenu des tensions antérieures entre initiation scientifique et initiation technologique » (Lebeaume, 2011). Enseignement spécifique et relativement novateur même si « la technologie ne sera jamais qu’un mauvais enseignement de la physique » (Deforge, 1970 cité par Lebeaume, 2011). La forme instituée des apprentissages des techniques agricoles telle qu’on la connait aujourd’hui est un phénomène relativement récent comparé à l’apparition de l’agriculture vieille de plus de 10000 ans. Du bâton à fouir à la charrue jusqu’à sa remise en question (Goulet et Vinck, 2012) un long processus de genèse instrumentale (Rabardel, 1995) ou conceptuelle (Rabardel et Pastré, 2005) s’est accompli, incorporant dans les instruments agraires des savoirs de nature hétérogène (doxique, scientifique, mixte, etc.). La transmission des savoirs en agriculture s’effectuait, jusque là, de manière locale (Darré, 1996) et trans-générationnelle. Elle résultait souvent d’apprentissages incidents : monstration des anciens aux novices, apprentissages de connaissances pragmatiques sur le tas, tutorat. La première forme d’enseignement technologique destinée aux futurs agriculteurs est apparue dans les programmes de l’école primaire rurale au même titre que les « leçons de choses ». Mais on ne commence à parler véritablement d’enseignement agricole professionnel qu’entre les deux guerres avec les instituteurs postscolaires itinérants, chargés d’effectuer des cours aux jeunes ruraux en dehors des heures de classes et sur plusieurs cantons.
En savoir plus

311 En savoir plus

De la forme à l'œuvre: Développement de l'humour des enfants en situation de co-création

De la forme à l'œuvre: Développement de l'humour des enfants en situation de co-création

Laboratoire Psychologie du Développement et Processus de Socialisation - Université Toulouse 2 –Le Mirail Toulouse, 30 et 31 mai 2013 Ce pa tage d’id e a pou vis e d’e fi e p ovisoi e e t so o te u afi d’e opti ise so e plo atio . Nous d fi isso s «l’e p essio pou o-créer », modélisée par nos patterns grâce aux uat e a a t isti ues de la « otatio pou pe se » A ke a , . P e i e e t, il s’agit d’u a te de design ui et e fo e s ioti ue u e id e, ou s ie d’id es à t ave s la uelle les enfants rendent leur pensée tangible par essais successifs. Deuxièmement, ce processus est itératif, les idées peuvent suivre une mise en exécution directe et sommaire ou bien être discutées et odifi es ave des alle et etou s e t e la g atio d’id es et leu ise e e utio à dive ses reprises jusqu ’à o te tio de l’e p essio d si e. T oisi e e t, ’est u a te so ial, d’u e pa t dans le sens où la co-création est commune, ne serait- e ue da s sa ise e e utio et u’elle est destinée à être communiquée, ainsi que du fait que les enfants produ ise t u e œuv e o igi ale e ayant recours à des conventions et ressources symboliques issues de leur communauté d’appa te a e. E fi , ’est u a te de dista iatio . En exprimant leur pensée, les enfants la rendent accessible et manipulable au sein du trio ; en discutant de leurs idées les enfants prennent du recul pour optimiser et réguler leur création. Afin de définir la forme de l'interaction et ses pe ussio s su le fo at de l’œuv e, au cours de l'analyse nous distinguons plus particulièrement les patterns t oig a t d’u e ise e e utio di e te de l’id e pa le g oupe d’avec ceux où la co- construction est discutée au sein du groupe ava t d’ t e performée.
En savoir plus

8 En savoir plus

Le développement agricole comme processus politique et transnational : le cas d'un projet de développement Canada - Sénégal

Le développement agricole comme processus politique et transnational : le cas d'un projet de développement Canada - Sénégal

The author and co-authors if applicable retain copyright ownership and moral rights in this document. Neither the whole thesis or dissertation, nor substantial extracts from it, may be printed or otherwise reproduced without the author’s permission.

130 En savoir plus

Wikipédia : de la co-rédaction au co-développement de la communauté

Wikipédia : de la co-rédaction au co-développement de la communauté

Des interactions sociales valorisées pour une coopération décentralisée efficace ? Dans ces deux études, l’efficacité de la collaboration ne repose pas tant sur les caractéristiques techniques du wiki, que sur l’émulation des énergies créatives individuelles dans un espace où les interactions sociales sont valorisées. Christian Wagner (WAGNER, 2006) fonde son analyse sur la notion de bazaar style empruntée aux travaux d’Eric Raymond sur les communautés de logiciels libres, pour étudier le processus de création de connaissances au sein de Wikipédia. Opposée au cathedral style qui privilégie une approche centralisée, le bazaar style combine les caractéristiques suivantes : un artéfact simple et approprié ; des volontaires compétents et motivés ; un processus de développement léger, transparent et visible ; une gouvernance légère mais efficace, basée sur un continuum d’échanges qui place la conversation au cœur de la production / acquisition de connaissances.
En savoir plus

10 En savoir plus

Wikipédia : de la co-rédaction au co-développement de la communauté

Wikipédia : de la co-rédaction au co-développement de la communauté

Joseph Reagle (REAGLE, 2005) opère un rapprochement entre le processus de résolution de conflits dans Wikipédia et les concepts issus du management et de la prise de décision collective. Ce processus fait appel à différentes stratégies de négociation : concession, rivalité, résolution de problèmes et effacement. Si cette étape informelle échoue, le débat nécessite une médiation, voire un arbitrage. Cependant le conflit doit être considéré dans son interdépendance avec le consensus. Autrement dit, la coopération résulte d’une nécessaire fécondation entre accord et désaccord. La poursuite explicite d’un objectif commun, associée à un état d’esprit marqué par la civilité et la politesse, garantit cette fécondation et fait écho à la notion de communion utilisée par Howard Rheingold pour décrire les communautés virtuelles.
En savoir plus

11 En savoir plus

Démarche de co-conception citoyenne dans les processus d’innovation par les usages : le cas du projet Ecofamilies

Démarche de co-conception citoyenne dans les processus d’innovation par les usages : le cas du projet Ecofamilies

4.2. L’expérience collaborative au sein d’un projet en mode Living Lab Dans cette expérience de co-construction, les points de vue exprimés par les participants varient en fonction des conditions d’existence (les revenus plus ou moins confortables de la famille, le fait de vivre seul ou de voyager pour des raisons professionnelles et donc de laisser son habitation libre plusieurs semaines d’affilées), le type d’habitation (maison individuelle ou appartement), des modes de vie, ou en fonction des clivages de genre, d’âge, ou de statut social (celui de femme/homme, de manager/employé, de technicien ou ingénieur/retraité ou femme au foyer, ou encore d’étudiant, etc.). Mais les clivages de statut socioprofessionnel, de sexe, de génération sont rapidement dépassés vers la prise en considération de points de vue différents, en fonction des histoires, des préoccupations, des aspirations des uns et des autres. Ce dispositif collaboratif permet aussi de mobiliser des expériences de vie, sociales et
En savoir plus

20 En savoir plus

L'effectivité des normes du développement durable dans le processus d'intégration en Afrique

L'effectivité des normes du développement durable dans le processus d'intégration en Afrique

. Cette nouvelle vision du développement suscita les réticences des pays du Sud à prendre part à ladite Conférence. Car, comme le souligne Kristin Bartenstein, les pays du Sud craignaient que cette Conférence ne soit qu’un prétexte pour les « pays riches » de compromettre les efforts des pays du Sud en vue de réduire l’écart économique qui les sépare, à travers un discours fondé sur une « nouvelle éthique environnementale » à la faveur du rapport du Club de Rome. Kristin Bartenstein précise que le Rapport Founex, et un certain nombre de résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies parvinrent à convaincre les pays du Sud de l’utilité d’assister à la Conférence de Stockholm, et à dissiper leurs craintes fondées sur le fait que leur présence à ladite Conférence servirait à cautionner le dessein des pays industrialisés de renvoyer aux calendes grecques le développement économique des pays du Sud, sous prétexte que les activités de développement de ces derniers menacent la viabilité de l’environnement mondial qu’il faut à tout prix préserver. Selon Christophe Rymarski, les pays du Sud ont « vite dû rendre les armes et se tourner vers une diplomatie verte afin d’accéder aux crédits internationaux ». Christophe Rymarski, « Du développement au développement durable », Sciences Humaines n o 222 (janvier 2011) 18 à la p 19. La Conférence de Stockholm dont l’objet était, rappelons-le, la sensibilisation de la communauté internationale à la cause de l’environnement a abouti à la création du programme des Nations unies pour l’environnement, ainsi qu’à la reconnaissance de vingt-six principes pour la protection de l’environnement humain. Selon Patrick Daillier, Mathias Forteau et Alain Pellet, ces principes laissent entrevoir de manière implicite la notion de développement durable dans les principes 1, 2, 5, 8 et 13. Daillier, Forteau et Pellet, supra note 87 à la p 1451. Le troisième évènement majeur qui a marqué la deuxième décennie pour le développement a été la tentative d’instauration du nouvel ordre économique international à travers l’adoption d’une déclaration y relative. Mahiou, « Du droit économique», supra note 316 aux pp 524, 526; Leben, « Droit international des investissements », supra note 316 aux pp 47- 48; Stratégie internationale du développement pour la deuxième décennie
En savoir plus

582 En savoir plus

Exploration du processus de développement du leadership authentique en contexte de formation

Exploration du processus de développement du leadership authentique en contexte de formation

À ce jom, il semble que seulement deux études empiriques aient étudié la capacité des évènements déclenchems à favoriser le développement du LA (Puente, Crous et[r]

158 En savoir plus

Bossales et créoles : développement du capitalisme et processus de racisation en Haïti

Bossales et créoles : développement du capitalisme et processus de racisation en Haïti

Plus encore, notre opérationnalisation du Monde atlantique comme un ordre géopolitique d'accumulation du capital ainsi comme formation raciale, il nous est nécessair[r]

322 En savoir plus

Le développement personnel comme processus de formation des enseignants de langue(s)

Le développement personnel comme processus de formation des enseignants de langue(s)

1. La construction d’une identité professionnelle enseignante La formation initiale des enseignants de langue est une condition préalable à la profession de la pratique enseignante. Elle sert à sensibiliser le candidat-enseignant aux aspects complexes propres aux situations d’enseignement, aux processus d’apprentissage, ainsi qu’aux pratiques les plus à même de faciliter cet apprentissage. Les candidats-enseignants doivent, par ailleurs, avoir l’occasion de découvrir des savoir-faire techniques leur permettant d’intégrer des gestes pédagogiques fondamentaux, de se familiariser avec des méthodologies d’enseignement. Si la formation initiale peut être une question de quelques années, le développement d’une identité professionnelle d’enseignant (Cachet, 2009 : 135) – comprise comme la capacité à donner du sens, de manière critique, à sa propre pratique – suppose un processus plus long, au cours duquel les compétences et les notions fondamentales seront mises à l’épreuve de situations de pratique située et, de ce fait, confrontées, interrogées et reconstruites, éventuellement dans le cadre de formations continues ultérieures.
En savoir plus

14 En savoir plus

Démarche de co-conception citoyenne dans les processus d’innovation par les usages : le cas du projet Ecofamilies

Démarche de co-conception citoyenne dans les processus d’innovation par les usages : le cas du projet Ecofamilies

Il s’agit encore de requalifier une certaine idéologie de la construction collective de connaissance, en évaluant la production de savoirs, l’acquisition de savoir-faire et la mobilisation de compétences. Il faut aussi s’interroger sur leur caractère formalisé ou stabilisé, formel ou informel et sur la qualité de ces savoirs ou compétences engagés dans un processus de co-constrution. Les usagers citoyens participant au projet Ecofamilies, citoyens lambda, n’accueillent parmi eux ni Lead-Users (Von Hippel, 1986) ou expert, ni développeur-amateur ; ils ne possèdent pas les compétences techniques des designers ou des ingénieurs. Nous pouvons nous interroger, avec Josiane Jouët (2000) sur l’apport des usagers dans la co-construction d’une solution technologique adaptée à leurs usages, et qu’il nous a fallu déterminer en amont, afin de dépasser la dichotomie entre besoins et usages fantasmés et besoins et usages réels. Le design participatif, la co-conception se découvrent ainsi non essentiellement attachés aux savoirs et savoir-faire technologiques, mais plus intimement aux compétences informelles et collaboratives que peuvent développer des individus en situation de co-création. Ce qui signifie aussi, paradoxalement, que leur créativité a dû et doit être encadrée, accompagnée dans un dispositif de recherche contextualisé, adapté à la situation de co-conception envisagée.
En savoir plus

17 En savoir plus

Show all 10000 documents...