Pression de Sélection

Top PDF Pression de Sélection:

Amélioration de microalgues à vocation énergétique par pression de sélection continue

Amélioration de microalgues à vocation énergétique par pression de sélection continue

Partant de ce constat, le projet ANR Facteur 4 a vu le jour. Il vise à améliorer la productivité en lipides de souches de microalgues, à minima d’un facteur 4 sans recourir aux technologies OGM. Ce projet regroupe trois laboratoires. Le Laboratoire de Physiologie et de Biotechnologie des Algues, (PBA ; IFREMER Nantes), a développé un protocole de ‘mutation-sélection’. Le principe consiste à créer de la diversité génétique par mutagénèse (UV, chimique), puis à sélectionner et isoler les individus d’intérêt pour la production de lipides avec un outil clef, la cytomètrie en flux. Il permet, à l’échelle de la cellule, d’analyser et d’isoler les individus les plus riches en huile. Le second laboratoire impliqué dans ce projet et dans lequel j’ai réalisé ma thèse, est la Laboratoire d’Océanographie de Villefranche sur mer (LOV ; UPMC-CNRS). La sélection dirigée a été l’implication majeure de ce laboratoire dans ce projet. Il a fallu, dans un premier temps, développer un réacteur de culture dédié, robuste et automatisé: le sélectiostat. Ces nouveaux systèmes ont permis d’exercer une pression de sélection sur une culture continuellement renouvelée, pour faire émerger un nouveau génotype, plus productif. Enfin, le troisième laboratoire impliqué dans ce projet est l’équipe projet BIOCORE (INRIA, Sophia-Antipolis). Ce laboratoire s’est concentré sur le développement, la calibration et la validation de modèles physiologiques de productivité en lipides en fonction des conditions environnementales pour tester, ‘in silico’, les protocoles de sélection avant de mettre en place ces expériences, très longues. L’INRIA a également conduit un important travail de modélisation théorique de l’évolution des microalgues 1 , permettant ainsi de prédire le devenir de mutants dans une population soumise à une pression de sélection. Ces modèles ont été mis en regard des expériences réalisées au Laboratoire d’Océanographie de Villefranche sur mer.
En savoir plus

277 En savoir plus

Étude sur la pression de sélection alimentaire chez la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Étude sur la pression de sélection alimentaire chez la tordeuse des bourgeons de l’épinette

lesquels permettent de favoriser la survie et la reproduction des individus (Southwood 1988, Nylin et Gotthard 1998). Certains caractères influencent davantage l’adaptation des insectes dans des situations précises, telles que le climat, la disponibilité de la ressource alimentaire et la présence des prédateurs. Ainsi, les stratégies dépendent d’une situation et d’une population données. (Stearns 1976). Par exemple, le changement climatique affecte alors significativement la phénologie du chêne pédonculé (Quercus robur L.). Cette essence présente une désynchronisation phénologique (une période de décalage) qui affecte considérablement la disponibilité de la ressource alimentaire pour le lépidoptère Operophtera brumata L. (Geometrydae). Ainsi, l’insecte adopte une stratégie qui consiste à décaler son temps de développent pour ajuster sa phénologie à celle de l’hôte (Visser et Holleman 2001). Pour comprendre les voies évolutives des insectes, il est important d’identifier les situations où les insectes répondent à une condition environnementale et sa relation avec son hôte (Jermy 1984). La nutrition est profondément impliquée dans les processus adaptatifs des insectes (Slansky et Feeny 1977). En effet, tous les processus de développement, de reproduction et de comportement dépendent directement des ressources nutritives (Reznick et al. 2000) et le compromis qu’il y a entre la croissance et la reproduction (Roff 2000). Dans un environnement donné, la sélection naturelle favorise les meilleures stratégies ou phénotypes par rapport aux autres alternatives. Ainsi, face aux contraintes d'ordre physiologique et écologique, les stratégies sélectionnées seront celles qui présentent la valeur d’adaptation la plus élevée (Southwood 1988), c’est-à-dire, celles qui permettront aux individus d’atteindre le stade adulte et se reproduire. Ensuite, ces individus transmettront leur bagage génétique aux prochaines générations.
En savoir plus

136 En savoir plus

Microévolution et adaptation à une pression de sélection anthropique chez Xanthomonas citri pv. citri, une bactérie pathogène des agrumes : dynamique du compartiment plasmidique

Microévolution et adaptation à une pression de sélection anthropique chez Xanthomonas citri pv. citri, une bactérie pathogène des agrumes : dynamique du compartiment plasmidique

Ainsi, certains gènes sont encodés dans tous les génomes des bactéries d’un niveau taxonomique donné (et forment le génome de base) alors que d’autres ne sont encodés que chez une frac[r]

276 En savoir plus

Épistémologie du mécanisme et sélection naturelle

Épistémologie du mécanisme et sélection naturelle

D'autre part, il serait simpliste de penser qu'un individu biologique n'est impliqué qu'à une pression de sélection à la fois. Il y a une quantité potentiellement infinie de pressions; une interprétation mécaniste offre simplement une contrainte permettant de lier clairement chaque adaptation aux entités, activités et organisation pertinentes. Comment alors être certain qu'une pression autre ne serait pas simultanément opposée à celle sous observation (Haug 2007, 449)? Woodward admet sans problème que certaines manipulations ne sont pas impossibles mais ne constitueront pas des interventions. Par exemple, appliquer une force trop grande à un ressort de telle sorte qu’il ne se conforme plus à loi de Hooke (Woodward 2003, 68) ne constituerait plus une intervention puisqu’en dehors du domaine d’invariance des variables qui sont impliquées par la relation. C’est aussi ce qu’affirme Cartwright en démontrant qu’il ne serait pas possible de manipuler la chambre du carburateur sans affecter plusieurs relations causales. Cependant, cette critique revient à exiger une modularité ontologique, dont l’existence soit indépendante de nos capacités d’interventions. Or, la modularité peut également être comprise en un sens strictement épistémique.
En savoir plus

117 En savoir plus

Une reconstruction historique du concept de pression atmosphérique

Une reconstruction historique du concept de pression atmosphérique

L’horror vacui comme cause de l’élévation de l’eau dans les pompes aspirantes La création du concept de pression et plus spécifiquement celui de pression atmosphérique est indissociable de l’histoire des pompes aspirantes et de la genèse de l’idée de vide. En effet, l’hypothèse de la pression atmosphérique dans son acception restrictive de « poids de l’air » nait au milieu du 17 e siècle de la tentative de résoudre un problème qui, jusqu’alors pouvait être considéré comme technique : celui de la limite d’élévation de l’eau par l’utilisation des pompes aspirantes 3 . Les premières pompes aspirantes dont on ait une trace claire sont décrites par Héron d’Alexandrie (1 e siècle après J.C.) dans Les Pneumatiques 4 . Il s’agit de pompes à incendie qui fonctionnent de la façon suivante : un bras de levier  entretient un mouvement de va-et-vient de deux pistons  et  à l’intérieur de deux cylindres  et  . A chaque élévation de l’un des pistons, une soupape  s’ouvre, laissant monter l’eau à l’intérieur du cylindre dans lequel il se trouve. Simultanément, l’autre piston d’abaisse, la soupape situé à la base du cylindre contenant ce piston se ferme, l’eau est éjectée par l’ouverture  (Figure 1).
En savoir plus

11 En savoir plus

Comment je mesure la pression artérielle au cabinet

Comment je mesure la pression artérielle au cabinet

Parmi les causes d’erreur les plus clas- siques de la méthode auscultatoire, on note : le brassard non adapté, la manchette placée trop lâchement sur le bras ou sur un bras avec repli des vêtements en amont faisant garrot, le gon- flage trop lent ou à une pression trop basse et le dégonflage trop rapide avec oubli du possible trou auscultatoire (ceci va sous-estimer la PAS), l’arrêt du dégonflage entre les deux pressions pour regonfler ensuite, la liberté des tuyaux entravée, le manque de concentration du méde- cin, sa mauvaise acuité auditive, surtout dans une ambiance trop bruyante, voire encore le patient parlant pendant la mesure (tableau IV).
En savoir plus

7 En savoir plus

Les moyens de pression des syndiqués du "secteur public".

Les moyens de pression des syndiqués du "secteur public".

D'un autre côté, c'était leur première négociation et ils devaient, en quelque sorte, prouver leur détermination (d'échapper à des conditions de travail pitoyables)[r]

275 En savoir plus

Fréquence fondamentale et pression intra-orale

Fréquence fondamentale et pression intra-orale

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

38 En savoir plus

La gestion des dangers dans un monde sous pression

La gestion des dangers dans un monde sous pression

Le processus proposé pour conscientiser les élus pourrait être repris au sein de l'organisation puisque le but de la gestion proactive n'est pas de faire de chaque membre un expert en[r]

167 En savoir plus

Imprégnation du bois assistée par des ondes de pression

Imprégnation du bois assistée par des ondes de pression

l'hélium et le tube à choc a un diamètre interne de 50 mm. Dans ces conditions, le traitement par onde de choc augmente la rétention du CCA dans le bambou par rapport au traitement sous-pression et à une trempe à chaud du bambou dans une solution de CCA froide. De plus, le temps requis pour imprégner le bambou est de seulement 10 minutes, contrairement aux traitements de références susmentionnés qui nécessitent 3 heures. Finalement, l'absorption des échantillons de bambou soumis à une seule onde de choc est similaire à celle obtenue avec les traitements classiques, ne permettant pas en général une pénétration en profondeur du biocide. Ils ont avancé l'hypothèse que la première onde de choc vient briser la couche externe du bambou, en accroissant la perméabilité. Cependant, des études plus poussées de- vront être réalisées pour mieux comprendre comment l'onde de choc influence le traitement
En savoir plus

198 En savoir plus

Censure invisible et pression de conformité médiatique

Censure invisible et pression de conformité médiatique

CENSurE iNviSiBLE Et PrESSioN dE CoNFormité médiAtiquE Parler de censure dans les dé- mocraties libérales, où la liberté de la presse est garantie par la loi, peut paraître inutilement pa- radoxal. Bien mal informé pour- tant celui qui tiendrait que les faits de censure appartiennent au passé le plus obscurantiste. Tous les textes affirmant la liber- té de presse et de publication prévoient en même temps la possibilité de réprimer ses abus. La censure, au sens classique du terme, est donc bien res- tée en puissance jusqu’à nous, même si son lieu et ses moda- lités se sont déplacés, tenant bien plus souvent d’une action possible après publication que d’un contrôle préalable.
En savoir plus

1 En savoir plus

Le concept de pression temporelle ultime et sa mesure

Le concept de pression temporelle ultime et sa mesure

LA PRESSION TEMPORELLE ULTIME : FONDEMENTS THEORIQUES ET CONCEPTUALISATION Le rapport au temps restant à vivre et le rapport à la mort chez les individus âgés ont été étudiés, par le biais du vieillissement, en psychanalyse et psychologie clinique, avant de faire leur apparition en marketing. Ces disciplines sources mettent en avant des événements génériques qui jalonnent le vieillissement, notamment la retraite, aboutissant à une prise de conscience accrue du rapprochement de la mort. (1) La psychologie différentielle, centrée sur les différences inter-individuelles et leur mesure (Huteau, 2006), permet d’étudier la diversité des mécanismes de défense permettant de faire face à cette diminution du temps restant à vivre liée au vieillissement. (2) Si la littérature met l’accent sur les aspects cognitifs du rapport au temps restant à vivre, l’existence de mécanismes de défense amène à penser que le rapprochement de la mort ne laisse pas les retraités indifférents émotionnellement. D’où l’intérêt de s’intéresser aux réactions affectives associées à la prise de conscience de ce rapprochement. (3) Le retraité, tiraillé entre regrets liés au temps perdu, peur de manquer de temps avant de mourir et envie de profiter du temps qui lui reste, semble ainsi expérimenter une véritable pression liée au temps restant à vivre : la pression temporelle ultime.
En savoir plus

44 En savoir plus

Intérêt de la sélection génomique dans les programmes de sélection porcins : cas d'une lignée mâle de grande taille

Intérêt de la sélection génomique dans les programmes de sélection porcins : cas d'une lignée mâle de grande taille

3.3 / Partages des ressources Cette mise en commun de ressources ne se limitera vraisemblablement pas aux seules petites populations. En effet, compte tenu du nombre élevé de popu- lations porcines sélectionnées (par exemple, en France, 5 grandes races, une dizaine de variétés de ces races et une quinzaine de lignées composites), de la variété des truies parentales et des types de porcs charcutiers produits, des capacités de phénotypage limitées pour certains caractères (efficacité alimentai- re) et des sommes à engager, il semble peu probable de pouvoir constituer et entretenir des populations de référence spécifiques pour un grand nombre de populations sélectionnées ou de croise- ments pratiqués. Une mise en commun des phénotypes et génotypes de popula- tions génétiquement proches détenues par plusieurs Organisations de Sélection semble donc nécessaire, permettant d’augmenter la puissance des dispositifs tout en limitant les coûts engagés par chaque partenaire. Des collaborations internationales sont également envi- sageables, à l’image du projet Euro- genomics destiné à mettre en commun les phénotypes et génotypes de 16 000 taureaux Holstein de 6 pays européens (Lund et al 2010). En pratique, un tel partage des ressources suppose cepen- dant une homogénéité des phénotypes mis en commun par les partenaires potentiels, ce qui était le cas chez les bovins laitiers de par l’existence de l’évaluation génétique internationale INTERBULL. Celle-ci n’a malheureu- sement pas son équivalent actuellement chez le Porc, espèce dans laquelle un effort préalable serait donc nécessaire.
En savoir plus

137 En savoir plus

L'Hélium Solide Métastable en Sous-Pression

L'Hélium Solide Métastable en Sous-Pression

Dans la discussion de son modèle de nucléation de la phase liquide, Maris précise qu’à l’approche de la pression spinodale qui vaut environ −10 bar, des incertitudes liées à la chute de l’approximation de paroi mince apparaissent. Toutefois, pour des pressions de 21.5 bar, ce genre de considérations peut être écarté. Il imagine également plusieurs mécanismes susceptibles d’abais- ser l’énergie élastique δW nécessaire pour former une bulle liquide. L’un d’eux est que si l’énergie des lacunes est suffisamment abaissée, les lacunes créées pourraient migrer vers le nucléus pour réduire l’énergie élastique de déformation du solide. Dans un autre mécanisme, la réduction de δW vien- drait de la possibilité qu’aurait le solide de se déformer plastiquement durant l’expansion de la bulle de liquide. Dans ces deux cas, une des conséquences de la diminution de δW serait un abaissement de l’énergie de barrière, qui permettrait à la nucléation de se produire à des seuils de pression plus élevés. Une autre possibilité imaginée, est une nucléation avec un palier par la phase bcc de l’hélium solide. Cependant, l’allure dans le diagramme de phase de la limite de stabilité que nous observons, tend à écarter cette possibilité.
En savoir plus

136 En savoir plus

Assurance dépendance, effets de sélection et antisélection

Assurance dépendance, effets de sélection et antisélection

risque. Le fait d‟intégrer une variable d‟aversion au risque indépendante permet aussi dans une certaine mesure de purger les effets des autres variables de l‟effet propre à l‟aversion. D‟après les résultats de l‟estimation de ce modèle (présentés dans le tableau 1 en annexes), l‟aversion au risque semble donc exercer une forte influence sur la probabilité de s‟assurer (Tableau 1) ce qui confirme les résultats de Finkelstein et McGarry (2006). En effet un individu qui souscrit une assurance prévoyance a, toutes choses égales par ailleurs, 9,54 fois plus de chances de s‟assurer contre la dépendance, qu‟un individu qui ne souscrit pas une telle assurance. L‟assurance dépendance est donc marquée par un fort effet de sélection qui concerne l‟aversion au risque. Cet effet de sélection ne gêne pas le fonctionnement du marché tant qu‟il n‟est pas corrélé à des niveaux de risque qui diffèrent de la moyenne ;
En savoir plus

35 En savoir plus

Approches bio-inspirées pour la sélection d'attributs

Approches bio-inspirées pour la sélection d'attributs

Ce chapitre présente une partie de nos contributions dans le cadre de la sélection d’attributs. L’objectif final de notre travail, dans ce cadre, est de proposer une approche de sélection basée sur une hybridation de deux méthodes bio-inspirées. Avant d’envisager l’hybridation, nous avons commencé par la proposition d’approches classiques et bio-inspirées non hybrides que nous avons appliquées, en premier lieu, au filtrage de spams. Ce chapitre présente une synthèse des méthodes et travaux existants sur la sélection bio-inspirée d’attributs avec notre proposition de deux approches bio- inspirées non hybrides de type wrapper (voir section 2.4.1), en plus d’une approche classique de sélection basée sur l’ordonnancement des attributs (feature ranking) qui intègre l’approche filtre avec wrapper (voir section 2.4.1). Dans les trois approches proposées, l’évaluation des sous ensembles sélectionnés est effectuée avec un classifieur de type naïve bayes.
En savoir plus

165 En savoir plus

Changements de phase du gallium à la pression atmosphérique

Changements de phase du gallium à la pression atmosphérique

tillon étudié conditionnant fortement la nature de la phase solide qui apparaît, nous montrerons sous quelle forme cristallise le gallium liquide maintenu en surfusion. Les variétés cristallines métastables seront identifiées aux formes stables à haute pression et à celles qui proviennent de la

12 En savoir plus

Ventilation mécanique et pression d'air dans les maisons

Ventilation mécanique et pression d'air dans les maisons

Figure 1. Débits et pressions d'air sans ventilation mécanique, avec cheminée et avec système de ventilation mécanique. Lorsque la maison était équipée d'un système équilibré assurant un débit d'air de 0,5 ra/h (figure 1b), le débit de ventilation atteignait environ 0,7 ra/h. En fait, le système était déséquilibré; à l'entrée, l'air froid extérieur se dilatait de sorte que le débit d'alimentation dépassait de 5 L/s le débit d'extraction. La pression de l'air à l'intérieur augmentait donc légèrement, entraînant une baisse du débit d'infiltration et une hausse du débit d'exfiltration d'air.
En savoir plus

6 En savoir plus

Un canal ionique qui protège la peau de la pression

Un canal ionique qui protège la peau de la pression

ASIC3 détecte l’acidose provoquée par une pression prolongée Pour étudier le rôle d’ASIC3 dans la protection de la peau contre la sur- venue d’escarres, nous avons étudié l’incidence et la sévérité de lésions ischémiques chez des souris ASIC3 +/+ et ASIC3 -/- après l’application prolon- gée de pressions plus fortes que celles qui sont utilisées pour créer une PIV (11 kPa pendant 4 heures).

3 En savoir plus

Capushe : package de sélection de modèle

Capushe : package de sélection de modèle

La sélection de modèle est un paradigme général incluant de nombreux problèmes de statis- tiques. L’une des approches les plus populaires est la minimisation d’un critère pénalisé. Birgé et Massart [2] ont proposé une méthode de calibration où les pénalités sont connues à un fac- teur multiplicatif près : l’heuristique de pente. Des travaux théoriques valident cette méthode heuristique dans certaines situations et plusieurs articles montrent un comportement promet- teur dans des cas pratiques.

3 En savoir plus

Show all 1068 documents...