Prévention des troubles émotionnels

Top PDF Prévention des troubles émotionnels:

Développement de tutoriels sur la prévention, le repérage et l'orientation des troubles causés par l'alcoolisation fœtale

Développement de tutoriels sur la prévention, le repérage et l'orientation des troubles causés par l'alcoolisation fœtale

•   Chez le petit enfant Nous avons retenu comme signes d’alerte devant faire penser à une EPA des troubles cognitifs tels que des troubles des apprentissages en arithmétique, une mauvaise mémoire à court terme, un retard de développement, en particulier du langage et de la motricité fine. Comme chez le nouveau-né, on retrouve une perturbation du sommeil, de la régulation, de l’orientation et de l’habituation. On peut également observer à cet âge des troubles sociaux et émotionnels tels qu’une attitude démesurément amicale, bavarde, vive, une irritabilité avec accès de colère ou des difficultés avec les transitions ainsi qu’un possible attachement insécurisé ou des symptômes de dépression. Enfin, les troubles moteurs retenus sont une hyperactivité avec hypersensibilité possible au toucher ou à la surstimulation, ainsi que des troubles visuomoteurs (65–67). A noter qu’il n’y a pas de critère diagnostique concernant l’enfant d’âge préscolaire dans le rapport de l’Académie Nationale de Médecine Française.
En savoir plus

132 En savoir plus

Identification précoce des troubles émotionnels et comportementaux chez les enfants en âge scolaire (6 à 12 ans): prototype d'un outil de dépistage destiné aux enseignants

Identification précoce des troubles émotionnels et comportementaux chez les enfants en âge scolaire (6 à 12 ans): prototype d'un outil de dépistage destiné aux enseignants

8 1. I NTRODUCTION Il est révolu le temps où l’enfance était envisagée comme une période heureuse et insou- ciante. Depuis une quarantaine d’années, les troubles psychiques infanto-juvéniles suscitent un grand intérêt scientifique en raison de leurs atteintes sur la santé mentale et leurs réper- cussions sur le développement des enfants et des adolescents. Compte tenu d’une préva- lence élevée, conjuguée à une absence de service pour une grande partie de cette popula- tion, les troubles mentaux dans l’enfance et l’adolescence sont actuellement considérés comme un problème majeur en santé publique dans de nombreux pays industrialisés (Abella et Manzano, 2006 ; Breton et Valla, 2001). Les troubles mentaux rencontrés dans l’enfance trouvent leur origine dans une grande variété de facteurs génétiques, interpersonnels, so- ciaux (Perring, 2006), familiaux et environnementaux (Cummings, Davies et Campbell, 2000). A l’instar de certains syndromes ou maladies génétiques et héréditaires (p. ex., syn- drome de Down ou de Rett, maladie de Gilles de la Tourette), la genèse des troubles émo- tionnels et comportementaux est à chercher dans l’interaction des facteurs de risque et de protection. Lorsque l’enfant ne parvient plus à mobiliser les ressources requises pour sur- monter le stress dû aux aléas de la vie et aux tracas quotidiens, il encourt le risque de déve- lopper des troubles émotionnels et comportementaux. Si ces troubles ont été ignorés durant de nombreuses années, aujourd’hui, leurs conséquences délétères, leur comorbidité élevée, leur retentissement sur le fonctionnement psychosocial, individuel et familial sont mieux con- nus (Purper-Ouakil et Bailly, 2002). Leurs effets négatifs ont une incidence sur les perfor- mances scolaires, la socialisation et la construction identitaire. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 2005) recommande la mise à disposition dès le plus jeune âge de mesures de prévention et de soutien adaptées à la population infanto-juvénile souffrant de troubles men- taux. Une prise en charge précoce a pour but d’éviter la chronicisation des difficultés inhé- rentes aux troubles connues pour réduire les perspectives d’avenir.
En savoir plus

237 En savoir plus

Troubles mentaux : dépistage et prévention chez l'enfant et l'adolescent

Troubles mentaux : dépistage et prévention chez l'enfant et l'adolescent

Données épidémiologiques enquêtes menées dans la population générale avec le même questionnaire, les parents français, comparés aux parents américains, trouvent plus de problèmes chez leurs enfants, notamment de nature émotionnelle, et évaluent leurs enfants comme étant moins compétents socialement (Stanger et coll., 1993). Les enquêtes épidémiologiques ont aussi montré l’intérêt de séparer les trou­ bles en fonction de leur âge d’apparition. Par exemple, les troubles qui sur- viennent de novo à l’adolescence ont une association généralement plus faible avec les variables familiales que ceux survenant dans l’enfance (Rutter et coll., 1976). Le suivi longitudinal des cas identifiés dans les enquêtes a aussi permis de documenter l’histoire naturelle des troubles montrant un taux important de rémission pour certains troubles émotionnels, une stabilité du type de troubles qui persistent au fil du développement, et le maintien élevé des troubles de la conduite et du comportement (Rutter, 1989). Les travaux épidémiologiques plus récents ont fait appel à des techniques d’échantillonnage et des méthodes d’analyse des données plus complexes (Dunn et coll., 1999). De nombreux instruments d’évaluation ont été développés au cours des vingt dernières années, qu’il s’agisse de questionnaires, d’entretiens diagnostiques ou des moyens de mesure des facteurs de risque (événements de vie, relations intra­ familiales ou avec les pairs, attributs psychologiques...) (Shaffer et coll., 2000). L’accent a aussi été mis sur la fréquence de la comorbidité entre différents troubles psychiatriques et la nécessité de mieux élucider ce phénomène (Achenbach, 1991 ; Caron et Rutter, 1991 ; Nottelman et Jensen, 1995 ; Angold et coll., 1999), sur l’importance de développer des études sur des tranches d’âge particulières (adolescence, âge préscolaire) et sur l’importance d’examiner simultanément
En savoir plus

915 En savoir plus

Évaluation et prise en charge des troubles émotionnels par le biais des nouvelles technologies

Évaluation et prise en charge des troubles émotionnels par le biais des nouvelles technologies

90 Enfin, nous souhaitions comparer l’effet de cette immersion sensori-virtuelle avec une technique de musicothérapie réceptive validée qui avait déjà démontré ces effets sur les troubles émotionnels (Guétin et al., 2009). Et, bien que nos résultats n’aient pas mis en évidence de différences significatives entre l’effet de ces deux types d’interventions, il a été intéressant de constater que l’immersion sensori-virtuelle a permis à la fois une réduction de la réponse électrodermale et une amélioration du ressenti émotionnel positif et des fluences sémantiques alors que la musicothérapie a permis uniquement une amélioration du ressenti émotionnel exprimé par les patients. Notre constat quant à l’absence d’effet de la musicothérapie sur les capacités langagières est en désaccord avec une revue récente de la littérature (Magee et al., 2017) qui montrait une efficacité de cette technique sur les capacités de communication, répétition et dénomination. Néanmoins les fluences sémantiques n’avaient pas été testées et le nombre de patients inclus dans les expérimentations était plus important. Enfin les auteurs ont tout de même souligné que le niveau de preuves des différentes études quant à ces effets était faible étant donné les nombreux biais méthodologiques constatés. Les premiers résultats recueillis au niveau du traitement EEG supportent l’hypothèse d’une activation inconsciente des régions cérébrales impliquées dans la régulation des émotions et sont associés avec la mise en évidence d’une amélioration significative du ressenti émotionnel physiologique. Une telle prise en charge semble donc intéressante à la fois dans des pathologies présentant un excès de réactivité émotionnelle et dans des pathologies présentant un défaut de régulation des émotions. Cette immersion pourrait ainsi constituer un outil de prise en charge des troubles anxieux mais également de la dépression, que ce soit chez l’adulte ou l’enfant, pour laquelle il a été mis en évidence une baisse d’activité du cortex préfrontal (Davidson et Slagter, 2000). Aussi, si il a été mis en évidence que des troubles émotionnels chez l’enfant, tels que l’anxiété ou la dépression, peuvent entrainer un dysfonctionnement dans l’activité du cortex préfrontal, il apparait également qu’une dysconnexion entre le cortex préfrontal et l’amygdale peut être provoquée à la suite d’un traumatisme émotionnel vécu dans l’enfance (Thomason et al., 2015). Cette dysconnexion est représentative d’une rupture de l’équilibre fronto-limbique et donc de l’équilibre entre la composante physiologique et cognitive des émotions.
En savoir plus

199 En savoir plus

Prévention des troubles de la voix : état des lieux des comportements et des connaissances des chanteurs amateurs face à la voix

Prévention des troubles de la voix : état des lieux des comportements et des connaissances des chanteurs amateurs face à la voix

Notre objectif principal était de faire un état des lieux des habitudes de vie, de leur pratique du chant, ainsi que des connaissances des chanteurs amateurs autour de la voix. Nous avons vu qu’au total, 86,21 % des chanteurs étaient concernés par des habitudes de vie considérées comme des facteurs favorisants les troubles de la voix. Ces résultats signifient que la majorité des participants présentent des facteurs favorisants qui peuvent plus facilement mener à des troubles de la voix (Le huche, 2012 ; Mattei, Legou, Cardeau, Le Goff, Lagier & Giovanni, 2019). L’étude de Larroche (2016) montre des résultats similaires, avec au moins 80 % des sujets présentant des habitudes nocives. D’autres habitudes de vie comme la consommation de différentes substances ou boissons sont également considérées comme des facteurs favorisants : le café, l’alcool, le thé, le tabac. Les participants semblent avoir une très bonne hygiène de vie à ce niveau, puisqu’au quotidien, ils consomment une moyenne de 1.48 tasses de café, 0.31 verres d’alcool, 0.76 tasses de thé et 0.17 cigarettes par jour. De plus, aucun sujet n’a déclaré fumer du cannabis, et seul 3,45 % est exposé au tabagisme passif. Aucun participant ne dort moins de 4 heures par nuit, 44,82 % ont un sommeil de 4 à 7 heures, et 55,17 % dorment plus de 7 heures. On ne peut que s’interroger sur la fiabilité de ces résultats. En effet, les participants auraient pu vouloir se convaincre qu’ils avaient une bonne hygiène de vie en répondant à ce questionnaire, afin de donner une bonne image d’eux. Demonet (2012), dans son étude chez les étudiants chanteurs, note des consommation moyennes plus élevées que chez nos sujets : 2.4 tasses de café par jour, 3.1 verres d’alcool par semaine, 3.6 cigarettes par jour.
En savoir plus

53 En savoir plus

Traitement cérébral de sons émotionnels : une perspective électrophysiologique

Traitement cérébral de sons émotionnels : une perspective électrophysiologique

Nous avons choisi d'utiliser un protocole oddball à trois stimuli pour étudier les effets des trois valences (négative, positive et neutre) sur l'amplitude, la latence et la topographie des PÉs aux latences courtes, médianes et longues. Nous nous sommes appuyés principalement, mais non exclusivement, sur la littérature de PÉ affectifs visuels pour les hypothèses concernant les variations d'amplitude, de latence et de topographie en fonction de la valence. Pour les hypothèses concernant la topographie, nous nous sommes appuyés sur les littérature lésionnelles et d'imagerie concernant la latéralisation selon la valence et la prosodie émotionnelle. Les tests ont également été conduits sur les sons contrôles afin de pouvoir départager ce qui pourrait être attribuable aux effets acoustiques de base de ce qui devrait être redevable aux processus émotionnels. Aussi, afin de tester adéquatement la latéralisation de la prosodie sans effet confondant attribuable au traitement sémantique des sons (Fischler et al., 2006, Kissler et al., 2006, Belin et al., 2008) des sons prosodiques non-verbaux furent utilisés.
En savoir plus

97 En savoir plus

Confort et inconfort émotionnels dans la gestion de l'autonomie automobile

Confort et inconfort émotionnels dans la gestion de l'autonomie automobile

La gestion de l’autonomie s’effectue ici d’une manière raisonnée et plus sereine que dans le premier profil puisque, cette fois-ci, 22,2% d’entre eux se disent « assez inquiet » ou « tr[r]

9 En savoir plus

Influence des facteurs émotionnels sur la résistance au changement dans les organisations

Influence des facteurs émotionnels sur la résistance au changement dans les organisations

Réorienter les relations de pouvoir pour assurer leur cohérence avec la vision et les faire participer efficacement au processus de changement. Apporter une formation [r]

103 En savoir plus

Fondements énergétiques et émotionnels du développement de l'image corporelle

Fondements énergétiques et émotionnels du développement de l'image corporelle

Le vécu émot ion ne l est fond ame ntal dans le processus de développement de l'image du corps... Simep éditio ns..[r]

138 En savoir plus

Les Signaux Sociaux Émotionnels : Quel impact sur la recherche d'information ?

Les Signaux Sociaux Émotionnels : Quel impact sur la recherche d'information ?

Notre objectif est d’étudier l’impact de ces nouveaux signaux émotionnels (j’adore, haha, grrr, wouah et triste) sur la performances des Systèmes de RI qui les exploitent. Avant même d’é[r]

17 En savoir plus

État des lieux des pratiques de prévention des troubles musculosquelettiques dans le domaine de l’industrie agro-alimentaire en Bretagne

État des lieux des pratiques de prévention des troubles musculosquelettiques dans le domaine de l’industrie agro-alimentaire en Bretagne

Je me suis questionnée sur l’existence de mesures légales, de recommandations ou d’actions de prévention mises en place afin d’éviter l’apparition de ces troubles touchant les individus et les entreprises. Après des recherches documentaires, je me suis interrogée sur les moyens concrets mis en place dans les entreprises. Ceci plus particulièrement par rapport à la région dans laquelle je vis, la Bretagne, un territoire fortement touché par les TMS en comparaison de la moyenne nationale. J’ai ensuite choisi d’investiguer au sein d’un seul type d’entreprise pour obtenir un échantillon plus uniforme. Mon choix s’est porté sur les industries agro- alimentaires car c’est un secteur d’activité important en Bretagne. Ce sont également des entreprises sujettes aux TMS du fait de la pénibilité du travail pour les salariés de cette industrie.
En savoir plus

81 En savoir plus

Facteurs émotionnels et motivationnels dans les processus d'enseignement-apprentissage

Facteurs émotionnels et motivationnels dans les processus d'enseignement-apprentissage

Conclusion : climat scolaire et bien-être à l’école, nouvel objectif des politiques éducatives L’importance des facteurs émotionnels dans l’apprentissage à l’école montrée par la recherche est de plus en plus reconnue par les organismes internationaux qui visent l’évaluation de l’efficacité des politiques sociales et éducatives des pays développés. Les derniers rapports PISA de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique, (voir notamment les rapports de 2009 et de 2012), affichent clairement l’importance d’un bon climat scolaire comme étant une condition favorable aux apprentissages, et le rôle des facteurs émotionnels en tant que soutien des apprentissages est également souligné dans les rapports PISA 2015 qui visent à estimer les capacités « socio-émotionnelles » des élèves, composées des facteurs psychologiques et physiologiques. Le facteur de bien-être de l’élève est ainsi de plus en plus pris en compte comme étant un élément essentiel non seulement au développement des apprentissages individuels, mais également en tant que compétence socialement indispensable pour le parcours de vie de chaque élève, et pour la vie en communauté en général. En France, la nouvelle loi de refondation de l’École 2013 met au centre de sa préoccupation le bien-être de tous les acteurs (élèves, enseignants, parents, etc.), comme condition nécessaire pour la bonne réussite de tous.
En savoir plus

11 En savoir plus

Facteurs émotionnels, cognitifs et comportementaux dans la fibromyalgie

Facteurs émotionnels, cognitifs et comportementaux dans la fibromyalgie

Les anticonvulsivants de deuxième génération (Prégabaline, Gabapentine) ont montré une efficacité sur les douleurs, les troubles du sommeil et la qualité de vie [81], sans lien avec l’effet anxiolytique. Là encore, l’effet clinique reste modeste [81]. Le Tramadol peut être utilisé dans la fibromyalgie [83,84]. Il convient cependant de prendre en compte ses effets morphiniques, sérotoninergiques et noradrénergiques. Le Paracetamol et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ne sont pas recommandés, sauf en cas de pathologie périphérique associée [83,84]. Les opiacés forts et les corticoïdes sont déconseillés [83,84]. L’usage des cannabinoïdes a été évalué en douleur chronique mais reste controversé à ce jour [92].
En savoir plus

56 En savoir plus

Dépistage et prévention en soins primaires des troubles orthopédiques chez l'adolescent et l'adulte jeune : une revue de la littérature

Dépistage et prévention en soins primaires des troubles orthopédiques chez l'adolescent et l'adulte jeune : une revue de la littérature

Aux États-Unis, en 2011 l'association nationale des entraineurs a émis un programme de prévention des pathologies de surutilisation de l'enfant de 6 à 18ans. (125) Ce programme insiste sur la nécessite d’une approche globale et multidimensionnelle comprenant une surveillance améliorée des blessures, l’identification des facteurs de risque, un examen clinique de pré participation complet, la supervision et l’éducation de l’enfant, de son entourage mais également des entraineurs, la sensibilisation du personnels médical et une modification des pratiques sportives par des programmes d’entrainement améliorés avec une spécialisation différée. Cette approche préventive avait été préconisée antérieurement par plusieurs organisations sportives et de soins de santé renommées, notamment l'American College of Sports Medicine, l'Organisation mondiale de la santé, la Fédération internationale de la médecine sportive, l'Académie américaine de pédiatrie et le Comité international olympique.
En savoir plus

165 En savoir plus

Effet de l'EMDR sur les aspects émotionnels, cognitifs et corporels du TSPT

Effet de l'EMDR sur les aspects émotionnels, cognitifs et corporels du TSPT

3 – Article Scientifique 3.1 – Introduction Le TSPT est un trouble mental chez des individus qui ont été exposés à des évènements traumatiques. D’après le DSM-5, ceux-ci peuvent être variés : catastrophes naturelles, accidents, attaques terroristes, guerres ou agressions violentes (sexuelles ou non). Les événements traumatiques peuvent également être indirects : deuil brutal d’un proche ou en cas d’expositions répétées. D’après le DSM-5, le TSPT regroupe un ensemble de symptômes classés en 4 groupes : intrusions (souvenirs, rêves répétitifs, sentiments, réactions physiologiques et/ou dissociative), évitement persistant des stimuli liés à/aux l’événement(s) traumatique(s), altération des cognitions et de l’humeur et enfin une modification de la réactivité et/ou de l’état d’éveil (tels que l’hypervigilance ou les troubles du sommeil). Elle peut également être associés à des symptômes dissociatifs. Ces signes apparaissent après l’événement traumatique et durent au moins 1 mois (21).
En savoir plus

121 En savoir plus

Évaluation d'un programme d'ergothérapie participative pour la prévention de troubles musculosquelettiques auprès de travailleurs en usine : étude exploratoire

Évaluation d'un programme d'ergothérapie participative pour la prévention de troubles musculosquelettiques auprès de travailleurs en usine : étude exploratoire

modifications à apporter au poste de travail et dans votre environnement hors travail. En plus de la formation, deux périodes d'évallJation sont prévues. Durant ces période[r]

199 En savoir plus

Analyse et prévention des troubles du cycle reproductif chez les caprins en région semi-aride dans le nordeste brésilien

Analyse et prévention des troubles du cycle reproductif chez les caprins en région semi-aride dans le nordeste brésilien

nécessaires à la formulation de mesures de prévention de ces troubles. Il s’agit, en manipulant le cycle reproductif, de réaliser une meilleure adéquation entre l’offre alimentaire, très saisonnée, et la période de mises bas. Certaines mesures de conduite de la mise bas devraient entraîner une diminution importante de la mortalité des jeunes.

7 En savoir plus

Prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs et du dos (TMS-ms) chez le chirurgien-dentiste

Prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs et du dos (TMS-ms) chez le chirurgien-dentiste

Prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs et du dos (TMS-ms) chez le chirurgien-dentiste Résumé : Les troubles musculo-squelettiques représentent un véritable enjeu en santé au travail, aux conséquences économiques et sociales considérables. En effet ils sont reconnus comme étant la première cause de maladie professionnelle indemnisée en France et en Europe. On les retrouve dans tous les pays industrialisés. Ils concernent de nombreux secteurs professionnels, et leur prévalence est particulièrement forte au sein de la profession des chirurgiens-dentistes. Ce sont des pathologies d’hyper-sollicitation des structures musculo-squelettiques, pouvant mener à des lésions irréversibles et un handicap important obligeant certains dentistes à interrompre leur carrière. Le but de cette thèse est donc de sensibiliser le chirurgien-dentiste dès le début de sa pratique. Nous nous intéresserons donc aux causes et facteurs de risque des TMS, aux manifestations cliniques et surtout aux moyens de prévention. La description portera seulement sur les TMS des membres supérieurs et du dos car ceux des membres inférieurs restent proportionnellement plus rares. Des moyens de prévention simples et efficaces à mettre en œuvre sont à disposition du praticien mais souvent peu appliqués : que ce soit l’ergonomie posturale, des exercices d’étirement à effectuer au cabinet, des méthodes de gestion du stress, la pratique sportive ou une bonne hygiène de vie.
En savoir plus

101 En savoir plus

L’analyse de composants émotionnels dans des stratégies d’apprentissage

L’analyse de composants émotionnels dans des stratégies d’apprentissage

Pour la quatrième question nous utilisons une interface amicale pour le calcul du périmètre du triangle équilatéral. Cette interface offre à l’apprenant une émotion de désir et d’envie de travailler. Le tuteur alterne à cette étape les formes d’organisation centrées sur l’apprenant et d’étude individuelle avec des rythmes variés d’initiation, de développement et d’approfondir, et combine ces formes avec des éléments émotionnels spécifiques. Chaque apprenant peut, par exemple, essayer individuellement plusieurs exemples de calcul du périmètre du triangle équilatéral et peut apprendre à son rythme d’apprentissage dans un contexte émotionnel créé par l’application. On montre à l’apprenant des formules de calcul et en même temps des tâches mettant en application ces formules de calcul. Le tuteur demande à l’apprenant l’exécution alternative de tâches pratiques. L’apprenant peut ressentir de la joie parce que la formule de calcul est bien expliquée et parce qu’il a la possibilité d’implémenter plusieurs exemples de calcul. Les exercices peuvent être considérés comme exercices de délectation, de renforcement, de plaisir, ou de curiosité. Pour le processus de recherche d’information (voir section 6.3.4), le tuteur va entraîner l’apprenant vers l’étude en utilisant la condition d’exercice.
En savoir plus

155 En savoir plus

Étude épidémiologique et analyse de la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques chez les praticiens masseur-kinésithérapeute en Bretagne

Étude épidémiologique et analyse de la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques chez les praticiens masseur-kinésithérapeute en Bretagne

Selon l'OMS, les troubles musculo-squelettiques(TMS) également nommé « affection périarticulaire » ou « pathologie d’hyper-sollicitation » sont l’atteinte de l'appareil locomoteur, plus spécifiquement des tissusmous (tendons, muscles, cartilages, ligaments et nerfs). Le but de cette étude est d'établir un constat et de proposer des solutions afin de diminuer la prévalence des TMS dans le métier de MK. Les réponses seront traitées de façon totalement anonyme. Pour toutes autres informations vous pouvez me contacter à cette adresse: ********@gmail.com
En savoir plus

52 En savoir plus

Show all 2336 documents...