Personnes en situation de précarité

Top PDF Personnes en situation de précarité:

CAUSES DE RENONCEMENTS ET DE NON-RECOURS AUX SOINS PRIMAIRES DES PERSONNES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ

CAUSES DE RENONCEMENTS ET DE NON-RECOURS AUX SOINS PRIMAIRES DES PERSONNES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ

L’analyse centrée sur les patients dans la littérature montre des difficultés par rapport aux dispositifs, un lien qui se fait mal, une peur du « jugement » de la part des professionnels qui nous semble très préoccupante. Les causes identifiées par la patiente dans le cas étudié sont incroyablement riches. Nous avons pris le parti de ne pas mettre l’accent sur la nature de l’événement traumatique, même s’il est un facteur déclencheur des difficultés et de la précarisation de la patiente, mais de l’existence simplement d’un événement de vie fragilisateur. La littérature montre que la fragilité des situations de vie des personnes renonçant naît dans la plupart des cas d’évènements difficiles dans leurs parcours de vie, ou de changements dans leur situation personnelle (36). Les résultats de l’analyse de l’itinéraire montrent que, une des causes majeures de renoncement dans ce parcours, quel que soit la nature du traumatisme, est que la précarité chez cette patiente n’a pas été repérée par les professionnels, qui ne se sont pas sentis en mission de l’aider à agir. C’est le cas par exemple de son médecin traitant, qui en connaissance de ses difficultés financières et de son absence de couverture sociale, a un geste de nature altruiste mais ne pense pas à l’orienter vers des structures pouvant l’aider à recouvrir ses droits.
En savoir plus

163 En savoir plus

Prise en charge bucco-dentaire des personnes en situation de précarité sur le bassin rennais

Prise en charge bucco-dentaire des personnes en situation de précarité sur le bassin rennais

En 2009, la fondation Abbé Pierre estimait à plus de 3 millions le nombre de personnes sans logement ou mal-logées en France, auxquelles s'ajoutaient 6,5 millions de personnes en situation de réelle fragilité de logement, à court ou à moyen terme. La 22ème édition du rapport annuel sur l’état du mal-logement de la Fondation Abbe Pierre dessine le portrait d’une France fracturée par la crise du logement : 4 millions de personnes sont sans abri, mal logées ou sans logement personnel. Effort financier excessif, précarité énergétique, risque d’expulsion locative, copropriétés en difficulté, surpeuplement... au total, près de 15 millions de personnes sont touchées, a des degrés divers, par la crise du logement. L'enjeu principal est toujours de mobiliser l'offre nécessaire pour assurer le relogement, à la fois sous forme de logements sociaux et de logements privés ; mais le manque de fluidité du passage des dispositifs d'hébergement au logement autonome est régulièrement dénoncé. L'enquête « logement » réalisée en 2006 avait révélé qu'en métropole 2,5 millions de personnes ayant un logement personnel déclare en avoir été privé au moins une fois par le passé: 70 % avaient été hébergés par un tiers, 14 % dans un service d'hébergement, 11 % avait dormi dans un lieu non prévu pour l’habitation (82) .
En savoir plus

121 En savoir plus

La contraception chez les femmes en situation de précarité

La contraception chez les femmes en situation de précarité

Néanmoins, les CPEF répondent à de nombreux besoins et problématiques propres aux personnes en situation de précarité avec une prise en charge adaptée selon les différents cas. Tout d’abord, nous avons constaté qu’il y a chez ces personnes une véritable méconnaissance des méthodes contraceptives et notamment des droits qui sont liés à ce domaine. Beaucoup de femmes se considèrent comme prisonnières d’un choix imposé par la société, ne sont pas conscientes qu’il s’agit avant tout d’un choix personnel et adapté à son mode de vie. Les CPEF, en leur apportant les connaissances nécessaires sur ce sujet, participent à leur émancipation, et ce à travers une réappropriation de leur corps, sur différents domaines tels que ceux de la santé sexuelle et de la sexualité, de l’interruption volontaire de grossesse, de la prévention des infections sexuellement transmissibles et bien entendu de la contraception. En plus de délivrer ces connaissances, les CPEF délivrent également un soutien psychologique aux femmes en proie à divers troubles et difficultés tels que les situations de crise conjugale et/ou familiale, avec un accompagnement personnalisé tout au long de ces situations fragilisantes. Ce soutien psychologique se manifeste tout d’abord par une écoute attentive et compréhensive de ces femmes, suivi d’une importante prévention des risques liés à ces évènements. De fait, comme précédemment vu, de nombreuses femmes en situation de précarité souffrent de violence que ce soit à leur domicile, sur leur lieu de travail ou dans bien d’autres contextes encore. Les CPEF mettent alors en place un soutien qui a pour but de ne pas laisser ces femmes tomber dans situations de dérives ou d’emprise mentale et ce en leur accordant au plus possible la parole et en instaurant une certaine confiance qui passe à travers le respect de leur intimité. (21)
En savoir plus

97 En savoir plus

[Recension d'écrit] Éducation à l’environnement vers des publics en situation de précarité économique et sociale.

[Recension d'écrit] Éducation à l’environnement vers des publics en situation de précarité économique et sociale.

234 ÉDUCATION RELATIVE À L’ENVIRONNEMENT, Vol. 12, 2014-2015 souvent une grande défiance. D’ailleurs, plusieurs exemples présentés dans ce document posent la question de la participation – dans le sens de « prendre sa part à » – des personnes défavorisées si l’on veut que le projet entrepris ait du sens pour celle-ci. Construire le projet à partir de ce public et avec celui- ci, perçu comme acteur, serait un moyen de reconnaitre et de valoriser les personnes en situation de précarité économique et sociale.

3 En savoir plus

Patients en situation de précarité et accès aux soins dentaires sous anesthésie générale : approche qualitative

Patients en situation de précarité et accès aux soins dentaires sous anesthésie générale : approche qualitative

Par ailleurs, les patients rencontrent des difficultés pour entrer dans le système de soins (accès primaire aux soins) puis pour rester dans le système de soin (accès secondaire). L’accès primaire aux soins est conditionné par les difficultés à assumer le coût des soins dentaires. D’autre part, l’inégalité de répartition de l’offre de soins sur le territoire est également un facteur de renoncement aux soins (11). De plus, certains praticiens rendent impossible l’accès aux soins aux plus démunis (16, 17, 30). L’accès secondaire aux soins est déterminé par les expériences que vivent les patients au sein des cabinets dentaires (8). Les personnes en situation de précarité consultent le plus souvent en urgence, dans un contexte où douleur et anxiété compliquent la prise en charge (29). Dans ces conditions, la relation de confiance entre patient et praticien peine à se développer. De plus, si le patient revient après la consultation en urgence, la quantité de soins nécessaires à réaliser peut le décourager étant donné les difficultés financières et organisationnelles imposées par la précarité. Ainsi, l’offre de soins conventionnelle actuelle ne permet pas de répondre aux besoins bucco-dentaires et sociaux de ces patients.
En savoir plus

32 En savoir plus

Renoncements aux soins de premier recours des personnes en situation de précarité à La Réunion, quels leviers ?

Renoncements aux soins de premier recours des personnes en situation de précarité à La Réunion, quels leviers ?

Dans un premier temps, le score a été construit à l’aide de 42 questions socioéconomiques administrées dans un échantillon de 7 208 personnes. Une analyse factorielle des correspondances a fait ressortir un axe factoriel majeur, le long duquel s’ordonnaient des caractéristiques allant de l’aisance sociale à la situation la plus défavorisée. Cet axe a été interprété comme le reflet du gradient social lié à la précarité, la position d’une personne sur cet axe constituant un indicateur quantitatif de son degré de précarité. Puis un sous ensemble de 11 indicateurs binaires a été sélectionné par une régression multiple expliquant 90,7 % de la variance du facteur « précarité ». Les coefficients de régression ont permis de déterminer les « poids » de chaque question, donnant la règle de calcul du score au niveau individuel, variant de 0 (absence de précarité) à 100 (précarité maximum).
En savoir plus

158 En savoir plus

La santé mentale des mères et des enfants en situation de grande précarité en île de France

La santé mentale des mères et des enfants en situation de grande précarité en île de France

A ces déterminants, s’ajoute le contexte migratoire qui peut être source d’évènements souvent difficiles et d’angoisses. Pour Nathan, toute migration est d’ailleurs traumatique [68]. Les causes du départ du pays d’origine (difficultés économiques voire misère, guerre, climat politique, catastrophe naturelles, etc), le parcours migratoire souvent complexe, mais aussi les conditions de vie et les difficultés d’insertion à l’arrivée dans le pays hôte peuvent être vécues comme des traumatismes. En effet, les mères sont souvent hantées par des pertes (d’enfants laissés au pays d’origine, d’un emploi, d’une reconnaissance sociale, d’un réseau social, familial et amical) et vivent avec la honte de leur situation que peu de gens – dont les professionnels de santé – comprennent [69]. Elles peuvent s’isoler, culpabiliser d’être parties et ne pas parvenir à s’ancrer dans le pays d’arrivée où elles peuvent être victimes de discriminations. Il ne faut pas oublier non plus, que ces femmes ont souvent aussi été victimes de violences dans leur pays d’origine, leur parcours migratoire ou à leur arrivée en France. Ces difficultés peuvent entrainer des troubles de la santé mentale comme la dépression ou l’état de stress post-traumatique qui s’ajoutent à des conditions de vie défavorables. Ces troubles de la santé mentale, peuvent à leur tour entrainer une exclusion sociale, pouvant aggraver la précarité sociale et administrative déjà existante. Ces différents facteurs constituent des obstacles importants au diagnostic et à une prise en charge adaptée de ces pathologies.
En savoir plus

221 En savoir plus

TRAUMATISME PSYCHIQUE ET ENVIRONNEMENT DÉFAILLANT CHEZ LES INDIVIDUS EN SITUATION DE PRÉCARITÉ SOCIALE

TRAUMATISME PSYCHIQUE ET ENVIRONNEMENT DÉFAILLANT CHEZ LES INDIVIDUS EN SITUATION DE PRÉCARITÉ SOCIALE

Comme le propose Houseman (1986, 2012), la situation paradoxale ne fait sens qu’à partir du moment où l’individu lui en donne. C’est le principe des rites initiatiques, dont, en réalité, le novice n’a rien à apprendre que le sens qu’il va donner à cette expérience de non-sens. L’expérience de la précarité, quand elle s’exprime dans la rue, peut se comprendre de différentes manières, mais, toujours, dans la logique de survie qui est la leur. Ces différents niveaux de compréhension ne peuvent se synthétiser entre eux, selon la règle proposée par la méthode complémentariste. Ils expriment tous un point de vue, qui ne s’oppose pas aux autres, mais les complète : ces différents niveaux se traduiront par une compréhension de ce que vivent les sujets d’un point de vue intra-psychique, intersubjectif et social.
En savoir plus

38 En savoir plus

L'hospitalisation psychiatrique des personnes en situation de grande précarité

L'hospitalisation psychiatrique des personnes en situation de grande précarité

Conclusion : la construction du sens de l’hospitalisation « Tout le monde se le demande à un moment donné : pourquoi ils sont là » (Jules, Infirmier) Pour comprendre la diversité dans les façons de prendre en charge dans les unités d’hospitalisation des personnes considérées comme vivant en situation de grande précarité, il est central de comprendre la construction du sens de l’hospitalisation par les différents professionnels et par les équipes d’une façon générale. C'est ce que montre à la fois l'analyse de la catégorisation des patients et celle de la qualification des problèmes qu'ils soulèvent. Le processus que nous mettons en évidence est circulaire. Le sens attribué à l’hospitalisation exerce une influence sur des facteurs liés à ce qui se produit pendant l’hospitalisation. Il s’agit notamment, comme nous l’avons développé dans cet article, du respect du cadre, de l’interrogation sur la présence d’une pathologie, du secteur particulier d’hospitalisation. Mais dans un mouvement symétrique, le sens attribué à l’hospitalisation résulte de la prise en compte d’une combinaison de ces mêmes facteurs. De la même manière, le sens de l’hospitalisation est construit à partir d’une historicité de la relation avec le patient et de son parcours, qui est composée des circonstances qui précèdent l’hospitalisation elle-même – notamment le processus d’admission et les éventuelles hospitalisations précédentes – ainsi que des perspectives dont disposent les équipes sur ce qui est susceptible de se produire après la sortie – en termes de stabilité du lieu de vie et de continuité des soins en particulier. Parallèlement, le sens attribué à l’hospitalisation participe à la construction de cette historicité. Enfin, c’est également au cours de ce processus que s’élabore la catégorisation du patient comme étant « en situation de grande précarité ». Ce n’est donc pas du fait de leurs caractéristiques objectives que les personnes en situation de grande précarité sont singularisées lors de l’hospitalisation psychiatrique. Les difficultés rencontrées lors de leur prise en charge expriment de manière particulièrement aiguë une dimension essentielle au soin psychiatrique, celle de la construction commune et inscrite dans le temps d’un sens à l’intervention.
En savoir plus

14 En savoir plus

Sensibilité du repérage des patientes en situation de précarité par les professionnels de l'Hôpital Couple Enfant de Grenoble

Sensibilité du repérage des patientes en situation de précarité par les professionnels de l'Hôpital Couple Enfant de Grenoble

Dans un deuxième temps, un recueil à partir du dossier médical obstétrical a été réalisé. Les informations recueillies étaient les caractéristiques générales de la population (âge, parité, tabagisme, Indice de Masse Corporelle (IMC)), des informations concernant le suivi de grossesse (nombre de consultations au Service dʼAccueil des Urgences Gynécologiques et Obstétricales (SAUGO) pendant la grossesse), des informations en rapport avec lʼidentification et la prise en charge dʼune précarité. Nous avons considéré que les patientes étaient repérées comme précaires (repérage) lorsque lʼitem « patiente en situation de précarité » était coché (item coché) et lorsque les patientes avaient bénéficié dʼune Prise En Charge sociale (PEC sociale). Ont été considérées comme ayant bénéficié dʼune PEC sociale les femmes pour lesquelles était indiqué dans le texte libre du DMO quʼun lien avec une Assistante Sociale (AS) (de lʼHCE ou extra-hospitalière) avait été proposé ou que la patiente bénéficiait déjà dʼun suivi par une AS, mais aussi lorsque la patiente était suivie par une sage-femme de la Protection Maternelle et Infantile (PMI).
En savoir plus

34 En savoir plus

Les freins à l’accès au suivi gynécologique et à la contraception chez les femmes en situation de précarité

Les freins à l’accès au suivi gynécologique et à la contraception chez les femmes en situation de précarité

D’après l’étude Fécond, de réelles difficultés concernant l'accès à une contraception efficace pour ces patientes en situation de précarité existent. Mais pour celles qui y ont accès, elle ne s’avère pas non plus toujours adaptée. L’information concernant la contraception choisie est- elle bien expliquée par les professionnels de santé et bien comprise par la patiente ? L’absence de contraception est-elle liée aux effets indésirables imputés à tort à la contraception ? Quels sont les freins rencontrés par les patientes en situation précaire concernant le suivi gynécologique et la contraception ? C’est ce que nous allons développer dans notre travail qui a pour objet d’évaluer les freins dans l’accès au suivi gynécologique et à une contraception efficace chez ces femmes, à travers une étude prospective réalisée dans un centre de santé brestois. Nous tenterons également dans notre discussion d’identifier les éventuelles causes des échecs contraceptifs chez ces patientes.
En savoir plus

28 En savoir plus

L’alimentation des populations en situation de précarité économique : éléments pour un diagnostic à l’échelle de la métropole de Montpellier

L’alimentation des populations en situation de précarité économique : éléments pour un diagnostic à l’échelle de la métropole de Montpellier

Résumé exécutif L’accès à une alimentation saine et de qualité des populations en situation de précarité économique est un enjeu majeur des politiques urbaines, au Nord comme au Sud. Celles-ci manquent cependant de données et d’indicateurs pour agir sur des bases solides. Que recouvre le concept de précarité ? Quelles données mobiliser au niveau local pour la décrire ? Quels champs d’action sont concernés ? Comment concevoir, piloter et évaluer une approche systémique du problème ? C’est à ces questions que ce rapport apporte des réponses. A partir d’une analyse des concepts, il propose une démarche méthodologique et critique pour explorer la précarité alimentaire au niveau local, avec quelques premières applications à l’échelle du territoire de la métropole de Montpellier.
En savoir plus

8 En savoir plus

L'influence des relations amoureuses sur le parcours de vie de jeunes adultes non diplômés en situation de précarité

L'influence des relations amoureuses sur le parcours de vie de jeunes adultes non diplômés en situation de précarité

2.3.2 La cohabitation amoureuse Dans le cadre d’une recherche qualitative de type exploratoire menée à Montréal auprès de 58 jeunes adultes âgés de moins de 24 ans en situation de précarité, Gauthier et al. (1999) ont dressé un portrait des liens amoureux que vivaient les jeunes. Selon eux, les jeunes gens considèrent désormais les aspects fonctionnels et utilitaires des relations comme étant des enjeux centraux. Pour plusieurs d’entre eux, la relation amoureuse est étroitement liée à la cohabitation, qui consiste parfois en une stratégie de survie ou un « rempart contre la pauvreté et l’isolement » (Ibid., p. 106). Bawin-Legros (2004), dans le cadre d’une enquête quantitative menée auprès de 4500 ménages belges, démontre que les relations amoureuses permettent d’acquérir de nouveaux rôles sociaux stables qui peuvent représenter un facteur de protection contre le risque de marginalisation. L’auteure soutient d’ailleurs que « plus la rupture amoureuse risque d’entrainer un retour à la précarité, plus les partenaires restent attachés à l'idée du couple 26 » (Ibid. p. 248). Certains jeunes adultes perçoivent même la relation amoureuse comme une occasion de mobilité sociale. Lorsque l’entourage d’un partenaire est plus favorisé sur le plan socioéconomique, les jeunes gens peuvent, par exemple, être conscients d’une différence quant au niveau de langage utilisé et tenter de s’y adapter (Gauthier et al., 1999). Il semblerait que si certains perçoivent la cohabitation amoureuse comme pouvant favoriser la sécurité matérielle et affective, d’autres la considèrent comme pouvant engendrer une pauvreté relationnelle ou un état de dépendance (Ibid.). La peur de l’isolement au sein du couple peut également représenter une motivation dans le fait de vivre séparément. D’autres optent pour ce choix afin d’éviter des coupures dans leur prestation d’aide sociale (Gauthier et al., 1999).
En savoir plus

178 En savoir plus

Information sur l’emploi dans l'insertion professionnelle de jeunes adultes non diplômés et en situation de précarité au Québec

Information sur l’emploi dans l'insertion professionnelle de jeunes adultes non diplômés et en situation de précarité au Québec

d’information semble ainsi teintée du contexte dans lequel Alexis se trouve, c’est-à- dire en situation de précarité financière. En effet, il mobilise des informations lui provenant de site internet institutionnel (site de placement d’Emploi-Québec), des informations de son entourage familial (son frère) et des informations par des sources et des supports non identifiables dans le verbatim (le fait d’aller porter son C.V. dans une chaîne de restaurant, ne sachant pas de quelle manière ou par qui il connaît cette entreprise et la possibilité d’y obtenir un emploi). De plus, ces sources ne semblent pas particulièrement pertinentes à ce moment-là parce que les informations fournies ne lui permettent pas de résoudre sa recherche d’emploi. En effet, les emplois trouvés sur le site internet ne répondent pas à ses aspirations, d’une part. D’autre part, il déclare ne pas trouver beaucoup d’offres d’emploi pour lesquelles il détient une expérience d’emploi pertinente. De plus, l’information reçue de son frère lui indique que les opportunités d’emploi dans l’entreprise où celui-ci travaille ne sont pas nombreuses, voire même absentes à ce moment-là. Enfin, il ne reçoit pas de réponses des employeurs où il a donné son C.V., tel que chez [un restaurant de chaîne commerciale]. En d’autres termes, dans le cadre de la recherche d’un emploi de type alimentaire, il ne semble pas avoir de stratégies de recherche d’emploi particulière ou prédéfinie autre que celle de faire une recherche de manière intuitive (rapide et gratuite) en fonction des opportunités et qui, de surcroît, ne contribuent pas à résoudre ou à faciliter sa recherche d’emploi à ce moment-là.
En savoir plus

202 En savoir plus

Prise en charge médico-sociale des patients en situation de précarité dans les maisons de santé pluri-professionnelles de Bretagne

Prise en charge médico-sociale des patients en situation de précarité dans les maisons de santé pluri-professionnelles de Bretagne

  de   thèse   et   différents  médecins  experts  en  santé  publique.  La  première  partie  s’attachait  à  la  représentation  de  la   précarité  et  la  prise  en  compte  des  déterminants  sociaux  de  santé,  aux  notions  de  repérage,  d’accès   aux  droits,  et  enfin  aux  difficultés  rencontrées  en  situation  de  soins  et  de  prévention.  La  deuxième  partie   questionnait   sur   la   connaissance   de   l’environnement   médico-­social.   La   troisième   partie   décrivait   l’organisation  de  travail  et  le  fonctionnement  de  la  maison  de  santé.  La  quatrième  et  dernière  partie   consistait  à  recueillir  les  caractéristiques  des  médecins  généralistes.  Le  questionnaire  était  accompagné   d’une  lettre  de  présentation,  rappelant  l’intérêt  et  les  objectifs  de  l’étude.  Il  n’y  a  pas  eu  de  prétest.  Le   questionnaire  fut  codé  et  les  réponses  retournées  par  courrier  intégrées  à  une  base  de  données  Excel.   L’anonymisation  fut  respectée  en  attribuant  à  chaque  répondant  un  numéro  d’identification.    
En savoir plus

58 En savoir plus

Étude du ressenti de la qualité de vie des sujets en situation de précarité pratiquant une activité physique adaptée régulière

Étude du ressenti de la qualité de vie des sujets en situation de précarité pratiquant une activité physique adaptée régulière

CONCLUSION : L’objectif de cette recherche était d’explorer le ressenti des sujets en situation précarité sur leur qualité de vie lorsqu'ils participent à des ateliers d'activités physiques adaptées de manière régulière au sein d’une association. Aucun travail n’a été retrouvé à ce jour concernant cette thématique. Ainsi, afin d’étudier le ressenti des sujets en situation de précarité, il fallait se tourner vers une méthode exploratrice. Ce travail est donc basé sur une recherche qualitative guidée par des entretiens semi directifs individuels. Une amélioration physique directe a été mise en évidence avec modification positive de la perception du corps et amélioration de la capacité à se défendre. La pratique d’APA a permis dans cette population dite « vulnérable » de créer du plaisir, de servir de canalisateur émotionnel et de renforcer la croyance en ses propres capacités. Un lien social s’est créée entre les participants mais également avec les encadrants, permettant de retrouver un sentiment d’appartenance et de sécurité. L’ensemble de ces effets positifs a permis une diminution de la prise de toxiques mais aussi une réautonomisation des sujets en situation de précarité. Ceci est en accord avec les travaux retrouvés dans la littérature concernant l’apport organique et psychologique des activités physiques.
En savoir plus

72 En savoir plus

La rue, y vivre ou en sortir : exister et à quel prix ? Accompagnement psychomoteur de personnes en situation de grande précarité

La rue, y vivre ou en sortir : exister et à quel prix ? Accompagnement psychomoteur de personnes en situation de grande précarité

DECLERCK associe cette qualité de l'espace de soin à l'objet transitionnel. En cela, il pense au concept d' « espace transitionnel de soin » comme un espace offrant au soigné « un champ relationnel fiable à l'intérieur duquel il peut progresser ou régresser à souhait [...] afin d'ouvrir la voie qui permettra aux soignés de symboliser les traumatismes anciens » 78 . On peut alors envisager des structures de soin contenant les souffrances de ses patients. Ce principe s'inscrit dans la perspective d'Alexandre CONSTANT, que le psychomotricien doit « accompagner le sujet dans le plein déploiement de son potentiel singulier. Certains comportements, qui peuvent tendre vers la destruction sociale, psychique ou corporelle du sujet, sont l'expression de pulsions de vie qui rencontrent des butées. Mon rôle n'est pas de les éliminer par la force et à tout prix, ce qui serait de toute façon voué à l'échec. Seul le sujet peut en prendre conscience pour ensuite les dépasser et les transcender. Il est en revanche dans mes attributions d'aider la personne à arpenter son histoire psychocorporelle et à trouver les ressources en son corps pour qu'elle puisse prendre son envol » 79 . On peut donc envisager un espace de soin dans lequel les personnes en situation de grande précarité sont considérées dans leur globalité et dans la réalité de leur problématique. L'accueil de jour et l'association Altu semblent s'inscrire dans cette lignée avec une ergonomie matérielle adaptée (espace, volume, rythme d'accompagnement) et une stabilité dans le rapport aux personnes. Mais qu'en est-il du déterminant corporel ?
En savoir plus

117 En savoir plus

Maternité chez les femmes en situation de précarité

Maternité chez les femmes en situation de précarité

2 1. Définition 1.1. Pluralité des définitions La notion de précarité est largement répandue aujourd’hui. Cependant , elle reste mal définie d'où la difficulté d’identifier clairement le groupe de personnes relevant de cette dernière. Le plus souvent elle est associée à une faiblesse de revenus, à des conditions de vie instables, à la pauvreté. On parle aussi de précarité de l’emploi. Mais il est bien difficile de déterminer un seuil en dessous duquel l’individu serait considéré comme en situation de précarité. Outre la situation économique, la précarité peut s’évoquer au sein du lien social dans une société où les relations semblent de plus en plus fragiles. Ainsi, il existe une multitude de définitions de la précarité. Ces définitions sont d’ailleurs différentes en fonction des époques.
En savoir plus

74 En savoir plus

Réalisation d'un portrait des besoins et des habitudes de déplacements des personnes vivant en situation de précarité dans la région de Montréal

Réalisation d'un portrait des besoins et des habitudes de déplacements des personnes vivant en situation de précarité dans la région de Montréal

Soutenir la marche et le vélo dans les zones de résidence concentrant des ménages à faible revenu En premier lieu, les conclusions du rapport mettent en lumière l’importance du transport actif, particulièrement la marche, pour les populations vivant en situation de précarité tant pour les déplacements liés au travail que pour d’autres motifs. Dans cette optique, les interventions visant à supporter l’utilisation de la marche et du vélo dans les zones concentrant les ménages à faible revenu sont fortement recommandées. Étant donné la faible concentration spatiale des emplois précaires, et la prédominance de l’usage des transports actifs à proximité des lieux de résidence, il apparaît effectivement judicieux de se concentrer d’abord sur les lieux de résidence des personnes à faible revenu. Diverses interventions peuvent être considérées. D’une part, l’amélioration des infrastructures piétonnes et cyclables, l’implantation de mesures d’apaisement de la circulation ainsi que l’intégration du tissu urbain (la réduction des fractures liées aux grandes infrastructures routières) sont souhaitables, d’autant plus que l’on sait que certaines zones de défavorisation sont particulièrement désavantagées en la matière. D’autre part, il serait souhaitable de développer des politiques pour supporter la mixité des fonctions urbaines, de manière à favoriser la réduction des distances entre les lieux de résidence et les destinations et facilitant par le fait même l’utilisation des transports actifs. Des avancées importantes ont été faites à ce sujet dans certains quartiers. Il s’agit maintenant que ces efforts se concentrent là où des populations défavorisées sont plus susceptibles d’en bénéficier.
En savoir plus

113 En savoir plus

Les priorités de santé des personnes en situation de précarité : une étude qualitative auprès de résidents de Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale et d'usagers d'accueil de jour

Les priorités de santé des personnes en situation de précarité : une étude qualitative auprès de résidents de Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale et d'usagers d'accueil de jour

I10 : Ouais c’est vrai qu’avant fallait pas passer par le généraliste pour avoir accès au spécialiste… Bon… Disons que j’peux pas trop en parler parce que j’ai pas… j’l’ai pas vraiment [r]

256 En savoir plus

Show all 3177 documents...