Musée des sciences

Top PDF Musée des sciences:

Analyse avantages-coûts du déménagement du musée des sciences et de la technologie du Canada

Analyse avantages-coûts du déménagement du musée des sciences et de la technologie du Canada

déterminent le montant de la subvention. Si les Canadiens et Canadiennes n’étaient pas d’accord avec les subventions accordées, ils feraient valoir leur opinion aux élections. Alors, nous supposons que la subvention accordée annuellement aux musées correspond au consentement à payer des résidents canadiens pour soutenir les musées. Comme il a été mentionné dans l’introduction, le musée est administré par une société d’État, qui gère trois musées au total. Cette analyse avantages-coûts fait l’hypothèse que la subvention annuelle reçue par la SMSTC est octroyée à ces musées en proportion du nombre de visiteurs. L’ensemble des musées de la SMSTC a accueilli 660 859 visiteurs. De plus, la société a reçu 27 931 000 $ en subvention du gouvernement fédéral au cours de l’année financière 2004-2005. Le Musée des sciences et de la technologie du Canada a à lui seul accueilli 358 808 visiteurs. Ainsi, selon notre hypothèse, le musée obtiendrait une subvention annuelle de 15 164 908 $ (27 931 000 $ / 660 859 * 358 808).
En savoir plus

43 En savoir plus

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Du Palais de la Découverte à un nouveau musée des sciences et des techniques : Éléments de réflexion

ARTheque - STEF - ENS Cachan | Du Palais de la Découverte à un nouveau musée des sciences et des techniques : Éléments de réflexion

comme au futur musée de La Villette on veut désormais prêter atten- tion au public: à sa diversité et à son mode d'approche dont on reconnaît en particulier qu'il est étranger aux divisi[r]

7 En savoir plus

Le musée des sciences : le rôle du centre de documentation pour le renforcement des liens entre sciences et société

Le musée des sciences : le rôle du centre de documentation pour le renforcement des liens entre sciences et société

important de ne pas trop cibler les adolescents au risque de désintéresser les adultes, et vice versa. J'ai par exemple ajouté des documents à destination des seniors, public souvent oub[r]

59 En savoir plus

Quand les adolescents vont au musée : une étude de la médiation au Musée des beaux-arts de Montréal

Quand les adolescents vont au musée : une étude de la médiation au Musée des beaux-arts de Montréal

10 mêmes des expériences afin de découvrir différents phénomènes physiques. Il est d’ailleurs intéressant de voir que dans certains musées, tel le Musée des sciences de Londres, le personnel en charge de la surveillance n’est plus nommé « gardien » (MacDonald, 1993). On assiste donc à un rejet par les musées dits contemporains d’être associés à un espace disciplinaire. Mais peut-on vraiment parler de musée contemporain au sens où l’entend la nouvelle muséologie ? Est-ce que cette vision du musée qui proposerait une communication horizontale ne reste pas utopique ? Même dans le cas des musées des sciences ne reste-t-on pas dans l’idée d’apprendre aux gens les lois de la physique ? Car, certes le corps est impliqué, mais le contenu demeure dans une logique d’éducation des foules. Le cas est encore plus flagrant pour les musées des beaux-arts. Certes, on voit apparaître des expositions qui se veulent plus interactives pour le visiteur, avec des vidéos et des éléments mobiles, comme lors de l’exposition sur Jean Paul Gauthier au Musée des beaux-arts de Montréal (en 2011). Cette exposition a été qualifiée par le musée de « contemporaine » (site du MBAM, Musée des beaux-arts de Montréal, 2013), et pourtant gare au visiteur qui essayait de s’approcher d’un peu trop près des robes du couturier, sous les yeux affutés du gardien. Les contraintes de l’espace disciplinaire y sont encore bien présentes. Est-ce que les musées ne restent pas encore très fermés dans leur statut traditionnel ? Des efforts sont faits pour trouver des sujets d’actualité, proposer une forme de visite plus ludique au visiteur, mais arrive-t-on pour autant à quitter cette logique d’éducation de la nation ? Et qu’en pense le visiteur ? Ressent-il encore le poids de cet espace disciplinaire ? Ou se sent- il libre de sa visite, co-auteur de son parcours ?
En savoir plus

129 En savoir plus

Du musée traditionnel au Musée du XXIe siècle, la transformation numérique de l’institution
				
								
									: le cas des musées lyonnais

Du musée traditionnel au Musée du XXIe siècle, la transformation numérique de l’institution : le cas des musées lyonnais

GAYDON Charlène | Master 2 ARN | Mémoire de recherche | septembre 2019 réflexion a été amenée avant de prendre cette décision. Ensuite, lorsqu’on a changé de version, et comme je vous l’ai dit tout à l’heure, il a fallu toiletter toutes les données. Le projet de publication a donc été retardé. Lorsque toutes les données ont été vérifiées, il a fallu réfléchir à ce que l’on devait publier, et comment le présenter. Lors des premiers essais, les informations n’étaient pas présentées comme nous le souhaitions. On a donc eu beaucoup d’échanges avec Mobydoc pour obtenir ce visuel-là final. Concernant la visibilité, il est important de lier cette nouvelle page à notre site internet. Il y a un double objectif. Le premier objectif est de diffuser les informations de nos collections auprès des chercheurs. Ce qui est d’ailleurs le projet de base des collections en ligne. Le deuxième, c’est d’obtenir de la visibilité auprès du grand public. On veut diffuser les collections et montrer ce que possède le musée. Certaines œuvres restent très souvent en réserve, la numérisation permet donc de diffuser des choses que l’on ne peut pas toujours présenter au public au sein du musée, comme les dessins par exemple. La conservation des dessins est très compliquée. Ils peuvent être exposés à la lumière pendant trois mois pour ensuite être mis à l’abri pendant 5 ans minimum. Grâce aux collections en ligne, les dessins peuvent constamment être présentés. Depuis l’ouverture de cette page, les retours sont très positifs. Beaucoup d’internautes se rendent sur les collections en ligne. Nous le savons grâce à Google Analytics. Nous possédons un compte Google Analytics pour connaitre les fréquentations de chacun de nos sites. Les collections en ligne en font partie. Le retour sur la fréquentation nous permet de savoir comment les internautes utilisent la page. On a vite constaté que les utilisateurs ont ce besoin
En savoir plus

150 En savoir plus

Tlemcen ; ville musée

Tlemcen ; ville musée

aspects urbains (habitations, économie, populations, aménagement urbain…) en conduisant, non pas à conserver tel quel un lieu patrimonial, mais en offrant les conditions adéquates à une bonne appréhension de la valeur patrimonial de celui-ci. » Il est donc essentiel de comprendre que la muséification n’est qu’un a priori de la question de la protection du patrimoine, car il est plus juste de parler de muséalisation pour mieux cerner l’attitude à avoir sur le patrimoine et l’espace urbain : le musée est donc une image juste, il faut savoir composer un parcours, une nouvelle scénographie, de nouveaux usages pour des pièces de collections qu’elles soient aussi impressionnantes qu’un Delacroix de 2,5 m par 3 m, ou de la simplicité d’un vase antique.
En savoir plus

150 En savoir plus

La conservation de la mémoire des expositions temporaires au Musée des beaux-arts et au Musée Pointe-à-Callière

La conservation de la mémoire des expositions temporaires au Musée des beaux-arts et au Musée Pointe-à-Callière

entrevues réalisées dans divers musées montréalais, j'ai pu me rendre compte que ce sont les commissaires et chargés de projets qui sont responsables, d'une part, de transm[r]

80 En savoir plus

L'extension numérique du musée

L'extension numérique du musée

du musée pensé comme un média (Davallon, 1992), peut-on étudier les usages muséographiques de mise en communication de ces objets numériques ? Et dans ce cas, quelles évolutions muséologiques sont perceptibles à travers ces systèmes ? Leurs modes de fonctionnement sont-ils comparables aux musées traditionnels ? Comment sont en effet sélectionnés les objets numériques, parfois conservés par des institutions différentes, et comment sont constituées les collections (par thématiques, par fonds, par critères juridiques, etc.) ? Sur quels processus s’appuie la muséalisation de ces ressources (numérisation, reconstitution, indexation, éditorialisation, circulation, etc.) (Bideran, 2016) ? S’il est indéniable que de nouvelles professions apparaissent pour faire fonctionner ce musée
En savoir plus

3 En savoir plus

Médiation documentaire et culturelle dans le musée

Médiation documentaire et culturelle dans le musée

Médiation documentaire et culturelle dans le musée L’exposition organisée au Louvre au printemps 2012 autour d’un des chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci est exemplaire de l’évolution des rapports entre documentation et exposition dans de nombreux musées : Le tableau la Vierge à l’Enfant avec sainte Anne est la pièce centrale d’une exposition qui rassemble pour la première fois l’ensemble des documents liés à ce panneau. Esquisses de composition, dessins préparatoires, études de paysage « illustrent sa longue méditation et rendent compte des différentes solutions successivement envisagées par le maître » 1 . Ce rapprochement est également à la base du projet de guide de réalité augmentée imaginé par Viviane Folcher et Anne Bationo-Tillon et dont l’objectif est, entre autres, de permettre au visiteur de « relier l’œuvre ou une partie d’elle à un domaine d’activité, […] l’histoire de l’art et ses concepts, mais également le contexte historico- culturel » 2 . Ce guide, qui associe l’œuvre exposée et un ensemble de documents descriptifs et analytiques, fonctionne comme une sorte de « médiation documentaire augmentée » de la visite muséale. Pourtant, la très importante documentation produite au sein du musée pour la gestion de ses collections semble encore très largement occultée lorsqu’il s’agit d’envisager la médiation de ces mêmes collections : si elle est présente dès les prémices de la description d’une œuvre, elle semble perdre tout intérêt quand l’œuvre est mise en relation avec le public, comme si documentation et médiation s’éloignaient alors l’une de l’autre au sein du musée. Paradoxalement, c’est pourtant cette documentation, généralement inaccessible au public du musée, qui refait surface dans les projets de mise en ligne du patrimoine culturel 3 . Comme nous le voyons, la place de la documentation dans la médiation culturelle évolue selon des modalités très variables. Ce faisant, les liens entre des espaces jusqu’ici relativement distincts se trouvent profondément modifiés et cette évolution pose clairement la question de la place et du rôle de la médiation documentaire et des professionnels qui en ont la charge dans la médiation culturelle.
En savoir plus

17 En savoir plus

Des mémoires de migrations au musée ?

Des mémoires de migrations au musée ?

Gloria ouvre la réunion et présente l’ordre du jour (bilan, calendrier, synopsis, collecte et modèle de fiches du Quai Branly et guide québécois disponibles sur le web). Elle fait le bilan des démarches en cours : la ville d’Orléans a accepté le projet d’une exposition au musée des Beaux-Arts et proposé d’envisager des événements en lien avec l’exposition dans la ville (par exemple des conférences). Gloria rappelle ce qui avait été dit à propos de « Qu’est-ce que le patrimoine ? » par Véronique lors de la précédente réunion, évoque les enjeux d’intégration et de migrations : il s’agit d’un sujet « sensible », il y a des doutes (« Que collecter et comment ? ») mais l’immigration est très liée à l’histoire locale du Montargois. Elle remarque que toutes les familles qui vivent l’immigration sont concernées par ces questions, elle évoque les liens entre sa mère, au Mexique, et ses propres enfants ici. Elle présente le synopsis élaboré pour Orléans, organisé en 5 espaces.
En savoir plus

19 En savoir plus

L’audioguide dans un musée de France

L’audioguide dans un musée de France

Les propositions des fournisseurs conduisent au choix définitif. Il faut être vigilant, car des propositions financières avantageuses peuvent masquer la carence d’options indispensables à la qualité du service envisagé par le musée, comme par exemple l’addition de mémoires pour augmenter l’autonomie du programme.

3 En savoir plus

Un nouvel interdit au musée : la photographie ?

Un nouvel interdit au musée : la photographie ?

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

10 En savoir plus

La séance d'histoire des arts au Musée

La séance d'histoire des arts au Musée

12 Ces deux visites 6 , si différentes soient-elles, m’ont permis d’avancer dans mon questionnement dans le sens où j’ai pu y avoir différentes approches. En effet, la classe de CM2 a suivi une séance que l’on pourrait qualifier principalement d’histoire des arts puisqu’elle traitait de la réhabilitation de la piscine en musée. Il a donc fallu exposer aux élèves la création du lieu ainsi dans quel contexte est-elle apparue et à quelle fin. Mais aussi pourquoi est-ce que le choix a été fait de la réhabiliter en musée et donc de la conserver. Je pense qu’à travers cette visite, les élèves ont pu apprécier des conditions de vie d’un autre temps et qui sont fortement éloignées des leurs. Néanmoins, le fait de réaliser cette visite dans un musée relativement proche de chez eux permet de les rapprocher de ces faits ; qu’ils se sentent plus concernés.
En savoir plus

76 En savoir plus

Les archives électroniques dans un musée de France

Les archives électroniques dans un musée de France

Confronté à ces questions techniques, l’archiviste ne doit pas pour autant devenir informaticien. Il doit en revanche entamer un dialogue avec son service informatique, qui sera fructueux si un vocabulaire commun est partagé et si les besoins et contraintes de chacun sont connus. Surtout, l’archiviste doit devenir un acteur de la gestion des données et documents, dès leur création, pour garantir une conservation satisfaisante des archives, en tant que traces de l’activité, éléments de preuve et mémoire du musée. Il n’est plus possible – si jamais il l’a été – de se préoccuper d’archivage 5, 10 ou 20 ans après la clôture d’un dossier : ne pas envisager l’archivage de documents numériques dès leur création, c’est prendre le risque de les perdre défi nitivement.
En savoir plus

28 En savoir plus

Visite au Musée canadien de la Guerre

Visite au Musée canadien de la Guerre

déjà abordé dans des films comme Joyeux Noël (Christian Carion) et La vie et rien d’autre (Bertrand Tavernier) Ces quelques images proviennent de la caméra de Stephen Lee, du départment d’histoire de l’Université de la Colombie- Britannique. On peut voir une scène de la guerre des Bœrs sur la première, alors que les deux suivantes montrent deux affiches de propagande de la Première Guerre mondiale, l’une en anglais, l’autre en français. La dernière montre un mannequin à l’air tourmenté dans son attirail de protection contre les gaz. Il est difficile de prétendre, en observant cet uniforme, que le Musée fait vivre l’histoire; il serait plus juste de dire que tous les objets, les armes et la façon dont ils sont présentés concourent à nous faire voir la guerre comme une réalité qu’on ne peut se permettre d’ignorer.
En savoir plus

1 En savoir plus

Université et musée : une collaboration nécessaire

Université et musée : une collaboration nécessaire

Pourtant, le temps n'est pas si loin où André Leroi-Gourhan et bien d'autres assuraient une liaison continue entre l'université et le musée ! Parmi leurs élèves, combien ont poursuivi l'entreprise même si certains d'entre nous, mais trop peu, peuvent témoigner, a contrario de ce constat, de la poursuite de cette orientation dans leur travail. Et cela empêche-t-il la dérive générale affectant la détérioration constante des rapports entre ces deux institutions ?

11 En savoir plus

Tête sculptée du musée de Roanne

Tête sculptée du musée de Roanne

archive for the deposit and dissemination of sci- entific research documents, whether they are pub- lished or not. The documents may come from teaching and research institutions in Franc[r]

3 En savoir plus

Le musée d'art et d'industrie de Roubaix

Le musée d'art et d'industrie de Roubaix

Les divers sites proposés pour l'installation du futur Musée cadraient tout à fait avec cette optique : l'ancien bâtiment de l'E.N.S.A.I.T.* réalisé par Dutert (cf ci-dessus), l'usine Mo[r]

60 En savoir plus

Musée de l'Hospice Comtesse à Lille

Musée de l'Hospice Comtesse à Lille

Saint dont l'ident fication n'a pas été définie pape; croix à double traverses 8 A.52. Saint dont l'ident fication n'a pas été définie livre 9 A.52[r]

78 En savoir plus

Musée d'art et d'industrie de Roubaix

Musée d'art et d'industrie de Roubaix

Ce peut être le cas des Expositions Universelles mais comme les livres y sont nombreux et leur contenu des plus divers concernant les arts, il est préférable de les insérer dans cette ca[r]

70 En savoir plus

Show all 2242 documents...