Modèle de micro simulation

Top PDF Modèle de micro simulation:

La génération par micro-simulation : avantages et limites d’une telle méthode dans un modèle de prévision de la demande en déplacements

La génération par micro-simulation : avantages et limites d’une telle méthode dans un modèle de prévision de la demande en déplacements

Le présent mémoire traite de la génération par micro-simulation en essayant notamment de savoir quels sont les avantages et limites d’une telle méthode dans un modèle de prévision de la demande en déplacements ? Le grand principe de la génération par micro-simulation est d’attribuer un comportement de mobilité probable à chaque individu d’une population fictive du territoire de modélisation, en fonction de ses caractéristiques individuelles et de celles de son foyer d’appartenance. Cette méthode innovante apparaît adaptée aux enjeux de prévision de la demande en déplacements car les comportements de mobilité sont principalement conditionnés par des situations et des caractéristiques individuelles. L’objectif principal de cette étude est alors de déterminer les principaux avantages de cette méthode pour justifier de sa pertinence, mais également de mettre en évidence quelques limites qu’il est important de prendre en compte et de mesurer, pour utiliser au mieux les résultats de la génération. Cette étude peut alors répondre aux questions des collectivités territoriales qui nécessiteraient d’un modèle de prévision de la demande en déplacements. En effet, un tel modèle est à la base de nombreuses décisions en termes de politique de transport et plus globalement d’aménagement du territoire. L’élaboration d’un modèle précis et riche en informations est alors un atout pour répondre aux enjeux des collectivités.
En savoir plus

64 En savoir plus

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.2

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.2

55. Les variables de revenu finissant par _irpp ont été imputées à partir des distributions statis- tiques de ces variables (croisées avec âge et sexe) observées dans les déclarations de revenus 2042. Le concept utilisé est donc celui de revenu fiscal reporté dans les cases des déclarations, avant tout abattement ou déduction (en particulier, avant abattement forfaitaire de 10% pour frais profession- nels, et avant déduction des revenus d’activité non salarié exonérés) ; à l’exception de l’abattement 30% sur les loyers bruts micro foncier). Les revenus du capital ont été individualisés (comme pour le logement : aucun revenu du capital pour les pac=1, et 50-50 pour les couples mariés ou pac- sés). Toutes les variables de revenus _irpp ont été annualisées (i.e. multipliées par 1/p1 pour les personnes changeant de statut matrimonial en cours d’année). Par définition, y_irpp = ya_irpp + yr_irpp + yk_irpp.
En savoir plus

190 En savoir plus

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.1

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.1

socio-économiques (composition du ménage, revenus, PCS et niveau d’éducation des membres du ménage, caractéristiques du logement, équipement en biens du- rables, etc.) sont également disponibles. Homogénéisation des données de consommation. La description des postes de la nomenclature des dépenses de consommation d’une enquête BdF est suffisam- ment précise pour pouvoir déterminer, dans la plupart des cas, quels sont les taxes et droits indirects applicables aux biens et services regroupés dans ce poste. Tou- tefois, comme la nomenclature n’est pas exactement la même d’une enquête BdF à l’autre, il faut ramener toutes les données sur une même nomenclature, afin de rendre les résultats du modèle comparables d’une enquête à l’autre. La solution la plus simple consiste à agréger les postes de façon à se ramener à la nomenclature COICOP à trois niveaux 10 . Toutefois, cette solution n’est pas applicable directement
En savoir plus

192 En savoir plus

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.3

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.3

lement de salaires et de revenus) qui seront utilisées dans la suite de la simulation ou pour l’analyse. Le fait de partir du revenu brut plutôt que du revenu d’activité imposable à l’IR constitue une avancée méthodologique, puisqu’elle évite d’avoir à supposer que la relation entre le salaire IR et le salaire brut ne change pas année après année. Pour rappel, le revenu brut annuel avait été calculé au moment de la constitution de la base source de 2006, à partir des variables de revenus imposables disponibles dans les enquêtes utilisées. Lors du processus de vieillissement qui a permis d’obtenir les bases annuelles, c’est cette variable de revenu brut qui a été vieillie à l’aide des données de la CN (masses des revenus d’activité soumis à CSG), alors que dans la version 0.2 tant le salaire imposable que le salaire brut étaient obtenus par vieillis- sement. Par exemple, la baisse de l’abattement pour la CSG au-dessus de quatre PSS modifie la distribution des salaires (bruts et nets, en fonction de l’incidence fis- cale de la CSG) d’une façon qui n’était pas prise en compte par le simulateur dans la version 0.2. Cette amélioration ne résout cependant pas le problème que pose l’absence de données sur l’évolution de la distribution des salaires et autres reve- nus d’activité, puisqu’à masse de revenus donnée, l’existence de taux différenciés de cotisations selon le niveau de revenu implique qu’à masse de revenu donnée, la masse de cotisation soit fonction de la distribution des revenus.
En savoir plus

192 En savoir plus

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.0

Le modèle de micro-simulation TAXIPP -Version 0.0

Phase 4 : Réduction d’impôt pour changement de statut matrimonial. La phase 4 simule la réduction d’impôt pour changement de statut matrimonial (double déclaration sans proratisation des revenus). Il s’agit d’une simulation sim- plifiée (un calcul complet exigerait de simuler plusieurs variables supplémentaires relativement incertaines, et cela n’a pas semblé justifié vu le coût limité de ce dis- positif). Lors de la phase 4-2-2 on suppose que les personnes se séparant en cours d’année voient le revenu imposable de leur foyer divisé par deux (vrai en moyenne, mais pas pour chaque individu : typiquement moins de deux pour les hommes, et plus de deux pour les femmes ; tout dépend bien sûr des pensions alimentaires), et on suppose que les personnes se mariant/pacsant en cours d’année voient le re- venu imposable de leur foyer multiplié par deux (là encore, vrai en moyenne, mais pas pour chaque individu). Le coût total estimé pour cette réduction d’impôt est de l’ordre de 700 millions d’euros (environ 20 euros pour 35 millions de foyers, ou 1400 euros pour 500 000 foyers bénéficiaires), très proche du coût de 800 millions d’euros annoncé par le gouvernement en septembre 2010 lors de la discussion sur la possible suppression de cet avantage fiscal 13 .
En savoir plus

110 En savoir plus

ETUDE ET SIMULATION DES EFFETS ELECTROMAGNETIQUES DANS LES MICRO-BOBINES

ETUDE ET SIMULATION DES EFFETS ELECTROMAGNETIQUES DANS LES MICRO-BOBINES

Figure IV.2: Coupe transversale d’une inductance planaire spirale. IV.2.3.Modele de Yue et Yong Le premier modèle électrique d’une inductance planaire avec un substrat en silicium était proposé par Nguyen et Meyer [Ng-1] en 1990. Ils ont proposé un modèle en «π» pour décrire le comportement d’une l’inductance spirale planaire (FigureIV.3 (a)). Plus tard Ashby et all [As-1] ont amélioré le modèle de Nguyen et Meyer en prenant en considération plus de mécanismes physiques apparaissant dans l’inductance (FigureIV.3 (b)). Cependant les paramètres du modèle avaient besoin d’être ajustés à partir des courbes expérimentales plutôt que d’avoir une signification physique. Six ans plus tard, Yue et Yong [Yu-1] ont rapporté un modèle similaire (FigureIV.3 (c)) mais avec des paramètres plus appropriés à la géométrie de l’inductance [Co-1].
En savoir plus

81 En savoir plus

Modèle numérique micro-mécanique d'agrégat polycristallin pour le comportement des combustibles oxydes

Modèle numérique micro-mécanique d'agrégat polycristallin pour le comportement des combustibles oxydes

grains sont n´ecessaires pour retrouver l’isotropie effective du mat´eriau. Un premier mod`ele de plas- ticit´e cristalline, baptis´e PC U , a ´et´e d´evelopp´e en faisant appel aux ´el´ements connus en mati`ere de caract´erisation exp´erimentale des syst`emes de glissement de dislocations (orientations de ces syst`emes, et ´evolution cissions critiques r´esolues avec la temp´erature) dans l’UO 2 . Ce mod`ele ne permettant pas de simuler le fluage du combustible sur l’ensemble de la gamme de sollicitations thermo-m´ecaniques rencontr´ee pendant une irradiation en rampe de puissance, nous avons propos´e une deuxi`eme loi de comportement, nomm´ee ld 2 , et qui int`egre un m´ecanisme de fluage par diffusion de lacunes sous contrainte. L’identification des param`etres de ces mod`eles a ´et´e r´ealis´ee en com- parant successivement le comportement effectif du VER `a des essais exp´erimentaux sur pastilles et `a la r´eponse de mod`eles de comportement macroscopiques valid´es sur une large base exp´erimentale et utilis´es dans les codes actuels. Nous avons ainsi pu d´emontrer la capacit´e de notre mod`ele `a reproduire les deux r´egimes de fluage de l’UO 2 (pilot´es respectivement par la diffusion de lacunes et par les mouvements de dislocations) et le pic de compression observ´es exp´erimentalement. En termes de validation `a l’´echelle de la microstructure, nous avons propos´e une comparaison entre les densit´es de dislocations mesur´ees exp´erimentalement avec celles issues de la simulation. Nous avons aussi d´evelopp´e un mod`ele de zones coh´esives pour la prise en compte de la d´ecoh´esion intergranulaire observ´ee exp´erimentalement lors d’essais en compression uniaxiale.
En savoir plus

226 En savoir plus

Sur un modèle micro pour le calcul des structures en composites stratifiés

Sur un modèle micro pour le calcul des structures en composites stratifiés

Etat de l’art des modélisations 23 Ce critère est encore l’un des plus utilisés. Il à été très récemment amélioré avec suc- cès dans [Grandidier et Casari, 2009]. L’ajout d’une dépendance de la déformation cri- tique à la séquence d’empilement a permis de prendre en compte les effets de structure (pli confiné, au bord de l’empilement, orientations des plis voisins... ) constatés expé- rimentalement. Ce n’est pas le cas dans le modèle original, qui montre des limites no- tamment dans le cas de la flexion. Cependant, pour les modélisations micro, depuis les années 90, les analyses éléments finis 2D et 3D permettent de simuler l’évolution des kink-bands sur des volumes élémentaires, en examinant l’effet des différents paramètres. Dans [Sutcliffe et Fleck, 1997], des simulations éléments finis 2D permettent de suivre l’initiation et la propagation d’une kink-band. Dans [Vogler et al., 2000], une modéli- sation 3D introduisant les fibres et une matrice au comportement élasto-plastique per- met de simuler des cas de chargement multiaxiaux compression/cisaillement. Les cas multi-axiaux en compression sont peu étudiés, mais restent cependant indispensables dans l’optique de la simulation des stratifiés sous chargements complexes. Les résul- tats de [Vogler et al., 2000] sont en accord avec les résultats expérimentaux, et avec les prédictions du modèle proposé dans [Budiansky et Fleck, 1993]. Ce dernier modèle est d’ailleurs utilisé avec succès dans le cadre du calcul de la dissipation provoquée par la fragmentation des stratifiés en compression [Guimard et al., 2009].
En savoir plus

138 En savoir plus

Sur un modèle micro pour le calcul des structures en composites stratifiés

Sur un modèle micro pour le calcul des structures en composites stratifiés

3 Simulation numérique Ce modèle a été implémenté sur une plateforme numérique haute performances permettant le calcul parallèle. En effet, le modèle génère l’apparition d’un très grand nombre de fissures, et par conséquent d’un très grand nombre de volumes fibre-matrice. Le choix s’est donc porté sur une définition a priori des ces volumes (appelés par la suite sous-structures), et donc des fissures potentielles. La méthode dédiée décrite ci-dessous est basée sur une méthode de décomposition de domaine mixte, avec homogénéisation en espace.
En savoir plus

7 En savoir plus

A dynamic sequential route choice model for micro-simulation

A dynamic sequential route choice model for micro-simulation

i RÉSUMÉ Dans les études sur le transport, les modèles de choix de route décrivent la sélection par un utilisateur d’un chemin, depuis son origine jusqu’à sa destination. Plus précisément, il s’agit de trouver dans un réseau composé d’arcs et de sommets la suite d’arcs reliant deux sommets, suivant des critères donnés. Nous considérons dans le présent travail l’application de la programmation dynamique pour représenter le processus de choix, en considérant le choix d’un chemin comme une séquence de choix d’arcs. De plus, nous mettons en œuvre les techniques d’approximation en programmation dynamique afin de représenter la connaissance imparfaite de l’état réseau, en particulier pour les arcs éloignés du point actuel. Plus précisément, à chaque fois qu’un utilisateur atteint une intersection, il considère l’utilité d’un certain nombre d’arcs futurs, puis une estimation est faite pour le restant du chemin jusqu’à la destination. Le modèle de choix de route est implanté dans le cadre d’un modèle de simulation de trafic par événements discrets. Le modèle ainsi construit est testé sur un modèle de réseau routier réel afin d’étudier sa performance.
En savoir plus

72 En savoir plus

Le modèle de simulation de quantité CEQUEAU-ONU: Manuel de référence.

Le modèle de simulation de quantité CEQUEAU-ONU: Manuel de référence.

Le traitement de préparation des données physiographiques vérifie les données d'entrée et analyse les résultats. Ce message indique que la somme des pourcentages des carreau[r]

262 En savoir plus

Simulation d'accessibilité dans la ville et expérience pédagogique : le modèle AccesSim

Simulation d'accessibilité dans la ville et expérience pédagogique : le modèle AccesSim

sensibilise à la nature décentralisée des organisations qui sous-tendent des phénomènes collectifs, naturels comme sociaux : flocks d'oiseaux, embouteillages, colonies de fourmis, bancs de poissons, etc. Cette approche permet de dépasser ce que Resnick appelle « the centralized mindset », propension à assumer et favoriser une explication centralisée d'un phénomène, dès lors que celui-ci présente une certaine unité organisationnelle à l'observateur extérieur (présence d'un leader dans le groupe, présence d'obstacle ou d'accident pour expliquer l'embouteillage, etc.). Les séances d'expérimentation avec des élèves de collège sont relatées dans (Resnick, 1994). Les vertus d' « éveil » de la simulation individu-centrée et sa faculté à développer des perceptions plus fines des mécanismes distribués y sont mises en lumière. Le projet Starlogo fut par la suite décliné en plusieurs projets parallèles, parmi lesquels Netlogo, aujourd'hui bien connu des géographes pratiquant la SOA.
En savoir plus

27 En savoir plus

Simulation neuronale de la vision précoce corticale avec un modèle de Heeger

Simulation neuronale de la vision précoce corticale avec un modèle de Heeger

Unité de recherche INRIA Sophia Antipolis 2004, route des Lucioles - BP 93 - 06902 Sophia Antipolis Cedex France Unité de recherche INRIA Lorraine : LORIA, Technopôle de Nancy-Brabois - [r]

70 En savoir plus

Construction et évaluation d’un modèle de simulation dans un contexte interdisciplinaire

Construction et évaluation d’un modèle de simulation dans un contexte interdisciplinaire

Afin de permettre ce travail collectif de pa- ramétrage, il est nécessaire que les archéo- logues aient accès à une synthèse, aussi claire que possible, des résultats de si- mulation sous la forme d’indicateurs, de graphiques et de cartes. Nous avons pour cela choisi de développer une plate-forme d’exploration visuelle de données, inter- face pour que le dia- logue interdiscipli- naire puisse avoir lieu autour d’informa- tions synthétiques, graphiques et surtout partagées, ceci afin de permettre une réelle co-construction du modèle et de son para- métrage.

6 En savoir plus

Le modèle de simulation de quantité et de qualité SIGMA: Manuel de référence.

Le modèle de simulation de quantité et de qualité SIGMA: Manuel de référence.

Ce fichier contient les numéros des stations météorologiques et hydrométriques dont les données doivent êtres obtenues de fichiers ou de la base de données ainsi que la périod[r]

312 En savoir plus

Le transport intrahospitalier : conception et développement d'un modèle de simulation

Le transport intrahospitalier : conception et développement d'un modèle de simulation

même durant le jour et la nuit, car l’algorithme d’affectation n’est pas le même et que certains départements ne sont pas ouverts durant la nuit. 5.3. Résultats Lorsque plusieurs configurations sont mesurées entre elles et que le modèle implique la génération de nombres aléatoires, il faut être prudent lors de la comparaison entre celles-ci. Afin de minimiser l’impact d’une variance dû au processus stochastique et ainsi augmenter la précision des résultats obtenus, Law et Kelton (2000) proposent une technique de réduction de la variance. Cette technique consiste à utiliser des nombres aléatoires indépendants entre les réplications, mais à synchroniser ces mêmes nombres aléatoires pour chacune des configurations. Cette technique réduit beaucoup la variance et du même coup, il est plus facile comparer la performance de chacune des configurations. À l’aide du générateur de requêtes expliqué dans la section 4.3.3, ce sont 25 listes de 650 transports qui ont été générés. Ce sont ces mêmes 25 listes qui seront utilisées pour chacune des expériences numériques. De plus, 23 brancardiers seront disponibles tout au long de la simulation, mais tel que mentionné plus tôt, seulement 17 d’entre eux sont disponibles dans la fenêtre de temps étudiée.
En savoir plus

72 En savoir plus

Modèle de morphogénèse urbaine: simulation d'espaces qualitativement différenciés dans le cadre du modèle de l'économie urbaine

Modèle de morphogénèse urbaine: simulation d'espaces qualitativement différenciés dans le cadre du modèle de l'économie urbaine

3.1.1 Couplage du niveau abstrait et du niveau concret Le modèle monocentrique prend en compte uniquement la dimension économique, donc permet de décrire le comportement des agents et la formation du niveau concret des occupations spatiales. Nous le couplons de manière très simple avec le niveau abstrait en remarquant qu’un actif disposant d’un revenu moyen dans une ville aura le choix entre un petit appartement en centre ville, un appartement plus grand en proche banlieue, et un appartement très grand ou une maison en banlieue lointaine. Le choix entre ces trois localisations dépend de la sensibilité de l’individu à la valeur positionnelle du niveau abstrait, que nous choisissons de traduire sous la forme d’une surface perçue qui vient s’ajouter ou se retrancher à la surface réelle occupée.
En savoir plus

14 En savoir plus

PADAWAN, un modèle multi-échelles pour la simulation orientée interactions

PADAWAN, un modèle multi-échelles pour la simulation orientée interactions

l’échelle de la simulation (la quantité d’agents) que sur la coexistence d’échelles différentes [1]. On voit d’ailleurs se développer des simula- tions multi-modèles [2, 4] qui utilisent des pa- radigmes différents selon le niveau d’observa- tion à représenter, par exemple une simulation par agents à un niveau macroscopique et une approche par équations différentielles au niveau microscopique.L’inconvénient de ces méthodes est principalement le même que celui des mo- dèles non-agents, à savoir le manque de ter- rain commun avec les experts dans la représen- tation des entités et des comportements, à quoi s’ajoute un risque accru de biais lié au couplage de modèles de natures différentes. Nous prô- nons au contraire une approche uniforme dans laquelle on puisse, du niveau macroscopique au niveau microscopique, ne manipuler que des agents et des comportements.
En savoir plus

11 En savoir plus

Un modèle continu pour la simulation de réseau d'assainissement sous Matlab

Un modèle continu pour la simulation de réseau d'assainissement sous Matlab

expériences menées dans le domaine de la gestion dynamique des réseaux d’assainissement repose sur l’usage de logiciels de simulation hydrauliques sur lesquels viennent se greffer des commandes d’automates. À cause des temps de calcul trop importants, il est quasiment impossible de réaliser des calculs visant à la minimisation des rejets non traités au milieu naturel. L’idée force du travail commandé est de changer de paradigme concernant cette dernière. Le changement de paradigme envisagé est donc de prendre la problématique abordée par la face « automatisme » plutôt que par celle « hydrologie ». Il sera alors possible d’effectuer un grand nombre de calculs en des temps assez courts permettant le test d’un grand nombre de solutions. L’objectif de cet article est, dans un premier lieu, de valider la modélisation du point de vue de l’automaticien d’un réseau d’assainissement. En effet, nous allons essayer de modéliser un réseau d’assainissement test sous Matlab. Nous avons choisi de travailler avec Matlab et plus précisément l’outil Simulink vue son importance dans le domaine automatique pour les systèmes continus. Le principe de validation du modèle Matlab se base essentiellement sur la comparaison des résultats obtenus par Matlab par rapport à ceux trouvés par l’approche Piposoft. L’approche Piposoft est un outil de modélisation : une feuille de calcul sous Excel d’un réseau d’assainissement en temps discret qui est fréquemment utilisée par les hydrologues. Dans un deuxième temps, nous allons interpréter les résultats de la modélisation sous Matlab du réseau d’étude.
En savoir plus

9 En savoir plus

Modèle de comportement élastoplastique adapté à la simulation numérique du soudage

Modèle de comportement élastoplastique adapté à la simulation numérique du soudage

Mots clés — plasticité, thermomécanique, simulation numérique du soudage, seuil surfacique, restaura- tion d’écrouissage, dilatométrie. 1 Introduction Un des objectifs de la simulation numérique du soudage est de déterminer les déformations et contraintes résiduelles dans les assemblages soudés. Une description fine du comportement thermomé- canique des matériaux mis en jeu lors de l’opération de soudage est requise sur une plage de température importante, allant jusqu’à la température de fusion. Généralement, le comportement des matériaux sou- dés est modélisé par des lois élastoplastiques qui permettent une assez bonne approximation des champs résiduels engendrés par une opération de soudage.
En savoir plus

8 En savoir plus

Show all 9604 documents...