Modèle de diffusion

Top PDF Modèle de diffusion:

Différentes estimations du libre parcours moyen en acoustique des salles : influence sur l’estimation de l’énergie acoustique par un modèle de diffusion

Différentes estimations du libre parcours moyen en acoustique des salles : influence sur l’estimation de l’énergie acoustique par un modèle de diffusion

Néanmoins, dans la présente étude nous montrons que pour des locaux particulièrement allongés ou plats, l’atténuation sonore, directement dépendante du coefficient de diffusion, est surestimée par ce modèle. Il en est de même pour des locaux dont la loi de réflexion aux parois s’écarte d’une loi de Lambert. Ainsi, afin d’améliorer les performances du modèle de diffusion, la solution envisagée consiste d’une part, à réaliser un calcul numérique préliminaire du LPM et d’autre part, à considérer les approches analytiques alternatives du LPM rencontrées dans la littérature. La méthode numérique retenue est basée sur le suivi de particules sonores, et permet d’établir le LPM à partir de l’ensemble des distances de collision entre deux parois, pour des conditions de réflexion quelconques. Les résultats de ces approches analytiques et numériques sont présentés en terme d’atténuation sonore pour un local plat et un local allongé, et sont comparés à ceux issus d’autres méthodes numériques.
En savoir plus

4 En savoir plus

Validation expérimentale d’un modèle de diffusion pour l’acoustique des locaux couplés

Validation expérimentale d’un modèle de diffusion pour l’acoustique des locaux couplés

Comme énoncé précédemment, la théorie statistique ne prévoit pas la transition graduelle au niveau de l’aire de couplage. En revanche, celle-ci est bien évaluée par le modèle de diffusion et le logiciel de tir de rayons. A 250 Hz, tous les modèles sous-estiment l’atténuation sonore au sein de la pièce couplée. Ce phénomène est peut être dû à un effet de diffraction aux bords de l’ouverture [11]. Au-dessus de cette fréquence, le modèle de diffusion et le logiciel de tir de rayons sont en très bon accord avec les données expérimentales. Pour toutes les bandes d’octave, la théorie statistique sous-estime le niveau sonore dans la pièce couplée.
En savoir plus

4 En savoir plus

Projet OPALHA : Prévision de la propagation sonore en milieu urbain à l'aide d'un modèle de diffusion

Projet OPALHA : Prévision de la propagation sonore en milieu urbain à l'aide d'un modèle de diffusion

Excès d’atténuation dû à l’absorption atmosphérique absorption (0,01 m -1 ) pour h=18 m : (o) SPPS, (---) modèle de diffusion. Faible accord, l’excès d’atténuation dépend du coefficient de diffusion des façades pour le modèle de diffusion.

24 En savoir plus

La diffusion de la "géographie théorique et quantitative" en France : quel modèle de diffusion spatiale ?

La diffusion de la "géographie théorique et quantitative" en France : quel modèle de diffusion spatiale ?

Conclusion Le présent travail propose une méthode pour analyser la diffusion des mouvements scientifiques et intellectuels. Cette méthode est appliquée ici à la géographie théorique et quantitative, mais elle est applicable à tout mouvement scientifique, à condition d’être en mesure d’asseoir sa qualité de mouvement et de disposer d’une source d’information permettant de retracer les affiliations de ses acteurs au cours du temps. Ce travail se nourrit de travaux classiques en sociologie des sciences et en sociologie de la connaissance mais y ajoute une dimension spatiale, s’inscrivant ainsi dans la récente tendance de spatialisation des études sur la science. La source archivistique utilisée donne une image globale de la discipline et permet de repérer des courants ou, associée à d’autres approches, des mouvements en son sein. Son exploitation est nécessaire mais non suffisante : elle ouvre la porte à d’autres pistes de recherche visant à mieux saisir les mécanismes de la diffusion et les ressorts individuels de l’affiliation à un courant disciplinaire.
En savoir plus

22 En savoir plus

“Iceberg”: un modèle de diffusion restreinte pour un réseau de confiance entre pairs

“Iceberg”: un modèle de diffusion restreinte pour un réseau de confiance entre pairs

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

5 En savoir plus

Analyse numérique des options américaines dans un modèle de diffusion avec sauts

Analyse numérique des options américaines dans un modèle de diffusion avec sauts

Le but de cette section est de montrer que, dans ce modele avec des sauts, le prix d'un put americain peut ^etre ecrit comme le prix d'un put europeen plus un terme d'integrale qui [r]

191 En savoir plus

Diffusion des ressources pédagogiques numériques : un modèle éditorial ? Eléments à partir de la profession médicale

Diffusion des ressources pédagogiques numériques : un modèle éditorial ? Eléments à partir de la profession médicale

La deuxième question porte sur l’utilisation réelle des ressources éditées par des personnes autres que celles qui les ont développées. Un modèle de diffusion libre des ressources qui s’inscrit dans la tradition d’un service public d’enseignement peut a priori susciter des interrogations sur le fait que les ressources mises en ligne répondent effectivement à des usages avérés, sur l’adaptation fine des ressources aux usages existants et sur leur appropriation réelle par les enseignants dans leur pratique professionnelle et par les étudiants dans leur formation. De par son caractère non-marchand, l’UMVF n’est pas soumise à une contrainte économique d’atteindre des objectifs de fréquentation et d’utilisation de ses ressources et il importe de recourir à d’autres indicateurs que le marché pour mesurer l’adaptation effective des ressources éditées aux besoins des utilisateurs.
En savoir plus

12 En savoir plus

Journal Diffusion Factors – a measure of diffusion?

Journal Diffusion Factors – a measure of diffusion?

Introduction The Journal Impact Factor (JIF) has, according to Amin and Mabe (2000), developed from being an obscure bibliometric indicator to being the central quantitative indicator in measuring journal quality. JIF is often used as the only indicator of journal quality in evaluations of journals, articles or researchers. But JIF is much disputed and some critics recommend that it should not be used in evaluations (e.g. Seglen, 1997); others suggest improving or supplementing it. Rousseau (2002) stresses that journal quality is a multifaceted notion and points out that a whole battery of indicators seems preferable. Bonnevie (2003) provides such a multifaceted portrait of a journal. Ingwersen et al., (2000) suggest applying diachronic citation analysis instead of the synchronous method applied by ISI® as they are immediately understandable and informative also to those being evaluated. A supplement to JIF has been suggested by Rowlands (2002) as he introduces the Journal Diffusion Factor (JDF) as a new approach to measuring research influence. The JDF is the average number of citing journals per 100 source citations within a given time window. To describe the
En savoir plus

11 En savoir plus

Interpolation process between standard diffusion and fractional diffusion

Interpolation process between standard diffusion and fractional diffusion

1. I NTRODUCTION Since the seminal work of Fermi-Pasta-Ulam (FPU) [ 6 ], heat conduction in chains of oscillators has attracted a lot of attention. In one-dimensional chains, superdiffusion of en- ergy has been observed numerically in unpinned FPU chains, which corresponds to anoma- lous thermal conductivity. This anomalous thermal conductivity is generally attributed to a small scattering rate for low modes, which is due to momentum conservation. When the system has a pinning potential, destroying the conservation of momentum, normal diffu- sion of energy is expected. In [ 1 , 2 ], it was proposed to perturb the Hamiltonian dynamics with stochastic interactions that conserve energy and momentum, like random exchanges of velocity between nearest neighbours. These models have the advantage to be studied rigorously keeping at the same time the features of deterministic models. For linear inter- actions, in dimension d > 3, energy follows normal diffusion, while in dimensions d = 1, 2 energy is superdiffusive [ 2 ]. If a pinning potential is added to the dynamics, normal diffu- sivity can be proved regardless of the dimension.
En savoir plus

27 En savoir plus

Accélération de la propagation dans les équations de réaction-diffusion par une ligne de diffusion rapide

Accélération de la propagation dans les équations de réaction-diffusion par une ligne de diffusion rapide

Résultats de la thèse En l’absence de calculs directs sur le linéarisé en 0, il est naturel d’attaquer ce problème par le point de vue des ondes progressives. Dans un premier temps l’article [39] étudie l’existence et l’unicité de telles ondes pour le modèle (2). Ce système dispose d’un principe de comparaison, et pour cette raison l’existence des ondes n’est pas une grande surprise. Cependant, j’ai obtenu cette existence grâce à une méthode de continuation reliant le système à l’onde plane classique de combustion. Cette continuation passe par l’intermédiaire d’un problème au bord de type Wentzell et d’une perturbation singulière qui semble nouvelle dans ce contexte. Le résultat est aussi valable (et la démonstration plus simple) pour le cas bistable.
En savoir plus

146 En savoir plus

Modèle individuel, modèle médical, modèle social : la question du sujet

Modèle individuel, modèle médical, modèle social : la question du sujet

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

15 En savoir plus

Modèle d'affaires et modèle d'entreprise

Modèle d'affaires et modèle d'entreprise

Ce chapitre présente un cadre théorique permettant d'apporter une réponse à la question de recherche suivante: Comment les concepts d'innovation ouverte influencent-i[r]

165 En savoir plus

Équation de diffusion

Équation de diffusion

2πσ . Montrer qu’il existe un réel µ tel que F (gσ) = µgσ 0 . La valeur de µ n’est pas à expliciter. II équation de di ffusion avec une condition initiale gaussienne Dans cette partie, σ désigne un réel strictement positif. On cherche les éléments f de C 2 (R ∗ + × R , R) vérifiant i. l’équation de diffusion : ∀(t,x) ∈ R ∗

5 En savoir plus

Recherche d’un boson de Higgs doublement chargé par diffusion de bosons vectoriels à désintégration leptonique dans le modèle de Georgi-Machacek avec le détecteur ATLAS au LHC

Recherche d’un boson de Higgs doublement chargé par diffusion de bosons vectoriels à désintégration leptonique dans le modèle de Georgi-Machacek avec le détecteur ATLAS au LHC

CONTEXTE THÉORIQUE 2.1 Le modèle standard Le modèle standard est un ensemble de théories à la base de la physique des parti- cules telle qu’on la connait aujourd’hui. Entamé en 1964 avec les débuts du modèle des quarks [19][43], il a grandi avec l’incorporation du mécanisme de Higgs, mécanisme qui explique le lien entre les interactions électromagnétique et faible et l’origine des masses, en 1967 [18][28], et s’est finalement complété par l’ajout de la théorie de la chromo- dynamique quantique en 1973 [24]. Le tout a donné lieu à plusieurs prédictions qui se sont réalisées par la suite, notamment les découvertes du quark charmé dans le méson J/y (1974) [11][10], du boson Z (1983) [9] et du quark top (1995) [5]. Avec la décou- verte du boson de Higgs en 2012 [3][14], le modèle standard a vu toutes ses prédictions être confirmées, ne permettant le doute qu’advenant des résultats inattendus venant des mesures de précision ou la présence de nouveaux phénomènes à des échelles d’énergies encore inexplorées.
En savoir plus

95 En savoir plus

Le modèle ovin en neuroimagerie translationnelle : réalisation d’un atlas IRM 2D et étude de faisabilité de l’Imagerie du Tenseur de Diffusion quantitative de l’encéphale du Mouton

Le modèle ovin en neuroimagerie translationnelle : réalisation d’un atlas IRM 2D et étude de faisabilité de l’Imagerie du Tenseur de Diffusion quantitative de l’encéphale du Mouton

1.2 Acquisitions IRM Les examens IRM ont eu lieu au plateau technique IRM de l’ISCT. Les acquisitions ont donc été réalisées en post-mortem sur tête entière avec une IRM haut champ 3 Tesla (Achieva, Philips) à aimant court, dédiée à la recherche en neurosciences. Vingt-quatre heures avant les acquisitions IRM, les têtes ont été rincées plusieurs fois dans l’eau, séchées puis enveloppées dans trois couches d’alèses hermétiques. Les têtes ainsi enveloppées ont été placées dans l’IRM, rostre vers l’aimant, sur la plateforme de la machine et deux antennes de surface « dStream flex coil » ont été utilisées et disposées de part et d’autre du crâne. Pour aider au placement des antennes; les yeux, le rostre et le plan de symétrie bilatérale étaient indiqués au feutre sur l’alèse la plus superficielle enveloppant la tête. Pour chaque mouton, trois séquences ont été réalisées, une pondérée en T1, une pondérée en T2 et enfin une pondérée en diffusion (DTI). La mise au point de la séquence DTI post-mortem ayant nécessité plus de travail que celle des séquences anatomiques, les examens IRM ont été réalisés en deux sessions : une première session ayant été consacrée aux séquences pondérées
En savoir plus

134 En savoir plus

Initiation à une expérience de diffusion d'électrons : la diffusion Compton virtuelle

Initiation à une expérience de diffusion d'électrons : la diffusion Compton virtuelle

réa tion à l'aide de la transformée de Lorentz 8 5 Se ond ho : al ul des quadrive teurs des parti ules nales dans le entre de masse 9 6 Retour dans le référentiel du laboratoire à l[r]

29 En savoir plus

Fast propagation in reaction-diffusion equations with fractional diffusion

Fast propagation in reaction-diffusion equations with fractional diffusion

Reaction-diffusion equations of the form ( 0.0.1 ) arise in various fields like chemistry, biology or ecology. In population dynamics, when we want to study spatial propagation or spreading of biological species (muskrats in [ 105 ], wolves in [ 95 ] or sharks in [ 75 ] for instance), the quantity u(x, t) in ( 0.0.1 ) stands for the density of the population at position x and time t (see [ 105 ] for instance). The reaction term f corresponds to the growth rate of the population and represents interactions between the individuals and the medium. It depends on the density of the population and on the location of the population through the space variable x. The diffusive operator A describes the motion of the individuals. Let us mention that, especially in the modelling of biological invasions, a description alternative to PDE is by integral models.
En savoir plus

176 En savoir plus

Diffusion Brillouin stimulée

Diffusion Brillouin stimulée

Un autre aspect de la diffusion Brillouin stimulée, évoquée dans l’introduction, est que le régime d’auto-stimulation du signal retour n’est atteint qu’au-delà d’un certain seuil de puissance incidente. Plus précisément, le processus d’amplification devient significatif au-delà d’une certaine valeur de gain G th , dépendant directement de la puissance incidente, et qui peut être déterminé numériquement à partir des équations de propagation du son et du champ électromagnétique dans le milieu. Considérons maintenant un faisceau gaussien convergent dans le milieu, dont la taille au foyer est typiquement w 0 . La "longueur d’interaction", c’est-à-dire la distance sur laquelle l’intensité du faisceau reste relativement importante au foyer, correspond typiquement à deux fois la longueur de Rayleigh. D’autre part, dans cette région, l’intensité typique est I = P/S avec P la puissance incidente et S = πw 2
En savoir plus

9 En savoir plus

Améliorer la diffusion sur internet

Améliorer la diffusion sur internet

C’est pourquoi de plus en plus d’entités scientifiques (centres de recherches, instituts, hôpitaux…) créent leur propre site Internet. Il leur sert d’interface avec le public et présente des informations externes à diffusion large et des informations internes à diffusion contrôlée. Les pages Internet, accessibles à tous, donnent des informations générales sur l’entité, les projets qui s’y déroulent et les résultats qui en résultent. Les pages Intranet, réservées au personnel, comportent des informations sur la vie interne de l’entité.
En savoir plus

74 En savoir plus

Propositional Opinion Diffusion

Propositional Opinion Diffusion

Discrete models assume that agents can only have binary (two- state) opinions such as yes-no, for-against. Some of these models are concerned with the problem of studying the conditions under which the opinion of a minority of agents tends to maintain itself (e.g., [30, 23]). Granovetter [17] and Schelling [36] were among the first to propose discrete models of opinion diffusion in the area of social sciences. These are called thresholds models, as they as- sume that each agent in the population is identified with a given numerical value which characterizes the number or proportion of neighbours who must have a certain opinion before the agent adopts it. A generalisation of thresholds models, called the linear thresh-
En savoir plus

10 En savoir plus

Show all 5685 documents...