Mesures de biosécurité

Top PDF Mesures de biosécurité:

Avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail relatif à «l'évaluation des mesures de prévention et de gestion concernant les activités en forêt et des mesures de biosécurité en élevages porcins afin d

Avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail relatif à «l'évaluation des mesures de prévention et de gestion concernant les activités en forêt et des mesures de biosécurité en élevages porcins afin de prévenir et maîtriser le risque de diffusion de la Peste Porcine Africaine (PPA) sur le territoire national»

franchissent la frontière française depuis la Belgique n’est pas nul, même s’il est réduit par 231 les clôtures. Cette zone blanche doit rester une zone bouclier pour le territoire français, 232 c’est pourquoi il convient de limiter la population autorisée à aller et venir dans ces 233 compartiments, afin d’être en capacité de s’assurer du respect des mesures de biosécurité. 234

25 En savoir plus

Evaluation des pratiques de biosécurité en filière avicole dans le département des Landes dans le contexte des crises d’influenza

Evaluation des pratiques de biosécurité en filière avicole dans le département des Landes dans le contexte des crises d’influenza

44 III – Pratiques de biosécurité dans les filières avicoles La biosécurité est définie comme « l’ensemble des mesures de gestion et des mesures matérielles destinées à réduire le risque d’introduction, de développement et de propagation des virus influenza aviaires réglementés au niveau des exploitations mais aussi de toute population animale, établissement, moyen de transport ou objet susceptible de constituer un relais de diffusion » (FAO, 2007). Bien que les règles de biosécurité aient toujours existé, elles ont été renforcées suite à la première épizootie d’influenza survenue en 2015/2016 et ce pour tous les détenteurs d’oiseaux, aussi bien pour l’exploitation de gavage de palmipèdes que pour une basse-cour ou des oiseaux d’ornement (Arrêté du 8 février 2016). L’arrêté du 8 février 2016, associé aux notes de service et aux instructions techniques, a établi le cadre réglementaire relatif à l’application des mesures de biosécurité dans les élevages avicoles. Ces mesures, auparavant négligées, font aujourd’hui l’objet d’obligation de moyens et de résultats de la part de l’éleveur.
En savoir plus

111 En savoir plus

Biosécurité en collectivités des carnivores domestiques‎ : développement d'une grille d'évaluation des élevages canins et félins

Biosécurité en collectivités des carnivores domestiques‎ : développement d'une grille d'évaluation des élevages canins et félins

La méthode de développement s’appuie sur des études déjà menées sur des animaux de rente (bovins, porcs, volailles), avec une adaptation des critères selon le contexte particulier. En effet, le choix des critères a été effectué en regard de la réglementation en vigueur (Arrêté du 3 Avril 2014), ainsi que des recommandations officielles inhérentes à l’élevage d’animaux de compagnie (développées dans la partie I de cette thèse). Toutefois, peu d’études s’intéressent à l’optimisation des mesures de biosécurité en élevage de chiens ou de chats aujourd’hui. De plus, les critères retenus dans la grille proposée ainsi que le poids attribué à chacun sont issus d’une réflexion à taille humaine, qui reste subjective. Les études sur les animaux de rente citées précédemment font appel à un comité de chercheurs de profils variés afin d’attribuer les points en accord avec les divers aspects évalués. La répartition des points selon les critères devrait donc être idéalement validée par d’autres protagonistes, de formations différentes, afin d’avoir une approche plus universelle.
En savoir plus

133 En savoir plus

Évaluation de stratégies pour améliorer l'observance de la biosécurité sur les fermes avicoles au Québec

Évaluation de stratégies pour améliorer l'observance de la biosécurité sur les fermes avicoles au Québec

observance. Les traits liés au facteur consciencieux, soient les traits responsabilité et complexité, étaient associés à l’observance des bottes et de la visite en général, respectivement. Par définition, les individus ayant un score faible pour le trait responsabilité sont plus susceptibles de défier l’autorité et ont tendance à ignorer les règles, tandis que les individus ayant un score élevé pour ce trait ont tendance à suivre les lignes directrices, telles que les protocoles de biosécurité. Les individus ayant un score faible pour le trait complexité ont tendance à suivre une approche intuitive, tandis que les individus ayant un score élevé ont tendance à avoir une approche logique et rationnelle, ce qui est nécessaire pour correctement appliquer les mesures de biosécurité exigées. En moyenne, les protocoles de biosécurité incluaient cinq mesures à suivre. À chaque visite, un individu devait appliquer ces mesures dans un ordre spécifique pour éviter les bris de biosécurité. Souvent, les protocoles n’étaient pas faciles à appliquer à cause du manque d’espace et d’organisation dans les entrées de bâtiments. Malgré cela, les employés et les visiteurs qui ont été considérés comme plus consciencieux envers le travail qu'ils entreprennent et plus susceptibles d'utiliser des stratégies complexes pour résoudre des problèmes étaient plus susceptibles de se conformer aux mesures de biosécurité. Le trait de personnalité orienté vers l’action était également associé à l’observance, mais seulement lorsque les données des éleveurs et des superviseurs étaient incluses dans le modèle. Les individus ayant un score élevé pour ce trait ont tendance à évaluer les options avant de prendre des décisions risquées, à réagir
En savoir plus

180 En savoir plus

428 - Biotechnologie et biosécurité agricoles

428 - Biotechnologie et biosécurité agricoles

BIOTECHNOLOGIE ET BIOSÉCURITÉ AGRICOLES LE COMITÉ EXÉCUTIF, à sa Vingt-cinquième réunion ordinaire, CONSIDÉRANT: Que le Conseil interaméricain de l'agriculture (le Conseil), par la résolution IICA/JIA/Res.386(XII-O/03), a chargé l'IICA de convoquer les réunions nécessaires, en consultation avec ses États membres, afin d'analyser l'importance de la biotechnologie et de la biosécurité agricoles, et leur impact sur le commerce et le développement;

2 En savoir plus

Estimation du débit des fleuves à partir de mesures satellitaires des variables de surface sans mesures in situ

Estimation du débit des fleuves à partir de mesures satellitaires des variables de surface sans mesures in situ

Suchandt et al. , 2009 ] par exemple) et la mesure aéroportée réalisée lors de la campagne ONERA-Cemagref (avec l’appui de la CNR et de l’IRD) de novembre 2007 sur le Rhône montrent le potentiel de résultats réalistes de mesures de vitesse par cette technique (Fig. 4.9) ; – d’autre part, les simulations réalisées avec le programme M4S de l’Université de Hambourg pour un grand nombre de configurations d’écoulement et de vent montrent une très forte dispersion des résultats, avec une erreur du même ordre de grandeur que la mesure pour les vitesses de surface habituelles des cours d’eau (0,5 m/s à 2 m/s). La prise en compte du vent semble être à l’origine de cette dispersion. De plus, le programme s’est montré très sensible aux gradients de vitesse, faisant apparaître d’importants effets de bord sur les signaux issus des techniques SAR. Sur des scènes naturelles, telles que les mesures sur le Rhône, de tels gradients n’apparaissent pas. Nous ne pouvons donc savoir si une telle sensibilité est intrinsèque à la technique SAR, ou s’il s’agit d’une limite du modèle. Toutefois, des échanges avec l’auteur du programme M4S ont confirmé les limites du programme pour la simulation fluviale. Le programme ne considère pas les effets d’atténuation et de réflexions d’ondes sur les rives, de plus le transfert d’énergie du vent sur la surface de l’eau est surestimé, la présence de rives n’étant pas prise en compte. Finalement, le signal Doppler semble donner de meilleurs résultats que la technique interférométrique.
En savoir plus

343 En savoir plus

Les mesures du développement des cabinets d'audit internationaux : vers un élargissement du champ des mesures par le concept de légitimité

Les mesures du développement des cabinets d'audit internationaux : vers un élargissement du champ des mesures par le concept de légitimité

expliquent la variation de la taille et permettent de comparer ses conséquences avec la compétitivité des cabinets d’audit sur le marché d’audit (Beattie et al., 2003). Au global, les économistes distinguent entre le paradigme traditionnel et le paradigme moderne issus des théories d’économie industrielle (Beattie et al., 2003). Dans notre cas, ces deux pendants sont adéquats pour expliquer une taille excessive des fournisseurs de services (Bain, 1956) 3 . De ce fait, sur la base de ces paradigmes, nous proposons une classification des instruments de mesure économique de la notoriété des cabinets d’audit internationaux. Ce choix rejoint la représentation des deux catégories de mesures proposées par McMeeking et al. (2005) dans le but de quantifier l’offre des services d’audit. Plus précisément, dans une première catégorie, nous présentons les ratios traditionnels et les indices d’Herfindahl calculés sur la base des caractéristiques liées au chiffre d’affaires, au nombre des entreprises auditées, etc. Ces mesures s’insèrent dans le cadre de la perspective traditionnelle des théories d’économie industrielle (1.1). Dans une seconde perspective, nous exposons les modèles d’honoraires d’audit acquittés par les entreprises auditées. Ces modèles permettent de confronter les déterminants liés à l’offre et à la demande des services d’audit (1.2).
En savoir plus

28 En savoir plus

La densité : concept, exemples et mesures : éclairage sur le concept de densité et sur les différents usages de ses mesures

La densité : concept, exemples et mesures : éclairage sur le concept de densité et sur les différents usages de ses mesures

Stratification de l’urbanisation nantaise : Centre et 1ère couronne Stratification de l’urbanisation nantaise : 2ème couronne Formes urbaines et densités Courbe densité et consommation d[r]

92 En savoir plus

Mesures rhéologiques sur un biopolymère

Mesures rhéologiques sur un biopolymère

2. Partie expérimentale Les Eudragits regroupent les polymères dérivés des esters acryliques et méthacryliques. Ce sont des polymères biocompatibles, c’est-à-dire des matériaux compatibles avec les tissus cellulaires et/ou le sang [iii]. L’Eudragit E100 (SPCI, France) a été choisi pour cette étude car des mesures

5 En savoir plus

Mesures de risque et dépendance

Mesures de risque et dépendance

calculées. Plusieurs éléments restent controversés, quant à la considération de la dis- tribution des risques agrégés, lors de l'établissement des réglementations concernant le capital de risque, étant donnée que celle-ci considère une atténuation des risques qui sont agrégés. La distribution multivariée des risques est un élément essentiel pour allouer le capital de manière juste pour chaque risque d'un portefeuille ou d'une ligne d'aaires d'un portefeuille. Récemment, on s'intéresse à l'allocation du capital à l'intérieur des lignes d'aaires d'un portefeuille, en considérant le modèle de dépendance à l'intérieur de chaque ligne d'aaires et entre celles-ci. L'objectif est de procéder d'une manière équitable et de pouvoir connaître plus d'information par rapport aux risques de ce portefeuille. Ceci peut être fait par le biais des mesures de risque multivariées. Celles-ci permettent de couvrir chaque classe de risques homogènes à un niveau désiré. Depuis la récente crise nancière, les entreprises et institutions nancières se munissent de capital de risque à l'aide de méthodes plus conservatrices. Les mesures de risque mul- tivariées sont désirables et répondent à ce besoin. Les modèles multivariés sont donc d'une grande utilité, autant pour les classes de risques que pour la dépendance entre ces classes.
En savoir plus

185 En savoir plus

Volatilités et mesures de risque

Volatilités et mesures de risque

Nous présentons dans la figure 4.2 des simulations de la loi du rendement journalier sur 21 jours d'une option d'achat européenne. Le taux d'intérêt est r = 0, et les options sont à tr[r]

28 En savoir plus

Guide des mesures fiscales

Guide des mesures fiscales

En 1996, dans l’optique d’une meilleure équité, le gouvernement annonce que le montant admissible au crédit sera réduit progressivement, en fonction du revenu du contribuable. Ainsi, dès 1997, la réduction sera de 15 % de chaque dollar du revenu excédant 26 000 $ 28 . Le budget de 1997 modifie le calcul du crédit. Premièrement, le revenu net à considérer pour établir le montant admissible est le revenu net familial, soit le revenu net du particulier et, le cas échéant, celui de son conjoint à la fin de l’année. Deuxièmement, aux fins du calcul de la réduction du montant admissible au crédit, trois mesures sont réunies, soit le crédit d’impôt en raison de l’âge, pour personne vivant seule et pour revenus de retraite. Une seule réduction, établie à 15 % de l'excédent du revenu familial net sur 26 000 $, est appliquée à l'ensemble des montants de ces crédits attribuables au ménage. Troisièmement, le montant admissible total de ces crédits est partageable entre les conjoints, selon leur décision 29 .
En savoir plus

301 En savoir plus

Document Eduscol sur les mesures et incertitudes

Document Eduscol sur les mesures et incertitudes

L’objet de l’étude des erreurs est de pouvoir préciser cette variabilité, et une façon de le faire est d’introduire le « hasard », un hasard qui peut résulter de notre ignorance (Dutarte, Piednoir). Une manière d’interpréter les résultats est de passer par une « randomisation », c'est-à-dire qu’on explique la variabilité de résultats déterministes (il n’y a pas d’aléatoire dans les mesures) comme s’ils étaient des réalisations d’une variable aléatoire.

38 En savoir plus

3-Masses et volumes : mesures

3-Masses et volumes : mesures

Chapitre 3 : Volume et Masse : mesures Introduction : Au cours précédent, on a vu qu’un gaz occupait tout l’espace qui lui était offert. En réalité, on ne perle pas d’espace mais de volume. Nous allons voir comment mesurer le volume d’un liquide ou d’un solide. Nous verrons également la notion de masse et sa mesure.

3 En savoir plus

Quelles mesures d'impact des publications alternatives

Quelles mesures d'impact des publications alternatives

La méthode du facteur d’impact telle qu’elle est appliquée dans les outils d’ISI vise à mesurer l’impact d’une revue dans sa globalité, mais pas des articles pris individuellement. Or, ce serait une erreur de croire que parce qu’une revue a tel impact moyen, tous les articles qu’elle contient ont ce même niveau d’impact. Ainsi en particu- lier, la présence d’articles de synthèse, plus fré- quemment cités en règle générale, peut avoir un effet massif sur le calcul, propulsant injustement le FI de la revue vers les sommets, sans pour autant que les autres articles de la revue aient né- cessairement fait l’objet d’un usage important par la communauté scientifique. Il existe dans les ou- tils d’ISI un système d’évaluation au niveau de l’article, mais trop souvent ces mesures sont né- gligées au profit du facteur d’impact des revues, plus aisé à utiliser.
En savoir plus

6 En savoir plus

La pifométrie, 
science des mesures approximatives

La pifométrie, science des mesures approximatives

Défini6ons et contexte •  Pifométrie = Science du pifomètre elle est universelle et se retrouve dans la nuit des temps Pifomètre : instrument strictement personnel, consubstan6el à [r]

28 En savoir plus

Mesures de la spatialisation pour la sonorisation automobile

Mesures de la spatialisation pour la sonorisation automobile

Ces résultats doivent être vérifiés sur plus de véhicules et avec plus d’auditeurs afin de s’assurer de leur validité, ce qui permettrait également d’améliorer la compréhension de l’audition spatiale lors de la diffusion sonore dans des très petits locaux. La boite à outil de Faller et Merimaa mérite d’être calibrée puis testée à nouveau. Les améliorations qua Gaik a apportées au modèle de Lindemann méritent d’être implémentées et testées, en particulier des tests de plausibilité entre les indices binauraux. Afin d’obtenir une scène sonore précise et régulière, il apparait nécessaire dans le futur de tester toutes ces mesures en lisant des signaux de différents niveau de corrélation entre les canaux.
En savoir plus

143 En savoir plus

Mesures de distances par la méthode de la parallaxe

Mesures de distances par la méthode de la parallaxe

Il reste immobile à une distance h de la règle, ferme son œil droit et vise avec l’œil gauche un point précis de l’objet en l’alignant avec le zéro de la règle ; il change ensuite d’œil[r]

3 En savoir plus

TP n°2 : mesures de masses

TP n°2 : mesures de masses

 Dans un des plateaux, on place l’objet dont on veut connaître la masse.  Dans l’autre plateau, on place successivement des masses marquées de façon à obtenir l’équilibre.  Quand celui-ci est établi (ou approché), on additionne la valeur de chacune des masses marquées. b. Mesures :

2 En savoir plus

TP n°1 : mesures de volumes

TP n°1 : mesures de volumes

Vous disposez d’une éprouvette, d’une quantité quelconque d’eau et d’un objet dont vous voulez déterminer le volume. Schématisez ci-dessous les étapes qui vous permettent d’obtenir le v[r]

2 En savoir plus

Show all 1017 documents...