Localisation spatiale

Top PDF Localisation spatiale:

La localisation spatiale d'outils chirurgicaux par systèmes électromagnétiques alternatifs. Applications et domaines de validité des modélisations numériques

La localisation spatiale d'outils chirurgicaux par systèmes électromagnétiques alternatifs. Applications et domaines de validité des modélisations numériques

Les systèmes magnétiques de localisation spatiale ne souffrent pas de ces problèmes d’occlusion. Seuls les systèmes basés sur ce procédé magnétique sont donc applicables à la localisation de sondes intra-corporelles. Les mesures dans de bonnes conditions sont en général précises, de l’ordre du millimètre pour les systèmes les plus performants. Les localisateurs magnétiques présentent donc l’avantage de permettre une localisation à travers les tissus mous et même au travers d’obstacles plus rigides. Le principe généralement employé consiste à remplir le volume de capture où la cible à localiser est susceptible de se déplacer par un champ magnétique dont la forme mathématique est connue. La bonne connaissance du champ magnétique généré par la source conditionne fortement les performances des systèmes magnétiques. Le fonctionnement optimal de ces localisateurs formule également l’hypothèse que la source et le capteur sont parfaits et placés dans le vide. En pratique, un certain nombre de phénomènes viennent perturber la précision et le fonctionnement des dispositifs basés sur ce principe physique. La présence dans le champ opératoire d’outils métalliques ou générateurs de perturbations électromagnétiques tels des perceuses peut entraîner des imprécisions de plusieurs millimètres. Ces imprécisions dégradent fortement les performances des systèmes magnétiques de localisation spatiale et représentent le critère limitatif de ces systèmes.
En savoir plus

151 En savoir plus

capacité de localisation spatiale des enfants avec Infirmité Motrice Cérébrale (IMC)

capacité de localisation spatiale des enfants avec Infirmité Motrice Cérébrale (IMC)

Les enfants IMC présentent d’importantes difficultés sur le plan visuo-spatial (Zabalia, 2004; Croteau et al 2002). Ces compétences sont sollicitées dans un grand nombre d’activités scolaires et dans la vie quotidienne (déplacement, construction de puzzle, dessin ou écriture sur des feuilles d’exercices,…). Par ailleurs, les capacités de localisation spatiale jouent un rôle important pour la réusit des ces activités. Nous évaluons ici la capacité de ces enfants à localiser des éléments les uns par rapport aux autres, dans un espace défini.

1 En savoir plus

Tendances liées à la composition, la motorisation et la localisation spatiale des ménages

Tendances liées à la composition, la motorisation et la localisation spatiale des ménages

parcourus quotidiennement pour la plupart des groupes d’âges. Le nombre de déplacements s’inverse à certains âges notamment à l’approche de l’âge moyen de l’arrivée du premier enfant et au moment où celui-ci devient autonome au niveau des déplacements. Nos analyses ont révélé que le taux de motorisation des ménages croît en fonction du nombre de personnes dans le ménage et présente une forte augmentation à l’arrivée de l’âge adulte, particulièrement chez les individus habitant un ménage de 4 personnes et plus. Ces distinctions établies, le chapitre présente ensuite les corrélations entre le type de ménage et le cycle de vie des individus. Ces cycles ont évolué depuis 1987 : les individus tardent davantage à quitter le domicile familial, à fonder une famille et ont une probabilité accrue de vivre seuls tout au long de leur vie adulte. La localisation spatiale quant à elle, en fonction de la distance du centre-ville, présente une fonction de forme logarithmique : en s’éloignant du centre-ville, la taille des ménages tend à augmenter, particulièrement dans les douze premiers kilomètres. Le type de domicile qui était discriminant en 1991 a perdu au fil du temps sa corrélation avec le type de ménage des individus. En 2006, les maisons unifamiliales étaient habitées autant par des ménages de 2 personnes (33,0 %) que de 4 personnes et plus (33,2 %).
En savoir plus

183 En savoir plus

Localisation spatiale de la lumière dans des systèmes à cristaux liquides

Localisation spatiale de la lumière dans des systèmes à cristaux liquides

Figure 4.1: Photographies d’ondes scélérates marines. spatialement étendus, la dynamique des régimes fortement non linéaires est aussi caracté- risée par l’émission d’un continuum de fréquences spatiales, ainsi que par l’apparition de structures transverses localisées et anormalement intenses. Les systèmes spatialement éten- dus pourraient alors partager des caractéristiques avec les ondes scélérates optiques (OSO) temporelles, observées dans les systèmes à fibres. Les propriétés attribuées à ces évènements sont les suivantes : ils disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus [ 106 , 218 ] ; ils se produisent très rarement et leur intensité est plusieurs fois supérieure aux autres évènements optiques se produisant dans le système (le critère utilisé pour les ondes intenses marines stipule que leur amplitude doit excéder deux fois la hauteur de l’amplitude significative [ 209 , 106 ]). C’est dans ce contexte, que nous étudions la génération de pics localisés intenses, apparaissant dans un régime spatio-temporel chaotique. Ce régime est obtenu dans la boucle de rétro-action optique à une dimension spatiale contenant un milieu Kerr, décrite dans la section 1.2.1.1. Dans ce chapitre, nous mettons en évidence ces ondes optiques anormalement intenses, qui sont fortement liées à la génération d’un supercontinuum spectral spatial. Une étude détaillée des fonctions de densité de probabilité associées à ces évènements rares est proposée.
En savoir plus

215 En savoir plus

Localisation spatiale fine de ligneux en milieu forestier. Comment procéder de manière précise et dans les délais acceptables ?

Localisation spatiale fine de ligneux en milieu forestier. Comment procéder de manière précise et dans les délais acceptables ?

Les bois des coteaux de Gascogne étudiés par l’UMR Dynafor 1 se distinguent du reste de la forêt française ; ils sont en majorité privés 2 , souvent d’une superficie inférieure à 10 hectares, morcelés, diversifiés et dispersés en îlots boisés dans les paysages, ils sont appelés à jouer un rôle important dans la gestion des territoires ruraux notamment comme réserve de biodiversité et source de revenu. Leurs originalités les rendent complexes à caractériser, surtout lorsqu’il s’agit de mettre en évidence des relations entre la répartition spatiale des arbres et certains facteurs de variations telles que la gestion forestière ou encore la variabilité du sol. La cartographie doit donc indiquer la position individuelle de chaque ligneux et cela, sur une
En savoir plus

6 En savoir plus

Localisation spatiale acoustique en milieu subaquatique - RERO DOC

Localisation spatiale acoustique en milieu subaquatique - RERO DOC

Le thème de ce travail porte précisément sur la localisation d'un point dans l'espace. Pour localiser un endroit précis de l'espace, quelles sont les informations dont l'Homme dispose lors d'une immersion? La majorité des modalités sensorielles sont altérées en milieu subaquatique. Comme en milieu aérien, c'est la vision qui, sous l'eau, exerce une primauté sur l'ensemble des modalités sensorielles. Elle domine, mais elle est réduite à une soixantaine de mètres dans le meilleur des cas; la visibilité est fortement diminuée lors de l'immersion. De plus, l'interface aérienne constituée par le masque, qui permet la mise au point, déforme la réalité. Le masque a un effet grossissant. Cet effet de loupe fait que le plongeur perçoit son environnement plus grand qu'il n'est en réalité, par un facteur grossissant de 1,25 environ. La sensibilité tactile du scaphandrier, quant à elle, ne conserve sa finesse que dans la mesure où celui-ci ne porte pas de gants ou de combinaison isothermique ou anti-abrasive. Enfin, pour ce qui est des chémorécepteurs, qu'ils soient olfactifs ou gustatifs, ils restent théoriquement fonctionnels, mais la littérature ne donne pas, à notre connaissance, d'informations sur ces capteurs. On peut dès lors inférer que les chémorécepteurs olfactifs emprisonnés dans le masque sont inutilisés ou inutilisables. Quant aux chémorécepteurs gustatifs, on pense que la salinité de la mer doit les neutraliser par saturation.
En savoir plus

264 En savoir plus

Décoder la localisation de l'attention visuelle spatiale grâce au signal EEG

Décoder la localisation de l'attention visuelle spatiale grâce au signal EEG

Résumé L’attention visuo-spatiale peut être déployée à différentes localisations dans l’espace indépendamment de la direction du regard, et des études ont montré que les composantes des potentiels reliés aux évènements (PRE) peuvent être un index fiable pour déterminer si celle-ci est déployée dans le champ visuel droit ou gauche. Cependant, la littérature ne permet pas d’affirmer qu’il soit possible d’obtenir une localisation spatiale plus précise du faisceau attentionnel en se basant sur le signal EEG lors d’une fixation centrale. Dans cette étude, nous avons utilisé une tâche d’indiçage de Posner modifiée pour déterminer la précision avec laquelle l’information contenue dans le signal EEG peut nous permettre de suivre l’attention visuelle spatiale endogène lors de séquences de stimulation d’une durée de 200 ms. Nous avons utilisé une machine à vecteur de support (MVS) et une validation croisée pour évaluer la précision du décodage, soit le pourcentage de prédictions correctes sur la localisation spatiale connue de l’attention. Nous verrons que les attributs basés sur les PREs montrent une précision de décodage de la localisation du focus attentionnel significative (57%, p<0.001, niveau de chance à 25%). Les réponses PREs ont également prédit avec succès si l’attention était présente ou non à une localisation particulière, avec une précision de décodage de 79% (p<0.001). Ces résultats seront discutés en termes de leurs implications pour le décodage de l’attention visuelle spatiale, et des directions futures pour la recherche seront proposées.
En savoir plus

53 En savoir plus

Les conflits de localisation : le syndrome NIMBY

Les conflits de localisation : le syndrome NIMBY

E conflits peuvent opposer divers types d’unités : les quartiers, les communes, les départements, les régions et parfois même les États. Thurow (1980) 15 parle à ce sujet d’une « balkanisation des nations ». Afin de proposer des mécanismes qui permettent de surmonter ce syndrome, nous étudions en détail ce phénomène. Qu’est-ce qu’un « syndrome » ? C’est un ensemble de symptômes, en rapport avec un état pathologique donné, qui permettent par leur groupement d’orienter le diagnostic. Appliqué au problème de localisation, le syndrome NIMBY est donc l’ensemble des symptômes en rapport avec la volonté de plus en plus grande des citoyens de ne pas vivre à proximité de ce qui est considéré comme une menace. Trois symptômes peuvent être retenus. Ainsi, les décideurs sont confrontés au syndrome NIMBY lorsque le processus de localisation est laborieux, que le projet génère un surplus social et des nuisances ou des dangers au niveau local. Il n’existe pas moins de six variantes du syndrome NIMBY qui sont représentées par les acronymes suivants :
En savoir plus

36 En savoir plus

Justice spatiale et ruralité

Justice spatiale et ruralité

Illustrons sommairement les catégories d’injustice de Young évoquées en page précédente [Tableau 3, p. 35] en prenant pour la première fois en exemple le cas des espaces ruraux français : il est en effet intéressant de constater que, d’un point de vue formel et juridique, l’égalité de droits entre territoires est un principe que l’on peut considérer comme atteint en France. Si les disparités fondamentales de développement entre villes et campagnes pouvaient encore être criantes au début du XXe siècle, avec une forme d’exploitation de la main d’œuvre rurale dans la petite industrie d’assemblage, et une pauvreté marquée des campagnes, assortie d’un sous-équipement hérité, la situation n’est plus la même aujourd’hui. La pauvreté n’est plus typiquement rurale, mais dépend des contextes locaux ; les différentiels de salaire se sont globalement annulés, pour travail égal, entre régions ; et l’équipement rural, favorisé par la période d’aménagement dirigiste du territoire des Trente Glorieuses, a permis un essor des mobilités et une intégration poussée des territoires ruraux à l’économie nationale, voire internationale. Les lois de décentralisation ont également permis, depuis 1980, la fin d’une tutelle normative et hiérarchique des préfets sur les campagnes et l’exercice de la démocratie locale, avec la promotion de logiques de développement endogènes – ce sont les théories du développement local et des projets de territoire des années 1990 [voir notamment D55 à ce sujet]. Un principe universaliste de justice spatiale a donc manifestement été à l’œuvre dans les politiques d’aménagement du territoire au cours du XX e siècle.
En savoir plus

212 En savoir plus

Localisation, globalisation, et action publique

Localisation, globalisation, et action publique

L’existence déterminante de réseaux et de marchés locaux ne fait pas des territoires concernés des îlots qui peuvent se suffire à eux-mêmes. Ces mêmes réseaux et marchés ont une dimension interterritoriale. La spéciali- sation et la division interterritoriales du travail, qui sont d’autant plus for- tes que l’intégration économique est plus poussée, ont comme conséquence des complémentarités interterritoriales d’offre et de demande. La produc- tion des entreprises est segmentée, et les éléments constitutifs de la chaîne de production sont répartis entre plusieurs territoires. La demande des mé- nages, des firmes ou des établissements d’une région s’adresse partielle- ment aux entreprises ou aux établissements des autres régions et vice-versa. Les activités de découverte et d’estimation des besoins des clients, de re- cherche-développement, de conception, d’exécution et de coordination des processus de transformation physiques, de commercialisation des produits ont une dimension proprement spatiale. Une entreprise ne localise pas for- cément celles qui se rapportent au même bien ou service au même endroit. Le rôle essentiel du capital humain explique pourquoi les éléments compo- sant un objet tel qu’un avion peuvent être rationnellement produits dans des lieux différents. Dès lors, ce qui importe c’est bien le couplage entre relations de proximité et relations externes qui doivent, les unes et les autres, atteindre un certain seuil de densité.
En savoir plus

18 En savoir plus

Localisation et endogénéité des structures d'échanges

Localisation et endogénéité des structures d'échanges

forcément monotone lorsque l’on tient compte des changements possibles de structure. Finalement, les firmes peuvent s'agglomérer en dépit de coûts de transport élevés, car la dispersion peut entraîner une fragmentation excessive de la taille du marché. Le reste de l’article est organisé de la manière suivante. Dans le deuxième paragraphe, nous explicitons la politique de prix des entreprises et nous décrivons l’équilibre en prix dans chaque marché. Nous explicitons ensuite, dans le troisième paragraphe, l’équilibre en localisation obtenue dans un cadre avec deux régions symétriques. Nous montrons que l’on peut observer l’agglomération des firmes pour des valeurs élevées des coûts de transport et que la structure d’équilibre est relative­ ment stable par rapport à une modification de ces coûts. Le dernier paragraphe illustre à l’aide d’un exemple comment on peut généraliser notre approche au cas de plus de deux régions. Quelques conclusions sont présentées en fin d’article.
En savoir plus

37 En savoir plus

Localisation nucléaire de la carnitine acétyltransférase

Localisation nucléaire de la carnitine acétyltransférase

Dans le cas de la carnitine acétyltransférase, les deux variant connus, mCrAT et pCrAT sont issus d’un seul gène. Chez l’humain, un évènement d’épissage alternatif d’une portion de l’intron 1 est à l’origine du variant peroxysomal de CrAT (Corti et al., 1994). Ceci semble aussi le cas chez la souris au vu des résultats obtenus dans cette étude lors de l’amplification de CrAT entre les exons 1 et 2 où plusieurs fragments de tailles supérieures ont été détectés. Chez la levure S. cerevisiae, un site d’initiation de la transcription alternatif semble être privilégié (Elgersma et al., 1995). Cependant, l’épissage alternatif ne semble pas être le mécanisme utilisé pour le ciblage différentiel de CrAT entre les peroxysomes et le noyau ou le réticulum endoplasmique. En effet, aucun autre variant d’épissage n’a été trouvé lors de notre étude par ASPCR chez la souris. Il est fort probable que ces différences de localisation soient dues à un contrôle post-traductionnel.
En savoir plus

131 En savoir plus

Méthodes coopératives de localisation de véhicules

Méthodes coopératives de localisation de véhicules

RÉSUMÉ L’intelligence embarquée dans les applications véhiculaires devient un grand intérêt depuis les deux dernières décennies. L’estimation de position a été l'une des parties les plus cruciales concernant les systèmes de transport intelligents (STI). La localisation précise et fiable en temps réel des véhicules est devenue particulièrement importante pour l'industrie automobile. Les améliorations technologiques significatives en matières de capteurs, de communication et de calcul embarqué au cours des dernières années ont ouvert de nouveaux champs d'applications, tels que les systèmes de sécurité active ou les ADAS, et a aussi apporté la possibilité d'échanger des informations entre les véhicules. Une localisation plus précise et fiable serait un bénéfice pour ces applications. Avec l'émergence récente des capacités de communication sans fil multi- véhicules, les architectures coopératives sont devenues une alternative intéressante pour résoudre le problème de localisation. L'objectif principal de la localisation coopérative est d'exploiter différentes sources d'information provenant de différents véhicules dans une zone de courte portée, afin d'améliorer l'efficacité du système de positionnement, tout en gardant le coût à un niveau raisonnable.
En savoir plus

165 En savoir plus

Deux articles sur la localisation industrielle

Deux articles sur la localisation industrielle

Il convient en fait de distinguer trois niveaux d'analyse. 1) le niveau de ressources cognitives des pays (le niveau de développement technologique général) qui conditionne leur capaci[r]

66 En savoir plus

Localisation de masse et espaces de Wasserstein

Localisation de masse et espaces de Wasserstein

Résumé Le travail de cette thèse est basé sur deux outils : le packing d’un ensemble et les espaces de Wasserstein. Une première partie s’intéresse à la localisation de la masse d’une mesure de prob- abilité µ. Lorsque µ est régulière, les ensembles de niveau de sa densité fournissent une bonne notion pour localiser les zones "denses" de masse, mais perdent leur sens pour les mesures à support fini, comme dans le cas de la mesure empirique. Nous définissons alors une fonction τ dite de taille, sur les fermés d’un espace métrique, basée sur leur packing. Les ensembles de plus petite τ -taille ayant une masse 1 − α donnée permettent de localiser les zones denses de µ, même dans les cas irréguliers. Nous montrons que les ensembles de plus petite τ -taille pour µ et α fixés dépendent continuement de µ et de α, pour la distance de Hausdorff. Nous en tirons une nouvelle méthode de quantification de µ, robuste et stable.
En savoir plus

117 En savoir plus

Localisation et fonction de CHK2 en mitose

Localisation et fonction de CHK2 en mitose

99 sont clairement détectées sur les centrosomes mitotiques, confirmant la localisation de CHK2 aux centrosomes indépendamment de la présence de microtubules. Pour valider cette approche, nous avons également généré des lignées U2OS stables exprimant les protéines doxycycline-inductibles GFP, GFP-CHK1 et FLAG-CHK1. Par IF directe, nous montrons dans les figures supplémentaires 3B et 3C de l’article que les protéines contrôle GFP et GFP-CHK1 sont associées aux centrosomes ni en interphase, ni en mitose. L’utilisation de l’anticorps anti-FLAG ne permet pas non plus de révéler une localisation centrosomale pour FLAG-CHK1 (Figure supplémentaire 3D). Ces résultats suggèrent donc que la localisation centrosomale des protéines GFP-CHK2 et FLAG-CHK2, mise en évidence dans les cellules U2OS en mitose, n’est pas conséquente d’une non- spécificité due à la surexpression des protéines de fusion dans les cellules. Les résultats d’immunofluorescence, obtenus avec les cellules U2OS-GFP-CHK1 et U2OS-FLAG- CHK1, sont également d’intérêt dans le contexte actuel de la recherche sur CHK1 dont la localisation aux centrosomes a été remise en question récemment. Bien que le groupe de J. Lukas ait montré une localisation et une fonction centrosomale pour CHK1 dans les cellules en interphase, ces résultats ont récemment été contredits par l’équipe de M. Inagaki qui démontre l’absence de localisation centrosomale pour CHK1 endogène et les protéines de fusion FLAG-CHK1 et Myc-CHK1 dans les cellules HeLa [86, 376]. Nos résultats d’immunofluorescence supportent le nouveau modèle proposé par le groupe de M. Inagaki selon lequel CHK1, au lieu d’inhiber l’activation du complexe Cdk1-CyclineB aux centrosomes à la transition G2/M du cycle cellulaire, régule plutôt le complexe Cdk1- CyclineB directement dans le noyau [375, 376].
En savoir plus

156 En savoir plus

Navigation et localisation en imagerie SPECT

Navigation et localisation en imagerie SPECT

Plusieurs méthodes ont déjà été proposées afin de recaler une étude SPECT par rapport à cet atlas [14,371 La méthode présentée dans le cadre de ce mémoire utilise une approche directe no[r]

89 En savoir plus

Adénome pléomorphe de localisation atypique

Adénome pléomorphe de localisation atypique

Dans cette localisation, l’homme est deux fois plus touché que la femme [73]. L’âge de survenue est entre la quatrième et la sixième décade de vie, chose qui correspondait à notre patient. Il s’agit de tumeur bénigne dont la présentation clinique typique est celle d’un nodule cutané ou intra-dermique indolore, d’évolution progressive, non ulcéré et ferme de consistance, généralement de 0,5 à 3cm de diamètre. Quoique la plupart des SC sont bénins, il existe une forme maligne bien que très rare [72].

124 En savoir plus

L’information de localisation à Montréal : une exploration

L’information de localisation à Montréal : une exploration

(avec casque bluetooth) – un pour ses amis Québécois et l’autre pour parler à son bon « chum » qui travaille sur la côte ouest des Etats-Unis et du Canada. Il parle au téléphone autant pour se tenir informé des conditions routières et des histoires de la route que pour parler de la vie… et des femmes. Comme il m’a dit en entrevue « avec un casque d’écoute bluetooth, c’est pareil comme si je parlais à côté de toi, comme si tu étais à côté de moi dans le camion » 27 . Plus rarement, il écoute le C-B (citizen band, la radio à ondes courtes) pour savoir ce qui se passe tout près sur la route ou pour écouter les conversations des autres routiers lorsqu’il s’ennuie. Quand tout le monde dort et qu’il roule encore, c’est le volume bien au fond qu’il laisse « miauler » les guitares de Styx (son groupe préféré) dans le système de son de son « truck ». Sociable, fraternel et franc, Denis a partagé avec moi l’évolution de ses moyens de localisation : de la carte pliable, au livre de cartes plastifiées, jusqu’au GPS, sa dernière « bébelle ». Il a aussi souligné la nécessité pour un bon routier de développer son sens de l’observation. Il a aussi partagé avec moi sa perception de la ville de Montréal pour lui le gars de région qui ne jure que par le transport autoroutier. Par une belle journée de mars, je suis monté avec lui pour faire un voyage avec « 85,000 livres de chargement dans le derrière ». Nous sommes partis de Plessisville pour aller à Bécancour, pour remonter à Trois-Rivières, l’autoroute 40 en ligne droite jusqu’à l’autoroute 20 passé Montréal.
En savoir plus

153 En savoir plus

A few localisation theorems

A few localisation theorems

Even though Maltsiniotis did not wish to appear as a coauthor of this note, we want to stress his essential contributions in bringing the results here to their present form. Let us also mention that Hypotheses (0), (1) and (2) imply much more than Theorem 2.1: they actually yield the existence of an “absolute” derived functor (in the sense of Quillen [14, §4.1, Def. 1]) associated to any functor F : D → E such that F T (S) is invertible. This will be developed in a forthcoming work of Maltsiniotis and the first author, where a different proof of Theorem 2.1 will be given [8]; see already §3 here for a weaker result. In [8], we also hope to lift Theorem 2.1 to the “Dwyer-Kan localisation” [3] by suitably reinforcing its hypotheses. Finally, we wish to thank the referee for a very helpful comment regarding Theorem 5.3 (see Lemma 5.7).
En savoir plus

26 En savoir plus

Show all 1374 documents...