Lapin en croissance

Top PDF Lapin en croissance:

Valeur nutritive pour le lapin en croissance des feuilles de deux espèces de frêne (Fraxinus angustifolia et Fraxinus excelsior)

Valeur nutritive pour le lapin en croissance des feuilles de deux espèces de frêne (Fraxinus angustifolia et Fraxinus excelsior)

Excelsior. En Kabylie, elles sont utilisées pour engraisser les moutons de l’Aïd. Aussi, elles constituent la ration de base des herbivores ruminants durant la période allant du mois de juin au mois de novembre. Le principal obstacle à leur utilisation en alimentation animale en générale, et en particulier en alimentation cunicole est la méconnaissance de leur valeur alimentaire. Justement, l’objectif de la présente étude est de déterminer la valeur nutritive des feuilles de frêne commun (Fraxinus angustifolia) récoltées en automne via la méthode directe dans la ration du lapin en croissance. Pour cela, 10 lapins de population locale (un lapin par cage), sevré à 35 jours d’âge (poids vif moyen: 911 ± 128g) ont été alimentés à volonté avec uniquement des feuilles de frêne fraiches durant les 16 jours de l’essai de digestibilité ; soit 12 jours pour la période d’adaptation et 04 jours pour la période de collecte. Les feuilles de frêne commun cueillies en automne, contiennent par kg MS : matière organique (MO) 89.3 ; protéines brutes (PB) 14.6 ; fibres au détergent neutre (NDF) 39,4 ; fibres au détergent acide (ADF) 28.3 ; lignine détergent acide (ADL) 16.1%. La digestibilité apparente de MS, MO, PB, NDF et ADF était de 75 ; 74 ; 67 ; 59 et 59 respectivement. La consommation moyenne quotidienne de matière sèche a été de 97 g, soit 106 g MS/kg PV et 104 g MS/kg PV 0.75 . Alors que celle des protéines digestibles a été de 09.46 g ± 1.06 (10.4 g/kg PV 0.75 ) et celle de l'énergie digestible (DE) est de 1,39 MJ (1,49 MJ/kg PV 0.75 ). Cette quantité d’éléments nutritifs digestibles a permis de satisfaire les besoins d’entretien. La concentration d’un kilogramme de matière sèche de feuilles de frêne en énergie digestible a été estimée à 13,6±0,9 MJ et celle des protéines digestibles à 98±10,43 g. Par conséquent, les feuilles de frêne commun (Fraxinus angustifolia) récoltées en automne peuvent être recommandées comme une source véritable d’énergie et de fibre en alimentation de lapin de chair.
En savoir plus

121 En savoir plus

Conséquences d'un contrôle de l'ingestion sur la physiopathologie digestive et le comportement alimentaire du lapin en croissance

Conséquences d'un contrôle de l'ingestion sur la physiopathologie digestive et le comportement alimentaire du lapin en croissance

Nous avons déterminé que l’efficacité alimentaire, et la digestion des protéines, de l'énergie et des fibres de l’aliment sont améliorées chez l'animal rationné. L'analyse du comportement des animaux soumis à un contrôle de leur niveau d’ingestion a permis de souligner que le bouleversement de comportement alimentaire n’entraîne pas d’agressivité et/ou de compétition entre les animaux. Nous avons mis en évidence que le rythme d’ingestion, fonction du rythme nycthéméral pour les animaux ad libitum, est exclusivement lié au moment de distribution de l’aliment pour les animaux restreints. En revanche, l’analyse de quelques paramètres de physiologie digestive permet de mettre en avant quelques hypothèses pour expliquer comment la restriction alimentaire améliore la santé digestive. Ainsi, nous observons chez l'animal restreint et touché par un pathogène (modèle E. coli) que le symbiote semble revenir à un état stable plus rapidement. Ceci pose la question de la stabilité du symbiote digestif, renforcé par une stratégie d'ingestion limitée. Il semble également que le "statut" inflammatoire de l'animal restreint diffère de celui alimenté à volonté. Néanmoins, l'application d'une stratégie de restriction ne semble pas efficace pour améliorer la résistance du lapin en croissance infecté par un colibacille entéropathogène, alors que cette même stratégie est efficace dans le cas d'une infection par un inoculum de l'EEL. L'analyse comparée de ces deux pathogénies et de la réaction différentielle du lapereau en situation de restriction ou non mérite donc d'être approfondie.
En savoir plus

194 En savoir plus

Valorisation de sources alimentaires locales en alimentation du lapin en croissance

Valorisation de sources alimentaires locales en alimentation du lapin en croissance

En Algérie, l’utilisation de matières premières importées dans la formulation des aliments destinés aux lapins augmente le prix de l’aliment et par conséquent le prix de revient de la viande produite. Il est donc nécessaire de chercher des ressources alternatives locales pouvant se substituer à ces matières premières importées sans avoir d’effets négatifs sur la santé ou les performances des animaux. Cependant, pour pouvoir valoriser une matière première quelconque, en alimentation animale, des données sur son profil chimique ainsi que sur sa valeur nutritive doivent être disponibles. Aussi, l’objectif de notre travail est de déterminer la valeur nutritive, pour le lapin, de quatre matières premières disponibles en Algérie: le grignon d’olives provenant d’une huilerie traditionnelle, le grignon d’olives provenant d’une huilerie moderne utilisant un processus d’extraction par centrifugation à 3 phases, le gland de chêne vert (Quercus ilex) et le gland de chêne liège (Quercus suber). Les résultats obtenus ont montré que le grignon d’olives est une matière première source de fibres avec des teneurs en NDF; ADF et ADL respectivement de 70,7 ; 53,0% et 24,2% dans le cas du grignon d’olives provenant d’une huilerie traditionnel et 78,7% ; 55,4% et 24,3% pour le grignon provenant d’une huilerie moderne. Les grignons d’olives provenant d’une huile traditionnelle et moderne sont caractérisés par une teneur en énergie digestible de 3,24 ; 2,94 MJ/kg MS et protéines digestible de 27,9 ; 22,4 g/kg MS respectivement. Tandis que les résultats ont montré le gland est une matière première source d’énergie avec des teneurs élevée en énergie digestible : 17,9 et 14,7 MJ/kg MS et faible en protéines digestible : 52,4 et 46,5 g/kg MS pour le gland de chêne vert et de chêne liège respectivement.
En savoir plus

1 En savoir plus

Stratégies alimentaires naturelles et innovatrices pour améliorer la qualité de la viande de lapin

Stratégies alimentaires naturelles et innovatrices pour améliorer la qualité de la viande de lapin

60 3.1. Résumé Les effets de la supplémentation de la ration des lapins avec des extraits d'oignons, de canneberges, de fraises et des huiles essentielles sur la qualité de la viande ont été analysés. Cinq groupes de quarante-huit lapines Grimaud sevrées ont reçu la ration supplémentée ou une ration témoin; l'unité expérimentale était une cage de six lapins. Chaque régime expérimental contenait 10 ppm d'ingrédients actifs ajoutés. Les lapins ont été nourris avec les régimes expérimentaux pendant 4 semaines et les performances de croissance caractéristiques d'abattage ont été déterminées. Le pH a été mesuré 1 et 24 h post mortem (pHu) sur les muscles Longissimus dorsi (LD) et Biceps femoris, gauche et droit. On a mesuré également les pertes à la cuisson, la perte en eau et la couleur (L*, a * et b *) du LD droite et ainsi que le statut oxydatif des gras et des protéines après l’abattage (TBARS, DNPH, Folin ciocalteu). Seul le pHu du muscle LD pour le groupe supplémenté avec l’extrait de fraise était significativement plus faible que le groupe témoin (P=0,04). Cependant, nous notons que pour la moyenne de pHu du muscle LD, était inférieure à 6 pour la viande des animaux ayant reçu un régime enrichi en polyphénols, par rapport au groupe témoin. La supplémentation en extrait végétal n'a pas influencé la qualité de la viande, les performances zootechniques ou la stabilité à l'oxydation. Sous conditions aérobes et anaérobes, nos résultats indiquent que la supplémentation du régime alimentaire avec des extraits riches en polyphénols, en particulier avec des huiles essentielles, a un effet positif faible, et sporadique sur la microflore bactérienne par rapport au groupe témoin (P < 0,05). En conclusion, les extraits de plantes et les huiles essentielles peuvent être utilisés dans l’alimentation des lapins sans effets néfastes sur les performances et les caractéristiques de qualité de la viande. Cet effet sera optimisé en recherchant des doses plus élevées.
En savoir plus

212 En savoir plus

Analyse comparée des écosystèmes digestifs du rumen de la vache et du caecum du lapin

Analyse comparée des écosystèmes digestifs du rumen de la vache et du caecum du lapin

Lorsque l’augmentation du ratio amidon/ fibres est de faible ampleur, c’est-à-dire que l’apport d’amidon n’entraîne pas d’acidose ruminale, la communauté bactérienne n’est pas ou faiblement (dimi- nution de l’indice de diversité) affectée (Michelland et al 2011b). L’étude de la bibliographie montre cependant des résultats contradictoires qui peuvent être attribués à l’intensité et à la durée de la perturbation notamment par un apport important d’amidon dans la ration (Tajima et al 2000, Kocherginskaya et al 2001, Tajima et al 2001, Sadet et al 2007). Un apport d’amidon élevé dans la ration modifie donc de façon majeure la population microbienne du rumen. Si un apport d’huile seule n’a pas d’effet, lorsque de l’huile est ajoutée au régime en plus de l’amidon, une modification de la communauté microbienne est ob- servée qui de plus est différente de celle observée, avec un apport d’amidon seul (Zened et al 2011). Dans le caecum, une augmentation du ratio amidon/fibre qui n’entraîne pas de trouble digestif engen- dre toutefois des modifications de la communauté bactérienne (structure, quantité de bactéries) dès le deuxième jour. Ces modifications se maintiennent durant les 39 jours d’application de la perturbation (Michelland et al 2011a). Chez la vache comme chez le lapin, ces perturbations nutritionnelles entraînent une altération des paramètres physico- chimiques et fermentaires des fermen- teurs digestifs (tableau 3).
En savoir plus

13 En savoir plus

L'observation des dents du chat et du lapin dans l'apprentissage des régimes alimentaires en sciences

L'observation des dents du chat et du lapin dans l'apprentissage des régimes alimentaires en sciences

27 perçoivent les molaires telles qu'ils les observent chez eux : elles servent à écraser et sont donc grosses et relativement plates. Or, chez le chat, les molaires sont pointues car elles ont pour fonction de découper les proies qu'ils ont attaquées. L'observation du crâne de chat a permis aux élèves de constater la forme particulière des molaires du carnivore. Pour montrer que ce type de dents sert à couper, nous avons utilisé un ciseau cranté : lorsqu'il se referme, les dents du ciseau se referment sur elles-mêmes et coupent la feuille de papier. Il en va de même pour les molaires du carnivore. En faisant cette expérience plus concrète, les élèves ont compris la fonction des molaires et pourquoi leur forme était différente de nos molaires. Pourtant, cette modification des représentations reste fragile. C'est le constat qu'on peut tirer après l'observation des molaires du lapin : les enfants confondent les molaires du chat et du lapin ainsi que leurs fonctions. Nous approfondirons cet aspect un peu plus loin.
En savoir plus

54 En savoir plus

Structure tridimensionnelle de l'aldolase de muscle de lapin à une résolution de 2,1 Å

Structure tridimensionnelle de l'aldolase de muscle de lapin à une résolution de 2,1 Å

L'enveloppe moléculaire obtenue de cette carte de densité électronique à 2.9A a été utilisée à son tour avec les phases moyennes obtenues pour toutes les données à la rés[r]

200 En savoir plus

Croissance endogène et croissance des régions (vers une théorie de la croissance endogène spatialisée)

Croissance endogène et croissance des régions (vers une théorie de la croissance endogène spatialisée)

l'apparition des rendements croissants. Face à l'internationalisation croissante des marchés et à l'incorporation de plus en plus importante de biens et services intermédiaires dans le[r]

34 En savoir plus

Initiation au diagnostic de la colibacillose chez le lapin local (Oryctolagus cuniculus)

Initiation au diagnostic de la colibacillose chez le lapin local (Oryctolagus cuniculus)

Résumé du PFE :sous titre : Initiation au diagnostic de la colibacillose chez le lapin local (Oryctolagus cuniculus) Résumé : La pathologie digestive est la cause principale de pertes économiques dans les élevages cunicoles car les lapins sont des animaux très sensibles à l'environnement (milieu et alimentation). La colibacillose provoque des retards de croissance, et des mortalités intenses, ce qui provoque une perte économique considérable. Les infections par les Escherichia coli entéropathogènes sont les causes principales de diarrhées dans les élevages cunicoles. La détection des symptômes et des lésions est nécessaire pour le diagnostic des colibacilloses, mais les examens complémentaires (histologie, microbiologie) sont primordiaux.
En savoir plus

1 En savoir plus

Etude de la qualité bactériologique et physicochimique de l'aliment utilise chez le lapin

Etude de la qualité bactériologique et physicochimique de l'aliment utilise chez le lapin

La contamination bactérienne et le déséquilibre des constituants de l’aliment de lapin ont un impact important sur la santé et la croissance de l’animal vue la sensibilité de l’animal. Dans notre étude préliminaire, le degré de contamination par les flores bactériennes et la détermination des paramètres physicochimiques ont été réalisées à partir de 4 élevages avec trois fournisseurs différents dans les wilayat d’Alger et Tizi Ouzou. Un total de 15 échantillons d’aliment commercial. Des méthodes microbiologiques AFNOR et ISO ont été utilisées dans l’analyse bactériologique et les dosages chimiques ont été effectués par des méthodes usuel de laboratoire. Les résultats montrent un aliment de qualité satisfaisante selon certains travaux menés dans le cadre du contrôle microbiologique des aliments pour animaux. Il y a cependant toujours des cas d'exception, qui peuvent toute fois être évités grâce à un suivi régulier par les fabricants d'aliments.
En savoir plus

1 En savoir plus

Modulation de l'expression et de l'activité de la NADPH P450 réductase chez le lapin

Modulation de l'expression et de l'activité de la NADPH P450 réductase chez le lapin

56 inflammatoire sont responsables de la diminution de l’expression des CYP1A1, CYP1A2, CYP2B1/2 et CYP3A2 chez le rat (Prandota, 2005). L’administration sous-cutanée de térébenthine au lapin produit une RI aseptique qui diminue l’activité des CYP1A2 et CYP3A6 très précocement par une inhibition directe de l’enzyme et plus tardivement, par une diminution de l’expression de ces enzymes. Les médiateurs sériques libérés dans le sang entraînent la diminution d’expression des CYP (El-Kadi et coll., 1997). Le médiateur sérique dans le sérum de lapin impliqué dans l’inhibition précoce de l’activité est l’IL-6 (Bleau et coll., 2000). D’un autre côté, l’expression et la quantité d’ARNm des CYP1A1, CYP1A2 et CYP3A6 sont diminuées par cette RI. Suite à l’incubation pendant 48 heures d’hépatocytes de lapin avec du sérum provenant d’humains porteurs d’une infection virale ou de lapin avec une réaction inflammatoire produite par la térébenthine, il a été possible d’identifier les médiateurs sériques. Chez l’humain avec une infection virale, l’INF- γ est le principal responsable de la diminution de l’expression des CYP3A6 et CYP1A2, alors que chez le lapin, surtout l’IL-6 et marginalement l’IL1- β ont été identifiés comme responsables de la diminution de l’expression des CYP3A6 et CYP1A2 (Bleau et coll., 2003). Les voies de signalisation activées par les médiateurs sériques conduisant à la régulation négative des CYP n’ont cependant pas encore été clairement caractérisées. Certaines protéines kinases semblent jouer un rôle dans la modulation de l’expression des CYP. Parmi celles-ci, on note la protéine kinase C (PKC), la kinase de régulation extracellulaire (Erk), la protéine kinase activée par les mitogènes p38 (p38MAPK), la phosphatidylinositide 3-kinase (PI 3 K) et la
En savoir plus

125 En savoir plus

IMPORTANCE TROPHIQUE DU LAPIN DE GARENNE POUR LES GRANDS RAPACES PROVENÇAUX

IMPORTANCE TROPHIQUE DU LAPIN DE GARENNE POUR LES GRANDS RAPACES PROVENÇAUX

La comparaison de divers régimes alimentaires en Europe, et plus précisément en Méditerranée, pour l'Aigle de Bonelli, l'Aigle royal et le Hibou grand- duc, a perm[r]

13 En savoir plus

Rôle des médiateurs lipidiques dans la réaction inflammatoire chez le lapin

Rôle des médiateurs lipidiques dans la réaction inflammatoire chez le lapin

Les principaux leucocytes qui sont recrutés au foyer inflammatoire dans la phase initiale sont les neutrophiles polymorphonucléaires (PMNs polymorphonuclear neutrophils), qui sont les [r]

145 En savoir plus

Le pire ami de l'homme. Du lapin de garenne aux guerres biologiques

Le pire ami de l'homme. Du lapin de garenne aux guerres biologiques

lui : c'est alors le grignotage des campagnes qui semble avoir raison de son inépuisable proli- ficité... Et voilà qu'on regrette ses services « écologiques » et qu'on lui ménage une garenne d'opérette au rond-point parisien de la porte Maillot ! Bref: Jeannot Lapin et nous habitons le même monde, partageons les mêmes errances, les mêmes contradictions. Ce livre, constatent M" 1 " ]yj ou g eno t e t Strivay a été

1 En savoir plus

Contribution à l’identification de l’agent étiologique de l’entéropathie épizootique du lapin

Contribution à l’identification de l’agent étiologique de l’entéropathie épizootique du lapin

le tractus digestif ce qui laisserait plus de temps aux différents agents pathogènes pour adhérer à la muqueuse ou se développer dans le tractus digestif(Marlier et al., 2003). D’autre part, l’alimentation en cuniculture joue un rôle essentiel dans la santé digestive des lapins (Gidenne et Garcia, 2006). L’eau doit être disponible à raison de 200mL par jour et par lapin et ne doit pas être d’un pH trop basique (Marlier et al., 2003). La ration doit être adaptée qualitativement et quantitativement en fonction du stade physiologique des animaux et en faisant attention aux transitions brutales. Brièvement, il convient d'apporter de 9,4 à 9,8 Méga Joules d'énergie digestible (MJED) par kg d'aliment à 90% de matière sèche et de 12 à 12,5g de protéine digestible/MJED. Durant l’engraissement, un aliment contenant une teneur en énergie digestible augmentée (9,8 à 10,3 MJED/kg d’aliment à 90 % de matière sèche) est utilisé avec une réduction des protéines digestibles à 11,5 ou 12 g/MJED (Gidenne, 2000). Les différents types de fibres (tableau 1) ont une grande importance dans la santé du tractus digestif du lapin, surtout les fibres faiblement digestibles (lignocellulose) (Gidenne, 2000; Bennegadi et al., 2003; Gidenne, 2003; Romero et al., 2009). Les recommandations dans la matière sèche sont de 32 et 50% de fibres en général et de 16 à 21% de lignocellulose dont plus de 5,5% de lignine (Gidenne, 2003). Le régime alimentaire influence la flore bactérienne résidente du tractus digestif et donc, dans une certaine mesure, la capacité à résister aux espèces pathogènes (Carabano et al., 2006; Gidenne et al., 2008).
En savoir plus

154 En savoir plus

Etude comparative entre la qualité de sperme du lapin locale et synthétique

Etude comparative entre la qualité de sperme du lapin locale et synthétique

L’éclairement constant de 8 heures sur 24 permet d'accroître le poids des testicules et les réserves spermatiques dans l'épididyme par rapport à des durées d'éclairement plus longues de 12h ou 16h sur 24 (Walter et al., 1968). Une étude de Theau-Clément et al, (1994) a permis de montrer que par rapport à un éclairement de 16h / 24, un éclairement réduit à 8h / 24h conduit à une production de semence plus faible en quantité et en qualité ainsi qu'à une réduction de la libido des mâles. La légère augmentation du la température pendant l'été (Tª max: 26ºC) a affecté négativement l'apport alimentaire des lapins (-94g / jour) et la production de sperme (-100 · 10 6 spermatozoïdes) de sperme prélevé deux mois Après (figure 6). L'effet négatif de la température sur les performances de reproduction est bien connu. La durée de la spermatogenèse chez le lapin est d'environ 42 jours, donc les températures élevées d'août (26-27ºC) a affecté la production de sperme des mâles en octobre. Les résultats du présent travail ont indiqué que la supplémentation des régimes commerciaux avec une teneur plus élevée en vitamines A, E et D3 ne semble pas améliorer le taux de collecte, l'âge de l’initial comportement des partenaires ou qualité et production du sperme. Des résultats similaires ont également été trouvés par d'autres auteurs (El-Masry et al, 1994; Castellini et al., 1999), qui n'ont montré aucun effet de supplémentation en vitamines sur la production de sperme (volume ou concentration) et paramètres morphologiques de qualité (anomalies). Castellini et al. (1999) ont montré que l’addition de vitamine E seule a réduit certains paramètres cinétiques (vitesse progressive et linéarité), mais celles-ci ont été augmentées par la combinaison des vitamines E et C. Cependant, le taux de fertilité du sperme n’était pas lié aux changements des paramètres cinétiques.
En savoir plus

58 En savoir plus

Alimentation du lapin : valorisation de l’Azolla dans l’alimentation des lapins etude bibliographique

Alimentation du lapin : valorisation de l’Azolla dans l’alimentation des lapins etude bibliographique

Mots clés : lapin, Azolla, sources alimentaires, valorisation Abstract Livestock farming in Algeria is facing several problems, one of which is feed, which represents the most important burden of livestock farming due to the raw materials used in the feed that are imported. One of the solutions in order to produce feed at a lower cost would be the substitution by locally available food sources. Azolla is a floating aquatic fern. It is a common bio-fertilizer in rice cultivation. Its higher crude protein content (more than 20%), the presence of essential amino acids (high lysine content), its richness in vitamins and minerals make it a highly sought-after plant for livestock feed. Further studies on its feed efficiency and how it is used in animal feed are recommended for a better valorisation of this plant.
En savoir plus

57 En savoir plus

Rôle de la voie rapide dans les propriétés de conduction cachée du noeud AV de lapin

Rôle de la voie rapide dans les propriétés de conduction cachée du noeud AV de lapin

Courbes de récupération obtenues au contrôle, avec un cycle court, avec un cycle court suivi du cycle caché long induisant un battement "bare1y blocked", et avec un cycle court[r]

109 En savoir plus

Mise en ligne d'un atlas des principales lésions rencontrées chez le lapin

Mise en ligne d'un atlas des principales lésions rencontrées chez le lapin

8 INTRODUCTION Le lapin est le troisième mammifère de compagnie derrière le chien et le chat en France. Le nombre de lapins de compagnie au sein de la clientèle canine ne cesse d’augmenter au fil des années et les propriétaires demandant et acceptant des examens complémentaires comme les radiographies sont de plus en plus nombreux. Pour former les étudiants de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, nous avons décidé de créer un site intranet à but pédagogique. Ce site comporte une banque d’images radiographiques commentées des affections et pathologies fréquemment rencontrées chez le lapin dont le diagnostic ou une bonne partie du diagnostic repose sur des examens radiographiques.
En savoir plus

48 En savoir plus

Infection à Encephalitozoon cuniculi chez le lapin : synthèse bibliographique et état des connaissances

Infection à Encephalitozoon cuniculi chez le lapin : synthèse bibliographique et état des connaissances

1.3.1. Benzodiazépines L’utilisation de benzodiazépines telles que le midazolam ou le diazépam est recommandée chez les lapins atteints de troubles neurologiques liés à l’encéphalitozoonose. Elles permettent d’une part de contrôler les éventuelles crises aigües et peuvent éventuellement être utilisées en tant que sédation légère chez les animaux atteints d’un syndrome vestibulaire sévère à l’origine de pertes d’équilibre (Latney et al., 2014 ; Harcourt-Brown, 2008 ; Künzel et al., 2008). Cependant, l’utilisation à long terme (supérieure à 48h) de ces molécules n’est pas conseillée car elles suppriment la sensation de déséquilibre du système vestibulaire qui est un stimulus essentiel à la récupération des fonctions de l’équilibre du lapin (Thomas, 2000). Ainsi, les benzodiazépines peuvent être utilisées ponctuellement en injection sous-cutanée ou intraveineuse ou intramusculaire aux doses suivantes (Harcourt- Brown, 2004):
En savoir plus

131 En savoir plus

Show all 1387 documents...