Inhibition de la lactation

Top PDF Inhibition de la lactation:

Inhibition de la lactation dans le Post-partum : Bromocriptine vs Cabergoline. Étude prospective, comparative réalisée auprès de 99 patientes à Necker et Port-Royal

Inhibition de la lactation dans le Post-partum : Bromocriptine vs Cabergoline. Étude prospective, comparative réalisée auprès de 99 patientes à Necker et Port-Royal

En 1994, la FDA avait retiré à la bromocriptine (Parlodel°, Bromo-Kin°) l’indication « inhibition de la lactation » à la suite de la mise en évidence d’effets indésirables (EI) "graves". A cette date, l’analyse de la Banque Nationale de PharmacoVigilance (BNPV) avait permis au CRPV de Toulouse de confirmer les risques cardiovasculaires et neuropsychiatriques de ce dérivé ergoté. Le CRPV de Lyon a étudié les déclarations d’EI des ergotés (utilisés dans l’indication « inhibition de la lactation ») dans la BNPV entre 1993 et 2008. Il a trouvé 197 notifications aux CRPV francais concernant, non seulement la bromocriptine, mais aussi la dihydroergocryptine (Vasobral°) et le lisuride (Arolac°). Ce chiffre de 197 s’avère presque 2 fois plus élevé que le nombre d’EI déclarés entre 1985 et 1993, période de l’enquête toulousaine. Dans 39% des observations, l’EI était « grave », avec notamment 2 décès ! Les risques sont cardiovasculaires (infarctus du myocarde), neurologiques (AVC, angiopathie cérébrale) ou encore psychiatriques (crises comitiales, psychoses). Un mésusage est trouvé dans 45 cas, avec notamment des prescriptions en présence de facteurs de risque connus comme tabac, obésité…
En savoir plus

127 En savoir plus

L'inhibition de la lactation : quelle prise en charge pour les patientes ?

L'inhibition de la lactation : quelle prise en charge pour les patientes ?

De plus, les questionnaires étaient différents entre les deux centres hospitaliers du fait de la différence de fonctionnement dans les deux services. En effet, à Melun, les sages-femmes proposaient la prise en charge de l’inhibition de la lactation par homéopathie à toutes les patientes. Elles présentaient alors le traitement par homéopathie et par bromocriptine (si la patiente n’avait pas de contre-indication à son utilisation) en expliquant les avantages et inconvénients de chaque méthode (effets indésirables de l’un et l’autre notamment). Nous avions donc accompagné notre questionnaire d’une fiche d’information sur le traitement homéopathique et formuler différemment certaines questions relatives à l’information. A Clermont-Ferrand, la prise en charge est différente car dans la pratique si la patiente n’a pas de contre-indication au Parlodel  , les méthodes alternatives ne sont pas forcément proposées. Ne sachant pas si les patientes avaient eu ou non une information précise sur le traitement, nous n’avons pas distribué de fiche d’information à J3 dans la mesure où il était difficile d’informer la patiente, 3 jours après qu’elle ait débuté le traitement.
En savoir plus

104 En savoir plus

Les alternatives à la bromocriptine dans l'inhibition de la lactation en post-partum

Les alternatives à la bromocriptine dans l'inhibition de la lactation en post-partum

Par conséquent, en 2013, la commission de transparence de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a réévalué le rapport bénéfice/risque de la bromocriptine dans l'inhibition de la lactation. Elle en a conclu que celui-ci était désormais défavorable et que cette molécule n'avait de ce fait plus sa place dans la stratégie thérapeutique. De plus, selon la commission de transparence, des alternatives efficaces existent et sont dénuées d'effets indésirables graves. L'ANSM rappelle également en 2013 que l'utilisation de la bromocriptine dans l'inhibition de la lactation est réservée aux indications médicales et non au traitement de l'inconfort ou de l'engorgement mammaire pouvant survenir lors de la montée laiteuse. Enfin, elle ajoute que l'utilisation des méthodes médicamenteuses pour stopper la lactation au-delà d'un mois après l'accouchement n'est pas justifiée car à ce moment là, le taux de prolactine revient à son niveau basal. [41, 45, 46]
En savoir plus

101 En savoir plus

Inhibition de la lactation : étude auprès des patientes sur les différentes alternatives proposées par les maternités, suite aux recommandations de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) de juillet 2013 concernant la

Inhibition de la lactation : étude auprès des patientes sur les différentes alternatives proposées par les maternités, suite aux recommandations de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) de juillet 2013 concernant la Bromocriptine

Concernant le cas de l’homéopathie, de nombreuses substances existent dans le domaine de l’inhibition de la lactation de ce fait aucune donnée concernant spécifiquement le Ricinus 30CH, spécialité étudiée dans cette enquête, n’a été trouvée. En parallèle, le niveau de satisfaction des patientes à l’égard de leur traitement d’IL a été recherché. Il apparait ainsi, dans les groupe VB, en regroupant les items « satisfaite » et « très satisfaite » du traitement, que le Dostinex® arrive en première position avec 94.1% de patientes satisfaites au long terme (à J7), l’Arolac® arrive en seconde position avec 70.3%, suivent l’homéopathie avec 59.4% et l’absence de traitement avec 55.6% [tableau 6]. Au niveau du groupe césariennes, le classement est identique (92.8% Dostinex®, 87.7% Arolac®, 50% homéopathie, 37.5% aucun traitement) [tableau 7]. Aucune différence significative n’a été retrouvée entre les groupes « VB » et « Césariennes » (p=0.298 à J3 et p=0.563 à J7).
En savoir plus

65 En savoir plus

Lactation Stage Effect on Nutritional Quality of Algiers Area Cows’ Milk

Lactation Stage Effect on Nutritional Quality of Algiers Area Cows’ Milk

Bainbridge et al . 31 . A study showed the C18:0 protective effects from some circulatory diseases 32 . However, the high content in butyric acid compared to the other short-chain FA can be explained because its synthesis is not inhibited at all resulting from two inhibition-free Acetyl CoA Carboxylase sources: One half, comes directly from a four preformed carbon atoms group called $-hydroxybutyrate; the second half is formed through a free malonyl-CoA way using the condensation of the acetyl units 5,33 . The whole short-chain FA, derived from denovo
En savoir plus

8 En savoir plus

Etude des interactions entre la prédisposition aux mammites et le statut énergétique en début de lactation

Etude des interactions entre la prédisposition aux mammites et le statut énergétique en début de lactation

‘…Ž—•‹‘ Our study indicated that the inflammatory challenge of the mammary gland induced a strong transcriptomic response in blood cells and mainly activated immune pathways. No interaction between energy balance and the response to the inflammatory challenge has been identified. However, energy restriction and inflammatory chal- lenge induced some opposite effects in expression of genes involved in metabolic pathways. Indeed, this analysis suggests that blood leucocytes respond to negative energy balance and ketosis by shutting down lipid-generating processes, including mevalonate, cholesterol and fatty acid synthesis. On the other hand, lipid synthesis seemed increased in response to the inflammatory challenge. In both cases, the transcription factor SREBF 1 appeared to play a key role in the regulation of these metabolic processes, as predicted by IPA and suggested by our data- set. Pathway analysis also suggested an activation of fatty acid oxidation in response to energy restriction and its possible inhibition in response to the inflammatory challenge. Leucocyte metabolism therefore underwent strong changes during an inflammatory challenge, which could be in competition with those induced by energy restriction. Overall, this study suggested a difference in glucose utilization in response to the two stresses. Indeed, the strong increase in PDK4 transcription in response to energy restriction suggested an inhibition of glucose oxidation, whereas its decrease in response to inflammatory challenge, coupled with the increase of plasma glu- cose concentration and glucose transporter expression, suggested that glucose utilization and oxidation were enhanced by the inflammatory stress. Two hypotheses can be formulated in light of these results. Either glucose oxidation increased because glucose concentration was no longer low, or glucose concentration increased to meet the increasing need of glucose in leucocytes during the inflammatory challenge. Further studies are needed to disentangle these hypotheses and to better understand leucocyte metabolism during an inflammatory stress.
En savoir plus

179 En savoir plus

Influence du profil de croissance des génisses Prim Holstein sur leurs performances laitières en première lactation

Influence du profil de croissance des génisses Prim Holstein sur leurs performances laitières en première lactation

Influence du profil de croissance des génisses Prim Holstein sur leurs performances laitières en première lactation. Nouvelles approches méthodologiques. Effects of growth shape of Holstein heifers on their performance during lactation. New methodology approaches.

2 En savoir plus

Inhibition de la signalisation des TLR par les phospholipides oxydés

Inhibition de la signalisation des TLR par les phospholipides oxydés

MOTS-CLES : Toll-like récepteur, immunité innée, membrane, phospholipide oxydé ENGLISH TITLE: Inhibition of TLRs signalling pathways by oxidized phospholipids ABSTRACT: Toll-like receptors are transmembrane receptors of the innate immune system, able to identify non-self molecules. As they are embedded in membranes, they are constantly interacting with cellular lipids. We hypothesized that changes in membrane fluidity, due to change in the membrane lipid composition, could modulate TLR dimerization. We used oxPAPC, an oxidized phospholipid, and showed with an NFκB reporter gene that it inhibited TLRs signalling pathways. We created a TLR4 mutant, lacking the LPS binding domain and showed that this inhibition did not imply LPS or the co- receptors MD2 and CD14. To further evaluate the effects of oxPAPC treatments on wild-type TLR4 dimerization, we began to set up co-immunoprecipitation and fluorescence resonance energy transfert methods.
En savoir plus

89 En savoir plus

Attentes et réponses aux besoins des femmes durant le post-partum concernant la consultation en lactation

Attentes et réponses aux besoins des femmes durant le post-partum concernant la consultation en lactation

Résumé Introduction : Le taux d’allaitement en maternité est de 74%, à un mois, il chute à 54%. Plusieurs études ont démontré que pour aider les mères à initier et poursuivre leur allaitement, une consultation spécialisée devrait être mise en place. L’objectif principal (volet 1) était de décrire connaître les attentes en matière d’informations des femmes allaitantes concernant la consultation en lactation réalisée par une sage-femme consultante en lactation pendant leur séjour en maternité de type 3 en région Auvergne-Rhône-Alpes. L’objectif secondaire (volet 2) était d’évaluer la consultation en allaitement selon le point de vue des femmes.
En savoir plus

109 En savoir plus

Corrosion et inhibition des puits et collectes pétroliers

Corrosion et inhibition des puits et collectes pétroliers

Tableau IV.24 : Paramètres électrochimiques et l’efficacité inhibitrice de la corrosion de l'acier XC52 dans ST en absence et en présence de 10 -4 M du MMBI à différen[r]

202 En savoir plus

Inhibition par la DHEA de l'hémolyse induite par la ribavirine

Inhibition par la DHEA de l'hémolyse induite par la ribavirine

La DHEA ayant été décrite comme un inhibiteur de la G6PD dans de nombreuses études (Marks et Banks, 1960), on pouvait poser l’hypothèse que l’inhibition partielle de la voie des pentoses phosphates est suffisante pour récupérer assez d’ATP pour prévenir ou limiter l’anémie induite par la ribavirine. Comme montré sur la Figure 28, nous avons confirmé la pénétration rapide de la DHEA dans les globules rouges comme rapporté précédemment (Morsches et al., 1981) et l’inhibition significative de la G6PD par la DHEA en présence ou en absence de la ribavirine. Une très faible voire aucune inhibition par la ribavirine seule n’a été observée alors que comme prévu, la DHEA a inhibé la G6PD de façon dose-dépendante, avec une inhibition de 5% avec 10 µM de DHEA et environ 20% à 200 µM. Etonnamment, l’association de DHEA avec la ribavirine (2mM) a exacerbé cette inhibition, qui est significative à 10 µM et 50 µM de DHEA (p<0,05 et p<0,01, respectivement). Aucune raison simple ne peut être avancée pour expliquer cette synergie, mais l’inhibition de la G6PD nécessite la formation d’un complexe ternaire composé de NADP+, de glucose-6-phosphate et de l’enzyme (Gordon et al., 1995). Aussi, les concentrations relatives en substrats et enzymes pourraient changer en présence de ribavirine, ce qui pourrait expliquer les différences observées en ce qui concerne l’inhibition de la G6PD.
En savoir plus

83 En savoir plus

Inhibition réversible et photomarquage de la transglutaminase tissulaire

Inhibition réversible et photomarquage de la transglutaminase tissulaire

La phase organique ainsi récupérée a par la suite été lavée avec 3 × 10 mL d’eau distillée avant d’être séchée à l’aide de MgSO4, filtrée, puis évaporée sous pression réduite. Une puri[r]

221 En savoir plus

Prediction of Body Weight of Primiparous Dairy Cows Throughout Lactation

Prediction of Body Weight of Primiparous Dairy Cows Throughout Lactation

Conclusion Results showed that BW throughout lactation of dairy cows could be predicted based on CBW from linear conformation traits and BCS. The second step of the predic- tion procedure provided better estimates of PBW than using only the first step which was a regular mixed model. Modi- fication in the second step consisted in changing prior dis- tributions. With this methodology, PBW fitted better to known CBW and prediction errors were reduced. There- fore, the developed approach is an appropriate tool to gen- erate PBW estimates that could be integrated in milk re- cording schemes in order to predict daily DMI of dairy cows and to include this trait in breeding objectives. Obvi- ously, this procedure is dependent on the quality of CBW used as input and further research is needed to improve these equations and to validate this two-step approach. However, this procedure is also extremely flexible as actual weightings (e.g., as those generated linked to robotic milk- ing) can be used together with CBW, which can have dif- ferent levels of accuracies.
En savoir plus

4 En savoir plus

Capacité d'ingestion et variation des réserves corporelles chez la vache laitière au cours de la lactation

Capacité d'ingestion et variation des réserves corporelles chez la vache laitière au cours de la lactation

Les 100 premiers jours de lactation Les causes du défaut d’ingestion. Peut-on piloter la perte de poids au début de la lactation[r]

32 En savoir plus

Prediction of Body Weight of Primiparous Dairy Cows Throughout Lactation

Prediction of Body Weight of Primiparous Dairy Cows Throughout Lactation

Prediction of Body Weight of Primiparous Dairy CowsThroughout Lactation M.-L. Vanrobays*, J. Vandenplas * ,† , H. Hammami * ,† & N. Gengler* * University of Liège, Gembloux Agro-Bio Tech – Gembloux, Belgium † National Fund for Scientific Research – Brussels, Belgium Contact: mlvanrobays@ulg.ac.be

3 En savoir plus

Effet des apports en protéines métabolisables et en énergie de rations à base de luzerne sur les performances de vaches en lactation

Effet des apports en protéines métabolisables et en énergie de rations à base de luzerne sur les performances de vaches en lactation

de luzerne plus digestible pourrait avoir des avantages, mais ceux-ci sont complexes à évaluer, et nécessiteraient plus d’études. La nutrition protéique des vaches laitières est complexe, car il est difficile de bien évaluer les acides aminés essentiels réellement disponibles pour l’animal. La diminution de l’apport en protéines métabolisables pourrait être une façon d’améliorer l’utilisation protéique de la luzerne. Il est toutefois important que cette stratégie tienne compte des besoins en protéines dégradables et en acides aminés essentiels des animaux, qui risquent de ne pas être comblés avec ces rations. Malgré une diminution de la digestibilité de plusieurs nutriments, les rations ayant un apport réduit en protéines métabolisables, mais des apports adéquats en acides aminés essentiels, peuvent permettre de maintenir la production (lait et composantes) des vaches en lactation tout en réduisant l’excrétion d’azote urinaire, dont l’excrétion d’urée. À la lumière des informations actuelles, ces rations n’auraient pas d’effets négatifs sur la santé et la fertilité des animaux. Au niveau des effets sur la fermentation ruminale, les informations sont insuffisantes pour pouvoir tirer des conclusions. L’augmentation des apports énergétiques, ayant démontré des effets bénéfiques sur l’efficacité d’utilisation de l’azote, aurait peut-être aussi un rôle à jouer pour augmenter davantage l’utilisation protéique de la luzerne. L’avantage de ces rations est qu’elles ont le potentiel d’être économiquement avantageuses, en plus de diminuer les émissions d’ammoniac, ce qui est un bénéfice environnemental non négligeable.
En savoir plus

116 En savoir plus

Early lactation extended therapy against Staphylococcus aureus intramammary infections in heifers

Early lactation extended therapy against Staphylococcus aureus intramammary infections in heifers

infected heifer. Are these costs worth it? It all depends on the situation. As mentioned throughout the manuscript, it is important to control IMI due to S. aureus because of it’s chronicity and the large economic losses it can cause if it becomes highly prevalent in the herd. Treating effectively and early on can potentially decrease the costs throughout the heifers’ lactation and maybe throughout subsequent lactations as well. Treatment can lower the prevalence of S. aureus IMI in a given herd, resulting in less overall treatment costs, diagnostic costs, and costs associate with loss of milk production and quality of milk produced due to a high SCC, which is usually the case with S. aureus infections. With that being said, a heifer that has an infection in several quarters or with high number of S. aureus CFU present in the quarters, will most probably have a poor treatment outcome and, in that case, may or may not be worth to treat (depending on the genetic value of the animal). In addition, as we have seen with our study, a low colony count may not warrant investing in treatment right away either. The heifer can potentially eliminate the infection on her own. Therefore, it is more of a case-by-case assessment in order to determine whether the treatment is really worth it or not.
En savoir plus

101 En savoir plus

Variance of effects of lactation stage within herd by herd yield

Variance of effects of lactation stage within herd by herd yield

Key Words: International evaluations, sire variance estimation 896 Variance of effects of lactation stage within herd by herd yield. N. Gengler* 1,2 and G.R. Wiggans 3 , 1 Gembloux Agricultural University, Belgium, 2 National Fund for Scientific Re- search, Brussels, Belgium, 3 Agricultural Research Service, USDA,

1 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Perisomatic inhibition in gamma oscillations and auditory learning Inhibition périsomatique dans les oscillations gamma et dans l'apprentissage auditif

6.4 Concluding remarks Much scientific progress in the last two centuries has contributed to our understanding of the role of inhibition and rhythmic activity in perception and learning. The dominant hypothesis postulates that perisomatic inhibition is sufficient for entraining the gamma rhythm in pyramidal cells. I attempted to find conclusive evidence of the necessity of perisomatic inhibition for the entrainment of the gamma rhythm. To my great surprise, I found that this type of inhibition not only is not required for the induction of fast rhythms in the brain, but also prevents this activity from growing excessively. This outcome raises many questions, such as which other cortical generators of fast rhythms ought to be investigated? Could other types of inhibition contribute gamma oscillations? If so, then how do the different kinds of inhibition interact with each other? Is inhibition necessary at all for generating fast cortical rhythms or could pyramidal cells be sufficient for producing them? I have also found that associative auditory learning is influenced by perisomatic inhibition, and that a weakened association results in a reduced response to auditory stimuli. Given that numerous sensory and cognitive processes have been related to the occurrence of gamma oscillations, the fact that an increase in gamma activity—during decreased perisomatic inhibition—did not enhance learning questions the functional relevance of gamma oscillations. Furthermore, the failure to improve the strength of an association between stimuli by enhancing a condition similar to the one that naturally occurs during learning, leads to the question of what are the features of inhibition necessary for sensory learning?
En savoir plus

91 En savoir plus

Impact de la restriction énergétique en début de lactation sur le métabolisme et les caractères de production chez la brebis de race lacaune

Impact de la restriction énergétique en début de lactation sur le métabolisme et les caractères de production chez la brebis de race lacaune

83 dernières brebis ont été systématiquement affectées au groupe restreint, car leur faible capacité d’ingestion (dont les raisons peuvent être diverses) associée à une production élevée ne leur permettaient pas d’avoir une couverture des besoins égale à 100% par insuffisance des apports. De fait, ces brebis ont un bilan énergétique négatif spontanément. Le groupe restreint contient donc des brebis qui, avant toute restriction, sont déjà en situation d’utilisation des réserves et ont donc par conséquent des concentrations sanguines du β-OH et des AGNE élevées, d’où la différence significative entre les groupes dès le début de l’essai et de la restriction. Il s’agit là d’un point critique dans la réalisation pratique d’un tel essai en début de lactation, à une période où il existe des variations individuelles fortes de la capacité d’ingestion. Les investigations réalisées ne permettent pas d’expliquer, pour l’instant, la plus faible capacité d’ingestion de certaines brebis. Cependant, le retour à la normale se fait rapidement (3 jours) et aucune différence significative ne subsiste entre les deux groupes. Les animaux à faible capacité d’ingestion au départ arrivent donc à rattraper leur retard.
En savoir plus

101 En savoir plus

Show all 597 documents...