Indice de masse corporelle (IMC)

Top PDF Indice de masse corporelle (IMC):

Indice de masse corporelle et développement d'infections ?

Indice de masse corporelle et développement d'infections ?

7 INTRODUCTION : L'OMS définit le surpoids comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. Un des marqueurs chez l’adulte utilisable pour classer les individus entre l’insuffisance pondérale, le surpoids, et l’obésité est l’indice de masse corporelle (IMC). L’IMC est calculé en divisant le poids en kilogrammes par le carré de la taille en mètres. Les individus ayant un IMC inférieur à 18.5 kg/m² sont classés comme maigres, ceux ayant un IMC entre 18.5 et 24.9 kg/m² sont classés comme normaux, ceux qui ont un IMC supérieur ou égal à 25 kg/m² sont en surpoids et ceux qui ont un IMC supérieur à 30Kg/m² sont classés comme obèses. Parmi les sujets obèses on note plusieurs grades de sévérité : modérée de 30 à 34.9 kg/m², sévère de 35 à 39.9 kg/m² et morbide à partir de 40 kg/m². Au niveau mondial en 2016, plus de 1,9 milliard d’adultes de plus de 18 ans avaient un IMC supérieur à 25kg/m² et plus de 650 millions avaient un IMC supérieur à 30 kg/m². Le surpoids concerne donc 39% des adultes de plus de 18 ans (39% des hommes et 40% des femmes) et l’obésité concerne 13% de la population adulte mondiale (11% des hommes et 15% des femmes)(1).
En savoir plus

34 En savoir plus

Durée de la phase active du stade 1 du travail et indice de masse corporelle : étude exposés/non-exposés au CHU Grenoble-Alpes sur 100 dossiers

Durée de la phase active du stade 1 du travail et indice de masse corporelle : étude exposés/non-exposés au CHU Grenoble-Alpes sur 100 dossiers

20 (95,2) 1 (4,8) 0,210 Les variables quantitatives sont décrites par la médiane et l’écart interquartiles et les variables qualitatives par l’effectif et le pourcentage. La comparaison entre groupes a été réalisée par le test de Kruskal-Wallis pour les variables quantitatives et par des tests du Chi2 pour les variables qualitatives. Le test de Fisher a été utilisé si l’effectif était inférieur à 5. Abréviations : Indice de Masse Corporelle (IMC), Occipito Iliaque Gauche Transverse (OIGT), Occipito-Pubien (OP), Occipito-Sacré (OS), Détroit Supérieur (DS), Détroit Moyen (DM), Détroit Inférieur (DI).
En savoir plus

44 En savoir plus

Évaluation de l’association entre l’exposition postnatale aux p,p’-DDT et p,p’-DDE et l’indice de masse corporelle chez les enfants japonais

Évaluation de l’association entre l’exposition postnatale aux p,p’-DDT et p,p’-DDE et l’indice de masse corporelle chez les enfants japonais

i Résumé Les enfants sont exposés au p,p’-dichlorodiphényltrichloroéthane (p,p’-DDT) et au p,p’- dichlorodiphényldichloroéthylène (p,p’-DDE) par transfert placentaire et par le lait maternel. Plusieurs études laissent croire que cette exposition pourrait avoir un impact sur l’indice de masse corporelle (IMC) pendant l’enfance. Le but de notre étude était d’évaluer l’association entre l’exposition par le lait maternel et l’IMC des enfants japonais âgés de 42 mois. Nous avons utilisé les données d’une étude pilote (n=290) de la Japan Environment and Children Study (JECS). Le p,p’-DDT et le p,p’-DDE ont été mesurés dans le lait maternel, et les concentrations chez l’enfant ont été estimées pour trois périodes (0-6 mois, 6-12 mois, 12-24 mois) à l’aide d’un modèle de toxicocinétique. Les associations avec l’IMC à 42 mois ont été évaluées à l’aide de modèles de régression linéaire multivariée. Aucune association n’a été observée avec les concentrations de p,p’-DDT mesurées dans le lait maternel, ni avec les concentrations estimées chez les enfants. Des associations positives avec les concentrations de p,p’-DDE estimées ont été observées chez les filles. Chaque augmentation d’un logarithme naturel dans les concentrations estimées était associée avec une augmentation du score z de l’IMC de 0.23 (I.C. 95% : 0.01, 0.45) pour la période d’exposition 0-6 mois, de 0.26 (I.C. 95% : 0.06, 0.47) pour la période 6-12 mois, et de 0.24 (I.C. 95% : 0.05, 0.43) pour la période de 12-24 mois. Ces associations étaient dans le même ordre de grandeur que l’association observée dans une méta- analyse publiée récemment (augmentation du score z de l’IMC de 0.13 par augmentation d’un logarithme naturel dans l’exposition prénatale), ce qui supporte l’hypothèse que l’exposition développementale au p,p’-DDE est associée avec une augmentation de l’IMC durant l’enfance.
En savoir plus

79 En savoir plus

« Avoir deux poids et deux mesures » mais surtout comprendre la temporalité : démence et indice de masse corporelle

« Avoir deux poids et deux mesures » mais surtout comprendre la temporalité : démence et indice de masse corporelle

> L’expression française dont les origines remontent au XVIII e siècle « Avoir deux poids et deux mesures » exprime le fait de juger différemment une même chose selon les personnes, les circonstances et les intérêts. Elle renvoie à des procédés de jugement différents envers quelqu’un ou quelque chose, et selon des règles diffé- rentes. Elle trouve une illustration récente avec la publication de Mika Kivimaki dans la revue Alzheimer’s & dementia sur les relations entre indice de masse corporelle (IMC) et risque de démence [1] .

3 En savoir plus

Relations entre les facteurs de risque maternels et l’indice de masse corporelle d’enfants québécois avec surcharge pondérale dans un hôpital de soins tertiaires

Relations entre les facteurs de risque maternels et l’indice de masse corporelle d’enfants québécois avec surcharge pondérale dans un hôpital de soins tertiaires

R ÉSUMÉ L’étiologie de l’obésité infantile est multifactorielle et complexe. Le patrimoine génétique tout comme l’environnement d’un enfant peuvent favoriser l’apparition d’un surplus de poids. C’est pourquoi plusieurs études se sont penchées sur le lien entre l’environnement familial et en particulier le rôle de la mère et le risque d’obésité chez l’enfant. L’objectif est de mieux comprendre quels sont les facteurs de risque maternels spécifiques à chaque population afin de mieux prévenir ce fléau. Ce projet a donc cherché à identifier quelles sont les relations entre les facteurs de risque maternels et l’indice de masse corporelle d’enfants québécois avec surcharge pondérale. Parmi les facteurs de risque étudiés, on note des liens entre le niveau de scolarité de la mère, son statut familial et son niveau d’insécurité alimentaire. Sur le plan cognitif et comportemental, le lien entre l’indice de masse corporelle (IMC) de l’enfant et la perception maternelle du poids de son enfant ainsi que le niveau de restriction alimentaire maternel ont également été analysés. Au total, 47 entrevues ont été complétées par téléphone auprès des mères d’enfants obèses ou en embonpoint grâce à un large questionnaire destiné à décrire le profil des familles consultant les cliniques externes du CHU Ste Justine. Les tests de Fisher pour les variables catégorielles, le test de T de comparaison des moyennes du Z- score de l’IMC des enfants ont permis d’effectuer les analyses statistiques. Les résultats obtenus démontrent qu’un lien existe entre le niveau de scolarité maternel et la présence d’insécurité alimentaire. De même, il a été possible de constater que les enfants avec une mère restrictive des apports alimentaires de leur enfant avaient un Z-score de l’IMC significativement plus élevé. Ces résultats suggèrent qu’il existe des liens entre le profil socio-économique et comportemental de la mère et le surplus de poids de l’enfant. Des tests auprès d’un plus large échantillon seront nécessaires afin de confirmer ces résultats, l’objectif étant, entre autres, de mieux cibler les enfants à risque d’embonpoint ou d’obésité et de mieux outiller les professionnels de la santé en contact avec ces familles.
En savoir plus

142 En savoir plus

Associations entre les symptômes dépressifs, les habitudes et les comportements alimentaires et l'indice de masse corporelle chez la femme

Associations entre les symptômes dépressifs, les habitudes et les comportements alimentaires et l'indice de masse corporelle chez la femme

Dans un contexte où la prévalence de l'excès de poids et de l'obésité est élevée et où l'on parle même d'une épidémie mondiale d'obésité, plusieurs instances gouvernementales et de santé publique s'intéressent à la problématique reliée au poids corporel et à ses impacts sur la santé (2). Au Canada, des lignes directrices pour classifier le poids des adultes canadiens (18 ans et plus) ont été définies en 2003 (14). L'objectif de cette classification est d'identifier les risques pour la santé associés au statut pondéral, tant d'un point de vue populationnel qu'individuel. Dans ce système de classification, deux mesures sont considérées : l'indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille. L'IMC est l'indicateur le plus utilisé et il est associé aux risques pour la santé reliés au poids corporel (14). Le tour de taille est quant à lui une mesure additionnelle pour évaluer les risques associés à un excès d'adiposité abdominale (14). Dans le cadre de ce mémoire, seul l'IMC sera considéré puisque c'est la seule mesure anthropométrique qui a été recueillie lors du projet de recherche présenté au Chapitre III.
En savoir plus

80 En savoir plus

Association entre l'élastographie vasculaire non invasive et l'indice de masse corporelle chez les enfants

Association entre l'élastographie vasculaire non invasive et l'indice de masse corporelle chez les enfants

i Résumé Sachant que l’Athérosclérose commence durant l’enfance par des marqueurs subcliniques, cette étude explore l’association entre l’indice de masse corporelle (IMC) et l’élastographie vasculaire non- invasive (NIVE) des artères carotides communes chez les enfants. On compare aussi les techniques de mesure de l’intima-média (IMT) des artères carotides en se basant sur le mode-B et la radiofréquence (RF) chez les enfants avec IMC normal et élevé. Il s’agit d’une étude prospective effectuée entre 2005 et 2011. Les paramètres de « NIVE » ont été comparés pour deux groupes d’IMC (normal et élevé) de 60 enfants respectivement, faisant tous partie de la cohorte de l’étude QUebec Adipose and Lifestyle Investigation in Youth (QUALITY). Les paramètres de NIVE incluent la contrainte axiale cumulative (CAS) en %, la translation axiale cumulative (CAT) en mm. L’épaisseur de l’intima-média est calculée selon trois méthodes : logiciel «M’ath-Std» (mode-B), « echotracking » des signaux de RF et
En savoir plus

67 En savoir plus

Pépite | Étude monocentrique rétrospective de l'impact de l'indice de masse corporelle sur l'accès à la greffe des candidats à la transplantation hépatique au CHRU de Lille

Pépite | Étude monocentrique rétrospective de l'impact de l'indice de masse corporelle sur l'accès à la greffe des candidats à la transplantation hépatique au CHRU de Lille

Le! profil! des! candidats! à! la! greffe! se! modifie! depuis! les! années! 1990.! Les! modifications! d’indications,! mais! aussi! l’évolution! des! comorbidités! de! la! population! générale!provoquent!un!changement!de!paradigme.!A!l’échelle!de!la!population!française,! la! mortalité! par! maladie! alcoolique! du! foie! diminue! grâce! à! la! réduction! de! la! consommation!et!des!comportements!à!risque!(consommation!en!litres!d’alcool!pur!par!an! et!par!habitant!en!France!en!1960!:!26!contre!11,7!en!2016!(21)).!A!l’inverse,!le!poids!des! maladies! cardiovasculaires! devient! prépondérant! avec! l’augmentation! du! surpoids! défini! par! un! IMC! (indice! de!masse! corporelle)! ≥! 25! kg/m 2 ! (annexe! 1)!et! de! ses! complications!
En savoir plus

50 En savoir plus

Impact de l’Indice de Masse Corporelle maternel sur la survenue de déchirures périnéales sévères : étude cas témoin au CHU Grenoble Alpes sur 376 dossiers

Impact de l’Indice de Masse Corporelle maternel sur la survenue de déchirures périnéales sévères : étude cas témoin au CHU Grenoble Alpes sur 376 dossiers

Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective, le groupe des cas (n=124) présentant une déchirure sévère a été comparé au groupe témoin (n=252) de sujets indemnes. Les différentes classes de l’Indice de Masse Corporelle maternel ainsi que des caractéristiques maternelles (âge, parité), obstétricales (âge gestationnel, déclenchement, extraction instrumentale, analgésie péridurale, épisiotomie, opérateur) et fœtales (poids de naissance) ont été comparées.

36 En savoir plus

A propos de l'indice de masse corporelle

A propos de l'indice de masse corporelle

Résumé. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, un indicateur du poids « idéal » pour une bonne santé est fourni par l’indice de Quetelet, encore appelé indice de masse corporelle. Celui-ci est défini par le quotient du poids par le carré de la taille. Dans cette note, nous montrons la façon dont le statisticien belge a introduit cet indice dans un mémoire qu’il a écrit en 1832. Puis, nous rapportons comment ce concept a évolué après Quetelet, en donnant quelques exemples récents de son exploitation en médecine. Enfin, nous concluons par des réflexions de nature pédagogique sur ce sujet.
En savoir plus

5 En savoir plus

Les facteurs psychologiques influençant l’agentivité chez des femmes ayant un indice de masse corporelle correspondant au critère d’obésité

Les facteurs psychologiques influençant l’agentivité chez des femmes ayant un indice de masse corporelle correspondant au critère d’obésité

154 La minceur étant grandement valorisée, la recherche du poids santé ou du corps parfait se traduit par la perception d’un corps inadéquat chez une bonne partie de la population (Monaghan, 2008). Ces gens se sentent « normaux » ou en santé lorsqu'ils ont atteint un poids ou un indice de masse corporelle prédéterminé (Penney & Kirk, 2015). Se propage alors une discrimination basée sur la taille (Monaghan, 2013). Dans une culture mettant au premier plan la responsabilité individuelle ou la toute-puissance de l’individu, l’obésité peut être perçue comme un échec (Kersh, 2009). Responsabiliser l’individu pour son obésité peut revenir à le blâmer pour « s'être laissé devenir obèse » (Gard, 2011), à blâmer les parents obèses d’être de mauvais modèles pour leurs enfants (Wood, 2005) ou à blâmer les gens obèses d’être un poids coûteux pour la société (Esmail & Brown, 2005). La honte découlant de cette stigmatisation risque ensuite d'aboutir à un gain de poids (Pulh & Heuer, 2010), engendrant ainsi des résultats contre-productifs au niveau du bien-être psychologique et de la gestion du poids.
En savoir plus

230 En savoir plus

Répartition de l’indice de masse corporelle pré-gravidique lors des hémorragies du post-partum à l'hôpital couple enfant de Grenoble en 2013 et 2014

Répartition de l’indice de masse corporelle pré-gravidique lors des hémorragies du post-partum à l'hôpital couple enfant de Grenoble en 2013 et 2014

Cette étude avait pour objectif de décrire la proportion des classes d'IMC pré- gravidique lors des hémorragies du post-partum à l'Hôpital Couple Enfant de Grenoble en 2013 e[r]

29 En savoir plus

Dépistage de la trisomie 21 sur l’ADN libre circulant au Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes : étude des performances statistiques, prévalence des échecs et impact de l’indice de masse corporelle

Dépistage de la trisomie 21 sur l’ADN libre circulant au Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes : étude des performances statistiques, prévalence des échecs et impact de l’indice de masse corporelle

Le poids maternel influence considérablement la fraction d’ADN fœtal circulant : le taux d’échecs chez la femme obèse est plus élevé, d’environ 24% et pouvant aller jusqu’à 50% avec un Indice de Masse Corporel (IMC) supérieur ou égal à 40 kg/m²[16]. L’ADN libre en circulation chez l’adulte en bonne santé provient principalement de l’apoptose des cellules hématopoïétiques mais chez la femme obèse, l’ADN libre maternel provient en plus de l’apoptose et de la nécrose du tissu adipeux [17]. L'ADN libre total circulant est donc proportionnellement augmenté chez les femmes enceintes en fonction de l’IMC [18,19] . L'ADN fœtal n'est pas affecté, mais l'augmentation de l'ADN libre maternel entraîne proportionnellement une baisse globale de la fraction fœtale. Il y a donc plus d’échecs de l’ADNlcT21 chez les femmes obèses et plus de faux négatifs [9,10,15,20] .
En savoir plus

39 En savoir plus

Évaluation de l'index de masse corporelle comme marqueur pronostique chez les patients atteints d'une leucémie aigüe myéloïde en cours de chimiothérapie d'induction

Évaluation de l'index de masse corporelle comme marqueur pronostique chez les patients atteints d'une leucémie aigüe myéloïde en cours de chimiothérapie d'induction

42 Evaluation de l'Index de masse corporelle comme marqueur pronostique chez les patients atteints d'une leucémie aigüe myéloïde en cours de chimiothérapie d'induction. INTRODUCTION Le cancer est fréquemment responsable de malnutrition et l’obésité favoriserait l’apparition de certains cancers. Plusieurs études ont démontré l’impact négatif de ces deux entités sur la morbi-mortalité dans les cancers solides. En revanche, peu d’études se sont intéressées aux conséquences du statut nutritionnel des patients atteints d’une leucémie aigüe myéloïde (LAM) et traités par chimiothérapie d’induction. MATERIELS ET METHODES Il s’agissait d’une étude rétrospective monocentrique dont l’objectif principal était de rechercher une association significative entre un indice de masse corporelle (IMC) pathologique et le risque d’infection chez des patients traités par une chimiothérapie d’induction pour une LAM de janvier 2008 à décembre 2011. L’IMC a été évalué lors de l’admission et deux semaines plus tard. RESULTATS 91 patients atteints d’une leucémie aigüe myéloïde ont été inclus. Lors de l’admission, 4% des patients étaient en dénutrition, 41% sans problème de poids, 22% en surpoids et 33% étaient obèses. Deux semaines plus tard, on retrouvait 4% de patients dénutris, 49% sans problème de poids, 26% en surpoids et 21% d’obèses. Les infections sévères (grade 3 à 5 selon la Common Terminology Criteria for Adverse Events) ont été recensées chez 68 patients. Seul un IMC élevé à 15 jours était significativement associé à une augmentation du risque de rechute (p=0.04, OR1.45 [1,01-2,12]). CONCLUSION Cette étude confirme l’incidence élevée de l’obésité chez des patients traités pour une LAM et l’absence d’impact pronostique de l’IMC à l’admission sur le risque d’infection. En revanche, un IMC élevé à 15 jours augmente le risque de rechute.
En savoir plus

42 En savoir plus

État des lieux du mode d’accouchement des femmes ayant un indice de masse corporelle pré-conceptionnel supérieur ou égal à 40 au sein de 5 maternités de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)

État des lieux du mode d’accouchement des femmes ayant un indice de masse corporelle pré-conceptionnel supérieur ou égal à 40 au sein de 5 maternités de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)

Cette première partie de l’état des lieux du mode d’accouchement des femmes avec un IMC pré-conceptionnel ≥ 40 au sein de l’AP-HP, a permis de rendre compte de l’accouchem[r]

99 En savoir plus

Influence de l'indice de masse corporelle des patientes sur les résultats de la fécondation in vitro‎ : étude rétrospective au CHU d'Amiens entre janvier 2014 et décembre 2015

Influence de l'indice de masse corporelle des patientes sur les résultats de la fécondation in vitro‎ : étude rétrospective au CHU d'Amiens entre janvier 2014 et décembre 2015

Le nombre d’embryons obtenus était significativement plus faible dans le groupe 3 par rapport au groupe 1 dans notre étude. Ces données peuvent être expliquées par la diminu[r]

90 En savoir plus

Déclenchement artificiel du travail : étude de l'association entre indice de masse corporelle et issue du déclenchement

Déclenchement artificiel du travail : étude de l'association entre indice de masse corporelle et issue du déclenchement

La variable dépendante, Y, représentait la variable binaire échec de déclenchement : oui ou non, et la variable indépendante, X, représentait respectivement une des variables qu[r]

53 En savoir plus

Evaluation des variations lectriques en fonction de lindice de masse corporelle

Evaluation des variations lectriques en fonction de lindice de masse corporelle

Evaluation des variations électriques en fonction de l’indice de masse corporelle La relaxation et la compliance ventriculaire gauche sont dégradées en cas d’association à une hypertension artérielle. Au cours de l’obésité morbide (IMC > 40 kg/m 2 Une étude récente, sur plus de 2 000 patients, a confirmé que l’obésité est bien associée à un remodelage ventriculaire gauche, un trouble de la relaxation du ventricule gauche et une élévation des pressions de remplissage du ventricule gauche. En revanche, il n’a pas été établi de corrélation directe avec la fraction d’éjection. Ceci conforte l’hypothèse selon laquelle la « cardiomyopathie de l’obèse » se manifeste principalement par une dysfonction diastolique et un remodelage ventriculaire gauche initial. Ce d’autant qu’à ce stade il n’y avait pas de dysfonction systolique. Une caractérisation très complète sur le plan échographique de la cardiomyopathie de l’obèse a montré que les altérations structurelles et fonctionnelles sont corrélées aux niveaux d’insulino-résistance et à la surcharge volumétrique du ventricule gauche. La fonction systolique d’éjection ventriculaire gauche est ainsi longtemps conservée tant que le coeur s’adapte par une hypertrophie adéquate à l’augmentation chronique de la précharge (25).
En savoir plus

119 En savoir plus

Étude du transport de l'acide linoléique dans le placenta humain : influences des profils lipidique et hormonal maternels ainsi que de l'indice de masse corporelle maternel

Étude du transport de l'acide linoléique dans le placenta humain : influences des profils lipidique et hormonal maternels ainsi que de l'indice de masse corporelle maternel

de novo synthesis of AFP at term, AFP protein present in the placenta at term must be derived from extracellular sources. This presence in the placenta at term [r]

91 En savoir plus

Les troubles des conduites alimentaires à l'enfance : liens avec l'indice de masse corporelle, le perfectionnisme, le sentiment d'efficacité personnelle et les moqueries liées au poids

Les troubles des conduites alimentaires à l'enfance : liens avec l'indice de masse corporelle, le perfectionnisme, le sentiment d'efficacité personnelle et les moqueries liées au poids

Tel que l'affirment Jensen et Steele (2010) cette absence de relation est surprenante considérant que le POTS-WT concerne spécifiquement le poids. Reconduire l'analyse [r]

296 En savoir plus

Show all 776 documents...