Hôtels-cafés-restaurants

Top PDF Hôtels-cafés-restaurants:

Les effets des aides publiques aux Hôtels Cafés Restaurants et leurs interactions

Les effets des aides publiques aux Hôtels Cafés Restaurants et leurs interactions

La première évaluation (chapitre 3) mobilise des données sectorielles semi-agrégées. Leur utilisa- tion permet de contrôler les flux de défaillances et de créations particulièrement fréquents dans les hôtels-cafés-restaurants. L'analyse « toutes choses égales par ailleurs » menée indique que la hausse du TEA (taux d’exonération apparent), générée par les aides HCR, a eu un impact très limité en termes de créations et de sauvegarde de l'emploi. L'effet estimé est de l'ordre de 7 000 emplois par an, soit un coût par emploi créé très élevé, de plus de 86 000 euros. En outre, ce résultat peu encou- rageant en termes d'efficacité de la mesure est même susceptible de surestimer l'effet réel de celle-ci dû à la nature des données utilisées pouvant être à l'origine d'un biais d'agrégation et d'endogénéité. Enfin, cette partie montre qu'un ciblage des aides HCR aurait pu être plus efficace en concentrant davantage celles-ci sur les seuls sous-secteurs (restauration traditionnelle, notamment) les plus sen- sibles au coût du travail. Les résultats obtenus permettent également d'éclairer les débats actuels sur l’intérêt et l'efficacité de la baisse ciblée de TVA pour laquelle on ne dispose encore que de données très parcellaires.
En savoir plus

192 En savoir plus

Les effets des aides publiques aux Hôtels Cafés Restaurants et leurs interactions : Une évaluation sur micro-données d'entreprises

Les effets des aides publiques aux Hôtels Cafés Restaurants et leurs interactions : Une évaluation sur micro-données d'entreprises

La première évaluation (chapitre 3) mobilise des données sectorielles semi-agrégées. Leur utilisation permet de contrôler les flux de défaillances et de créations particulièrement fréquents dans les Hôtels-cafés-restaurants. L'analyse "toutes choses égales par ailleurs" menée indique que la hausse du TEA générée par les aides HCR a eu un impact très limité en termes de créations et de sauvegardes de l'emploi. L'effet estimé est de l'ordre de 7 000 emplois par an soit un coût par emploi créé très élevé, de plus de 86 000 €. En outre, ce résultat peu encourageant en terme d'efficacité de la mesure est même susceptible de surestimer l'effet réel de celle-ci du à la nature des données utilisées pouvant être à l'origine d'un biais d'agrégation et d'endogénéité. Enfin, cette partie montre qu'un ciblage des aides HCR aurait pu être plus efficace en concentrant davantage celles-ci sur les seuls sous-secteurs (Restauration traditionnelle notamment) les plus sensibles au coût du travail. Les résultats obtenus permettent également d'éclairer les débats actuels sur l’intérêt et l'efficacité de la baisse ciblée de TVA pour laquelle on ne dispose encore que de données très parcellaires. La deuxième évaluation proposée (chapitre 4) vise à s'assurer que les résultats obtenus ne sont pas déformés par l'existence d'un biais d'endogénéité. Elle s’appuie sur un lourd travail de simulation des aides perçues visant à rendre exogène le traitement étudié. Les outils standard de l'économétrie de l'évaluation sur données individuelles sont ensuite mobilisés afin de mesurer l'impact de l'aide HCR sur l'emploi appréhendé successivement en termes d'emploi brut, en emploi équivalent temps plein et en heures travaillées. On obtient que le dispositif sectoriel étudié a permis de réduire très sensiblement le coût du travail des entreprises de ce secteur mais n'a pas eu d'effet significatif sur l'évolution des effectifs des entreprises pérennes. En revanche, les entreprises qui ont le plus bénéficié des aides HCR et de l'évolution des barèmes d'exonérations ont connu une hausse plus importante du salaire horaire hors cotisations sociales patronales.
En savoir plus

204 En savoir plus

Evaluer un dispositif sectoriel d'aide à l'emploi : L'exemple des hôtels cafés restaurants de 2004 à 2009

Evaluer un dispositif sectoriel d'aide à l'emploi : L'exemple des hôtels cafés restaurants de 2004 à 2009

3 Annexe 1 : Montant et évolution des aides au secteur HCR La loi 2004-804 du 9 août 2004 relative au soutien à la consommation et à l'investissement stipule dans son article 10 que les entreprises des secteurs des Hôtels-cafés-restaurants (HCR) peuvent bénéficier d'une aide à l'emploi, pour une durée initialement prévue à un an et demi. Le Décret n°2004-1239 du 22 novembre 2004 précise le champ, les modalités d'application et l'ampleur de cette mesure. Les lois 2005-1719 du 30 décembre 2005, 2006-1666 du 21 décembre 2006 et 2007-1822 du 24 décembre 2007 étendent la période d'application de cette aide aux années 2006 à 2008. En outre, le décret 2007-1822 du 24 décembre 2007 modifie sensiblement les modalités d'application du dispositif qui devient plus favorable pour l'ensemble des salariés rémunérés jusqu'à 1 smic plus 3%, pour l'ensemble des salariés issus de la Restauration traditionnelle et pour les salariés payés au-delà de 1 Smic plus 3% issus des Débits de boissons et Cafés tabac. En juillet 2009, la loi 2009-888 de développement et de modernisation des services touristiques abroge ce dispositif pour lui substituer une baisse généralisée de la TVA de 19,5% à 5,5% dans ce secteur. Les tableaux ci-dessous présentent les différents montants de aides spécifiques aux HCR selon le secteur d'activité, l'ancienneté des établissements et la période considérée.
En savoir plus

41 En savoir plus

Développement patrimonial et images touristiques de la Tunisie au XXe siècle : hôtels et architecture

Développement patrimonial et images touristiques de la Tunisie au XXe siècle : hôtels et architecture

Elles créent une harmonie avec l'espace créé pour les touristes. En exposant les différentes cartes postales, nous pouvons dire que l'interprétation est multiple de signes et de significations. Notre travail consiste à créer un corpus photographique basé sur le recueil des images d'hôtels qui datent du XX e siècle. En créant ce corpus, nous voulons déterminer vers quoi l'image de la carte postale peut nous orienter, son iconographie. En effet, « La Tunisie qui fait partie du Maghreb - cet '' Orient de la France '' - n'échappe pas à ce vaste mouvement à ce jeu de représentation où les images sont aussi un pouvoir » 233 . En développant cette idée, notre but consiste à tracer les grands axes qui déterminent la valeur d'une image touristique. Intéressons-nous aux images qui énoncent une histoire. Ce choix vise une valorisation par l'image de l'architecture ancienne. Notre travail sera plus centré sur les hôtels anciens, qui présentent des lieux du passé. Des lieux qui ont un vécu, mais aussi, une histoire. Ils sont considérés comme étant une construction à caractère historique. Tout cela se rejoint, les images favorisent un rattachement au lieu ; ce qui valorise l'espace, c'est l'image que les architectes créent. Rappelons plutôt, qu'à cette époque, les architectes ne travaillaient pas sur l'image, mais sur l’aspect économique : ils s'intéressaient au nombre de lits. En effet, les hôtels sont soumis à une réglementation spécifique. Pour reprendre l'expression de l'architecte décorateur Mohamed Mounir Ghribi (25 septembre 2014) : « Il y avait d'autres soucis économiques, c'était la capacité (100 lits, 200 lits), c'était des chambres doubles, c'était des chambres types. À l'époque, on travaillait sur des normes, 100 lits à l'hectare ».
En savoir plus

304 En savoir plus

L’adhésion des restaurants indépendants au programme Fruits et légumes en vedette 2009-2010

L’adhésion des restaurants indépendants au programme Fruits et légumes en vedette 2009-2010

2 à 17 ans, 22,6 % présentaient un surplus de poids selon la même enquête, dont 15,5 % de l’embonpoint et 7,1 % de l’obésité (Lamontagne et Hamel, 2009). En 2007, la proportion des dépenses alimentaires pour les repas consommés au restaurant parmi l’ensemble des ménages déclarants 2 au Québec se situait en moyenne à 22 % (Institut de la statistique du Québec, 2010). Cette proportion était plus élevée chez les personnes vivant seules (28 %), tandis qu’elle atteignait son plus bas niveau parmi les familles monoparentales (17 %). Selon Transformation alimentaire Québec (2003), les Québécois ont pris 4,5 repas ou collations par semaine dans les restaurants et y ont dépensé plus du tiers de leur budget consacré à la nourriture en 2002. Les repas de services rapides et les collations comptent pour la majorité de ces occasions de repas, soit 3,2 visites par semaine. Par ailleurs, les mets les plus populaires dans les restaurants en 2002 sont les suivants, par ordre décroissant : les frites, les salades, les mets cuisinés non sucrés (croissants, pain tranché et rôties, muffins anglais, bagels, etc.), le poulet, la pizza, les hamburgers, les desserts, les sandwiches, les soupes et les mets cuisinés sucrés (muffins, beignes, danoises et autres).
En savoir plus

122 En savoir plus

Percepção de Q-Grader russos e brasileiros sobre cafés fermentados.

Percepção de Q-Grader russos e brasileiros sobre cafés fermentados.

A tabela 01 indica que dos quinze cafés apresentados, quatorze possuem global score acima dos 80 pontos, indicando o potencial de qualidade dos cafés apresentados, chama a atenção para as notas finais observadas para os cafés do tipo conilon, indicando que a fermentação pode ser um ótimo indicativo para melhoria da qualidade final da bebida. Tendo em vista que em muitos casos, na literatura de cafés especiais, o café conilon é descrito com um produto inferior ao café arábica, conforme estudos de Ribeiro et al. (2014), onde os autores enfatizam que o café conilon tem características sensoriais que normalmente apresentam neutralidade quanto à doçura e acidez, possui aroma marcante de cereais torrados e se destaca pelo corpo mais pronunciado que o café arábica. Portanto é utilizado como matéria prima na indústria de solubilização e como componente na formulação de
En savoir plus

5 En savoir plus

Les hôtels particuliers à Versailles aux XVIIe et XVIIIe siècles : quelques exemples pour une typologie

Les hôtels particuliers à Versailles aux XVIIe et XVIIIe siècles : quelques exemples pour une typologie

seconde cour, derrière l’hôtel, dans laquelle se trouvait fréquemment un puits. Ainsi séparés des écuries et des remises, les habitants échappaient aux odeurs de fumier, et les communs étaient invisibles depuis le château. S’opérait donc une inversion par rapport à la capitale, où le corps de logis était habituellement replié vers le cœur de la parcelle et où les services communiquaient avec la rue [annexe 9]. Deux gravures d’Israël Silvestre et d’Antoine Coquart, l’une représentant la rue des Réservoirs en 1674 [annexe 10], l’autre la rue de la Surintendance en 1712 [annexe 11], témoignent de cette enceinte de pavillons relativement identiques entourant le château et formant des saillies sur la rue. Mais ces représentations gravées cherchaient à satisfaire la censure, et « frisaient parfois l’escroquerie 176 ». Quelques habitants bénéficiaient d’un jardin, pour la vue et la promenade. Mais tandis que dans la capitale les hôtels sans jardin étaient
En savoir plus

106 En savoir plus

"Flou juridique autour des contrôles policiers des restaurants clandestins et soirées festives"

"Flou juridique autour des contrôles policiers des restaurants clandestins et soirées festives"

Dans ces conditions, rien n’interdirait de considérer un restaurant comme un domicile. Les forces de l’ordre ne sauraient alors y pénétrer (sauf, en pleine journée, si l’on admet qu’il y a flagrant délit, voir question 2). La difficulté est plus prégnante encore face à des restaurants qui, comme souvent, demeurent parfaitement clos, les clients étant présentés comme des invités dont les paiements seraient de simples contributions aux frais… avec, certes, un zeste de mauvaise foi, les restaurateurs pourraient très bien faire passer ces déjeuners pour des rencontres purement privées.
En savoir plus

2 En savoir plus

Caractéristiques d'une prestation de service de luxe dans les hôtels cinq étoiles au Québec

Caractéristiques d'une prestation de service de luxe dans les hôtels cinq étoiles au Québec

innovations technologiques ont eu et ont toujours des difficultés à être intégrées par les hôteliers (entrevue 2). Par contre, certains voient le potentiel pour enrichir l’expérience de la clientèle et permettre de proposer des options plus personnalisées (entrevue 2). Restaurant : dans les hôtels, bien que la nourriture ne soit pas incluse dans le tarif, les clients s’attendaient à ce que les établissements hôteliers de luxe aient des restaurants (entrevue 2). La nourriture est toujours un élément important, et si celle-ci est bien préparée, innovante et bien servie, celle-ci à la capacité d’améliorer l’expérience globale du consommateur (entrevues 1 et 3). Manger est aussi essentiel à l’expérience luxueuse que de trouver un endroit où dormir (entrevue 1). Les établissements hôteliers doivent suivre les nouvelles tendances en restauration pour répondre aux attentes de la clientèle : par exemple, offrir la visite de la cave à vin, manger à la table du chef, offrir une gastronomie moderne et innovante, etc. (entrevue 3). De plus, la présentation visuelle des plats a également pris une nouvelle valeur par le biais des réseaux sociaux (entrevues 4 et 6). Finalement, le support physique du restaurant doit avoir de belles installations (entrevues 3 et 4). Outre l’innovation alimentaire, les restaurateurs peuvent également être créatifs avec l’espace (entrevue 3). Ils peuvent utiliser différents meubles, différentes lumières ou différents décors pour offrir un environnement unique et luxueux (entrevue 4).
En savoir plus

150 En savoir plus

Placements, déplacements et négociations de l’étranger. Les hôtels meublés de Paris : des espaces de projection et de compensation identitaire

Placements, déplacements et négociations de l’étranger. Les hôtels meublés de Paris : des espaces de projection et de compensation identitaire

Un système d’acteurs conflictuel Les formes banales de l’hôtel, distribuées entre extérieur et intérieur, parties communes – salles du café, foyer, etc. –, parties privées – chambres – et espaces intermédiaires – seuil, couloirs, escaliers, etc. – sont le pivot d’un système et d’un jeu d’acteurs spécifiques entre deux groupes – les logeurs-hôteliers et les logés – amenés à interagir, à cohabiter de manière imposée et/ou subie. La population des hôtels est loin d’être homogène même si elle se rassemble autour d’une commune précarité et fragilité, de hiatus dans un parcours rési- dentiel et social. Il n’existe pas un seul profil type des résidents des hôtels meublés. Ils concentrent une mosaïque de situations dans un espace restreint aussi bien en termes d’âges que de genres, d’origines, de compositions familiales, de modes de financement. Du fait de cette grande hétérogénéité, les relations y sont contraintes, placées sous les régimes conjoints du provisoire et de la tension. Elles relèvent d’une obligation de vivre ensemble, dans une proximité extrême, où l’intimité est un défi constant. Ce collectif contraint, à géométrie toujours variable – entre renouvellement rapide et installation prolongée –, en équilibre instable, toujours sur le fil du rasoir, ménage une place importante aux conflits – larvés ou/et ouverts – et aux stratégies de pacification autour de mécanismes de frottement, de frôlement et d’évitement.
En savoir plus

24 En savoir plus

La qualité Hygiénique et Microbiologique de la restauration collective : cas de restaurants universitaires de Tissemsilet

La qualité Hygiénique et Microbiologique de la restauration collective : cas de restaurants universitaires de Tissemsilet

La qualité est un concept subjectif.D’une manière générale, un produit de qualité doit être adapté aux habitudes de consommation, être non nocif pour la santé du consommateu[r]

78 En savoir plus

Broca dos ramos, Xylosandrus compactus, em cafés robusta no Espírito Santo.

Broca dos ramos, Xylosandrus compactus, em cafés robusta no Espírito Santo.

  BROCA  DOS  RAMOS,  Xylosandrus  compactus,  EM  CAFÉS  ROBUSTA  NO  ESPÍRITO  SANTO.  M.J.  Fornazier,  Engº  Agrº,  INCAPER/CRDR  Centro‐Serrano  (fornazier@incaper.es.gov.br);  P.S.  Volpi,  Adm.  Rural,  INCAPER‐FEMarilândia;  M.A.G.  Ferrão,  Engª  Agrª,  Embrapa  Café/Incaper;  A.C.  Verdin,  Adm.  Rural,  INCAPER‐FEMarilândia;  R.G.  Ferrão,  Engº  Agrº,  INCAPER‐Sede;  A.F.A.  da  Fonseca,  Engº  Agrº,  Embrapa;  F.  Comério, Bolsista CBP&D‐Café/Incaper; G.S. Miguel, Bolsista CBP&D‐Café/Incaper; A.A. Pereira, Engº Agrº,  Epamig; L.C. Fazuoli, Engº Agrº, IAC. 
En savoir plus

5 En savoir plus

O efeito da interação entre provadores no momento da degustação de cafés especiais.

O efeito da interação entre provadores no momento da degustação de cafés especiais.

A qualidade de um dado lote de café, avaliada através do método da SCAA (2013) é expressa através de uma escala numérica centesimal. Espera-se que cafés que obtiverem altas notas devem ser, evidentemente, melhores do que cafés que receberem notas mais baixas, demonstrando, assim, a consistência da avaliação. O formulário de degustação fornece possibilidade de avaliação de 11 (onze) importantes atributos para o café: fragrância/aroma, uniformidade, ausência de defeitos (xícara limpa), doçura, sabor, acidez, corpo, finalização, equilíbrio, defeitos e avaliação global. Resultados altamente positivos decorrem da percepção de um equilibrado conjunto formado pelos atributos avaliados.
En savoir plus

4 En savoir plus

Análise comparativa de cafés Conilon e Arábica em sistema agroflorestal e em monocultivo.

Análise comparativa de cafés Conilon e Arábica em sistema agroflorestal e em monocultivo.

X Simpósio de Pesquisa dos Cafés do Brasil – ISSN: 1984-9249 8 a 11 de outubro de 2019, Vitória – ES Tabela 1: Fonte de variação (FV), graus de liberdade (GL), soma de quadrados (SQ), parâmetros do teste de hipótese, coeficiente de variação genético (CVg) e coeficiente de variação experimental (CVe) da análise de variância da característica produção (kg.pl -1 ) no delineamento em blocos

4 En savoir plus

Consistência de Q-Graders na análise sensorial de cafés com diferentes perfis de torra.

Consistência de Q-Graders na análise sensorial de cafés com diferentes perfis de torra.

CALLE, H.V. Bom ou mau café? Boletim da superintendência dos serviços do café, São Paulo, v. 31, n.354, p.51-52. 1956. ILLY, E. A saborosa complexidade do café. Scientific American, New York, v.286, n.6, p.48-53, 2002. MALAVOLTA, E. História do café no Brasil: Agronomia, agricultura e comercialização. São Paulo: Ceres, 2000. 464p. PAIVA, E.F.F. Análise sensorial dos cafés especiais do Estado de Minas Gerais. Lavras: UFLA, 2005. 55p.

4 En savoir plus

Deux décennies de cafés scientifiques : bilan et évolution d'un modèle de médiation science‐société

Deux décennies de cafés scientifiques : bilan et évolution d'un modèle de médiation science‐société

  Table des Annexes Annexe 1 : Recensement des cafés scientifiques en France……………………. 59 Annexe 2 : Notes entretiens participants café Grenoble allergies et intolérances 60 Annexe 3 : Notes entretiens participants café Chambéry médecine du futur……. 64 Annexe 4 : Notes entretiens participants café Grenoble Pint of Science……… 67 Annexe 5 : Notes entretiens participants café Grenoble énergie solaire………… 69 Annexe 6 : Notes entretiens intervenants ……………………………………………71

78 En savoir plus

Semantique des sites Web de restaurants - E-book - Livres pour tous | Livres gratuits

Semantique des sites Web de restaurants - E-book - Livres pour tous | Livres gratuits

Une incursion dans la page «L'idée du mois» permet d'éclairer différemment la variation dans la mise en saillance des composants de la forme sémantique culinaire e[r]

496 En savoir plus

L’accueil du public sourd dans les hôtels : Une enquête auprès d’usagers et d’hôtels à Toulouse

L’accueil du public sourd dans les hôtels : Une enquête auprès d’usagers et d’hôtels à Toulouse

R : On manque encore de moyens # c'est ben comme là + si jamais le client a besoin de quelque chose il peut pas nous appeler il est obligé de descendre pour demander quelque chose tandis qu'il faudrait peut-être mettre en place des moyens de sorte par exemples je pense des tablettes en chambre + le client peut nous contacter directement on reçoit une notification sur ordinateur il met sa demande et nous comme ça on peut monter comme un système comme ce qui se passe pour le service technique je pense euh et je pense que ça se fait déjà dans certains hôtels euh j'ai pas les noms exacts mais j'ai déjà étudié quand j'étais au BTS euh + des hôtels où les clients pouvaient communiquer avec la réception par message via soi-même des applications directement sur le téléphone mobile en lien avec l'application de l'hôtel et on peut interagir avec le personnel direc- tement par écrit
En savoir plus

124 En savoir plus

Cohérence et cohésion de l'équipe de direction dans la petite et moyenne entreprise : Le cas des hôtels familiaux au Yucatan

Cohérence et cohésion de l'équipe de direction dans la petite et moyenne entreprise : Le cas des hôtels familiaux au Yucatan

Pourtant, au fur et à mesure que ces hôtels croissent en taille et/ou en expérience, on observe que leurs dirigeants sont incapables de participer efficacement à toutes les décisions et les actions de gestion dues à l'augmentation de l'activité de l'entreprise. La quantité de problèmes à résoudre augmente de façon considérable. Si le dirigeant n'organise pas efficacement son entreprise, sa vie devient un enfer. L'entreprise subit ce que Sallenave (1980) nomme (<Unecrise de croissance». A ce stade, même si l'équipe dirigeante cultive encore l'idée qui l'a poussée à participer au projet de l'entreprise, les difficultés de coordination et de contribution entre les divers membres commencent à affecter l'efficacité et l'efficience organisationnelles. C'est-à-dire que les objectifs d'organisation proposés ne sont plus atteints et l'utilisation des ressources n'est plus adéquate par rapport aux résultats obtenus. Parallèlement à l'existence d'un projet commun conduisant à un sentiment de cohésion dans l'équipe de direction, la division du travail et un ordonnancement cohérent des activités allouées à chacun des membres devient nécessaire. Néanmoins, à mesure que la division des tâches se développe, il devient nécessaire de veiller à ce que la réalisation des différents responsabilités individuelles contribue à l'accomplissement des objectifs généraux de l'entreprise. Ce qui signifie que le dirigeant se trouve face à un double défi : d'un côté, il doit répartir de façon adéquate les tâches entre les membres de son entreprise ; de l'autre, il doit veiller à ce que les responsabilités et les réalisations individuelles soient correctement coordonnées afm de conformer un ensemble qui permette l'accomplissement des objectifs de l'organisation. Nous associons cet effort à la cohérence.
En savoir plus

353 En savoir plus

Exploring wine list design strategy in french restaurants

Exploring wine list design strategy in french restaurants

Literature Review  Factors affecting wine sales in restaurant  In a study investigating 52 up‐market Spanish restaurants located in Valencia, Gil, Ruiz and Berenguer  (2008) and Berenguer, Gil and Ruiz (2009) pointed out that owners mainly considered the wine list as  an  instrument  to  improve  customer  satisfaction,  increase  restaurant  value  and  provide  prestige  to  the restaurant. Their exploratory study indicates that an excellent wine list should be: ‘easy to use’,  ‘easy  to  change’,  ‘varied’,  ‘extensive’,  ‘specialised’,  ‘imaginative’  and  ‘selective’.  Moreover,  a  good  wine  list  needs  to  be  refreshed  on  a  regular  basis  and  the  success  of  wine  sales  in  a  restaurant  is  partly  based  on  the  knowledge  that  both  restaurant  owners/managers  and  sommeliers  possess  about wine. In that vein, Gultek, Dodd, Guydosh (2006) found a small positive relationship between  the  attitude  towards  wine‐service  training  and  the  amount  of  wines  sold  (using  a  sample  of  152  restaurants located in Texas). Dewald (2008) confirmed such an assumption, finding that restaurants  using  a  sommelier  tend  to  have  their  clients  spend  relatively  more  for  wine.  Dewald  (2008)  also  found  that  more  wines  are  ordered  in  smaller  restaurants  confirming  Manske  &  Cordua’s  (2005)  findings.  
En savoir plus

8 En savoir plus

Show all 48 documents...