Gestion de portefeuille

Top PDF Gestion de portefeuille:

Gestion de portefeuille de projets d’Industrie 4.0 au sein d’entreprises manufacturières

Gestion de portefeuille de projets d’Industrie 4.0 au sein d’entreprises manufacturières

sein du livre du PMI (2008). De ce fait, les processus d’identification et d’analyse des risques sont parfois illustrés entre ceux de sélection et de priorisation alors qu’ils sont également illustrés suite au processus d’évaluation. Cette deuxième option étant montrée à la figure 5.3, puisque c’est celle qui était privilégiée lors de l’explication des processus de gestion du risque au sein du livre du PMI (2008). Ainsi, la séparation des processus par domaine de connaissance de processus rend vague la séquence des processus. Pour ce qui est des techniques, elles ne sont pas mises en lien direct avec les activités, elles sont plutôt proposées par processus. De plus, le PMI (2008) recense un grand nombre de techniques, pouvant créer une sorte de paradoxe du choix tandis que les avantages et inconvénients de chacune de ces techniques ne sont pas identifiés, ce qui ne facilite pas le choix. Au niveau de l’identification, la gestion de portefeuille du PMI (2008) n’inclut pas d’activités pour déterminer les nouveaux projets; il semblerait que ceux-ci aient déjà été établis précédemment et qu’il faille simplement les identifier. Au niveau des activités, il y a parfois des redondances et des activités qui semblent plutôt représentées des livrables ou des techniques, tels P7A1 Confirmer la catégorisation des composants selon les catégories stratégiques prédéterminées, P6A3 Produire une liste de composants pour la priorisation et P4A2 Représenter graphiquement pour faciliter la prise de décision. En somme, la méthode de gestion de portefeuille du PMI (2008) est assez complète, mais il semble pertinent de la simplifier et de l’adapter au contexte d’I4.0.
En savoir plus

108 En savoir plus

Gestion de portefeuille : création d'une application de simulation de portefeuille sur Excel

Gestion de portefeuille : création d'une application de simulation de portefeuille sur Excel

1. Introduction 1.1 Bref historique de la gestion de portefeuille Markowitz est considéré comme le pilier de la théorie moderne du portefeuille grâce à son article « Portfolio Selection » paru en 1952. Cet économiste américain a été le premier à créer un modèle mathématique afin de diversifier et optimiser un portefeuille de titres. Selon lui, les titres qui composent un portefeuille doivent être choisis selon la corrélation de leurs variations par rapport à celles des autres actifs du portefeuille et non individuellement. C’est une méthode de sélection qui a pour but de minimiser le risque pour un niveau de rendement choisi.
En savoir plus

44 En savoir plus

Big Data : Quelle révolution pour les marchés financiers et la gestion de portefeuille

Big Data : Quelle révolution pour les marchés financiers et la gestion de portefeuille

pourlesmarchésinanciers et la gestion de portefeuille ? Big Data D es révolutions technologiques ont souvent été instigatrices de grands bouleversements au sein des marchés financiers, et depuis la crise financière, c’est du côté des bases de données (Big Data) et de leur utilisation que les mutations les plus importantes se font sentir. Le Big Data est l’ensemble des données, mais aussi des technologies de traitement de ces données, héritées des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) qui ont été les premiers à collecter et traiter un vaste ensemble de données hétérogènes très volumineuses. Avec un marché de 445 millions d’euros en France, le Big Data a fait son entrée dans 51 % des entreprises selon Nicolas Doussinet, responsable offre
En savoir plus

3 En savoir plus

Le problème d'agence dans la délégation de gestion de portefeuille : une revue de la littérature

Le problème d'agence dans la délégation de gestion de portefeuille : une revue de la littérature

En premier lieu, les opérations réalisées par le manager sont susceptibles d’affecter simultanément le rendement et le risque du portefeuille. En second lieu, il existe plusieurs niveaux d’asymétrie d’information. Il est impossible, de façon très classique, de distinguer ex ante les bons et les mauvais gérants de portefeuille. De même, l’effort pour acquérir de l’information, qui représente un coût pour l’agent (le manager), n’est pas observé par le principal (l’investisseur). Enfin, ce dernier ignore les informations collectées par l’agent et la manière dont celui-ci les utilise dans le cadre de sa gestion de portefeuille. Autrement dit le manager peut cacher au principal une information. Nous verrons que cette dernière asymétrie d’information, contrairement aux deux autres plus classiques, est réellement spécifique au problème de délégation de gestion de portefeuille.
En savoir plus

23 En savoir plus

Stratégie de placement et de gestion de portefeuille : test du modèle "Dog of the Dow" à partir des données du TSX 35

Stratégie de placement et de gestion de portefeuille : test du modèle "Dog of the Dow" à partir des données du TSX 35

H2: Dans le contexte d'une stratégie de portefeuille construite sur le modèle de rendement global, une stratégie de gestion du portefeuille basée sur une rotation systématique de[r]

85 En savoir plus

Au delà de la VaR, vers une nouvelle mesure du risque en gestion de portefeuille

Au delà de la VaR, vers une nouvelle mesure du risque en gestion de portefeuille

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

16 En savoir plus

Finance immobilière : Essais sur la gestion de portefeuille et des risques : Une mesure du risque de l'immobilier direct

Finance immobilière : Essais sur la gestion de portefeuille et des risques : Une mesure du risque de l'immobilier direct

La thèse se divise en trois parties liées par le fil commun de la mesure du risque immobilier. Chaque partie compte deux chapitres ce qui fait un total de 6 chapitres. La thèse est rédigée en anglais et présente 4 articles de recherche originaux. Le premier chapitre présente le marché immobilier, son fonctionnement et les principaux véhicules d’investissement. Le second chapitre est une revue de la littérature. Cette revue de la littérature n’a pas prétention à être exhaustive mais est suffisamment large pour couvrir une très grande partie des sujets traités ou abordés dans cette thèse. Le but est d’exposer les principaux résultats de la recherche en finance immobilière. La seconde partie s’intéresse à la mesure et à la prise en compte du risque en immobilier (risque de marché et risque spécifique). Cette partie se concentre particulièrement sur le risque lié aux baux. Le troisième chapitre présente le premier article qui traite de l’évaluation immobilière et de l’analyse des risques par la combinaison de simulations de Monte Carlo et l’introduction de la théorie des options. Le quatrième chapitre offre une application directe du premier article. Il étudie la durée de détention optimale d’un portefeuille immobilier en fonction des baux des actifs immobiliers. Ce quatrième chapitre constitue le second article de cette thèse. La troisième partie se concentre précisément sur la Value at Risk en tant que mesure du risque financier. Cette mesure a été choisie par un certain nombre de règlementations récentes 1 pour le calcul du capital requis des banques et assureurs européens. Le cinquième chapitre propose un modèle de calcul de la Value at Risk (VaR) en immobilier prenant en compte la non-normalité des rendements de l’immobilier commercial. Ce modèle repose sur le développement de Cornish Fisher et
En savoir plus

253 En savoir plus

Le marché des life settlements : principes d'évaluation et gestion de portefeuille

Le marché des life settlements : principes d'évaluation et gestion de portefeuille

Chapitre 3 Valorisation des life settlements D’un point de vue financier, le life settlement est un produit qui permet à l’investisseur de recevoir un montant fixe à une date future indéterminée, contre le paiement de primes régulières sur une durée variable. Il s’agit donc bien d’un principe proche à celui des obligations avec des coupons négatifs et une duration incertaine. Néanmoins, le caractère variable de la duration des paiements rend l’évaluation nettement plus complexe que pour une simple obligation classique pour laquelle il « suffit » d’actualiser les flux futurs sur une période donnée. Depuis l’émergence du marché secondaire de l’assurance vie, plusieurs techniques différentes ont été utilisées par les acteurs du marché afin de déterminer la valeur d’une police. Dans ce chapitre, nous allons décrire les techniques principales utilisées sur le marché actuellement et comparer ces différentes méthodes sur un portefeuille type.
En savoir plus

141 En savoir plus

L'utilisation des mesures cohérentes de risque en gestion de portefeuille

L'utilisation des mesures cohérentes de risque en gestion de portefeuille

Dans ce mémoire, nous nous intéresserons à la théorie des mesures de risque et nous ferons une démonstration de son utilisation dans le cadre d'un problème en théorie de l[r]

60 En savoir plus

L'évolution des progiciels de gestion intégrée : une approche par gestion de portefeuille de projet

L'évolution des progiciels de gestion intégrée : une approche par gestion de portefeuille de projet

Les activités clés so n t: com muniqu er les décisions d'équilibrage a u x patties prenantes pour les projets inclus et non inclu s dans le portefeuille , autoriser [r]

139 En savoir plus

Méthodes à noyaux appliquées à la gestion de portefeuille

Méthodes à noyaux appliquées à la gestion de portefeuille

Pour commencer cette partie, nous irons d’une petite introduction sur les différents biens pouvant être considérés dans la gestion d’un portefeuille.. Il 11e.[r]

145 En savoir plus

Cycles économiques et gestion de portefeuille

Cycles économiques et gestion de portefeuille

points de retournement du cycle de croissance grˆ ace ` a des m´ ethodes d’apprentissage automa- tique L’objectif est de d´etecter en temps r´eel les points de retournement du cy- cle de croissance afin de pouvoir intelligemment r´eallouer son portefeuille, `a savoir changer la pond´eration de chaque actifs dans son portefeuille. Or, la principale caract´eristique des cycles ´economiques est leur aspect non-lin´eaire : un choc dans un petit secteur de l’´economie (l’immobilier par exemple) peut avoir des cons´equences bien plus importantes pour l’´economie dans son ensemble, voire mˆeme provoquer des r´ecessions. Les m´ethodes statis- tiques envisag´ees doivent donc pouvoir prendre en compte ces non-lin´earit´es. Les m´ethodes param´etriques traditionnellement utilis´ees sont les mod`eles `a changement de r´egimes markoviens (Hamilton (1990)) ou les mod`eles de r´egression `a seuils (Ferrara and Guegan (2005)). Giusto and Piger (ming) ont d´emontr´e que ces m´ethodes fonctionnaient tr`es bien si le ≪ Data Gen-
En savoir plus

166 En savoir plus

L’apport de l’approche portefeuille dans la gestion des projets au niveau des organismes publics : le cas d’Haïti

L’apport de l’approche portefeuille dans la gestion des projets au niveau des organismes publics : le cas d’Haïti

173 © Tous droits réservés de niveau maîtrise, tout domaine confondu contre 21,1% en gestion de projet ; même si 61,1% ont moins de 5 ans d’expériences en gestion de portefeuille de projets. Malgré qu’il existe entre autre un cadre réglementaire de référence et un personnel plus ou moins compétent qui devraient servir à une meilleure gestion des projets, la performance reste à certains égards un idéal à atteindre dans bon nombre d’institutions. Car, les responsables laissent entrevoir une apparence d’un système qui fonctionne à merveille, alors qu’au fond il y a peu de résultats. Ainsi, certaines personnes ont refusé de compléter le questionnaire puisqu’ils ne sont pas en mesure de dire la vérité telle qu’elle est. Ils ne voulaient pas biaiser les réponses qui auront sans doute des conséquences sur les résultats de l’étude. Mais, ils sont d’accord que des dispositions doivent être prises pour améliorer les pratiques existantes. Nous pouvons comprendre pourquoi l’accès au terrain est si difficile. La recherche universitaire n’est donc pas évidente à certains endroits en Haïti. Peut-on aspirer au développement dans une telle situation ?
En savoir plus

285 En savoir plus

L’optimisation du portefeuille de marchés touristiques émetteurs pour la Polynésie française

L’optimisation du portefeuille de marchés touristiques émetteurs pour la Polynésie française

Chacun de ces marchés réagit différemment à l’évolution du marché touristique global en fonction de sa volatilité qui peut être définie comme la sensibilité d’un marché donné à l’évolution du marché global. La gestion de portefeuille recommande d’investir dans des valeurs offensives qui progressent plus que le marché global lorsque celui-ci est porteur. Mais un portefeuille doit toujours contenir des valeurs défensives dont on augmente la part en période de baisse du marché parce que ces valeurs baissent moins que le marché. La détention de ces valeurs dans un portefeuille permet d’atténuer les pertes en cas de crise alors que la détention de valeurs offensives permet d’amplifier les gains en cas de reprise. Pour chaque titre, les analystes financiers calculent un coefficient de volatilité nommé bêta. Nous avons calculé le bêta des principaux marchés émetteurs de touristes vers la Polynésie française en utilisant les données de l’enquête de fréquentation touristique effectuée par l’ISPF 6 réalisée chaque année (2007 à 2019). Notre
En savoir plus

5 En savoir plus

Stratégie d'investissement guidé par les passifs et immunisation de portefeuille : une approche dynamique

Stratégie d'investissement guidé par les passifs et immunisation de portefeuille : une approche dynamique

R esu m e Dans le contexte des marches financiers turbulents, les strategies de gestion de portefeuille dont les actifs doivent etre apparies a des passifs (ex : caisses de retraite, compagnies d ’assurance, etc.) sont devenues un enjeu im portant. P ar exemple, les caisses de retra ite dont les actifs ont litteralem ent fondus lors de la crise financiere et dont les passifs eventuels augm entent de plus en plus a cause de la retraite des baby-boomers presentent actuellement des deficits actuariels et doivent reflechir a de nouvelles strategies pour pallier a ce probleme. Une partie de la solution est dans la gestion accrue des risques de variations de valeur dans les portefeuilles. C ette gestion du risque provient en partie de la recherche de strategies optim ales d ’im munisation de portefeuilles, nouveau domaine appele ’investissement guide par le passif’ (Liability Driven Investm ent) . Ceci a pour objectif d ’optim iser et surpasser l’appariem ent des flux monetaires des actifs et des passifs d ’un portefeuille en utilisant de nouvelles techniques d ’optim isation dynam ique basees sur la duree, la convexite e t d ’autres mom ents d ’im munisation d ’un portefeuille.
En savoir plus

57 En savoir plus

Valorisation d’options américaines et Value At Risk de portefeuille sur cluster de GPUs/CPUs hétérogène

Valorisation d’options américaines et Value At Risk de portefeuille sur cluster de GPUs/CPUs hétérogène

Valorisation d'options américaines et Value At Risk de portefeuille sur cluster de GPUs/CPUs hétérogène Résumé Le travail de recherche décrit dans cette thèse a pour objectif d'accélérer le temps de calcul pour valoriser des instruments financiers complexes, tels des options américaines sur panier de taille réaliste (par exemple de 40 sous- jacents), en tirant partie de la puissance de calcul parallèle qu'offrent les accélérateurs graphiques (Graphics Processing Units). Dans ce but, nous partons d'un travail précédent, qui avait distribué l'algorithme de valorisation de J.Picazo, basé sur des simulations de Monte Carlo et l'apprentissage automatique. Nous en proposons une adaptation pour GPU, nous permettant de diviser par 2 le temps de calcul de cette précédente version distribuée sur un cluster de 64 cœurs CPU, expérimentée pour valoriser une option américaine sur 40 actifs. Cependant, le pricing de cette option de taille réaliste nécessite quelques heures de calcul. Nous étendons donc ce premier résultat dans le but de cibler un cluster de calculateurs, hétérogènes, mixant GPUs et CPUs, via OpenCL. Ainsi, nous accélérons fortement le temps de valorisation, même si les entrainements des différentes méthodes de classification expérimentées (AdaBoost, SVM) sont centralisés et constituent donc un point de blocage. Pour y remédier, nous évaluons alors l'utilisation d'une méthode de classification distribuée, basée sur l'utilisation de forêts aléatoires, rendant ainsi notre approche extensible. La dernière partie réutilise ces deux contributions dans le cas de calcul de la Value at Risk d’un portefeuille d'options, sur cluster hybride hétérogène.
En savoir plus

130 En savoir plus

Sélection du portefeuille de projets d'exploration production en utilisant la méthode de Markowitz

Sélection du portefeuille de projets d'exploration production en utilisant la méthode de Markowitz

La semi-variance se concentre uniquement sur la réduction des pertes, sans tenir compte de risques des gains potentiels extrêmes, ce qui la rend particulièrement souhaitable pour les distributions de probabilité asymétriques comme celles de la rentabilité de l’industrie pétrolière et gazière. Cette approche permet aux gestionnaires de portefeuille de définir le risque d’une manière adéquate en fonction des ses objectifs et des contraintes qui lui sont imposées concernant le rendement de son portefeuille. Cette étude démontre qu’une analyse explicite des incertitudes et des corrélations dans l’évaluation individuelle du risque de projets d’exploration ou de production ou du portefeuille, renforce et améliore la qualité de la prise de décision d’investissement.
En savoir plus

22 En savoir plus

Les Apports de l’Intelligence Artificielle aux Approches Probabilistes pour l’Optimisation de Portefeuille d’Actifs Financiers

Les Apports de l’Intelligence Artificielle aux Approches Probabilistes pour l’Optimisation de Portefeuille d’Actifs Financiers

En outre, tous ces modèles s’appliquent sur le portefeuille afin de déterminer, à travers l’optimisation, les proportions du capital investies qui rendent optimal l’investissement effectué (but recherché). Cependant, ils ne s’appliquent pas sur une partie ou un ensemble d’actifs financiers de ce portefeuille pour atteindre le même but. Démarche qui est presque absente ou rarement entamée dans la littérature, et que nous avons traitée dans ce travail. Et ce, en faisant extraire à partir de ce portefeuille, appelé portefeuille initial, un ensemble d’actifs financiers, appelé sous portefeuille. Ces derniers sont pertinents, c'est-à-dire donnent lieu à un rendement plus élevé et un risque plus bas par rapport à celui du portefeuille initial, ce qui permet d’obtenir un sous portefeuille d'actifs financiers optimal d'une taille réduite par rapport au portefeuille initial. Cette démarche conduit à un surplus de gain financier en termes de coût et une performance à la réduction de la charge de calcul.
En savoir plus

150 En savoir plus

« ce qu’il y a c’est que mon portefeuille il est pas extensible » : il y a et le pseudo-clivage

« ce qu’il y a c’est que mon portefeuille il est pas extensible » : il y a et le pseudo-clivage

Quand le verbe apparaît dans la structure ce qu’il y a c’est que (ex : ce qu’il y a c’est que mon portefeuille il est pas extensible), il contribue régulièrement à introduire dans la [r]

27 En savoir plus

Étude de la fréquence de rééquilibrage d'un portefeuille de couverture d'un fonds distinct en présence de risque de modèle

Étude de la fréquence de rééquilibrage d'un portefeuille de couverture d'un fonds distinct en présence de risque de modèle

Théoriquement lorsque le modèle financi r d marché et le modèle financier de couverture sont identiques (sans erreur d modèle), pour obtenir une couverture parfaite,[r]

128 En savoir plus

Show all 4437 documents...