Gestion de l`hôpital

Top PDF Gestion de l`hôpital:

Les précaires du care ou les évolutions de la gestion de l'"absentéisme" dans un hôpital local

Les précaires du care ou les évolutions de la gestion de l'"absentéisme" dans un hôpital local

Ces nouvelles dispositions ne font qu’accentuer le poids d’inégalités sociales et économiques qui pesaient déjà fortement sur les agents avant leur application. Cet hôpital était, en effet, déjà le théâtre de la rencontre de deux types de « misère » (Bourdieu, 1993) : les remplaçantes étant aux prises avec une « misère de condition » subie à travers l’insécurité de leur situation d’emploi et les faibles revenus qu’elle génère ; les titulaires appartenant à la catégorie du « petit personnel », méprisé ou invisible (Arborio, 2001), qui les enferme dans une « misère de position » au sein d’une institution très hiérarchisée. Avec l’instauration des nouvelles règles de gestion des plannings, les conditions d’emploi de ces agents s’en trouvent grandement détériorées, au point qu’il ne leur reste plus que l’assurance de garder leur emploi. Dans le même temps, les remplaçantes risquent de « s’enfoncer » dans leur misère de condition, renvoyées sur le marché du travail où elles seront peut-être obligées d’accepter des emplois de plus mauvaise qualité que les CDD renouvelables d’un mois que leur proposait l’hôpital.
Show more

19 Read more

Intérêt du lien ville-hôpital dans la gestion des anticancéreux à l’officine

Intérêt du lien ville-hôpital dans la gestion des anticancéreux à l’officine

Dulin Camille Intérêt du lien ville-hôpital dans la gestion des anticancéreux à l’officine Année 2019 Thèse n°114 Les médicaments anticancéreux oraux occupent une place de plus en plus importante dans les protocoles de chimiothérapie anticancéreuse. De nombreuses molécules sont désormais délivrées dans les officines, sous la responsabilité du pharmacien qui doit s’assurer que le patient connaisse bien les règles de prise de ces médicaments. Leur coût étant élevé, une bonne communication entre l’hôpital et la ville aide les officines à prévoir les stocks nécessaires pour leurs patients et à éviter les ruptures de traitements ainsi que les sur-stockages.
Show more

147 Read more

Hôpital, Territoire, Santé : l'émergence d'un contrôle de gestion médicalisé ?

Hôpital, Territoire, Santé : l'émergence d'un contrôle de gestion médicalisé ?

Le chapitre 5 introduit cette deuxième partie en partant du résultat issu de nombreux travaux en gestion selon lequel les outils ne sont véritablement efficaces que s’ils sont utilisés et appropriés par les acteurs. La prise en compte des dynamiques d’acteurs au sein de l’organisation postule alors l’existence d’un lien entre l’outil et l’organisation sensée l’accueillir. L’ensemble de ces éléments nous amène alors à positionner notre démarche de généralisation de conception en trois temps que nous définissons : la modélisation, en tant que représentation simplifiée du niveau de l’organisation ; la construction de l’outil comme traduction du modèle pour permettre la production de l’information de manière synthétique, et enfin le passage à l’instrument sur la base d’une intervention dans l’organisation. Appliqués à trois niveaux d’organisation, ces éléments nous paraissent alors être des éléments déterminants dans la définition d’un nouveau concept de contrôle de gestion médicalisé. S’agissant d’un travail de construction concrète de la réalité, qui suppose de dépasser le stade de la modélisation pour aborder la construction de l’outil et la question de son appropriation par les acteurs en tant qu’instrument, nous recourons à l’étude de cas en lien avec un mode de recherche de type recherche-intervention. Appliqué au cas de l’hôpital nous justifions le choix de cette méthode au regard des problématiques auxquelles il doit faire face en termes de décision, d’outils de gestion, de management et de coordination.
Show more

432 Read more

Étude de gestion intégrée des processus de l'unité d'urgence dans un hôpital

Étude de gestion intégrée des processus de l'unité d'urgence dans un hôpital

D'une part, elle viendrait sûrement renforcer le programme «lnforoute santé» du gouvernement fédéral qui vise la création des dossiers informatisés des patients où p[r]

235 Read more

Évaluation du relais hôpital-médecine de ville pour la gestion des pré-éclampsies dans le post-partum au Centre Aliénor d’Aquitaine

Évaluation du relais hôpital-médecine de ville pour la gestion des pré-éclampsies dans le post-partum au Centre Aliénor d’Aquitaine

Cette pathologie est donc à haut risque et nécessite une prise en charge multidisciplinaire au cours de la grossesse mais aussi dans le post-partum devant le ri[r]

70 Read more

Étude descriptive du processus d’évaluation et de
documentation de la douleur postopératoire dans un
hôpital universitaire

Étude descriptive du processus d’évaluation et de documentation de la douleur postopératoire dans un hôpital universitaire

MÉTHODOLOGIE Participants Un devis descriptif corrélationnel a permis de décrire l’évaluation de la douleur. La présente étude comporte une composante prospective comportant des mesures multiples pour la partie axée sur l’évaluation de la douleur par les patients, ainsi qu’une composante rétrospective pour la seconde partie répertoriant les évaluations de la douleur effec- tuées par le personnel infirmier. À partir de la liste des chirurgies non urgentes d’un centre hospitalier universitaire tertiaire de 682 lits, un échantillon de convenance de 60 patients a été recruté. Durant cette période, 1 731 chirurgies non urgentes nécessitant une hospitalisation ont été réalisées au sein de cet établissement. Les participants ont tous été recrutés en clinique préopératoire et ont tous été hospitalisés dans une unité de chirurgie générale pendant la période de l’étude. Il est important de préciser qu’au moment de l’étude, aucune politique ou directive sur la gestion et l’évaluation de la douleur postopératoire n’avait été mise en place au sein de l’établissement concerné. Les infir- mières n’avaient reçu aucune formation particulière sur l’évaluation et le soulagement de la douleur.
Show more

7 Read more

Facteurs influençant la collaboration interprofessionnelle : cas d'un hôpital universitaire

Facteurs influençant la collaboration interprofessionnelle : cas d'un hôpital universitaire

d. Facteurs systémiques (macro) Les stratégies liées à la gestion du changement doivent être explorées pour évaluer leur influence sur les changements systémiques au niveau macro. Ces efforts incluraient la création, à partir de politiques développées par les gouvernements favorisant la collaboration, de valeurs partagées dans le domaine de la santé, du social et de l’éducation. Les instances régulatrices au sein des systèmes professionnels ont une grande influence sur le développement de l’éducation interdisciplinaire et la collaboration interprofessionnelle surtout que les décisions liées à leurs responsabilités et leurs engagements relèvent de leurs compétences. Le système éducatif doit considérer la raison structurelle de base pour laquelle la formation au niveau post secondaire est dispensée aux professionnels de santé et décider s’il y a moyen de réduire le climat de ségrégation entre les disciplines. L’accréditation des professionnels de santé peut être un catalyseur pour l’introduction d’un changement dans les différentes facultés et institutions responsables de la formation actuelle des professionnels de santé. Finalement, les valeurs socioculturelles bien ancrées des professionnels de la santé, des populations de groupes de patients et de la population en général sont nécessaires pour atteindre l’objectif de l’éducation interdisciplinaire et la collaboration interprofessionnelle.
Show more

20 Read more

Un modèle global et intégré de la performance : application à l’urgence d’un hôpital au Mexique

Un modèle global et intégré de la performance : application à l’urgence d’un hôpital au Mexique

serait d'une certaine façon un reflet de sa performance. Une demande croissante pour l'imputabilité des acteurs gouvernementaux ainsi que l'exigence sociale incontournable de transparence et de reddition de comptes a abouti à une sorte d'évaluation de la performance, prenant le public comme spectateur. Au Québec, par exemple, les quotidiens à grande circulation s'intéressent souvent au sujet des urgences. De cette façon, un « palmarès de l'urgence » est présenté chaque année (Champagne, 2010, 2011) dans le but d'informer le public et d'exercer une forme de pression sur les preneurs de décisions en portant la « performance » de chaque établissement à la connaissance du public. Pour sa part, le ministère semble être réceptif aux situations présentées par les médias. Cependant, la conception de la performance sous-jacente à cette approche est restreinte dans le sens qu'on accorde une importance démesurée à l'engorgement et spécifiquement au temps d'attente pour l'hospitalisation, en même temps qu'on néglige toutes les autres dimensions de la performance. De plus, l'ajustement à la complexité des cas est simpliste et se limite à prendre en compte la proportion de patients âgés. Alors, étant donné que cette façon de noter les urgences ne correspond qu'à quelques sous dimensions de la performance (satisfaction des patients, productivité) plutôt qu'à une vision intégrale de celle-ci, l'utilité de cette approche quant à sa capacité d’appuyer la prise informée de décisions pour la gestion serait plutôt limitée. Son apport principal serait de stimuler le débat et d'impliquer le public et les autorités ministérielles des problèmes des urgences.
Show more

163 Read more

Lien ville-hôpital : le point de vue des médecins généralistes du bassin chambérien-aixois

Lien ville-hôpital : le point de vue des médecins généralistes du bassin chambérien-aixois

ont été écartés, confrontés qu’ils sont à une répartition des rôles entre eux et les hospitaliers peu claire (44). Une prise en charge conjointe au contraire apporte un plus au généraliste, au spécialiste et bien sûr au patient, surtout le patient chronique. Preuve qu’une répartition des rôles peut se faire harmonieusement, dans une étude bordelaise récente axée sur le lien entre médecine générale et médecine interne, 66 % des médecins interrogés n’estimaient pas perdre de vue un patient par ailleurs pris en charge de manière globale par un service de médecine interne. En matière de gestion des effets indésirables liés aux traitements spécifiques de la pathologie chronique, ils étaient 128 médecins (78%) à les gérer conjointement avec l’aide du médecin interniste. 16 % (n= 26) se sentaient capables de les gérer seul en soins primaires (44). La relative ignorance de l’hôpital sur ce qui se passe hors de ses murs ne s’arrête pas à l’exercice des confrères libéraux et pourrait rejoindre le célèbre carré de White. Selon la même étude précédemment citée, 71 % de généralistes rapportaient que l’hôpital a souvent une connaissance très insuffisante de la situation des patients à domicile, dans leur « biotope », dans leur quotidien du « monde réel » (44).
Show more

99 Read more

"La psychose... ça n'existe pas !" Les identités soignantes d'un hôpital de jour de psychiatrie

"La psychose... ça n'existe pas !" Les identités soignantes d'un hôpital de jour de psychiatrie

92 débordements et ce pour plusieurs raisons : d’une part, ils sont présents en permanence dans le service, contrairement aux internes, médecins, psychologues et ergothérapeutes qui s’extraient de la structure pour manger ou assurer des consultations au CMP. D’autre part, dans la majorité des hôpitaux, il n’existe pas de service de sécurité pour gérer les accès de violence et ce dans l’idée éthique de garantir une contention soignante au patient et non une gestion répressive. Ainsi, en cas de danger lié à l’état clinique d’un patient, chaque soignant peut actionner une alarme pour appeler ses collègues à venir d’urgence « en renfort ». En pratique, ce sont les infirmiers et les aides-soignants qui endossent ce rôle, car ils sont présents dans les unités et préposés à cette mission. De la même façon, ce sont eux qui gèrent les soins quotidiens aux patients « isolés » dans des chambres sécurisées. Or, par définition, l’indication de mise en isolement se pose lorsqu’un malade risque de nuire aux autres ou à lui-même. Ses symptômes sont alors paroxystiques, chaque interaction pouvant rapidement devenir explosive. Cette proximité physique avec des personnes potentiellement violentes, ainsi que le dilemme moral lié à l’action d’enfermer des gens, correspond à ce que Hughes dénomme le « sale boulot » (Lhuilier 2005). Ainsi, s’il est bien connu et relayé que les infirmiers demandent leur mutation en HDJ pour des arguments d’amplitude horaire (travail en journée, aucun week-end travaillé), des raisons plus intimes peuvent expliquer ce choix.
Show more

122 Read more

Bilan de 7 mois d'une activité de pharmacie clinique dans un hôpital de jour gériatrique

Bilan de 7 mois d'une activité de pharmacie clinique dans un hôpital de jour gériatrique

Résumé : Un hôpital de jour gériatrique a ouvert ses portes le 8 décembre 2014 au centre hospitalier de Beauvais. Le médecin gériatre coordonnateur de ce nouveau service de soins a sollicité la PUI afin que les patients accueillis bénéficient d’une analyse pharmaceutique de leur ordonnance. Nous avons profité de cette occasion pour mettre en place une activité de pharmacie clinique en rencontrant les patients en entretien pharmaceutique. Cette activité comprend notamment l’objectivation de l’observance, l’évaluation de la connaissance thérapeutique, l’identification de problèmes liés à la pharmacothérapie (iatrogénie médicamenteuse, troubles de la déglutition, formes galéniques inadaptées au sujet âgé) et l’évaluation de la fragilité des patients. De plus, un test de reconstitution de pilulier est proposé à l’ensemble des patients se disant autonome dans la gestion des traitements au domicile. En outre, le pharmacien clinicien réalise une analyse pharmaceutique de l’ordonnance et propose des interventions pharmaceutiques au médecin gériatre. Ce dernier est libre de transmettre ces propositions au médecin traitant par courrier. Nous avons rencontré 40 patients âgés (m = 81,8 ans). Les résultats obtenus dans notre étude concordent avec la littérature puisque la présence d’une forme galénique peu adaptée au sujet âgé, d’un nombre élevé de médicaments prescrits sur l’ordonnance ou encore d’un trouble de la déglutition semble avoir un impact négatif sur l’observance des patients. De même, les patients les plus fragiles semblent être exposés à un risque majoré de survenue d’effet indésirable médicamenteux. Le taux d’acceptation des interventions pharmaceutiques par le médecin traitant est de 44%. Ces derniers ont été plus sensibles aux propositions du pharmacien concernant les arrêts ou les substitutions de médicaments potentiellement inappropriés ou dangereux pour le sujet âgé (6/9, 66,7%). Ces résultats encourageants confirment que le pharmacien est tout à fait en mesure d’exprimer ses connaissances thérapeutiques sur le terrain. Cependant, la pharmacie clinique, discipline bien que florissante, est chronophage et nécessite beaucoup de souplesse et d’adaptabilité de la part du pharmacien. A moyen constants, le pharmacien devra donc à l’avenir déterminer quelles sont les situations à risque nécessitant son intervention auprès du patient âgé.
Show more

101 Read more

Expression corporelle en ergothérapie, en hôpital de jour et alliance thérapeutique auprès de personnes schizophrènes

Expression corporelle en ergothérapie, en hôpital de jour et alliance thérapeutique auprès de personnes schizophrènes

monde : tout ça euh, c'est encore un autre univers. Donc en fait la question de l'autonomie, elle est très relative chez une personne atteinte de schizophrénie : sur des actes simples avec le monde matériel ça peut s'envisager mais sur des processus plus complexes qui font rentrer en jeu des phénomènes invisibles abstraits, qui font rentrer la notion de temporalité. C'est autre choses. Savoir qu'une pizza, il faut la mettre au frigidaire et que au bout de X temps elle est à jeter : toutes ces notions de temporalité et de phénomènes abstraits auxquels ces patients ont bien du mal à accéder parce que leurs fonctions cognitives et leurs processus psychiques, on va dire le Moi, n'est pas assez développé pour accéder à tous ça. L'autonomie je peux la mettre la dedans aussi. Donc il faudrait préciser de quelle autonomie on parle et je pense qu'elle est très relative. Si la situation est assez simple on peut parler d'autonomie. Si on a à faire des phénomènes plus abstraits et complexes : c'est là où le handicap de la personne ressort fortement. Elle n'est pas capable de gérer. Par exemple, la gestion de son traitement parce que ça fait rentrer en jeu la notion de temps c'est plus compliqué. Donc l'autonomie c'est compliqué d'aborder ça je trouve. Elle est à clarifier, préciser et surtout à
Show more

125 Read more

Analyse avantages – coûts du projet de transformation de l’ancien hôpital Bellechasse en logements sociaux

Analyse avantages – coûts du projet de transformation de l’ancien hôpital Bellechasse en logements sociaux

département d'État chargé des Affaires urbaines a fait de la recherche et a mis des politiques en oeuvre, et son mandat englobait la SCHL. En 1974, la LNH a été modifiée. Par conséquent : les logements publics existants continuaient à fournir de l'hébergement aux ménages à faible revenu; des programmes ruraux et autochtones étaient ajoutés; de nouveaux logements sociaux étaient construits par les municipalités, des organismes à but non lucratif et des coopératives. Les mesures législatives incitaient les consommateurs à jouer un plus grand rôle dans la conception et la gestion des logements et favorisaient l'intégration des ménages à revenu moyen et à faible revenu. A cette époque-là le gouvernement fédéral était le principal fournisseur de fonds destinés au logement social, tandis que les provinces et les villes y contribuaient quelque peu aussi.
Show more

66 Read more

Comment sécuriser le parcours ville hôpital du patient ? Exemple des AOD

Comment sécuriser le parcours ville hôpital du patient ? Exemple des AOD

En peu de temps le métier de pharmacien d’officine a évolué, tout d’abord avec le changement du mode de rémunération du pharmacien d’officine : des paiements à la performance et une marge sur l’honoraire sont mis en place. De plus, grâce à la loi HPST, le pharmacien est enfin reconnu comme un professionnel de santé à part entière, rentrant dans un protocole de coopération centré autour du patient, améliorant son rôle de spécialiste du médicament. A cela viennent s’ajouter de nouvelles missions d’accompagnement du patient décrites dans la convention nationale pharmaceutique. L’accompagnement des patients sous AVK par le pharmacien est la première mission modifiant le travail de l’officinal suivi par les patients asthmatiques puis sous AOD (7). Grace aux EP, le pharmacien d’officine rentre pleinement dans le parcours de soin du patient au même titre que les autres professionnels de santé (54). L’ETP et les entretiens pharmaceutiques sont des dispositifs qui permettent au patient d’être l’acteur de sa santé et d’augmenter l'observance par l'amélioration des connaissances et des compétences de gestion de la maladie et des traitements et par le lien de confiance entre soignant et soigné (8, 39) .
Show more

118 Read more

Pépite | Coordination Ville-Hôpital, le compte-rendu de passage aux urgences

Pépite | Coordination Ville-Hôpital, le compte-rendu de passage aux urgences

Après en avoir pris connaissance, 4,5% des 19% de patients consultant aux urgences avec une lettre d’adressage, ont subi une modification de priorité par l’IAO, 6,6% une modification du motif de recours, et seuls 9,3% une suppression du caractère urgent de la consultation. Ceci confirme la gestion efficace des patients urgents par le médecin traitant en amont des urgences. Ainsi, une collaboration étroite entre les médecins urgentistes et les médecins généralistes permet-elle d’améliorer la prise en charge des patients, et de pérenniser la stabilité du réseau ville-hôpital (19).
Show more

92 Read more

Décloisonner le lien ville - hôpital sur le territoire ouest de l'Ile de La Réunion

Décloisonner le lien ville - hôpital sur le territoire ouest de l'Ile de La Réunion

77 Titre : Décloisonner le lien ville – hôpital sur le territoire ouest de l’ile de la Réunion Résumé : Le lien ville – hôpital représente un réel enjeu de sécurité et de qualité dans la prise en charge des patients. La nécessité d’un parcours de soins sans faille, notamment au niveau des traitements médicamenteux des patients âgés ne fait aucun doute. Pourtant, malgré de nombreux efforts réalisés ces dernières années notamment avec le développement de la conciliation médicamenteuse, le lien ville – hôpital reste un point de rupture dans le parcours de soins du patient. L’objectif de ce travail est de faire un état des lieux du lien entre les pharmaciens d’officine et le Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR) sur le secteur Ouest de La Réunion, spécifiquement à la prise en charge médicamenteuse et apporter des propositions d’optimisation. Il s’agit d’une étude descriptive quantitative, menée par un questionnaire composé de 5 parties. Ce questionnaire a été envoyé aux pharmaciens d’officine du territoire ouest. Sur les 64 pharmacies éligibles, 42 ont répondu au questionnaire. Le taux de participation était de 65%. La majorité des répondants avait déjà été contactée par la pharmacie du CHOR (74%). La majorité des pharmaciens répondants pense que leur rôle dans la conciliation médicamenteuse est favorable ou très favorable au patient. Une majorité des pharmaciens répondants ne connait pas le G.C.S TESIS et leurs actions (83%) et ne connait pas le programme O.I.I.S (65%). Une grande majorité des pharmaciens répondants ne réalise pas de Bilans Partagés de Médications (83%). Les pharmaciens répondants dénoncent les difficultés pour joindre un interlocuteur au CHOR, l’absence de conciliation de sortie, un manque de considération des autres professionnels de santé sur leur travail. Sur le territoire Ouest de l’ile de la Réunion, les bases du lien ville-hôpital ont été posées entre les pharmaciens mais il reste encore des améliorations à apporter. Par exemple, l’intégration du pharmacien correspondant dans le DPI, la simplification du BPM et l’augmentation du nombre de conciliations de sortie.
Show more

78 Read more

La collaboration interprofessionnelle : cas d’un service de pédiatrie d’un hôpital universitaire au Liban

La collaboration interprofessionnelle : cas d’un service de pédiatrie d’un hôpital universitaire au Liban

Une lettre officielle expliquant ces modalités a été adressée à la Directrice des soins (Annexe 6). Toutes les facilités ont été assurées pour permettre au chercheur d’accéder le plus [r]

524 Read more

512 - Don d’un terrain situé à Turrialba pour la construction d’un hôpital

512 - Don d’un terrain situé à Turrialba pour la construction d’un hôpital

Qu’il incombe au Conseil interaméricain de l’agriculture de prendre la décision de donner, vendre ou transférer à des tiers les droits en usufruit, de manière permanente ou pour de longues périodes de temps, sur des terrains de l’IICA qui font partie du patrimoine de l’Institut; Que le Conseil d’administration du CATIE a fait savoir qu’il était prêt à souscrire à toute décision prise par l’IICA concernant le don du terrain sollicité pour la construction du nouvel hôpital/centre médical à Turrialba, compte tenu du fait que ce terrain n’est pas indispensable pour les activités du CATIE;
Show more

2 Read more

Pinel : hôpital ou prison ? La qualification juridique d'un établissement unique

Pinel : hôpital ou prison ? La qualification juridique d'un établissement unique

En 1970, un établissement à vocation unique et novatrice au Québec ouvre ses portes : l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel (ci-après « INPLPP »). Destiné à remplacer l’aile psychiatrique des détenus de la prison de Bordeaux, l’INPLPP est conçu comme étant un « hôpital psychiatrique à sécurité maximale » spécialisé dans le traitement et la réadaptation d’une clientèle psychiatrique complexe 2 . Mais comment qualifier cette institution sans pareil : est-ce un établissement de santé et de services sociaux, un établissement de détention, ou bien est-ce un croisement singulier, qui établirait une forme de statut d’établissement hybride ? Telle est la question que je tenterai d’élucider au cours du présent essai. Depuis 2016, j’observe, de l’intérieur, cet environnement hermétique et énigmatique qu’est l’INPLPP. J’y exerce les fonctions de commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services (l’équivalent d’un ombudsman), lesquelles sont prévues à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 3 (ci-après « LSSSS »). Essentiellement, j’agis à titre de responsable du respect des droits des usagers de l’INPLPP et du traitement diligent de leurs plaintes 4 . Nommée par le conseil d’administration de l’institution, et ce en vertu de dispositions légales s’appliquant aux établissements de santé et de services sociaux québécois 5 , il ne faisait aucun doute dans mon esprit, au moment de ma nomination, que l’INPLPP n’était rien d’autre que l’un de ces établissements : un hôpital et surtout pas une prison. Pourtant, j’ai rapidement été confrontée à une ambiguïté persistante et généralisée, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’établissement, quant au réel statut de l’INPLPP.
Show more

97 Read more

Facteurs influençant la collaboration interprofessionnelle: cas d'un hôpital universitaire

Facteurs influençant la collaboration interprofessionnelle: cas d'un hôpital universitaire

hiT$PO6hžChgY$ó S$T$Kgž'f Mm$PYKkYKcYXh  T$PL6MaXWJ bËT!X5d$KiO*L9XtMafkN4h%ORXL.[r]

19 Read more

Show all 4536 documents...