français parlé spontané

Top PDF français parlé spontané:

Troncations de mots, reprises et interruption syntaxique en français parlé spontané.

Troncations de mots, reprises et interruption syntaxique en français parlé spontané.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

10 En savoir plus

Auto-interruptions et disfluences en français parlé dans quatre corpus du CID.

Auto-interruptions et disfluences en français parlé dans quatre corpus du CID.

Pallaud B. (2006), Troncations de mots, reprises et interruption syntaxique en français parlé spontané. in JADT 2006, 8e Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles, 20-22 avril 2006, Besançon, p. 707-715. Pallaud B. et Henry S. (2007), Les effets langagiers des amorces de mots et des répétitions dans les énoncés de français parlé spontané, In  B. Vaxelaire, Sock R., G. Kleiber & F Marsac, (Eds) Perturbations et réajustements. Langue et Langage, Publications de l’Université Marc Bloch Strasbourg 2, p. 131-141. Pallaud B., (2008), Dans quelle mesure les amorces de mot sont-elles des ellipses ? in Pitavy J.C. (Ed.) Ellipse et effacement. Du schème de phrase aux règles discursives : enjeux du constituant inarticulé et de la place vide. Presses universitaires de Saint-Etienne (PUSE), p. 259-268.
En savoir plus

20 En savoir plus

Vers la détection des dislocations à gauche dans les transcriptions automatiques du Français parlé / Towards automatic recognition of left dislocation in transcriptions of Spoken French

Vers la détection des dislocations à gauche dans les transcriptions automatiques du Français parlé / Towards automatic recognition of left dislocation in transcriptions of Spoken French

4 Conclusions Nous avons présenté dans cet article la conception et l’implémentation d’un système de résolution des liens de coréférence pour les cas de dislocations à gauche dans un corpus de français parlé. Ce système détecte les dis- locations à gauche en deux étapes. La première étape utilise des règles de transformation de graphes définies de manière experte pour filtrer les éléments candidats de la phrase pouvant potentiellement constituer une dislocation à gauche. Ce filtre utilise essentiellement des contraintes sur les classes morphosyntaxiques des candidats et leurs positions dans l’énoncé decoupé / la phrase découpée. La deuxième étape utilise un modèle basé sur le principe du maximum d’entropie pour classifier chacun de ces candidats comme relevant effectivement d’une dislocation ou non. Ce modèle exploite seulement des indices syntaxiques et lexicaux. Les expériences réalisées sur une sous-partie du corpus radiophonique français ESTER montrent que notre système atteint une F-mesure de 43 %. Ce système peut être amélioré de nombreuses façons. Tout d’abord, d’autres indices classiquement utilisés pour la résolution de coréférence peuvent être ajoutés, notamment la prosodie ainsi que les préférences lexicales des argu- ments des prédicats. Augmenter la taille du corpus d’apprentissage devrait également améliorer les performances du modèle, notamment en y incluant plus d’exemples répresentatifs et plusieurs sous-types connus de dislocation qui ne figurent pas dans notre échantillon de corpus. Une fois que des performances satisfaisantes auront ainsi été atteintes, nous envisagerons alors d’intégrer les informations produites par le système de détection des dislo- cations à gauche en tant que nouveaux indices dans notre modèle d’analyse syntaxique, ce qui devrait avoir un impact positif sur les performances d’analyse syntaxique du français parlé spontané. Le processus résultant, de l’analyse vers la détection des dislocations, puis à nouveau vers l’analyse pourrait être itéré jusqu’à convergence. Finalement, nous pourrons enfin tester ce système intégré sur de véritables transcriptions automatiques de la pa- role. Mais ces objectifs à long terme requièrent de mener auparavant à bien des recherches visant à améliorer la robustesse de l’analyse syntaxique aux erreurs de reconnaissance de la parole.
En savoir plus

8 En savoir plus

Annoter la parole spontanée en arbres de constituants pour les besoins de l’analyse temporelle : résultats et comparaison français parlé / français écrit

Annoter la parole spontanée en arbres de constituants pour les besoins de l’analyse temporelle : résultats et comparaison français parlé / français écrit

4 Institut für Sprache und Information, Heinrich-Heine-Universität, Düsseldorf, Allemagne Résumé . Cet article présente les principaux résultats de la partie syntaxique du projet Temporal@ODIL, une initiative visant la construction d’un corpus de français parlé spontané annoté en temporalité. Nous présentons ici ODIL_Syntax, corpus arboré en constituants sur lequel s’appuie l’annotation temporelle et qui est diffusé librement sous licence Creative Commons. ODIL_Syntax a été créé à l’aide de Contemplata , une plateforme Web d’annotation développée spécifiquement dans le cadre du projet, diffusée elle aussi librement et qui présente l’intérêt de permettre une annotation semi-automatique utilisant un analyseur syntaxique. L’article décrit la procédure d’annotation avec cet outil, nos choix d’annotation ainsi que le corpus produit, en s’intéressant en particulier à une comparaison avec le corpus équivalent FTB (French Treebank) développé pour l’écrit.
En savoir plus

19 En savoir plus

Aspects syntaxiques et discursifs d'un français parlé des médias : "le discours d'information télévisé"

Aspects syntaxiques et discursifs d'un français parlé des médias : "le discours d'information télévisé"

Cette approche, partiellement quantitative, nous paraît justifiée par l’état actuel des travaux sur le français parlé – en particulier dans les médias d’information. Ces trente dernières années, si un certain nombre de caracté- ristiques des productions orales ont pu être établies à partir d’échantillons authentiques, un problème de mise à l’épreuve des hypothèses demeure (Blanche-Benveniste 1997). En France, l’étude du français parlé a, de fait, pris le tournant de la linguistique de corpus (Habert et al. 1997, Biber et al. 1998, Bilger 2000, Blanche-Benveniste 1999, 2005). De premiers gros cor- pus de français parlé sont désormais disponibles, en particulier pour des étu- des fréquentielles 2 mais rares encore sont ceux échantillonnés en fonction de
En savoir plus

18 En savoir plus

La période intonative comme unité d'analyse pour l'étude du français parlé : modélisation prosodique et enjeux linguistiques

La période intonative comme unité d'analyse pour l'étude du français parlé : modélisation prosodique et enjeux linguistiques

Si les périodes intonatives peuvent s‟aligner sur les phrases syntaxiques, nombreux sont les cas de non congruence à expliquer : en pratique, sur les 69 périodes détectées, 1[r]

13 En savoir plus

Quelques variations dans le français parlé à Stanstead, une communauté bilingue située à la frontière du Québec et du Vermont

Quelques variations dans le français parlé à Stanstead, une communauté bilingue située à la frontière du Québec et du Vermont

Cette section aborde la variation chez les locuteurs francophones de Montréal. L’étude à laquelle je me réfère traite des auxiliaires chez 119 locuteurs issus du corpus Sankoff Cedergren[r]

151 En savoir plus

LE HOBYOT PARLÉ AU YÉMEN

LE HOBYOT PARLÉ AU YÉMEN

Il n’en reste pas moins que ces quelques pages constituent la première monographie de la langue, destinée à la faire connaître, à mettre en valeur son originalité et à comprendre pourquoi on a pu la rapprocher à la fois du mehri oriental et du jibbali. Elles sont aussi destinées à éveiller la curiosité des linguistes, sémitisants ou non, à les inciter à combler ces lacunes et à entreprendre des recherches qui risquent de perdre leur objet très rapidement. C’est pourquoi, je juge que ces données doivent être publiées le plus rapidement possible en l’état. Toutes les données sont issues de mes recherches sur le terrain, à l’extrême est du gouvernorat du Mahra au Yémen, à al-Ghaydha, Jadib et Hawf, ainsi que dans des villages de montagnes, à la frontière entre Oman et le Yémen. Pour comparaison il sera fait appel aux données sur le hobyot parlé en Oman qui a fait l’objet d’un dictionnaire (le seul à ce jour) (Nakano, 2013) et aux rares exemples disséminés dans le Mehri Lexicon (Johnstone, 1987).
En savoir plus

29 En savoir plus

ANCOR, premier corpus de français parlé d'envergure annoté en coréférence et distribué librement

ANCOR, premier corpus de français parlé d'envergure annoté en coréférence et distribué librement

Conclusion   ANCOR est à notre connaissance le premier corpus de français parlé annoté en coréférences  diffusé  librement  et    d ’ envergure  suffisante  pour  permettre  un  apprentissage  automatique. Le LI travaille ainsi au développement d ’ un système de résolution qui sera  appris sur le corpus. Ce système reposera sur BART, une plateforme modulaire et ouverte  utilisant  le  format  MMAX  comme  format  d ’ échange  interne  (Versley  et  al.  2008).  La  richesse  d ’ annotation  du  corpus  permettra  également  au  LLL  de  conduire  des  études  linguistiques variées sur la coréférence. ANCOR sera diffusé librement sous licence CC BY‐ NC‐SA  à  la  mi‐2013.  Il  sera  récupérable  sur  http://tln.li.univ‐ tours.fr/Tln_Corpus_Ancor.html . 
En savoir plus

10 En savoir plus

Des corpus d'interactions à l'enseignement du français parlé : objectifs et ressources de la plateforme CLAPI-FLE

Des corpus d'interactions à l'enseignement du français parlé : objectifs et ressources de la plateforme CLAPI-FLE

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

5 En savoir plus

Des ligateurs de cause : étude contrastive entre le français parlé à Paris et l’arabe parlé à Tripoli (Libye). Proprietés syntaxiques et fonctionnements pragmatico-discursifs

Des ligateurs de cause : étude contrastive entre le français parlé à Paris et l’arabe parlé à Tripoli (Libye). Proprietés syntaxiques et fonctionnements pragmatico-discursifs

Ont été privilégiés les locuteurs qui ont passé leur petite enfance à Paris ou dans la proche banlieue et, dans un premier temps, les natifs : […] … dans le projet initial de CFPP2000, les natifs étaient privilégiés : l’objectif de la première phrase de recueil des données était de constituer une base permettant de décrire les variations de la langue « commune », afin de les distinguer éventuellement des variantes qui résultent de l’impact des langues premières des migrants sur leur français qui reste du « français langue seconde ». Il nous avait paraît important de ne pas rabattre la situation de la langue , pays à idéologie monolingue où l’administration, l’école qui scolarise tous les enfants, les médias, le monde du travail sont massivement francophones, sur la situation africaine où le plurilinguisme n’a pas le même statut.
En savoir plus

340 En savoir plus

L'afar parlé en Erythrée

L'afar parlé en Erythrée

Je tiens à rappeler que cette étude de l’afar parlé en Erythrée à l’aube du vingt et unième siècle n’en est qu’à ses débuts : le corpus ne concerne que la .région côtière de l’Erythrée, les données sont loin d'être exhaustives puisqu'elles ont été recueillies lors d’une première mission exploratoire. Abordons maintenant quelques traits qui me paraissent distinguer l’afar parlé en Erythrée, (ici AN) par rapport à celui parlé plus au sud non seulement de Bayluul mais aussi de Rahayto (puisque les données on pu être comparées à l'afar parlé au nord de Djibouti : entre Obock et Tadjoura). Les variantes concernent les différents domaines de la langue : phonétique, morphologie, syntaxe et lexique.
En savoir plus

13 En savoir plus

Quelle considération du mouvement spontané des élèves au service des apprentissages ?

Quelle considération du mouvement spontané des élèves au service des apprentissages ?

Cette question était particulièrement mal formulée, ainsi 14 enquêtés ont parlé du respect du rythme de l’enfant et 8 ont indiqué ne pas avoir compris… Parmi les 33 répondants, 20 (60,6%) ne constatent pas d’effet particulier sur la progression de la classe : « je ne remarque pas de grande différence », « je suis toujours au même stade que si je ne faisais pas le flexible », « avancement cohérent par rapport au rhtyme classique ». 9 enseignants (27 ,3% des répondants) indiquent que les élèves « avancent » plus vite (« on voit parfois des notions beaucoup plus tôt que prévu », « les entraînements sont plus rythmés », « on est beaucoup plus efficaces »), alors que 4 d’entre eux (12,1%) qu’au contraire, les élèves progressent plus lentement (mais avec des apprentissages plus ancrés : « j’ai l’impression de prendre plus de temps dans les apprentissages », « on va moins vite que les années d’avant »). Ces résultats sont difficiles à extrapoler, le nombre de réponses
En savoir plus

84 En savoir plus

L'idée d'ordre spontané ou le monde selon Hayek

L'idée d'ordre spontané ou le monde selon Hayek

pas parfait, mais il serait à la fois vain et dangereux de chercher à exercer sur les phénomènes un contrôle conscient et délibéré, dans l’idée d’obtenir un résultat plus satisfaisant. Pour exposer l’idée d’ordre spontané telle qu’elle se trouve chez Hayek, je procéderai en trois temps. Une première partie considérera la notion d’ordre en elle-même, en tant qu’elle relève d’une philosophie des sciences, et soulignera plus particulièrement ses liens avec la notion de complexité. Pour étudier l’ordre spontané du marché, encore appelé catallaxie, la seconde partie commencera par rappeler le rôle crucial que jouent les considérations cognitives en économie ; il sera alors possible de montrer comment la concurrence, prise comme procédure de découverte, permet de résoudre, sur le cas particulier du marché, le problème général posé par la coordination, phénomène qui se trouve au cœur de toute science sociale. Une troisième partie s’interrogera alors sur les différentes façons, légitimes ou au contraire néfastes, d’intervenir dans un ordre spontané, mettant en évidence l’intime solidarité existant entre droit et catallaxie : sans mesures légales adéquates, il serait impossible de garantir la bonne marche de l’ordre spontané. Une dernière partie s’interrogera brièvement sur la pertinence de ces analyses.
En savoir plus

9 En savoir plus

Relations temporelles entre parole et gestualité co-verbale en français spontané

Relations temporelles entre parole et gestualité co-verbale en français spontané

Keywords: Multimodality, co-verbal gestures, timing relationships, lexical affiliates 1. I NTRODUCTION Parmi les études toujours plus nombreuses en multimodalité qui s’intéressent à la gestualité co-verbale — dont le rôle communicationnel a été montré par McNeill [15] entre autres — un certain nombre s’est attaché à décrire les relations temporelles qui existent entre le geste et la parole. L’un des intérêts de ce type de recherche est de pouvoir comprendre les systèmes multimodaux et de pouvoir ainsi alimenter le développement d’avatars. Ainsi, par exemple, Beattie & Aboudan [1] et Nobe [16] se sont penchés sur la co- occurrence des gestes manuels et des pauses silencieuses ou du temps d’articulation. D’autres études (Schegloff [18], McNeill [15], Leonard & Cummins [13] sur l’anglais; Chui [6] sur le chinois; Kida & Faraco [9] sur le français) se sont concentrées sur l’anticipation ou le retard de la gestualité co-verbale par rapport à la parole. C’est sur ce point que portera le présent article, car avec le développement des corpus vidéos annotés, une plus grande précision peut être atteinte. Ainsi, nous avons travaillé sur le corpus CID (Bertrand, Blache et al. [2], Blache, Bertrand et al. [3]) et analysé les relations temporelles entre les gestes iconiques (décrits dans la section 2.2) et la parole. Pour ce faire, nous avons mis en
En savoir plus

5 En savoir plus

Contributions à une étude de l'intonation du Luo parlé au Kenya

Contributions à une étude de l'intonation du Luo parlé au Kenya

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

111 En savoir plus

Le purisme enfantin au prisme du discours spontané

Le purisme enfantin au prisme du discours spontané

Notre recherche s’inscrit dans le cadre théorique d’une analyse du discours axée sur l’étude des pratiques discursives dans leur matérialité et tenant compte des contextes historique, social et culturel dans lesquels elles s’élaborent. De même qu’elle s’affuble d’une dimension cognitive au sens où l’analyse prend en considération les phénomènes de construction des connaissances et de leur mise en discours. C’est pourquoi nous avons choisi d’étudier les manifestations du purisme enfantin selon le prisme du discours spontané et des représentations des acteurs ordinaires. En effet, les pratiques linguistiques 1 enfantines, de par leur dimension réflexive, interrogent et évaluent la norme, et contribuent donc à l’élaboration de savoirs et savoir-faire. En intégrant ces théories spontanées à notre analyse, nous apportons un nouvel éclairage à la question de l’existence d’un « discours enfantin », jusque là traitée presque exclusivement par les ethnologues et les psychologues 2 .
En savoir plus

20 En savoir plus

Réduction temporelle en français spontané : où se cache-t-elle ? Une étude des segments, des mots et séquences de mots fréquemment réduits

Réduction temporelle en français spontané : où se cache-t-elle ? Une étude des segments, des mots et séquences de mots fréquemment réduits

Dans la m´ethode ascendante appliqu´ee dans cette ´etude, nous avons consid´er´e comme  s´equence r´eduite  les suites de segments d’au moins. trois segments cons´ecutifs de 30 ou 40 m[r]

10 En savoir plus

Variations autour du verbe et de ses pronoms objet en français parlé en Guyane : rôle du contact de langues et de la variation intrasystémique

Variations autour du verbe et de ses pronoms objet en français parlé en Guyane : rôle du contact de langues et de la variation intrasystémique

Par ailleurs, les caractéristiques des « variétés de contact » de ce français avec les autres langues de Guyane restent également à décrire. Différents types de phénomènes sont susceptibles d’être observés dans les interactions quotidiennes - emprunts, réajustements, modifications, variations, changements, déplacements, alternances codiques ou conversationnelles, formes hybrides, interlectes… - leur réalisation concrète et leur extension réelle dans l’espace guyanais ne sont pas connues. Plus spécifiquement, en ce qui concerne le français, à quel point les différentes langues en présence ont-elles eu, et ont-elles encore actuellement au travers de pratiques multilingues, de l’influence sur le(s) français parlé(s) en Guyane ? En effet, il paraît peu probable que le contact quotidien (à la fois dans les interactions sociales mais également dans le bilinguisme individuel) avec une dizaine de langues (essentiellement amérindiennes ou créoles) n’influence pas les pratiques langagières des locuteurs ainsi que, à terme, les structures de la langue française et ce, malgré la présence de normes métropolitaines véhiculées notamment par l’école et une partie des médias.
En savoir plus

38 En savoir plus

Les corrélats prosodiques et fonctionnels de la parole perçue souriante en français québécois spontané

Les corrélats prosodiques et fonctionnels de la parole perçue souriante en français québécois spontané

Selon les situations, on peut sourire à pleine dents, esquisser un sourire discret sans dévoiler ses dents, contracter involontairement le muscle orbiculaire de l'œil [r]

268 En savoir plus

Show all 3217 documents...