Français oral

Top PDF Français oral:

Présentation et premiers résultats du défi d'annotation DEGELS2011 sur un corpus bilingue de français oral et de langue des signes française

Présentation et premiers résultats du défi d'annotation DEGELS2011 sur un corpus bilingue de français oral et de langue des signes française

Le pointage à la lumière du son Nous avons vu précédemment que le parallèle entre les deux types d’études (geste / LSF) mettait en évidence des pratiques communes et dans le même temps des approches propres à chaque domaine qui faisaient envisager un même phénomène, le pointage, de manière différente selon ces approches. L’annotation du corpus de français oral comprend en plus de l’étude des productions gestuelles, celle des productions sonores. L’étude des deux modalités est menée en partie indépendamment, en partie en regard l’une de l’autre. Les annotations du gestuel et du son se déploient dans le temps en parallèle, ce qui permet de mettre en relation leurs éléments respectifs. Différentes stratégies sont envisageables : l’annotation du son et du geste indépendamment l’un de l’autre ou l’alignement du gestuel sur le son. Se pose ici la question de l’impact sur l’annotation elle-même de l’ordre de l’annotation des éléments sonores et gestuels et de la dépendance des pistes d’annotation concernées.
En savoir plus

10 En savoir plus

Les facteurs d'intégration -ou non- de la culture d'origine des élèves non-francophones dans les pratiques enseignantes afin de leur apprendre le français oral

Les facteurs d'intégration -ou non- de la culture d'origine des élèves non-francophones dans les pratiques enseignantes afin de leur apprendre le français oral

élèves 76 (1993). Conclusion Grâce à cette recherche nous avons mis en évidence qu'il est nécessaire, afin de leur apprendre le français oral, d'intégrer la culture d'origine des élèves non-francophones accueillis dans les classes ordinaires en prenant garde de ne pas marginaliser ces élèves nouvellement arrivés. Suite à l'élaboration d'un questionnaire trois profils d'enseignants ont émergé en référence à cette pratique. Tout d'abord des enseignants qui intègrent toujours la culture d'origine des élèves non-francophones, d'autres qui ne l'intègrent jamais et encore d'autres qui n'intègrent la culture des élèves non-francophones qu'en fonction des disciplines. Dans tous les cas, leur choix se fait pour tous les élèves allophones, quelque soit leur origine. Nous avons également pu étudier les facteurs de prise de décisions des enseignants. Ainsi nous avons constaté que ce choix ne se fait pas en lien avec l'élève lui même, puisqu'il s'applique à tous les élèves non-francophones sans exception quelques soient leurs pays d'origine ou leur fréquentation ou non d'un établissement spécialisé. Cette sélection ne se fait pas non plus en fonction de la formation initiale des enseignants puisque nous avons vu que seulement deux enseignants sur neuf ont une formation spécialisée dans l'accueil des non-francophones alors que sept intègrent la culture d'origine des non-francophones dans leurs pratiques. Cependant le facteur que nous pouvons retenir
En savoir plus

49 En savoir plus

Rapport technique provisoire des algorithmes utilisés pour le parsing d'un corpus de français oral

Rapport technique provisoire des algorithmes utilisés pour le parsing d'un corpus de français oral

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

5 En savoir plus

Trois schémas d’annotation syntaxique en dépendance pour un même corpus de français oral : le cas de la macrosyntaxe

Trois schémas d’annotation syntaxique en dépendance pour un même corpus de français oral : le cas de la macrosyntaxe

du projet Universal Dependencies regroupant des treebanks dans une cinquantaine de langues et appliqué par trois équipes différentes à des corpus de français écrit (McDonald et al. 2013, Candito & Seddah 2012, Sanguinetti & Bosco sous presse), mais encore très peu utilisé pour des corpus oraux. Le corpus Rhapsodie, 33 000 mots, est également annoté en prosodie et est distribué librement sur www.projet-rhapsodie.fr (Lacheret et al. 2014). La partie annotée à la main du corpus Orféo, qui inclut Rhapsodie, comporte environ 150 000 mots et sera distribuée librement prochainement sur www.projet-orfeo.fr. La conversion de Rhapsodie au schéma UD est en cours.
En savoir plus

10 En savoir plus

Alternance futur simple / futur périphrastique : variation et changement en français oral hexagonal

Alternance futur simple / futur périphrastique : variation et changement en français oral hexagonal

CONCLUSION De nombreuses études ont été consacrées au cours des dernières décennies à la distribution FP/FS. Notre contribution, basée sur l’exploration exhaustive d’un corpus oral relativement important, enrichi de métadonnées, et collecté en deux temps à 40 ans de distance, permet, suite à un travail d’annotation affiné, d’enrichir le débat en essayant d’isoler les différents facteurs, internes et externes, susceptibles de jouer un rôle dans cette distribution. Nous avons ainsi envisagé, tour à tour, la variation en synchronie et le changement en micro-dia- chronie. A l’intérieur de chacune de ces perspectives, l’alternance FP/FS a été examinée du point de vue diaphasique, diastratique et sémantique. De toutes les pistes explorées, celle du changement micro-diachronique interne nous a paru la plus éclairante. En effet, nous avons pu noter, au sein des deux synchronies considérées, une certaine homogénéité du point de vue des variables externes (des proportions FP/FS comparables dans les différentes tranches d’âge, au sein des différentes catégories AM et dans les différents genres interactionnels). L’examen de la distribution des deux formes en fonction des traits sémantiques annotés montre en synchronie des tendances contrastées, qui ne prennent véri- tablement sens qu’inscrites dans la dynamique d’un changement linguistique et d’une réorganisation en cours du système grammatical. Les tendances quan- titatives dégagées laissent apparaître une forme verbale en plein essor, le FP, visible dans toutes les catégories de locuteurs et tous les genres interactionnels étudiés, gagnant en perdant de spécificité de larges gammes d’emplois modaux et futuraux aux dépens d’un FS qui ne se maintient à l’abri de la concurrence qu’au prix d’une haute spécialisation.
En savoir plus

26 En savoir plus

Le français oral en variation : les enseignements de l’Enquête Sociolinguistique à Orléans

Le français oral en variation : les enseignements de l’Enquête Sociolinguistique à Orléans

Comme on l’a dit, la variation concerne souvent la redéfinition des termes. Voici un exemple : c'est vrai que le la victime peut considérer que sauf que quand même il bosse il bosse dans les conditions qui peuvent être difficiles et puis le fond du problème c'est que oui il faut payer sa dette mais au-delà on peut pas la payer indéfiniment et le système carcéral français ou au moins pour le peu que je puisse en savoir il est itératif c'est-à-dire que quand on y rentre on en sort plus

8 En savoir plus

Valeurs prototypiques de quoi à travers ses usages en français oral

Valeurs prototypiques de quoi à travers ses usages en français oral

Cet article est issu du constat fait par les trois co-auteures, que les analyses qu’elles ont réalisées indépendamment, et avec des objectifs différents, du marqueur quoi, dans son usage oral contemporain, n’étaient peut-être pas aussi divergentes qu’elles le paraissaient de prime abord. Elles ont donc entrepris de circonscrire, ensemble, la valeur prototypique de quoi, à partir de ses emplois syntaxiques, en tant que ponctuant / indéfini / particule discursive, dans le prolongement de leurs travaux respectifs sur quoi. Rappelons que Morel & Danon-Boileau (1998 : 100) considèrent quoi comme un « ponctuant du rhème » et l’étudient en opposition avec hein, alors que Lefeuvre identifie quoi comme un « constituant périphérique », « jouant un rôle périphérique au sein de la phrase » (Lefeuvre 2006 : 106), et que Teston-Bonnard souligne le fait que
En savoir plus

19 En savoir plus

Aspects des compétences initiales d'étudiants maîtres en éducation préscolaire et enseignement primaire à l'égard du français oral, de la culture et de leurs interrelations

Aspects des compétences initiales d'étudiants maîtres en éducation préscolaire et enseignement primaire à l'égard du français oral, de la culture et de leurs interrelations

Si leurs enseignants reçoivent une formation mieux adaptée â leurs besoins et développent de meilleures compétences, nous postulons que les élèves seront en contact avec de meilleurs mod[r]

325 En savoir plus

Représentations et usages du français québécois oral standard : portraits de trois futures enseignantes au primaire

Représentations et usages du français québécois oral standard : portraits de trois futures enseignantes au primaire

En ce qui concerne les réticences de certains étudiants à recourir au français oral standard en situation d’enseignement (Ostiguy, non publié), une partie de notre échantillon illustre ces résistances, assez manifestes dans le discours de Julie. À l’instar de celle-ci, quelques étu- diants justiient leur position en invoquant la peur que l’usage d’un oral standard brime l’expression de leur identité première ou bien marque une trop grande distance entre eux et leurs élèves. Cet avis n’est toute- fois pas partagé par tous les étudiants : une majorité d’entre eux croit en effet que recourir au registre standard est à la fois important et néces- saire, comme en témoignent les portraits d’Annie et de Caroline.
En savoir plus

20 En savoir plus

Démonstratif et déixis discursive : analyse comparée d'un corpus écrit de français médiéval et d'un corpus oral de français contemporain

Démonstratif et déixis discursive : analyse comparée d'un corpus écrit de français médiéval et d'un corpus oral de français contemporain

Conclusion Notre étude comparative, menée à partir de données de langue ancienne et de langue orale sur le démonstratif déictique de discours, et en particulier sur le pronom neutre ça dans le français oral d’aujourd’hui, confirme que le déictique de discours est interprété relativement au contenu discursif d’une partie du contexte qui précède sa propre occurrence, ce contexte discursif étant à la fois nécessairement contigu et en même temps nettement disjoint de l’énoncé dans lequel se trouve le démonstratif. Il est clair aussi que la limite gauche de ce contexte peut varier, puisqu’il va d’une simple proposition à l’ensemble du discours qui précède et qui a été produit jusqu’à l’occurrence du déictique lui-même. La question des critères qui permettent de délimiter la borne gauche de ce contexte reste ouverte.
En savoir plus

14 En savoir plus

SyllabO+ : la première base de données sous-lexicale du français québécois oral

SyllabO+ : la première base de données sous-lexicale du français québécois oral

vieillissement normal. SyllabO + sera donc un vecteur de productivité pour notre équipe et, nous l’espérons, pour de nombreux autres chercheurs également. Au-delà du contexte expérimental, SyllabO + sera utile dans les domaines de phonétique et de phonologie comme outil descriptif du langage spontané. En effet, puisqu'il s’agit de la première base de données sous-lexicale en français oral québécois, SyllabO + constitue une référence précieuse, représentant fidèlement le langage spontané des locuteurs. À partir des données, il sera possible non seulement de décrire la composition de la langue en termes de syllabes et de phones, mais également d’établir des règles phonotactiques se manifestant dans le corpus. Par exemple, il est possible de déterminer quelles séquences de structures syllabiques sont fréquentes, rares ou inexistantes en analysant l’ensemble des groupes de syllabes prononcées. Par exemple, a-t-on observé dans le corpus des paires de syllabes ayant des structures consécutives [CCVC – CCVC] ou cette suite est-elle « illégale » en français québécois oral? 19 Ainsi, SyllabO + pourra être la source de nombreuses analyses de corpus, effectuées selon une diversité de facteurs. Qui plus est, cet outil est consacré à la langue québécoise et met donc en valeur la variété de français employée au sein de notre communauté, avec les caractéristiques linguistiques qui lui sont propres. SyllabO + rend honneur au patrimoine linguistique du Québec par son corpus entièrement québécois et par la possibilité d’étudier les richesses de cette langue française québécoise sous un nouvel angle.
En savoir plus

112 En savoir plus

L'espagnol oral au service de la grammaire française

L'espagnol oral au service de la grammaire française

Conclusion Ce mémoire m’a permis d’aborder le français, ma langue première, sous un autre prisme. La comparaison des langues et leurs variations sociolinguistiques donne un nouvel éclairage à la langue de Molière. La vision d’une langue française réputée pour sa difficulté et ses irrégularités s’en trouve transformée. Cette langue est aussi régulière sous plusieurs aspects. Ces régularités prennent souvent racines dans un tronc commun de langues, romanes pour le français et l’espagnol. De plus, la thématique choisie aborde un des points essentiels de l’enseignement à savoir la confiance en soi et en ses compétences. Je pense qu’en élémentaire, les décrocheurs sont en partie des élèves qui ont perdu confiance en leurs capacités à réussir. Or, comme le précise Nathalie Auger, dans une dynamique de comparaison des langues, un allophone devient expert et maître des savoirs à la place du professeur des écoles. Il en sait plus que l’enseignant, c’est une source de confiance en ses connaissances. Ensuite, je pense que malgré la situation, le recueil de données a permis de faire émerger un début de réponse à la problématique « Comment l’espagnol oral peut aider
En savoir plus

60 En savoir plus

View of Pediatric oral session

View of Pediatric oral session

Tout enfant admis dans l’unité de réanimation pédiatrique (URP) du CHU de Bicê- tre et présentant un état de mal épileptique malin inaugural était inclus après information parentale.. [r]

3 En savoir plus

Le psoriasis oral, revue de littérature

Le psoriasis oral, revue de littérature

Lorsqu’on classe cette lésion en fonction des différents grades cliniques (fig.8), on observe qu’elle évolue dans le temps 14 . Ainsi, l’étendue des fissures augmente avec l’âge et on constate 40% de grade 3 à 90 ans 14 . Il existe une grande variabilité dans la littérature concernant la prévalence de ces lésions selon le sexe. Certaines publications ne montrent pas de prédilection de sexe pour le psoriasis oral 38 ,

42 En savoir plus

faq grand oral enseignants

faq grand oral enseignants

15. Quand doit être préparée la troisième partie de l’épreuve ? La troisième partie du Grand oral est dédiée au projet d’orientation du candidat. Les heures d’accompagnement au choix de l’orientation doivent donc permettre à chaque élève de mûrir son projet de poursuite d’études, voire d’insertion professionnelle, et de parvenir à présenter les différentes étapes qui l’ont conduit à son choix. Il est important pour chaque candidat de se saisir de cette occasion pour se préparer efficacement à parler de ses projets d’études et de ses motivations.
En savoir plus

9 En savoir plus

Une grammaire pour la compréhension de l'anglais oral en LANSAD

Une grammaire pour la compréhension de l'anglais oral en LANSAD

Parce qu’une grammaire « peut permettre de dégager des régularités assez puissantes pour l’apprentissage et la correction des erreurs » (ibidem), notre propos sera de dé- terminer les contours d’une grammaire pour la compréhension de l’anglais oral dans le cadre didactique contraint du LANSAD. Il s’agira, dans l’ordre, de déconstruire l’acte de comprendre l’oral, de définir le rôle des connaissances grammaticales dans la construction du sens, puis de déterminer des contenus pour une telle grammaire en anglais et la manière dont elle pourrait être enseignée afin de favoriser son appro- priation par les étudiants.
En savoir plus

10 En savoir plus

View of Oral session (1)

View of Oral session (1)

Des mesures de la pression artérielle invasive étaient alors réali- sées selon les différentes combinaisons possibles de position du patient (en décubitus dorsal strict ou en proclive à[r]

4 En savoir plus

Oral mucosa lesions in hypereosinophilic syndrome - an update.: Hypereosinophilic syndrome and oral ulcers

Oral mucosa lesions in hypereosinophilic syndrome - an update.: Hypereosinophilic syndrome and oral ulcers

and labial mucosa, sulci, lateral and ventral tongue, soft palate, and oropharynx. Lesions are painful and may interfere with eating, speaking, or swallowing. These oral lesions may be associated with similar genital mucosa or conjunctival lesions. Oral ulcerations from HES must be differentiated from ulcerations of other causes, mainly local traumas, malignant neoplasms, drug or irradiation–induced ulcerations. More numerous are the causes of oral ulcerations associated with systemic diseases: microbial diseases, bullous skin diseases, inflammatory bowel diseases and necrotic vasculitis (Scully, 1992a; Scully, 1992b). Ulcerated lesions from HES must also be differentiated from aphthae, either simple aphtosis, or recurrent aphthous stomatitis, recurrent oral and genital aphthae, and Behçet’s disease. They are less difficult to differentiate from secondary complex aphtosis within HIV, Cyclic neutropenia, FAPA (fever, aphthous stomatitis, pharyngitis, adenitis), gluten sensitive enteropathy, hematinic deficiencies (iron, zinc, folate, vitamin B) (Letsinger et al., 2005).
En savoir plus

25 En savoir plus

View of Oral session (2)

View of Oral session (2)

anonyme concernant les connaissances théoriques et le vécu de la pratique quotidienne des pansements de voies veineuses centrales des 36 infirmiers du service ; un audit interne quoti[r]

4 En savoir plus

View of Oral session (3)

View of Oral session (3)

Fréquence : Pour les IDE, les cinq événements perçus comme les plus fréquents étaient l’autoextubation (5,8), les complications de pose de voies veineuses périphériques (5,6), l’ablati[r]

4 En savoir plus

Show all 3604 documents...