Essais cliniques de phase I

Top PDF Essais cliniques de phase I:

Facteurs pronostiques de survie des patients inclus dans les essais cliniques de phase II en oncologie

Facteurs pronostiques de survie des patients inclus dans les essais cliniques de phase II en oncologie

Ce score retient parmi 13 variables analysées : albumine inférieure à 35 g/L, LDH supérieurs à la normale et plus de 2 sites métastatiques comme étant des facteurs indépendants influençant la survie globale. Les patients avec un score élevé ont significativement une survie globale plus courte, et cela peut permettre une meilleure sélection des patients à l'inclusion dans les essais cliniques de phase I en oncologie. Ce score de 0 à 3 se calcule simplement en additionnant 1 point pour chaque paramètre énoncé ci-dessus. Deux groupes (0 et 1) et (2 et 3) de survie globale significativement différents émergent : le premier considéré comme à risque faible, le deuxième comme à risque élevé. L’étude initiale retrouve alors une différence significative de survie globale de 50 semaines entre les 2 groupes, en faveur d’un score de risque pronostic faible.
En savoir plus

42 En savoir plus

Récidives d’ostéosarcome et essais cliniques de phase II : quelles conclusions tirer de l’expérience passée ?

Récidives d’ostéosarcome et essais cliniques de phase II : quelles conclusions tirer de l’expérience passée ?

méthodes : Revue systématique des essais cliniques rapportés sur les registres clinicaltrials.gov, clinicaltrialsregister.eu, et de l’Institut National du Cancer, sur PubMed, et le site de l’ASCO entre 2003 et 2014. Les mots clés suivant ont été utilisés : (osteosarcoma OR bone sarcoma) AND (phase II). Résultats : 70 études ont été identifiées : 59 phase II, 10 phase I/II et 1 phase II/III, évaluant principalement des thérapies ciblées (n = 32) ou des chimiothérapies (n = 24). 24 étaient publiés sous forme d’article, et 5 de résumé. 17 essais étaient spécifiques des ostéosarcomes, et 17 autres avaient une strate dédiée. Les études pouvaient inclure des enfants seulement (n = 2), enfants et adultes (n=29), adolescents et adultes (n = 18) ou des adultes seulement (n = 21). Quarante-quatre essais étaient multicentriques, dont 9 internationaux. Seulement 9 essais étaient randomisés. Le critère de jugement principal était la réponse tumorale pour 59 essais, selon le critère RECIST (n = 50). Dix-neuf essais avaient pour critère de jugement la survie sans progression et deux la survie globale. Dans les études simple bras évaluant le taux de réponse, l’hypothèse statistique H0 testée (si disponible, n = 12) variait de 5 à 25 %. Conclusion : L’hétérogénéité de ces essais est en faveur du développement d’études randomisées incluant enfants et adultes avec, comme critère de jugement principal, la survie sans progression. Mots-clés : Essai clinique de phase II, ostéosarcome, méthodologie, nouveaux médicaments
En savoir plus

58 En savoir plus

Particularités des essais cliniques portant sur les biosimilaires

Particularités des essais cliniques portant sur les biosimilaires

D’après le guideline de l’EMA, les essais doivent être réalisés dans une population suffisamment sensible et homogène. Cependant, dans le développement actuel du biosimilaire le plus abouti (biosimilaire du TRASTUZUMAB), la population d’étude est une population métastasique, présentant ainsi une hétérogénéité (localisation des métastases, précédente ligne de thérapie influençant la réponse, le statut immunitaire ainsi que les effets secondaires potentiels...). La réalisation d’une étude comparative semblerait plus adaptée chez des femmes ayant un cancer à un stade précoce et ayant reçu le même traitement : elles constitueraient ainsi une population plus homogène. Ce produit étant soumis aux autorités européennes en 2014, il sera intéressant de suivre l’avis scientifique et la position de l’EMA vis-à-vis de cette population. Egalement, le choix de cette population limite la possibilité d’extrapolation que l’EMA peut accorder. En effet, il semble difficile d’extrapoler l’indication en dehors de celle du cancer du sein métastasé : le mécanisme d’action du TRASTUZUMAB est encore peu connu et la population d’étude possède un statut immunitaire qui peut être altéré. Les patients ayant un cancer à un stade précoce peuvent avoir un statut immunitaire différent (pas de modification par des traitements) pouvant conduire à une réaction immunitaire non prévisible lors de la phase III.
En savoir plus

190 En savoir plus

Diversités culturelles et règlementaires dans les essais cliniques au niveau international

Diversités culturelles et règlementaires dans les essais cliniques au niveau international

58 8.3. L’ AUGMENTATION DE LA GLOBALISATION (41) La mondialisation économique est un développement important du dernier demi- siècle. La croissance économique tend vers l’aggravation des disparités économiques et l’exploitation des travailleurs. Depuis 2002, le nombre d’investigateur de la FDA en dehors des USA a augmenté de 15% par an, alors que le nombre d’investigateurs basés aux Etats-Unis a diminué de 5%. Afin d’illustrer ces propos, la figure n°3 montre le recrutement en phase 3 des essais cliniques parrainés par l’industrie à partir de novembre 2007 pour les 20 plus grandes sociétés pharmaceutiques basées aux Etats- Unis. Il a été constaté que près d’un tier des essais (157 sur 509) sont menés uniquement en dehors des Etats-Unis et que la majorité des sites d’étude sont à l’exterieur des Etats Unis. Beaucoup de ces tests sont conduits dans les pays en développment, notamment les pays de l’Europe de l’Est et la Fédération de Russie. (42)
En savoir plus

193 En savoir plus

Nouvelle Directive Européenne et essais cliniques

Nouvelle Directive Européenne et essais cliniques

ment en phase 1 sur des sujets volontaires sains était classée étude sans bénéfice individuel direct, étude pour laquelle le sujet recevait une rémunération. Tout volontaire était inscrit sur un fichier national qui per- mettait, entre autre, de vérifier que le sujet n’avait pas dépassé la limite supérieure des indemnités annuelles autorisées pour un sujet dans le cadre de la recherche biomédicale. C’était aussi un moyen de vérifier que le sujet ne participait pas à plusieurs recherches en même temps. De la même façon, une étude de médicament de phase 3 sur une pathologie donnée était classée sans ambiguïté comme étude avec bénéfice individuel direct (BID). La distinction entre BID et sans BID n’était cependant pas toujours facile.
En savoir plus

4 En savoir plus

La logistique des essais cliniques appliquée aux vaccins chez Sanofi Pasteur

La logistique des essais cliniques appliquée aux vaccins chez Sanofi Pasteur

La formulation : fabrication des valences vaccinales et formulation du vaccin final avec les diluants, stabilisants et adjuvants nécessaires en un lot homogène. L’ordre des mélanges, l’asepsie, la précision des mesures sont primordiaux pour obtenir un vaccin de qualité. La lyophilisation (étape facultative) : certains antigènes sont trop fragiles pour être conservés à l’état liquide, même froid. C’est alors que les techniques de congélation ou de lyophilisation sont utilisées. Cette étape de lyophilisation est la dessiccation d’une solution qui est congelée par évaporation de l’eau directement de l’état solide à l’état vapeur, sans passer par la phase liquide. Cette manipulation agit par le froid et sous vide poussé, elle garde donc les structures des molécules et des microorganismes.
En savoir plus

70 En savoir plus

Pépite | Essais cliniques et thérapies ciblées en France

Pépite | Essais cliniques et thérapies ciblées en France

Page 39 sur 76 2. Programme d’accès sécurisé aux thérapies ciblées innovantes (AcSé) Face à cette évolution des thérapies ciblées et dans le but d’étendre leur accès à une population plus large, un programme novateur d’accès sécurisé a été lancé en juin 2013 par l’INCa. Ce programme a été réalisé en accord avec l’ANSM et s’inscrit dans le cadre des dispositifs mis en place dans le but d’accélérer l’accès à ces innovations. En effet, il permet à des patients d’accéder précocement à des traitements de façon sécurisé, en dehors de leurs indications validées par l’ANSM. Il se décline en différents essais cliniques de phase II. Un essai de phase II permet une première évaluation de l'efficacité de la molécule sur la maladie, du dosage optimal, ainsi que du rapport efficacité/tolérance. Il permettra alors d’étudier l’intérêt de ces molécules innovantes chez des patients atteints de cancers de différents types cytologiques ou histologiques présentant l’anomalie ciblée en l'absence d'AMM dans cette indication, d'essai clinique de développement, d'ATU de cohorte ou de RTU [50]. Les résultats cliniques des deux essais en cours étant novateurs, un nouvel essai dédié aux enfants et adolescents a été lancé en juin 2016 (AcSé- ESMART) [52].
En savoir plus

82 En savoir plus

La gestion des données manquantes pour l'analyse statistique de scores de douleur dans les essais cliniques

La gestion des données manquantes pour l'analyse statistique de scores de douleur dans les essais cliniques

INTRODUCTION Le développement d’un nouveau médicament est très long et nécessite de nombreuses études. Il y a tout d’abord la recherche de molécules qui formeront la base du médicament. Ensuite, les laboratoires pharmaceutiques réalisent des études précliniques sur des animaux. Enfin si cela est concluant, on passe à des études cliniques (ou essais cliniques), c'est-à-dire sur l’homme. On commence par réaliser des études sur un petit nombre de volontaires, afin de tester la toxicologie, de trouver la dose optimale, de tester d’éventuelles interactions avec d’autres traitements et pour se donner une idée de l’efficacité du traitement (études de phases I et II). Puis, si cela est concluant, on passe aux études de phase III, réalisées sur un plus grand nombre de patients afin de tester plus précisément l’efficacité. Toutes ces étapes durent en moyenne une dizaine d’années et coûtent des centaines de millions d’euros. Une fois l’autorisation de mise sur le marché obtenue, il y a encore des études de phase IV qui permettent de suivre le médicament et de montrer d’éventuels effets néfastes que l’on n’aurait pas pu détecter auparavant.
En savoir plus

43 En savoir plus

Les critères de jugement centrés sur le patient dans les essais cliniques en oncologie thoracique

Les critères de jugement centrés sur le patient dans les essais cliniques en oncologie thoracique

d'autorisation de mise sur le marché de nouveau traitement et aider les cliniciens à la prise de décision thérapeutique. Cependant, du fait de son caractère subjectif et multidimensionnel, son évaluation, analyse et interprétation des résultats demeurent complexes. La FDA souligne l’importance de la mesure de la QdV dans les essais cliniques des CBNPC : “Patient-reported outcome (PRO) measures of tumor-related symptoms and functioning can provide direct evidence of treatment benefit if demonstrated to be well- defined and reliable assessments of a clinically meaningful concept or set of concepts, and if evaluated in well-conducted, placebo-controlled or double-blinded, randomized trials” (19). La QdV est la plupart du temps un critère de jugement secondaire dans les essais de phase III. De plus en plus d'auteurs publient dans un second temps l'analyse de QdV, par exemple, pour les cancers du sein : BOLERO-2 (26,27), EMILIA (28,29), CLEOPATRA (30,31); les cancers broncho-pulmonaires: LUX- lung 3 (32,33), OPTIMAL (34,35), AVAPERL (36,37); les cancers ovariens : AURELIA (38,39), GOG 0218 (40,41); les cancers pancréatiques : PRODIGE 4/ACCORD 11 (42,43).
En savoir plus

151 En savoir plus

Criteres de jugement pour les essais cliniques dans les maladies neuromusculaires.

Criteres de jugement pour les essais cliniques dans les maladies neuromusculaires.

Les critères de jugements principaux regroupent l’en- semble des échelles de mesures objectives (IRM, gaz du sang ) et subjectives (qualité de vie, ressentis du patient ) utilisées dans les essais cliniques de phase III pour démontrer l’effet d’un traitement et/ou d’une technique thérapeutique d’un point de vue clinique afin de justifier l’utilisation de ce traitement et d’obtenir une demande d’autorisation de mise sur le marché. Cependant, dans les pathologies neuromusculaires, l’amélioration ou la stabilisation qualitative d’une fonction motrice est difficile à quantifier. L’objectif principal de cette session était d’identifier les échelles d’évaluations existantes dans les maladies neuromus- culaires et de discuter de leur pertinence dans le cadre d’essais cliniques.
En savoir plus

2 En savoir plus

Méthodologie des essais cliniques randomisés évaluant les traitements des gliomes de haut-grade

Méthodologie des essais cliniques randomisés évaluant les traitements des gliomes de haut-grade

Nous avons lu les résumés de tous les articles identifiés par la recherche Pubmed et exclu les essais qui ne répondaient pas à nos critères d’inclusion, c’est à dire : essai clinique de phase II ou III concernant le traitement des gliomes de grade III et/ou IV de l’adulte, la présence d’un groupe contrôle, la répartition des patients entre les groupes devait être précisée comme « randomized », « randomly allocated » ou « allocated by randomization ». Les essais qui avaient inclus moins de 10 patients ont été exclus, de même que les articles qui rapportaient une étude ou un essai déjà publié par le passé. Nous avons choisi de ne pas retenir les essais explorant les techniques chirurgicales ou radiologiques. Les articles de revue, les méta-analyses, les études observationnelles ou les études rétrospectives ont également été exclus. Nous n’avons défini aucune restriction sur le type de journal dans lesquels étaient publiés les essais tant qu’ils étaient écrits en anglais. Après cette première sélection, les articles complets ont été lus.
En savoir plus

51 En savoir plus

Pépite | Intérêt et impact du contrôle - placebo dans les essais cliniques

Pépite | Intérêt et impact du contrôle - placebo dans les essais cliniques

Pour notre part, nous allons nous intéresser aux phases d‟études cliniques entre ces deux étapes, à savoir les essais de Phase II et de Phase III. Les études de Phase II vont permettre de tester l‟efficacité et la sécurité de la molécule, ainsi que de définir la dose optimale à prescrire. La phase III est celle durant laquelle la molécule va recueillir les dernières données d‟efficacité et de sécurité sur un plus long terme. Elle concerne des centaines voire des milliers de patients, contrairement à la Phase II. Elle est en général multicentrique, c‟est-à-dire qu‟elle est conduite dans plusieurs centres à la fois, au niveau national, européen, et même mondial, selon l‟amplitude de données souhaitée par le promoteur de l‟étude. Ceci est un avantage pour les chercheurs, car l‟échantillon de population testé sera plus hétérogène et les données pourront donc être extrapolées.
En savoir plus

77 En savoir plus

Attractivité de la France dans les essais cliniques industriels

Attractivité de la France dans les essais cliniques industriels

2.2.2 Conséquences de l’accident dans la recherche clinique Cet accident survenu en France, bien que isolé et rarissime dans le monde des essais de phase précoce, a engendré de nouvelles mesures quant aux précautions à prendre lors des premières administrations à l’Homme. En effet, Marisol Touraine annonce le 23 mai 2016, que les conditions d’autorisation des premières administrations à l’Homme seront renforcées (88). Elle demande notamment que chaque Agence Régionale de la Santé en lien avec l’ANSM inspecte les centres autorisés à conduire des essais cliniques dans sa région. Concernant l’accord donné par l’ANSM pour réaliser une étude clinique, le ministre renforce la communication entre l’ANSM et la Direction Générale de la Santé, à laquelle l’ANSM devra fournir un bilan mensuel des effets indésirables graves et inattendus apparus lors d’essais cliniques précoces. La traçabilité des évènements indésirables doit faire l’objet de travaux d’amélioration et de gestion informatique. Enfin, elle souhaite créer une cellule spécialisée aux essais de phase I au sein de l’ANSM pour ces premières administrations, qualifiées de complexes et dangereuses, pour faire l’objet d’une expertise pointue (88). Elle rappelle de plus qu’une nouvelle loi destinée à moderniser le système de santé français a prévu de renforcer par ordonnance les conditions d’autorisation des essais cliniques (89).
En savoir plus

115 En savoir plus

Cartographie globale des essais cliniques

Cartographie globale des essais cliniques

The principal strengths of our study are the global overview of the system of clinical trials and the complex systems approach to analyse the system of international trials. However, the limitations are the self-reported nature of clinical trial registries data and the heterogeneity of what is considered a trial.[ 18 , 34 ] In particular, registries cannot verify the veracity of input trial information. There could be discrepancies between declared trial sites and sites that actually enrolled patients. However, the absence of verification concerns both industry-sponsored and non-industry-sponsored trials. In addition, our analysis is restricted to registered clinical trials. Not all registered clinical trials can be considered as means to increase clinical knowledge. Some clinical trials are conducted only for registration purposes, and several phase IV trials may be conducted for marketing purposes.[ 35 ] In addition, the vast majority of observational studies are not prospectively registered and so are consequently not covered by our analyses. Fig 5. Industry- and non-industry –sponsored co-occurrence networks. Country-country industry- (top) and non-industry–sponsored (bottom) networks for which links between countries are as wide as the estimated overrepresentation of the country-country collaboration. Size of nodes is proportional to the number of (top) industry- or (bottom) non-industry–sponsored clinical trials per million inhabitants. The color of the node represents the collaborative ratio of the country: the color corresponds to a gradient between blue, representing 100% of trials conducted in that country being single-country and red, 100% international trials. Among the 15 industry-sponsored most overrepresented collaborations, three were between Eastern European countries, four between South American countries, two between Asian countries, three between Western European countries (the France–Italy–Spain triangle), and the
En savoir plus

211 En savoir plus

Les rôles du pharmacien dans les essais cliniques

Les rôles du pharmacien dans les essais cliniques

Comment se positionne la France au niveau international dans les essais cliniques ? Nous sommes le 4 ème pays européen en matière de réalisation toutes phases et toutes catégories confondues. La majorité des essais conduits sont des essais de phase III, certains dysfonctionnements ont été pointés du doigt par les sociétés savantes expliquant pourquoi les essais de phase I et II ne sont que peu représentés. En réponse, le gouvernement a mis en place un plan essai clinique visant à améliorer l’attractivité de la France dans sur ces deux dernières phases.
En savoir plus

130 En savoir plus

Modèles statistiques pour l'extrapolation de l'information adulte à l'enfant dans les essais cliniques

Modèles statistiques pour l'extrapolation de l'information adulte à l'enfant dans les essais cliniques

5.2 Article accepté à Statistical Methods in Medi- cal Research 5.2.1 Introduction Phase I dose-finding studies represent the first transition from laboratory work to a clinical setting and aim to obtain reliable information on the pharmacokinetics (PK), safety and tolerability of a drug. Typically, these trials are performed on healthy subjects unless the drug is intended for the treatment of malignancies (i.e., oncology). In paediatric clinical trials, invasive procedures are avoided or at least minimised for ethical reasons and the usefulness of clinical trials in children has been widely debated over the last decades [17], as highlighted by two papers recently published in the journal of the American Academy for Paediatrics [18, 162]. Several authors and specialists have reported a critical need for more clinical studies in paediatrics combined with an improvement in the methodologies used in practice. Some authors have argued that incorporating prior knowledge from adults should help attain a better understanding of the paediatric population. However, other studies have shown that children should not be considered small adults but rather a specific population with a different metabolism that is not necessarily linearly related to growth [99, 17].
En savoir plus

166 En savoir plus

Réalités et enjeux de la participation des femmes dans les essais cliniques sur les antirétroviraux : expérience au Sénégal

Réalités et enjeux de la participation des femmes dans les essais cliniques sur les antirétroviraux : expérience au Sénégal

Contexte et méthode La recherche clinique sur les antirétroviraux au Sénégal Les premiers essais en recherche biomédicale menés au Sénégal 5 ont débuté en 1999, accompagnant la mise en place de l’Initiative sénégalaise d’accès aux médicaments antirétroviraux. À ce jour, six essais en recherche biomédicale concernant les antirétroviraux utilisés dans l’infection à VIH ont été effectués ; quatre sont terminés, deux sont en cours au centre régional de recherche et de formation à la prise en charge clinique. Tous sont des essais de stratégie thé- rapeutique (essais de phase III, essais pilotes) : les antirétroviraux utilisés ont déjà leur autorisation de mise sur le marché dans les pays du Nord ; des com- binaisons et/ou allégements thérapeutiques sont testés pour explorer l’efficacité de régimes plus faciles à prendre pour les patients, adaptés au pays du Sud et peu coûteux. Ces essais visent à définir des politiques de santé publique sur la base de stratégies validées, c’est-à-dire efficaces, accessibles et réalisables dans des contextes de ressources limitées.
En savoir plus

15 En savoir plus

Utilisation du numérique dans les essais cliniques : recrutement via les réseaux sociaux

Utilisation du numérique dans les essais cliniques : recrutement via les réseaux sociaux

Titre : L’utilisation du numérique dans les essais cliniques : Recrutement via les réseaux sociaux. Résumé : L’ère du numérique dans laquelle nous vivons actuellement est génératrice de nombreux changements au sein de divers domaines. Ces changements sont nécessaires dans le but de s’adapter au numérique mais ils permettent aussi d’améliorer certains processus et sont parfois source d’innovation. L’industrie pharmaceutique ne déroge pas à la règle et profite, elle aussi de ce tremplin afin d’accélérer le développement des médicaments et leur mise sur le marché. L’une des phases cruciales du développement est la phase clinique. Durant celle-ci les acteurs de la recherche clinique doivent faire face à de nombreux challenges afin d’assurer la sécurité du participant mais aussi, faire en sorte que l’essai respecte les critères de tout projet : qualité, coût et temps. Parmi ces challenges, on retrouve celui du recrutement. Parfois difficile, il peut entraîner un retard considérable et donc des coûts supplémentaires non négligeables. Un mauvais recrutement peut aussi affecter la qualité des données collectées. L’une des solutions offertes par l’utilisation du numérique pour le faciliter, est d’utiliser les réseaux sociaux. Mondialement et fréquemment utilisés, peu réglementés et souvent source de polémiques, leur emploi dans le cadre du recrutement pour un essai clinique soulève de nombreuses questions. Celles-ci sont principalement d’ordres opérationnel, réglementaire et éthique. A travers différentes études ayant optées pour un recrutement via un réseau social (Facebook), ces questions sont abordées, détaillées et analysées dans le cadre de cette thèse. Le domaine de la recherche clinique s’adapte progressivement à l’ère du numérique et ses acteurs se doivent de collaborer entre eux et de placer le patient au centre des réflexions afin de profiter au mieux des opportunités offertes par celui-ci pour s’améliorer.
En savoir plus

80 En savoir plus

Analyse globale des risques de la prise en charge médicamenteuse dans les essais cliniques

Analyse globale des risques de la prise en charge médicamenteuse dans les essais cliniques

Figure 2 : Les différentes étapes du développement d’un médicament On distingue quatre phases d’essais cliniques 9 : I.2.1. Les essais de phase I : première administration à l’Homme Ces essais visent à obtenir des données sur la tolérance du médicament. En effet, c’est lors des essais de phase I que sera déterminée la dose maximale tolérée, au-delà de laquelle les premiers effets indésirables apparaissent. Etant donné le peu de données cliniques à ce stade du développement, les essais de phase I sont considérés comme particulièrement « à risque » et font l’objet d’un contrôle strict. Les essais de phase I sont en général réalisés sur un faible nombre de volontaires sains, lorsque la toxicité du médicament est limitée. En revanche, pour des raisons éthiques, les essais de phase I en cancérologie sont toujours réalisés chez des patients, le plus souvent en échec thérapeutique.
En savoir plus

115 En savoir plus

Les essais paniers : une nouvelle approche d’essais cliniques dans la thérapie du cancer

Les essais paniers : une nouvelle approche d’essais cliniques dans la thérapie du cancer

l’entrectinib, et parmi eux, 5 patients sur 7 avaient un CBNPC. Enfin, 100% des patients avec un cancer réarrangé NTRK ont répondu à l’entrectinib, avec notamment des réponses exceptionnelles chez les patients avec un cancer du SNC. Les données de l’étude STARTRK- 2 rassemblées avec les données des études ALKA-372-001 et STARTRK-1 ont été présentées lors de la 18 ème conférence sur le cancer du poumon à l’IASLC (International Association for the study of Lung Cancer) à Yokohama au Japon, et ont montré un taux de réponse objective de 78% chez les patients atteints de CBNPC muté ROS1, ainsi qu’une durée médiane de réponse de 28,6 mois et une survie sans progression de 29,6 mois. De plus, parmi les patients présentant un CBNPC, 11 avaient des métastases dans le SNC, et 83% de ces patients ont confirmé des réponses intracrâniennes à l’entrectinib. Sur la base de ces données prometteuses et convaincantes l’entrectinib pourrait être envisagé comme une option thérapeutique de premier ordre en tant que thérapie ciblée de première intention, chez les patients atteints de CBNPC réarrangé ROS1. En plus de ces données, l’entrectinib a démontré une activité clinique prometteuse dans les tumeurs solides réarrangées NTRK. C’est pourquoi, la société Ignyta est sur le point de soumettre l’entrectinib à la NDA (New Drug Application) en 2018, à la fois dans les cancers mutés NTRK, indépendamment de l’histologie, et pour les CBNPC mutés ROS1. Pour finir, des réponses cliniques ont également été confirmées chez 3 patients atteints de sarcomes des tissus mous traités par entrectinib durant l’étude STARTRK-2, avec des réductions tumorales allant de 30 à 68%. L’entrectinib peut donc constituer une option thérapeutique pour les patients atteints de sarcomes avec un réarrangement des gènes NTRK, ROS1 ou ALK. Par conséquent, les résultats de l’étude suggèrent que tous les patients atteints de sarcomes devraient être profilés moléculairement pour pouvoir identifier ceux qui présentent ces types de réarrangements génétiques, et potentiellement bénéficier du traitement par l’entrectinib. En revanche, aucune réponse n’a été observée chez les patients précédemment traités par un inhibiteur de ROS1 et d’ALK vis-à-vis de l’entrectinib [449, 450, 451, 452, 453, 454, 455, 456].
En savoir plus

204 En savoir plus

Show all 7623 documents...